Les Aqueducs antiques de Lyon

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

TABLES DES MATIÈRES


Pages.

CHAPITRE PREMIER

aperçu historique

§ I. — Fondation et premiers progrès de Lyon avant la construction des aqueducs 1
Munatius Plancus et Lugudunum. 1. — Débuts modestes de la colonie. 3. — Premiers voyages en Gaule d’Octave et d’Agrippa. Lyon capitale des Gaules. 5. — Enceinte et aspect de Lugdunum. 7. — Territoire colonial. Le pagus de Condate. 9. — Les eaux de Lyon avant le premier aqueduc. 11.
§ II. — Auguste, Agrippa et Drusus à Lyon. Les deux premiers aqueducs 13
Agrippa. 13. — Les grandes routes d’Agrippa et la construction du premier aqueduc (aqueduc du Mont-d’Or). 14. — Premier séjour d’Auguste à Lyon. L’autel et la ville du confluent. 16. — Prospérité de Lyon. Les corporations et les pouvoirs publics. 18. — Construction probable d’un deuxième aqueduc (aqueduc de Craponne). 21.
§ III. — De Tibère aux Flaviens. Troisième aqueduc sous Claude 22
Ralentissement des travaux publics sous Tibère. Caligula. Entreprises incohérentes. 22. — Claude. Son caractère. Sa sympathie
Pages.
pour Lyon. Lyon colonie claudienne. Construction d’un troisième aqueduc (aqueduc de La Brévenne). 24. — Agrandissement possible du territoire de la colonie. Bienfaits supposés de Claude à l’égard de Lyon. 27. — Incendie de Lyon. Lyon pour Néron contre Vindex. 28. — De Galba à la fin du règne de Domitien. Fortune inégale. 30.
§ IV. — Les Autonins. Quatrième aqueduc sous Hadrien. Apogée et déclin de Lyon 31
Apogée de Lyon antique. Sa population. 31. — Quatrième aqueduc (aqueduc du Gier) attribuable à Hadrien. 33. — Phases successives du déclin. 36. — Les aqueducs pendant cette période. Invasion d’Alamans. Les Burgondes. 38. — Les Sarrasins. Destruction des aqueducs. 39.

CHAPITRE II

le réseau des aqueducs

§ I. — Les eaux de la région lyonnaise 40
Affluents de droite de la Saône et du Rhône dans la région lyonnaise. Topographie de cette région. — 40. — Le massif du Mont-d’Or. 42. — Qualité des eaux des montagnes lyonnaises. 43. — Régime hydrologique actuel du Lyonnais. — 46. — Débit actuel des cours d’eau utilisés pour Lyon à l’époque romaine. Débit des quatre aqueducs estimé a priori.
§ II. — Tracé de l’aqueduc du Mont-d’Or 49
De Poleymieux à Curis. 51. — De Curis à Saint-Romain au Mont-d’Or. 53. — Réservoirs de Saint-Romain. 55. — De Saint-Romain à Saint-Didier. 55. — La destination de l’aqueduc du Mont-d’Or. 57. — De Saint-Didier à la Sauvegarde. 59. — Arrivée à Lyon. 62.
§ III. — Tracé de l’aqueduc de Craponne 63
Branche d’Iseron. 64. — Bassin supposé au-dessus de Montferrat, et branche du haut de Pollionnay. 65. — Branche principale, de Montferrat au hameau de l’Arabie. Jonction avec la branche de
Pages.
Vaugneray. 67. — Branche de Vaugneray. 68. — De l’Arabie à Grézieu et au Tupinier. 70. — Branche du Pirod ou du bas de Pollionnay. 71. — Les tourillons de Craponne. 72. — Vestiges de conduite indépendante au voisinage des tourillons. 76. — Restitution du monument des tourillons. 79. — Siphon et arrivée à Lyon.79.
§ IV. — Tracé de l’aqueduc de La Brévenne 81
De l’Orgeolle à Montromand. 81. — De Montromand à Chevinay. 84. — De Chevinay au col de Mausouvre. 85. — Du col de Mausouvre au Ralbur. 88. — Siphon de Grange-Blanche. Arrivée à Lyon. 90.
§ V. — Tracé de l’aqueduc du Gier 93
Aperçu général. 93. — La prétendue branche du Furens. 94. — Branche accessoire de Janon. 96. — Prise d’eau et bassin de départ. 97. — De La Martinière au Langonan. Réunion des branches accessoires. 98. — Du Langonan au 1er siphon, dit de Saint-Genis ou de Chagnon. 101. — Réservoir de chasse du siphon de Saint-Genis. 102. — Le contour supplémentaire de Chagnon. 105. — La pierre gravée de Chagnon. 108. — Souterrain de Chagnon (Cave-du-Curé). 110. — De Saint-Genis à Mornant. 111. — De Mornant à Soucieu. 115. — 2e siphon, dit de Soucieu ou du Garon. 108. — Le plateau de Chaponost. 122. — 3e siphon, dit de Beaunant. 125. — Plateau de Sainte-Foy et 4e siphon, dit de Saint-Irénée. 130. — Entrée dans Lyon. 133.
§ VI. — Les aqueducs de la presqu’île 135
Aqueduc de Cordieu. 136. — Aqueduc de Miribel. 137.


