25%.png

Les Voyages Advantureux de Fernand Mendez Pinto

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Bernard Figuier.
Arnould Cotinet et Jean Roger.
LES
VOYAGES
ADVANTVREVX
DE
FERNAND
MENDEZ PINTO


FIDELLEMENT TRADVITS DE
Portugais en François par le Sieur Bernard
Figvier Gentil homme Portugais.


DEDIEZ À MONSEIGNEVR
LE CARDINAL DE RICHELIEV.


Les voyages advantureux de Fernand Mendez Pinto - ornement titre.png


À PARIS,
Chez Arnovld Cotinet, ruë des Carmes,
proche la Mazure.
ET
Chez Iean Roger, ruë des Amandiers, deuant
les Graſſins, à la Vérité Royale.

M. DC. XLV.


Les voyages advantureux de Fernand Mendez Pinto - ornement avertissement.png
DES CHAPITRES
CONTENVS EN CE LIVRE.



Chap. 1. De quelle façon i’ay paſſé ma ieuneſſe dans le Royaume de Portugal, iuſques au iour de mon embarquement, pour aller aux Indes,
feuillet 1.
Chap. 2. Comment ie partis de ce Royaume pour m’en aller aux Indes, & du ſuccez qu’eut l’Armée nauale auec laquelle ie m’embarquay,
6
Chap. 3. Comment ie m’embarquay à Diu, pour m’en aller au deſtroit de la Mecque, & de ce qui m’arriua en ce voyage,
9
Chap. 4. Noſtre partement à Mazua, pour nous en aller de là par terre vers la Mere du Preſte Iehan en la Fortereſſe de Gileytor,
13
Chap. 5. Comment nous partiſmes du port d’Arquico, & de ce qui nous arriua par la rencontre que nous fiſmes de trois vaiſſeaux Turcs,
18
Chap. 6. Mutinerie arriuée en la ville de Mocaa, le ſuiect d’icelle, enſemble ce qui en aduint, & par quelle voye ie fus mené iuſques dans Ormuz,
21
Chap. 7. De ce qui m’aduint depuis que ie m’embarquay à Ormuz, iuſques à mon arriuée aux Indes,
27
Chap. 8. Du ſuccez que nous euſmes en noſtre voyage de Chaül à Goa, & de ce qui m’aduint particulierement y eſtant arriué,
29
Chap. 9. Des choſes que Gonzallo Vaz Continho fiſt, & traitta auec la Royne d’Onor,
32
Chap. 10. Comment Gonzallo Vaz Continho, Capitaine General, attaqua la Galere des Turcs, enſemble l’entrepriſe qu’il fiſt de la bruſler,
34
Chap. 11. De ce qui nous arriua le lendemain que Gonzallo Vaz partit pour s’en aller à Goa,
37
Chap. 12. Des choſes qui ſe paſſerent durant ce temps-là, iuſqu’à ce que Pedro de Faria arriuaſt dans Malaca,
39
Chap. 13. Comme Pedro de Faria receut à Malaca vn Ambaſſadeur que luy enuoya le Roy de Batas, & de ce qui ſe paſſa entr’eux,
43
Chap. 14. Du ſurplus qui ſe paſſa en cette affaire, iuſqu’à ce que Pedro de Faria m’enuoya vers le Roy de Batas, & de ce que ie vis en ce voyage,
47
Chap. 15. De ce qui m’aduint à Panaiû, auec le Roy des Batas, deuant qu’il partiſt pour s’en aller contre Achem,
51
Chap. 16. Comme le Roy des Batas partit de Turban, pour aller vers Achem, & de ce qui ſe paſſa apres leur entre-veuë,
54
Chap. 17. De ce que fit encore le Roy des Batas, apres le ſuccez de cette iournée,
57
Chap. 18. De ce que ie fis auec le Roy des Batas, iuſqu’à ce que ie m’embarquay pour aller à Malaca,
60

