Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome15.djvu/589

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Chap. XIV. — Prise du maréchal de Belle-Isle. L’empereur Charles VII meurt ; mais la guerre n’en est que plus vive, 232. — Le maréchal de Belle-Isle et son frère prisonniers, ibid. — Mort de l’empereur Charles VII, 233. — L’électeur de Saxe, roi de Pologne, refuse la couronne impériale, 234.

Chap. XV. — Siége de Tournai. Bataille de Fontenoy, 235. — Siége de Tournai, ibid. — Bataille de Fontenoy, 237.

Chap. XVI. — Suites de la journée de Fontenoy, 247. — Le roi de France vainqueur demande la paix, ibid. — Journée de Mesle, 249. — Prise de Gand, 250. — Autres prises, ibid. — Les Anglais rendent enfin le maréchal de Belle-Isle et son frère, 251.

Chap. XVII. — Affaires d’Allemagne. François de Lorraine, grand-duc de Toscane, élu empereur. Armées autrichiennes et saxonnes battues par Frédéric III, roi de Prusse. Prise de Dresde, 251. — Élection de François Ier, 252. — Le Grand-Seigneur offre sa médiation, 253. — Le roi de Prusse fait encore une paix utile, 254.

Chap. XVIII. — Suite de la conquête des Pays-Bas autrichiens. Bataille de Liége ou de Raucoux, 256. — Prise de Bruxelles, ibid. — Prise de Mons, 257. — Prise de Saint-Guilain, ibid. — Prise de Charleroi, ibid. — Prise de Namur, 258. — Bataille de Liége ou de Raucoux, 259.

Chap. XIX. — Succès de l’infant don Philippe et du maréchal de Maillebois, suivis des plus grands désastres, 260. — Bataille de Plaisance gagnée par le prince de Lichtenstein, 264. — Mort de Philippe V, roi d’Espagne, oncle de Louis XV, 265. — Retraite savante, 266. — Bataille en faisant retraite, ibid. — Gênes se rend, et presque à discrétion, 267.

Chap. XX. — Les Autrichiens et les Piémontais entrent en Provence ; les Anglais en Bretagne, 268. — Le maréchal de Belle-Isle, en Provence, fait tête aux Autrichiens et aux Piémontais, 269.

Chap. XXI. — Révolution de Gênes, 270. — Révolution dans Gênes, ibid. — Le duc de Boufflers vient secourir Gênes, 274. — Moines et confessions employés pour sauver Gênes, ibid. — Mort du duc de Boufflers, ibid.

Chap. XXII. — Combat d’Exiles funeste aux Français, 276.

Chap. XXIII. — Le roi de France, maître de la Flandre et victorieux, propose en vain la paix. Prise du Brabant hollandais. Les conjonctures font un stathouder, 278. — Congrès inutile, ibid. — Prise du Brabant hollandais, 279. — Création d’un stathouder dans les Provinces-Unies, 280.

Chap. XXIV. — Entreprise, victoires, défaite, malheurs déplorables du prince Charles-Édouard Stuart, 281. — Débarquement du prince Charles-Édouard dans une île d’Ecosse, 283. — Mœurs et lois des montagnards d’Écosse, ibid. — Ses premiers succès, 285. — Il prend Édimbourg, ibid. — Il gagne une victoire complète à Preston-Pans, 286. — Les Hollandais envoient servir en Angleterre des troupes qui avaient fait serment de ne point servir, 290. — Loi habeas corpus, 291.