Discussion Livre:Mirbeau - Les Écrivains (deuxième série).djvu/Diff

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Livre:Mirbeau - Les Écrivains (deuxième série).djvu

-écrivains vO 3n - 511 \J’ll 17 | nfr pot i..£GAi-{ S "•’V.^"v.: .r« »
+écrivains
-Les écrivains L’ARMATURE (’) » ...
+« L’ARMATURE » « ...
-! — Non., objecta
+! « — Non, objecta
-l’argent. (( —
+l’argent. « —
-? —
+? « —
-l’on définit, par
+l’on définit par
-à soutenir^ ou
+à soutenir ou
-moins sbilides,, ou
+moins solides, ou
-la (i) L’Armature,
+la L’Armature,
-Paul Uervieu, chez
+Paul Hervieu, chez
-6 LES ÉCRIVAINS garniture,
+garniture,
-d’art, lia maçonnerie, c’està-dire les
+d’art, la maçonnerie, c’est-à-dire les
-les principes,, les
+les principes, les
-quand il’étoffe des
+quand l’étoffe des
-ces circonstanceslà, et
+ces circonstances-là, et
-peut, parfois,, apercevoir
+peut, parfois, apercevoir
-entre les deux
+entre deux
-ménage, lçur armature
+ménage, leur armature
-de prinoipes d’occasion.
+de principes d’occasion.
-le trembllement !
+le tremblement !
-Paul Hervietr, dès
+Paul Hervieu, dès
-deux dp ses
+deux de ses
-explique, mieuv que
+explique, mieux que
-implacable d’observation., effrayante
+implacable d’observation, effrayante
-« L’ARMATURE » 7 rite et,
+rité et,
-d’un cha’rme souverain
+d’un charme souverain
-coup sûir, la
+coup sûr, la
-qui, d’aiilleuxs, M.
+qui, d’ailleurs, M.
-tâchant des ne
+tâchant de ne
-en rien,, sinon
+en rien, sinon
-tel livire, d’un
+tel livre, d’un
-chef-d’œuvre. * ** Par ce, tout d’abdrd, dans
+chef-d’œuvre. {{interligne|0.5em}} {{interligne|0.5em}} Parue, tout d’abord, dans
-des DeuxMondes, WArmature a
+des Deux-Mondes, l’Armature a
-la Jîeuue des Deux-Mondes compte:, dans
+la Revue des Deux-Mondes compte, dans
-« armatures »
+« armaturés »
-ce qu’ils ne
+ce qu’il ne
-à être; si duirement constatés
+à être si durement « constatés
-qu’ils considèrent à tort, sans
+qu’ils considèrent, à tort sans
-privilèges sociaux,, comme Heur propre
+privilèges sociaux, comme leur propre
-8 LES ÉCRIVAINS confection mondaine
+correction mondaine
-dans son" cas,
+dans son cas,
-du moiins du
+du moins du
-du .monde ont
+du monde ont
-une facillité merveilleuse,
+une facilité merveilleuse,
-de .situations irrégulières,
+de situations irrégulières,
-s’accompagne v de
+s’accompagne de
-l’honneur, ills s’y
+l’honneur, ils s’y
-s’incorporer, môme atténués, dans
+s’incorporer, même atténuées, dans
-grands principes,, contre la possibilité-que de
+grands principes, contre la possibilité que de
-contradiction singulières, quelquesuns ont
+contradiction singulière, quelques-uns ont
-de VArmature un iroman à
+de l’Armature un roman à
-« L’ARMATURE » 9 comme
+comme
-en pajreil cas,
+en pareil cas,
-si ridiculle. Il
+si ridicule. Il
-qui inotre profession
+qui notre profession
-pour supposc(F un
+pour supposer un
-son époque,, ne
+son époque, ne
-il a,l’habitude de
+il a l’habitude de
-en spectateulr indifférent,
+en spectateur indifférent,
-milieu sooiafl, il
+milieu social, il
-le cœulr de9 mondains.
+le cœur des mondains.
-cœur. * ** Je
+cœur. {{interligne|0.5em}} {{interligne|0.5em}} Je
-un iroman aussi
+un roman aussi
-fortement architecture que l’Arma-
+fortement architecturé que
-10 LES iScniVAirvs (ure, c’est la déflorer
+l’Armature, c’est le déflorer
-se «-encontre tant d’épisodes,, tragiques
+se rencontre tant d’épisodes, tragiques
-de lia difficulté,
+de la difficulté,
-une analyse forcément
+une analyse, forcément
-ensembles, la liv|re de
+ensembles, le livre de
-Paul Hervicu vaut
+Paul Hervieu vaut
-la multiplicité,, la
+la multiplicité, la
-la puissance; de l’observation, Il’analysa redoutable,
+la puissance de l’observation, l’analyse redoutable,
-la v haute
+la haute
-le .fonctionnement des
+le fonctionnement des
-style, d’urne souplesse,
+style, d’une souplesse,
-et ipar l’évocation suipirômement artiste
+et par l’évocation suprêmement artiste
-qui ,rend tangible
+qui rend tangible
-secrète, lia vie profonde où
+secrète, la vie profonde, où
-le mensongei qui la recouvre,, la
+le mensonge qui la recouvre, la
-plus, pourrai-ge détacher de (cette série
+plus, pourrai-je détacher de cette série
-portraits, sans.trop de
+portraits, sans trop de
-« L’ARMATURE » 11 cipale
+cipale
-toutes lec autres
+toutes les autres
-baron Jaiïre. Le baron Jaffre est
+baron Saffre. Le baron Saffre est
-toutes lea Bourses
+toutes les Bourses
-sa înaii; est
+sa main est
-à «jes pieds.
+à ses pieds.
-leur conscience,, sur
+leur conscience, sur
-des ailtesses royales
+des altesses royales
-les caisses. das partis
+les caisses des partis
-ce g|rand corrupteur d’hommes. M . Paul
+ce grand corrupteur d’hommes. M. Paul
-: Son
+: « Son
-sur 11’art, en
+sur l’art, en
-qu’en î’honneuir de
+qu’en l’honneur de
-ce ’colossal personnage
+ce colossal personnage
-s’agitent Iles multiples
+s’agitent les multiples
-12 LES ÉCRIVAINS il’or ;
+d’or ;
-sans merci,, chacun
+sans merci, chacun
-; lie contre-coup, dans
+; le contrecoup, dans
-familles, qiuelquefois tragique
+familles, quelquefois tragique
-la fiè\re de
+la fièvre de
-mènent jusqu’à,la négation
+mènent jusqu’à la négation
-cette beïle société,
+cette belle société,
-si fièjre de
+si fière de
-des grandis principes,
+des grands principes,
-scènes émouvante!», à chaque page,, à
+scènes émouvantes, à chaque page, à
-bavardages iun esprit
+bavardages un esprit
-de teilles bassesses,
+de telles bassesses,
-dans le; monde ! , — Tel
+dans le monde ! Tel
-: YArmalure. Il
+: l’Armature. Il
-eux-mêmes, et,; forme,
+eux-mêmes, et forme,
-deux damiers, une trilogie que; les moratlistes futurs
+deux derniers, une trilogie que les moralistes futurs
-voudront se( faire
+voudront se faire
-notre •société mondaine
+notre société mondaine
-« L’ARMATURE » 13 parce
+parce
-flatter aiucun snobisme,
+flatter aucun snobisme,
-ne caresiser aucune passion,, de
+ne caresser aucune passion, de
-le iseoret parfumé
+le secret parfumé
-SOTJS LE
+SOUS LE
-intéressante irevue franco-belge,
+intéressante revue franco-belge,
-M. Georgeis Keunan
+M. Georges Keunan
-d’années, la Century
+d’années, le Century
-y étudiieir le
+y étudier le
-des ((déplacés par voie adminisfirative ».
+des « déplacés par voie administrative ».
-pénitentiaires fuit long
+pénitentiaires fut long
-moindre courage;, et
+moindre courage, et
-active. ,Mais M.
+active. Mais M.
-SOUS LE KNOUT ! 15 En
+En
-à 8’indignation du
+à l’indignation du
-ni môme contestée.
+ni même contestée.
-de l’Empira du
+de l’Empire du
-la cruauté, répressive
+la cruauté répressive
-folie .autoritaire, si un autoe que
+folie autoritaire, si un autre que
-inattaquable véracité,, en
+inattaquable véracité, en
-ou -de les
+ou de les
-Keunan n’auirait su
+Keunan n’aurait su
-sa valeur- morale
+sa valeur morale
-sa force-de protestation.
+sa force de protestation.
-objecterez-vous, que,, depuis
+objecterez-vous, que, depuis
-devenues pllus douces
+devenues plus douces
-un pTOg)rès notable
+un progrès notable
-1C LES ÉCRIVAINS les
+les
-plus 1 farouche son despotisme,, plus
+plus farouche son despotisme, plus
-il ciroyail se ’préserver de liai et
+il croyait se préserver de lui et
-non seullement il
+non seulement il
-à irien modifier aux eirremenls de son père,, il
+à rien modifier aux errements de son père, il
-de Iles continuer
+de les continuer
-si ’longtemps, agonise
+si longtemps, agonise
-au livire de
+au livre de
-publicité. * , ~ ** Le
+publicité. {{interligne|0.5em}} {{interligne|0.5em}} Le
-les /pays civilisés,
+les pays civilisés,
-SOUS LE KNOUT ! 17 nyme,, et
+nyme, et
-possibilité de* se
+possibilité de se
-que siur une
+que sur une
-ou un,e simple
+ou une simple
-communications, môme morales,
+communications, même morales,
-ses amis,, ses
+ses amis, ses
-Dans lie langage
+Dans le langage
-il est’ vrai,
+il est vrai,
-récompense nationale,, non.
+récompense nationale, non.
-de (( mesure
+de « mesure
-18 LES ÉCRIVAINS quatre
+quatre
-rayonnent, dan* lia direction
+rayonnent, dans la direction
-en télégaa, le
+en télégas, le
-sous Je soleil
+sous le soleil
-froidure mortelle» tour
+froidure mortelle, tour
-si llentement qu’il
+si lentement qu’il
-semaine. IÎ iy a
+semaine. Il y a
-mois, cair il
+mois, car il
-de nialladies contagieuses
+de maladies contagieuses
-Quelques-uns anrivent fous,
+Quelques-uns arrivent fous,
-prisonniers. Un. officier
+prisonniers. Un officier
-noms manquaient.— Mort
+noms manquaient. — Mort
-d’infortunes. A. l’appel
+d’infortunes. À l’appel
-Victor Sidorski’, personne
+Victor Sidorski, personne
-ne (réponds-tu ? dit 11’officier en
+ne réponds-tu ? dit l’officier en
-SOUS LE KIVOUT ! 19 — Non 1 fit le malheureux,, je
+— Non ! fit le malheureux, je
-Je m’aippelle Wladimir
+Je m’appelle Wladimir
-tienne I dit
+tienne ! dit
-de Wfladimir. Un
+de Wladimir. Un
-dire. Soin voisin
+dire. Son voisin
-demanda . —
+demanda : —
-suffit I conclut
+suffit ! conclut
-mille criminells dont
+mille criminels dont
-leur pare ou
+leur père ou
-tachetées, ca’r on
+tachetées, car on
-M. Kcunan, des
+M. Keunan, des
-supérieure cl de
+supérieure et de
-un libéralisme,, nulllement dangereux,
+un libéralisme, nullement dangereux,
-d’autres paya que- celui-là,
+d’autres pays que celui-là,
-20 LES ÉCRIVAINS certainement
+certainement
-avec honneuir d’importantes
+avec honneur d’importantes
-de l’Etat. M.
+de l’État. M.
-travaux, leurs,,espérances, la
+travaux, leurs espérances, la
-de Heur esprit
+de leur esprit
-fait connaître’ et
+fait connaître et
-cette nature’ ingrate et stérilp, sur
+cette nature ingrate et stérile, sur
-peut irendre moins
+peut rendre moins
-l’exil, 41s net tardent
+l’exil, ils ne tardent
-leur libération,, il
+leur libération, il
-déjà llongtemps qu’ils
+déjà longtemps qu’ils
-du village;, à
+du village, à
-aimé. * ** Je voudiràis pouvoir
+aimé. {{interligne|0.5em}} {{interligne|0.5em}} Je voudrais pouvoir
-horreur. En 1879,’ un
+horreur. « En 1879, un
-docteur BeBloj, vivait
+docteur Belloj, vivait
-SOUS LE KNOUT ! 21 t révolutionnaires,
+révolutionnaires,
-deux daines lui rendirenl visitei, sur
+deux dames lui rendirent visite, sur
-De SainfPétersbourgy où elle? étudiaient la médeoihe^onles avait
+De Saint-Pétersbourg, où elles étudiaient la médecine, on les avait
-centrale, pfmr cause
+centrale, pour cause
-politique. Voullant contini&r leurs
+politique. Voulant continuer leurs
-avait jugées, intelligentes
+avait jugées intelligentes
-charmantes. <( Les
+charmantes. « Les
-deux daines et
+deux dames et
-médecin lurent arrêtés
+médecin furent arrêtés
-». M. Belloj £ut relégué
+». « M. Belloj fut relégué
-de Iakust,, où
+de Iakust, où
-de 1’’expédition de
+de l’expédition de
-1882. La
+1882. « La
-mille kilo- ’ mètres pour
+mille kilomètres pour
-mari. EMe ne
+mari. Elle ne
-de 11’Intérieur dé lui
+de l’Intérieur de lui
-221 LES ÉCRIVAINS i pagner
+pagner
-accordé. /Pendant des
+accordé. « Pendant des
-l’amour lui’ donnèrent
+l’amour lui donnèrent
-de sujipouier, sans
+de supporter, sans
-douleur et" des privations;, sans
+douleur et des privations, sans
-retrouver, ellle avait
+retrouver, elle avait
-cesse de-«on cher
+cesse de son cher
-pas foirt éloigné
+pas fort éloigné
-à Werkhojainsk, situé. 4.500 kilomèUres plus
+à Werkhojansk, situé 4.500 kilomètres plus
-qu’un longi, interminable
+qu’un long, interminable
-devant ellle, et
+devant elle, et
-plus taird, elle
+plus tard, elle
-l’hôpital d’Irkutsk\ sans
+l’hôpital d’Irkutsk sans
-lequel ellle avait,
+lequel elle avait,
-SOUS LE KNOUT ! 23 Borski,
+Borski,
-l’empereur Alexandre;, suivi
+l’empereur Alexandre, suivi
-soir, SUT les
+soir, sur les
-fleuves, à. manger
+fleuves, à manger
-jours a/près cette
+jours après cette
-les rancunes,, et
+les rancunes, et
-devant l’éfloquence et
+devant l’éloquence et
-cher Geffiroy, de
+cher Geffroy, de
-permis môme à
+permis même à
-cette Jutte écœurante
+cette lutte écœurante
-CLEMENCEAU 25 après.
+après.
-; Tien n’avait
+; rien n’avait
-qui, toujours,, aux
+qui, toujours, aux
-soi-même, Clemenceau ne
+soi-même, Clémenceau ne
-terribles journées’ qu’il
+terribles journées qu’il
-jusqu’à Ha vase.
+jusqu’à la vase.
-pénétrant peutrêtre qu’autrefois,
+pénétrant peut-être qu’autrefois,
-les compréhensions,, à
+les compréhensions, à
-tenté d« remercier
+tenté de remercier
-nous Se Tendre plus
+nous le rendre plus
-et que si
+et que, si
-2C LES ÉCRIVAINS L’écrivain de la Mêlée sociale (’) et
+L’écrivain de La Mêlée sociale et
-les autires volumes
+les autres volumes
-vont sui-vre . * ** La
+vont suivre. {{interligne|0.5em}} {{interligne|0.5em}} La
-la pratique,, elle
+la pratique, elle
-nobles esprits, qu’elle
+nobles esprits qu’elle
-ne tairde pas
+ne tarde pas
-quand ellle ne
+quand elle ne
-détourne Tapidement de
+détourne rapidement de
-destination originelle,, car
+destination originelle, car
-que .peut irê>er de
+que peut rêver de
-généreuse action,, dans
+généreuse action, dans
-à ,toutes les
+à toutes les
-vie provinciale qui
+vie provinciale, qui
-et tte (i) La
+et le La
-CLEMENCEAU 27 seirvilisme des
+servilisme des
-électoraux P II ne
+électoraux ? Il ne
-parlementaires. Clemenceau en
+parlementaires. Clémenceau en
-jamais autant .peut-être, que dans celte lamentable
+jamais autant, peut-être, que dans cette lamentable
-après Ha sanglante
+après la sanglante
-cette enceinte,, on
+cette enceinte, on
-l’action, teille que
+l’action, telle que
-C’est daras le
+C’est dans le
-! les; gestes
+! les gestes
-le temps" de décrire leuir courbe éphémère ; iîs n’ont
+le temps de décrire leur courbe éphémère, ils n’ont
-28 LES ÉCRIVAINS elles
+elles
-contentement profonà que
+contentement profond que
-vois Clemenceau, sorti
+vois Clémenceau, sorti
-persuasion, d’éloquence,, de
+persuasion, d’éloquence, de
-féconde bataillle des
+féconde bataille des
-ce temps,, comme
+ce temps, comme
-fut lie traducteur,
+fut le traducteur,
-de long9 voyages
+de longs voyages
-que Xllémenceau n’était
+que Clémenceau n’était
-sociale. Ecrivain, il
+sociale. Écrivain, il
-profondément Ile cuivré
+profondément le cuivré
-avec de9 concisions hardies,, en
+avec des concisions hardies, en
-CLEMENCEAU 2& primer
+primer
-évoquer de sensations
+évoquer des sensations
-des surgisserhents de
+des surgissements de
-douleur humaine,, dont
+douleur humaine, dont
-hélas I qu’avec
+hélas ! qu’avec
-en Clemenceau, c’est qu’ill ne
+en Clémenceau, c’est qu’il ne
-le pllus aux
+le plus aux
-les écrivas&icTS politiques,
+les écrivassiers politiques,
-articles dci loi
+articles de loi
-qui Ha font — Clemenceau, lui,
+qui la font — Clémenceau, lui,
-que l>our la
+que pour la
-30 LES ÉCRIVAINS qu’il
+qu’il
-la •rencontre et
+la rencontre et
-parmi Iles foules,
+parmi les foules,
-et Ses salons
+et les salons
-la prison,, au
+la prison, au
-Justice. A . la
+Justice. À la
-se sont) encore
+se sont encore
-sujets qui,, tous, d’ailleurs, louchent aux
+sujets qui, tous, d’ailleurs, touchent aux
-Je n’ai’ pas
+Je n’ai pas
-et Ja critique
+et la critique
-artiste. iSaR.
+artiste. 1895.
-faut bieu l’avouer,
+faut bien l’avouer,
-mis Ha main
+mis la main
-rues, môme en
+rues, même en
-morne iremâchement des
+morne remâchement des
-je n’ai’ point
+je n’ai point
-cela. Ce
+cela. 	 Ce
-32 LES ÉcnivAirvs artistes.
+artistes.
-ces derniers,, d’un
+ces derniers, d’un
-et puissant" qui
+et puissant qui
-peu banalles. Il
+peu banales. Il
-Albert Laugen vient
+Albert Langen vient
-Extraordinaire, Vraiment, et
+Extraordinaire, vraiment, et
-un livire de
+un livre de
-revendications. Nullement, La
+revendications. Nullement. La
-voilà tout,, qui passa des
+voilà tout, qui passe des
-bois d’allentour, sans
+bois d’alentours, sans
-permanente montbc au
+permanente montée au
-de Ha Faim.
+de la Faim.
-KNUT HAMSUN 33 une perversité singulière,, cet
+une perversité singulière, cet
-; àme charmante,
+; âme charmante,
-douce, narve, confiante,
+douce, naïve, confiante,
-le soiir, à
+le soir, à
-qu’ils von», lui
+qu’ils vont lui
-la longue,, monotone,
+la longue, monotone,
-ce H\Te une
+ce livre une
-de pouce énergiques
+de pouces énergiques
-sent qu’M a
+sent qu’il a
-le iregard des
+le regard des
-•34 LES ÉCRIVAINS .moustache se
+moustache se
-et voilée,, fière
+et voilée, fière
-fut pîus aventureuse
+fut plus aventureuse
-incroyable courage,, contre
+incroyable courage, contre
-strictement lloyale et
+strictement loyale et
-s’embarqua, un. beau
+s’embarqua, un beau
-par fia Revue
+par La Revue
-existence là-bas.’ Il
+existence là-bas. Il
-d’un Msson si intense], ne
+d’un frisson si intense, ne
-considérable. Mois
+considérable. « Mois
-KNUT HAMSUN 35 à
+à
-à terire. A quoi
+à terre. À quoi
-trou abandonné,, habité
+trou abandonné, habité
-de poissons... Nous
+de poisson... Nous
-changé nousmêmes... Notre
+changé nous-mêmes... Notre
-poissons noua avait
+poissons nous avait
-des sortes de mollusques, eh d’étranges animaux matins, rampant
+des sorte de mollusques, en d’étranges animaux marins, rampant
-barque et. conversant
+barque et conversant
-à eux ». Il
+à eux. » Il
-seule femme la
+seule femme, la
-et débraillée,, repoussante
+et débraillée, repoussante
-36 LES ÉCRIVAINS Alors,
+« Alors,
-Les deux. Russes,
+Les deux Russes,
-et impressionnantes) pages,
+et impressionnantes pages,
-des girands steamers dans là brume,
+des grands steamers dans la brume,
-une force» une
+une force, une
-Pierre Loti Qu’on
+Pierre Loti. Qu’on
-: Parfois,
+: « Parfois,
-éclairait leurs corps
+éclairait leur corps
-dans leuirs grossières
+dans leurs grossières
-Les Russes,, avec
+Les Russes, avec
-patron. Tous, ilis étaient fous d’elle,, et
+patron. Tous étaient fous d’elle, et
-rêves. L’acre brouillard
+rêves. L’âcre brouillard
-lucarnes, la\fumée de
+lucarnes, la fumée de
-vapeur êpaïsse, étouf-
+vapeur épaisse, étouf-
-KNUT HAMSUN 37 l’ante, qui
+fante, qui
-me irendormais oppressé
+me rendormais oppressé
-sans bruit ». Après
+sans bruit. » Après
-partit .pour l’Amérique, où,, sans ressources, sans
+partit pour l’Amérique, où, sans ressource, sans
-sans relations, il
+sans relation, il
-aux privalions, mais
+aux privations, mais
-extraordinaire. AJlotrs, il rôva de
+extraordinaire. Alors, il rêva de
-faire P II n’avait
+faire ? Il n’avait
-son -voyage, et
+son voyage, et
-rapatriement. D’ailleurs,, il
+rapatriement. D’ailleurs, il
-de sleeping-cair, sur
+de sleeping-car, sur
-Mais queflque temps
+Mais quelque temps
-fut obligé,-je ne sais .pour quelle raison,, de
+fut obligé, je ne sais pour quelle raison, de
-seul, .pauvre, ignoré
+seul, pauvre, ignoré
-belles reu\Tes de
+belles œuvres de
-38 LES ÉCRIVAINS Il
+Il
-Il
+À PROPOS DU « HARD LABOUR » Il
-jours, le Gaulois
+jours, Le Gaulois
-récit qui,, pourtant,
+récit qui, pourtant,
-d’Edgar Poë ;
+d’Edgar Poe ;
-même terreuir s’en
+même terreur s’en
-et bairbairé, dans
+et barbare, dans
-âge doni Iles chefs-d’œuwe n’ont
+âge dont les chefs-d’œuvre n’ont
-tournant îa roue
+tournant la roue
-cette terreuir constante
+cette terreur constante
-40 LES ÉCRIVAINS la
+la
-n’y manque;, pas
+n’y manque, pas
-où ill y
+où il y
-plus lard, la
+plus tard, la
-de ce temps.