Chap. 19. Des choses qui se paſſerent à mõ arriuée au Royaume de Queda, en la coſte de la terre ferme de Malaca, & de ce qui m’aduint auſſi durant le ſejour que j’y fis,
63
Chap. 20. De ce qui m’arriua depuis que ie fus party de la riuiere de Parles, iuſqu’à mon retour à Malaca, & des relations que ie fis de certaines choſes à Pedro de Faria,
69
Chap. 21. Comme il arriua à la fortereſſe de Malaca, vn Ambaſſadeur du Roy d’Aaru, & de ce qu’il y fiſt durant ſon ſejour,
72
Chap. 22. Comment ie m’en allay treuuer le Roy d’Aaru, à qui ie donnay le preſent que Pedro de Faria luy enuoyoit, & de ce que ie fis eſtant auec luy,
76
Chap. 23. Des choſes qui m’arriuerent apres mon partement d’Aaru,
81
Chap. 24. De quelle rencontre ie fus mené en la ville de Siaca, & de ce qui m’y aduint,
85
Chap. 25. Commẽt m’en allay à Malaca auec le marchād Mahometan, & des choſes qui s’y paſſerent,
89
Chap. 26. De l’armée que le Roy d’Achem enuoya cotre le Roy d’Aaru, & de ce qui luy aduint en arriuant à la riuiere de Panetican,
91
Chap. 27. De la mort du Roy d’Aaru, & de la cruelle iustice qu’en firent les ennemis,
94
Chap. 28. De ce qui ſe passa au Royaume d’Aaru, apres la mort du Roy, & comme la Royne s’en alla à Malaca,
97
Chap. 29. De la reception qui fut faite à la Royne d’Aaru, à ſon arriuée à Malaca, & de ce qui ſe passa entre elle & Pedrode Faria, Capitaine de la fortereſſe,
99
Chap. 30. Comme la Royne d’Aaru partit de Malaca pour s’en aller à Bintan, & de ce qu’elle fit auec le Roy de Iantana,
101
Chap. 31. De la ſommation que le Roy de Iantana enuoya faire au Roy d’Achem, ſur ce qui concernoit le Royaume d’Aaru, & de la reſponce qui luy fut faicte,
104
Chap. 32. Du ſurplus qui arriua entre le Roy de Iantana & celuy d’Achem, ſur le ſuiet de cette Ambaſſade,
106
Chap. 33. Comment ie partis de Malaca, pour m’en aller à Pan, & de la rencontre que ie fis de vingt-trois Chreſtiens, qui s’eſtoient perdus ſur mer,
110
Chap. 34. De ce qui ſe passa au Royaume de Pan, apres que i’y fus arriué auec ceux qui s’eſtoient perdus ſur la mer,
113
Chap. 35. Comment le Roy de Pan fut rué, par qui, enſemble, quel en fut le ſuiet, & de ce qui nous arriua à Tome Lobo, & à moy,
116
Chap. 36. Du triste ſuccez qui nous arriua à l’emboucheure de Lugor,
120
Chap. 37. De l’aduenture que nous euſmes nous trois, apres nous eſtre cachez dans le bois,
124
Chap. 38. Qui eſtoit cette femme que nous rencõtraſmes, & comme elle nous enuoya à Patane, ensẽble de ce que fit Antonio de Faria, lors qu’il apprit la nouuelle de noſtre deſaſtre, & la perte de ſa marchandiſe,
127
Chap. 39. Du partemẽt que fit Antonio de Faria, pour s’en aller en l’Iſle d’Ainao, afin d’y treuuer le Mahumetan Coja Acem, & de la rencontre qu’il eut auparauant qu’y arriuer,
130

Chap. 40. Noſtre partemẽt pour aller en l’Iſle d’Ainan, où nous auions eu nouuelles qu’eſtoit le Corſaire Coja Acem, & de ce qui nous arriua en ce voyage,
132
Chap. 41. Comment Antonio de Faria arriua à la riuiere de Tinacoreu, que nous appelions Vatella, & de l’aduis que luy donnerẽt quelques marchands de ce Royaume,
137
Chap. 42. Du chemin que fit Antonio de Faria, en s’en allãt chercher l’Iſle d’Ainan, & de ce qui luy arriua,
140
Chap. 43. De ce que le Vieillard repondit aux demandes d’Antonio de Faria, & du ſurplus qui luy arriua en ce lieu,
143
Chap. 44. Comme Antonio de Faria arriua à la Baye de Camoy, où ſe faict la peſche des perles pour le Roy de la Chine,
146
Chap. 45. De ce qu’vn des marchands diſt à Antonio de Fana, touchant l’eſtẽduë de cette Iſle d’Ainan,
150
Chap. 46. De ce qui arriua à Antonio de Faria, en cette riuiere de Tanauquir, auec vn Corſaire renié, nommé Franciſco de Saa,
153
Chap. 47. Comme eſtant anchré à la pointe de Tilaumera il vint par cas fortuit nous trouuer quatre Lanreas de rame, dans l’vne deſquelles eſtoit vne eſpouſée,
158
Chap. 48. De l’enqueſte ou information qu’Antonio de Faria fit de ce pays,
163
Chap. 49. De ce qui arriua à Antonio de Faria en ce port, auec le Nautarel de la ville, ſur la vente de ſa marchandise,
167
Chap. 50. De ce qui aduint à Antonio de Faria, iuſques à ce qu’il eut anchré à Madel, port de l’Iſle d’Ainan, où il rencontra vn Corsaire, & de ce qui ſe paſſa entr’eux,
170
Chap. 51. De quelle façon le Corſaire Capitaine du Iunco, tomba vif entre les mains d’Antonio de Faria, & de ce qu’il fit auec luy,
173
Chap. 52. De ce que fit encore Antonio de Faria, auecque les gens du pays, en cette riuiere de Madel, enſemble des choſes qui se paſſerent apres qu’il en fut ſorty,
178
Chap. 53. Comme nous nous perdiſmes dans l’Iſle des Larrons,
181
Chap. 54. Des autres trauaux que nous euſmes en cette Iſle, & de quelle ſorte nous fuſmes ſauuez miraculeuſement,
184
Chap. 55. Comme nous partiſmes de cette Iſle des Larrõs, pour aller vers celle de Liãpoo, & de ce qui nous aduint iuſqu’à ce que nous arriuaſmes à vne riuiere nommée Xingrau,
188
Chap. 56. De la rencõtre que fit Antonio de Faria, le lõg de la coſte de Lamau, d’vn Corsaire Chinois, grãd amy des Portugais, & de l’accord qu’ils firent enſemble,
193
Chap. 57. Comme nous rencontraſmes ſur mer vn petit vaiſſeau de peſcheurs, dans lequel il y auoit huict Portugais fort bleſſez, & du recit qu’ils firent à Antonio de Faria de leur infortune,
196
Chap. 58. Des préparatifs que fit Antonio de Faria, dãs le port de Lailoo, pour aller combattre le Corsaire Coja Acem,
201
Chap. 59. Cõme Antonio de Faria ſe battit auec le Corsaire Coja Acem, & de ce qui lui arriua auec luy,
205

