Histoire de Gil Blas de Santillane

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


TABLE DES MATIÈRES




LIVRE PREMIER


De la naissance de Gil Blas et de son éducation 
 1
II
Des alarmes qu’il eut en allant à Pegnaflor : de ce qu’il fit en arrivant dans cette ville, et avec quel homme il soupa 
 3
III
De la tentation qu’eut le muletier sur la route ; quelle en fut la suite, et comment Gil Blas tomba dans Charybde en voulant éviter Scylla 
 11
IV
Description du souterrain, et quelles choses y vit Gil Blas 
 14
V
De l’arrivée de plusieurs autres voleurs dans le souterrain, et de l’agréable conversation qu’ils eurent tous ensemble 
 17
VI
De la tentative que fit Gil Blas pour se sauver, et quel en fut le succè 
 25
VII
De ce que fit Gii Blas, ne pouvant faire mieux 
 28
VIII
Gil Blas accompagne les voleurs. Quel exploit il fait sur les grandes routes 
 31
IX
De l’événement sérieux qui suivit cette aventure 
 34
X
De quelle manière en usèrent les voleurs avec la dame. Du grand dessein que forma Gil Blas et quel en fut l’événement 
 37
XI
Histoire de Dona Mencia de Mosquera 
 43
XII
De quelle manière désagréable Gil Blas et la dame furent interrompus 
 51
XIII
Par quel hasard Gil Blas sortit enfin de prison et où il alla 
 55
XIV
De la réception que dona Mencia lui fit à Burgos 
 59
XV
De quelle façon s’habilla Gil Blas, du nouveau présent qu’il reçut de la dame, et dans quel équipage il partit de Burgos 
 63
XVI
Qui fait voir qu’on ne doit pas trop compter sur la prospérité 
 67
XVII
Quel parti prit Gil Blas après l’aventure de l’hôtel garni 
 74


LIVRE II


Fabrice mène et fait recevoir Gil Blas chez le licencié Sedillo. Dans quel état était ce chanoine. Portrait de sa gouvernante 
 83
II
De quelle manière le chanoine, étant tombé malade, fut traité ; ce qu’il en arriva, et ce qu’il laissa, par testament, à Gil Blas 
 89
III
Gil Blas s’engage au service du docteur Sangrado, et devient un célèbre médecin 
 96
IV
Gil Blas continue d’exercer la médecine avec autant de succès que de capacité. Aventure de la bague retrouvée 
 102
V
Suite de l’aventure de la bague retrouvée. Gil Blas abandonne la médecine et le séjour de Valladolid 
 112
VI
Quelle route il prit en sortant de Valladolid, et quel homme le joignit en chemin 
 119
VII
Histoire du garçon barbier 
 122
VIII
De la rencontre que Gil Blas et son compagnon firent d’un homme qui trempait des croûtes de pain dans une fontaine, et de l’entretien qu’ils eurent avec lui 
 147
IX
Dans quel état Diego retrouve sa famille, et après quelles réjouissances Gil Blas et lui se séparèrent 
 151


LIVRE III


De l’arrivée de Gil Blas à Madrid, et du premier maître qu’il servit dans cette ville 
 159
II. 
De l’étonnement où fut Gil Blas de rencontrer à Madrid le capitaine Rolando, et des choses curieuses que ce voleur lui raconta 
 167
Il sort de chez don Bernard de Castil Blazo, et va servir un petit-maître 
 173
IV. 
De quelle-manière Gil Blas fit connaissance avec les valets des petits-maîtres ; du secret admirable qu’ils lui enseignèrent pour avoir, à peu de frais, la réputation d’homme d’esprit, et du serment singulier qu’ils lui firent faire 
 182
V. 
Gil Blas devient homme à bonnes fortunes. Il fait connaissance avec une jolie personne 
 189
VI. 
De l’entretien de quelques seigneurs sur les comédiens de la troupe du Prince 
 197
Histoire de don Pompeyo de Castro 
 202
Quel accident obligea Gil Blas à chercher une nouvelle condition 
 210
IX. 
Quelle personne il alla servir après la mort de don Mathias de Silva 
 215
X. 
Qui n’est pas plus long que le précédent 
 219
XI. 
Comment les comédiens vivaient ensemble et de quelle manière ils traitaient les auteurs 
 223
Gil Blas se met dans le goût du théâtre ; il s’abandonne aux délices de la vie comique, et s’en dégoûte peu de temps après 
 228


