100 percent.svg

Histoire de la littérature grecque

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Librairie Hachette et Cie.


EXTRAIT
DU BULLETIN DE LA SOCIÉTÉ FRANKLIN


Août 1869.




« L’Histoire de la littérature grecque, plus d’une fois réimprimée, est telle qu’on pouvait l’attendre du savoir et du talent de M. Pierron. Contenue en un seul volume, elle est nécessairement très-rapide, mais en même temps très-complète et très-exacte. Des chapitres judicieusement distribués y font passer en revue, sans rien omettre, et sans rien fausser, bien au contraire, dans l’ordre de leur succession chronologique, et dans celui où les classe la diversité des genres, les écrivains et les œuvres. Les uns et les autres sont appréciés avec un goût toujours juste, d’après une connaissance personnelle des textes qui manque trop souvent aux auteurs de pareils résumés. À ce mérite s’ajoute celui d’un style simple, clair, d’une élégance appropriée, qui rend la lecture de l’ouvrage aussi agréable qu’elle peut être utile. »

PATIN,
De l’Académie française, doyen de la Faculté
des lettres de Paris.



Coulommiers. — Typ. A. MOUSSIN.

TABLE DES CHAPITRES.


Préliminaires 
 1
La poésie grecque avant Homère 
 15
Les Rhapsodes 
 30
Homère 
 43
Hésiode 
 88
Hymnes homériques et poëmes cycliques 
 109
Poésie élégiaque et poésie ïambique 
 124
Suite de la poésie élégiaque 
 138
Poésie choliambique. Parodie. Apologue 
 152
Lyriques éoliens 
 160
Lyriques doriens 
 176
Lyriques ioniens. Scolies 
 189
Pindare 
 205
Théologiens et philosophes poëtes 
 218
Premières compositions en prose 
 228
Hérodote. Hippocrate 
 237
Origines du théâtre grec 
 251
Eschyle 
 268
Sophocle 
 281
Euripide 
 292
Décadence de la tragédie 
 311
Ancienne comédie 
 316
Autres poëtes du siècle de Périclès 
 338
Thucydide 
 342
Ancienne éloquence politique 
 351
Sophistes 
 357
Socrate 
 363
Orateurs de la fin du cinquième siècle avant J. C. 
 369
Xénophon 
 378
Platon 
 388
Aristote et Théophraste 
 402
Orateurs du quatrième siècle avant J. C. 
 414
Eschine. Démosthène 
 434
Historiens du quatrième siècle avant J. C. 
 449
Comédie moyenne 
 452
Comédie nouvelle 
 457
Deux philosophes poëtes 
 465
Littérature alexandrine 
 470
Littérature sicilienne 
 481
Autres écrivains du troisième siècle av. J. C. 
 497
Écrivains des deux derniers siècles av. J. C. 
 500
Écrivains grecs contemporains d’Auguste et des premiers empereurs 
 507
Plutarque 
 516
Stoïciens nouveaux 
 523
Lucien 
 529
Autres écrivains du siècle des Antonins 
 541
Oppien. Babrius 
 547
Philosophes alexandrins 
 556
Historiens et sophistes du troisième siècle 
 565
École d’Athènes 
 569
Appendice 
 585


TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES.

LES CHIFFRES INDIQUENT LES PAGES.