Chap. 60. Continuation de ce que fit Antonio de Faria apres auoir gaigné cette victoire, & de la libéralité dont il vſa enuers les Portugais qui eſtoient à Liampoo,
209
Chap. 61. Comme Antonio de Faria partit de cette riuiere de Tinlau, pour s’en aller à Liampoo, & du mauuais ſuccés qu’il eut en cette nauigation,
214
Chap. 62. Cõtinuatiõ grãd danger que nous couruſmes, & du ſecours qui nous arriua là-deſſus,
216
Chap. 63. Comme Antonio de Faria eut nouuelle de 5. Portugais, qui eſtoient demeurez captifs, & de ce qu’il fit là-dessus,
219
Chap. 64. De la lettre qu’Antonio de Faria écriuit au Mandarin de Nouday, ſur le ſuiet de ſes priſonniers, enſemble quelle en fut la reſponſe, & ce qu’il fit depuis,
223
Chap. 65. Comme Antonio de Faria attaqua la ville de Nouday, & de ce qui luy arriua,
226
Chap. 66. Suitte de la nauigation d’Antonio de Faria, iuſques à ſon arriuée au port de Liampoo,
231
Chap. 67. De ce qu’Antonio de Faria fit à sõ arriuée au port de Liampoo, & des nouuelles qu’il eut en ce lieu de ce qui ſe paſſoit dans le Royaume de la Chine,
234
Chap. 68. De la reception que les Portugais firent à Antonio de Faria en la ville de Liampoo,
237
Chap. 69. De quelle façon Antonio de Faria fut mené à l’Egliſe, & de ce qui s’y paſſa, iuſqu’à ce que la Meſſe fuſt acheuée,
243
Chap. 70. Du magnifique banquet que les Portugais de Liampoo firent à Antonio de Faria, & à ſes compagnons,
245
Chap. 71. Comme Antonio de Faria partit de Liampoo, pour s’en aller chercher l’Iſle de Calempluy,
249
Chap. 72. Continuation de ce qui arriua à Antonio de Faria, iuſqu’à ce qu’il eut gagné la riuiere, de Paatebenam, & de la reſolution qu’il y prit, touchant son voyage,
253
Chap. 73. De ce qui aduint à Antonio de Faria, iuſques à son arriuée en la montagne Gangitanou, & de la deformité des hommes auſquels il parla,
257
Chap. 74. Des grands trauaux que nous euſmes en l’anſe de Nanquin, & de ce que Similau nous fit en ce lieu,
261
Chap. 75. Noſtre arriuée à Calempluy, & la deſcription de cette Iſle,
265
Chap. 76. De ce qui aduint à Antonio de Faria, en vn des Hermitages de l’Iſle de Calempluy,
268
Chap. 77. Continuation de ce qui arriua à Antonio de Faria dans cét Hermitage, iuſqu’à son embarquement,
271
Chap. 78. De ce qui nous arriua la nuict ſuiuante, & comme nous fuſmes découuerts,
274
Chap. 79. Comme nous nous perdiſmes dans l’anſe de Nanquin, & de ce qui nous y arriua,
279
Chap. 80. Des choſes qui nous aduinrent en ſuitte de ce miſerable naufrage,
281
Chap. 81. De noſtre arriuée en cét Hoſpital, & de quelle façon nous y fuſmes receus,
284
Chap. 82. Noſtre partement de la ville de Sileyjacau, & des choſes qui nous arriuerent apres que nous en fuſmes partis,
288