LIVRE IV


Gil Blas ne pouvant s’accoutumer aux mœurs des comédiennes, quitte le service d’Arsénie et trouve une plus honnête maison 
 233
II
Comment Aurore reçut Gil Blas, et quel entretien ils eurent ensemble 
 239
III
Du grand changement qui arriva chez don Vincent, et de l’étrange résolution que l’amour fit prendre à la belle Aurore 
 243
IV
LE MARIAGE DE VENGEANCE, nouvelle 
 249
V
De ce que fit Aurore de Guzman, lorsqu’elle fut à Salamanque 
 277
VI
Quelles ruses Aurore mit en usage pour se faire aimer de don Luis Pacheco 
 287
VII
Gil Blas change de condition, et il passe au service de don Gonzale Pacheco 
 296
VIII
De quel caractère était la marquise de Chaves, et quelles personnes allaient ordinairement chez elle 
 307
IX
Par quel incident Gil Blas sortit de chez la marquise de Chaves, et ce qu’il devint 
 312
X
Histoire de don Alphonse et de la belle Séraphine 
 317
XI
Quel homme c’était que le vieil ermite et comment Gil Blas s’aperçut qu’il était en pays de connaissance 
 331


LIVRE V


Histoire de don Raphaël 
 337
II
Du conseil que don Raphaël et ses auditeurs, tinrent ensemble, et de l’aventure qui leur arriva lorsqu’ils voulurent sortir du bois 
 406


LIVRE VI


De ce que Gil Blas et ses compagnons firent après avoir quitté le comte de Polan ; du projet important qu’Ambroise forma, et de quelle manière il fut exécuté 
 411
II
De la résolution que don Alphonse et Gil Blas prirent après cette aventure 
 422
III
Après quel incident don Alphonse se trouva au comble de la joie, et par quelle aventure Gil Blas se vit tout à coup dans une heureuse situation 
 426


LIVRE VII


Des amours de Gil Blas et de la dame Lorença Séphora 
 1
II
Ce que devint Gil Blas après sa sortie du château de Leyva, et des heureuses suites qu’eut le mauvais succès de ses amours 
 9
III
Gil Blas devient le favori de l’archevêque de Grenade et le canal de ses grâces 
 16
IV
L’archevêque tombe en apoplexie. De l’embarras où se trouve Gil Blas, et de quelle façon il en sort 
 22
V
Du parti que prend Gil Blas après que l’archevêque lui eut donné son congé. Par quel hasard il rencontra le licencié qui lui avait tant d’obligations, et quelles marques de reconnaissance il en reçut 
 25
VI
Gil Blas va voir jouer les comédiens de Grenade. De l’étonnement où le jeta la vue d’une actrice, et de ce qu’il en arriva 
 28
VII
Histoire de Laure 
 35
VIII
De l’accueil que les comédiens de Grenade firent à Gil Blas, et d’une nouvelle reconnaissance qui se fit dans les foyers de la comédie 
 49
IX
Avec quel homme extraordinaire il soupa ce soir-là, et de ce qui se passa entre eux 
 52
X
De la commission que le marquis de Marialva donna à Gil Blas, et comment ce fidèle secrétaire s’en acquitta 
 56
XI
De la nouvelle que Gil Blas apprit, et qui fut un coup de foudre pour lui 
 59
XII
Gil Blas va loger dans un hôtel garni. Il fait connaissance avec le capitaine Chinchilla. Quel homme c’était que cet officier, et quelle affaire l’avait mené à Madrid 
 63
XIII
Gil Blas rencontre à la cour son cher ami Fabrice. Grande joie de part et d’autre. Où ils allèrent tous deux, et de la curieuse conversation qu’ils eurent ensemble 
 71
XIV
Fabrice place Gil Blas auprès du comte Galiano, seigneur sicilien 
 81
XV
Des emplois que le comte Galiano donna dans sa maison à Gil Blas 
 85
XVI
De l’accident qui arriva au singe du comte Galiano ; du chagrin qu’en eut ce seigneur, comment Gil Blas tomba malade, et quelle fut la suite de sa maladie 
 91


