Œuvres complètes de Delphine de Girardin

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Inclus:




TABLE.






Introduction 
 i


À ma mère 
 1


POËMES.


Magdeleine 
 7
Le Dévouement des médecins français et des sœurs de Sainte-Camille dans la peste de Barcelone 
 67
Extrait du rapport de l’Académie française sur le concours de poésie et d’éloquence de l’année 1822 
 77
La Confession d’Amélie 
 79
Fragments de l’épisode de René 
 87
Elgise 
 89
Le Dernier Jour de Pompéi 
 119
Notes 
 127
Napoline 
 139
Lettre de Napoline 
 191


POÉSIES.


La Noce d’Elvire 
 203
Chant ossianique sur la mort de Napoléon 
 207
Le Bonheur d’être belle 
 211
Le Loup et le Louveteau 
 213
Traduction littérale de la fable russe 
 217
À mon neveu Gustave O’Donnell 
 219
La Tour de Prodige 
 221
Ourika 
 233
L’Ange de poésie 
 237
La Druidesse 
 239
Hymne à sainte Geneviève 
 243
Madame de la Vallière 
 249
Le Malheur d’être laide 
 255
La Folle des Champs-Élysées 
 257
L’Écho des Alpes 
 263
Le Retour 
 271
Natalie 
 281
Ma Réponse 
 287
L’Une ou l’autre 
 291
À madame la marquise de *** 
 293
Le Pêcheur de Sorrente 
 295
Le Pêcheur d’Islande 
 299
Le Rêve d’une jeune fille 
 303
Le Départ 
 309
Corinne aimée 
 313
Découragement 
 317
À mademoiselle de *** 
 321
Je n’aime plus 
 323
Repentir 
 327
Mathilde 
 329
À qui pense-t-il ? 
 333
Tu ne saurais m’oublier 
 335
Le Petit Frère 
 337
Désenchantement 
 341
Désespoir 
 345
Aux Jeunes Filles 
 347
L’Orage 
 351
Sainte Cécile 
 355
L’Étranger 
 359
La Fête de Noël 
 361
La Nuit 
 365
Les Adieux 
 369
Qu’elle est belle ! 
 373
Il m’aimait tant ! 
 375
La Jeune Mendiante 
 377
Il saura me comprendre 
 379
Isaure 
 381
La Marguerite 
 385
Le Chardon 
 387


IMPROVISATIONS.


La Vision 
 391
La Quête au profit des Grecs 
 399
Envoi à M. Villemain 
 405
Stances sur la mort du général Foy 
 407
Sur le retour des Romains captifs à Alger, délivrés par le roi de France 
 409
L'Invitation à la poésie 
 411
Le Bal des pauvres 
 413
La Prise d’Alger 
 415
Les Serments 
 419
La Jeune Fille enterrée aux Invalides 
 423
Les Ouvriers de Lyon 
 427
Le Vote du 13 avril 1839 
 431
Huerta 
 437
1848. — 24 juin – 24 novembre 
 439


FIN DE LA TABLE.


TABLE.


LA CANNE DE M. DE BALZAC 
 127


première partie.


 257
III. 
 260
 262
 265
 268
 275
 277
 278
 290
XII. 
 293
 297
XIV. 
 299
XVI. 
 305
XVII. 
 308
XVIII. 
 313
XX. 
 321
XXII. 
 327
XXIII. 
 329
XXIV. 
 334
 343
XXVII. 
 348
XXVIII. 
 351
XXX. 
 356
XXXI. 
 357
XXXII. 
 361


seconde partie.


I. 
 375
IV. 
 383
 391
 395
 400
 410
 415
 419
XIV. 
 430
 431
 434
XVIII. 
 437
 441
XX. 
 446
 450
XXII. 
 455
XXIII. 
 457
 462
 478
XXVII. 
 483
 486
 487
XXX. 
 488
 489
XXXII. 
 492


TABLE.