A
Abderitains, 310.
Académie (l’), 391.
Acharniens (les), comédie d’Aristophane, 328, 329.
Achéus d’Érétrie, poëte tragique, 312.
Achille, dans Homère, 63, 67.
Achille Tatius, romancier, 578.
Acroamatiques (traités), ou acroatiques, ouvrages d’Aristote destinés aux disciples du Lycée, 408.
Acusilaus d’Argos, logographe, 234.
Aèdes, d’abord prêtres, 15 ; piériens, 19, 21 ; autres aèdes religieux, 22, 23 ; aèdes épiques, 24, 25 ; aèdes cités par Homère, 25, 28.
Agathias, poëte, 591, 592.
Agathon d’Athènes, poëte tragique, 312, 313
Agesilas (éloge d’), par Xénophon, 386.
Agias de Trèzene, poëte cyclique, 121.
Ajax, dans Homère, 69, 70.
Alcée de Mitylène, poëte lyrique, 163, 169.
Alcibiade, orateur, 370.
Alcidamas d’Élée, orateur, 432.
Alciphron, sophiste, 568.
Alcman, poëte lyrique, 176, 179.
Alcmène, dans les Grandes Éées d’Hésiode, 106.
Alexandra, poëme de Lycophron, 471, 476.
Alexandre ; édition d’Homère, faite pour lui par Aristote, 84 ; Lettre sur le Monde, que lui adresse Aristote, 407.
Alexandrine (littérature), 470 et suiv.
Alexandrins (érudits), 479, 480 ; leurs travaux de critiques sur Homère, 85, 86.
Alexis, poëte comique, 456, 457.
Alphabet grec, perfectionné par Simonide, 193.
Ammonius Saccas, fondateur de l’école éclectique, 575.
Anabase (l’), ouvrage historique de Xénophon, 384, 385 ; discours tiré de l’Anabase, 387, 388.
Anacréon, poëte lyrique, 189, 194.
Ananius, poëte satyrique, 154.
Anaxagore de Clazomènes, philosophe, 232, 233.
Anaximandre de Milet, philosophe, 231.
Anaximène, philosophe, 231.
Andocide d’Athènes, orateur, 373, 375.
Antidosis, discours d’Isocrate, 418, 424.
Antimachus, poëte épique, 339, 340.
Antiphane, poëte comique, 455, 456.
Antiphon de Rhamnunte, orateur, 371, 373.
Antonins (caractère du siècle des), 523, 529 ; 531 et suiv.
Apion, grammairien, 511.
Apollon Délien (hymne à), 110, 111.
Apollon Pythien (hymne à), 112, 113.
Apollonius de Rhodes, poëte épique, 478, 479.
Apollonius de Tyane, 566.
Apologue (l’), 95 ; 135 ; 155 (voy. Ésope, Babrius).
Appien, historien, 545.
Aratus, poëte didactique, 498.
Archiloque, poëte satirique, 133, 135.
Argonautiques (les), poëme d’Apollonius de Rhodes, 478, 479.
Arion, poëte lyrique, 174, 175.
Aristarque, critique alexandrin, 480.
Aristénète, sophiste et romancier, 588, 589.
Aristide, orateur, 353, 354.
Aristophane ; sa vie, 323, 324 ; son caractère, 324, appréciation littéraire, 324 et suiv. (voy. Comédies d’Aristophane).
Aristophane de Byzance, critique alexandrin, 480.
Aristote ; sa vie, 404 ; ses poésies, 404, 405 ; ses Dialogues, ses traités populaires, 405, 407 ; ses grands ouvrages (voy. Acroamatiques), 408, 410 ; ses travaux sur Homère, 85.
Arrien, auteur du Manuel d’Épictète, de Dissertations philosophiques, 526, et d’une Histoire d’Alexandre, 527.

Athénée, auteur du Souper des Sophistes, 567, 568.
Athénes (éducation des enfants à), 357; école d’Athènes, au quatrième siècle de J. C., 569, 570.
Atlantide (l’), poëme de Solon, 146, 147.


B
Babrius, fabuliste, 551, 556.
Bacchus (hymne à), 117.
Bacchylide, poëte lyrique, 201, 202.
Banquet (le), dialogue de Platon, 394, 397.
Batrachomyomachie (la), poëme attribué à Homère, 156, 159.
Bérose, historien, 499.
Bion et Moschus, poëtes bucoliques, 492, 497.
Brontinus, poëte orphique, 220.


