Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome16.djvu/653

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Résolution que prend Charles XII en face de ces préparatifs de guerre contre lui, 165. — Changement prodigieux et subit dans son caractère, ibid. Il secourt son beau-frère le duc de Holstein, 166. — La Hollande et l’Angleterre s’unissent à lui contre le Danemark, 167. — Il part pour sa première campagne, ibid. — Siège de Copenhague, 168. — La ville se soumet, 170. — Discipline des soldats suédois, ibid. — Traité de Travendal, 171. — Riga investie par Auguste, roi de Pologne, ibid. — Il lève le siége, ibid. — Pierre assiége Narva, 172. — Charles le joint, 173. — Défait quatre-vingt mille Moscovites avec huit mille Suédois, 174. — Entre victorieux dans Narva, 176. — Prédiction à laquelle on ne fait pas d’attention, 177. — Prière adressée par les Russes à saint Nicolas contre les Suédois, ibid. — Entrevue du czar et du roi de Pologne à Birzen, 178. — Ils se liguent contre Charles, ibid. — Charles bat Stenau devant Riga, 179. — Soumet la Courlande et la Lithuanie, et passe en Pologne, 180. — Description de la Pologne et de son gouvernement, ibid. et suiv. — Auguste, roi de Pologne, mécontente les Polonais, 185. — Deux factions divisent la Lithuanie, 186. — Auguste, qui a besoin d’une armée, est forcé de convoquer une diète, ibid. — Caractère du cardinal primat Radjouski, 187. — Il se ligne avec Charles contre Auguste, 188. — Le czar secourt mal son allié, ibid. — Guerre changée en intrigues, ibid. — Auguste charge la comtesse de Koenigsmark de traiter en son nom avec Charles, 189. — Celui-ci refuse de la voir, et de traiter avec lui, 190. — Charles reçoit l’ambassade de la république polonaise, 191. — Marche sur Varsovie, ibid. — Auguste convoque la pospolite, qui n’obéit pas, 192. — Charles entre à Varsovie, ibid. — Le cardinal primat auprès d’Auguste et de Charles, 193. — Bataille de Clissau, 194. — Entrée de Charles à Cracovie, ibid. — Il se brise la cuisse, 195. — La diète de Lublin jure fidélité à Auguste, ibid. — Charles oppose la diète de Varsovie à celle de Lublin, ibid. — Marche aux Saxons, commandés par Stenau, qu’il bat à Pultesh, ibid. — Auguste se retire dans Thorn, où Charles vient l’assiéger, 197. — Dantzick mise à contribution, 198. — Capitulation de Thorn, 199. — Elbing plus sévèrement punie que Dantzick, ibid. — Le cardinal primat déclare le trône de Pologne vacant, ibid. — Enlèvement par Auguste des princes Sobieski, 200. — Piper conseille à Charles de prendre la couronne de Pologne pour lui, ibid. — Charles la propose au prince Alexandre Sobieski, qui la refuse, 201.