éléments Wikidata

Livre:Jacques Gaffarel - Curiositez inoüyes, 1629.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Gaffarel - Curiositez inoüyes, 1629.djvu
TitreCuriositez inoüyes
AuteurJacques Gaffarel Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionHervé du Mesnil
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1629
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

BnF BnF titre  Dédic  Dédic  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM Prvlg Prvlg Prvlg  xv  xvi  xvii  xviii  xix  xx  xxi  xxii  xxiii  xxiv  xxv errat 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 img img 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 428 429 430 431 432 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650

* Préface

TABLE DES CHAPITRES ET SOMMAIRES
contenus en ce Livre.

I. PARTIE.

De la deffence des Orientaux.


SOMMAIRE.
  1. Argumens contre les Orientaux sur quoy fondez?
  2. Juifs faussement accusez par Apion, Plutarque, Strabon, Trogne, Tacite, & Diodore,
    d’avoir adoré des Asnes, des Ceps de Vigne, des Nuës.
  1. Naissance de ces Resveries d’où tirée?
  2. Faux que les Syriens adorassent les poissons. Zenophon, Cicéron, Aelian, Ovide, Martial, Artemidore , & Scaliger, refutez.
  3. Dagon idole, non fœminim, ou en forme de Syrene contre Scaliger, mais en forme de Triton. Fable descouverte.
  4. Samaritains nullement idolatres non plus qu’Aaron & Jeroboam, pour avoir dreßé des veaux d’or.
  5. Cherubins de l’Arche, non en forme de jeunes hommes, contre tous les Autheurs Grecs & Latins, & la pluspart des Hebreux.
  6. Arguments pour l’innocence des Samaritains.
  7. Raisons des Hebreux, & de Caietan, touchant la figure des Cherubins, nulle.
  8. Faux que les Hebreux bruslassent leurs enfans à l’idole de Moloc : & d’où est venuë la coustume de saulter par dessus les feux de la Sainct Jean.

SOMMAIRE.
  1. Qu’il ne faut pas s’arrester à l’escorce de l’Escriture.
  2. Autheurs qui ont descrit choses ridicules sans estre repris.
  3. Livres des Hebreux moins dangereux que ceux des Payens soufferts par les Peres Chrestiens.
  4. Banquet que Dieu doit faire aux esleuz de la chair d’une baleine, comment entendu?
  5. Dix choses creés au vespre du Sabbath, quelles?
  6. Croyance des Anciens & Modernes sur la fin du Monde. Peres de l’Eglise sur ce sujet qui ont suivi les Hebreux.
  7. Diverses opinions sur le nombre des ans
    depuis la Creation jusques à Jesus-Christ; & que doit-on conclure de la fin du Monde?
  1. Qu’il est faux que les Anciens Rabbins ayent dit du mal de Jesus-Christ.
  2. Responce à la troisiesme Objection advancee au chapitre precedent, avec un dénombrement de quelques erreurs de nos livres plus importans.


SECONDE PARTIE.

De la Sculpture talismanique des Persans, ou Fabrique des figures & images sous certaines Constellations.

SOMMAIRE.
  1. Mauvaise coustume de blasmer les Anciens.
  2. Raisons qu’on apporte contre les Persans, & leur Magie, examinees, & trouvees nulles. Erreurs en suitte du pseudo-Berose, Dinon, Comestor, Genebrard, Pierius & Venetus, touchant Zoroastre.
  3. Sa Magie, quelle?
  1. Statuës merveilleuses de Laban, & de Micha, appellees Theraphim. Paradventure permises de Dieu.
  2. Erreurs d’Elias Levita, Aben-Esra, R. Eliezer, R. D. Chimchi, Caietan, Sanctes, Vatable, Clarius, Mercerus, Marin, & Selden, touchant ces Theraphins. Contes crotesques de Philon sur ce subjet.
  3. Conjecture de ces Statuës, & Responce à l’Objection qu’on en peut en faire.
  4. Choses prodigieuses & admirables qui ont prédit les malheurs qu’on a veu naistre, & qui les prédisent encore.
  5. Conclusion de tout ce que dessus.