C
Cadmus de Milet, logographe, 234.
Callimaque, poëte alexandrin, 476, 479.
Callinus d’Éphèse, poëte élégiaque, 126, 127.
Callistrate; scolie en l’honneur d’Harmodius et d’Aristogiton, 203, 204.
Caractères de Théophraste, 411, 413.
Cebès ; Tableau de la vie humaine, 389.
Cercops, poëte orphique, 220.
Cérès (hymne à), 115, 117.
Chants primitifs, leur caractère religieux, 15.
Charon de Lampsaque, logographe, 235, 236.
Chérémon, poëte tragique, 314, 315.
Chœrilus, poëte tragique, 259.
Chœrilus de Samos, poëte épique, 339.
Chœur tragique, 265 ; chœurs d’Eschyle, 276, 277.
Choliambe, ou trimètre scazon, 152.
Chorizontes, grammairiens d’Alexandrie qui attribuaient l’Iliade et l’Odyssée à deux poëtes différents, 53.
Cithare, phorminx, instrument à cordes ; description selon Homère, 30, 31.
Cléanthe, philosophe poëte, 468, 469.
Cléon, orateur, 349 ; 369, 370.
Colutrus, poëte épique, 589, 590.
Comédie; ses origines, 316, 317 ; Dorienne, Épicharme, Phormis, 318, 319 ; Athénienne, satire politique et scandaleuse, Cratès, Cratinus, Eupolis, 319, 323 ; Comédie ancienne, 316, 338 ; Comédie moyenne, 452, 457 ; Comédie nouvelle, 460, 465.
Comédies d’Aristophane ; politiques, philosophiques, littéraires, 328 ; les Acharniens, plaidoyer en faveur de la paix, 328, 329 ; les Chevaliers, contre Cléon, 329, 330 ; la Paix, allégorie de circonstance, 330 ; Lysistrate, nouveau plaidoyer pour la paix, 330 ; les Nuées, contre Socrate, 331 ; les Guêpes, 331, 332 ; l’Assemblée des Femmes, 332, 333, Plutus, contre l’aveuglement de la Fortune, 333 ; les Fêtes de Cérès, contre Euripide, 334 ; les Grenouilles, contre Euripide, 334, 335 ; les Oiseaux, pièce fantastique, 335, 336.
Comos, banquet des fêtes de Bacchus, 316, 317 ; fête en l’honneur des vainqueurs des jeux, 209.
Concours dramatiques, 260, 261.
Corinne de Tanagre, poëtesse, 187.
Coryphée, chef du chœur, 266.
Cratinus, poëte de l’ancienne Comédie, 337, 338.
Critias, poëte, 339 ; orateur, 370, 371.
Ctésias de Cnide, historien, 449.
Ctésiphon ; procès de la Couronne, 435 ; 437 (voy. Démosthène).
Cycliques (poëmes), épopées complétant l’œuvre d’Homère, 117, 118 ; poëtes cycliques, Arctinus, Stasinus, Leschès, Agias, Eugamon, 118, 23.
Cyclope (le), drame satyrique d’Euripide, 299, 301.
Cyropédie, roman historique de Xénophon, 386, 387.


D
Damascius, philosophe, 584.
Démade, orateur, 433.
Démétrius de Phalère, orateur, 448.
Démodocus, aède des Phéaciens, 27, 28.
Démosthène ; sa vie, 438, 439 ; ses plaidoyers, 439 ; ses discours politiques, 440 ; procès d’Harpalus, 440, 441 ; discours de la Couronne, 443, 445 ; jugement de Plutarque, 442 ; comparaison avec Péricles, 443 (voy. Ctésiphon, Eschine).
Denys d’ Halicarnasse, historien, 508, 509.
Descriptions d’Homère,77, 78.
Dialectes : béotien ou éolien, concordance avec le latin, 5 ; dorien, variété de l’éolien, sons ouverts, rareté des sifflantes, 6 ; ionien, le plus éloigné du type primitif, sons liquides, voyelles, euphonie, 6, 7 ; épique, langue commune de la poésie, 7 ; attique, ionien plus sévère, langue littéraire de toute la Grèce, 7, 8.
Dialogues d’Aristote, 405, 406.
Dialogues de Platon, compositions dramatiques, 392, 393 ; contre les sophistes, 394, 395 ; le Phédon 392, 393 ; le Banquet, 394, 395 ; la République et les Lois, 397, 399.

Diascévastes, ordonnateurs des œuvres d’Homère, 84.
Dieux (les) d’Homère, 62.
Dinarque de Corinthe, orateur, 432 ; plaidoyer contre Démosthéne, 441.
Diodore de Sicile, historien, 510, 511.
Diogène d’Apollonie, philosophe, 233.
Diogène de Laërte, compilateur, 567.
Dion Cassius, historien, 565.
Dion Chrysostome, sophiste, 513 ; l’Histoire eubéenne, 514, 515.
Dionysius Zagreus, le Bacchus des Orphiques, 219.
Diorthuntes, correcteurs des œuvres d’Homère, 84, 85.