LIVRE VIII


Gil Blas fait une bonne connaissance, et trouve un poste qui le console de l’ingratitude du comte Galiano. Histoire de don Valerio de Luna 
 99
II
Gil Blas est présenté au duc de Lerme, qui le reçoit au nombre de ses secrétaires ; ce ministre le fait travailler et est content de son travail 
 105
III
Il apprend que son poste n’est pas sans désagrément. De l’inquiétude que lui cause cette nouvelle, et de la conduite qu’elle l’oblige à tenir 
 110
IV
Gil Blas gagne la faveur du duc de Lerme, qui le rend dépositaire d’un secret important 
 114
V
Où l’on verra Gil Blas comblé de joie, d’honneur et de misère 
 116
VI
Comment Gil Blas fit connaître sa misère au duc de Lerme, et de quelle façon en usa ce ministre avec lui 
 120
VII
Du bon usage qu’il fit de ses quinze cents ducats ; de la première affaire dont il se mêla, et quel profit lui en revint 
 126
VIII
Histoire de don Roger de Rada 
 128
IX
Par quels moyens Gil Blas fit en peu de temps une fortune considérable, et des grands airs qu’il se donna 
 138
X
Les mœurs de Gil Blas se corrompent entièrement à la cour. De la commission dont le chargea le comte de Lemos, et de l’intrigue dans laquelle ce seigneur et lui s’engagèrent 
 146
XI
De la visite secrète et des présents que le prince d’Espagne fit à Catalina 
 153
XII
Qui était Catalina. Embarras de Gil Blas, son inquiétude, et quelle précaution il fut obligé de prendre pour se mettre l’esprit en repos 
 158
XIII
Gil Blas continue à faire le seigneur. Il apprend des nouvelles de sa famille ; quelle impression elles font sur lui. Il se brouille avec Fabrice 
 161


LIVRE IX


Scipion veut marier Gil Blas, et lui propose la fille d’un riche et fameux orfèvre. Des démarches qui se firent en conséquence 
 167
II
Par quel hasard Gil Blas se ressouvint de don Alphonse de Leyva, et du service qu’il lui rendit par vanité 
 171
III
Des préparatifs qui se firent pour le mariage de Gil Blas, et du grand événement qui les rendit inutiles 
 174
IV
Comment Gil Blas fut traité dans la tour de Ségovie et de quelle manière il apprit la cause de sa prison 
 176
V
Des réflexions qu’il fit cette nuit avant que de s’endormir, et du bruit qui le réveilla 
 181
VI
Histoire de don Gaston de Cogollos et de dona Helena de Galisteo 
 184
VII
Scipion vient trouver Gil Blas à la tour de Ségovie, et lui apprend bien des nouvelles 
 202
VIII
Du premier voyage que Scipion fit à Madrid : quels en furent le motif et le succès, Gil Blas tombe malade. Suites de sa maladie 
 206
IX
Scipion retourne à Madrid. Comment et à quelles conditions il fit mettre Gil Blas en liberté, où ils allèrent tous deux en sortant de la tour de Ségovie, et quelle conversation ils eurent 
 210
X
Ce qu’ils firent en arrivant à Madrid. Quel homme Gil Blas rencontra dans la rue, et de quel événement cette rencontre fut suivie 
 213


LIVRE X


Gil Blas part pour les Asturies ; il passe par Valladolid, où il va voir le docteur Sangrado, son ancien maître. Il rencontre par hasard le seigneur Manuel Ordonnez, administrateur de l’hôpital 
 219
II
Gil Blas continue son voyage, et arrive heureusement à Oviedo. Dans quel état il retrouve ses parents. Mort de son père ; suites de cette mort 
 227
III
Gil Blas prend la route du royaume de Valence, et arrive enfin à Lirias ; description de son château, comment il y fut reçu, et quelles gens il y trouva 
 235
IV
Il part pour Valence, et va voir les seigneurs de Leyva ; de l’entretien qu’il eut avec eux, et du bon accueil que lui fit Séraphine 
 241
V
Gil Blas va à la comédie, où il voit jouer une tragédie nouvelle. Succès de la pièce. Génie du public de Valence 
 246
VI
Gil Blas, en se promenant dans les rues de Valence, rencontre un religieux qu’il crut reconnaître ; quel homme c’était que ce religieux 
 250
VII
Gil Blas retourne à son château de Lirias ; de la nouvelle agréable que Scipion lui apprit, et de la réforme qu’ils firent dans leur domestique 
 256
VIII
Des amours de Gîl Blas et de la belle Antonia 
 260
IX
Noces de Gil Blas et de la belle Antonia ; de quelle façon elles se firent ; quelles personnes y assistèrent, et de quelles réjouissances elles furent suivies 
 265
X
Suite du mariage de Gil Blas et de la belle Antonia. Commencement de l’histoire de Scipion 
 271
XI
Suite de l’histoire de Scipion 
 295
XII
Fin de l’histoire de Scipion 
 307


