éléments Wikidata

Livre:Myrand - Frontenac et ses amis, 1902.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Myrand - Frontenac et ses amis, 1902.djvu
TitreFrontenac et ses amis
AuteurErnest Myrand Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionDussault & Proulx, Imprimeurs
Lieu d’éditionQuébec
Année d’édition1902
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider

Pages

ERNEST MYRAND


FRONTENAC
ET
SES AMIS

ÉTUDE HISTORIQUE

Myrand - Frontenac et ses amis, 1902, ill 03.png

QUÉBEC
Dussault & Proulx, Imprimeurs

1902

TABLE DES MATIÈRES


 
PAGE
PREMIÈRE PARTIE

Amis politiques

Madame de Frontenac. — Prestige et influence de la Divine. — Elle fait nommer son mari gouverneur du Canada et l’emporte sur Madame de Sévigné, qui sollicitait la même position pour son gendre. — Ce que la spirituelle marquise et sa fille, Madame de Grignan, pensaient de nos ancêtres, les Canadiens-français. 
 1


Madame de Frontenac appartient-elle à l’histoire de la Nouvelle-France ? — Pourquoi la fière comtesse ne vint pas au Canada. — Explications boiteuses et interprétations malignes de cette absence. — Quelle en était la véritable raison. — Frontenac et Madame de Montespan. — Devons-nous garder rancune à Madame de Frontenac de n’avoir pas suivi son mari à Québec ? — Ce que nous valut la présence permanente de Madame de Frontenac à Paris. 
 8

Influence personnelle, sociale et politique de Frontenac. — Ses partisans. — Madame de Frontenac, la plus habile, la plus active et la plus fidèle de ses amis 
 18


Apologie de Madame de Frontenac. — Était-elle une femme galante ? — Petite dissertation grammaticale sur les mots galant et honnête : quel en était le sens au 17ième siècle. — Définition du mot galant par Vaugelas, corroboré par Sainte-Beuve ; — exemples tirés des œuvres de ce dernier. — Définition du mot honnête par Sarcey. — Synonymie des mots galant, poli, honnête
 25


Caractère de Madame de Frontenac. — Moralité de sa conduite. — Honnêteté de ses mœurs. — Témoignages historiques. 
 34


Madame de Frontenac, confidente de Madame de Maintenon. — Lettres de Madame de Maintenon à Madame de Frontenac. — Indigence de Madame de Frontenac. 
 41


Origine des racontars malicieux mis en circulation dans l’histoire du Canada contre Madame de Frontenac. — Madame de Frontenac et la Fronde. — Mariage de Madame de Frontenac. — Frontenac enleva-t-il sa femme ? 
 52


Monsieur et Madame de Frontenac dans le roman et dans l’histoire. — Leur vie domestique après la Fronde, 1652, et après le scandale Montespan, 1672. — L’honneur du nom, unique et suprême raison de la fidélité, de la constance et du dévouement d’Anne de la Grange envers son mari. — Son zèle à défendre sa conduite politique. — Le Mémoire qu’elle adressa, en 1681, au marquis de Seignelay, et la visite qu’elle reçut, en 1697, de Mgr de Saint-Vallier 
 63

Calomnies historiques répandues contre les Frontenacs : — le duel de François-Louis de Buade ; — les Remarques sur l’oraison funèbre du comte de Frontenac ; — l’anecdote du coffret d’argent. — Réfutation 
 73

DEUXIÈME PARTIE

Amis intimes

Vie tourmentée de Frontenac : ses tristesses, ses humiliations, ses déboires. — Services méconnus. — Récompenses sollicitées. — Gratifications mesquines. — Honneurs tardifs. — Lassitude des ambitions et des espérances du gouverneur. 
 89


Un Mécène français : Henri-Louis Habert, seigneur de Montmort, beau-frère de Frontenac. — Royale hospitalité de sa maison. — Trois commensaux de Montmort : Gassendi, Molière, Colbert. — Frontenac, homme de lettres. — Sa passion pour le théâtre. — Madame de Frontenac chez les Précieuses de la rue des Tournelles. — La Divine à l’Arsenal. — Caractère exclusif et hautain de son amitié. — De la conversation au 17ième siècle. — Un virtuose du bel esprit : le duc du Lude. 
 99


Madame de Montmort, Henriette-Marie de Buade, sœur de Frontenac. — Prestige littéraire de son salon. — Sécurité de sa demeure pour les proscrits politiques : la Grande Mademoiselle s’y réfugie la nuit du 20 octobre 1652. — Paix religieuse de son foyer : Louis Habert de Montmort, neveu de Frontenac, vient y composer son premier sermon. — Claude de Bourdeille, beau-frère de Frontenac. — Deux copains : le comte de Frontenac et le chevalier de La Rivière. 
 110

Isolement de Frontenac. — Les morts vont vite : François-Louis de Buade, 1672 ; Henriette-Marie de Buade, 1676 ; — Henri-Louis Habert de Montmort, 1679 ; — Madame de Longueville, 1679 ; — La Grande Mademoiselle, 1693 ; — L’évêque de Perpignan, 1695 ; — Madame de Sévigné, 1696. — Anne de la Grange, seule et dernière amie du gouverneur. — Beaux sentiments de Frontenac en présence de la mort. — Sa dernière heure 
 120


Le graveur Claude Mellan et le portrait de Madame de Montmort. — Existe-t-il un portrait de Frontenac ? — Trouvés : un faux profil et un faux bonhomme. — Le portrait de la Divine, au musée de Versailles, est-il de Bernini ? — Où chercher un portrait authentique de Frontenac 
 128


Appendice 
 135