+de ces temps.
-de Cortès et de Pizanre ne
+de Cortez et de Pizarre ne
-troqué Heurs robes de.bure contre
+troqué leurs robes de bure contre
-cordonniers. ’ Comment
+cordonniers. Comment
-d’aujourd’hui P Lorsqu’on
+d’aujourd’hui ? Lorsqu’on
-sociale, Tien n’ait
+sociale, rien n’ait
-vous ipromenez dans
+vous promenez dans
-qu’ailleurs, firappé de
+qu’ailleurs, frappé de
-A PROPOS DU « nAUn LABOUR » 41 •vidualiste est
+viduelle est
-policemen compllaisants et ipolis ne
+policemen complaisants et polis ne
-ville. Pour’ armes,, ils
+ville. Pour arme, ils
-très xaires, qu’on
+très rares, qu’on
-présente poinl sous
+présente point sous
-aucun endroit
+aucun autre endroit
-respect de» la
+respect de la
-Dès Hors, le
+Dès lors, le
-cette baTbarie violente
+cette barbarie violente
-je .philosophais avec
+je philosophais avec
-dont ills n’ont vu,, d’ailleurs,
+dont ils n’ont vu, d’ailleurs,
-la suirface. Ces
+la surface. Ces
-dire P «
+dire ? «
-disputes des cocheirs et
+disputes de cochers et
-42 LES ÉCRIVAINS et
+et
-les affaires ». Les
+les affaires. » Les
-admirez chea nous,
+admirez chez nous,
-ne vallons pas
+ne valons pas
-à celle du
+à celles du
-; c’està-dire qu’elles
+; c’est-à-dire qu’elles
-pèsent suir l’homme,
+pèsent sur l’homme,
-condamnation, oui,, c’a été,
+condamnation, oui, ç’a été,
-labour. M n’y
+labour. Il n’y
-: C’est abominable 1... C’est
+: « C’est abominable !... C’est
-civilisation I » Et ,puis, ce
+civilisation ! » Et puis, ce
-événement ne revienne
+événement revienne
-Hélas I il
+Hélas ! il
-la doulleur humaine
+la douleur humaine
-pas, oroyez-moi, un seul «ri, ni
+pas, croyez-moi, un seul cri, ni
-justice !..
+justice !...
-A PROPOS DU « HARD LABOUR » 43 Tous
+Tous
-est-ce que,, en
+est-ce que, en
-d’instruction, pair exemple,
+d’instruction, par exemple,
-Justice môme qu’il
+Justice même qu’il
-sont-ils pas,, en
+sont-ils pas, en
-l’Inquisition ?.. Il
+l’Inquisition ?... Il
-Peut-être même, l’est-il
+Peut-être même l’est-il
-que Iles autres
+que les autres
-et teilles qu’on n’en observe
+et telles qu’on en observe
-44 LES ÉCRIVAINS ment que chez
+ment chez
-tous les crimes,
+tous ces crimes,
-évident I... Il
+évident !... Il
-autrement I Tout
+autrement ! Tout
-d’accord làdessus 1) Et
+d’accord là-dessus ! Et
-qu’une refonte! complète
+qu’une refonte complète
-me irépondit simplement
+me répondit simplement
-sa peine,, toute
+sa peine, toute
-péché. i895.
+péché. 1895.
-Dorian Grayj, je
+Dorian Gray, je
-ce deirnier liivre d’Oscar
+ce dernier livre d’Oscar
-affreux suppilice pour
+affreux supplice pour
-ne «ont ni
+ne sont ni
-est virai, mais
+est vrai, mais
-demander compte,, car,
+demander compte, car,
-de le répéter,
+de la répéter,
-et dé notre
+et de notre
-46 LES ÉCRIVAINS tuné
+tuné
-et irare, raire aux
+et rare, rare aux
-Eh bien. des
+Eh bien, des
-à d’idée que
+à l’idée que
-de Pesthétisme, l’impression
+de l’esthétisme, l’impression
-combinent avec) une
+combinent avec une
-parfois exquise,, d’un
+parfois exquise, d’un
-très sûr;etiln’yapas«tropdelys», ainsiqu’on pouvait
+très sûr ; et il n’y a pas « trop de lys », ainsi qu’on pouvait
-Prévost. Mais, c’est immoral 1 diira-t-on. Et
+Prévost. Mais c’est immoral ! dira-t-on. Et
-et, .pour beaucoup de bra\es gens
+et, pour beaucoup de braves gens
-pourrais •nommer, l’immoralité
+pourrais nommer, l’immoralité
-Pour Je crapaud, l’immorailité, c’est
+Pour le crapaud, l’immoralité, c’est
-dans Pair et
+dans l’air et
-se iroulent dans
+se roulent dans
-des ifleurs. « Un liwe n’est
+des fleurs. « Un livre n’est
-ou immoral; il
+ou immoral, il
-c’est tout ». Je
+c’est tout. » Je
-SUR UN LIVRE 4T inscrivit
+inscrivit
-: L’immoralité,
+: « L’immoralité,
-la beauté ». Il
+la beauté. » Il
-s’attacher simtoul aux idées ’ingénieuses dont
+s’attacher surtout aux idées ingénieuses dont
-morale individuellle qu’il soulève. A ce
+morale individuelle qu’il soulève. À ce
-nouveauté. Mie projette,
+nouveauté. Elle projette,
-plus spéculatif,, plus
+plus spéculatif, plus
-pensée, Ha hardiesse
+pensée, la hardiesse
-48 LES ÉCRIVAINS de
+de
-tempéraments d’éorivain que
+tempéraments d’écrivains que
-un aigne du
+un signe du
-de Dorîan Gray,
+de Dorian Gray,
-jamais lien, nous
+jamais rien, nous
-la ai douce
+la si douce
-à confessar ce
+à confesser ce
-un jour,, une
+un jour, une
-minute. * ** On
+minute. {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} On
-vie I Paradoxes, soit 1 II en est, en
+vie ! Paradoxes, soit ! Il en est en
-et qui; franchirent,
+et qui franchirent,
-et supérieure;, l’exaïtation de
+et supérieure, l’exaltation de
-SUR UN L1VBE 49 Dès
+Dès
-morale bourgeoise, et
+morale bourgeoise et
-de là littérature
+de la littérature
-mépris. Pourtant, le
+mépris. Pourtant le
-quelqu’un , vienne
+quelqu’un vienne
-notre moralle toute
+notre morale toute
-conceptions moutoninières. Et,
+conceptions moutonnières. Et,
-là qu’est,, dans
+là qu’est, dans
-enthousiaste cokney, un
+enthousiaste cockney, un
-— panconséquent dangereux
+— par conséquent dangereux
-50 LES ÉCRIVAINS nom
+nom
-punit, >ne sont qu’hy• pocrisie et
+punit, ne sont qu’hypocrisie et
-ne ae conforment
+ne se conforment
-la nature,, aux
+la nature, aux
-et contradictoirea des
+et contradictoires des
-éparpille SUT le
+éparpille sur le
-n’a point péché
+n’a pas péché
-de d’espèce ?
+de l’espèce ?
-n’ont-elles point un
+n’ont-elles pas un
-au moins,, le
+au moins, le
-? ’ Nous
+? Nous
-la iremorque des
+la remorque des
-les brûla, pour
+les brûla pour
-SUR UN LIVRE 51 elles
+elles
-ne vit dans
+ne vit, dans
-corruption individuellle «
+corruption individuelle «
-année élairgit et
+année élargit et
-le pécné que 8a plupart
+le péché que la plupart
-plus brute atteint
+plus brut atteint
-plus hauts sommets de
+plus haut sommet de
-me diira :
+me dira :
-qui furent la
+qui firent la
-l’excuse d.e l’humanité.
+l’excuse de l’humanité.
-un avenir,, et
+un avenir, et
-réprimer dcss actes
+réprimer des actes
--52 LES ÉCHIVAÏNS risque
+risque
-Car Iles lois
+Car les lois
-sur les siècles
+sur des siècles
-illumine. * ** Il
+illumine. {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} Il
-fumier, W n’y
+fumier, il n’y
-vie. Etalée dans le chemin,
+vie. Étalée dans ce chemin,
-réalisations futures,, merveilleuses.
+réalisations futures, merveilleuses.
-et le. venin
+et le venin
-qui nobrè rôve chante
+qui notre rêve chante
-purin. i895.
+purin. 1895.
-dans le Gaulois,
+dans Le Gaulois,
-ou sur toile,
+ou en toile,
-serait nulllement miraculeux, mais •vivants, oui,, mesdames
+serait nullement miraculeux, mais vivants, oui, mesdames
-vivants I Philosophes
+vivants ! Philosophes
-toucher I Les
+toucher ! Les
-lune I Tel
+lune ! Tel
-ah 1 qu’il! les
+ah ! qu’il les
-Barjeau I —• ont
+Barjeau ! — ont
-54 t,ES ÉCRIVAINS sur
+sur
-montrent nus„ en
+montrent nus, en
-le lendemain,, devenue
+le lendemain, devenue
-s’est -vite transformé
+s’est vite transformé
-dont dl est
+dont il est
-Légion d’honneur. Très
+Légion d’Honneur. Très
-René Baxjeau. Selon
+René Barjeau. Selon
-nous irévéla l’Ecïair, le
+nous révéla l’Éclair, le
-faisait manœuvrer_des gendeletBres de
+faisait manœuvrer des gendelettres de
-respect a?accrut, aussitôt,
+respect s’accrut, aussitôt,
-Ah I ah
+Ah ! ah
-se llevaint... Et
+se levant... Et
-LA GLOIRE DES LETTRES 55 déprimé,
+déprimé,
-pour Scholl. qui mourtra dans
+pour Scholl, qui mourra dans
-impénitent 1... Mais Sardou !... Voyons,
+impénitent !... Mais Sardou ! Voyons,
-un charboninieir... hein I il
+un charbonnier... hein ! il
-— Pardon,, cher
+— Pardon, cher
-permis-je d’interrompre.., peut-être,
+permis-je d’interrompre... peut-être,
-temps-là, n’eussiezvous pas
+temps-là, n’eussiez-vous pas
-soit 1... —
+soit !... —
-ce temps-llà, non
+ce temps-là, non
-de gendelettires, mais
+de gendelettres, mais
-pain no,ir qu’il
+pain noir qu’il
-logeait 1... Mais,
+logeait !... Mais,
-!... vous ne
+!... Vous ne
-donc Tien à
+donc rien à
-en œu\Te m’échappaient,
+en œuvre m’échappaient,
-agréables. Alo»rs, M.
+agréables. Alors, M.
-asseoir pires de
+asseoir près de
-bien 1 voici, me dit-il. . . J’ai
+bien ! voici, me dit-il... J’ai
-C’est d’une absurdité >wnment
+C’est une absurdité vraiment
-56 LES ÉCRIVAINS, trop comique I Si
+trop comique ! Si
-méritasse 1... Des
+méritasse !... Des
-les gendelettires, croyez-le
+les gendelettres, croyez-le
-un saç, ou
+un sac, ou
-j’ai vouOu —
+j’ai voulu —
-une aorte de
+une sorte de
-pardon I... Je
+pardon !... Je
-vous irendez pas
+vous rendez pas
-de cq que
+de ce que
-nos jours,...m véritable écrivain I... Vous
+nos jours, un véritable écrivain !... Vous
-ses œuv.res, n’avoir
+ses œuvres, n’avoir
-de se
+de « se
-recommandait, préhistoiriquement, ce préhistorique d’Aurevilly... Grave
+recommandait, préhistoriquement, ce préhistorique d’Aurévilly... Grave
-monsieur I Opinion
+monsieur ! Opinion
-trop .d’anachronique candeur,, sur lie siècle I... Nous
+trop d’anachronique candeur, sur le siècle !... Nous
-diable I:.. La
+diable !... La
-de la’ production
+de la production
-sont xien, rien, rien. ;
+sont rien, rien, rien ;
-tout I... Tenez
+tout !... Tenez
-LA GLOIRE DES LETTRES 67 M. René Barjeau, vivement,
+M. René Barjean, vivement,
-qu’il fît tourner
+qu’il fit tourner
-Tenez I... voici
+Tenez !... voici
-suis sûr.; je) lis dans >os yeux
+suis sûr ; je lis dans vos yeux
-expliquez J’énormité de
+expliquez l’énormité de
-mot fataliste,. et
+mot fataliste, et
-chance 1 — Ceirtes ! décSarai-je. —
+chance ! — Certes ! déclarai-je. —
-— excusez ma
+— excusez-moi ma
-Injustice I moi, je
+Injustice ! moi je
-vous voua écriez
+vous vous écriez
-Chance I moi,
+Chance ! moi,
-Volonté 1... Voyons, monsieur, a>ez-vous réfléchi,
+Volonté !... Voyons, monsieur, avez-vous réfléchi,
-?... Savezvous ce
+?... Savez-vous ce
-gloire ’représente d’ingéniosité
+gloire représente d’ingéniosité
-qu’il dut dépenser
+qu’il dû dépenser
-?... C’a été
+?... Ç’a été
-58 LES ÉCRIVAINS i Aujourd’hui,
+Aujourd’hui,
-ait vole une iréputation acquise
+ait volé une réputation acquise
-plus juste qu’il
+plus juste, qu’il
-une ccuvxe d’une
+une œuvre d’une
-René Barjeau planta
+René Barjean planta
-petit gendellettre de
+petit gendelettre de
-Puis, doctoiral et
+Puis, doctoral et
-cette rédlame, savante,
+cette réclame, savante,
-d’énumérer Heurs succès
+d’énumérer leurs succès
-salons recherchés,, où,
+salons recherchés, où,
-pas reçiis. Les
+pas reçus. Les
-leur insocîabilité... D’ailleurs,
+leur insociabilité... D’ailleurs,
-à la condition
+à condition
-soient extra-littéraires et
+soient extra-littéraire et
-de Ha persistance
+de la persistance
-la peinture.
+la peinture,
-LA GLOIRE DES LETTRES 59 \ le
+le
-le lloisir, en
+le loisir, en
-se leva,, après
+se leva, après
-reconduisant, q travers
+reconduisant, à travers
-: —i Comprenez-vous,
+: — Comprenez-vous,
-le cabotinisrne multiforme
+le cabotinisme multiforme
-et un, public
+et un public
-de giraver, en
+de graver, en
-de noire galerie
+de notre galerie
-en face,, conquirent
+en face conquirent
-» i895.
+» 1895.
-DE LA. SCIENCE
+DE LA SCIENCE
-A. . Hamon, aociologue bi-mentaliste,
+A. Hamon, sociologue bi-mentaliste,
-René Ghdl, poète
+René Ghil, poète
-que voioi,. Ai’-je besoin
+que voici. Ai-je besoin
-Stupéfaction, tell fut
+Stupéfaction, tel fut
-m’exprimer ainsi.. 13a, Avenue
+m’exprimer ainsi. {{interligne|2em}} 132, Avenue
-Monsieur, Il
+Monsieur, {{interligne|0.5em}} Il
-des soientisies ’naturalistes, biologistes,
+des scientistes (naturalistes, biologistes,
-MERVEILLES DE LA SCIENCE 61 Dans
+Dans
-paraître fragmentai rement dans
+paraître fragmentairement dans
-agréer, etc.. A. HAMON, RENÉ GHIL. NOTA.— Les
+agréer, etc... A. Hamon, René Ghil. Nota. — Les
-portugais. Suit
+portugais. {{interligne|2em}} Suit
-sous-chapitres qui’ convergent,
+sous-chapitres qui convergent,
-rythmes .tangentiels et
+rythmes tangentiels et
-de lie publier,
+de le publier,
-de l’Etat s’y
+de l’État s’y
-que les. vingt-quatre
+que les vingt-quatre
-62 LES ÉCRIVAINS questions
+questions
-— quii composent /ce monumfllnitail morceau.
+— qui composent ce monumental morceau.
-m’excusera. "*’ ** On
+m’excusera. {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} On
-Mais nuille force,
+Mais nulle force,
-exagération, ni’ emballement,
+exagération, ni emballement,
-géniale. Ouii,, géniale
+géniale. Oui, géniale
-pour Iles pauvres
+pour les pauvres
-l’ignorance I —
+l’ignorance ! —
-de Vanarchiste-socialiste, M, A.
+de l’anarchiste-socialiste, M. A.
-ne pas.interrompre une
+ne pas interrompre une
-la source en
+la source, en
-mot célèbre;, je
+mot célèbre, je
-! » On
+! ». On
-MERVEILLES DE LA SCIENCE / G3 sait
+sait
-devint vile de
+devint vite de
-enthousiasme, (lorsqu’il m’est
+enthousiasme, lorsqu’il m’est
-M. A . Hamon
+M. A. Hamon
-portée sooiale ’ est
+portée sociale est
-et généraUisant sa
+et généralisant sa
-cette fois,, à
+cette fois, à
-qui, parier de
+qui, parler de
-M. Cairolus Duran ;
+M. Carolus-Duran ;
-de romaaiciers,, les
+de romanciers, les
-scientistes -désignés par M. A . Hamon,
+scientistes désignés par M. A. Hamon,
-64 LES ÉCRIVAINS bandagistes
+bandagistes
-et chausi sées, composant
+et chaussées, composant
-par vollume, calculez
+par volume, calculez
-le Gaudebec sommeillant
+le Caudebec sommeillant
-? * ** Ce
+? {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} Ce
-peut, d’ailleurs,, en
+peut, d’ailleurs, en
-dans le Figaro,
+dans Le Figaro,
-à diresseT rapidement
+à dresser rapidement
-prodiges -que sont
+prodiges que sont
-olfactives, tactiles., gustatives,
+olfactives, tactiles, gustatives,
-MERVEILLES DE LA SCIENCE (>Ô temps,
+temps,
-temps... Mais. que
+temps... Mais, que
-d’étonnant... C’est’ma fonction
+d’étonnant... C’est ma fonction
-— diirai-je, surhumain,
+— dirai-je, surhumain,
-des maximes, des
+des maximes des
-spirituel vraimeni unique,
+spirituel vraiment unique,
-des imiennes, les ^piteuses (réflexions d’un enfant •idiot. Et
+des miennes, les piteuses réflexions d’un enfant idiot. Et
-Oh I moi I... je
+Oh ! moi !... je
-sublime I ’ Je
+sublime ! Je
-M. À . Hamon
+M. A. Hamon
-un avantgoût de
+un avant-goût de
-incommensurables \anités... * ** Hier,, j’ai
+incommensurables vanités... {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} Hier, j’ai
-M. A . Hamon. Àjrmé d’un
+M. A. Hamon. Armé d’un
-6G LES ÉCRIVAINS compliqué,
+compliqué,
-si cuwieuse machine
+si curieuse machine
-me dit-il. . . Ça
+me dit-il... Ça
-Oh I fit-il. . . N’ayez crainte.’Il rédige tout 1 seul...
+Oh ! fit-il... N’ayez crainte. Il rédige tout seul...
-commode 1... S’adxessant au
+commode !... S’adressant au
-: > — Attention I... je
+: — Attention !... je
-main diroite,, il ajustait Ile mentaloscope
+main droite, il ajustait le mentaloscope
-crr... crr;.. » Quatrièmement... Etes-vous plutôt
+crr... crr... » Quatrièmement... Êtes-vous plutôt
-dessinateur P.rT Ou réciproquement
+dessinateur ?... ou réciproquement
-M. Harrvon cessa
+M. Hamon cessa
-l’instrument, parmi’ des bruits de. déclics
+l’instrument, parmi des bruits de déclics
-j’entendis tine toute
+j’entendis une toute
-: \
+:
-MERVEILLES DE LA SCIENCE 67 —
+—
-l’instrument BUT le
+l’instrument sur le
-en (riant... 1896.
+en riant... 1896.
-DE GONGOURT La
+DE GONCOURT La
-a ^té si
+a été si
-pour parler,, comme
+pour parler, comme
-livres, compulser, des
+livres, compulser des
-je .n e pourrais
+je ne pourrais
-je seirais vite
+je serais vite
-par lu douleur,
+par la douleur,
-mort P » Lorsque, jeudi’matin, je
+mort ? ». Lorsque, jeudi matin, je
-dépêche fatale,, je
+dépêche fatale, je
-pas v
+pas y
-EDMOND DE GONCOURT . 69 croire.