 267


Chapitre I. 
La grand’mère 
 269
II. 
Dialogue avec un chien 
 272
III. 
Les ogres 
 275
IV. 
L’incrédulité 
 277
V. 
La marée 
 278


Chapitre I. 
Le frère et la sœur 
 283
II. 
Grands périls et petits voyageurs 
 285
III. 
Étrange manie d’une princesse 
 287
IV. 
Le bonnet de coton 
 290
V. 
Le langage à la mode 
 292
VI. 
Grandes inquiétudes 
 295
VII. 
Consultations diverses 
 297
VIII. 
Manière d’apprendre à faire des macaronis 
 299
IX. 
Le retour 
 304


Chapitre I. 
Le sorcier 
 307
II. 
La robe lilas 
 309
III. 
La métamorphose 
 310
IV. 
Il y a des personnes qui n’aiment pas les chats 
 312
V. 
Une triste fête 
 314
VI. 
La lettre 
 317
VII. 
Les épreuves 
 319
VIII. 
Encore une épreuve 
 322
IX. 
Le ressentiment 
 323
X. 
Il y a parfois de bons mensonges 
 326


PREMIÈRE PARTIE
Chapitre I. 
Il donne un grand dîner 
 331
II. 
Il se lie avec des élégants 
 333


SECONDE PARTIE
III. 
Vanité d’esprit 
 336
IV. 
Souffrances d’amour-propre 
 338
V. 
Rencontre singulière 
 340


Chapitre I. 
L’accusation 
 343
II. 
Le dos du maître 
 346
III. 
La prisonnière 
 349
IV. 
Moyen ingénieux 
 353


Chapitre I. 
Le petit bal 
 355
II. 
Le grand bal 
 357
III. 
Les huit danseurs 
 358
IV. 
La trentième contredanse 
 361
V. 
Un peu de fatigue 
 364
VI. 
Une bonne ironie corrige 
 367


Chapitre I. 
Les chiens et les oiseaux 
 369
II. 
Toujours indécis 
 371
III. 
Fleurs merveilleuses 
 373
IV. 
Qu’il est laid ! 
 375
V. 
Audace 
 378
VI. 
L’oubli est un danger 
 379
VII. 
Le nom 
 381
VIII. 
Morale de ce conte 
 383
IX. 
Dissimulation 
 385
X. 
Ce qu’il aime 
 387
XI. 
Un ami 
 388
XII. 
Je vous l’avais bien dit ! 
 396



TABLE.



ANNÉE 1836.
lettres 
pages
I. 
Événements du jour. — Paris provincial. — L’Ennuyeux et l’Ennuyé. — Esméralda. — Thémistocle et Scipion l’Africain dénoncés au commandant de la garde nationale 
 3
II. 
Les déménagements d’automne. — Marie. — Portrait de M. Vatout 
 8
L’obélisque de Louqsor 
 13
IV. 
Récit anticipé d’une réception à l’Académie. — Modes. — Un nouveau roman de M. de Latouche. — Le prince Louis Bonaparte 
 15
V. 
Charles X. — Il voulait régner sous prétexte qu’il était roi. — La cour ne porte point le deuil 
 21
VI. 
Commérage. — Les jeunes filles ambitieuses. — Junie épouserait Néron. — Virginie épouserait M. de Labourdonnaie 
 24
Le Courrier de Paris. — La cour des Tuileries. — Les salons politiques 
 29
Toujours des assassinats. — Paris en temps de neige. — Pâtés et canapés. — Histoire de voleur 
 34


ANNÉE 1837.


I. 
Le premier jour de l’an. — Anecdotes. — Élection de M. Mignet. — Le ridicule 
 40
II. 
L’ascension de M. Green. — Bal de l’ambassade d’Autriche. — Bal sournois du faubourg Saint-Germain. — Bal Musard 
 47
Vite une fausse nouvelle ! une niaiserie ! un mensonge ! La conversation se meurt ! il faut la soutenir à tout prix 
 52
IV. 
Bal masqué de l’Opéra ; plaisir d’imagination. — Les femmes ne dansent plus, elles improvisent. — Triomphe de Musard 
 57
V. 
Les nymphes affamées. — L’enfantillage des hommes chauves. — L’alliance de M. de Lamennais et de George Sand 
 65