Chap. 83. Comment nous arriuaſmes au Chaſteau d’vn Gentil-homme qui eſtoit fort malade, & des choſes qui s’y paſſerent,
292
Chap. 84. Comme de ce meſme lieu, nous allaſmes à la ville de Taypor, & de quelle façon nous fuſmes faits priſonniers,
296
Chap. 85. Comme de la ville de Taypor, nous fuſmes menez en celle de Nanquin, & des choſes qui nous y arriuerent,
298
Chap. 86. De la charité auec laquelle nous fuſmes traittez en cette prisõ, & du ſurplus qui nous y arriua
302
Chap. 87. Cõme nous fuſmes renuoyez appellans en la ville de Pequin,
306
Chap. 88. Comme nous partiſmes de ce lieu pour nous en aller à Pequin, & des merueilles de la ville de Nanquin,
309
Chap. 89. Continuation de noſtre voyage iuſqu’à noſtre arriuée à la ville de Pocaſſer, & de la grandeur d’vn Pagode que nous y viſmes,
313
Chap. 90. Des choſes que nous trouuaſmes à mõt cette riuiere iuſqu’à noſtre arriuée à la ville de Iunquileu, enſemble de ce que nous viſmes, tant en ce lieu qu’en vn autre village plus éloigné,
319
Chap. 91. De noſtre arriuée en la ville de Sempitay, & de ce qui se passa entre nous & vne femme Chreſtienne que nous y rencontraſmes,
323
Chap. 92. De l’origine & du fondement de cét Empire de la Chine, enſemble d’où ſont venus les premiers qui l’ont peuplé,
327
Chap. 93. Des autres choſes qui s’enſuiuirent de cette affaire, lors que le ieuſne fut acheué, & de ce qui fut fait depuis,
331
Chap. 94. Des fondateurs des quatre premieres villes de la Chine, & de quelques choses fort remarquables, touchant la grande ville de Pequin,
334
Chap. 95. Quel fût ce Roy des Chinois qui fit baſtir la muraille qui diuiſe les deux Empires de la Chine & de la Tartarie, enſemble de la priſon qui eſt annexée à ce grand enclos,
337
Chap. 96. De quelques autres choſes que nous viſmes pendant le temps que nous arriuaſmes en vn lieu ou il y auoit vne Croix ; & la raison pourquoy on l’y auoit mise,
341
Chap. 97. De ce que nous viſmes au ſortir d’vne ville appellée Iunquinilau,
347
Chap. 98. De pluſieurs autres diuerſes choſes que nous viſmes, & de l’ordre qui s’obſerue es villes mouuantes, qui ſe font ſur les riuieres en des vaiſſeaux attachez l’vn à l’autre,
352
Chap. 99. Continuation de ce que nous viſmes en cette ville mouuante, & de quelques choses qu’il y a en d’autres cõtrées de la Chine,
358
Chap. 100. De noſtre arriuée en la ville de Pequin, enſemble de noſtre empriſonnement, & de ce qui nous y aduint,
362
Chap. 101. Du ſurplus qui se paſſa en noſtre affaire, iuſqu’à ce qu’elle fut entièrement concluë,
355
Chap. 102. De la reſponſe que nous fit le Procureur des pauures, apres que nous l’euſmes prié de parler pour nous au Chaem, qui auoit noſtre procès à iuger,
370

Chap. 103. Cõme de ce lieu nous fuſmes menez à la Chãbre criminelle, où l’on nous deuoit prononcer noſtre ſentence ; auec vue deſcription de la grande Majeſté des Officiers de cette Chambre, & des ceremonies qu’on y obſerue,
373
Chap. 104. Des choſes qui ſe paſſerent entre nous, & les Tanigores de la Miſericorde, enſemble de grandes faueurs qu’ils nous firent,
381
Chap. 105. Breue relation de cette ville de Pequin, où est la Cour du Roy de la Chine,
384
Chap. 106. De l’ordre qu’on obſerue aux feſtins qui se font aux hoſtelleries les plus remarquables, & du rang que tient le Chaem des trente-deux Vniuerſitez,
389
Chap. 107. De quelques choses particulieres & fort remarquables, qu’il y a dans la ville de Pequin,
394
Chap. 108. De la priſon de Xinanguibaleu, où sõt enfermez ceux qu’on a condamnez à ſeruir aux reparatiõs de la muraille de Tartarie,
398
Chap. 109. D’vn autre enclos que nous viſmes en cette ville, nommé le Threſor des morts, du reuenu duquel eſt entretenuë cette prisõ, & de pluſieurs autres choſes fort remarquables qui s’y voyent,
404
Chap. 110. Du troiſieſme édifice que nous viſmes en ce lieu, qu’ils appellent Nacapirau,
408
Chap. 111. Du quatrieſme édifice ſitué au milieu de la riuiere, où se voyent les cent trente Chappelles du Roy de la Chine,
411
Chap. 112. Du ſoing que l’on a des eſtropiez, & de ceux qui ne peuuent gaigner leur vie,
415
Chap.113. Des greniers publics eſtablis au Royaume de la Chine, pour l’entretien des pauures gens, & quel Roy les ordonna le premier,
419
Chap. 114. Du grand nombre d’Officiers, & autres gens qu’il y a dãs les Palais du Roy de la Chine, enſemble des nõs des dignitez ſouueraines, par qui le Royaume eſt gouuerné, & des trois principales ſectes,
424
Chap. 115. Cõment nous fuſmes menez à Quanſy, pour accomplir le temps de noſtre exil, & de l’infortune que nous y euſmes vn peu apres y eſtre arriuez,
416
Chap. 116. Comment par vn cas fortuit, ie rencontray vn Portugais en cette ville, & de ce que nous fiſmes auec luy,
430
Chap. 117. Comment vn Capitaine Tartare entra dans cette ville de Quinçay auec tous ses gens, & de ce qu’il y fiſt,
435
Chap. 118. De l’aſſaut que le Nauticor de Lançame dõna au chaſteau de Nixiancoo, enſemble de ce qui en arriua,
439
Chap. 119. De quel ſtratageme vſa George Mendez, pour prendre le chaſteau de Nixiancoo, enſemble de l’assaut qui y ſut donné, & de ce qui en arriua,
443
Chap. 120. Du partement de Mitaquer, pour s’en aller du Chaſteau de Nixiancoo, au camp que le Roy des Tartares auoit mis autour de la ville de Pequin,
449
Chap. 121. De quelle façon le Mitaquer nous emmena auec luy, pour nous preſenter au Roy, enſemble des choses que nous viſmes, & qui nous arriuerent deuãt que les voir,
452
Chap. 122. Du ſurplus que nous viſmes iuſqu’à ce que nous arriuaſmes où eſtoit le Roy des Tartares, & de ce qui nous y aduint auec luy,
456