CHAPITRE III

prises d'eau, niveaux et siphons

§ I. — Les prises d’eau 140
Sources captées pour les aqueducs antiques de Rome. 140. — Méthode de prise d’eau à l’aqueduc romain de Sens : relèvement du
Pages.
point d’émergence. 143 — Prise d’eau de Zaghouan pour l’aqueduc de Carthage. 146. — Prise d’eau principale de l’aqueduc de La Brévenne dans la vallée de l’Orgeolle. 149. — Prises d’eau accessoires dé l’aqueduc de La Brévenne. 150. — Prises d’eau accessoires à l’aqueduc du Mont-d’Or. 151. — Divers exemples de prises d’eau analogues. 153. — Prises d’eau par barrages de dérivation. 155. — Irrigations et drainages. 158. — Embouchures des branches accessoires. 161.
§ II. — Nivellements et pentes 164
Appareils de nivellement. 165 — Opérations du nivellement pour le tracé des aqueducs. 166 — Pentes usuelles chez les Romains. 167. — Pentes aux divers aqueducs de Lyon. 170. — Pentes moyennes à d’autres aqueducs antiques. Maximum variable suivant divers éléments. 171. — Dénivellations par chutes. 173. — Conclusions. 175.
§ III. — Siphons 176
Définition. Les siphons des aqueducs de Lyon. 176. — Usage très ancien du siphon. 178. — Le texte de Vitruve sur les siphons. Discussion. 178. — Siphon de l’aqueduc de Pâtura. 193. — Siphon d’Alatri. 194. — Déductions à tirer des observations faites à Alatri. 196. — Charges des siphons de Lyon. Calcul de leurs diamètres et de leurs épaisseurs. 197. — Fabrication et pose des tuyaux de plomb. 200. — Production des mines de plomb à l’époque romaine. 205. — Motifs de l’absence de siphons aux aqueducs de Rome. 207. — Les prétendus tâtonnements au siphon de Saint-Genis. Raison de l’obturation d’un orifice. 208. — Les tranchées supérieures entre Saint-Chamond et Saint-Genis. 211. — Mode de calcul probable des divers éléments. 217. — Abaissement du niveau après chaque siphon. Éléments divers. 217 — Soutien des tuyaux de plomb. 219.


CHAPITRE IV

construction

§ I. — Constructions apparentes 222
Système romain des maçonneries concrètes. 222. — Classement des divers types de maçonneries romaines. 226. — Les deux
Pages.
procédés de blocage intérieur. 233. — Construction des piles aux ponts-aqueducs de Lyon. 1° Avec parements de petites assises horizontales. 234. 2° Parements réticulés. 236. — Échafaudages. 238. — Structure identique de l’appareil réticulé aux aqueducs de Lyon et aux monuments reconnus de l’époque d’Hadrien. 240. — Fondations. 241. — Construction des voûtes d’arcades. 242. — Bandeau au-dessus des voûtes. 246. — Percées longitudinales dans les piles à Soucieu et à Beaunant. 248. — Construction du canal voûté au-dessus des arcades et du bandeau. 219. — Masses relatives des ponts-aqueducs de Lyon. 251 — Substructions pleines. 251.
§ II. — Matériaux de construction 256
I. — Matériaux de liaison 256
Le « ciment romain » et sa légende. 256. — A. Chaux. 258. — B. Chaux-ciments, pouzzolanes et tuileaux. 203. — C. Mortiers. 267. — Analyses et essais de mortiers et ciments provenant de Rome et de Lyon. 268. — D. Bétons. 271.
II. — Matériaux de structure 273
A. Briques. 274. — B. Pierres. 277.
§ III. — Constructions en sous-sol 280
I. — Canal en tranchée couverte 280
Tranchée, piédroits, revêtements et voûte. 280. — Profils divers, anciens et modernes. 282.
II. — Regards de visite 284
Texte de Vitruve. 284. — Distance très variable des regards suivant les aqueducs. Exemples. 285. — Regards aux aqueducs de Lyon et à l’aqueduc de Sens. 287. — Conclusion sur les regards de visite. 290.
III. — Canal en souterrain 290
Difficultés plus grandes qu’en tranchée. L’erreur dans le percement de l’aqueduc de Saldae (Bougie). 290. — Puits creusés pour la construction. 293. — Le souterrain de Chagnon. Exemples divers, 295.
§ IV. — Travail du chantier. Transports 298
I. — Outils 298
II. — Organisation du chantier 304