E
Éclectisme alexandrin, 556 et suiv.
Écriture ; son antiquité chez les Grecs, 37, 43.
Éées (les Grandes), poëme d'Hésiode, 105, 106.
Élégie ; origine, étymologie, 124 ; règles prosodiques, récitation élégiaque, accompagnement, 125 ; le vers élégiaque et le vers anapestique, 132, 133.
Élien, compilateur, 566.
Élinus ou linus (v.), nom générique des chants tristes, 15.
Élius Aristide, sophiste, 542, 543.
Éloquence, originaire de Sicile, selon les rhéteurs ; Corax, Gorgias, 351 ; origines véritables de l’éloquence, 352.
Empédocle d’Agrigente, philosophe, 224, 226.
Éphore de Cymé, historien, 451, 452.
Épicharme de Cos, poëte comique, 318, 320.
Épictète, philosophe, 525, 526.
Épigones (les), épopée attribuée à Homère, 122.
Épigramme ; sa nature chez les Grecs, 200.
Épithalames de Sappho, 172, 173.
Épode, introduit par Stésichore entre la strophe et l’antéstrophe du chœur, 180.
Érinna, poëtesse lesbienne, 173, 174.
Eschine, orateur ; sa vie. 434, 435 ; procès de la Couronne, 435, 437.
Eschyle; sa vie, 268, 270; son génie lyrique et dramatique, 276, 279 ; comparaison d’Eschyle et de Sophocle, 281, 282 (voy. Tragédies d’Eschyle).
Ésope, fabuliste, 155, 156.
Éthiopide (l’), continuation de l'Iliade, 119.
Eugamon, auteur de la Télégonie, complément de l’Odyssée, 121, 122.
Eumolpides (les), famille sacerdotale d’Éleusis, 22.
Eunape, biographe, 589.
Euphorion de Chalcis, érudit et poëte, 498, 499.
Eupolis, poëte de l’ancienne Comédie, 337.
Euripide ; sa vie, 292, 295 ; enthousiasme des anciens pour lui, 308, 310 ; son génie dramatique, 302, 308 (voy. Tragédies d’Euripide).
Euripidomanie (l’), raillée par Lucien, 310.
Exotériques (traités) d’Aristote, 406, 407.


F
Femmes; leur condition à Athènes, 169, 170 ; chez les Éoliens et les Doriens, 170, 171 ; les femmes dans Homère, Hélène, Pénélope, Andromaque, Calypso, Circé, Nausicaa, 71, 73 ; dans Hésiode, Pandore, 104, 105 ; dans Simonide d’Amorgos, 136, 137; dans Euripide, 303, 304.


G
Grecs ou Hellènes ; leur origine, leur civilisation primitive, 1, 4.
Gryllus (le), dialogue d’Aristote, 406.


H
Hécatée de Milet, logographe, 235.
Hégésippus, orateur, 432.
Hélène (l’) d’Homère, 71, 73.
Héliodore, romancier, 585, 586.
Hellanicus de Mitylène, logographe, 236.
Helléniques (les) de Xénophon, 385.
Héraclite d’Éphèse, philosophe, 231.
Hercule (le Bouclier d’), attribué à Hésiode, 106, 107.
Hermésianax de Colophon, poëte élégiaque, 499.
Hermias (scolie d’Aristote sur), 405.
Hermogène de Tarse, rhéteur, 543.
Hérode Atticus, sophiste, 541, 542.
Hérodien, historien, 566.
Hérodote d’Halicarnasse ; sa vie, 237, 240 ; plan de son histoire, 240, 242 ; Hérodote, écrivain, 242, 243; moraliste, 244, 245 (voy. Histoire d’Hérodote).
Hésiode d’Ascra ; sa vie, 90, 93 ; poëte moraliste, crée l’apologue, 94, 95 ; ouvrages attribués à Hésiode, 105 (voy. Éées, Hercule, Œuvres et Jours, Théogonie).
Hippocrate de Cos, médecin, prosateur ionien, 245 ; sa vie, 246, 248 ; ses ouvrages authentiques, 248, 250 ; son style, 250, 251.
Hipponax d’Éphèse, inventeur de la parodie, 152, 153.
Histoire d’Hérodote ; plan sommaire et appréciation, 240, 242 ; style, 242, 243 ; enseignement moral, véracité, etc., 244, 245.
Histoire de Thucydide ; harangues, narrations, 344, 346 ; style attique, art sans artifice, excellence morale, 346, 351.
Homère ; doutes élevés sur l’existence d’Homère, 43, 45 ; analyse de ses deux poëmes, 45, 53 (voy. Iliade et Odyssée) ; qu’il n’y a eu qu’un Homère, 55, 57 ; date probable de l’existence d’Homère, 58 ; qu’il était Ionien, 59, 61 ; dieux et héros dans Homère, 62, 73 (voy. Dieux, Achille, Ulysse, Ajax, Hélène) ; naïveté d’Homère, 73, 75 ; sublime d’Homère, 75, 76 ; Homère moraliste, 78, 80 ; son style, 80, 83.
Hybrias de Crète ; scolie, 204.
Hynénée (chant de l’), 18, 19.
Hymnes homériques, 109, 116 (voy. Apollon, Mercure, Vénus, Cores, Bacchus).
Hypéride, orateur, 430, 431.