Chap. 123. Commẽt le Roy des Tartares leua le ſiege qu’il auoit mis deuant la ville de Pequin pour s’en retourner en ſon Royaume, & des choses qui se paſſerent iuſques à ſon arriuée,
461
Chap. 124. Comme le Roy de Tartarie s’en alla de la ville de Lançame à celle de Tuymican, où quelques Princes le viſiterent en perſonnes, & d’autres par leurs Ambaſſadeurs,
464
Chap. 125. De quelle façon nous fuſmes conduits derechef deuant le Roy de Tartarie, & de ce que nous fiſmes auec luy,
469
Chap. 126. Du chemin que nous fiſmes depuis cette ville de Tuymican, iuſqu’à noſtre arriuée en la place des oſſemens des deffuncts,
472
Chap. 127. Du chemin que nous fiſmes auparauant qu’arriuer à la cille de Quanginau, & des choses que nous y viſmes,
475
Chap. 128. Continuation de noſtre voyage depuis la ville de Quanginau, iuſques à celle de Xolor, & de ce que nous y viſmes,
479
Chap. 129. Des choses qui nous aduinrent depuis noſtre partement de la ville de Xolor, iuſqu’à noſtre arriuée en la Cour du Roy de Cauchenchine,
483
Chap. 130. De la reception que le Roy de Cauchenchine fit à l’Ambaſſadeur de Tartarie en la ville de Fanaugrem,
486
Chap. 131. Comme le Roy Cauchin s’en alla de Fanaugrem, à la ville d’Vzanquée, & en quel triomphe il y entra,
490
Chap. 132. Quel fut noſtre partemẽt de cette ville d’Vzanquée, & de ce qui nous aduint iuſques à noſtre arriuée en l’Iſle de Tanixumaa, qui eſt la premiere terre du Iapon,
493
Chap. 133. Comme nous miſmes pied à terre en cette Iſle de Tanixumaa, & de ce qui nous aduint auec le Seigneur de ce lieu,
497
Chap. 134. Du grand honneur que le Nautaquin fit à l’vn des noſtres, pour l’auoir veu tirer d’vne harquebuze, & de ce qui en arriua,
501
Chap. 135. Comme ie fus enuoyé par le Nautaquin au Roy de Bungo, & des choſes que i’y vis, & qui ſe paſſerent iuſqu’à ce que i’arriuay à ſa Cour,
504
Chap. 136. D’vn grand malheur qui arriua dans cette ville au fils du Roy de Bungo, & de l’extréme dãger que ie courus pour cela,
510
Chap. 137. Du ſurplus qui ſe passa en la gueriſon du ieune Prince de Bũgo, enſemble de mon embarquement pour m’en aller de l’Iſle de Tanixumaa, à Liampoo,
515
Chap. 138. Des choſes qui nous aduinrẽt à terre après que nous nous fuſmes ſauuez de ce naufrage,
521
Chap. 139. Comme nous fuſmes menez en la ville de Bungor, & preſentez au Broquen de la iuſtice, gouuerneur du Royaume,
524
Chap. 140. Des demandes qui nous furent faictes en la ſeconde audience que nous euſmes, enſemble de ce que nous y reſpondiſmes, & des autres choses qui nous arriuerent,
527
Chap. 141. Comme le Roy enuoya cette ſienne ſentence au Broquen de la ville où nous eſtions priſonniers, afin qu’il l’executaſt, & de ce qui en arriua,
553