+croire.
-elle ré\oltait ma
+elle révoltait ma
-Goncourt irobuste, alerte,
+Goncourt robuste, alerte,
-passer la, journée, chez moi’, avec
+passer la journée, chez moi, avec
-si ingénieusement,, si
+si ingénieusement, si
-de Goucourt fut,
+de Goncourt fut,
-et d’injustices vivement
+et d’injustice vivement
-ce jour-là . Il
+ce jour-là. Il
-dans 8a maison,, je
+dans la maison, je
-de iretrouver toutes
+de retrouver toutes
-place môme où
+place même où
-70 LUS ÉCRIVAINS ; fleurs
+fleurs
-et caressante. avec
+et caressante, avec
-proche encoire, qui
+proche encore, qui
-? » Il
+? ». Il
-jardin d’Auleuil. Cela
+jardin d’Auteuil. Cela
-dans l’oreiille ces
+dans l’oreille ces
-joue la Faustin. me \oilà heureux pour quelque temps. » Hélas
+joue La Faustin, me voilà heureux pour quelques temps ». Hélas
-toujours I On
+toujours ! On
-Mais Mis m’obsèdent.
+Mais ils m’obsèdent.
-je l’aimais,, et
+je l’aimais, et
-— bien, qu’il
+— bien qu’il
-vous piendr et
+vous prend, et
-enfant. * ** Mais
+enfant. {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} Mais
-ne dispatraît pas
+ne disparaît pas
-EDMOND DE GONCOURT 71 dans
+dans
-supérieure de justice où
+supérieure où
-mystère ds l’invisible,
+mystère de l’invisible,
-ce qu’eMe ofllre de
+ce qu’elle offre de
-s’y girave en tr ils profonds
+s’y grave en traits profonds
-La postériti? commence
+La postérité commence
-certaine, soins tout
+certaine, sans tout
-des camarndciiss aveugles
+des camaraderies aveugles
-et confondre,, à
+et confondre, à
-notre pi.ié douloureuse,
+notre pitié douloureuse,
-de Goncourl eut
+de Goncourt eut
-elle d’entrave9 à
+elle d’entraves à
-son loyer désert
+son foyer désert
-son oeuvre plus
+son œuvre plus
-pour la, préserver
+pour la préserver
-de (l’amie. Il préféra sciemimcnl la
+de l’amie. Il préféra sciemment la
-72 LES ÉCRIVAINS }a possibilité
+la possibilité
-un mysogine —
+un misogyne —
-se pJatsait infiniment dans lai société
+se plaisait infiniment dans la société
-voulait paé sacrifier
+voulait pas sacrifier
-sincère qus Ha sienne,
+sincère que la sienne,
-un cara tère de
+un caractère de
-étudier, mêirie synthétiquement, cette œu\re extraordinaire,
+étudier, même synthétiquement, cette œuvre extraordinaire,
-car elHe va
+car elle va
-la plus, haute aux_ papotages
+la plus haute aux papotages
-quelle magiié de
+quelle magie de
-retrouvée, • le
+retrouvée, le
-d’une société,, rien
+d’une société, rien
-époque ne. lui
+époque ne lui
-EDMOND DE GONCOURT 73 tout,
+tout,
-— . presque
+— presque
-au xvni 0 siècle,
+au XVIIIe siècle,
-qu’on llui doit
+qu’on lui doit
-M. Emile Zola,
+M. Émile Zola,
-du Hivre. * ** Maintenant,
+du livre. {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} Maintenant,
-voudrais dire deux
+voudrais deux
-74 LES ÉCRIVAINS ces
+ces
-années, "Edmond de
+années, Edmond de
-propos. I! semble
+propos. Il semble
-quelques-unes de. justes
+quelques-unes de justes
-manquèrent point’non pllus, et
+manquèrent point non plus, et
-de personne de
+de personnes de
-ou de rabaisser.
+ou rabaisser.
-sa publication., voilà
+sa publication, voilà
-décida autrement,’ nous
+décida autrement, nous
-ma pairt, je
+ma part, je
-Goncourt, n’estil pas
+Goncourt, n’est-il pas
-toujours, ~ souvent
+toujours, — souvent
-déchire suir des intimités impré\ues —
+déchire sur des intimités imprévues —
-tôt révélées, peut-être — enfin,, tel quel, en son
+tôt révélées peut-être — enfin, tel quel, en, son
-EDMOND DE GONCOUUT 75 artiste
+artiste
-qui 11’écrivit. Il
+qui l’écrivit. Il
-sensibilités exacerbées; H y
+sensibilités exacerbées ; il y
-par il ’indifférence si’ longue
+par l’indifférence si longue
-vers ie succès,
+vers le succès,
-tache d’ombre,, devant
+tache d’ombre, devant
-nous il’aimions, que
+nous l’aimions, que
-fraternel. * ** 0 cher
+fraternel. {{interligne}} {{***|150%}} {{interligne}} Ô cher
-hélas I ainsi
+hélas ! ainsi
-76 LES ÉCRIVAINS I si
+si
-plus pure,, et
+plus pure, et
-vie. 1896. •
+vie. 								 1896.
-AUTOUR D’UN PENSEUR <• Après
+Après
-inouïes, de.démarches réitérées,
+inouïes, de démarches réitérées,
-fois (reprises, je
+fois reprises, je
-de Vogue. Cet
+de Vogüé. Cet
-des détails erronés
+des détails, erronés
-de ’l’Europe, s’accomplit un samedi,, jour
+de l’Europe, s’accomplit un samedi, jour
-le dire P l’accueil
+le dire, l’accueil
-je ireçus de
+je reçus de
-me ditil non
+me dit-il non
-visible dédain., soit I... Mais
+visible dédain, soit !... Mais
-le rappeler, afin
+le rappeler afin
-vienne I Mais
+vienne ! Mais
-78 LES ÉCRIVAINS parlerai
+parlerai
-reste muet, devant
+reste muet devant
-à Qa Chambre...
+à la Chambre...
-verra seulement, dans
+verra seulement dans
-penseur sublime... Oui,
+penseur sublime. Oui,
-penser des, choses
+penser des choses
-le faire... Quand
+le faire. Quand
-mon cabinet, je tiendrai en ma
+mon cabinet je tiendrai dans ma
-un crâne,’ ou
+un crâne, ou
-que doivent suggérer
+que peuvent suggérer
-ceux-là I n Permettez
+ceux-là ! » Permettez
-je n’attendais pas si tôt votre visite. 11 saisit
+je ne m’attendais pas de si tôt à votre visite. Il saisit
-une vieillie couronne ducale, qui
+une vieille couronne ducale qui
-main droite, et,
+main droite et,
-tristement penché sur la couronne, le menton appuyé à su paume
+tristement appuyé à sa paume
-symboles. Lonsque je
+symboles. Lorsque je
-: , —
+: —
-le sublime,, avec
+le sublime, avec
-: lies couronnes
+: les couronnes
-qu’il a, parfois, ses dangers ?... Voyez plutôt M, Mounet-Sully...
+qu’il a parfois ses dangers ? Voyez plutôt M. Mounet-Sully...
-pourtant I... A .h 1 le
+pourtant ! Ah ! le
-c’est Hamlet... et
+c’est Hamlet ... et
-moelles... Oui’, mais raté 1... C’est Joseph Prud-
+moelles... Oui, mais, raté... c’est Joseph Prudhomme,
-AUTOUR D’UN PENSEUR 79 homme, monsieur le vicomte... Et
+monsieur le vicomte. Et
-à moi,, ne
+à moi, ne
-de Vogue, en
+de Vogüé, en
-peut fonctionner, sans arrêt, pendant
+peut fonctionner sans arrêt pendant
-matière "résistante de
+matière résistante de
-de Ha raillerie
+de la raillerie
-Certes 1... Et
+Certes !... Et
-votre gcn.re de
+votre genre de
-morale. Pourtant,, ne
+morale. Pourtant, ne
-attitude ?... Ne
+attitude ? Ne
-habile aussi, de
+habile aussi de
-génie P — Comment !... s’écria
+génie ? — Comment... s’écria
-de Vogue jouant
+de Vogüé, jouant
-faces P... Vous
+faces ?... Vous
-sûr ?... Je
+sûr ? ... Je
-que subïime P... Je
+que sublime ? ... Je
-plus P... Que
+plus ?.. Que
-encore P —
+encore ? —
-un ironiste, aussi., monsieur le vicomte !... A ce
+un ironiste aussi, monsieur le Vicomte !... À ce
-de Vogue était
+de Vogüé était
-comme de>ant une
+comme devant une
-la mé-
+la mé
-80 LES ÉCRIVAINS lancolie
+lancolie
-hélas I... Je
+hélas !... Je
-Je sui9 un
+Je suis un
-vrai I... mais cet état d’esprit qui
+vrai !... Mais cet état d’esprit, qui
-fatigue extrêmement;.. Je
+fatigue extrêmement... Je
-voudrais I... Elle
+voudrais !... Elle
-fort Courde, monsieur...
+fort lourde, monsieur...
-un peu, au-desaus de
+un peu au-dessus de
-des crics., des
+des crics, des
-toujours, eille retombe
+toujours, elle retombe
-elle éarase quoi
+elle écrase quoi
-vingt mùlle kilo» d’ironie
+vingt mille kilos d’ironie
-ne Tien écraser
+ne rien écraser
-Non, • j’aime
+Non, j’aime
-élément natuicl, et
+élément naturel, et
-j’ose dire, ma
+j’ose dire ma
-même j’y, chateaubrUle /... _ Je
+même j’y chateaubrille !... Je
-pour vnincre, par
+pour vaincre, par
-dernières riâisianccs de M. Melohior de Vogue. —
+dernières résistances de M. Melchior de Vogüé. —
-!... clamài-je... Ah
+!... clamai-je... Ah
-ingénieux détom I... Il
+ingénieux détour ! Il
-honneur, qui’ donc
+honneur, qui donc
-AUTOUR D’UN PENSEUR 81 penserait
+penserait
-la contimue... ou la recommence, à \otre choix...
+la continue... ou la recommence à votre choix...
-de n’a\oiir pas
+de n’avoir pas
-ne s’être pas appelé
+ne pas s’être appelé
-par conséquent-, prédestiné... — — Sans
+par conséquent, prédestiné... — Sans
-de bdles œuvres !... Moi,
+de belles œuvres !... — Moi,
-de .plus élégant
+de plus élégant
-écrivait lin peu
+écrivait un peu
-de race.... Moi,
+de race. Moi,
-un artidle au
+un article au
-le penser,, un
+le penser, un
-qu’il m’y a
+qu’il n’y a
-mes ar ticles... Ils
+mes articles... Ils
-de Vogue commençait
+de Vogüé commençait
-82 LES ÉCRIVAINS — N’avez-vous .pas inventé
+— N’avez-vous pas inventé
-parfaitement exact.... Bouddha...
+parfaitement exact... Bouddha...
-de Vogue... telle
+de Vogüé... telle
-la filiation... J’en
+la filiation. J’en
-le Dieu de
+le Dieu, de
-Pujo, Henri Béranger, Desjardins...
+Pujo, Henry Bérenger, Desjardins...
-Ne pouxricz-vous m’expliqucr, dans
+Ne pourriez-vous pas m’expliquer, dans
-inventé cette religion
+inventé une religion
-un joui-, j’ai
+un jour, j’ai
-lisez l’Art et
+lisez L’Art et
-petite xevue fort ennuyeuse, qui
+petite revue fort ennuyeuse qui
-des Peinties de J’âme. Elle
+des Peintres de l’âme. Elle
-dit pas... Il
+dit pas. Il
-dit... le sublime
+dit... Le sublime
-deux questions à vous adresser, monsieur
+deux question à vous poser, monsieur
-AUTOUR D’UN PENSEUR SO —
+—
-doute I —
+doute ! —
-les titres.... J’ai
+les titres. J’ai
-autre irôle à
+autre rôle à
-les J’emmcs et
+les femmes et
-Chambre, monsieur le
+Chambre, Monsieur le
-fait naître des espoirs I... On
+fait naître, des espoirs !.. On
-la tribune, comme
+la tribune comme
-remplacé Chateaubiiand dans
+remplacé Chateaubriand dans
-littérature. Los partis
+littérature. Les partis
-beauté I... Eh
+beauté !... Eh
-non !... Je
+non ! Je
-penseur sublime, et que ce
+penseur sublime et que, ce
-de meiïleur ton,, et
+de meilleur ton et
-penser !... D’ailleurs,
+penser !.. D’ailleurs,
-je calculai., orateur
+je calculai, orateur
-la Chambre, me demanderait nu moins
+la Chambre me demanderait au moins
-84 LES ÉCRIVAINS M. Roche, dont
+M. Roche dont
-subir l’humîSiànte protection électorale, —
+subir l’humiliante protection électorale —
-de ma fierté
+de fierté
-je parle... M.
+je parle. M.
-de Vogue s’aperçut
+de Vogüé s’aperçut
-couronne ducale, qui se inavrait sur le fauteuil, et
+couronne ducale qui se navrait sur le fauteuil et
-m’esquivai... ’ 1896.
+m’esquivai... Octave Mirbeau, Le Journal, 23 août 1896 . </div>
-Henry Houssaye en
+Henry Houssaye, en
-un siège... Je
+un siège.. Je
-Vous Tevenez de Waterloo, sans
+Vous revenez de Waterloo , sans
-D’où voulez-voua que
+D’où voulez-vous que
-?... II y
+?... Il y
-qui revienne de Ponfoise... Moi,
+qui reviennent de Pontoise.. Moi,
-plus heun-ux oue Napoléon, irevient toujours de Waterloo.., C’est
+plus heureux que Napoléon, revient toujours de Waterloo... C’est
-un yacht... Je
+un yacht. Je
-pas un, depuis
+pas un depuis
-manque I... Un
+manque !... Un
-vert !..; Qu’en
+vert !.. Qu’en
-— Ill n’est
+— Il n’est
-86 LES ÉCMVAINS ne
+ne
-quelque jour, —
+quelque jour —
-car, alors,, je pourrai irefaire le
+car, alors, je pourrai refaire le
-« Parlemoi rie lui, grand-peie !... »
+« Parle-moi de lui, grand-père ! »
-pourrais rapporter, en ces
+pourrais rapporter dans ces
-Ah 1 vous- êtes
+Ah ! vous êtes
-et pourquoi moi,
+et pourquoi, moi,
-suis. ; Mais
+suis. Mais
-savais ,plua que
+savais plus que
-quelles extraordinaires complaisances,
+quelles extraordinaire complaisances,
-Car enfin,... entre
+Car enfin... entre
-chose qui’ vous
+chose qui vous é
-A WATERLOO 87 étonne, et
+tonne, et
-réfléchis. — Aussi
+réfléchis. Aussi
-Du moins,, grâce
+Du moins, grâce
-de bairbe, je
+de barbe, je
-réussi P — C’est frappant ! admirai-je.
+réussi ? — C’est frappant, admirai-je.
-pas P... Pour
+pas ?... Pour
-cas — il
+cas —, il
-de médaille... La
+de médaille.. La
-de médailile a
+de médaille a
-dire P —
+dire ? —
-quoi de. déjà
+quoi de déjà
-vous donne, tout
+vous donne tout
-préexistante, pourrnis-je dire... Ainsi, tenez, lorsque j étuis quelque
+préexistante, pourrais-je dire... Aussi, tenez, lorsque j’étais quelque
-belle tète de
+belle tête de
-88 LES ÉCRIVAINS C’est
+C’est
-Henry Houssaye,, un
+Henry Houssaye, un
-suisse le Cheval
+suisse Le Cheval
-M. Cherbulicz... Un
+M. Cherbuliez ... Un
-vases étrusques... Epaminondas... je ne
+vases étrusques...Épaminondas... Je ne
-la vieiUesse légère
+la vieillesse légère
-du quaranteunième fauteuil,
+du quarante et unième fauteuil,
-le quarantième, où
+le quarantième où
-me prélasse, aujourd’hui.
+me prélasse aujourd’hui.
-Naturellement... A quoi vouliez-vous donc que
+Naturellement... À quoi vouliez-vous que
-pensasse P... J’y
+pensasse ?... J’y
-à d’académicien... Généreuse
+à l’académicien... Généreuse
-me somiens avec
+me souviens avec
-? — Vous
+? _ Vous
-soit I... Mais
+soit !... Mais
-Certes I... Et
+Certes !... Et
-extrêmement... Pendant des
+extrêmement... pendant des
-A WATERLOO 89 J’ai
+J’ai
-les salons pilus ennuyeux encore où,
+les salons, plus ennuyeux encore, où,
-soirs, je^me montrais,
+soirs, je me montrais,
-si respectueux,, et
+si respectueux, et
-Oui I tout,
+Oui ! tout,
-qui... Car. on na sait
+qui... Car, on ne sait
-et pllus, et
+et plus et
-ne partant ombrage
+ne portant ombrage
-petit Houssayc est
+petit Houssaye est
-bien respectueux,, il
+bien respectueux, il
-90 LES ÉCRIVAINS choque
+choque
-lui I » A un
+lui ! » À un
-ou de. bibliothécaire
+ou de bibliothécaire
-l’Académie, ,et les
+l’Académie, et les
-Légion d’honneur, et
+Légion d’Honneur, et
-nous, de8 proportions... et
+nous, des proportions et
-le récompenser. —
+le récompenser ? —
-l’on m’atbribue... ni
+l’on m’attribue... ni
-Il s’arrêta, un moment, de parler, et jeta en ’ lui-même
+Il s’arrêta un moment de parler et jeta sur lui-même
-et «( dit
+et il dit
-incroyable P... Ma
+incroyable ?... Ma
-un irêve I... Il
+un rêve !... Il
-moi-même I et je
+moi-même ! Et je
-étrange /mystification, d’avoir
+étrange mystification, d’avoir
-le sache,, sans que » personne
+le sache, sans que personne
-talent 1... Mors, la
+talent !... Alors, la
-A WATERLOO 91. —
+—
-heures I fit-il . Sapristi
+heures ! fit-il. Sapristi
-ne fai’ti pas
+ne fait pas
-Waterloo... il y
+Waterloo... Il y
-aussi !.,. 1896.
+aussi !... Octave Mirbeau, Le Journal, 6 septembre 1896 </div>
-plus, ceîui de qui, il
+plus, celui de qui il
-toute certitude,’ attendre
+toute certitude, attendre
-une œuvré que
+une œuvre que
-la "prédire telle ? Je ne crois pas. Edmond
+la prédire telle ? Edmond
-jugement critique qu’il avait des œuvres, et
+jugement critique, et
-d’une lloyauté si
+d’une loyauté si
-filial
+filial ami.
-M. LÉON DAUDET 93 iuni. Il
+Il
-des J’ois. Aucune
+des fois. Aucune
-passionnait davantage,, et il monirait, dans
+passionnait davantage, et il montrait, dans
-puissant laflent, une
+puissant talent, une
-de M, Léon
+de M. Léon
-chance <le n’avoir
+chance de n’avoir
-qui comprît que
+qui comprit que
-libre d’ailler, dans
+libre d’aller, dans
-sa propTC originalité.
+sa propre originalité.
-les cours,, à
+les cours, à
-ceux qui’ vivaient
+ceux qui vivaient
-seul instant, que
+seul instant que
-littérature. Gar ce
+littérature. Car ce
-chez îui, qu’un
+chez lui, qu’un
-d’une pri-
+d’une prison les murs é
-94 LEB ÉCRIVAINS son les muirs étouffants de Ha matière,
+touffants de la matière,
-têtes gra\es interroger les cceurs morts
+têtes graves interroger les cœurs morts
-où l’Amour, tient,
+où l’Amour tient,
-dans Il’empirisme des
+dans l’empirisme des
-et lerrible pamphlet,
+et terrible pamphlet,
-Morticoles, <vs désenchantements
+Morticoles, ces désenchantements
-plus tari, co goût
+plus tard, ce goût
-douloureusement exalté,, de
+douloureusement exalté, de
-foi. Mais, n’avait-il
+foi. Mais n’avait-il
-des éeflairoissements que
+des éclaircissements que
-recul d’in traversantes nuées, nous refusent, obstinément
+recul d’intraversables nuées, nous refusent obstinément
-à Wiomme, à
+à l’homme, à
-existence, lia foi
+existence, la foi
-le myslioisme /dévorant de Suzanne I La
+le mysticisme dévorant de Suzanne ! La
-aime.
+aime. ***
-M. LÉON DAUDET .95 M. Léon
+M. Léon
-uniquement sertiir dans
+uniquement sertir dans
-donner la vie et 1’exptression aux
+donner vie aux
-est un intellectuel » au
+est “un intellectuel” au
-comme 4’entomologiste ses
+comme l’entomologiste ses
-en mairche., toujours
+en marche, toujours
-au risque<de se
+au risque de se
-et ïes images
+et les images
-96 LES ÉCRIVAINS la
+la
-par fartes secousses, a\ec d’étranges
+par fortes secousses, avec d’étranges
-inquiet aussi’, jusqu’à
+inquiet aussi jusqu’à
-que révèle d’inexpliqué
+que révèlent d’inexpliqué
-Guillaume Harlon de
+Guillaume Harlot de
-à Ba Ttioelle pair des
+à sa moelle par des
-tempérament d’airtiste et
+tempérament d’artiste et
-à traders les
+à travers les
-réticence. H va
+réticence. Il va
-dans les Moriicoles, la
+dans Les Morticoles, la
-du Lèchement de pieds. Moi
+du “Lèchement de pieds” . Moi
-périlleux symboile. Et
+périlleux symbole. Et
-M. LÉON DAUDET 9T en
+en
-plus belle,, de
+plus belle, de
-haute satyre. D’aillleurs, je
+haute satire. D’ailleurs, je
-la satyre :
+la satire :
-la satyre essoufflée
+la satire essoufflée
-la satyre énorme,
+la satire énorme,
-de 4’amour trahi, la satyre justiciaire
+de l’amour trahi, la satire justiciaire
-la satyre qui
+la satire qui
-M. Léon. Daudet,
+M. Léon Daudet,
-et Ile rêve
+et le rêve
-cette affircuse angoisse
+cette affreuse angoisse
-étrangement clique-
+étrangement cliquetantes,
-98 LES ÉCRIVAINS tantes, emportées
+emportées
-dans Ha lièvre luoide, dans
+dans la fièvre lucide, dans
-l’épuisement. * ** Je
+l’épuisement. *** Je
-de ce. livre.
