Le Tour de la France par deux enfants

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LE


TOUR DE LA FRANCE
PAR DEUX ENFANTS
____


DEVOIR ET PATRIE
____


LIVRE DE LECTURE COURANTE
AVEC PLUS DE 200 GRAVURES INSTRUCTIVES POUR LES LEÇONS DE CHOSES


PAR


G. BRUNO
Lauréat de l’Académie française, auteur de Francinet.
____


TROIS CENT VINGT-SIXIÈME ÉDITION
CONFORME AUX PROGRAMMES DU 23 JUILLET 1882
____


COURS MOYEN


PARIS
LIBRAIRIE CLASSIQUE EUGÈNE BELIN
BELIN FRÈRES
RUE DE VAUGIRARD, 52
____


1904
Droits de traduction et de reproduction réservés


Sommaire


I. — Le départ d’André et de Julien 
 5
II. — Le souper chez Étienne le sabotier. — L’hospitalité 
 7
III. — La dernière parole de Michel Volden. — L’amour fraternel et l’amour de la patrie 
 9
IV. — Les soins de la mère Étienne. Les papiers d’André — Un don fait en secret. — La charité du pauvre 
 11
V. — Les préparatifs d’Étienne le sabotier. — Les adieux. — Les enfants d’une même patrie 
 13
VI. — Une déception. — La persévérance 
 15
VII. — La carte tracée par André. — Comment il tire parti de ce qu’il a appris à l’école 
 17
VIII. — Le sentier à travers la forêt. — Les enseignements du frère aîné. — La grande Ourse et l’étoile polaire 
 18
IX. — Le nuage sur la montagne. — Inquiétude des deux enfants 
 20
X. — La halte sous le sapin. — La prière avant le sommeil 
 22
XI. — Le brouillard se dissipe. — Arrivée d’André et de Julien sur la terre française 
 24
XII. — L’ordre dans les vêtements et la propreté. — L’hospitalité de la fermière lorraine 
 26
XIII. — L’empressement à rendre service pour service. — La pêche 
 27
XIV. — La vache. — Le lait. — La poignée de sel. — Nécessité d’une bonne nourriture pour les animaux 
 29
XV. — Une visite à la laiterie. — La crème. — Le beurre. — Ce qu’une vache fournit de beurre par jour 
 32
XVI. — Les conseils de la fermière avant le départ. — Les rivières de la Lorraine. — Le souvenir de ta terre natale 
 34
XVII. — Arrivée d’André et de Julien à Épinal. — Le moyen de gagner la confiance 
 37
XVIII. — La cruche de la mère Gertrude. — L’obligeance 
 39
XX. — La reconnaissance. — La lettre d’André et de Julien à la mère Étienne 
 41
XXI. — André ouvrier. — Les cours d’adultes. — Julien écolier. — Les bibliothèques scolaires et les lectures du soir. — Ce que fait la France pour l'instruction de ses enfants 
 43
XXII. — Le récit d’André. — Les chiffons changés en papier. — Les papeteries des Vosges 
 45
XXIII. — Les moyens que l’homme emploie pour mettre en mouvement ses machines. — Un ouvrier inventeur 
 48
XXIV. — La foire d’Épinal. — Les produits de la Lorraine. — Verres, cristaux et glaces. — Les images et les papiers peints. — Les instruments de musique 
 50
XXV. — Le travail des femmes lorraines. — Les broderies. — Les fleurs artificielles de Nancy 
 53
XXVI. — La modestie. — Histoire du peintre Claude le Lorrain 
 54
XXVII. — Les grands hommes de guerre de la Lorraine. — Histoire de Jeanne Darc 
 57
XXVIII. — Les bons certificats d’André. — L’honnêteté et l'économie 
 61
XXIX. — La Haute-Saône et Vesoul. — Le voiturier jovial. — La confiance imprudente 
 63
XXX. — Le cabaret. — L’ivrognerie 
 67
XXXI. — L’ivrogne endormi. — Une louable action des deux enfants 