Chap. 142. De quelle façon cette Damoiſelle donna ſa lettre à la Royne Mere du Roy, & de la reſponſe qu’elle luy fit,
536
Chap. 143. Du ſurplus qui nous aduint iuſques à noſtre arriuée à Liampoo, enſemble la deſcription de l’Iſle des Lequios,
541
Chap. 144. Comme de Liampoo ie fis voile à Malaca, où le Capitaine de la fortereſſe m’enuoya à Martabane au Chaubainhaa,
543
Chap. 145. De noſtre arriuée à vne Iſle appellée Pullo Tinhor, & de ce que i’y fis auec le Roy,
545
Chap. 146. De ce qui aduint aux noſtres cõtre les ennemis de ce Roytelet, & d’vne grande victoire que les Portugais gaignerent en cette côte contre vn Capitaine Turc,
549
Chap. 147. Continuation de noſtre voyage iuſques à la barre de Martabane,
557
Chap. 148. De quelques particularitez qui arriuerent à Martabane,
559
Chap. 149. De la reſolution que prit le Chaubainhaa, comme il ſceuſt qu’il ne pouuoit eſtre ſecouru par les Portugais,
566
Chap. 150. De quelle façon le Chaubainhaa ſe rendit au Roy de Bramaa, & du grand affront que receurent les Portugais,
572
Chap. 151. Du ſaccagement de la ville de Martabane, enſemble l’execution qui fut faicte de la Royne Nhay Canatoo, & des autres femmes qui l’accompagnoient,
577
Chap. 152. De quelle façon fut executé l’Arreſt de mort, en la perſonne du Chaubainhaa, Roy de Martabane, de Nhay Canatoo ſa femme, de ſes quatre enfans, & des autres 140 patiens,
581
Chap. 153. De l’infortune que i’eus à Martabane, & de ce que fit le Roy de Brama, depuis qu’il fut arriué à Pegu,
585
Chap. 154. Des choses qui se paſſerent entre la Royne de Prom, & le Roy de Brama, enſemble du premier aſſaut qui fut donné à la ville, & de ce qui en arriua,
591
Chap. 155. Continuation de ce qui arriua en ce ſiege, & du cruel chaſtiment exercé par le Tyran, ſur ceux qu’il fit priſonniers,
595
Chap. 156. Comme le Roy de Brama, s’en alla aſſieger la ville de Meleytay, où eſtoit le Prince d’Auaa, auec trente mille hommes,
600
Chap. 157. De ce qui aduint au Roy de Brama, iuſqu’à ſon arriuée en la ville d’Auaa, & des choſes qui s’y paſſerent,
603
Chap. 158. Du chemin que nous fiſmes iuſqu’à ce que nous arriuaſmes au Temple, ou au Pagode de Tinagoogoo,
606
Chap. 159. De la ſituation & du baſtiment de ce Pagode de Tinagoogoo, enſemble du grand nombre de gens qui s’y rendent,
669
Chap. 160. De la grande & ſomptueuse Proceſſion qui ſe fait en ce Pagode, & de ſes ſacrifices,
613
Chap. 161. De certains Hermites ou Penitens que nous viſmes ſur la montagne de ce Pagode, & de leur façon de viure,
618
Chap. 162. De quelques autres choſes que nous viſmes en continuant noſtre chemin, iuſqu’à ce que nous arriuaſmes à la ville de Timplan,
625