+de ce livre.
-qu’avec îles Morticoles et le Voyage
+qu’avec Les Morticoles et Le Voyage
-ce qui,, dans
+ce qui, dans
-et deB inventions
+et des inventions
-jeunesse. Ici c’est
+jeunesse. Ici, c’est
-c’est luimême. Et
+c’est lui-même. Et
-M. LÉON DAUDET 99 amants
+amants
-le sofl •rouge où
+le sol rouge où
-doute aussi que
+doute que
-inspiré. 1896.
+inspiré. Octave Mirbeau, Le Journal, 6 décembre 1896 </div>
-car iil suppose
+car il suppose
-physionomie moraile de
+physionomie morale de
-bien que,, de
+bien que, de
-homme (ressemblant à lui-même 1 »
+homme ressemblant à lui-même ! »
-son modèlle et
+son modèle et
-QUESTIONS SOCIALES 101 confidence,
+confidence,
-— A.h ! l’on
+— Ah! l’on
-plus I s’écriel-il, furieux
+plus ! s’écrie-t-il, furieux
-violer (es plus
+violer les plus
-l’Enquête aur la
+l’Enquête sur la
-sociale, publiée, aujourd’hui,, il
+sociale, publiée aujourd’hui, il
-mène, .pas plus
+mène, pas plus
-102 LES ÉCRIVAINS théories
+théories
-dans le Figaro,
+dans Le Figaro,
-qui les irepréaentaient le
+qui le représentent le
-enregistrés, maisi ne
+enregistrés, mais ne
-d’esprit socialiste,, l’ouvrage
+d’esprit socialiste, l’ouvrage
-deux préfaces, l’une de M. Jean
+deux préfaces , l’une de Jean
-aux .divers points
+aux divers points
-il eut fallu
+il eût fallu
-des formuflea claires,
+des formules claires,
-Au fond, ils
+Au fond ils
-la paaité des
+la parité des
-QUESTIONS SOCIALES 103 exclusivement
+exclusivement
-c’est que tous
+c’est que, tous
-différents, une semblable
+différents, un semblable
-socialiste d’Etat »
+socialiste d’État »
-lui donna, un
+lui donna un
-Jaurès in’est pas
+Jaurès n’est pas
-socialiste d’Etat, selon
+socialiste d’État, selon
-pire. Qu’est donc le coUlectivisme, sinon
+pire. Qu’est-ce donc le collectivisme, sinon
-de l’Etat, sinon
+de l’État, sinon
-tutelle •violente et
+tutelle violente et
-d’un pays,, de
+d’un pays, de
-énergies vivantes,, de
+énergies vivantes, de
-son dntellectualité, par un Etat plus
+son intellectualité, par un État plus
-qu’aucun autire, par
+qu’aucun autre, par
-discipline d’Etat plus
+discipline d’État plus
-n’a pas d’autre
+n’a d’autre
-l’esclavage d’Etat ?
+l’esclavage d’État ?
-Jaurès concilie avec
+Jaurès concilie, avec
-collectivistes, Bon respect
+collectivistes, son respect
-sur l’Etat, il
+sur l’État, il
-cet Etat qui
+cet État qui
-société future ?
+société future. ***
-104 LES ÉCRIVAINS * ** L’Enquête
+L’Enquête
-donne 8’opinion d’importants
+donne l’opinion d’importants
-la politique,, les
+la politique, les
-et Paull Brousse, M gr Ireland
+et Paul Brousse, Mgr Ireland
-Albert Christophe et
+Albert Christophle et
-Nous a\ons le
+Nous avons le
-semble que de
+semble que, de
-va soirtir, sinon
+va sortir, sinon
-Eh bien ! non. D’un
+Eh bien, non ! D’un
-QUESTIONS SOCIALES 105 aveugles
+aveugles
-l’autre côtéi, des
+l’autre côté, des
-fois iredites, et
+fois redites et
-le eoir. Prenons
+le soir. Prenons
-cigare, suir Hequel il
+cigare, sur lequel il
-vous trompez... Tout va
+vous trompez...Tout va
-petits kracks financiers...
+petits krachs financiers...
-les ouvriers,, et
+les ouvriers, et
-plaindraient-ils P... Ils
+plaindraient-ils ?... Ils
-leur plait... Ils
+leur plaît... Ils
-de pîua P... Aussi,
+de plus ?... Aussi,
-1Q6 LES ÉCRIVAINS donc
+donc
-n’existe pas., qui
+n’existe pas, qui
-dans Iles ima, ginations perverties,
+dans les imaginations perverties,
-construite, ill faut
+construite, il faut
-et dés pauvres... qu’est-ce que
+et des pauvres... Qu’est-ce que
-pas de pauvres
+pas les pauvres
-les pauvires qu’est-ce qu’ils feraient s’il
+les pauvres, qu’est-ce qu’ils feraient, s’il
-riches P... Mais
+riches ?... Mais
-contemporain ?... Et
+contemporain !... Et
-nous mènent-ils ces gens-Hà !... Ah I je
+nous mènent-ils, ces gens-là ?... Ah ! je
-bien lé. savoir...
+bien le savoir...
-ceci et cela...
+ceci ou cela...
-passent "... Il
+passent !... Il
-braves gens,, et
+braves gens, et
-est obligé
+est bien obligé
-!... Et tenez,
+!... Et, tenez,
-des
+des pauvres
-QUESTIONS SOCIALES 10T pauvires qui
+qui
-Ah I des riches
+Ah ! les riches
-Je -voudrais avoir
+Je voudrais avoir
-un lout petit
+un tout petit
-vache, ut deux
+vache, et deux
-travailler <:e petit chevall et
+travailler ce petit cheval et
-plus I... Etre pauvre ! quel rêve 1... Quelle
+plus !... Être pauvre ! Quel rêve !... Quelle
-trop d’amis,, trop
+trop d’amis, trop
-domesticité I Je
+domesticité ! Je
-fortune 1... Ah 1 je
+fortune !... Ah! je
-allez 1... M.
+allez !... M.
-Christophle, ailors gouverneur
+Christophle, alors gouverneur
-Folies !... Folies !...
+Folies !...Folies !...
-braves gens, qui
+braves gens qui
-108 LES ÉCRIVAINS gaiement, en chantant’.... On
+gaiement, en chantant... On
-et ; beau faire. Dans une
+et beau faire, dans une
-pauvres. C’a toujours
+pauvres. Ç’a toujours
-D’ailleurs, écoute/ ce
+D’ailleurs, écoutez ce
-j’étais pauvre,, je
+j’étais pauvre, je
-chasses pri-vilégiées, et,
+chasses privilégiées, et,
-de l’Etat. Eh ! bien ; quand
+de l’État. Eh bien, quand
-cent inille francs
+cent mille francs
-là !...• Et
+là !... Et
-n’est rien» rien
+n’est rien, rien
-tout I... G’est tout
+tout !... C’est tout
-un brouillaird d’Allemand,
+un brouillard d’Allemand,
-buveur ~de bière
+buveur de bière
-cigares... Vofflà comment
+cigares... Voilà comment
-un économiste ; par
+un économiste; par
-QUESTIONS SOCIALES 109 je
+je
-faire davantage sentir
+faire sentir
-me dites que
+me direz que
-immuables. Or,, l’intérêt
+immuables. Or, l’intérêt
-à savoiir ceci
+à savoir ceci
-Ah i ça
+Ah ! ça
-comparaison eiilre un
+comparaison entre un
-je siùs, et le slupide ouvrier
+je suis, et le stupide ouvrier
-ignore mtbne ce
+ignore même ce
-que J. B. Say.. L’ouvrier,
+que J.-B. Say ... L’ouvrier,
-que }z ilaboure, que
+que je laboure, que
-mes coffres-forts... Quant
+mes coffres-forts ... Quant
-la solidarité mon
+la solidarité, mon
-holà 1 Des gendarmes, encore des gendarmes,, toujours
+holà ! Des gendarmes, toujours
-110 " LES ÉCRIVAINS , Tous
+Tous
-ou moinB de
+ou moins de
-M. Jule3 Huret.
+M. Jules Huret.
-Schneider, si’ combative,, si
+Schneider, si combative, si
-sinistre, vraiment,.. sur
+sinistre, vraiment, sur
-où, dan» les
+où, dans les
-et les.flammes, l’on
+et les flammes, l’on
-brûler leuirs faces
+brûler leurs faces
-des fouro, tordre Jeurs bras
+des fours, tordre leurs bras
-chercher \ainement parmi
+chercher vainement, parmi
-d’air (respirable pour
+d’air respirable pour
-le socialisme^ le
+le socialisme, le
-rire. kh. I il
+rire. Ah ! il
-Jules Huret^ l’idée
+Jules Huret, l’idée
-QUESTIONS SOCIALES 111 les
+les
-même tranquillité, souriante
+même tranquillité souriante
-non... mais... non 1 ça
+non... mais...non ! ça
-rien... c’a toujours
+rien... ç’a toujours
-comme ça.... Et Iles pauvres
+comme ça... Et les pauvres
-gens. 189G.
+gens. 1896.
-Jeunesse I De
+Jeunesse ! De
-rage aussi me pousse à
+rage me pousse aussi à
-terrible nclair du
+terrible éclair du
-la diaboïique torche
+la diabolique torche
-l’ai découvert., comme
+l’ai découvert, comme
-ce qui’ est bien plus, beau.
+ce qui est bien plus beau.
-M. Larroumet, le
+M. Larroumet le
-soir I), le
+soir !), le
-être contenta car,
+être contents, car,
-ON "DEMANDE UN EMPEREim 113 qu’ils
+qu’ils
-écrivain B beaucoup
+écrivain a beaucoup
-Deschamps paidcvant, Doumic par-derrière, le remords flat , teur de
+Deschamps par devant, Doumic par derrière, le remords flatteur de
-de î ’alcool ou
+de l’alcool ou
-que !es villes de 8a Grèce
+que les villes de la Grèce
-le jouir à
+le jour à
-ceux qui,, aujourd’hui,
+ceux qui, aujourd’hui,
-cette gloire ou ce repentir d’avoir
+cette gloire, ou ce repentir, d’avoir
-de VImitation de Noire-Maître Napoléon ;
+de ’’L’Imitation de Notre Maître Napoléon’’ ;
-Maurice Barrés n’auraient
+Maurice Barrès n’auraient
-comptes faite, ils
+comptes faits, ils
-question ombrouilUée soit élucidée)» à
+question embrouillée soit élucidée, à
-bras. Heuireusement
+bras. Heureusement
-114 LES ÉCRIVAINS que
+que
-m’embarrasser. * ** Dans
+m’embarrasser. *** Dans
-s’arrangent souvent beaucoup
+s’arrangent toujours beaucoup
-par d’intrahsgressibles penseurs
+par d’intransgressibles penseurs
-de Pascatt, d’où
+de Pascal, d’où
-âme et’ —
+âme et —
-triste aire. Et
+triste sire. Et
-: — Chaque
+: - Chaque
-gens -viennent me
+gens viennent me
-coup, lia célébrité.
+coup, la célébrité.
-: Rien
+: « Rien
-plus facile. Vous
+plus facile Vous
-un galapi’at, de
+un galapiat, de
-infâme. Immédiatement,, vous
+infâme. Immédiatement vous
-sacrera hommes de
+sacrera homme de
-n’ait sarupu-
+n’ait scrupuleuement
-ON DEMANDE UN EMPEREUR 115 leusement suivi
+suivi
-part, ;je ne
+part, je ne
-de bouesi épaisses
+de boues épaisses
-Corot. Alors, M.
+Corot. Alors M.
-à Oa portée
+à la portée
-soient telles, autrement,
+soient telles : autrement,
-des miens qui
+des miens, qui
-de Balzac. Cela
+de Balzac ? Cela
-m’indigne pas ; cela m’amuse, au
+m’indigne pas, cela m’amuse au
-par catachirèse, et
+par catachrèse, et
-la pflace de
+la place de
-peut-être, et peutêtre aussi,
+peut-être, et, peut-être aussi,
-et Gorot, il
+et Corot, il
-jour pflus fervent.
+jour plus fervent.
-tropes si honnêtement
+tropes honnêtement
-11G LES ÉCRIVAINS je
+je
-— IIyaaufonddevotreâme,etdel’âme de
+— Il y a au fond de votre âme, et de l’âme de
-vous seuil que
+vous seul que
-n’êtes pas, ici, M.
+n’êtes pas ici M.
-cette constatation’ à
+cette constatation à
-mais : je k généralise
+mais je la généralise
-au Jieu qu’ils
+au lieu qu’ils
-qui môme n’existèrent
+qui même n’existèrent
-ON DEMANDE UN EMPEREUR 117 ne
+ne
-d’études, n» contre
+d’études, ni contre
-ni coxilre vous-même,
+ni contre vous-même,
-que voua sortiez des irangs pour ailler respirer
+que vous sortiez des rangs pour aller respirer
-puisque YOUS m’y
+puisque vous m’y
-pas môme le
+pas même le
-quelle haulaine protestation
+quelle hautaine protestation
-qui zi ’avait pas eu i ’occasion de
+qui n’avait pas eu l’occasion de
-ses li-vres ne
+ses livres ne
-et de* nouveau,
+et de nouveau,
-que Ton voudrait faire «t qui
+que l’on voudrait faire et qui
-le pllus à
+le plus à
-118 LES ÉCRIVAINS Dans
+Dans
-place -vous est
+place vous est
-parcimonieusement mesuirée, et
+parcimonieusement mesurée, et
-on ne. peut
+on ne peut
-ses goûta ou
+ses goûts ou
-avait, en ce
+avait, dans ce
-Jeunesse, les Nuits
+Jeunesse, Les Nuits
-les Ennuis, un
+les ennuis, un
-le distinguait vraiment
+le distinguent vraiment
-autres liwes et
+autres livres et
-amitiés littéraires, qui’ ne sont peut-être, après tout, que
+amitiés littéraires , qui ne sont peut-être après tout que
-et que sous
+et que, sous
-? Non pas
+? Non, pas
-Confession P Oui.
+Confession ? Oui.
-valait et, que
+valait et que
-aussi, l’Imitation de
+aussi, ’’L’Imitation de
-Maître Napoléon, confession
+Maître Napoléon’’, confession
-et vioUente,. et
+et violente, et
-et qui’ se trouble pairmi les lyrismes,
+et qui se trouble parmi les lyrismes, et qui, bien
-ON DEMANDE UN EMI’KHEUR 119 *il qui. hien que
+que
-jeune, ;i beaucoup
+jeune, a beaucoup
-et ellemikïic, faute
+et elle-même , faute
-de sua ambitions
+de ses ambitions
-mauvaise foi. à
+mauvaise foi, à
-il csl bien
+il est bien
-est eornpréhensible et
+est compréhensible et
-l’on veut-bien reconnaître
+l’on veut bien reconnaître
-nous iiiinaer l’état
+nous montrer l’état
-avec Iles platitudes,
+avec les platitudes,
-les foufles, les
+les foules, les
-Napoléon n’appairaît ici
+Napoléon n’apparaît ici
-fatidique, de, son cabolinisni’". prodigieux,
+fatidique, de son cabotinisme prodigieux,
-de résuirrections i’empires, que
+de résurrections d’empires, que
-rendre p’ius sensible
+rendre plus sensible
-notre temps qui
+notre temps, qui
-bouleversante itna#e d’un
+bouleversante image d’un
-prêt â tout
+prêt à tout
-120 LES ÉCRIVAINS à l’esprit
+l’esprit
-coup d’Etat du
+coup d’État du
-avec Iles charges
+avec les charges
-ses cavaliers, pleins
+ses cavaliers pleins
-la tête, impériale,
+la tête impériale,
-vont paTtout. Et 1/ombre de
+vont partout. Et l’âme de
-souvent superbe dont la raillerie qui
+souvent superbe, dont la raillerie, qui
-les hauteurs. La
+les hauteur. La
-est soupïe sans
+est souple sans
-qui la gravent
+qui se gravent
-les jeunes, gens,
+les jeunes gens,
-leurs panrains à
+leurs parrains, à
-:
+: «
-ON DEMANDE UN EMPEREUR 121 Nous
+Nous
-petit Bot avait
+petit sot avait
-et qu’il! serait
+et qu’il serait
-être empereuirs, et
+être empereurs, et
-prêts. A quoi ? 1807.
+prêts. À quoi ? 					 				 Octave Mirbeau, Le Journal, 31 janvier 1897 </div>
-BLOY Je chemine
+BLOY {{ep|Je chemine
-de silence. Léon BLOY. On parfait dernièrement,
+de silence.}} Léon Bloy. On parlait dernièrement,
-de Xeon Bloy
+de Léon Bloy
-nouveau livire :
+nouveau livre :
-psychologues, lé coJ serré
+psychologues, le col serré
-qui tirent
+qui « tirent
-mille exemplaires pour
+mille exemplaires, pour
-histoires tristement. «
+histoires tristement «
-osent encore affronter
+osent affronter
-LÉON BLOÏ 123 l’inaffrontable tl morne
+l’inaffrontable et morne
-du roman moderne.
+du moderne.
-Léon Jîloy fut
+Léon Bloy fut
-entré là,, sans
+entré là, sans
-épouvante. Evidemment, si
+épouvante. Évidemment, si
-canne lies femmes,
+canne les femmes,
-pauvreté. Plu&ieurs poussèrent
+pauvreté. Plusieurs poussèrent
-jusqu’à llui dénier
+jusqu’à lui dénier
-invoquant Pascal.
+invoquant Blaise Pascal.
-des sadles de
+des salles de
-les ïéveiller. Je
+les réveiller. Je
-ces braveB gens,
+ces braves gens,
-124 LES ÉCRIVAINS Un
+Un
-de smoking-, qui
+de smoking, qui
-Léon Bfloy. ** Le
+Léon Bloy. {{interligne}} {{interligne}}					 Le
-Barbey d’AureviWy, ni
+Barbey d’Aurevilly, ni
-de l’Iale-Adam, une
+de l’Isle-Adam, une
-plus airchitecturalè, d’une
+plus architecturale, d’une
-Désespéré, par delà d’antipathiques
+Désespéré, par-delà d’antipathiques
-IJÎON BLOY 125lions disproportionnées,
+tions disproportionnées,
-ineffaçables n’a-t -il point
+ineffaçables n’a-t-il point
-ses iréveifls d’affranchi
+ses réveils d’affranchi
-bu quelque» verres
+bu quelques verres
-» H fait
+» Il fait
-toujours... » La
+toujours... ». La
-et mallade, raconte
+et malade, raconte
-cœur... » Je
+cœur... ». Je
-au hasaird du
+au hasard du
-sa pllume, tout
+sa plume, tout
-efforts. II est
+efforts. Il est
-: Je
+: « Je
-je barce dans
+je berce dans
-entre noua et
+entre nous et
-126 LES ÉCRIVAINS . n e peut franchir des
+ne peut franchir, des
-Tous îles visages
+Tous les visages
-ignore pouir qui
+ignore pour qui
-on ignore’ pourquoi
+on ignore pourquoi
-enviais lesi miettes
+enviais les miettes
-a faUu que
+a fallu que
-des A.nges, pour
+des Anges, pour
-permanentes srfr lesquelles
+permanentes sur lesquelles
-Seulement, l’Ordire ayant
+Seulement, l’Ordre ayant
-place. Car, il
+place. Car il
-cachée, si’ parfaitement inconnue, qu’ill n’y
+cachée, si parfaitement inconnue, qu’il n’y
-que l’Esprit saint, visiteur
+que l’esprit sain, visiteur
-ainsi, dans, l’interminable confrontation 1... -» Môme dans
+ainsi, dans l’interminable confrontation !... » Même dans
-il en arrive
+il arrive
-LÉON BLOY 127 joyau.
+joyau.
-ont charge
+ont en charge
-s’ils comprenaint la
+s’ils comprenaient la
-paragraphes, tells chapitres Ou telles
+paragraphes, tels chapitres ou telles
-de plu9 superbe.
+de plus superbe.
-! paurmi les
+! parmi les
-des librai’res et le3 cases
+des libraires et les cases
-seulement ill ne
+seulement il ne
-en vi\Te, mais
+en vivre, mais
-n’en soft pas motrt. D’autres,
+n’en soit pas mort. D’autres,
-qu’il nimait, en
+qu’il aimait, en
-vie I ’ Lisez Ja Femme
+vie ! Lisez la Femme
-de psvaholo-^ gie mondaine.
+de psychologie mondaine.
-128 LES ÉCRIVAINS tout de môme, car
+tout de même, car
-puis, BOUS l’orage
+puis, sous l’orage
-— j’en’ conviens
+— j’en conviens
-chaque iligne est
+chaque ligne est
-et matrqué à
+et marqué à
-tempérament d’écrivain,, seraient
+tempérament d’écrivain, seraient
-dégoûts, de ses excommunications. M y
+dégoûts, des ses excommunications. Il y
-LÉON BLOY 129 des
+des
-aux anathèraes des
+aux anathèmes des
-Jean-Baptiste, aillant traverser
+Jean-Baptiste, allant traverser
-âge, (les anathèmes
+âge, les anathèmes
-lui-même Ha fosse
+lui-même la fosse
-cette fosse., il
+cette fosse, il
-de lia Porte
+de la Porte
-soir. 1897.
+soir. {{interligne}} 1897.