I
Ialémus (l’), même chant que le Linus, 16.
Iamblique le romancier, 544.
Iamblique le philosophe, 564.
Ibycos de Rhégium, poëte lyrique, 184, 186.
Idylles de Théocrite ; définition de l’idylle, , 485 ; Bucoliques, 486, 487 ; les Syracusaines, 487, 488 ; Mythologiques (Polyphème, Hercule, etc.), 488, 489 ; Épîtres, 489, 491.
Iliade ; analyse de l’Iliade, 45, 50 ; l’Iliade et l’Odyssée sont l’œuvre du même poëte, 53, 54 ; dieux et héros de l’Iliade, Achille Priam, Ajax, Hélène, Thersite, etc., 62, 73 ; naïveté de cette poésie, Patrocle et Cébrion, Diomède et Pâris, Phœnix, 73, 76 ; qualités littéraires du style, versification, 80, 83 ; transmission des épopées homériques, 83, 86.
Interpolations dans le texte d’Homère, 86, 88.
Ion de Chios, poëte tragique et historien, 311, 312.
Ionie (décadence littéraire de l’), 138, 139.
Ionien (dialecte), commun, dans le principe, à tous les prosateurs, 233, 234.
Isée, orateur, 426, 428.
Isocrate, orateur, 414, 426 (voy. Antidosis).


J
Josèphe, historien, 512.
Juba, historien, 507.
Julien (l’empereur), 573 ; ses ouvrages, 577, 579 ; discours et lettres, 579, 580.
Jupiter (combat de) et des Titans, dans la Théogonie d’Hésiode, 101, 102.
Justinien ferme les écoles de philosophie, 584.


L
Langue grecque ; son origine, 1, 4 ; caractères généraux, dialectes ramenés à trois types (voy. Dialectes), 4, 8 ; qualités littéraires, 8, 9.
Lasus, poëte lyrique, 186, 187.
Législateurs de la haute antiquité, 294.
Leschès, poëte épique, 120, 121.
Libanius, sophiste, 570, 571.
Linus (le), hymne de deuil, 16.
Logographes (les), premiers historiens, 233, 236.
Lois (dialogues des), de Platon, 397.
Longin, philosophe, 559 ; Traité du Sublime, 560, 562 ; jugement sur Démosthène, 447, 448.
Longus, sophiste et romancier, 586.
Lucien de Samosate ; sa vie, ses voyages, 529, 530 ; scepticisme de Lucien, 530, 533 ; verve et bon sens de sa critique, 533, 534 ; ses romans, 534, 539 ; ses poésies, 539, 541.
Lycophron, poëte alexandrin, 471, 476.
Lycurgue d’Athènes, orateur, 428 ; son discours contre Léocrate, 429 ; contre Lysiclès, 430.
Lyre, cithare perfectionnée ; invention de Terpandre, 30, 31.
Lysias d’Athènes, orateur, 375, 378.


M
Marc-Aurèle ; le livre des Pensées, 527, 529.
Margitès (le), poëme satirique attribué à Homère, 137, 138.
Marinus, philosophe, 584.
Maxime de Tyr, philosophe platonicien, 545.
Méléagre, poëte ; sa Couronne d’Épigrammes, 501, 502.
Ménandre, poëte comique, 461, 463.
Mercure (hymne à), 113, 114.
Mètres ; versification d’Homère, ses licences, 82, 83 ; vers élégiaque, ses règles, licences, 125 ; mètres lyriques d’Alcée, strophe alcaïque, 168 ; strophe sapphique, 168 ; mètres d’Alcman, 179 ; mètres de Stésichore, 180, 181 ; mètres employés dans la tragédie, dans les chœurs, 264, 265.
Mimnerme, poëte élégiaque, 138, 140.
Moschus, poëte bucolique, 495, 497.
Musée ; traditions sur ce personnage, 21, 22.
Musée (le grammairien) ; poëme de Héro et Léandre, 591.
Musée d’Alexandrie, fondé par les Ptolémées, 470 ; les savants du Musée restent grecs, malgré le contact de l’Orient, 556, 557 ; érudits du Musée, 479, 480.
Musique grecque, 161, 162.
Mythologie grecque, 10, 14.


N
Nicandre, médecin et poëte, 500, 501.
Nonnus, poëte épique, 589.
Nuées (les) d’Aristophane, 331.