 69
XXXII. — Une rencontre sur la route. — Les deux gendarmes 
 70
XXXIII. — Une proposition de travail faite à André. — Le parapluie de Julien 
 72
XXXIV. — Le cheval. — Qualités d’un bon cheval. — Soins à donner aux chevaux 
 73
XXXV. — Les montagnes du Jura. — Les salines. — Les grands troupeaux des communes conduits par un seul pâtre. — Association des paysans jurassiens
 76
XXXVI. — Les grands fromages de Gruyère. — Visite de Julien à une fromagerie. — Les associations des paysans jurassiens pour la fabrication des fromages 
 79
XXXVII. — Le travail du soir dans une ferme du Jura. — Les ressorts d’horlogerie. — Les métiers à tricoter. — L’étude du dessin. — Utilité de l’instruction 
 81
XXXVIII. — La Suisse et la Savoie. — Le lac de Genève. — Le mont Blanc. — Les avalanches. — Le lever du soleil sur les Alpes. — La prière du matin 
 84
XXXIX. — L’ascension du mont Blanc. — Les glaciers. — Effets de la rareté de l’air dans les hautes montagnes. — Un savant courageux, de Saussure 
 87
XL. — Les troupeaux de la Savoie et de la Suisse. — L’orage dans la montagne. — Les animaux sauvages des Alpes. — Les ressources des Savoisiens 
 90
XLI. — Arrivée en Bourgogne. — L’Ain. — Les volailles de Bresse. — André et Julien devenus marchands 
 93
XLII. — Une ferme bien tenue.Hygiène de l’habitation.Les fermes-écoles. 
 95
XLIII. — Une ferme bien tenue (suite). — La porcherie et le poulailler 
 96
XLIV. — Mâcon. — André et Julien paient l’entrée de leurs marchandises. — Les octrois.Les conseils municipaux. — 
 99
XLV. — André et Julien sur le marché de Mâcon. — Les profits de la vente. — L'honnêteté dans le commerce. 
 101
XLVI. — Les vignes de la Bourgogne. — La fabrication du vin. — La richesse de la France en vignobles 
 103
XLVII. — Les grands hommes de la Bourgogne : saint Bernard, Bossuet, Vauban, Monge, Buffon, Niepce et la photographie 
 105
XLVIII. — La plus grande usine de l’Europe : le Creusot. — Les hauts fourneaux pour fondre le fer 
 110
XLIX. — La fonderie, la fonte et les objets en fonte 
 113
L. — Les forges du Creusot. — Les grands marteaux-pilons à vapeur. — Une surprise faite à Julien. — Les mines du Creusot ; la ville souterraine 
 115
LI. — Le Nivernais et les bois du Morvan. — Les principaux arbres de nos forêts. — Le flottage des bois sur les rivières. — Le Berry et le Bourbonnais. — Vichy. — Richesse de la France en eaux minérales 
 118
LII. — La probité. — André et le jeune commis 
 121
LIII. — Les monts d’Auvergne. — Le Puy de Dôme. — Aurillac. — Un orage au sommet du Cantal 
 123
LIV. — Julien parcourt Clermont-Ferrand. — Les maisons en lave. — Pâtes alimentaires et fruits confits de la Limagne. — Réflexions sur le métier de marchand 
 127
LV. — La ville de Thiers et les couteliers. — Limoges et la porcelaine. — Un grand médecin né dans le Limousin, Dupuytren 
 130
LVI. — Une ferme dans les montagnes de l’Auvergne. — Julien et le jeune vannier Jean-Joseph. — La veillée 
 132
LVII. — Les grands hommes de l’Auvergne. — Vercingétorix et l’ancienne Gaule 
 134
LVIII. — Michel de l’Hôpital. — Desaix. — Le courage civil et le courage militaire. 
 138
LIX. — Le réveil imprévu. — La présence d’esprit en face du danger. 
 141