-Chevaux. M . Joseph
+Chevaux. M. Joseph
-gagnait /beaucoup ;
+gagnait beaucoup ;
-aimable. Mais,, je
+aimable. Mais, je
-se •montrait toujours
+se montrait toujours
-une seulle fois je n’a\ais ’remarqué, en
+une seule fois je n’avais remarqué, en
-cette ins"ôlence combative
+cette insolence combative
-ou d’emprisonner,, ou
+ou d’emprisonner, ou
-réquisitoires tenribles, aux
+réquisitoires terribles, aux
-DE MOÏSE A LOYOLA 131 aux
+aux
-Je l’aimadr.’ infiniment.
+Je l’aimais infiniment.
-garçon I »
+garçon ! »
-sur lia plage, à l’Heure du bain I... Il
+sur la plage, à l’heure du bain !... Il
-au dixhuitième siècle
+au dix-huitième siècle
-de Gambetta,, inépuisablement
+de Gambetta, inépuisablement
-— Yous comprenez
+— Vous comprenez
-me ditil, je
+me dit-il, je
-à gauche,, devant,
+à gauche, devant,
-littérature m’est! un
+littérature m’est un
-moyen de. dépister
+moyen de dépister
-et littéran-e !...
+et littéraire !...
-Ah I si
+Ah ! si
-132 LES ÉCRIVAINS en
+en
-celui-là Austerlitz
+celui-là « Austerlitz
-la .patience... La’ patience
+la patience... La patience
-de ïa tolérance
+de la tolérance
-verrons 1... Cair vous
+verrons !... Car vous
-j’en aï I —
+j’en ai ! —
-réquisitoires, et. de
+réquisitoires, et de
-!... V0U9 serez
+!... Vous serez
-cela suir la
+cela sur la
-bientôt I... souhaitai-je...
+bientôt !... souhaitai-je...
-simplement. —Et ifl me
+simplement. Et il me
-d’une viraie amitié,
+d’une vraie amitié,
-chrétienté 1... Or
+chrétienté !... Or
-louis d’or„ les
+louis d’or, les
-DE MOÏSE A. LOYOLA 133 devant
+devant
-me ditil... Partons 1 Et,
+me dit-il... Partons ! Et,
-monnaie, pêlemêle, dans
+monnaie, pêle-mêle, dans
-ce soir„ un
+ce soir, un
-vrai I dit-il
+vrai ! dit-il
-place P — Dites I... —
+place ? — Dites !... —
-autrefois I... C’était tentant !’... Avec
+autrefois !... C’était tentant !... Avec
-ainsi I —
+ainsi ! —
-voyez I... —
+voyez !... —
-134 LES ÉCRIVAINS •— Parfaitement I i —
+— Parfaitement ! —
-ici I... Il
+ici !... Il
-pas... —Nous avons
+pas... — Nous avons
-et moi..^ Et
+et moi... Et
-encore 1... Théodore
+encore !... Théodore
-François I", à
+François Ier, à
-XIV I... VoMa qui
+XIV !... Voilà qui
-banal l... A. notre
+banal !... À notre
-Salomon ]... Et
+Salomon !... Et
-lui, peut-être,. qu’il
+lui, peut-être, qu’il
-DE MOÏSE A LOYOLA 135 refit l’Ecclêsiaste !
+refît l’Ecclésiaste !
-sent pas. en
+sent pas en
-littérature 1... Quant
+littérature !... Quant
-Eh I mon
+Eh ! mon
-qu’elles semblent^ garder
+qu’elles semblent garder
-instant I Or,
+instant ! Or,
-éclipse I.„. Croyez
+éclipse !... Croyez
-politique I... J’étais
+politique !... J’étais
-je muirmurai :
+je murmurai :
-peut-être Taison, mon
+peut-être raison, mon
-rêve I... Plus
+rêve !... Plus
-! soupira-t-ifl. Eh bien, savezvous à
+! soupira-t-il. Eh bien, savez-vous à
-?... Lé secret
+?... Le secret
-la farce tenace
+la force tenace
-le sa>ez-vous ? i —
+le savez-vous ? —
-Oh !oui,ému 1Carla voixdeM.Joseph Ileinach avait,
+Oh ! oui, ému ! Car la voix de M. Joseph Reinach avait,
-13G LES récniVAINS d’étrange
+d’étrange
-à être,, dans
+à être, dans
-m’écriai-je... L!esprit de l’histoire... —L’histoire n’a
+m’écriai-je... L’esprit de l’histoire... — L’histoire n’a
-les mômes choses,
+les mêmes choses,
-révolutions I... Ce
+révolutions !... Ce
-Erreur I... L’humanité
+Erreur !... L’humanité
-sans s’arrêter \... —
+sans s’arrêter... —
-Yucatan... l’Egypte !...
+Yucatan... l’Égypte !...
-jamais I —
+jamais ! —
-cercle aérien,, dans
+cercle aérien, dans
-la nuit-!... Je
+la nuit !... Je
-!... - Voyons,
+!... Voyons,
-DE M0I8E A LOVOI.A 137 Et, tirés grand,
+Et, très grand,
-Reinach I... Grand
+Reinach !... Grand
-bien 1... Et
+bien !... Et
-soient dévoilées.... encore [... J’ai
+soient dévoilées... encore !... J’ai
-mois, peutêtre, d’endormir
+mois, peut-être, d’endormir
-dormez 1... Je
+dormez !... Je
-Puis, l’ayant’ quitté,
+Puis, l’ayant quitté,
-et screinement mauve. Mais ~ j’étais
+et sereinement mauve. Mais j’étais
-Loin que- la
+Loin que la
-sérénité, ill me
+sérénité, il me
-la oom-
+la com-
-L’ESPOIR FUTUR i 139 prend
+prend
-vous assure, de
+vous l’assure, de
-la mort., dans 8a lumière
+la mort, dans la lumière
-?... Etait-il sincère,
+?... Était-il sincère,
-vous pensez... me
+vous pensez, me
-tous Iles hommes...
+tous les hommes...
-voilà q’ic je
+voilà que je
-dans il’âme, pour
+dans l’âme, pour
-tout i IJ ne
+tout ! Il ne
-beaux livres,, Dieu
+beaux livres, Dieu
-et îctiic.
+et relire.
-140 LES ÉCRIVAINS -r- Sans
+— Sans
-puis m!en désintéresser
+puis m’en désintéresser
-journaux p —
+journaux ? —
-mensonge I... et comment
+mensonge !... Et comment
-soit p... — Ah I ce
+soit ?... — Ah ! ce
-doux -vieillard!... S’il
+doux vieillard !... S’il
-moi-même, ou,, du
+moi-même, ou, du
-vérité P Ce
+vérité ? Ce
-l’ordure, iicette ivresse
+l’ordure, cette ivresse
-aujourd’hui I Comment
+aujourd’hui ! Comment
-là P... Comment
+là ?... Comment
-une seulle minute,
+une seule minute,
-infâme P Ils
+infâme ? Ils
-jamais P... Il
+jamais ?... Il
-face !.../ Ont-ils môme l’excuse
+face !... Ont-ils même l’excuse
-grossiers P... Non, pas môme cela
+grossiers ?... Non, pas même cela
-L’ESPOIR FUTUII 141 ment I... Est-ce
+ment !... Est-ce
-dégoût I Je crois, \entablement, que
+dégoût ! Je crois, véritablement, que
-crime I... Car,
+crime !... Car,
-se jjayer de
+se payer de
-triomphe I Au
+triomphe ! Au
-lâcher... Pour quiconque
+lâcher... pour quiconque
-que 11’esprit du meurtre, .le trouve
+que l’esprit du meurtre. Je trouve
-absurde I Et
+absurde ! Et
-repos I Et il ajouta’: —
+repos ! Et il ajouta : —
-est mort,, qui’ tolère
+est mort, qui tolère
-complaît I... — Non I répliquai-je...
+complaît !... — Non ! répliquai-je...
-vont I... Groyezmoi, au
+vont !... Croyez-moi, au
-agonie tumultu.use, fré-
+agonie tumultueuse, fré-
-142 LES ÉCRIVAINS nétique
+nétique
-qui Bera longue encore, i qui
+qui sera longue encore, qui
-croit pllus à la a-évolution, ne
+croit plus à la révolution, ne
-les doigts’ de
+les doigts de
-le gouverneur ou l’exploiteur... Je
+le gouvernent ou l’exploitent... Je
-trop vécu pour
+trop vécu, pour
-rien xeconstruire, parce
+rien reconstruire, parce
-à faire,, qu’il
+à faire, qu’il
-que ce~soit. Il
+que ce soit. Il
-qu’on il’arrache aux
+qu’on l’arrache aux
-entendre : de
+entendre ; de
-profondément I
+profondément !
-L’ESPOIR FUTUR 143 —
+—
-de môme !
+de même !
-voraces, d’ijn côté,
+voraces, d’un côté,
-servilités. ( —
+servilités. —
-confiance d&ns lia jeunesse «! —
+confiance dans la jeunesse ! —
-de \ingt ans I —
+de vingt ans ! —
-ignore I — Vous "ne la
+ignore ! — Vous ne la
-!... Ms sont
+!... Ils sont
-précédés... Aai moins,
+précédés... Au moins,
-se môlent à
+se mêlent à
-soif aTdente de
+soif ardente de
-Leur idéall est
+Leur idéal est
-l’Impuissance I... Plus
+l’Impuissance !... Plus
-spiroïdaux, paraii des architectures en verrricelle, ovcc des
+spiroïdaux, parmi des architecture en vermicelle, avec des
-144 LE8 ÉCRIVAINS ’ ils
+ils
-mort, d-u non-être,, du
+mort, du non-être, du
-; dis veulent
+; ils veulent
-à Tegarder leur
+à regarder leur
-néant... .iRsen au
+néant... Bien au
-communiquent Heur ferveur
+communiquent leur ferveur
-les entoure...•Ah se groupent, non,pas seulement Sans les café3 de
+les entoure... ils se groupent, non pas seulement dans les cafés de
-du quartier Latin
+du Quartier Latin
-se développar et
+se développer et
-secouait îa tête.
+secouait la tête.
-jeunes, dit-il . Mais
+jeunes, dit-il. Mais
-ses r paresses,
+ses paresses,
-Je 1/interrompis brusquement
+Je l’interrompis brusquement
-— II ne
+— Il ne
-L’ESPOIR FUTUR 145 —
+—
-l’avenir I... fit
+l’avenir !... fit
-le vieilliard qui,
+le vieillard qui,
-journal héllas I et
+journal hélas ! et
-quotidiennes violences,, et
+quotidiennes violences, et
-les Ihres ;
+les livres ;
-vous savez; nous
+vous savez, nous
-point Iles loisirs
+point les loisirs
-de 11’inquiétude et
+de l’inquiétude et
-LE MAUVAIS DÉSIR 147 passons
+passons
-des beautés, sans
+des beautés sans
-comme aufciefois. A peine
+comme autrefois. À peine
-le cydlnne de
+le cyclone de
-on nesaitoù, avecon ne saitquiJ...OhIque j’envie
+on ne sait où, avec on ne sait qui !... Oh ! que j’envie
-regarder le6 hommes, et qui peuvent regarder les
+regarder les
-qu’hier I Je
+qu’hier ! Je
-peuple ?t le
+peuple et le
-douloureuses. A côlé du
+douloureuses. À côté du
-se le\er des
+se lever des
-plus laige in; mouvement
+plus large au mouvement
-y garrne qu’elle
+y gagne qu’elle
-un a\enir de justire meilleur,
+un avenir de justice meilleur,
-le dé 1 sordse de
+le désordre de
-un >iajeuniasemcnt. Nous
+un rajeunissement. Nous
-à ex-
+à expulser
-148 LES ÉCRIVAINS puiser de
+de
-l’histoire qui’, plus
+l’histoire qui, plus
-tragique moment,, et
+tragique moment, et
-de Heurs hantises,
+de leurs hantises,
-est virai que
+est vrai que
-Mauvais Désir, de
+Mauvais désir, de
-Muhlfeld, l’Holocauste, de
+Muhlfeld, L’Holocauste, de
-et Destinée, de
+et destinée, de
-Mauvais Désir. Les
+Mauvais désir. Les
-j’aime, YHolocauste pour
+j’aime, L’Holocauste pour
-et Destinée pour
+et destinée pour
-infiniment reconnaissant à
+infiniment reconnaissant, à
-LE MAUVAIS DÉSIR 14& si
+si
-plus. * ** Il
+plus. *** Il
-littéraires iremontent., je
+littéraires remontent, je
-de la Revue Blanche.. Ils
+de La Revue blanche. Ils
-ultra-moderne. Très" maître
+ultra-moderne. Très maître
-d’intelligence sublile et
+d’intelligence subtile et
-dont s’encombrent,, à
+dont s’encombrent, à
-je Temarquai le
+je remarquai le
-et soupîe ;
+et souple ;
-non plus, M. Lucien Muhlfeld,, en
+non plus. M. Lucien Muhlfeld, en
-ces partis-pris d’écoles
+ces partis pris d’écoles
-150 LES ÉCRIVAINS de
+de
-malgré tout’le talent
+malgré tout le talent
-de critique, et
+de critique et
-ce qui’ était
+ce qui était
-Si le Mauvais Désir n’est
+Si Le Mauvais désir n’est
-des couvres courantes,
+des œuvres courantes,
-exprime Iles personnages
+exprime les personnages
-admirable netteté/ d’accent.
+admirable netteté d’accent.
-pas nombreux,, mais
+pas nombreux, mais
-LE MAUVAIS DÉSIR 151 multiple,
+multiple,
-Mauvais Désir est,
+Mauvais désir est,
-profond, dramatique,, angoissant 1 Chaque
+profond, dramatique, angoissant ! Chaque
-intense. II agit
+intense. Il agit
-et facifle, le
+et facile, le
-prend d’autant plus aux
+prend aux
-de J’idée, laquelle
+de l’idée, laquelle
-de lu chair.
+de la chair.
-Mauvais Désir est
+Mauvais désir est
-un affieux goût
+un affreux goût
-162 LES ÉCRIVAINS est
+est
-et l’amour ce
+et l’amour, ce
-coup, l’apaisement;, presque
+coup, l’apaisement, presque
-hardiment irépudic toutes
+hardiment répudie toutes
-terreur. 1898.
+terreur. Octave Mirbeau, Le Journal, 30 octobre 1898 </div>
-de Goncouirt qui
+de Goncourt qui
-peu Ses poètes,
+peu les poètes,
-! II l’admirait
+! Il l’admirait
-les deux,, le
+les deux, le
-avaient, SUT bien
+avaient, sur bien
-vie, une" compréhension
+vie, une compréhension
-tous Jes reflets
+tous les reflets
-les eaux,, sur
+les eaux, sur
-154 LES ÉCRIVAINS De
+De
-de •vers. Il
+de vers. Il
-de lui,, et
+de lui, et
-tempérament très différent,
+tempérament différent,
-rare et précieux
+rare est précieux
-amitié particulière,, nous
+amitié particulière, nous
-prose, poème,’ statue
+prose, poème, statue
-la viej... J’ai
+la vie !... J’ai
-autre ei plus profondément il
+autre et plus profondément, il
-sens suraiguisé des
+sens sur-aiguisé des
-si étrange-
+si étrangement
-NOTES SUR GEORGES RODENBACH 156 ment suggestive,
+suggestive,
-si blanche., est
+si blanche, est
-terreur sérénàsée par
+terreur sérénisée par
-!... La Reine du Silence, le Voyage
+!... Le Règne du silence, Le Voyage
-yeux, les Vies
+yeux, Les Vies
-Morte, le Carillonneur,
+Morte, Le Carillonneur,
-poème, le Miroir
+poème, Le Miroir
-se fond,’ s’estompe
+se fond, s’estompe
-et rayonnante» d’un
+et rayonnantes d’un
-156 LE8 ÉCRIVAINS II
+II
-d’en parler,, Georges
+d’en parler, Georges
-je orois, on
+je crois, on
-dans lia campagne,
+dans la campagne,
-travers h. banlieue,
+travers la banlieue,
-de môme qu’ailleurs,
+de même qu’ailleurs,
-plus Ta ville,, et
+plus la ville, et
-ce paysage, incertain
+ce paysage incertain
-cimetière... c’était l’endroit qu’on avilit élu
+cimetière... C’était l’endroit qu’on avait élu
-NOTES SUR GEORGES RODENBACQ 157 récréations
+récréations
-Tombes grises,, noirs
+Tombes grises, noirs
-convois franchàssant la grilile, familles
+convois franchissant la grille, familles
-croix noires,, et
+croix noires, et
-et lés salles
+et les salles
-de i’horreur, mais
+de l’horreur, mais
-lui •rappelait la
+lui rappelait la
-cette solitude,, ces
+cette solitude, ces
-qu’est (a terre
+qu’est la terre
-158 LES ÉCRIVAINS Mais
+Mais
-vivants i Il
+vivants ! Il
-ce cimetière,, et l’eau morte, des
+ce cimetière, et l’eau morte des
-et • la
+et la
-son ceàl d’enfant
+son œil d’enfant
-et si.doux, si
+et si doux, si
-là I... Et
+là !... Et
-ses cloches,, et
+ses cloches, et
-terrible r et
+terrible et
-que Bruges c’est
+que Bruges, c’est
-des héguines, et
+des béguines, et
-derrière _ les
+derrière les
-de dentelles...
+de dentelle...
-"NOTES SUR GEORGES RODENBACH 159 III
+III
-ne •vécut que
+ne vécut que
-à lia vie
+à la vie
-joie.
+joie. Il
-160 LES ÉCRIVAINS II nous
+nous
-Hélas I nous
+Hélas ! nous
-pleurer I... 1699.
+pleurer !... Octave Mirbeau, Le Journal, 1er janvier 1899 </div>
-FRANCE I On
+FRANCE ! On
-Galapiat I Les
+Galapiat ! Les
-ah I oui,
+ah ! oui,
-chroniqueurs •— il
+chroniqueurs — il
-café Riche,, que
+café Riche, que
-sur He boulevard
+sur le boulevard
-qui avait; essayé
+qui avait essayé
-et, peutôtre, policier,, avait,
+et, peut-être, policier, avait,
-162 LES ÉCRIVAINS de
+de
-rien î Il
+rien ! Il
-profonde misèTe. Vivant
+profonde misère. Vivant
-larges chappaux de
+larges chapeaux de
-avec luii sur
+avec lui sur
-de Roqueplan,, de
+de Roqueplan, de
-Adèle Couirtoïs et
+Adèle Courtois et
-abondant Galapiàt, il
+abondant Galapiat, il
-ce temps-flà et
+ce temps-là et
-!... Rocheîort, Alphonse
+!... Rochefort, Alphonse
-PAUVRE FRANCE ! 163 -vieux Pathey 1... C’étaient
+vieux Pathey !... C’étaient
-aujourd’hui 1... Moi
+aujourd’hui !... Moi
-la Barucci.I ... Ma
+la Barucci !... Ma
-la fantaisie,, du
+la fantaisie, du
-Banville I... Et
+Banville !... Et
-Grand-Seize i...Et Lockroy
+Grand-Seize !...Et Lockroy
-d’alors 1... Et
+d’alors !... Et
-esprit I... Ah 1 son
+esprit !... Ah ! son
-feu d’airtifices roulant
+feu d’artifices roulant
-bombes I... Ses
+bombes !... Ses
-Ah I mon
+Ah ! mon
-va 1... Je
+va !... Je
-dans lie Figaro
+dans le Figaro
-« Etant donné
+« Étant donné
-quatre li\res, trouvez
+quatre livres, trouvez
-années-là pour, en
+années-là pour en
-« Etant donnés
+« Étant donnés
-l’amiral I » ...
+l’amiral ! »...
-164 LES ÉCRIVAINS C’était
+C’était
-mathématique... Aussi. l’Empire
+mathématique... Aussi l’Empire
-les coupa de
+les coups de
-d’esprit I Qu’est-ce
+d’esprit ! Qu’est-ce
-rien I... Et Monsélet, mon
+rien !... Et Monselet, mon
-Roqueplan ?.; . Et
+Roqueplan ?... Et
-Schopenhauer... El, les
+Schopenhauer... Et les
-raseurs I... Ah 1 Pauvre
+raseurs !... Ah ! Pauvre
-France. El toutes
+France. Et toutes
-France I... Ah I pauvre France I Ce qu’iJ plaignait
+France !... Ah ! pauvre France ! Ce qu’il plaignait
-peuples tristes* et
+peuples tristes et
-bombe... Or; aujourd’hui,
+bombe... Or, aujourd’hui,
-! pauwe France
+! pauvre France
-Il y’ a
+Il y a
-PAUVRE FRANCE ! 165 café
+café
-l’atelier de* Couture
+l’atelier de Couture
-temps 1... Toute
+temps !... Toute
-enthousiaste, embaMée, croyante...
+enthousiaste, emballée, croyante...
-là I... Rêves
+là !... Rêves
-les rê\es !...
+les rêves !...
-lunettes noiires. Il
+lunettes noires. Il
-sais pUus... Et
+sais plus... Et
-Ah I monsieur
+Ah ! monsieur
-Cana, voyez-vous,, je
+Cana, voyez-vous, je
-M. Fan tin... »
+M. Fantin... »
-grand urliste !...
+grand artiste !...