SOMMAIRE.
  1. Erreurs que l’ignorance des langues a causé dans les lettres.
  1. εἶδος signifie specimen, & non pas species.
  2. Faux qu’il faille dire αὐτός ἄνθρωπος.
  3. Εφέσηκεν mal tourné; & d’icy la question des universaux mal entenduë.
  4. Sotte interpretation de χωρηςἁ
  5. Erreur qu’on commet és mots λόγος οὐσία, & τὸ τί ἦν εἶναι, & πςάττειν, ποιεῖν. Correction de ἐνδελέχεια rejettee contre Ciceron.
  6. Faux qu’on tire d’Aristote que le feu soit humide, contee du Villon.
  7. Qu’a-t’on imposé à Aristote pour n’avoir compris la force du mot θεο‍υς; & pour avoir leu ζῶον au lieu de ζῶν.
  8. Fausse interpretation de Stapulensis sur le mot Κρίνων.
  9. Le mot ποιότητα bien entendu, condamne ceux qui ont rejetté les figures. Suite de cette preuve.

SOMMAIRE.
  1. Division des Figures ou Images Naturelles. Gamahé ou Camaieu, tiré paradventure du mot Hébreu כמייה chemaia
  2. Plusieurs rares Gamahez, ou pierres naturellement peintes, & pourquoy plus fréquentes és païs chauds, qu’aux froids? Cardan refuté.
  3. Autres curieux Gamahez non peints, rapportez par Pline, Nider, Gesner, Gorropius, Thevet, & M. de Breves. Nouvelle observation sur les os des Geants.
  4. Gamahez gravez, & à sçavoir si les lieux qui portent des coquilles, ont esté autresfois couvert d’eaux?
  5. Figures ou Signatures merveilleuses qui se trouvent en toutes les parties des plantes. Plusieurs recherches mises en avant sur ce subjet.
  6. Puissance de ces figures prouvee ; & responce aux Objections qu’on fait contre.
  1. Secret descouvert pourquoy le scorpion appliqué sur la playe, ne nuit plustost qu’il ne profite.
  2. Figures des plantes qui représentent toutes les parties du corps, qui les guérissent.
  3. Forme admirable de toutes les choses conservees aux cendres.
  4. Ombres des Trespassez qui paroissent aux cimetières, & apres la desfaite des armées, d’où proviennent elles? Questions curieuses advancees sur ce subjet.
  5. Raison nouvelle pourquoy il pleut quelquefois des Grenoüilles.
  6. Figures qui se trouvent és Animaux, & la puissance qu’elles ont.

SOMMAIRE.
  1. Vanité intolerable de quelques demy-scavants.
  2. Figures Talismaniques comment appellees en Hebreu, Chaldee, Grec, & Arabe. Etymologie de Talisman incertaine, contre Saulmaise.
  3. Par quelles voyes on prouve la puissance des figures, & quels sont les Autheurs Arabes qui l’ont soustenüe?
  4. Talismans admirables trouvez à Paris & à Constantinople; & qu’arriva-t’il pour les avoir rompus?
  5. Dij Averrunci des Anciens quels? παταίκους d’où tiré; & d’où est venüe la coustume de mettre des Figures & Images aux navires?
  6. Fable descouverte de la pierre Bractan en Turquie, & conjecture sur le Palladium, & les statues de Philon.
  7. Faux que le veau d’or & le serpent d’Airain fussent des Talismans; & pourquoy ce serpent fut plustost dressé d’airain que d’autre metal?
  1. Effects merveilleux de trois Talismans, rapportez par Scaliger, M. de Breves, & les Annales de Turquie ; & quelle puissance ont eu ceux qui ont esté dressez par Paracelse , M. Laneau, & quelques sçavans hommes d’Italie?
  2. Preuve de la puissance de ces Figures, par la ressemblance tiree des Arts & Sciences, & premierement par la Théologie. Pourquoy les Anciens mirent des Images aux Temples?
  3. Par la Philosophie. Effects de l’imagination.
  4. Par la Medecine. Animaux, plantes & grains qui profitent & nuisent par la ressemblance.
  5. Par l’Astrologie. Façon aßeuree de predire les malheurs à venir par la couleur des Metheores.
  6. Par la Physionomie. Moyen de cognoistre le naturel de quelqu’un suivant Campanella.
  7. Par l’art de deviner les songes. Exemples sur ce subject, sacrez & prophanes.
  8. Par la peinture. Pourquoy on represente plus souvent Jesus Christ en croix, que seant à la dextre de son Pere?
  1. Par la Musique. Maladies qui en ont esté guéries.
  2. Moyens de fabriquer ces Talismans.
  3. Operations Talismaniques de Thebit Ben-Chorat, Triteme, Gocklen, Albin de Ville-neufve & Marcellus Empirique, condamnees.
  4. Puissance des Cieux sur les choses d’icy bas.
  5. Raisons des Images Celestes.
  6. Influence du Ciel sur les choses artificielles.