CHAPITRE V

terminaison, débit et distribution

Pages.
§ I. — Réservoirs et châteaux d’eau 306
Piscines des aqueducs de Rome pour l’épuration et le jaugeage. 306. — Les châteaux d’eau d’après Vitruve. 309. — Les châteaux d’eau d’après Frontin. 311. — Châteaux d’eau publics et châteaux d’eau privés. 312. — L’eau du domaine public à Rome. 313. — L’eau nomine Caesaris. Les répartitions successives. 314. — Vestiges de divers châteaux d’eau 316. — Le réservoir de l’aqueduc du Gier à Fourvière. Distribution commençant avant ce réservoir. 319. — L’emplacement des tuyaux de plomb au nom de Claude. Leur attribution possible à l’aqueduc de La Brévenne. 320. — La distribution de l’eau du Gier. 320. — La citerne du Grand-Séminaire. 321. — Distribution des eaux de La Brévenne et des autres aqueducs. 324.
§ II. — Mesure du débit et de la distribution 327
Divers systèmes modulaires. 327. — Évaluation du quinaire, unité modulaire de Frontin. 330. — Opinions opposées de Rondelet et de Belgrand. 332. — Essai d’évaluation a posteriori et par les formules usuelles. Valeur moyenne. 334. — Procédés employés à Rome pour régulariser la distribution. 338. — Calcul du débit des aqueducs de Lyon. 340.
§ III. — Dérivations avant la ville 346
§ IV. — Mesure du débit et de la distribution 349
Tuyaux de terre cuite. 349. — Tuyaux de plomb pour la distribution. Leur épigraphie. Mode d’impression des caractères. Catégories de personnages désignés. 350. — Tuyaux du musée de Lyon. 352. — Réseau de la canalisation. Pose et renouvellement des calices aux châteaux d’eau. 355.

CHAPITRE VI

main-d’œuvre, direction et administration

Pages.
§ I. — Personnel de la construction 357
Les collèges ou corporations d’artisans. 357. — Entrepreneurs et ingénieurs. 361. — Magistrats chargés des travaux publics 362. — La curatelle des eaux. 365. — La garnison de Rome et les travaux publics. 366. — Travaux des légions dans les provinces. 368. — Personnel militaire fourni aux villes pour les travaux publics. 369. — Réquisition des habitants. 371. — Part du pouvoir central aux travaux des villes. 371. — Éléments divers du personnel employé à la construction des aqueducs de Lyon. 372. — Importance numérique du personnel. Salaires. 371.
§ II. — Personnel du service ordinaire 375
Hiérarchie des emplois. 315. — Service des eaux dans les provinces et spécialement à Lyon. 380.
§ III. — Lois et règlements 382
I. — Concessions 383
Sous la République, régime sans concessions. 383. — Sous l’empire, concessions avec primauté de l’intérêt public. 384. — Don et renouvellement des concessions. 384.
II. — Expropriations et servitudes 386
Étendue restreinte du droit d’expropriation. Coude de l’aqueduc du Gier à Chaponost. 386. — Servitudes et droits divers. 387.
III. — Protection des aqueducs 388
Bornes ou cippes-jalons aux aqueducs de Rome. 388. — Bornes de protection. 389. — La pierre de Chagnon. 393.
IV. — Sanctions pénales 394
Règlements de Frontin. 394. — Constitutions impériales. 398.
Pages.
§ IV. — Reconstructions, revenus et frais 399
I. — Travaux de reconstruction 399
Opportunité des travaux de restauration. 399. — Restaurations principales faites aux aqueducs de Rome. 401. — Procédés et aspect des restaurations, suivant les époques, aux aqueducs de Rome. 403. — Restaurations aux aqueducs de Lyon. 405.
II. — Frais de construction 406
Aqueducs de Rome. 407 — Aqueducs modernes. 408 — Aqueducs de Lyon. 409.
III. — Durée du travail 409
IV. — Source des fonds nécessaires 411
Libéralités impériales. 411. — Dons de magistrats ou de simples citoyens. 413. — Trésor public des villes. 415.
V. — Revenus des aqueducs 416
Conclusions 419