-ne parions plus
+ne parlons plus
-voulais seullcinent. te
+voulais seulement te
-166 LES ÉCRIVAINS jeunesse
+jeunesse
-peuple... Ecoute-moi... J’habitais
+peuple... Écoute-moi... J’habitais
-tout disparait —
+tout disparaît —
-les caractères,, les
+les caractères, les
-s’appelait Franois Luberlu
+s’appelait Francis Luberlu
-qu’il ferai! dans
+qu’il ferait dans
-: / (( Il
+: « Il
-vieille dame..4 Ah 1 non
+vieille dame... Ah ! non
-nous péchâmes les poissons irouges... Après
+nous pêchâmes les poissons rouges... Après
-colère confire sa
+colère contre sa
-rentrer, cria-t -elle... Vous
+rentrer, cria-t-elle... Vous
-PAUVRE FRANCE I 1G7 frits I... »
+frits !... »
-Oh I là
+Oh ! là
-il Tedemanda une
+il redemanda une
-un speolacfle (auguste et
+un spectacle auguste et
-Pour avoiir poussé
+Pour avoir poussé
-cri ; de
+cri de
-homme tourne,, vers
+homme tourne, vers
-il puise en
+il puise, en
-sans récriminationy toute
+sans récrimination, toute
-d’un «hef-d’œuvre nouveau,
+d’un chef-d’œuvre nouveau,
-et d’amour,, d’espérance
+et d’amour, d’espérance
-d’un Evangile, enfin,
+d’un Évangile, enfin,
-d’avenir... M faudrait
+d’avenir... Il faudrait
-FÉCONDITÉ 169 pour
+pour
-pas sentir jusqu’à
+pas sentir, jusqu’à
-semblait qu’Emile Zola
+semblait qu’Émile Zola
-l’autre, lies métiers qui consument
+l’autre, les métiers consument
-contemporaine l’huile, inépuisable
+contemporaine l’huile inépuisable
-de pensée,, le
+de pensée, le
-corporations, ’l’Ecclésiaste. de
+corporations, l’Ecclésiaste de
-miracles, l’Eglise et
+miracles, l’Église et
-logique dei ses
+logique de ses
-il ! lui
+il lui
-plus grande,, un
+plus grande, un
-et cri lumière
+et en lumière
-du vrai’, observateur
+du vrai, observateur
-il avait) fait de
+il avait fait, de
-recréer, meilleur,, pacifié
+recréer, meilleur, pacifié
-170 ’ LES ÉCRIVAINS De là, Iles Quatre Evangiles. Et
+De là, les Quatre Évangiles. Et
-première œu\Te, Fécondité,
+première œuvre, Fécondité,
-l’avenir heureux,, la
+l’avenir heureux, la
-qu’un iroman, autre
+qu’un roman, autre
-de YAurore le
+de l’Aurore le
-le pilus passionnément,
+le plus passionnément,
-plus énorme,, touchait
+plus énorme, touchait
-conquêtes. A.u jour
+conquêtes. Au jour
-jour, pôle-mêle, avec
+jour, pêle-mêle, avec
-crimes des-partisans de
+crimes des partisans de
-personnages d’Emile Zola
+personnages d’Émile Zola
-norme sociale,, et
+norme sociale, et
-FÉCONDITÉ 171 nsspnce, la
+essence, la
-thème suMime de
+thème sublime de
-en môme temps,
+en même temps,
-inventif toujours,, poète
+inventif toujours, poète
-doit choisiir entre
+doit choisir entre
-durement assuré et
+durement assuré, et
-choisit ^’aventure, et
+choisit l’aventure, et
-pas nuire chose
+pas autre chose
-qu’elle liorne son
+qu’elle borne son
-minute trustée de
+minute frustrée de
-par regorgement des
+par l’égorgement des
-enfin chacun. —
+enfin chacun —
-par système,, pour
+par système, pour
-l’héritage, et avec l’héritage la
+l’héritage, et, avec l’héritage, la
-172 LES ÉCRIVAINS par
+par
-le désagirègement de
+le désagrément de
-Mais iil a
+Mais il a
-nature. Ceirtes, la
+nature. Certes, la
-pas, eWe ne
+pas, elle ne
-les hostilités,, toutes
+les hostilités, toutes
-et Heurs avantages
+et leurs avantages
-des nedi’ngotes et
+des redingotes et
-Rien nd rebute
+Rien ne rebute
-qu’il aime, et
+qu’il aime et
-accepte allègrement, d’un
+accepte allégrement, d’un
-puissant, t-’aventure merveilleuse.
+puissant, l’aventure merveilleuse.
-la natuire, non
+la nature, non
-en simplessc... Et
+en simplesse... Et
-l’ensemencement do la
+l’ensemencement de la
-la ïi-
+la ri-
-FÉCONDITÉ 173 chesse
+chesse
-et lia terre
+et la terre
-de conquêtes en
+de conquête en
-de lui, et
+de lui et
-destructeurs, ’.les piréjugés, les
+destructeurs, les préjugés, les
-drames ter.ribles. Et
+drames terribles. Et
-craquement, l’émietlement des fortunes,, c’est
+craquement, l’émiettement des fortunes, c’est
-hors Ha vie,
+hors la vie,
-de lous ceux-là qui, pair calcul
+de tous ceux-là qui, par calcul
-par système,, ou
+par système, ou
-de Heur stérilité
+de leur stérilité
-cette couvre, nouvelle, môme dans
+cette œuvre nouvelle, même dans
-du Hivre en
+du livre en
-l’affabulation dramatique,- contre laquelle, d’ailleurs,, nous
+l’affabulation dramatique, contre laquelle, d’ailleurs, nous
-une (intelligence de
+une intelligence de
-doit ôtre, par
+doit être, par
-174 . LES ÉCIUVAIiNS ce
+ce
-de résuruection qu’il
+de résurrection qu’il
-et là» trouver
+et là, trouver
-d’arbitraire eh cet, Evangile. L’arbitraire
+d’arbitraire en cet Évangile. L’arbitraire
-Ce qui partout ailleurs serait
+Ce qui, partout ailleurs, serait
-aux ceuvTes éternelles. Il faillait à
+aux œuvres éternelles. Il fallait, à
-progression do ses
+progression de ses
-sa fortune, laborieuse,
+sa fortune laborieuse,
-à ila déchéance,
+à la déchéance,
-cette Séraphinc éhontée., calme
+cette Séraphine éhontée, calme
-amassé, travaillé que
+amassé, travaillé, que
-et heusreuse ;
+et heureuse ;
-disparition tragique., que
+disparition tragique, que
-d’hôpital sous.
+d’hôpital sous
-FÈCOiNDITrê 175 le grand oiei de la pileine vue,
+le grand ciel de la pleine vue,
-des ligures, des
+des figures, des
-sont nécessaires pourtant,
+sont nécessaires, pourtant,
-réconfort est.certain à
+réconfort est certain à
-le soleill,, les
+le soleil, les
-d’épis, rayonnement’ d’étoiles
+d’épis, rayonnement d’étoiles
-Qu’importe 1... Les
+Qu’importe !... Les
-de lia mort; l’effort
+de la mort ; l’effort
-emplit Ua campagne, Paris, l’Afirique vierge,
+emplit la campagne, Paris, l’Afrique vierge,
-sublime, auguste;, et
+sublime, auguste et
-des lieux chênes,
+des vieux chênes,
-branches, fcl qui
+branches, et qui
-sur l’avenir de leur sourire accouplé,
+sur l’avenir, de leur soupir accouplé,
-170 LES ÉCRIVAINS Il
+Il
-poème. M échappe
+poème. Il échappe
-microcosme. Mais avant
+microcosme. Mais, avant
-grand citoyen,, admiration
+grand citoyen, admiration
-immense... . Et
+immense... Et
-plus optimiste, que
+plus optimiste que
-dieu. L’aurore, 29
+dieu. L’Aurore, 29
-J’ai appris par
+À UN MAGISTRAT J’ai appris, par
-brève dépecbe du
+brève dépêche du
-: Je Jardin des Supplices, avait
+: le Jardin des supplices, avait
-de GeoTges Eckoud, bons
+de Georges Eekhoud, bons
-que Bruges-laMorté n’est
+que Bruges-la-Morte n’est
-le dit, et que lorsqu’il
+le dit et que, lorsqu’il
-dernière, lies Mauvais Bergers furent
+dernière, les Mauvais bergers furent
-les airmateurs allemands,, qui
+les armateurs allemands, qui
-178 LES ÉCRIVAINS que lies ouvriers
+que les ouvriers
-port qui’ avaient
+port qui avaient
-ouvriers pleurent; ,’û n’est
+ouvriers pleurent ; il n’est
-pas heureux,, car,
+pas heureux, car,
-des Supplices P Pourquoi
+des supplices ? Pourquoi
-Bruges P... On
+Bruges ?... On
-conjectures. Ln Ligue
+conjectures. La Ligue
-le Parquet qui
+le Parquet, qui
-que ’l’obscénité du
+que l’obscénité du
-douloureuse, el qu’il
+douloureuse, et qu’il
-livre dc~chevet à
+livre de chevet à
-Du Teste, dans
+Du reste, dans
-si vertueux/ dans
+si vertueux, dans
-A UN MAGISTRAT 17D les
+les
-d’images si’ plastiquemenl suggestives
+d’images si plastiquement suggestives
-— celle, d’évoquer
+— celle d’évoquer
-de douleur
+de la douleur
-de pitié.
+de la pitié.
-comble. Elile me
+comble. Elle me
-j’en orois mon
+j’en crois mon
-ferai pas,, a toutes
+ferai pas, à toutes
-sortes de, peines
+sortes de peines
-point, ainsi’ que
+point, ainsi que
-qui complique, vraiment
+qui complique vraiment
-sbires flamands,, je
+sbires flamands, je
-les c:i-
+les ca-
-180 LES ÉCRIVAINS sinos
+sinos
-de maèhera bruxellois
+de mashers bruxellois
-grèves dp la gilanterie... .Te ne
+grèves de la galanterie... Je ne
-Bruges, donl j’aime le siilence, les" eaux
+Bruges, dont j’aime le silence, les eaux
-me serait un
+me serait, un
-si cruelle ? 0 cher
+si cruel ? Ô cher
-que ïe sépulcre
+que le sépulcre
-rues, dete canaux
+rues, des canaux
-des béguignages, moins
+des béguinages, moins
-cœurs des vieilles
+cœurs de vieilles
-joli oimeliière fleuri comme jard|in de
+joli cimetière fleuri comme jardin de
-marcherai pilus, dans
+marcherai plus, dans
-la lempôte de
+la tempête de
-ô Verhahcren !...
+ô Verhaheren !...
-le lonjr de
+le long de
-Maeterlinck I... Hôpital
+Maeterlinck !... Hôpital
-au bord: du
+au bord du
-A UN MAGISTRAT 181 ô
+ô
-de YEve de "Van Dyck
+de l’Ève de Van Dyck
-— car,, j’ai
+— car, j’ai
-/ 182 LES ÉCRIVAINS a
+a
-vie, Ha perpétuation
+vie, la perpétuation
-lois xeliglieuses auxquelles
+lois religieuses auxquelles
-deux lois victorieuses
+deux lois, victorieuses
-Par Je mariage
+Par le mariage
-richesse el la
+richesse et la
-restreignent, empochent la
+restreignent, empêchent la
-d’êtres humains,, le
+d’êtres humains, le
-de vie; donc
+de vie ; donc
-lois iréligieuses, dans
+lois religieuses, dans
-l’amour, c’est-à -dire de
+l’amour, c’est-à-dire de
-entraves légailes ou
+entraves légales ou
-apportent îi l’amour,
+apportent à l’amour,
-causes des perversions
+causes de perversions
-l’humanité cl sont
+l’humanité et sont
-leur doulleur, ces
+leur douleur, ces
-ta Justicî et
+ta Justice et
-que lu ne per mets pas
+que tu ne permets pas
-aux médecins,, aux
+aux médecins, aux
-d’étudier CLS maladies,
+d’étudier ces maladies,
-tu vas*, dans
+tu vas, dans
-laboratoires, saisîir leurs
+laboratoires, saisir leurs
-eux P Alors, pourquoi saisis:lu mon
+eux ? Alors, pourquoi saisis-tu mon
-A UN MAGISTRAT 183 Nous
+Nous
-des savants I Soit !
+des savants, soit !
-quoique lu n’en
+quoique tu n’en
-sphère d’action,, se
+sphère d’action, se
-la thérapeutique des
+la thérapeutique, des
-illusoires. Nous ? c’est
+illusoires. Nous, c’est
-tu t’époumonnes, mon
+tu t’époumones, mon
-sans riaison... Tu
+sans raison... Tu
-vieilles ’courtisanes... Non...
+vieilles courtisanes... Non...
-face d’ellemême, c’est-à-dire
+face d’elle-même, c’est-à-dire
-propre mensonge,, et
+propre mensonge, et
-que veuxtu que
+que veux-tu que
-une teille catastrophe
+une telle catastrophe
-’’• •/ ’•/ 184 LES ÉCRIVAINS nos
+nos
-vérité 1... C’est
+vérité !... C’est
-de l!’hôpital Saint-Jean
+de l’hôpital Saint-Jean
-lac d’Aimour, je
+lac d’Amour, je
-un sauf-con duit... comme Esterhazy 1 1809.
+un sauf-conduit... comme Esterhazy ! 1899.
-sois ! l’ennemi
+sois l’ennemi
-vie. * ** Les
+vie. Les
-des gens de lettres. Elles
+des Gens de Lettres. Elles
-186 LES ÉCRIVAINS une
+une
-Henry Grévillc, ou
+Henry Gréville, ou
-bons écrivains, la lutte
+bons écrivains. La lutte
-ces dames’ se
+ces dames se
-première femime qui
+première femme qui
-enfin vaincus,, n’auront
+enfin vaincus, n’auront
-surveilleront, méuagàreis, le
+surveilleront, ménagères, le
-d’ailleurs admirable car
+d’ailleurs admirable, car
-pourra, pput-être,, devenir
+pourra, peut-être, devenir
-mais estce qu’il
+mais est-ce qu’il
-des enfants-? Tel
+des enfants ? Tel
-de . oomitési, prendront-elles
+de comités, prendront-elles
-la môme nervosité, les mômes caprices,
+la même nervosité, les mêmes caprices,
-illustrent ’les ménages
+illustrent les ménages
-PROPOS GALAiSTS SUR hES FEMMES 187 elles sont (admises, on
+elles sont admises, on
-que (les séances
+que les séances
-ah I vraiment gaies I .. IHIes traiteront
+ah ! vraiment gaies !... Elles traiteront
-de littêi.iture tomme elles
+de littérature comme elles
-à la maison leurs indus ou
+à leur maison leurs maris ou
-traitent linforUinÉ abonné
+traitent l’infortuné abonné
-un ronsciignement ou ’simplement un
+un renseignement ou simplement un
-sera délicieux. !
+sera délicieux !
-le diire. Mais
+le dire. Mais
-une femme, qui
+une femme qui
-absolument ((u’on’ lui
+absolument qu’on lui
-Elle l’onde des
+Elle fonde des
-propager et V>btenir même
+propager — et obtenir même
-l’agitation, m’a-t -elle dit
+l’agitation, m’a-t-elle dit
-en camalrade sur
+en camarade sur
-188 LES ÉCRIVALNS — Dites donc,, mon
+— Dites donc, mon
-!... * ** Je
+!... *** Je
-de relire « Lilith », de Rémy de
+de lire Lilith de Remy de
-des gens de lettres à
+des Gens de Lettres à
-ce sa\oureux poème
+ce savoureux poème
-moderne I Outre
+moderne ! Outre
-goûteront un. rare
+goûteront un rare
-beau style,, d’ironie
+beau style, d’ironie
-et du plaisant
+et de plaisant
-nous — ils
+nous —, ils
-de (remords, se
+de remords, se
-de Rémy de
+de Remy de
-créer l’homone. Il
+créer l’homme. Il
-de l’argile,’ il
+de l’argile, il
-boue. Pourtant; il
+boue. Pourtant, il
-lâché, "tel qudl, dans
+lâché, tel quel, dans
-mais clairement à
+mais clairement, à
-— Ceci, pour
+— Ceci pour
-PROPOS GALANTS SUR LES FEMMES 189 pour
+pour
-Comment P... tu
+Comment ?... tu
-me touirmente le
+me tourmente le
-! iiépondnit l’ange,
+! répondait l’ange,
-Il se
+Il ne se
-sa santé bourrue
+sa bonté bourrue
-Ah I l’homme !.. quelle
+Ah ! l’homme !... quelle
-! lit pourquoi
+! Et pourquoi
-vraiment (|ue du
+vraiment que du
-reste 1... Jl s’ennuie... oui’, oui,
+reste !... Il s’ennuie... oui, oui,
-évident I... C’était
+évident !... C’était
-parbleu J... Je
+parbleu !... Je
-savais 1... Il
+savais !... Il
-pas né pas
+pas ne pas
-seul 1... fit puis,, je
+seul !... Et puis, je
-peu d’argile?
+peu d’argile ?
-190 LES ÉCRIVAINS Il
+Il
-Bientôt, Ile ventre iradieux apparaît; les
+Bientôt, le ventre radieux apparaît ; les
-s’élargissent harmonieusement; les
+s’élargissent harmonieusement ; les
-globulaire... A,vec une
+globulaire... Avec une
-la gîaise sur
+la glaise sur
-la tête,, la
+la tête, la
-je n’fli plus
+je n’ai plus
-je ! Iui en
+je lui en
-?... A.h I mo voilà
+?... Ah ! me voilà
-garçon I... Alors,
+garçon !... Alors,
-Ma foi. tant pis t »,
+Ma foi, tant pis ! »,
-poignée d’argile,.il donne
+poignée d’argile, il donne
-! ** La
+! *** La
-la femme;, interprétée par Rémy de
+la femme, interprétée par Remy de
-concorde exae• tement avec
+concorde exactement avec
-de Ha science anthropologique. La
+de la science anthropologique . La
-un cer-
+un cerveau :
-PROPOS GALANTS SUR LES FEMMES 191 veau : elle
+elle
-de Ha nature,
+de la nature,
-tout ce* qui n’est mi l’amour
+tout ce qui n’est ni l’amour
-la (littérature, l’illusion
+la littérature, l’illusion
-ce sont ou
+ce sont, ou
-de ré\olte contre
+de révolte contre
-elles onl gardé,
+elles ont gardé,
-Et Lïlith reparaîtra,
+Et Lilith reparaîtra,
-monde vaincu., . 1900.
+monde vaincu... 									Octave Mirbeau, Le Journal, 1er avril 1900 </div>
-de môme que
+de même que
-M. VieléGriffin persiste
+M. Vielé-Griffin persiste
-livres. Hier,, ce
+livres. Hier, ce
-vieilles chan-
+vieilles chansons,
-ESPOIRS NÈGRES 193 sons, dont
+dont
-Telle cellle-oi, qui
+Telle celle-ci, qui
-la forêt: Dans la forêl il
+la forêt : Dans la forêt il
-feuilles, Kt dans
+feuilles, Et dans
-des oisemx, Et
+des oiseaux, Et
-: " Pipi... pipi.. . pipi ! " Je
+: « Pipi...pipi...pipi ! » 	 Je
-humains ai en
+humains si en
-Oh I non I m’a-t-il’répondu... Les
+Oh ! non ! m’a-t-il répondu... Les
-le Daho-
+le Dahomey... Il
-194 LES ÉCRIVAINS iney... I) semble
+semble
-lois atupides fit à
+lois stupides et à
-à moimême un
+à moi-même un
-beau, Se plus
+beau, le plus
-longs coutelas, si
+longs coutelas si
-histoire. Hôlas 1 on
+histoire. Hélas ! on
-s’en \& I... Lorsque,
+s’en va !... Lorsque,
-où j’habite,, je
+où j’habite, je
-jouent « Haydée » ... et
+jouent Haydée... et
-essaye d’aodUmater làbas... C’est dégoûtant 1... Je
+essaye d’acclimater là-bas... C’est dégoûtant !... Je
-ESPOIRS NÈGRES 196 qui
+qui
-mon ami’ les
+mon ami les
-de Wyzewa, qui
+de Wyzewa , qui
-qui, peutêtre,, profite
+qui, peut-être, profite
-son inoontrôlable savoir
+son incontrôlable savoir
-pas I... Nous
+pas !... Nous
-les templles avec
+les temples avec
-indiscrète (et bavarde,
+indiscrète et bavarde,
-se devait, se
+se levait, se
-fumer 1... Toi, monsir... ai toi fumer... moi casser
+fumer !... Toi, monsir... si toi fumer...moi casser
-monsir I... Et
+monsir !... Et
-je voulali’s m’emplir
+je voulais m’emplir
-cerveau si’envoilaient...
+cerveau s’envolaient...
-196 LES ÉCRIVAINS Vers
+Vers
-bizarrement ululantes commencèrent
+bizarrement hululantes commencèrent
-spectacles différents,, le
+spectacles différents, le
-de ’ notre grand Toi, que
+de notre grand roi, que
-caractère :i l’impudente
+caractère a l’impudente
-surtout ’le toit,
+surtout le toit,
-qui sussenl arranger
+qui sussent arranger
-la paillotte hindoue... Ah I la
+la paillote hindoue... Ah ! la
-monsir 1... L’aspect
+monsir !... L’aspect
-se Tépandait sur
+se répandait sur
-une plluie de
+une pluie de
-désagrégeassent soua l’action
+désagrégeassent sous l’action
-des fis-
+des fissures
-ESPOIRS NÈGRES 197 sures ne
+ne
-(ah I pourquoi n’avcz-vous pas
+(ah ! pourquoi n’avez-vous pas
-roi P...) envoyait
+roi ?...) envoyait
-ses fétirheurs les
+ses féticheurs les
-Le lait du
+Le toit du
-rouge, do notre
+rouge, de notre
-royal I... Hélas I tout
+royal !... Hélas ! tout
-nationale 1... —
+nationale !... —
-patrie... Ile ne
+patrie... Ils ne
-bientôt, peutôtre, la
+bientôt, peut-être, la
-de massacré dé tes féticheurs; tu Teverras aussi, crois-le bien,, refleurir
+de massacre de tes féticheurs ; tu reverras aussi, crois-le bien, refleurir
-coupées I... —
+coupées !... —
-198 LES ÉCRIVAINS selon
+selon
-leva, noua quitta
+leva, nous quitta
-Je 6uis allé
+Je suis allé
-la forât :
+la forêt :
-la forÔT il
+la forêt il
-y a- des branches. Dans
+y a des branches, Dans
-des fouilles, Et
+des feuilles, Et
-a les oiseaux,
+a des oiseaux,
-espèce do petite
+espèce de petite
-« Pipi... pipi .. . pipi t » 1900.
