Livre:Robida - Le Vingtième siècle - la vie électrique, 1893.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robida - Le Vingtième siècle - la vie électrique, 1893.djvu
Titre Le Vingtième Siècle. La vie électrique
Auteur Albert Robida
Maison d’édition Librairie illustrée
Lieu d’édition Paris
Année d’édition 1893
Bibliothèque Internet Archive Getty Research Library
Fac-similés djvu
Avancement À valider


Pages



Robida - Le Vingtième siècle - la vie électrique, 1893 (page 301 crop).png

table
des matières



PREMIÈRE PARTIE

I. De l’accident du grand réservoir d’électricité N. Le dégel factice. Le grand Philox Lorris expose à son fils son moyen pour combattre en lui un fâcheux atavisme. Admonestations téléphonoscopiques interrompues 
 1
II. Le courant fou. Le désastre de l’Aéronautic-Club de Touraine. Où l’on fait teléphonoscopiquement connaissance avec la famille Lacombe, des phares alpins 
 14
III. Les tourments d’une aspirante ingénieure. Les cours par Télé. Une fidèle cliente de Babel-Magasins. L’ahurie Grettly circulant parmi les engins. Le Téléjournal 
 27
IV. Comment le grand Philox Lorris reçoit ses visiteurs. Mlle Lacombe rate une fois de plus ses examens. Demande en mariage inattendue. Les théories de Philox Lorris sur l’atavisme. La doctoresse Sophie Bardoz et la sénatrice Coupart, de la Sarthe 
 30
V. Séduisant programme du Voyage de fiançailles. L’ingénieur médical Sulfatin et son malade. Tout aux affaires. Le pauvre et fragile animal humain d’aujourd’hui 
 55
VI. Le Parc national d’Armorique barré à l’industrie et interdit aux innovations de la science. Une diligence ! La vie d’autrefois dans le décor de jadis. L’auberge du grand Saint-Yves, à Kernoël. Où se découvre un nouveau Sulfatin 
 74
VII. Ordre d’appel. Mobilisation des forces aériennes, sous-marines et terriennes du XIIe corps. Comment le huitième chimistes se distingua dans la défense de Châteaulin. Explosifs et asphyxiants. Le bouclier de fumée 
 95


DEUXIÈME PARTIE


I. Préparatifs d’installation. La féodalité de l’or. Quelques figures de l’aristocratie nouvelle. La nouvelle architecture du fer, du pyrogranit, du carton, du verre. Les photo-picto-mécaniciens et les progrès du grand art. Messieurs les ingénieurs culinaires. 
 114
II. Les grandes affaires en train. Conflit Costa-Rica-Danubien. L’ère des explosifs va être close. La guerre humanitaire. Triste état de la santé publique. Trop de microbes. Le grand Médicament national. 
 123
III. Estelle Lacombe assiste à une dispute conjugale. Bienfaits de la science appliquée aux scènes de ménage. Autres beautés du phonographe. La petite surprise de Sulfatin 
 154
IV. Grande soirée artistique et scientifique à l’hôtel Philox Lorris. Où l’on a la joie d’entendre les phonogrammes des grands artistes de jadis. Quelques invités. Première distraction de Sulfatin. Les phonographes malades. 
 165
V. M. le député Arsène des Marettes, chef du parti masculin. La Ligue de l’émancipation de l’homme. Encore Sulfatin. M. Arsène des Marettes songe à son grand ouvrage. 
 180
VI. M. Philox Lorris développe ses plans. La santé obligatoire par le Grand Médicament national. Deuxième distraction de Sulfatin. Le réservoir à miasmes. 
 197
VII. La catastrophe de l’hôtel Philox Lorris. Trente-trois martyrs de la science. Naissance d’une maladie nouvelle absolument inédite. Le grand ouvrage de Mme Lorris. Où l’illustre savant se trouve cruellement embarrassé. 
 207
VIII. Le mariage Lorris. M. Philox Lorris n’en a pas fini avec les difficiles négociations. Double mariage à arranger. Retour à Kernoël. Le temps des vacances. Arrivée des énervés. 
 223


Albert Rodida - La Vie Electrique - illustration p305.png

Table
des
gravures hors texte




L’Électricité (la grande esclave). 
Les saisons régularisées. Distribution de la pluie à la demande. 
 9
Les Saharas rendus à l’agriculture par la refonte des climats. 
 17
Les Tubes, vue prise en aéronef à 700 mètres. 
 25
On respire la fraîcheur du soir. 
 33
D’examens en examens. 
 41
Grand choix d’aïeux. Quelle influence atavique va dominer ? 
 49
La course à l’argent. 
 57
Le Voyage de fiançailles. 
 65
Dernières architectures navales. Les donjons flottants. 
 73
Doux repos sous les dolmens (Parc national). 
 81
Grandes manœuvres. Charge de bicyctistes. 
 89
Quelques échantillons de la flotte aérienne. 
 97
Feu le courage militaire, remplacé par la résignation fataliste des cibles. 
 105
Grandes manœuvres sous-marines. Monitor sous-marin surpris par les torpédistes. 
 113
Examens pour le doctorat es sciences militaires. 
 121
Un quartier embrouillé. 
 129
La vieille Lutèce et la nouvelle. 
 137
Les continents bondés comme des radeaux de la Méduse. 
 145
Déchéance physique des races trop affinées. 
 153
La féodalité nouvelle. 
 161
L’invasion asiatique. Concentration des dix-huit armées tartares en Danubie, sous les ordres du Mandarin ingénieur en chef. 
 169
Adduction et distribution du feu central. Transformation de l’agriculture emplois industriels et de ménage. 
 177
Nos fleuves et notre atmosphère. Multiplication des ferments pathogènes, des différents microbes et bacilles. 
 185
La chimie vénéneuse, empoisonneuse et sophistiqueuse. 
 193
Le rêve de M. Arsène des Marettes. 
 201
Le déblaiement de l’ancien monde. 
 206
Le Parc national d’Armorique. 
 217
La guerre miasmatique. Manœuvres de l’artillerie du corps médical offensif. 
 225
Parc national. L’arrivée des énervés. 
 226

À mon ami ANGELO MARIANI.
A. ROBIDA