SOMMAIRE.
  1. D’où est sortie la coustume de dire des paroles, & d’appliquer certains charactères pour la guerison des maladies?
  2. Ceremonie abominable des Ægyptiens pour faire cesser la gresle, suject du commandement, de ne pas greffer sur un
    arbre de differente espece.
  1. Images Talismaniques rapportées par Antoine Mizald, condamnees.
  2. Responce aux argumens de Guillelmus Parisiensis, de Gerson. Puissance du Soleil dans les entrailles de la terre.
  3. Troisiesme objection, & sa responce. Histoires des Sorciers & des Images de cire peu croyables.
  4. Quatriesme objection refutee. Unguent qui guarit la playe en frottant l’espee, quel?
  5. Cinquiesme objection nulle. Histoire admirable de deux Jumeaux.
  6. Faux que l’operation des Talismans vienne des secrettes vertus de la pierre.
  7. Caietan & Pomponace maintenus contre Delrio, touchant la puissance des Figures.
  8. Faux que la vertu des Astres ne descende außi bien sur le scorpion vivant que sur son image.
  9. Puissantes raisons de Galeotus pour les Talismans.
  10. Responce à l’objection faicte contre Franciscus Ruëus.
  1. Histoire de la mouche & de la sang-süe Talismanique de Virgile, veritable contre M. Naudé. Livre de Gervais non fabuleux comme on pense.
  2. Curieuses & admirables inventions des hommes plus incroyables que les Talismans.
  3. Objections contre les Figures par cy devant incogneües, & leur responce.


TROISIESME PARTIE.

De l’Horoscope des Patriarches ou Astrologie des anciens Hébreux.

SOMMAIRE.
  1. Arguments contre l’Astrologie mal fondez; & comment on peut juger par les voyes de la nature, de la bonne ou mauvaise adventure de l’Enfant.
  2. Conclusion de Sainct Thomas pour l’Astrologie.
  3. Opinion de Guillelmus & Paracelse refutee : Inventeurs de l’Astrologie, &
    mesconte de Pline sur ce subject.
  1. Astrologie comment bonne & mauvaise? Moyse sçavant Astrologue.
  2. Idolatrie d’où venüe, selon Marsile Ficin & Bechay Hebreu? Hanni-Bal & Hasdru-Bal, noms composez, pourquoy?
  3. Croyance de R. Moses & de l’Autheur de la Sapience sur le commencement de la mesme Idolatrie. Conclusion de ce que devant.
  4. Feux allumez anciennement au Soleil & à la Lune, quels?
  5. Raisons qui prouvent l’innocence de ceste curieuse antiquité.

SOMMAIRE.
  1. Instrumens practiquez des Anciens Astrologues. Fable d’Athlas descouverte.
  1. Description de la Sphere Hebraïque.
  2. Questions advancees sur sa fabrique. Opinion admirable de R. Moses sur le nombre des Cieux.
  3. Jugement sur l’ancienneté de ceste Sphere.
  4. Horloge d’Achas, & sa description curieuse non encor veüe.
  5. Conjectures sur la figure de nos Quadrans solaires.

SOMMAIRE.
  1. Choses plus sainctes meslees de Fables.
  2. Fantasies & depravations de Duret sur les Esprits des Planettes, & sur la Cabale Astrologique des Hébreux.
  3. Sottises de Carlo Fabry en la deduction des Anges des sept Electeurs de l’Empire.
  4. Estrange doctrine de Hiccius & de Kunrat sur les Zephirots Planetaires.
  1. Diverses Religions causees par les Astres suivant R. Chomer.
  2. Curieuse Horoscope de Jesus-christ dressee par Bechai, & Cardan.
  3. Peintures, ou Figures Astrologiques sur les conjonctions des Signes cœlestes, attribuees faussement aux Ægyptiens & Arabes, quelles? & par qui trouvees contre Scaliger?