VI. 
Le monde parisien qui s’ennuie toujours ; le monde parisien qui s’amuse toujours. — Chasse à Chantilly. — Modes 
 70
Carême. — Une foule privilégiée. — Salon de 1837. — Portraits bourgeois. — Droits des femmes 
 75
Crise ministérielle. — La grippe. — Promenade de M. le duc de Bordeaux. — Modes. — Les visites du matin 
 82
IX. 
Rondeau ministériel. — Dans un bal costumé, les Anglaises ne sont pas toutes jolies. — Statuette de mademoiselle Taglioni. — Le théâtre de M. de Castellane. — Les Mémoires de M. le vicomte de la Rochefoucauld 
 88
X. 
Le danger de l’éloquence. — Le crime des idées 
 95
XI. 
Malveillance des Parisiens contre le printemps. — Le rossignol n’est qu’un gazouilleur périodique. — Les journalistes et les salons. — Un véritable poète n’est pas responsable de ses inspirations 
 96
Promenade. — Tulipes de M. Tripet. — Le faubourg Saint-Germain. — Un étrange pari 
 102
Arrivée de la princesse Hélène à Paris 
 108
Dédain de convention. — Fêtes populaires. — Définition du bonheur. — La princesse Hélène. — Victor Hugo 
 113
XV. 
Invocation à la liberté. — Versailles sauvé des rats et des députés. — Tournoi de Tivoli. — Modes 
 119
Le plus affreux jour de l’année. — Le bal de la garde nationale. — Le papier parfumé. — Un bal d’enfants 
 124
Les environs de Paris 
 130
Le public de l’Opéra. — Danseur décoré. — Serrurier glorifié et ruiné. — Franconi. — Promenade. — Le passant 
 136
Légèreté française. — Constance de la mode 
 144
XX. 
Notre ennemi naturel. — Les coups d’État à la mode. — Tivoli et le Ranelagh. — La Brasserie anglaise. — M. Viennet et M. d’Arlincourt 
 147
L’anniversaire du 29 Juillet. — Le parapluie. — Les vacances. — Les modes. — Le Vicaire de Wakefield 
 153
Les philosophes sans le savoir 
 160
Les fêtes de famille et les prix de collège. — L’ermite de Tivoli. — Les modes du Constitutionnel 
 164
Inauguration du chemin de fer de Paris à Saint-Germain — Boulevards illuminés. — Trop de musique et trop de singes 
 170
La pluie. — Les femmes courageuses. — Une course à Saint-Germain par le chemin de fer. — Négligence des employés. — Tout le monde a mieux à faire que son devoir 
 174

Imprécations à l’automne. — À vendre séparément deux inséparables 
 178
Une absence. — Paris vu de loin. — Les Parisiennes à la campagne. — Le bitume. — Nouvelles littéraires. — Nouvelles étrangères 
 182
Mort de la reine Hortense, duchesse de Saint-Leu 
 188
Classification. — Les races. — Les bilieux et les sanguins. — Les meneurs et les menés. — Les gens qui se lavent les mains et les gens qui ne se lavent pas les mains. — Les hommes-chats et les hommes-chiens 
 189
Imprudence. — Prise de Constantine. — Jacqueline 
 196
Nouvelle colère. — Le vrai savant et le faux savant. — Symptômes. — Chasses de l’Union 
 200
La poésie et la gaieté française retrouvées dans les élections. — M. Arago. — M. de Lamartine. — L’astronome et le poète. — Bons mots et naïvetés 
 205
Les lettres adressées au vicomte de Launay 
 208
Les deux choses les plus à la mode. — Ouverture de l’Odéon. — Mademoiselle Mars, mademoiselle Anaïs, mademoiselle Mante. — La prise de Constantine. — Le grand roi aux petits points. — Une erreur causée par une faute. — Une bonne phrase de roman. — Une bonne bêtise d’Anglais 
 214
L’homéopathie. — Les malades. — Les enfants du général Foy 
 221
On loue les livres, on ne les achète pas. — Les femmes qui lisent 
 224
Les mariages. — Les livres et les fleurs 
 227
Première représentation de Caligula. — Les gens du monde chassés de la salle. — Les défauts de prononciation 
 231


ANNÉE 1838.