O
Odyssée ; analyse de l’Odyssée, 50, 53 ; l’Odyssée et l’Iliade sont l’œuvre du même poëte, 53, 54 ; comparaison des deux poëmes, 55, 57 ; caractère d’Ulysse, 67, 69 ; Hélène dans l’Odyssée, 72 ; Pénélope, Nausicaa, Calypso, Circé, 72, 73 ; descriptions, 77, 78 ; style d’Homère, 80, 81 ; le chant xie de l’Odyssée, 87, 88.
Œchalie (prise d’), poëme cyclique attribué à Homère, 122, 123.
Œuvres et Jours d’Hésiode ; analyse, 94, 98 ; authenticité de ce poëme, 103, 104 ; mythe de Pandore, réflexions d’Hésiode sur les femmes, 104, 105.
Olympus, musicien, 24.
Onomacritus, poëte orphique, 220.
Oppien de Cicilie, 547 ; poëmes didactiques, les Cynégétiques, les Halieutiques, les Ixeutiques (perdu), 548, 551.
Orphée (légendes sur), 20, 21 ; recueil des poésies orphiques, 220, 222.
Orphique (école), 218, 219.


P
Pandore, dans Hésiode, 103, 104.
Panégyrique d’Athènes, par Isocrate, 416, 417.
Panétius de Rhodes, philosophe stoïcien, 502.
Paraloge, Paracataloge, récitation des ïambes, 265.
Parménide d’Élée, philosophe poëte, 223, 224.
Parodie, poëme héroï-comique, inventé par Hipponax, 152.
Parthénies, odes d’Alcman destinées à être chantées par des jeunes filles, 178.
Parthes ; acteurs grecs à la cour des rois parthes, 309, 310.
Pathétique d’Euripide, 305, 307.
Pausanias ; Description de la Grèce, 546, 547.
Péan (le) ; explication de ce mot, 17 ; divers péans, 17, 18.
Périclès, orateur, 354, 357 ; son portrait dans Thucydide, 350, 351.
Phédon (le), dialogue de Platon, 392, 393.
Phémius, aède épique ; son chant dans l’Odyssée, 26, 27.
Phérécyde de Léros, logographe, 235, 236.
Phérécyde de Scyros ; sa Théogonie, premier livre écrit en prose, 230, 231.
Philémon, poëte comique, 463, 465.
Philétas de Cos, poëte alexandrin, 471.
Philistus de Syracuse, historien, 449, 450.
Philomèle, légende mythologique, 20.
Philon de Byblos, traducteur de Sanchoniathon, 516.
Philon le Juif, philosophe, 515, 516.
Philostrate, sophiste et sectaire, 566, 567.
Phocion, orateur, 433.
Phocylide de Milet, poëte gnomique, 147, 148.
Phoenix, dans l’Iliade, 74, 75.
Phorminx, comme la cithare (v.), 30, 31.
Phrynichus, poëte tragique, 257, 258.
Pigrès, auteur présumé de la Batrachomyomachie, 159.
Pindare ; sa vie, 205, 206 ; sa rivalité avec Bacchylide et Simonide, 201 ; jugement d’Horace, 206, 207 ; Odes triomphales, leur caractère, 207, 209 ; forme dorienne ou éolienne, 210 ; versification de Pindare, 211 ; plan des odes, 212, 213 ; épisodes pindariques, 213, 214 ; obscurité de Pindare, 214, 215 ; la dixième Néméenne, 216, 217 ; fragments, 217, 218.
Pisistrate fait recueillir les œuvres d’Homère, 83, 84.
Pittacus de Mitylène et Alcée, 165.
Platon ; sa vie, 389, 391 ; il fonde l’Académie et y professe pendant quarante ans, 391 ; son génie dramatique dans les dialogues, 391, 392 (voy. Phédon, Banquet, République, Lois) ; diversité infinie de l’œuvre de Platon, 399, 401 ; son style, 401, 402 ; Platon juge sévèrement la morale d’Homère, 78.
Plotin, philosophe ; sa vie, 557, 558 ; ses Énnéades reccueillies par Porphyre, 558, 559.
Plutarque ; sa vie, 516, 517 ; son génie, 517, 519 ; défauts de ses ouvrages, 519 ; sa morale, 521, 523 ; son style, 523.
Plutarque fils de Nestorius, 580.
Poésie ; transmission des compositions poétiques, 35, 36 ; récitation poétique, 31, 32.
Poëte (le), défini par Platon, 189 ; rôle des poëtes dans la formation des légendes religieuses, 12, 14.
Poétique (la) d’Aristote, 408, 409.
Politique (la) d’Aristote, 407, 408.
Pollux, lexicographe, cité, 275.
Polus, sophiste, 361, 362.
Polybe ; sa vie, 502, 503 ; son Histoire générale, 503, 504 ; sa manière d’écrire l’histoire, 504, 506.
Porphyre, philosophe, successeur de Plotin, 562, 563.
Posidonius, philosophe et historien, continuateur de Polybe, 502.
Pratinas de Phliunte, inventeur du drame satirique, 258, 259.
Priam, dans Homère, 64, 66.
Proclus, philosophe ; sa vie et ses travaux, 580, 582 ; Proclus poëte, 582, 584.
Prodicus de Céos, sophiste, 360, 361.
Prose ; pourquoi les Grecs écrivirent si tard en prose, 228.
Proverbes, dans Hésiode, 94 ; sur Hésiode, 93 ; sur Simonide, 193.
Ptolémées (les), protecteurs des lettres, des sciences et des arts, 470.
Pythagore, 226 ; Vers dorés, 227.