+« Pipi...pipi...pipi ! » Octave Mirbeau, Le Journal, 20 mai 1900 </div>
-dans la Plume,
+dans La Plume,
-ici môme;, maltraite M. Vielé-Griflin, «
+ici même, maltraité M. Vielé-Griffin, «
-émue la Chevauchée
+émue La Chevauchée
-chef-d’œuvre I... Ah
+chef-d’œuvre !... Ah
-opinion. Bile a
+opinion. Elle a
-Vielé-Griffin I » A. dix-neuf
+Vielé-Griffin ! » À dix-neuf
-poète Vielé-Griffin. » A vingt
+poète Vielé-Griffin ». À vingt
-que : «
+que «
-». A vingt et un ans,
+». À vingt-et-un ans,
-autre. M . Edmond
+autre. M. Edmond
-200 LES ÉCRIVAINS ne
+ne
-le \ers libre
+le vers libre
-fermé P Rien de pUus juste
+fermé ? Rien de plus juste
-M. VieléGriffin. Il
+M. Vielé-Griffin. Il
-vers ilibres, et
+vers libres, et
-M. VieléGriffin. Si
+M. Vielé-Griffin. Si
-une image,, une
+une image, une
-M. Edmond Pilon
+M. Emond Pilon
-M. VieléGriffin expriment
+M. Vielé-Griffin expriment
-duré. Ceila d’ailleurs,
+duré. Cela d’ailleurs,
-dans les’ quelles on
+dans lesquelles on
-M. Vielé-Giùffin luimême. Voici
+M. Vielé-Griffin lui-même. Voici
-ensemble, ai vous voulez bien. L’affabutiat/ion de
+ensemble, si vous voulez bien . *** L’affabulation de
-qu’était Yeldis,, en
+qu’était Yeldis, en
-LE CHEF-D ’ŒUVRE 201 quel
+quel
-se mh-e, ~~ ’ Etleport Etait vivant matin
+se mire, Et le port Était vivant le matin
-bigarrée. i •’ i Il
+bigarrée. ............................................................... Il
-« Bile était
+« Elle était
-M. Yielé-Griffm, el» d’ailleurs
+M. Vielé-Griffin, et d’ailleurs
-comme lui printemps.
+comme un printemps.
-pèlerins, l’écouler chanter
+pèlerins, l’écouter chanter
-M. Vielé-Griffïn.
+M. Vielé-Griffin.
-202 LES ÉCRIVAINS Et’ le vieillard, 60n père ou sou.époux, Tendait
+Et le vieillard, son père ou son époux, Tendait
-éclairait d’un, sourire... Et voioi comment
+éclairait d’un sourire... Et voici comment
-ce vieillard’, père
+ce vieillard, père
-Quelque malin ;
+Quelque matin ;
-de ta sorte... Il
+de la sorte... ........................................................................ Il
-le tumulto des
+le tumulte des
-les jetées.. Et
+les jetées. Et
-Et voillà le
+Et voilà le
-ou pèTc, qui
+ou père, qui
-mots d’amour. . * Et
+mots d’amour... Et
-« toute_d’aurore »,
+« toute d’aurore »,
-ou da eon époux,
+ou de son époux,
-M. Vielé-Griflin :
+M. Vielé-Griffin :
-ce soir-là’ — seul, ce.soir — Philarquemedit:«Jel’aime »etjeluidis: Philarque,
+ce soir-là — seul, ce soir — Philarque me dit : « Je l’aime » et je lui dis : « Philarque,
-disant, souris. Et
+disant, souris, Et
-LE CIIEF-D’OEUVRF . 203 Tous
+Tous
-un conoiliabufle bref,
+un conciliabule bref,
-parlé, dit’ :
+parlé, dit :
-— ce Et moi I »
+— « Et moi ! »
-: MoiIM —
+: « Moi ! » —
-en fut’ ainsi.
+en fut ainsi.
-des oinq amis.
+des cinq amis.
-: D savait
+: Il savait
-tous hasards. D avait
+tous hasards, Il avait
-aimait boira.. Quant
+aimait boire... Quant
-:
+: ........................................................
-204 /LES ÉCRIVAINS Il
+Il
-hommes. De
+hommes. ........................................................ De
-?... Et tuait’ d’un
+?... ......................................................... Et tuait d’un
-de l’épee ;
+de l’épée ;
-était pale, avec im sourire II portait
+était pâle, avec un sourire ............................................................ Il portait
-affaire I M. Viellé-Griffin est
+affaire ! M. Vielé-Griffin est
-comme un. fils
+comme un fils
-poigne (sic). Et
+poigne [sic]. Et
-mers, ’viilles et faubourgs,, montagnes
+mers, villes et faubourgs, montagnes
-Quelquefois, Ile soir,
+Quelquefois, le soir,
-fait halle : Des baltes lasses,
+fait halte : Des haltes lasses,
-LE CHEF-D ’ŒUVRE 205 Et
+Et
-d’un hêtre,, dit
+d’un hêtre, dit
-trop las., désertent
+trop las, désertent
-la roule Et
+la route Et
-furent 6ans adieux "Vers le
+furent sans adieux Vers le
-marchaient, Olaude, Martial
+marchaient, Claude, Martial
-M. Viïelé-Griflin, «
+M. Vielé-Griffin, «
-des feuiiïles sans
+des feuilles sans
-le Jour dévoile
+le jour dévoile
-la nuït, ainsi
+la nuit, ainsi
-(Ne ferme-t’-on pas
+(Ne ferme-t-on pas
-un air? Pensant,
+un air ? Pensant,
-clair ?) M. Vielé-Gfriffin, encore
+clair ? M. Vielé-Griffin, encore
-fois, me rapporte
+fois, ne rapporte
-Elle noue dit
+Elle nous dit
-et d’aile* Et
+et d’ailes Et
-croire, et’ qu’on
+croire, et qu’on
-206 LES ÉCRIVAINS Et
+Et
-et pflus terrible
+et plus terrible
-marche... De
+marche... .......................................................................... De
-passant d’ans leur ombre, noua avions froiii Et
+passant dans leur ombre, nous avions froid Et
-dire mol... Et
+dire mot... Et
-« là tête
+« la tête
-M. Yielé-Griffin reste
+M. Vielé-Griffin reste
-dit \ . ’ ’ Le
+dit : Le
-panoplies... Enfin,, le
+panoplies... Enfin, le
-tout pûle (je
+tout pâle (je
-vois encore : Nous
+vois encore. Nous
-face à, face
+face à face
-buvaient Et. je
+buvaient Et je
-pour l’écouter : Sa
+pour l’écouter. Sa
-LE CHEF-D’OEUVRE 207 Tremblante,
+Tremblante,
-un poème — Sur
+un poème— « Sur
-vous plait que’ je meure". Mais
+vous plaît que je meure. Mais
-le but’I... » A.h !
+le but ! Ah !
-que Ydldïs devrait
+que Yeldis devrait
-son brf amour,
+son bel amour,
-mot, Itondit debout,
+mot, Bondit debout,
-la Toute M.
+la route M.
-de môme, heureux... 11dit :
+de même, heureux... Il dit :
-de moi-môme, Je
+de moi-même, Je
-la vie;
+la vie. M. Vielé-
-208 LES ÉCRIVAINS M. Yielé-Griffin sait la \ie. Et
+Griffin sait la vie. Et
-que !a vie
+que la vie
-est olairo et
+est claire et
-des abeilles.. ** • Tel
+des abeilles. *** Tel
-le chefd’œuvre de M. Vieflé-Griffin I... Eh
+le chef-d’œuvre de M. Vielé-Griffin !... Eh
-! 1900.
+! Octave Mirbeau, Le Journal, 10 juin 1900. </div>
-n’avais tre-ncontré mon
+n’avais rencontré mon
-Georges Leygues,, et
+Georges Leygues , et
-de derrièreun praticable,
+de derrière un praticable,
-et gestïculatoire, ce
+et gesticulatoire, ce
-Je orus d’abord,
+Je crus d’abord,
-été Tapide et
+été rapide et
-Ah 1 enfin 1... toi I... s’écria
+Ah ! enfin !... toi !... s’écria
-sauvage p... Tu
+sauvage ?... Tu
-sais I... —
+sais !... —
-de méri-
+de méridionaliser
-210 LES ÉCRIVAINS dionali’ser ma
+ma
-ici i>... Le
+ici ?... Le
-vieux, répondit-il. .. je
+vieux, répondit-il... je
-ministre... II faut
+ministre... Il faut
-la France. Il
+la France... Il
-le môme... Tu
+le même... Tu
-plus, Tépliquai-je... Je
+plus, répliquai-je... Je
-veux ?... Puisque
+veux ? Puisque
-le bsau aux
+le beau aux
-Je le. disais,
+Je le disais,
-Pol Neveu :
+Pol Neveux :
-Ce bougre-là, il
+Ce bougre- là, il
-manque 1... Quand
+manque !... Quand
-ministre 1... »
+ministre !... »
-qui m’agitaient, et,, très
+qui m’agitaient et, très
-tu es bête
+tu est bête
-me dit-il. . . Jo ne
+me dit-il... Je ne
-ACADÉMICIEN ? 211 pas
+pas
-à ,toi I... Non I... C’est
+à toi !... Non!... C’est
-?... vLes amis
+?... Les amis
-les a.mis, sapristi I... J’espère
+les amis , sapristi !... J’espère
-avec liracas, ou
+avec fracas, ou
-épatant 1... Trois
+épatant !... Trois
-garçon-là I... Ill aurait
+garçon-là !... Il aurait
-mer... II en
+mer... Il en
-la galette,, en
+la galette, en
-temps I... Je
+temps !... Je
-mon département pendant les élections... II ferait
+mon département, pendant les élections. Il ferait
-répliqua \ivement :
+répliqua vivement :
-de l’Etat, à
+de l’État, à
-postérité I...
+postérité !... Je le
-212 LES ÉCRIVAINS Je îe remerciai
+remerciai
-insista. —C’est de bon cœur,, tu sais I J’ai,.au dépôt des marbres un
+insista. — C’est de bon cœur, tu sais ! J’ai, au dépôt des marbres, un
-pouvoir 1 Et
+pouvoir !... Et
-quelque part. —
+quelque part : —
-pas I on
+pas ! on
-! Teprit-il en
+! reprit-il en
-extraordinaires I... Mais
+extraordinaires !... Mais
-qui lui’ avait
+qui lui avait
-rendu mélancoHique. Il
+rendu mélancolique. Il
-gaze ro9e frôla l’habit duministre... Il
+gaze rose frôla l’habit du ministre... Il
-propos d’Académie !...
+propos de l’Académie !...
-rasséréna...
+rasséréna... ses
-ACADÉMICIEN ? 213 Sea yeux a’ernpilirent de
+yeux s’emplirent de
-des amiB dieorets et adroits... Je ne
+des amis discrets et adroits... je ne
-en fjffet, de
+en effet, de
-vraie. II me
+vraie. Il me
-gravement, affectueusement;, je
+gravement, affectueusement, je
-— Quel9 titres
+— Quels titres
-avoir, qur cette
+avoir, que cette
-médiocre, indioiblement ignorant,
+médiocre, indiciblement ignorant,
-ministre P —
+ministre ? —
-? as-tu des
+? As-tu des
-m’être personnels,, puisque
+m’être personnels, puisque
-de Taison d’être
+de raison d’être
-et qui’ les
+et qui les
-tous, d’aiWeura ?
+tous, d’ailleurs ?
-I. I 214 LES ÉCRIVAINS Deschanel... voyons I... Est-ce
+Deschanel ... voyons !... Est-ce
-ami mairqua son
+ami marqua son
-la môme chose...
+la même chose...
-Ah I parlons-en 1... c’est
+Ah ! parlons-en ! c’est
-blague I... Je
+blague !... Je
-élégant 1 — Moi’, je
+élégant ! — Moi, je
-moi ?... —
+moi ? —
-pas assez ! Es-tu
+pas assez... Es-tu
-tout a coup..; Il
+tout à coup... Il
-des .yeux suppliants
+des yeux suppliants
-parlons pas,de ça... balbutia-t -il .. . Les
+parlons pas de ça... balbutia-t-il... Les
-le ministre.... écoutez-nous
+le ministre... écoutez-nous
-écoutait pas... Il
+écoutait pas. Il
-à Mbin Valabrègues... 1901..
+à Albin Valabrègue. Octave Mirbeau, Le Journal, 3 février 1901 </div>
-MORALE Ahl je plains sincèrement les. braves
+MORALE Ah ! Je plains sincèrement les braves
-du riire ou
+du rire ou
-la pauvTe imagination,
+la pauvre imagination,
-peu humaine,, du
+peu humaine, du
-de soi’, sur
+de soi, sur
-fausse douleur,, fausse
+fausse douleur, fausse
-216 LES ÉCRIVAINS Par
+Par
-petites •choses et
+petites choses et
-Mme Rachi’lde, comme je Ile fus,
+Mme Rachilde, comme je le fus,
-un :régal inattendu,
+un régal inattendu,
-savoureux P... Se
+savoureux ?... Se
-de Siècle —
+de siècle —
-de Siècle —
+de siècle —
-chose d’aussi’ absolument réjouissant P... J’aurais
+chose d’aussi absolument réjouissant ?... J’aurais
-de Siècle imprimât
+de siècle imprimât
-Octave Mïrbeau. Et
+Octave Mirbeau. Et
-les phases analogues
+les phrases analogues
-Mme Rachilde— de lai lixe, pour-rien;, dans
+Mme Rachilde — de la lire, dans
-de Siècle, qui
+de siècle, qui
-mon ’dernier livre
+mon dernier livre
-de chambre.. Opinion,
+de chambre. Opinion,
-de Siècle n’a
+de siècle n’a
-LE SECRET DE LA MOBALE 217 combinaisons,
+combinaisons,
-du moins,, l’indécence
+du moins, l’indécence
-se irachète par
+se rachète par
-de moni livre,
+de mon livre,
-ces vaude\illistes.... bon
+ces vaudevillistes... bon
-c’est tropl raide...
+c’est trop raide...
-dégoûtant 1... Moi...
+dégoûtant !... Moi...
-j’enveloppe 1... Il
+j’enveloppe !... Il
-brave gançon !... 0 mystère
+brave garçon !... Ô mystère
-cafés-concerts I... Et
+cafés-concerts !... Et
-Guillaume s’en môle... M.
+Guillaume se mêle ... M.
-ah I qu’ils
+ah ! qu’ils
-— i gnorance du dessin. .. Brave cœur 1... Il
+— ignorance du dessin... Brave cœur !... Il
-vertu aussi à celui-là. .. et
+vertu aussi, à celui-là... et
-un livre,, comme
+un livre, comme
-les Revues de Fin d’année,
+les revues de fin d’année,
-ses ’ bas
+ses bas
-étoilées d’ar, ses
+étoilées d’or, ses
-218 LES ÉCRIVAINS alors
+alors
-: C’est
+: « C’est
-dégoûtant I » Eternelle histoire,
+dégoûtant ! » Éternelle histoire,
-émouvante, • de
+émouvante, de
-à qui!, son
+à qui, son
-des petites- hirondelles... des anémones toutes Manches... et
+des petites hirondelles... et
-morales qui’ font "pleurer 1... J’ai
+morales qui font pleurer !... J’ai
-de Siècle, non
+de siècle, non
-en cei qu’il
+en ce qu’il
-de Siècle voudrait
+de siècle voudrait
-des nrues... Ce
+des rues... Ce
-en vérité,, et
+en vérité, et
-et l’écrôain dépendent
+et l’écrivain dépendent
-privé, d’une perte
+privé, d’un perte
-LE SECRET DE LA MORALE 219 8e jugement
+le jugement
-et fixes,, de
+et fixes, de
-plus spéciallement visible
+plus spécialement visible
-les jardins,, des
+les jardins, des
-les jardins, et
+les jardins et
-220 LES ÉCRIVAINS taole des
+tacle des
-est ; moral,
+est moral,
-dans uni journal, elles deviennent subitement
+dans un journal, elles deviennent, subitement
-coup dès lois...
+coup des lois...
-peut faire qu’un© chose
+peut faire, qu’une chose
-mystères ]... Il ’arriva même,
+mystères !... Il arriva même,
-Fin d& Siècle, et qui! m’inquiètei, m’obsède,
+Fin de siècle, et qui m’inquiète, m’obsède,
-au PetitPalais, fut
+au Petit Palais, fut
-de Falconnet, appartenant
+de Falconet, appartenant
-Camondo, qui’ l’avait
+Camondo, qui l’avait
-M. Emile Molinier
+M. Émile Molinier
-l’a, paraît-il,, léguée...
+l’a, paraît-il, léguée...
-LE SECRET DE LA MORALE 221 figurer
+figurer
-que des
+que par des
-le monde,, d’ailleurs, se fûli esclaffé
+le monde, d’ailleurs, se fût esclaffé
-de Siècle reprodui&it, fidèlement,
+de siècle reproduisit, fidèlement,
-aux moeurs... On
+aux mœurs... On
-nationale, qui,, sous
+nationale, qui, sous
-de Siècle fit
+de siècle fit
-de ison mieux
+de son mieux
-pendule, ai morale au Petit-Palais et
+pendule, si morale au Petit Palais et
-à l’éponge..; à
+à l’éponge... à
-joie universelle... Allez... mais... vous, savez...
+joie universelle ... Allez... mais... vous savez...
-pas 1... 0 brave
+pas !... Ô brave
-nom I 1901.
+nom ! 1901.
-TRAVAIL Emile Zola
+Émile Zola
-Quatre Evangiles... Avec
+Quatre Évangiles... Avec
-: ’ ’ ’ —
+: —
-de vie_yécue dont
+de vie vécue dont
-se rassulre 1 Travail
+se rassure ! Travail
-admirable, un’ des
+admirable, un des
-émouvants aussi qui
+émouvants aussi, qui
-génie. Emouvant, non
+génie. Émouvant, non
-TRAVAIL 223 les
+les
-ardente, passionnée,, sans
+ardente, passionnée, sans
-en oeuvre, par
+en œuvre, par
-ou moins,, une
+ou moins, une
-moyen de personnages
+moyen des personnages
-de féerie,, ou
+de féerie, ou
-de conexéter un
+de concréter un
-224 LES ÉCRIVAINS tous
+tous
-pour la, faire
+pour la faire
-nous n’avons, plus
+nous n’avons plus
-l’habitude, jm cerveau
+l’habitude, un cerveau
-la -conception de
+la conception de
-temps, Emile Zola,, poète
+temps, Émile Zola, poète
-énorme, un si prodigieux labeur...’ L’œuvre
+énorme, si prodigieux labeur... L’œuvre
-révolutionnaires professionnels... Et
+révolutionnaires professionnels ... Et
-nous .espérons, qu’il aiLréussi là
+nous espérons, qu’il ait réussi là
-TRAVAIL 225 des
+des
-faible eapritl ne
+faible esprit ne
-engourdissement mental,, rien
+engourdissement mental, rien
-d’utopie I... Utopie
+d’utopie !... Utopie
-révolutions I... Avant
+révolutions !... Avant
-les Comély du
+les Cornély du
-également I... Tout
+également !... Tout
-demain... Et,, pourtant,
+demain... Et, pourtant,
-les poussées lentes
+les poussées, lentes
-si irrésistibles, que malgré
+si irrésistibles que, malgré
-de la,
+de la
-226 LES ÉCB1VA1NS veille
+veille
-à Emile Zola,
+à Émile Zola,
-d’ironie protectrice, qui
+d’ironie protectrice qui
-commerce I... Mais
+commerce !... Mais
-ce chancTe atroce,
+ce chancre atroce,
-sociale I... Et
+sociale !... Et
-les pau\Tes objections
+les pauvres objections
-; / objections invariables,, objections
+; objections invariables, objections
-pour .rêver quelque
+pour rêver quelque
-réfutation. __ Le
+réfutation. Le
-choses. Emile, Zola
+choses. Émile Zola
-de son. livre,
+de son livre,
-salariat... c’est-à -dire au
+salariat... c’est-à-dire au
-salariat le grand
+salariat la grand
-TRAVAIL 227 tout
+tout
-un .régime condamné,
+un régime condamné,
-prétextes différents dont
+prétextes dont
-ligne, Emile Zola
+ligne, Émile Zola
-d’amour, c’est-à -dire l’association, pour l’œu\Te commune,
+d’amour, c’est-à-dire l’association, pour l’œuvre commune,
-séparément,
+séparément, et
-•228 LES ÉCRIVAINS e.t qui,
+qui,
-loyale, doivenl conquérir
+loyale, doivent conquérir
-la nature, et avec
+la nature et, avec
-la na ture conquise,
+la nature conquise,
-que Emile Zola
+que Émile Zola
-large •expansion de
+large expansion de
-personnalité... Naturellement,, cela
+personnalité... Naturellement, cela
-réconciliée dans’ la richesse,, sans
+réconciliée dans la richesse, sans
-vie J... , Il
+vie !... Il
-ivrogne, - débauché,
+ivrogne, débauché,
-TRAVAIL 229 c’est
+c’est
-un crime il
+un crime, il
-beau soiT, il
+beau soir, il
-toute blanche,-toute fleurie.
+toute blanche, toute fleurie.
-moderne. Partout, il
+moderne. Partout il
-de l’abondance,, de
+de l’abondance, de
-qu’à lui’ de
+qu’à lui de
-ses jours, dans
+ses jours dans
-230 LES ÉCRIVAINS familières,
+familières,
-sans doute,, lui
+sans doute, lui
-: Utopie...
+: « Utopie...
-utopie I »...
+utopie !... »...