I. 
Le temps perdu. — Les bals. — Le bal des modèles. — Le géant. — Le danger des éloges 
 237
II. 
Un mois de silence. — La Comédie de la mort. — Le monde politique 
 241
Le bal de la liste civile 
 247
IV. 
L’émigration intérieure. — Les choses nouvelles. — Discours du prince de Talleyrand 
 249
V. 
Le retour. — Paris et ses ruisseaux. — Bourganeuf et ses torrents. — Un cheval de fantaisie. — Le jargon de Racine. — Mademoiselle Rachel. — Causeries 
 253

VI. 
Une découverte. — Lamartine. — Victor Hugo. — Histoire de l’âme humaine. — L’École des élus. — L’École des parias 
 260
La Popularité, comédie. — Une lecture à l’Abbaye-aux-Bois. — M. de Chateaubriand. — A jaunting car 
 266
Luxe des parures. — Les guipures défendues par un édit de Louis XIV 
 271
IX. 
Les enfants. — Le mendiant équestre. — Le manège d’Aure. — L’émeute parlementaire. — Les débuts de mademoiselle Rachel et de mademoiselle Garcia. — Les tricoteuses 
 275


ANNÉE 1839.


I. 
Étrennes, boutiques, marchands. — Judith. — La fausse modestie 
 279
II. 
Aspect de la Chambre des députés. — M. Guizot et Moïse. — Le verre d’eau sucrée. — La statue de la Liberté. — L’éléphant de la Bastille. — Inventions nouvelles. — Tissus de verre. — Batiste d’ananas. — Daguerréotype 
 284
Incertitude. — To be or not to be ! — Aurons-nous des portefeuilles ? — Aurons-nous des loges ? — Modes anglaises. — Chasses. — Une larme du diable 
 290
IV. 
Le luxe des ameublements et la vulgarité des manières. — Le confortable insupportable 
 295
V. 
Il y a deux Frances. — Les paresseux agitateurs et les travailleurs insouciants. — Les mauvais sujets réformés, professeurs de moralité 
 300
VI. 
Supplice des beaux enfants déguisés. — Apollon transi. — Le ballet des cariatides. — Un père intrigué par sa fille 
 305
Électeurs et candidats. — M. Martin, de Strasbourg. — Histoire d’un courrier bigame 
 311
La méthode Wilhem. — Le procédé Collas. — L’ouverture du Salon 
 315
IX. 
Une utopie réalisée : Plus de carrosses, plus de chevaux, plus de velours, plus de bijoux, plus de dentelles, plus de rubans, etc. — Les ouvriers sont libres, ils redeviennent citoyens 
 320
X. 
Conversations. — Parures des femmes. — Négligé des hommes. — Le Salon. — Portraits ridicules. — Tableaux naïfs. — L’opposition et la bataille de Toulouse 
 325
XI. 
On ne flatte que la puissance. — À quoi bon flatter un roi constitutionnel ? — Le journalisme est le roi du jour 
 330

