Les Voyages de Gulliver

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Voyages de Gulliver
Traduction par Abbé Desfontaines.
Hiard, 1832.
TABLE DES MATIÈRES.


Chapitre premier. L’auteur rend un compte succinct des premiers motifs qui le portèrent à voyager. — Il fait naufrage, et se sauve à la nage dans le pays de Lilliput. — On l’enchaîne, et on le conduit en cet état plus avant dans les terres. 
 15
Chap. II. L’empereur de Lilliput, accompagné de plusieurs de ses courtisans, vient pour voir l’auteur dans sa prison. — Description de la personne et de l’habit de sa majesté. — Gens savans nommés pour apprendre la langue à l’auteur. — Il obtient des grâces par sa douceur. — Ses poches sont visitées. 
 30
Chap. III. L’auteur divertit l’empereur et les grands de l’un et de l’autre sexe d’une manière extraordinaire. — Description des divertissemens de la cour de Lilliput. — L’auteur est mis en liberté à certaines conditions. 
 43
Chap. IV. Description de Mildendo, capitale de Lilliput, et du palais de l’empereur. — Conversation entre l’auteur et un secrétaire d’état, touchant les affaires de l’empire. — Offres que l’auteur fait de servir l’empereur dans ses guerres. 
 51
Chap. V. L’auteur, par un stratagème très-extraordinaire, s’oppose à une descente des ennemis. — L’empereur lui confère un grand titre d’honneur. — Des ambassadeurs arrivent de la part de l’empereur de Blefuscu pour demander la paix. — Le feu prend à l’appartement de l’impératrice. — L’auteur contribue beaucoup à éteindre l’incendie. 
 60
Chap. VI. Les mœurs des habitans de Lilliput, leur littérature, leurs lois, leurs coutumes, et leur manière d’élever les enfans. 
 69
Chap. VII. L’auteur, ayant reçu avis qu’on lui voulait faire son procès pour crime de lèse-majesté, s’enfuit dans le royaume de Blefuscu. 
 82
Chap. VIII. L’auteur, par un accident heureux, trouve le moyen de quitter Blefuscu, et après quelques difficultés retourne dans sa patrie. 
 95


Chapitre premier L’auteur, après avoir essuyé une grande tempête, se met dans une chaloupe pour descendre à terre, et est saisi par un des habitans du pays. — Comment il en est traité. — Idée du pays et du peuple. 
 106
Chap. II. Portrait de la fille du laboureur. — L’auteur est conduit à une ville où il y avait un marché, et ensuite à la capitale. — Détail de son voyage. 
 124
Chap. III. L’auteur mandé pour se rendre à la cour, la reine l’achète et le présente au roi. — Il dispute avec les savans de sa majesté. — On lui prépare un appartement. — Il devient favori de la reine. — Il soutient l’honneur de son pays. — Ses querelles avec le nain de la reine. 
 133
Chap. IV. Différentes inventions de l’auteur pour plaire au roi et à la reine. — Le roi s’informe de l’état de l’Europe, dont l’auteur lui donne la relation. — Les observations du roi sur cet article. 
 155
Chap. V. Zèle de l’auteur pour l’honneur de sa patrie. — Il fait une proposition avantageuse au roi, qui est rejetée. — La littérature de ce peuple imparfaite et bornée. — Leurs lois, leurs affaires militaires, et leurs partis dans l’état. 
 168
Chap. VI. Le roi et la reine font un voyage vers la frontière, où l’auteur les suit. — Détail de la manière dont il sort de ce pays pour retourner en Angleterre. 
 179



Chapitre premier. L’auteur entreprend un troisième voyage. — Il est pris par des pirates. — Méchanceté d’un Hollandais. — Il arrive à Laputa. 
 5
Chap. II. Caractère des Laputiens ; idée de leurs savans, de leur roi et de sa cour. — Réception qu’on fait à l’auteur. — Les craintes et les inquiétudes des habitans. — Caractère des femmes laputiennes. 
 14
Chap. III. Phénomène expliqué par les philosophes et astronomes modernes. — Les Laputiens sont grands astronomes. — Comment le roi apaise les séditions. 
 24
Chap. IV. L’auteur quitte l’île de Laputa, et est conduit aux Balnibarbes. — Son arrivée à la capitale. — Description de cette ville et des environs. — Il est reçu avec bonté par un grand seigneur. 
 29
Chap. V. L’auteur visite l’académie, et en fait ici la description. 
 38
Chap. VI. Suite de la description de l’académie. 
 46
Chap. VII. L’auteur quitte Lagado, et arrive à Maldonada. — Il fait un petit voyage à Gloubbdoubdrib. — Comment il est reçu par le gouverneur. 
 53
Chap. VIII. Retour de l’auteur à Maldonada. — Il fait voile pour le royaume de Luggnagg. — À son arrivée il est arrêté et conduit à la cour. — Comment il y est reçu. 
 66
Chap. IX. Des struldbruggs ou immortels. 
 72
Chap. X. L’auteur part de l’île de Luggnagg pour se rendre au Japon, où il s’embarque sur un vaisseau hollandais. — Il arrive à Amsterdam, et de là passe en Angleterre. 
 85


Chapitre premier. L’auteur entreprend encore un voyage en qualité de capitaine de vaisseau. — Son équipage se révolte, l’enferme, l’enchaîne, et puis le met à terre sur un rivage inconnu. — Description des Yahous. — Deux Houyhnhnms viennent au-devant de lui. 
 92
Chap. II. L’auteur est conduit au logis d’un Houyhnhnm : comment il y est reçu. — Quelle était la nourriture des Houyhnhnms. — Embarras de l’auteur pour trouver de quoi se nourrir. 
 102
Chap. III. L’auteur s’applique à apprendre bien la langue ; et le Houyhnhnm, son maître, s’applique à la lui enseigner. — Plusieurs Houyhnbnms viennent voir l’auteur par curiosité. — Il fait à son maître un récit succinct de ses voyages. 
 111
Chap. IV. Idées des Houyhnhnms sur la vérité et sur le mensonge. — Les discours de l’auteur sont censurés par son maître. 
 122
Chap. V. L’auteur expose à son maître ce qui ordinairement allume la guerre entre les princes de l’Europe : il lui explique ensuite comment les particuliers se font la guerre les uns aux autres. — Portrait des procureurs et des juges d’Angleterre. 
 132
Chap. VI. Du luxe, de l’intempérance et des maladies qui règnent en Europe. — Caractère de la noblesse. 
 144
Chap. VII. Parallèle des yahous et des hommes. 
 154
Chap. VIII. Philosophie et mœurs des Houyhnhnms. 
 163
Chap. IX. Parlement des Houyhnhnms. — Question importante agitée dans cette assemblée de toute la nation. — Détail au sujet de quelques usages du pays. 
 170
Chap. X. Félicité de l’auteur dans le pays des Houyhnhnms. — Les plaisirs qu’il goûte dans leur conversation ; le genre de vie qu’il mène parmi eux. — Il est banni du pays par ordre du parlement. 
 179
Chap. XI. L’auteur est percé d’une flèche que lui décoche un sauvage. — Il est prit par des Portugais qui le conduisent à Lisbonne, d’où il passe en Angleterre. 
 192
Chap. XII. Invectives de l’auteur contre les voyageurs qui mentent dans leurs relations. — Il justifie la sienne. — Ce qu’il pense de la conquête qu’on voudrait faire des pays qu’il a découverts. 
 207


FIN DE LA TABLE.