Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome37.djvu/582

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


1976. Le marquis Rouillé du Coudray. — « Voilà ce qu’en citoyen fort zélé. » 
 B.
1977. De Frédéric. 10 juin 1749. — « Jamais on n’a fait d’aussi jolis vers. » 
 Pr.
1978. Diderot. Juin. — « Je vous remercie du livre. » 
 B.
1979. De Diderot. 11 juin. — « Le moment où j’ai reçu votre lettre. » 
 Éd. Garnier.
1980. Marmontel. 16 juin. — « Il n’entre, Dieu merci, dans ma maison. » 
 B.
1981. Le comte d’Argental. Cirey, 23 juin. — « Vous saurez… que nous sommes à Cirey. » 
 B.
1982. Frédéric II, roi de Prusse. Cirey, 29 juin. — « Votre muse à propos s’irrite. » 
 B.
1983. Darget. Cirey, 29 juin. — « gens profonds et délicats. » 
 B.
1984. De Frédéric. 15 juillet 1749. — « Des lois de l’homicide Mars. » 
 Pr.
1985. La comtesse d’Argental. Lunéville. 21 juillet. — « Mais, ô anges ! quel excès d’indifférence ! » 
 B.
1986. D’Arnaud (Baculard). Lunéville, 21 juillet. — « Je vous aime cent fois davantage. » 
 B.
1987. Le comte d’Argental. Lunéville, 24 juillet. — « Enfin je respire. » 
 B.
1988. Frédéric II, roi de Prusse. Lunéville, 28 juillet. — « Votre Majesté m’a ramené à la poésie. » 
 B.
1989. Le comte d’Argental. Lunéville, 29 juillet. — « Anges, voici le cas. » 
 B.
1990. L’abbé Raynal. Lunéville, 30 juillet. — « Vous m’avez fait. » 
 B.
1991. Le comte d’Argental. Lunéville, 12 août 1749. — « anges ! j’oserai écrire. » 
 B.
1992. Le président Hénault. Lunéville, 14 août. — « Nous l’attendons avec impatience. » 
 B.
1993. La duchesse du Maine. Lunéville, 14 août. — « Votre Altesse sérénissime est obéie. » 
 B.
1994. De Frédéric. 15 août. — « Si mes vers ont contribué. » 
 Pr..
1995. Le comte d’Argental. Lunéville, 16 août. — « Cet ordinaire doit apporter. » 
 B.
1996. De Stanislas. « Mme de Boufflers, mon cher Voltaire. » 
 B.
1997. Frédéric II, roi de Prusse. Lunéville, 18 août. — « J’ai reçu vos vers très-plaisants. » 
 B.
1998. La comtesse de Verteillac. Lunéville, 20 août. — « La lettre dont vous m’avez honoré. » 
 B.
1999. Mme du Boccage. Lunéville, 21 août. — « Mme du Châtelet a reçu votre présent. » 
 B.
2000. Le comte d’Argental. Lunéville, 21 août. Je reçus hier la consolation angélique. » 
 B.
2001. Le comte d’Argental. Lunéville, 23 août. — « Je reçois, ô anges, votre foudroyante lettre. » 
 B.
2002. Le comte d’Argental. Lunéville, 28 août. — « J’attends la décision. » 
 B.
2003. M. Alliot. Lunéville, 29 août, 9 heures du matin. — « Je vous prie, monsieur, de vouloir bien, » 
 B.