Chap. 163. De la magnifique entrée & reception de l’Ambaſſadeur du Roy de Brama, en la ville de Timplam ; enſemble des Palais du Calaminham,
631
Chap. 164. De la harangue que fit cét Ambaſſadeur au calaminhan, enſemble de la reſponſe qu’il luy rendit ; & comme l’Euangile fut autrefois preſché en cette ville de Timplam,
640
Chap. 165. Ample relation de cét Empire du calaminham, enſemble des Royaumes de Pegu, & de celuy des Bramas,
648
Chap. 166. Du chemin que nous fiſmes iuſques à noſtre arriuée en la ville de Pauel, & des diuerſes nations que nous viſmes,
653
Chap. 167. Continuation de ce voyage iuſqu’à noſtre arriuée à Pegu, où eſtoit le Roy de Brama, & de la mort du Roolim de Mounay,
658
Chap. 168. De l’élection du nouueau Roolim de Mounay, grand Talagrepo de ces Gentils du Royaume de Pegu,
665
Chap. 169. De quelle façon le nouueau Roolim fut conduit en l’Iſle de Mounay, & mis en poſſeſſion de sa dignité,
674
Chap. 170. Des choſes que fit ce Roy de Brama, apres ſon arriuée en la ville de Pegu, enſemble du ſiege qu’il mit deuant Sauady, & de la fortune que nous y couruſmes,
677
Chap. 171. Continuation du ſuccés que nous euſmes en ce voyage,
681
Chap. 172. Comme eſtant party de Goa, ie fis voile à Zunda, & des choſes qui s’y paſſerent durant vn Hyuer que i’y demeuray,
686
Chap. 173. Comme le Pangueyram de Pate, Empereur de Iaoa, & Roy de Demaa, aſſiſté d’vne groſſe armée, s’en alla contre le Roy de Paſſeruan, & de ce qui en arriua,
689
Chap. 174. De la ſortie que firent ſur les ennemis, douze mille Amoucos, ou Soldats determinez, & de ce qui en arriua,
782
Chap. 175. De la nouuelle ſortie que fit le Roy de Paſſeruan, contre les ennemis qui le tenoient aſſiegé, & du ſuccez de cette bataille,
784
Chap. 176. Comme vn certain Portugais qui s’eſtoit faict renegat, fut arreſté priſonnier fortuitement, & du compte qu’il nous rendit de ſa vie,
787
Chap. 177. Comme le Roy de Demaa fut mis à mort par vn accident bien eſtrange, & de ce qui en arriua,
790
Chap. 178. Du ſurplus qui arriua iuſqu’à ce que l’armée se fuſt embarquée, ensẽble d’vn grand different qui ſuruint entre deux des principaux de la ville, & du mal-heureux ſuccez qui s’en enſuiuit,
794
Chap. 179. De tout le ſurplus qui nous arriua iuſqu’à noſtre partement vers le port de Zunda, d’où nous fiſmes voile à la Chine, & des fortunes que nous couruſmes en ce voyage,
798
Chap. 180. Continuation de ce qui nous arriua, après nous eſtre ſauuez de cét eſcueil,
803
Chap. 181. Comme de ce port de Zunda, ie paſſay à Siam, d’où ie m’en allay à la guerre de chyammay, en la compagnie des Portugais,
806
Chap. 182. Continuation de ce que fit le Roy de Siam, iuſques à ce qu’il fuſt de retour en ſon Royaume, où la Royne ſa femme l’empoisõna,
810
Chap. 183. De la triſte mort de ce Roy de Siam, & de quelques choſes illuſtres & mémorables, par luy faictes durant sa vie,
815

Chap. 184. Comme le corps du Roy fut brulé, & la cendre portée à vn Pagode, enſemble de quelques autres nouueautez qui arriuerent en ce Royaume,
812
Chap. 185. De l’entrepriſe que fit le Roy de Brama ſur le Royaume de Siam & des choſes qui ſe paſſerent iuſqu’à ſon arriuée en la ville d’Odiaa,
828
Chap. 186. Du premier aſſaut que le Roy de Brama donna à la ville d’Odiaa, & quel en fut le ſuccez,
832
Chap. 187. Du dernier aſſaut donné à la ville d’Odiaa, & quel en fut le ſuccés,
836
Chap. 188. Comment le Roy de Brama fut contraint de leuer le siege de deuant la ville d’Odiaa, pour les nouuelles qui luy vinrent d’vne mutinerie qui s’eſtoit faicte au Royaume de Pegu, & de ce qui arriua là-deſſus,
840
Chap. 189. De la grande fertilité du Royaume de Siam, & de pluſieurs autres particularitez touchant ce pays,
844
Chap. 190. Continuation de ce qui aduint au Royaume de Begu, tant durant la vie qu’après la mort du Roy Brama,
846
Chap. 191. Des choſes arriuées au temps de Xemin Satan, & d’vn cas abominable qui aduint à Diego Suarez,
856
Chap. 192. Continuation de ce qui arriua touchant le faict de Diego Suarez,
862
Chap. 193. Comme le Xemindoo s’en alla donner contre le Xemin de Satan, & de ce qui en arriua,
866
Chap. 194. De ce que fit le Xemindoo apres qu’il fut couronné Roy de Pegu, & comme le chaumigrem frere de laict du Roy de Brama le vint attaquer auec vne groſſe armée,
869
Chap. 195. D’vne grande émotion qui se fiſt au camp de ce nouueau Roy Brama, enſemble quel en fut le ſuiet & le ſuccés,
873
Chap. 196. Du iugement que donnerent les ſix deputez & de l’entrée que fit le chaumigrem en la ville de Pegu,
878
Chap. 197. Comment le Xemindoo fut treuué, & amené au Roy de Brama, & de ce qui en arriua,
881
Chap. 198. De quelle façon le Xemindoo fut mené au ſupplice : & de la mort qui luy fut donnée,
884
Chap. 199. De la reſtitution que le Roy de Brama fit au deffuct Xemindoo du Royaume qu’il luy auoit pris, & de quelle façon ſon corps fut enterré,
891
Chap. 200. Comme ie m’embarquay en ce Royaume de Pegu pour m’en aller à Malaca, & de là au Iappon, & d’vne eſtrange choſe qui arriua,
894
Chap. 201. De ce que fit le Prince fils du Roy ayant eu nouuelles de la mort de ſon pere,
900
Chap. 202. Comme de cette ville de Fucheo nous paſſaſmes au port de Hiamangoo, & de ce qui nous y arriua,
904
Chap. 203. D’vne groſſe armée que le Roy d’Achem enuoya en ce temps-là ſur la fortereſſe de Malaca, & des grandes choſes que fit en cette occaſion le Reuerend Pere Maiſtre François Xauier, Recteur de la compagnie de Ieſus en ces contrées des Indes,
908