LX. — L’incendie. — Jean-Joseph dans sa mansarde. — Une belle action. 
 143
LXI. — Les chèvres du mont d’Or. — Ce que peut rapporter une chèvre bien soignée 
 147
LXII. — Lyon vu le soir. — Le Rhône, son cours et sa source 
 148
LXIII. — Les fatigues de Julien. — La position de Lyon et son importance. — Les tisserands et les soieries 
 150
LXIV. — Le petit étalage d’André et de Julien sur une place de Lyon. — Les bénéfices du commerce. — L’activité, première qualité de tout travailleur. 
 153
LXV. — Deux hommes illustres de Lyon. — L’ouvrier Jacquard. — Le botaniste Bernard de Jussieu. — L’union dans la famille. — Le cèdre du Jardin des Plantes 
 155
LXVI. — Une ville nouvelle au milieu des mines de houille : Saint-Étienne. — Ses manufactures d’armes et de rubans. — La trempe de l’acier 
 157
LXVII. — André et Julien quittent M. Gertal. — Pensées tristes de Julien. — Le regret de la maison paternelle. 
 160
LXVIII. — Les mûriers et les magnaneries du Dauphiné 
 163
LXIX. — La dévideuse de cocons. — Les fils de soie. — Les chrysalides et la mort du ver à soie. — Comment les vers à soie ont été apportés dans le comtat Venaissin 
 166
LXX. — Le mistral et la vallée du Rhône. — Les canaux. — Un accident arrivé aux enfants. — Premiers soins donnés à Julien. 
 169
LXXI. — La visite du médecin. — Les soins d’André 
 171
LXXII. — La guérison de Julien. — Le chemin de fer. — Grenoble et les Alpes du Dauphiné 
 174
LXXIII. — Une des gloires de la chevalerie française, Bayard. 
 176
LXXIV. — Avignon et le château des papes. — La Provence et la Crau. — Arrivée d’André et de Julien à Marseille. — Un nouveau sujet d’anxiété 
 179
LXXV. — L’idée du patron Jérôme. — La mer. — Les ports de Marseille. — Ce qu’André et Julien demandent à Dieu 
 183
LXXVI. — Promenade au port de Marseille. — Visite à un grand paquebot. — Les cabines des passagers, les hamacs des matelots, les étables, la cuisine, la salle à manger du navire 
 186
LXXVII. — La côte de Provence. — Toulon. — Nice. — La Corse. — Discussion entre les matelots : quelle est la plus belle des provinces de France. — Comment André met les matelots d’accord 
 191
LXXVIII. — Une gloire de Marseille : le plus grand des sculpteurs français. Pierre Puget. — Un grand orateur et un législateur nés en Provence. — Le code français 
 195
LXXIX. — Le Languedoc vu de la mer. Nîmes, Montpellier, Cette. — Les tristes nouvelles de l’oncle Frantz. — La résolution d’André 
 197
LXXX. — Les reproches du nouveau patron. — Le canal du Midi et les ponts tournants. — Le départ de Cette pour Bordeaux 
 201
LXXXI. — Un grand ingénieur du Languedoc, Riquet. — Un grand navigateur, La Pérouse 
 203
LXXXII. — Brusquerie et douceur. — Le patron du bateau le Perpignan et Julien 
 206
LXXXIII. — André et Julien aperçoivent les Pyrénées. — Le cirque de Gavarnie et le Gave de Pau 
 207
LXXXIV. — Toulouse. — Un grand jurisconsulte, Cujas 
 210
LXXXV. — André et Julien retrouvent à Bordeaux leur oncle Frantz 
 212
LXXXVI. — Les sages paroles de l’oncle Frantz : le respect dû à la loi. — Un nouveau voyage 
 214
LXXXVII. — Grands hommes de la Gascogne : Montesquieu, Fénelon, Daumesnil et saint Vincent de Paul 
 217