-dans l’Aurore, où
+dans L’Aurore, où
-l’amour de
+l’amour et de
-j’ai ïa prétention
+j’ai la prétention
-pages eti des
+pages et des
-conscience. 1901. i
+conscience. Octave Mirbeau, L’Aurore, 14 mai 1901 </div>
-la Comédie-Française,, bien
+la Comédie-Française, bien
-est, - vous
+est, — vous
-et, aussi*, un
+et, aussi, un
-232 LES ÉCRIVAINS chic,
+chic,
-dessine Sem, avec
+dessine Sem avec
-ah I comme
+ah ! comme
-Oh I oh I c’est
+Oh ! oh ! c’est
-habitué I Est-ce
+habitué ! Est-ce
-?... loi, je
+?... Ici, je
-de vieil
+de « vieil
-général »„ de vieux
+général », de « vieux
-viennent conter,, dans
+viennent conter, dans
-pauvre diaMe qui
+pauvre diable qui
-le plus- touchant
+le plus touchant
-NOS ÉLÉGANCES I 233 dains
+dains
-la mondanité,, dans
+la mondanité, dans
-et ai strict,
+et si strict,
-monde —• on
+monde — on
-fonctions somptuarres... Peu linge, vêtu
+fonctions somptuaires... Peu lingé, vêtu
-acquises çà) et
+acquises çà et
-ou Une
+ou « Une
-le polo„ les
+le polo, les
-234 LES ÉCRIVAINS enfin,
+enfin,
-Ah f c’étaient
+Ah ! c’étaient
-» t Et quelles Tailleries impitoyables
+» ! Et quelles railleries impitoyables
-coupés, ïes redingotes
+coupés, les redingotes
-Ah I nos
+Ah ! nos
-Où étaientelles ?... Et) il
+Où étaient-elles ?... Et il
-rigueur impeccable,, il
+rigueur impeccable, il
-sur de* ardoises rarement- effacées.
+sur des ardoises rarement effacées.
-du "vieil habitué du Gcailois. Ces souvenirs.me revenaient
+du vieil habitué du Gaulois. Ces souvenirs me revenaient
-mon vaïet de
+mon valet de
-NOS ÉLÉGANCES I 235 d’épaules
+d’épaules
-: Quel
+: « Quel
-genre qui,, non
+genre qui, non
-deux siècles,, était
+deux siècles, était
-et qu’ifl est
+et qu’il est
-qu’un P C’est,
+qu’un ? C’est,
-Oh I la
+Oh ! la
-!... fit-il ... Eh
+!... fit-il... Eh
-François P.., Qu’est-ce
+François ?... Qu’est-ce
-prend P —
+prend ? —
-monsieur, ai on
+monsieur, si on
-au ThéâtreFrançais pour
+au Théâtre-Français pour
-propre 1... ah 1 bien merci I... — Voyons,, François
+propre !... ah ! bien merci !... — Voyons, François
-dans Be tréfonds,
+dans le tréfonds,
-hausse lesépaules... etjecrie :«Oh Ila1la I» Mais,
+hausse les épaules... et je crie : « Oh ! la ! la ! » Mais,
-sale !:.. .Voyons 1... Et
+sale !... Voyons !... Et
-236 LES ÉCRIVAINS servais
+servais
-Parfaitement I... C’est
+Parfaitement !... C’est
-M... I »
+M... ! »
-public, monsieur; !...
+public, monsieur !...
-la cuisse,, il
+la cuisse, il
-: * —
+: —
-idées I Ce
+idées ! Ce
-été làdedans 1... . Et,
+été là-dedans !... Et,
-journal qui’ m’était
+journal qui m’était
-où a-t -il donc
+où a-t-il donc
-1901. /
+1901.
-une bonnefortune rare,
+une bonne fortune rare,
-sois tentéd’en fixer- le
+sois tenté d’en fixer le
-dans l’autre,, et
+dans l’autre, et
-W. G.. ., et bien
+W. G... et, bien
-reste fermedans son
+reste ferme dans son
-malignité deshommes d’esprit...
+malignité des hommes d’esprit...
-car, en-
+car, en
-238 LES ÉCRIVAINS général,
+général,
-dangereuses botes que
+dangereuses bêtes que
-prix Nobel... —
+prix Nobel. —
-jamais pilonnés au
+jamais donnés au
-candidat, c’est-à -dire être
+candidat, c’est-à-dire être
-je parie des
+je parle des
-le mieux, doit
+le mieux... doit
-s’agit pasque ^Académie s’en
+s’agit pas que l’Académie s’en
-mérite libre.... Nullement.’ .. Elle
+mérite libre... Nullement... Elle
-Ainsi, -v oilà un
+Ainsi, voilà un
-SUR LES ACADÉMIES 239 Philippe...
+Philippe...
-et l’EnfanÙ, la
+et l’enfant, la
-bien 1 M. Gharles-LouisPhilippe n’aura
+bien ! M. Charles-Louis-Philippe n’aura
-a •vraiment autre
+a vraiment autre
-le coiffeur,, le
+le coiffeur, le
-M. W . G ..., voilà
+M. W. G..., voilà
-les fonda,n
+les fonda-
-240 LES ÉCRIVAINS tions
+tions
-sans hésiter,, à
+sans hésiter, à
-sa mort,,dépend le
+sa mort, dépend le
-les rédigions ont
+les religions ont
-leurs disciples, leurs
+leurs disciplines, leurs
-monde — de
+monde —, de
-de lucre,, ou
+de lucre, ou
-que ’la pensée,
+que la pensée,
-SUR LES ACADÉMIES 241 nels...
+nels...
-l’histoire de Kepler,
+l’histoire Kepler,
-Kepler malade,, sans
+Kepler malade, sans
-riche aussi’, savait
+riche aussi, savait
-bien I l’existence
+bien ! l’existence
-ce rapport,, est
+ce rapport, est
-quoi servirait-ellle, cette
+quoi servirait-elle, cette
-?... Â rien...
+?... À rien...
-la mienne.... Moi,
+la mienne... Moi,
-naturelles inédites,, intéressant
+naturelles inédites, intéressant
-vous jugen ou
+vous juger ou
-242 LES ÉCRIVAINS pauvre,
+pauvre,
-lui... moi, je
+lui... Moi, je
-son entretien et
+son entretien, et
-découvre, aidé, récompense
+découvre, aide, récompense
-faire... hormis cela,
+faire... Hormis cela,
-plus probable,,, qu’il ne •vous mette
+plus probable, qu’il ne vous mette
-des lavements- et
+des lavements et
-a .vu bien d’autres.^ Et
+a vu bien d’autres... Et
-surtout, ai votre
+surtout, si votre
-bonne volonté,, ne
+bonne volonté, ne
-la paTesse des
+la paresse des
-SUR LES ACADÉMIES 243 espérer
+espérer
-ans... c’est-à -dire, quand
+ans... c’est-à-dire, quand
-croix P... »
+croix ?... »
-Kepler I... M. W. G . .. ajoute,
+Kepler !... M. W. G... ajoute,
-académiques sont-elles qualifiées,
+académiques sont qualifiées,
-de l’humanité,, émanant
+de l’humanité, émanant
-chercheurs sansi fortune,
+chercheurs sans fortune,
-n’encouragent rien, que
+n’encouragent rien que
-mais dlles ont
+mais elles ont
-volonté de, faire,
+volonté de faire,
-de substituer à
+de substituer, à
-et meurent,, peu
+et meurent, peu
-d’un pays, et
+d’un pays et
-244 LES ÉCRIVAINS 3 —
+—
-l’Académie de! Goncouxt, monsieur 1... 1902.
+l’Académie de Goncourt, monsieur !... 1902.
-méfaits qu’inspire à
+méfaits qu’inspire, à
-M. A.- F. Cuir,
+M. A.-F. Cuir,
-de l’instruction publique, réduisant
+de l’Instruction Publique, réduisant
-de îa Comédie
+de la Comédie
-série de! courtes
+série de courtes
-M. A . -F . Cuir
+M. A.-F. Cuir
-son crû, à. lui,
+son cru, à lui,
-un brave! correspondant, instituteur àX...,
+un brave correspondant, instituteur à X...,
-é 24G LES ÉCRIVAINS se
+se
-m’adresse, , car,
+m’adresse, car,
-de Tartufe où
+de Tartuffe, où
-trouve métamorphosé en
+trouve métamorphosée en
-pauvre Tartufe est
+pauvre Tartuffe est
-douzaines dé chapelets...
+douzaines de chapelets...
-: *< Le
+: « Le
-le génie’ séduisant
+le génie séduisant
-véritablement populaire celle-là,
+véritablement populaire, celle-là,
-débarrassées dejous les
+débarrassées de tous les
-qui l’encombrent^, non
+qui l’encombrent, non
-avec éloquence, que
+avec l’éloquence, que
-M. A. -F . Cuir,
+M. A.-F. Cuir,
-jamais qu!aux écrivains
+jamais qu’aux écrivains
-L’AVENIR DES CHEFS-D ’OEUVRE 247 comptent
+comptent
-vrai, argumentetiil que
+vrai, argumente-t-il, que
-de l’instruction publique, nous
+de l’Instruction Publique, nous
-l’autre jou* que Gœte n’avait
+l’autre jour que Goethe n’avait
-française I... Et
+française !... Et
-M. A. -F . Cuir ] Mon
+M. A.-F. Cuir ! Mon
-beaux traits dont
+beaux traits, dont
-« En. tout
+« En tout
-jamais, •vous !...
+jamais, vous !...
-le goût,, par
+le goût, par
-caractère, A. -F . Cuir
+caractère, A.-F. Cuir
-Cuir... n Je
+Cuir... ». Je
-que A. -F . Dur
+que A.-F. Dur
-de l’instruction publique... nous
+de l’Instruction Publique... nous
-Leygues et’ au
+Leygues et au
-l’Instruction publique
+l’Instruction Publique par
-248 LES ÉCRIVAINS ipar aucune
+aucune
-André Hélie,, dont
+André Hélie, dont
-homme, publie, chez
+homme, public, chez
-de ’livres à
+de livres à
-Contes Drolatiques, du
+Contes drolatiques, du
-par lui André
+par lui, André
-moderne 1... Vous
+moderne !... Vous
-pas P Les Contes Drolatiques de
+pas ? Les Contes drolatiques de
-ça 1 Les Contes Drolatiques, traduits
+ça ! Les Contes drolatiques, traduits
-moderne I... Voilà,
+moderne !... Voilà,
-aux chefs-d ’oeuvre de
+aux chefs-d’œuvre de
-un Diderot^ et,
+un Diderot, et,
-patois bas-nor mand : en, argot
+patois bas-normand : en argot
-M. Bruant,, par
+M. Bruant, par
-Beaurepaire, n’estce pas
+Beaurepaire, n’est-ce pas
-de France,’ car
+de France, car
-L’AVENIR DES CHEFS-D’OEUVBE 249 couches
+couches
-chef-d’œuvre Frégoli, et
+chef-d’œuvre Fregoli, et
-des livres’de chevet
+des livres de chevet
-scènes erotiques par
+scènes érotiques par
-qui .est facile,
+qui est facile,
-trop libres;, par
+trop libres, par
-images sulpi-’ ci’ennes !...
+images sulpiciennes !...
-moderne Les Contes Drolatiques de
+moderne les Contes drolatiques de
-à écriTe un
+à écrire un
-250 LES ÉCRIVAINS du vingtième P Et
+du vingtième ? Et
-modernisant Las Contes Drolatiques dont
+modernisant les Contes drolatiques dont
-sont, c’est-à -dire la
+sont, c’est-à-dire la
-qui sauve,, par
+qui sauve, par
-grâce ancienne, et
+grâce ancienne et
-aujourd’hui P... Est-ce
+aujourd’hui ?... Est-ce
-vandalismes P Et est-oe cela
+vandalismes ? Et est-ce cela
-la .socialisation des
+la socialisation des
-d’art P * ** Un
+d’art ? *** Un
-moral » me
+moral », me
-institutions, d’émarger,, mensuellement,
+institutions, d’émarger, mensuellement,
-L’AVENIR DES CHEFS-D’ŒUVRE 251 il
+il
-pourquoi s’imagïne-t -elle que
+pourquoi s’imagine-t-elle que
-soit 1... J’ai
+soit !... J’ai
-spirituel, Emile Marras,
+spirituel, Émile Marras,
-du moins,, avait
+du moins, avait
-sa fonction qui
+sa fonction, qui
-jamais Tien. Somptueusement
+jamais rien. Somptueusement
-un jaTdin où
+un jardin où
-une îuzerne immense
+une luzerne immense
-pu fait paître
+pu faire paître
-compte dé l’étrange
+compte de l’étrange
-les neufdixièmes du
+les neuf dixièmes du
-parfaitement inutile., et
+parfaitement inutile, et
-quelque chose et
+quelque chose, et
-bien P Pourquoi
+bien ? Pourquoi
-252 LES ÉCRIVAINS ’ i raison,
+raison,
-sociale, iconime Ces Messieurs, ide Georges
+sociale, comme Ces Messieurs, de Georges
-pas quellque chose
+pas quelque chose
-ne protégerait-elle pas- contre
+ne protègerait-elle pas, contre
-de dire le
+de dire, le
-société capitaliste,, fondée
+société capitaliste, fondée
-si allègrement, si
+si allégrement, si
-précieux trésoT que
+précieux trésor que
-chefs-d’œuvre... ~ 1902.
+chefs-d’œuvre... Octave Mirbeau, Le Journal, 9 mars 1902 </div>
-les esprit» et
+les esprits et
-avec aes grossièretés
+avec ses grossièretés
-ses ïéunions, entretient
+ses réunions , entretient
-Jules Lemaître, comme
+Jules Lemaitre, comme
-publiques 1... Nous aurons,, cette
+publiques !... Nous aurons, cette
-Maurice Maeterllinck, ce
+Maurice Maeterlinck, ce
-Temple Enseveli, un
+Temple enseveli, un
-) 254 LES ÉCRIVAINS légère
+légère
-ferme, i] s’avance
+ferme, il s’avance
-vient s’ajou ter glorieusement
+vient s’ajouter glorieusement
-: le Trésor des Humbles, Sagesse et Destinée, et
+: Le Trésor des humbles, Sagesse et destinée, et
-!... . Nous
+!... Nous
-de l’Opéracomique, Pelléas
+de l’Opéra-Comique, Pelléas
-M. Al bert Carré
+M. Albert Carré
-de pittoresque* et
+de pittoresque et
-chef-d’œuvre I... J’ai
+chef-d’œuvre !... J’ai
-de PeUéas et MèUsanàt et,
+de Pelléas et Mélisande et,
-trois jours,, j’en
+trois jours, j’en
-d’une hantise j’en garde
+d’une hantise. J’en garde
-et qui loin
+et qui, loin
-chaque mi nute, davantage,
+chaque minute, davantage,
-Maeterlinck permettra-t -il à
+Maeterlinck permettra t-il à
-sa gloire.
+sa gloire,
-MAURICE MSTERLINCK ’ 255 de
+de
-lui dire., avec
+lui dire, avec
-beauté réalisée... que
+beauté réalisée, que
-du Têve et
+du rêve et
-vie I... Il
+vie !... Il
-bien I toutes
+bien ! toutes
-mêmes larmes... Par
+mêmes larmes ... Par
-ému à. ce
+ému à ce
-256 LES ÉCRIVAINS Maeterlinck,
+Maeterlinck,
-!... Et rien
+!... Et, rien
-votre nom,, comme
+votre nom, comme
-glorieux 1... En
+glorieux !... En
-pacifiquement pur", si’ harmonieusement beau I »
+pacifiquement pur, si harmonieusement beau ! »
-: te Si
+: « Si
-du pïU\Te cœur
+du pauvre cœur
-! » Enfin,
+! ». Enfin,
-après Pelléas’ et Mélisonde, nous
+après Pelléas et Mélisande, nous
-M. LugnéPoë aura
+M. Lugné-Poë aura
-chefs-d’œuvre
+chefs-d’œuvre d’[[Auteur:Henrik Ibsen|
-MAURICE MAETERLINCK 257 d’Ibsen. Cela
+Ibsen]]. Cela
-Entre la Princesse
+Entre La Princesse
-qui demeure un
+qui demeure, un
-autre chefd’œuvre, mais
+autre chef-d’œuvre, mais
-la \ie de
+la vie de
-parmi Jes hommes...
+parmi les hommes...
-vécu. C’est* bien
+vécu. C’est bien
-même Maeterlinck,, épris
+même Maeterlinck, épris
-Dans la Princesse
+Dans La Princesse
-fonds de| légende, parmi des
+fonds de légende, parfois des
-se concrètent,, se
+se concrètent, se
-traits \ifs, sur
+traits vifs, sur
-et qui’ exhalent,
+et qui exhalent,
-258 LES ÉCRIVAINS véritablement,
+véritablement,
-de chair. La passion •qui, dans la Princesse Valeine, et dans Pellêas, balbutie
+de chair . La passion qui, dans La Princesse Maleine, et dans Pelléas, balbutie
-crie, hurle et
+crie, hurle, et
-la tapisserie,, et
+la tapisserie, et
-montre là rudesse
+montre la rudesse
-reliefs. Bile est
+reliefs. Elle est
-époque précise dans
+époque précise, dans
-lieu déterminé. Son
+lieu déterminé . Son
-un replli de
+un repli de
-la solidité,, la
+la solidarité, la
-des tragédie» classiques.
+des tragédies classiques.
-les témoignages, et
+les témoignages et
-en avez comme
+en avez, comme
-chose, mon. cher
+chose, mon cher
-voulu autre-chose que
+voulu autre chose que
-fervent le Temple
+fervent Le Temple
-et Mèlisande, à’qui, autrefois,: vous
+et Mélisande, à qui, autrefois, vous
-existe encore,, chez
+existe encore, chez
-sera ac-
+sera acclamé
-MAURICE MAETERLINCK 259 clamée, frénétiquement,
+e, frénétiquement,
-café... 1902.
+café... Octave Mirbeau, Le Journal, 27 avril 1902 </div>
-DE "MARIE-CLAIRE" Francis
+DE « MARIE-CLAIRE » Francis
-s’appelait Margue rite Audoux.
+s’appelait Marguerite Audoux.
-ne pou vant plus
+ne pouvant plus
-ni lire,, car elle souffrail cruellement
+ni lire, car elle souffrait cruellement
-pour amuseT sa
+pour amuser sa
-comme poui lui
+comme pour lui
-une œu\Te, Marie-ClaireM qui
+une œuvre, Marie-Claire, qui
-demanda del la
+demanda de la
-Jourdain, ell j’en
+Jourdain, et j’en
-d’esprit, sal
+d’esprit, sa
-PRÉFACE DE MARIE-CLAIRE 261 sensibilité
+sensibilité
-les autres,, lui
+les autres, lui
-d’une maiisOn dl’ouvrier, ils
+d’une maison d’ouvrier, ils
-fait P Ils
+fait ? Ils
-simplicité, sa.vérité,, son
+simplicité, sa vérité, son
-les paysages,. les
+les paysages, les
-plan. Cei qui
+plan. Ce qui
-262 LES ÉCBÏVA1NS ce
+ce
-l’action 1 intérieure,, et
+l’action intérieure, et
-esprit s’émerveille., Et
+esprit s’émerveille. Et
-fait des. journées
+fait des journées
-la découverte,, dans
+la découverte, dans
-à l’HôtelDieu, lui
+à l’Hôtel-Dieu, lui
-un corsage,, je
+un corsage, je
-PRÉFACE DE MARIE-CLAIRE 263 qu’ont
+qu’ont
-absurde. * Chez
+absurde. Chez
-de griffonner,, et
+de griffonner, et
-volonté ai arrêtée,
+volonté si arrêtée,
-et * ceux
+et ceux
-264 LES ÉCRIVAINS l’expérience
+l’expérience
-non paq d’écrire
+non pas d’écrire
-sa phrase; de
+sa phrase, de
-elle a,, dans
+elle a, dans
-mais entendons->nous, d’une
+mais entendons-nous, d’une
-DU " CALVAIRE " Le Calvaire, a
+DU « CALVAIRE » Le Calvaire a
-mon amourpropre — ou qu’un) opéra
+mon amour-propre — ou qu’un opéra
-la «guerre, douloureusement
+la guerre, douloureusement
-ceux qui’ ne
+ceux qui ne
-Il y/ a
+Il y a
-2GG LES ÉCRIVAINS heures,
+heures,
-spectacle consolant.. De
+spectacle consolant. De
-guerre j’ai’ osé
+guerre j’ai osé
-un ico- i noclaste, parce
+un iconoclaste, parce
-en aile- j rnand, ce
+en allemand, ce
-encore ar- 1 rivé à
+encore arrivé à
-ouvrage français.... J’en
+ouvrage français... J’en
-un inconscient* et un fou’, parce
+un inconscient et un fou, parce
-sous l’engûirlandement hypocrite de l’écriture,, si
+sous l’enguirlandement hypocrite de l’écriture, si
-que j’ai.commis là
+que j’ai commis là
-à qui’ P à
+à qui ? à
-Aucun, parmi’ les
+Aucun, parmi les
-n’a Buspecté le
+n’a suspecté le
-et lui’ ait
+et lui ait
-les navTements d’une
+les navrements d’une
-ridicules, né va
+ridicules, ne va
-aux enterrements,, ne compromet point’, par
+aux enterrements, ne compromet point, par
-268 LES ÉCRIVAINS et
+et
-foules dan-s les
+foules dans les
-recueillement. II s’efforce
+recueillement. Il s’efforce
-des généraux,, il
+des généraux, il
-des pauvTes gens.
+des pauvres gens.
-criminels iconoclastes,, brûleurs
+criminels iconoclastes, brûleurs
-les cercles) étroits
+les cercles étroits
-faire causer la
+faire casser la
-de bataille,, comme •des autres
+de bataille, comme les autres
-MATIÈRES Pages. L’armature
+MATIÈRES L’armature
-« Ilard Labour
+« Hard Labour
-d’un penseur... 77 A Waterloo
+d’un penseur 77 À Waterloo
-futur ’ 138
+futur 138
-désir .., 146
+désir 146
-282 LES ÉCRIVAINS i Page3. Fécondité 168 i A un
+Fécondité 168 À un
-199 Académicien? 209
+199 Académicien ? 209
-élégances I 231
+élégances ! 231
-Marie-Claire -J JU-V 260
+Marie-Claire 260
-Neuvième é$ti£ijUJ<./»•. .’^v. 265
+Neuvième édition 265
-presse / .-^. ;..... .’.^V^ 269
+presse 269
-DAH-LE -DUC. — IMPIHMEMB COMTE-JACQUET (1926)