Chap. 204. De ce qui aduint à noſtre armée, comme elle fut ſur ſon partement, & de deux autres fuites qui arriuerent à la fortereſſe,
915
Chap. 205. Du ſurplus qui se passa auec Diego Suarez, enſemble du partement de l’armée, & quel en fut le ſuccés iuſques à ſon arriuée à la riuiere de Parlés,
921
Chap. 206. Du ſanglant combat qu’eurent les noſtres contre les Achems en la riuiere de Parlés, & quel en fut le ſuccez,
926
Chap. 207. Des choſes qui ſe paſſerent à Malaca durant le temps qu’on n’euſt aucunes nouuelles de noſtre armée, & de ce qu’en dit le Pere Xauier, comme il preſchoit vn Dimanche,
930
Chap. 208. Comme le bien-heureux Pere Maiſtre François Xauier fiſt voile de Malaca au Iappon, & des choſes qui luy arriuerent en ce voyage,
945
Chap. 209. De l’arriuée du bien-heureux Pere Xauier au port de Fingeo où eſtoit noſtre nauire, & des choſes qui se paſſerent comme nous fuſmes voir le Roy de Bungo en la ville de Fucheo,
951
Chap. 210. Des honneurs que le Roy de Bungo fit au Reuerend Pere Xauier à cette premiere entre-veuë,
946
Chap. 211. Comme le Pere Xauier ayant voulu prendre congé du Roy pour s’embarquer & faire voile à la Chine, fut retenu pour quelques iours, & des diſputes qu’il eut auec les Bonzes,
962
Chap. 212. Des choſes qui ſe paſſerent entre ce bien-heureux Pere & les Portugais, touchant leur embarquement ; & de la seconde diſpute auec le Bonze Fucarandono,
969
Chap. 213. Du ſurplus qui ſe paſſa entre les Bonzes & le Pere Xauier, iuſques à ce qu’il s’embarqua pour s’en aller à la Chine,
945
Chap. 214. De la grande tourmente que nous euſmes paſſans du Iappon à la Chine, & comme nous en fuſmes deliurez par les prieres de ce ſeruiteur de Dieu,
952
Chap. 215. Des diuerſes choſes aduenuës à ce bien-heureux Pere iuſques à ſon arriué à la Chine, & comment il rendit l’eſprit,
958
Chap. 216. De la ſepulture du Reuerend Pere Xauier, & comment ſon corps fut porté à Malaca, & de là à Goa,
978
Chap. 217. Comme le corps du bien-heureux Pere Xauier fut mis hors le nauire dans lequel il eſtoit venu de Malaca, & du grand appareil auec lequel il arriua au quay de Goa,
980
Chap. 218. De la reception qui fut faicte dans Goa à ce Sainct deffunct, & du ſurplus qui s’y paſſa,
983
Chap. 219. Comme le Pere Maiſtre Belquior partit de l’Inde pour s’en aller au Iappon, & de ce qui arriua pour lors à Malaca,
987
Chap. 220. Noſtre partement de Malaca au Iappon, & des choses qui nous arriuerent, iuſques à ce que nous abordaſmes en l’Iſle de Champeiloo en la Cauchenchine, enſemble de ce que nous y viſmes,
990
Chap. 221. Comme de cette Iſle de Champeiloo nous abordaſmes en celle de Sanchan, & de là à Lampacau, auec vn recit de deux grãds deſaſtre aduenus en la Chine, à deux colonies de Portugais,
994
Chap. 222. Des nouuelles qui vinrent en cette Iſle, touchant vn eſtrange faict arriué dans le pays,
1000
Chap. 223. De notre arriuée au Royaume de Bungo, & des choſes que nous y fiſmes auec le Roy,
1004
Chap. 224. De quelle façon le Roy de Bungo receut le Vice-Roy Ambaſſadeur des Indes,
1012
Chap. 225. De l’entre-veuë de M. Belquior auec le Roy de Bungo, enſemble de ce qui ſe paſſa auec luy, & de la reſponſe que le Roy fit à mon Ambaſſade,
1014
Chap. 226. Des choſes qui ſe paſſerent depuis que nous partiſmes de Xeque, iuſques à noſtre arriuée en l’Inde, & de là au Royaume de Portugal,
1017
FIN.