éléments Wikidata

Livre:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 12.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 12.djvu
TitreŒuvres complètes d’Helvétius, De l’Homme
Volumetome 12
AuteurClaude-Adrien Helvétius Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionP. Didot
Année d’édition1795
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider
Série1234567891011121314

Pages


Chap. XX. L’intérêt fait honorer le vice dans un protecteur,
Chap. XXI. L’intérêt du puissant commande plus impérieusement que la vérité aux opinions générales,
Que cet intérêt les forme, et peut tout.
Chap. XXII. Un intérêt secret cacha toujours aux parlements la conformité de la morale des jésuites et du papisme,
Chap. XXIII. L’intérêt fait nier journellement cette maxime : « Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrois pas qu’on te fît. »
Chap. XXIV. L’intérêt cache aux prêtre honnête homme les maux du papisme,
Que de toutes les religions c’est la plus intolérante.

Chap. XXV. Toute religion intolérante est essentiellement régicide,
Que son intolérance suppose en elle le desir de régner sur les peuples et sur les rois.
Chap. XXVI. Des moyens employés par l’église pour s’asservir les nations,
Chap. XXVII. Des temps où l’église catholique laisse reposer ses prétentions,
Chap. XXVIII. Du temps où l’église fait revivre ses prétentions,
Chap. XXIX. Des prétentions de l’église prouvées par le droit,
Chap. XXX. Des prétentions de l’église prouvées par le fait,
Chap. XXXI. Des moyens d’enchaîner l’ambition ecclésiastique,
Que le tolérantisme seul peut la contenir ; que lui seul peut, en éclairant les esprits, assurer le bonheur et la tranquillité des peuples, dont le caractere est susceptible de toutes les formes que lui donnent les lois, le gouvernement, et sur-tout l’éducation publique.


SECTION X.
De la puissance de l’instruction ; des moyens de la perfectionner ; des obstacles qui s’opposent aux progrès de cette science ; de la facilité avec laquelle, ces obstacles levés, on traceroit un bon plan d’éducation.
Chap. I. L’éducation peut tout,
Chap. II. De l’éducation des princes,
Qu’on n’en peut attendre de grands d’un grand changement dans leur instruction.
Chap. III. Avantage de l’éducation publique sur la domestique,

Chap. IV. Idée générale sur l’éducation physique,
Chap. V. Dans quel moment et quelle position l’homme est susceptible d’une éducation morale,
Chap. VI. De l’éducation relative aux diverses professions,
Chap. VII. De l’éducation morale de l’homme,
Des obstacles qui s’opposent à la perfection de cette partie de l’éducation.
Chap. VIII. Intérêt du prêtre, premier obstacle à la perfection de l’éducation morale de l’homme,
Chap. IX. Imperfection de la plupart des gouvernements, second obstacle à la perfection de l’éducation morale de l’homme,


Chap. X. Toute réforme importante dans la partie morale de l’éducation en suppose une dans les lois et la forme du gouvernement,
Chap. XI. De l’instruction après qu’on auroit levé les obstacles qui s’opposent à ses progrès,