Q
Quenouille (la) ; 1, poëme de la Lesbienne Érinna, 173, 174 ; 2, idylle de Théocrite, 490, 491.
Quintus de Smyrne, poëte épique, 590, 591.


R
Religion primitive des Grecs, 10, 12 ; dieux d’Homère, 12, 13 ; 62, 63.
République (la), dialogues de Platon, 397, 399.
Rhapsodies (les), 32 ; 83, 84.
Rhapsodie (la), 32, 33.
Rhétorique d’Aristote (la), 415, 416.
Rhianus, poëte épique, 497, 498.
Rhinton de Syracuse, poëte dramatique, 484.
Roma (hymne à), attribué à Érinna, 174.


S
Salamine (la), élégie de Solon, 140, 141.
Sappho de Mitylène, poëtesse ; sa vie, 168, 172 ; ses poésies, 172, 173.
Scéphrus (le), comme le Linus (v.), 17.
Scolies, chansons de table, 202, 204.
Sextus Empiricus, philosophe, 545.
Siciliens ; leur passion pour les poésies d’Euripide, 308, 309.
Silles, satires philosophiques de Timon de Phliunte, 466, 468.
Simonide d’Amorgos, poëte satirique, 136, 137.
Simonide de Céos ; sa vie, 193, 195 ; moraliste et savant, 193 ; génie lyrique de Simonide, 195, 196 ; pathétique de Simonide, 198 ; poésies religieuses, élégies, 199 ; épigrammes, 200, 201.
Smyrne, patrie probable d’Homère, 59, 61.
Socrate ; sa vie, 363, 364 ; mots de Socrate, 366, 369, passim ; ses doctrines, 366 ; sa théorie sur le beau, 366, 367 ; sa manière de discuter, 364, 366 ; attaques d’Aristophane, 331 ; Socrate condamné versifiait des fables dans sa prison, 155 ; sa mort, 392, 393.
Socratiques, disciples de Socrate, 388, 389.
Solon, poëte, 140 ; la Salamine, 140, 141 ; élégie sur les lois, 142, 143 ; œuvres de sa vieillesse, 143, 144 ; son élégie morale, 144, 145 ; son apologie en vers ïambiques, 146 ; ses soins pour les œuvres d’Homère, 83.
Sophistes ; sens propre du mot, 358 ; juges dans les Nuées, 357 ; leur éloquence, leur style, 359 ; combattus et discrédités par Socrate, 364, 366 ; sophistes sous les empereurs, 512, 513.
Sophocle ; sa vie, 288, 290 ; Sophocle et Eschyle comparés, 281, 282 ; son jugement sur Euripide, 307 (voy. Tragédies de Sophocle).
Sophron de Syracuse, poëte dramatique, 458, 459.
Stasinus, poëte cyclique, 118, 119.
Stésichore d’Himère, poëte lyrique, 180 ; ses ouvrages, 182, 183 ; sa vie, 183, 184.
Stobée compilateur, 589 ; nous a conservé un fragment de Callinus, 126, 127 ; un fragment de Bacchylide, 202.
Stoïcisme chez les Romains, 523, 525.
Strabon ; sa Géographie, 511.
Sublime (traité du) de Longin, 560, 561 ; différence entre le sublime et le beau, 561, 562 ; notre mot de sublime ne rend pas toute l’idée de Longin, 562 (voy. Longin).
Successeurs de Proclus, 584.
Suidas, cité sur Arion, 175 ; et passim.
Susarion, premier poëte comique, 317, 318.
Syracusaines (les), idylle de Théocrite, 487, 488.
Syrianus, commentateur d’Aristote, 580.


