Questions sur les miracles/Édition Garnier

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
QUESTIONS SUR LES MIRACLES (1765). — Avertissement de Beuchot 
 357
Première lettre. À M. le professeur R..., par un proposant 
 358
Des miracles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui ont manifesté sa puissance ou sa bonté 
 359
Des miracles typiques 
 364
Des miracles promis par Jésus-Christ 
 365
Des miracles des apôtres 
 366
Des miracles après le temps des apôtres 
 368
Grande objection des incrédules combattue 
 370
Comment les philosophes peuvent admettre les miracles 
 372
Évidence des miracles de l’Ancien Testament 
 373
Des miracles du Nouveau Testament 
 375
Troisième lettre. Du proposant à M. le professeur en théologie 
 378
Extrait de la réponse de Needham à M. le Proposant. — Avertissement 
 386
Quatrième lettre. Du Proposant à M. le Professeur ; et remerciement à ses extrêmes bontés. — Avertissement 
Cinquième lettre. Du Proposant à M. Needham, jésuite. — Avertissement 
Sixième lettre. Laquelle n’est pas d’un Proposant 
 395
Septième lettre. De M. Covelle 
 397
Huitième lettre. Écrite par le Proposant 
 398
Parodie de la troisième lettre du Proposant, par le sieur Needham, Irlandais, prêtre, jésuite, transformateur de farine en anguilles. 
Neuvième lettre. Attribuée au jésuite des anguilles ; ou Galimatias dans le style du prêtre Needham 
 403
Dixième lettre. Par M. Covelle, citoyen de Genève, à M. V***, pasteur de campagne. — Avertissement 
Onzième lettre. Écrite par le Proposant à M. Covelle 
 410
Douzième lettre. Du Proposant à M. Covelle, citoyen de Genève 
 414
Treizième lettre. Adressée par M. Covelle à ses chers concitoyens 
 417
Quatorzième lettre. À M. Covelle, citoyen de Genève, par M. Beaudinet, citoyen de Neufchâtel 
 420
Quinzième lettre. De M. de Montmolin, prêtre, à M. Needham, prêtre 
 425
Seizième lettre. Par M. Beaudinet, citoyen de Neufchâtel, à M. Covelle, citoyen de Genève 
 428
Dix-septième lettre. Du Proposant à M. Covelle 
 431
Extrait du Projet des notes instructives, véridiques, etc. 
 437
Dix-huitième lettre. De M. Beaudinet à M. Covelle 
 439
Dix-neuvième lettre. De M. Covelle à M. Needham le prêtre 
 441
Vingtième lettre. De M. Beaudinet à Mlle Ferbot 
 446


AVERTISSEMENT DE BEUCHOT.

David Claparède, né en 1727, mort postérieurement à 1786, est auteur des Considérations sur les miracles, 1765, in-8°, qui firent naître les Lettres sur les miracles, et beaucoup d’autres écrits. Ces Lettres parurent isolément et successivement. Je possède, des seize premières, un exemplaire où chacune forme un cahier avec sa pagination séparée. Je n’ai jamais pu me procurer ainsi les lettres 17 à 20. Il se pourrait que ces quatre dernières n’aient paru que lors de la réunion des seize premières en corps d’ouvrage. Ce qui me le donne à penser, c’est qu’on ne trouve que seize lettres dans la réimpression in-12 en 126 pages, sous la date de Genève, 1767, avec cette pièce en tête :


ÉPITRE DÉDICATOIRE DE L’ÉDITEUR
au sieur comus.

On ne pourrait dédier ce recueil de Questions sur les miracles plus dignement, qu’à vous, monsieur, parce que marchand d’ognon se connaît en ciboule. Je suis avec admiration,

Monsieur,
Votre très-humble et très-obéissant serviteur,
BRIOCHETINO,
Descendant du célèbre Brioché.

Brioché, comme on l’a vu (page 261), était un maître renommé de marionnettes.

La première des Questions sur les miracles est mentionnée dans les Mémoires secrets, du 23 juillet 1765 ; la seconde lettre, dans un article du 21 août. On voit, par un article du 4 septembre, qu’il en paraissait alors huit. Je ne trouve aucune trace des autres. Cependant j’ai sous les yeux un volume in-8° de 232 pages qui doit être sorti des presses de Cramer, et intitulé Collection des Lettres sur les miracles, écrites à Genève et à Neufchâtel, par M. le proposant Thèro, M. Covelle, M. Needham, M. Beaudinet, et M. de Montmolin, etc., à Neufchâtel, l’an 1765. Ce volume contient les vingt lettres, et est terminé par l’alinéa : Voilà le recueil complet, etc., qui n’est pas dans le volume in-12, daté de 1767, dont j’ai parlé. Il est souvent arrivé à Voltaire d’antidater ses ouvrages ; mais la date de 1765 pour les vingt lettres est incontestable, d’après Needham même, l’antagoniste de Voltaire. Une autre édition de cette Collection, en 258 pages, petit in-8°, avec le millésime de 1767, est entièrement conforme à l’édition de 1765, Elles n’ont, ni l’une ni l’autre, l’épître dedicatoire de l’édition in-12 datée de 1767, et qui, d’après cela, pourrait bien ne pas être authentique.

On pourrait croire, et moi-même je l’ai cru très-longtemps, que toutes les pièces qui font partie des Questions sortaient de la plume de Voltaire. Quelques explications sont ici nécessaires.

Jean Tuberville de Needham, jésuite, né à Londres en 1713, mort à Bruxelles le 30 décembre 1781, auteur d’expériences de physique ridiculisées par Voltaire, et de quelques écrits, publia : 1° Réponse d’un théologien au docte proposant des autres questions, in-12 de 23 pages ; c’est une réponse à la seconde lettre, et que Voltaire reproduisit tout entière en y joignant des notes dans la Collection en 1765 et 1767 ; les éditeurs de Kehl n’ont donné que les passages nécessaires à l’intelligence des notes de Voltaire : cela étant suffisant, j’ai fait comme eux ; 2° Parodie de la troisième lettre du proposant adressée à un philosophe, in-12 de 25 pages, plus le titre, aussi reproduite en entier en 1765 et 1767, et, par extrait, dans les éditions de Kehl ; 3° Réponse en peu de mots aux dix-sept dernières lettres du proposant : je n’ai pas vu l’édition originale de cette pièce ; mais elle est dans un volume intitulé Questions sur les miracles, etc., avec des réponses, par M. Needham, Londres et Paris, Crapart, 1769, in-8° de 116 pages ; 4° Remarques sur la seizième lettre du proposant, dont je n’ai vu que la réimpression de 1769, mais qui doit avoir paru en 1765 sous le titre de Projet de notes instructives, puisque c’est sous ce titre qu’on l’a reproduit en 1765 et 1767, en y joignant aussi des notes.

Voltaire s’est amusé, comme on le verra, à signer plusieurs notes des noms de Beaudinet, Boudry, Covelle, Euler, etc.


B.