LXXXVIII. — Lettre de Jean-Joseph. — Réponse de Julien. — L’Océan, les vagues, les marées, les tempêtes 
 221
LXXXIX. — Suite de la lettre de Julien 
 225
XC. — Nantes. — Conversation avec le pilote Guillaume : les différentes mers, leurs couleurs ; les plantes et les fleurs de la mer. — Récolte faite par Julien dans les rochers de Brest 
 227
XCI. — Les lumières de la mer. — La mer phosphorescente, les aurores boréales, les phares 
 230
XCII. — Il faut tenir sa parole. — La promesse du père Guillaume 
 234
XCIII. — La Bretagne et ses grands hommes. — Un des défenseurs de la France pendant la guerre de Cent ans : Duguesclin. — Le tournoi et la première victoire de Duguesclin. — Sa captivité et sa rançon. — Sa mort 
 236
XCIV. — Les grands hommes du Maine, de l’Anjou et de la Touraine. — Le chirurgien Ambroise Paré. — Le sculpteur David. — Le savant Descartes 
 240
XCV. — Le pays du pilote Guillaume. — La Normandie, ses ports, son commerce. — Rouen et ses cotonnades. — L’émulation dans l’industrie 
 243
XCVI. — La Normandie (suite) ; ses champs et ses bestiaux 
 247
XCVII. — Trois grands hommes de la Normandie. — Le poète Pierre Corneille. — L’abbé de Saint-Pierre. — Le physicien Fresnel 
 249
XCVIII. — Le naufrage. — Égoïsme et dévouement 
 251
XCL. — La nuit en mer 
 254
C. — La dernière rafale de la tempête. — La barque désemparée 
 256
CI. — Le noyé et les secours donnés par Guillaume 
 257
CII. — L’attente d’un navire et les signaux de détresse 
 258
CIII. — Inquiétudes et projets pour l’avenir 
 260
CIV. — Une surprise après l’arrivée à Dunkerque. — Les quatre caisses. — Utilité des assurances 
 261
CV. — Le Nord et la Flandre. — Ses canaux, son agriculture et ses industries 
 264
CVI. — Un grand homme auquel le Nord doit une partie de sa prospérité : Philippe de Girard. — La machine à filer le lin 
 267
CVII. — L’Artois et la Picardie. — Le siège de Calais 
 268
CVIII. — La couverture de laine pour la mère Étienne. — Reims et les lainages 
 270
CIX. — Les hommes célèbres de la Champagne. — Colbert et la France sous Louis XIV. — Ph. Lebon et le gaz d’éclairage. — Le fabuliste La Fontaine 
 272
CX. — Retour à la ville natale. — André et Julien obtiennent le titre de Français. — La tombe de Michel Volden 
 275
CXI. — Une lettre à l’oncle Frantz. — Un homme d’honneur. — La dette du père acquittée par le fils. 
 277
CXII. — Paris. — La longueur de ses rues. — L’éclairage du soir. — Les omnibus 
 278
CXIII. — Les Halles et l’approvisionnement de Paris. — Le travail de Paris 
 281
CXIV. — Paris autrefois et aujourd’hui. — Notre-Dame de Paris 
 283
CXV. — L’Hôtel-Dieu. — Les grandes écoles et les bibliothèques de Paris 
 285
CXVI. — Une visite au Jardin des Plantes. — Les grands carnassiers. — Les singes 
 288
CXVII. — (Suite.) La fosse aux ours. — L’éléphant 
 290
CXVIII. — Le Louvre. — La Chambre des députés, le Sénat et le palais de la Présidence. — Les ministres. — Les impressions de Julien à Paris. — Le départ 
 294
CXIX. — Versailles. — Quelques grands hommes de Paris et de l’Île-de-France. — Les poètes classiques : Racine, Boileau. — Un grand chimiste, Lavoisier 
 296
CXX. — La ferme du père Guillaume dans l’Orléanais. — Les ruines de la guerre 
 299
CXXI. — J’aime la France 
 302