LIVRE XI


De la plus grande joie que Gil Blas ait jamais sentie, et du triste accident qui la troubla 
 327
II
Gil Blas se rend à Madrid ; il paraît à la cour. Le roi le reconnaît et le recommande à son premier ministre. Suite de cette recommandation 
 332
III
De ce qui empêcha Gil Blas d’exécuter la résolution où il était d’abandonner la cour, et du service important que Joseph Navarro lui rendit 
 337
IV
Gil Blas se fait aimer du comte d’Olivarès 
 339
V
De l’entretien secret que Gil Blas eut avec Navarro, et de la première occupation que le comte d’Olivarès lui donna 
 343
VI
De l’usage que Gil Blas fit de ces trois cents pistoles ; et des soins dont il chargea Scipion. Succès du mémoire dont on vient de parler 
 348
VII
Par quel hasard, dans quel endroit et dans quel état Gil Blas retrouva son ami Fabrice, et de l’entretien qu’ils eurent ensemble 
 352
VIII
Gil Blas se rend de jour en jour plus cher à son maître. Du retour de Scipion à Madrid, et de la résolution qu’il fit de son voyage à Santillane 
 356
IX
Comment et à qui le comte-duc maria sa fille unique ; et des fruits amers que ce mariage produisit 
 359
X
Gil Blas rencontre par hasard le poète Nunez, qui lui apprend qu’il a fait une tragédie qui doit être incessamment représentée sur le Théâtre du Prince. Du malheureux succès de cette pièce, et du bonheur étonnant dont il fut suivi 
 362
XI
Santillane fait donner un emploi à Scipion, qui part pour la Nouvelle-Espagne 
 366
XII
Don Alphonse de Leyva vient à Madrid ; motif de son voyage. De l’affliction qu’eut Gil Blas et de la joie qui la suivit 
 368
XIII
Gil Blas rencontre chez le roi don Gaston de Cogollos et don André de Tordesillas ; où ils allèrent tous trois. Fin de l’histoire de don Gaston et de dona Helena de Galisteo. Quel service Santillane rendit à Tordesillas 
 372
XIV
Santillane va chez le poète Nunez. Quelles personnes il y trouva, et quels discours y furent tenus 
 379


LIVRE XII


Gil Blas est envoyé par le ministre à Toléde. Du motif et du succès de son voyage 
 383
II
Santillane rend compte de sa commission au ministre, qui le charge du soin de faire venir Lucrèce à Madrid. De l’arrivée de cette comédienne et de son début à la cour 
 392
III
Lucrèce fait grand bruit à la cour et joue devant le roi qui en devient amoureux. Suites de cet amour 
 395
IV
Du nouvel emploi que donna le ministre à Santillane 
 400
V
Le fils de la Génoise est reconnu par acte authentique, et nommé don Henri-Philippe de Guzman. Santillane fait la maison de ce jeune seigneur, et lui donne toutes sortes de maîtres 
 402
VI
Scipion revient de la Nouvelle-Espagne. Gil Blas le place auprès de don Henri. Des études de ce jeune seigneur. Des honneurs qu’on lui fit, et à quelle dame le comte-duc le maria. Comment Gil Blas fut fait noble malgré lui 
 405
VII
Gil Blas rencontre encore Fabrice par hasard. De la dernière conversation qu’ils eurent ensemble, et de l’avis important que Nunez donna à Santillane 
 408
VIII
Comment Gil Blas apprit que l’avis de Fabrice n’était point faux. Du voyage que le roi fit à Saragosse 
 411
IX
De la révolution de Portugal et de la disgrâce du comte-duc 
 414
X
De l’inquiétude et des soins qui troublèrent d’abord le repos du comte-duc, et de l’heureuse tranquillité qui leur succéda. Des occupations de ce ministre dans sa retraite 
 416
XI
Le comte-duc devient tout à coup triste et rêveur. Du sujet étonnant de sa tristesse, et de la suite fâcheuse qu’elle eut 
 419
XII
De ce qui se passa au château de Loeches après la mort du comte-duc, et du parti que prit Santillane 
 422
XIII
Du retour de Gil Blas dans son château. De la joie qu’il eut de trouver Séraphine, sa filleule, nubile, et de quelle dame il devint amoureux 
 425
XIV
Du double mariage qui fut fait à Lirias, et qui finit enfin l’histoire de Gil Blas de Santillane 
 430