Mozilla.svg

Cécilia

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cécilia, ou Mémoires d’une héritière (1782)
Traduction par un homme de goût.
7 volumes
Devaux et Patris.
Attention, l’orthographe de ce livre a été respectée et correspond à celle du livre édité au 18e siècle.

Cécilia est un roman d’amour à visée pédagogique écrit avec humour et dans un style ironique.

Le roman décrit de manière vivante les déboires d’une jeune orpheline dotée d’une grande fortune après le décès d’un oncle aimé ; fortune qui ne lui sera acquise que si lors de son mariage, les époux prennent le patronyme de l’oncle. La jeune fille est confiée à trois tuteurs, stéréotypes du prodigue, de l’avare et de l’orgueilleux. Les personnages sont nombreux et bien campés. Les prétendants intéressés nouent des intrigues aux dépends des amoureux transis ou passionnés.

Le roman est connu pour avoir donné son titre au roman de Jane Austen : « Toute cette malheureuse affaire, dit le docteur, a été occasionnée par la vanité et des préjugés bien ridicules. — « The whole of this unfortunate business, » said Dr Lyster, "has been the result of PRIDE and PREJUDICE.… »

Taille : 235 756 mots environ 16 h. de lecture.