Bible Sacy/Entete

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




Note de Wikisource


La présente édition est conforme au texte révisé de 1759, édité par Laurent-Etienne Rondet. Cette édition de 1855, destinée à un public aussi bien protestant que catholique, contient uniquement les textes canoniques. Les textes deutérocanoniques de l'Ancien Testament ou Apocryphia (Esther à partir du chapitre 10, Judith, Tobie, Machabées I et II, Sagesse, Siracide, Baruch, Daniel à partir du chapitre 13), tirés de l'édition Furne de 1841, sont accessible à partir de la page Ancien Testament, qui fournit aussi pour certains livres la correspondance avec le nom couramment utilisé aujourd'hui.

________



LA


SAINTE BIBLE,


CONTENANT


L’ANCIEN ET LE NOUVEAU TESTAMENT,


TRADUITE SUR LA VULGATE


PAR LE MAISTRE DE SACI.


__________


L’ANCIEN TESTAMENT DE CETTE ÉDITION COMPREND TOUS LES LIVRES QUI SE TROUVENT DANS LE TEXTE HÉBREU.


__________


BRUXELLES,
AU DÉPOT DE LA SOCIÉTÉ BIBLIQUE BRITANNIQUE ET ÉTRANGÈRE.
RUE BALLIAND, 21, QUARTIER LÉOPOLD.
___


M DCCC LV.




TABLE


DES LIVRES DE LA BIBLE,


AVEC LE NOMBRE DE LEURS CHAPITRES.


________














APPROBATION
DE M. L’ABBÉ COURCIER, THÉOLOGAL DE L’ÉGLISE DE PARIS.


J’ai lu la Sainte Bible, contenant l’Ancien et le Nouveau Testament, de la traduction de M. le Maistre de Saci, dont tout le monde connaît la fidélité et l’exactitude.

_____ Fait à Paris, le 6e jour de mars 1701.

(Signé) Courcier, théologal de Paris._____




APPROBATION DES DOCTEURS.


Nous soussignés, docteurs en théologie de la faculté de Paris, certifions que nous avons lu et examiné un livre qui a pour titre la Sainte Bible, contenant l’Ancien et le Nouveau Testament, de la traduction de M. le Maistre de Saci, que nous avons trouvé conforme au texte de la Vulgate, traduit en langue vulgaire : ce qui nous fait juger qu’on le peut donner au public, sous le bon plaisir toutefois de Son Éminence monseigneur le cardinal de Noailles, archevêque de Paris.

_____ Fait à Paris, le 7e jour de mars 1701.


________ (Signé)    Le Caron, curé de Saint-Pierre-aux-Bœufs.
_________________T. Roulland.
_________________Blampignon, chevecier et curé de Saint-Merri.
_________________Ph. Dubois.




PERMISSION
DE SON ÉMINENCE MONSEIGNEUR LE CARDINAL DE NOAILLES, ARCHEVÊQUE DE PARIS.


Louis-Antoine de Noailles, par la permission divine, cardinal-prêtre de la sainte Église romaine, du titre de Sainte-Marie sur la Minerve, archevêque de Paris, duc de Saint-Cloud, pair de France, commandeur de l’ordre du Saint-Esprit :

Vu les approbations des sieurs Courcier, chanoine et théologal de notre Eglise métropolitaine ; le Caron, curé de Saint-Pierre-aux-Bœufs ; T. Roulland ; Blampignon, chevecier et curé de Saint-Merri, et Ph. Dubois, docteurs en théologie de la faculté de Paris ; d’une traduction française de l’Ancien et du Nouveau Testament :

Nous avons permis et permettons l’impression, le débit et la lecture de la dite traduction dans l’étendue de notre diocèse.

_____ Donné à Paris, le 13 mars 1701.

_________________ (Signé ) † L. A. Cardinal de Noailles,
__________________________________ Archevêque de Paris.

_______________________________Par Son Éminence :
_______________________________________________Chevalier.




Livres