Barzaz Breiz/1846/Table des matières

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



BARZAZ-BREIZ.
________


CHANTS POPULAIRES
DE LA
BRETAGNE


RECUEILLIS ET PUBLIÉS
Avec une Traduction française, des Arguments, des Notes
et les Mélodies originales,
PAR
TH. HERSART DE LA VILLEMARQUÉ.
________


QUATRIÈME ÉDITION,
AUGMENTÉE DE TRENTE-TROIS NOUVELLES BALLADES HISTORIQUES.
________


Tome Premier.


PARIS,
A. FRANCK, RUE RICHELIEU, 69
LEIPZIG,
MÊME MAISON, KŒNIGS-STRASSE.
________


1846






TABLE DES MATIERES.


TOME PREMIER.


Pages.
II. — Des anciens bardes dans l’île de Bretagne : nécessité d’en parler au moins sommairement ; leur langage, — leur caractère, religieux, national et civil, — leurs droits et leurs devoirs, leurs rapports avec les bardes gaulois et armoricains, — leur décadence. — Bardes domestiques : — ils émigrent, avec leurs chefs nationaux, en Armorique, aux quatrième, cinquième et sixième siècles. — Du bardisme en Armorique pendant l’émigration, et postérieurement. — Taliésin. — Saint Sulio. — Hyvarnion. — Gwenc’hlan. — Recherches sur l’histoire et les ouvrages de ce dernier. — Poésie druidique, poésie chrétienne. — Art et culture poétiques. 
 III
III. — Des bardes populaires au sixième siècle ; — attaqués par Taliésin. — Sa satire contre eux. — Divisés en kler, chanteurs ambulants, mendiants, poètes ecclésiastiques. — Auteurs : 1o de chants mythologiques héroïques et historiques ; 2o de chants domestiques et d’amour ; 3o de chants religieux 
 XIX
IV. — De la poésie populaire en général, — et de celle de la Bretagne en particulier. — Dans son principe ; — contemporaine, soit des événements, dans les chants héroïques et historiques, soit des sentiments, dans les 
chants domestiques et d’amour, et soit des croyances, dans les légendes et les chants religieux. — Bonne foi des poêles populaires. — État actuel de la poésie populaire en Bretagne, garant de son état passé. — Quels sont les auteurs des chants historiques ; — les meuniers, les tailleur, les pillaouériens, les mendiants, les bardes ambulants ; — leur vie ; — leurs rapports avec les bardes populaires du sixième siècle et avec les anciens bardes primitifs. — Quels sont les auteurs des chants d’amour : — les tailleurs, les meuniers et surtout les kloer ; — leur vie, — leur identité avec les kler du sixième siècle. — Quels sont les auteurs des chants religieux : — les ecclésiastiques ; — leurs rapports avec les kloer
 XXIV
V. — De la poésie populaire de la Bretagne dans ses éléments constitutifs. — Les chants historiques, les chants d’amour et les chants religieux conviennent aux époques où vécurent les personnages qu’ils mentionnent, — où eurent cours les sentiments qu’ils contiennent, — où régnèrent les croyances qu’ils révèlent. — Discussion et preuves. 
 XL
VI. — Du merveilleux dans la poésie populaire de la Bretagne. — Mythologie bretonne. — Principaux agents surnaturels de la poésie populaire de la Bretagne, — les fées et les nains ; — leurs noms, leur nature, leurs attributs, leur forme, leurs costumes, leurs habitations, leur manière de vivre, leurs rapports avec les humains ; — leur analogie avec les fées et les nains des autres peuples ; — avec les anciennes divinités dos peuples de race celtique et des peuples de l’Orient. 
 XLV
VII. — De la poésie populaire dans ses formes. — Chants historiques, chants domestiques et d’amour, chants religieux. — Analogie de ses formes avec celles des poésies populaires des autres peuples. — Union intime de la poésie et de la musique dans les chants populaires. — Prosodie bretonne, — basée sur le mètre et la rime ; — anciennes formes perdues. — Concordance parfaite de la forme rhythmique des chants populaires avec le principe et les éléments constitutifs de ces chants. 
 LV

VIII. — De la langue des poètes populaires. — Identité du breton du dix-neuvième siècle et du breton du sixième. — Citation textuelle. — Uniformité, sauf exceptions, du style des poésies populaires ; — on n’en peut rien arguer contre leur antiquité. 
 LXI
IX. — Des altérations que subissent les poésies populaires.. — Du respect du peuple pour ses poésies. 
 LXIV
X. — Du rôle et de la mission des poëtes populaires bretons aux différentes époques de l’histoire de Bretagne. Utilité pratique de la poésie populaire. — Théâtre habituel des chants des poëtes populaires. — Fêtes profanes et religieuses. 
 LXVI



PREMIERE PARTIE.