T
Térence, imitateur de la Comédie nouvelle, 460.
Terpandre d’Antissa, musicien et poëte lyrique, 160, 162.
Thamyris, aède, dans Homère, 25, 26.
Théâtre ; description du théâtre de Bacchus, 261, 264 ; logéum, gradins, amphithéâtre, thymèle, choreutes, coryphée, 262, 264 ; appareil scénique antérieur à Eschyle, tréteaux, costume, masque, cothurne, 254, 257 ; chœur du dithyrambe, décrit par Eschyle, 256 ; répétitions dramatiques, 266, 267.
Thébaïde, poëme cyclique attribué à Homère, 122.
Thémistius, philosophe, 571 ; ses ouvrages, 571, 573.
Thémistocle ; son éloquence, 352, 353.
Théocrite de Syracuse ; sa vie, 484, 485 ; jugement littéraire, 485 et suiv. ; ses œuvres (voy. Idylles de Théocrite).
Théodecte de Phasélis, poëte dramatique, 315.
Théognis de Mégare, poëte gnomique, 148 ; ses poésies, 149, 152.
Théogonie (la), poëme d’Hésiode, 99 ; analyse, 100, 102 ; combat de Jupiter et des Titans, 101, 102 ; mythe de Pandore, 104 ; authenticité de ce poëme, 103, 105.
Théophraste, philosophe péripatéticien, 410, 411 ; le livre des Caractères (v.), 411, 413.
Théopompe de Chios, historien, 450.
Thersite ; son portrait dans Homère, 73.
Thespis ; la tragédie avant Thespis, 252, 253 ; ses innovations, 253, 254.
Thrène, chant des morts en usage dans les temps héroïques, 19.
Thucydide, historien ; sa vie, 342, 344 ; ses maîtres, 349, 350 ; son rôle politique, 343 ; son ouvrage, 344, 346 (voy. Histoire de Thucydide).
Timée l’historien, 481, 483.
Timocréon de Rhodes, poëte lyrique, 187, 188.
Timon le sillographe, philosophe et poëte satirique, 466, 468 (voy. Silles).
Tragédie avant Thespis, 252, 253.
Tragédies d’Eschyle ; caractères généraux, 276, 279 ; Prométhée enchaîné, 270 : passage cité, 278, 279 ; les Perses, 271 ; les Sept contre Thèbes, 271, 272 ; l’Orestie, trilogie (Agamemnon, Choéphores, Euménides), 272, 275 ; les Suppliantes, 275, 276.
Tragédies d'Euripide ; catalogue raisonné, dates et sujets, 295, 299.
Tragédies de Sophocle ; caractères généraux, 283, 284 ; Antigone, 284, 285 ; Électre, 285 ; les Trachiniennes, 286 ; Œdipe-roi, 286 ; Ajax, 286, 287 ; Philoctète, 287, 288 ; Œdipe à Colone, 288.
Troisième Siècle av. J. C. ; situation de la Grèce, 465, 466.
Tryphiodore, poëte épique, 590.
Tyrtée, poëte élégiaque, 127 ; légende et histoire, 127, 129 ; ses élégies guerrières, 130, 132 ; autres ouvrages, 132, 133.
Tzetzès, commentateur de Lycophron, 472.


U
Ulysse ; son caractère dans Homère, 67, 69.


V
Valère Maxime ; récit fabuleux de la mort d'Eschyle, 269.
Vénus (hymne à), 114.


X
Xanthus de Sardes, logographe, 236.
Xénophane, de Colophon, philosophe et poëte, 222, 223.
Xénophon, philosophe et historien ; sa vie, 378, 380 ; qualités et défauts de Xénophon, 380, 382 ; écrivain pratique, 383 ; ses ouvrages (voy. Agésilas, Anabase, Cyropédie, Helléniques) ; traités didactiques, 383, 384.
Xénophon d'Éphèse, romancier, 587, 588.


Z
Zaleucus, législateur des Locriens, 229, 230.
Zénodote, critique alexandrin, 480.
Zénon d'Élée, philosophe, 233.
Zeus, dieu de l'air et de la lumière, 10.


fin de la table analytique des matières.