SOMMAIRE.
  1. Configurations cœlestes, marquees anciēnement par des caractères Hébreux.
  2. Peintures des Signes du Ciel dans la Sphere & Mappe-monde des Arabes. Celle de Virgo mysterieuse.
  3. Observation nouvelle sur les noms Hebreux des Planettes.
  4. Table suivant laquelle les Hebreux dressoient une Horoscope. Moyen de s’en servir.
  1. Raisons demonstratives, pourquoy les jours ne suivent l’ordre des Planettes. Table Genethliaque des Anciens Hebreux.
  2. Difference entre les Jugemens qu’on faisoit anciennement sur les Horoscopes, & ceux qu’on fait aujourd’huy. Fable de Lucine descouverte.
  3. La Lune pourquoy appellee Lunus, & Luna, & le Ciel Cœlus & Cœlum.
  4. Raisons nouvelles & veritables, pourquoy les Poëtes ont dit que Saturne mangeoit les Enfans.
  5. Quelles qualitez les Anciens recognoissoient és Signes du Ciel.
  6. Jugemens sur les Livres d’astrologie, de R. Abraham Aben Aré, traduits par le Conciliator.
  7. Planettes estimez benins par les Anciens Hebreux. Curieuse ceremonie du nouveau marié.
  8. Preuve de ceste Ancienne Astrologie par l’Escriture Saincte. Raisons qui preuvent que נר gad (nom du fis de Jaacob) est l’Estoille de Jupiter.
  9. Ægyptiens premiers qui corrompirent ceste Astrologie. Faux toutefois qu’ils
    ayent inventé les characteres Planeteres. Astres rendus fabuleux par les Grecs.
  1. ATHLON, mot d’Horoscope usité par Manile, interprété au vray contre Scaliger.


QUATRIESME PARTIE,

De la Lecture des estoilles, & de tout ce qui est en l’Air.

SOMMAIRE.
  1. Lecture és Metheores, en combien de façons.
  2. Batailles & prodiges espouventables veus en l’air.
  3. Raisons de ceux qui croyent ces prodiges supernaturels.
  1. Raisons contraires. Anges & Saincts qui paroissent quelquesfois és nuës, quels?
  2. Curieuse & nouvelle opinion sur la diverse figure des Nues: & conjecture sur le secret de Thriteme, pour faire entendre des nouvelles de loin.
  3. Resolution sur Les prodiges veus dans les Nües.
  4. Pluyes de sang en figure de Croix, non naturelle contre Cardan.
  5. Manne marquée d’un ו Vav, selon quelques Rabbins, & quelle consequence en pouvons nous tirer contre eux.
  6. Gresle en Languedoc figuree d’armes. Neige estoillee de Keppler.
  7. Arc en Ciel Hieroglyphe de la douleur.
  8. Diverses opinions sur la generation des Cometes ; & à scavoir si elles annoncent naturellement quelque malheur?
  9. Regles pour sçavoir ce que presagent les Colonnes, Espees, Boucliers, Trompettes & Fleches de feu. Lettres Hebraïques veües en clair.
  1. Caracteres imitez du vol des Gruës, & presage pris des Oyseaux.

SOMMAIRE.
  1. Configuration celeste des Grecs soufferte par l’Eglise, quoy que perilleuse. Doctrine nouvelle de la lecture des Estoilles non repugnante à la foy.
  2. Ceste lecture prouvée par l’Escriture saincte interpretation de divers passages sur ce subjet.
  3. Croyance des Anciens Hebreux , Grecs, & Latins sur ce mesme subjet.
  4. Pourquoy peu d’Autheurs du siecle passé s’y sont occupez? Autheurs Modernes comme Reuchlin, Pic Comte de la Mirande, Agrippa Kunrat, Banelli, & Flud, qu’en ont ils descrit?
  1. Intention de Postel pour l’introduire dans l’Europe,
  2. Estoilles rengées non en forme de characteres Arabiques, ny Samaritains, mais Hebraiques. Superstition des Arabes en la lecture de certains mots: leurs lettres tirées des Hebraiques.
  3. Animaux Hieroglyphiques des Egyptiens logez au Ciel non pour servir de lettres. Constellations imparfaites.
  4. Quelles choses faut observer pour sçavoir lire au ciel. Estoilles à quel dessein paroissent elles de nouveau suivant les Rabbins?
  5. Suite des moyens qu’il faut tenir pour entendre ceste Escriture. Estoille de la queue de la grand’ Ourse comment indice des Empires.
  6. Par quel costé on doit commençer à lire au Ciel, & comment il faut interpreter les mots qu’on y trouve,
  7. Lettres celestes qui ont monstré tous les plus grands changemens. Declin de deux puissants Royaumes de l’Orient leu dans le Ciel par R.Chomer.
  8. Sentiment de l’Autheur sur ceste lecture des Cieux.