SECTION PREMIERE.


Chants mythologiques, héroïques et historiques.


 97
Merlin-Devin. 
 101
Merlin-Barde. 
 105
I — Le départ du manoir. 
 129
II. — Le Retour. 
 135
III. — Le Chevalier du roi. 
 141
IV. — Le Maure du roi. 
 155
V. — Le Roi. 
 163
VI. — L’Ermite. 
 167
 217


TABLE DES MATIÈRES.
TOME SECOND.

PREMIÈRE PARTIE.
SECTION SECONDE.


Chants historiques.


Première partie. — Le Crime. 
 177
Seconde partie. — Le Repentir. 
 185
 231


DEUXIÈME PARTIE.


Chants domestiques et Chants d’amour.


I. 
— La Demande. 
 297
II. 
— La Ceinture. 
 303
III. 
— La Chanson de table. 
 309
IV. 
— Le Jour et le Chant des pauvres. 
 315
V. 
— Fête et Chant de l’armoire. 
 319
I. 
— La Leçon des enfants. 
 343
II. 
— L’Appel des pâtres. 
 349

TROISIÈME PARTIE.


Légendes et Chants religieux.


 455
Le Breton aux trois âges de sa vie nationale : l’enfance, la jeunesse et la maturité, d’après ses chants populaires. Conclusion
 473


MÉLODIES ORIGINALES.


PREMIÈRE PARTIE.section première.
Chants mythologiques, héroïques et historiques.


 — 1
 — 5
 — 6
 — 7
 — 8
 — 8
 — 10
 — 11
 — 12
 — 13
 — 15
 — 15
 — 16
  • Ar Breur-Mager (le Frère de lait) — 17 —
  • Ann tri Manac’h ruz (les trois Moines rouges) — 17 —
  • Stourm ann Tregont (la Bataille des Trente) — 18 —
  • Ann Erminik (l’Hermine) — 19 —
  • Baron Jaouioz (le Baron de Jauioz.) — 20 —
  • Fillorez ann aotrou Gwesklen (la Filleule de du Guesclin) — 21 —
  • Ann Alarc’h (le Cygne) — 21 —
  • Seizen eured (la Ceinture de noces.) — 22 —


PREMIÈRE PARTIE.section seconde.
Chants historiques


  • Paotred Plouieo (les Jeunes hommes de Plouié) — 26 —
  • Seziz Gwengamp (le Siège de Guingamp) — 27 —
  • Jenovefa Rustefan (Geneviève de Rustéfan) — 29 —
  • Ar-re Unaned (les Ligueurs) — 30
  • Penn-Herez Keroulaz (l’Héritière de Keroulaz) — 31
  • Kanaouen al Levier (la Chanson du pilote) — 32
  • Al Labourerien (les Laboureurs) — 32
  • Ar Chouanted (les Chouans). — 34 —
  • Ann Amzer dremenet (le Temps passé) — 36 —


DEUXIÈME PARTIE.
Chants domestiques et Chants d’amour.


  • Son Fest ann Arvel (Chanson de la fête de l’armoire) — 41 —
  • Son Fest ar miz Even (Chant de la fête de juin) — 42 —
  • Ann Alike (l’Appel des pâtres) — 43 —
  • Ar C’hakous (le lépreux) — 46 —
  • Melinerez Pontaro (la Meunière de Pontaro) — 47 —
  • Mellezourou arc’hant (Les Miroirs d’argent) — 48 —
  • Kroaz ann hent (la Croix du chemin) — 49 —


TROISIÈME PARTIE.
Légendes et Chants religieux.


  • Buhez sant Efflamm (Légende de saint Efflamm) — 53 —
  • Tour ann Arvor (la Tour d’Armor) — 54 —
  • Ann Ifern (l’Enfer) — 55 —
  • Ar Baradoz (le Paradis) — 56 —


________