La place de Grève et la Chambre des députés. — Les modes. — Les courses de Chantilly. — M. de Lamartine et le journalisme 
 334
La fantaisie est la fée du jour. — Fantaisie en musique. — Je pense à moi, romance. — Fantaisie en horticulture. — La violette ne veut plus être l’emblème de la modestie 
 339
Après l’émeute du 12 mai. — Indignation. — Une parabole. — Pauvre France ! 
 344
XV. 
Fête à l’ambassade d’Angleterre pour la naissance de la reine. — La princesse Doria. — Les humilités orgueilleuses. — Mot de l’ambassadeur de Turquie 
 350
Banalités de la conversation. — Les ennemis naturels 
 355
Les orages et les émeutes. — Le tournoi d’Eglington. – Les usuriers 
 361
Le bonheur d’être compris. — Les ridicules d’été. — La fausse absence 
 366
L’anniversaire du 29 Juillet aux Champs-Élysées. — Fête populaire. — Feu d’artifice. — Musique. — Jeux. — Supplices d’été. — L’arrosage à la pelle 
 372
XX. 
Un nouveau système. — Les parures sont des aveux. — Le béguin orgueilleux. — Le panache modeste. — Les diamants pénibles. — Le chapeau d’une envieuse 
 377
Les couronnes de lauréats. — Les distributions de prix 
 382
Le lion véritable ; définition de ce mot. — La Saint-Louis à Versailles. — Le tournoi d’Eglington. — Le cheval d’Auriol. — Les faux chasseurs 
 386
La monomanie de l’égalité et la passion du luxe. — La République et la Régence. — Les Catons rococos 
 393
La matinée d’une jolie femme en 1812 et en 1839 
 398
Les romans inconnus de la vie bourgeoise. — Voulez-vous être reine ? Je vous aime et suis roi 
 404
Récits des plaisirs de l’été. — Je me suis amusé. — Je me suis ennuyé. — L’embonpoint capricieux 
 411
Les trottoirs de Paris. — Les étrangères. — Le monde savant bouleversé 
 417
Les prétentions. — Voyageuses célèbres. — Mademoiselle d’Angeville. — Mademoiselle Améric Vespuce. — Décivilisation des Turcs 
 423
L’homme à la mode. — La femme à la mode. — L’animal à la mode 
 428


ANNÉE 1840.


I. 
La fin du monde. — Les étrennes. — Le commerce devenu littéraire. — Les huit premiers jours de l’année 
 432
II. 
Les deux grands mondes. — M. Monnier de la Sizeraune ; ses discours et ses romances. — M. le duc de Bordeaux. — Le soleil destitué. — L’univers apprécié 
 438
Les excès détruisent les succès. — Trop ou rien ! c’est la devise des Français. — L’exagération est l’indigence des idées 
 445
IV. 
Concurrence fâcheuse des plaisirs. — Dialogue conjugal entre deux bals. — Le coffret mystérieux 
 450
V. 
Les trois bals 
 454
VI. 
Carnaval laborieux. — Portiers et musiciens somnambules. — Le bal costumé du colonel Thorn. — Études philosophiques du colonel. — Ridicules du jour ; variétés économiques : Souper sans convives. — Concert sans musique. — Dîner sans pain. — Verres sans vin. — Calorifères sans feu. — Conversations sans esprit 
 457
Les deux carnavals 
 465
La femme véritable n’existe plus. — La femme-ange, la femme-démon. — Les prestiges. — La femme n’est point la compagne de l’homme 
 468
IX. 
Le drame de M. de Balzac. — Les puritains littéraires 
 474
X. 
La vocation. — Le menuisier grand seigneur. — Le grand seigneur galérien. — Les grandes dames nées actrices, — nées portières, — nées courtisanes, — nées dames du palais, — nées gardes-malades, — nées sergents de ville, — nées majors allemands, — nées bergères, — nées soubrettes. — Les femmes de chambre nées princesses. — Les filles du peuple nées petites maîtresses. — Les actrices nées grandes dames. — Les hommes nés moines, — nés troubadours, — nés chevaliers, — nés bouffons. — Les grands seigneurs nés grands seigneurs et les duchesses nées duchesses 
 478


TABLE.



pages

L’École des Journalistes, comédie en cinq actes et en vers 
 9
Judith, tragédie en trois actes et en vers 
 89
Cléopâtre, tragédie en cinq actes et en vers 
 133
Notes de Cléopâtre 
 211
C’est la faute du mari, comédie en un acte et en vers 
 217
Lady Tartuffe, comédie en cinq actes et en prose 
 255
La joie fait peur, comédie en un acte et en prose 
 373
Le Chapeau d’un horloger, comédie en un acte et en prose 
 425
Une femme qui déteste son mari, comédie en un acte et en prose 
 465


fin de la table.