éléments Wikidata

Livre:Kant - Doctrine de la vertu.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kant - Doctrine de la vertu.djvu
TitreDoctrine de la vertu, Pédagogie, Opuscules relatifs à la morale Voir et modifier les données sur Wikidata
AuteurEmmanuel Kant Voir et modifier les données sur Wikidata
TraducteurJules Barni Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionAuguste Durand
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1855
BibliothèqueUniv. Michigan Google
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

- - - - - - - - - -  i  ii  iii  iv  v  vi  i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv  xv  xvi  xvii  xviii  xix  xx  xxi  xxii  xxiii  xxiv  xxv  xxvi  xxvii  xxviii  xxix  xxx  xxxi  xxxii  xxxiii  xxxiv  xxxv  xxxvi  xxxvii  xxxviii  xxxix  xl  xli  xlii  xliii  xliv  xlv  xlvi  xlvii  xlviii  xlix  l  li  lii  liii  liv  lv  lvi  lvii  lviii  lix  lx  lxi  lxii  lxiii  lxiv  lxv  lxvi  lxvii  lxviii  lxix  lxx  lxxi  lxxii  lxxiii  lxxiv  lxxv  lxxvi  lxxvii  lxxviii  lxxix  lxxx  lxxxi  lxxxii  lxxxiii  lxxxiv  lxxxv  lxxxvi  lxxxvii  lxxxviii  lxxxix  xc  xci  xcii  xciii  xciv  xcv  xcvi  xcvii  xcviii  xcix  c  ci  cii  ciii  civ  cv  cvi  cvii  cviii

Éléments métaphysiques de la doctrine de la vertu
001 002 003 004 005 006 007 008 009 010

Introduction à la doctrine de la vertu
011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066

Première partie : doctrine élémentaire
067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162

Deuxième partie : méthodologie
163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184

Pédagogie
185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248

Opuscules relatifs à la morale
249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272

Table des matières
273 274 275 276 277 278 - - - -



INTRODUCTION DU TRADUCTEUR.


ÉLÉMENTS MÉTAPHYSIQUES DE LA DOCTRINE DE LA VERTU.




I. 
Explication du concept d’une doctrine de la vertu. 
 11
II. 
Explication du concept d’une fin, qui est aussi un devoir. 
 18
  
Remarque. 
 19
III. 
Du principe de la conception d’une fin qui est aussi un devoir. 
 20
IV. 
Quelles sont les fins qui sont aussi des devoirs. 
 21
V. 
Explication de ces deux concepts :
A. 
Perfection de soi-même. 
 22
B. 
Bonheur d’autrui. 
 24
VI. 
L’éthique ne donne pas de lois pour les actions (comme le fait la doctrine du droit), mais seulement pour les maximes des actions. 
 26
VII. 
Les devoirs d’éthique sont d’obligation large, tandis que les devoirs de droit sont d’obligation stricte
 28
VIII. 
Exposition des devoirs de vertu comme devoirs larges. 
 31
  
Perfection de soi-même, considérée comme une fin qui est aussi un devoir. 
 31
a. 
Perfection physique. 
 31
b. 
Perfection morale. 
 32
  
Bonheur d’autrui, considéré comme une fin qui est aussi un devoir. 
 34
a. 
Bien-être physique. 
 34
b. 
Bien-être moral. 
 35
IX. 
Ce que c’est qu’un devoir de vertu. 
 36
X. 
Le principe suprême de la doctrine du droit était analytique ; celui de la doctrine de la vertu est synthétique. 
 39

XI. 
Schème des devoirs de vertu. 
 42
XII. 
Prédispositions esthétiques de l’âme relativement aux idées de devoir en général. 
 43
a. 
Du sentiment moral. 
 43
b. 
De la conscience. 
 45
c. 
De l’amour des hommes. 
 47
d. 
Du respect. 
 49
XIII. 
Principes généraux de la métaphysique des mœurs qui doivent être suivis dans l’étude d’une doctrine pure de la vertu. 
 49
XIV. 
De la vertu en général. 
 53
XV. 
Du principe de la distinction de la doctrine de la vertu et de la doctrine du droit. 
 55
  
Remarque : De la doctrine de la vertu, considérée d’après le principe de la liberté intérieure. 
 56
XVI. 
La vertu exige d’abord l’empire de soi-même. 
 57
XVII. 
La vertu présuppose nécessairement l’apathie (considérée comme une force). 
 58
  
Remarque. 
 59
XVIII. 
Notions préliminaires concernant la division de la doctrine de la vertu. 
 60
  
Remarque. 
 62
XIX. 
Divisions de l’éthique. 
 65


Des devoirs envers soi-même en général. 
 69
INTRODUCTION.
§ 1. 
Le concept d’un devoir envers soi-même renferme (au premier aspect) une contradiction. 
 69
§ 2. 
Il y a pourtant des devoirs de l’homme envers lui-même. 
 70
§ 3. 
Solution de cette apparente antinomie. 
 70
§ 4. 
Du principe de la division des devoirs envers soi-même. 
 71

PREMIÈRE DIVISION.
des devoirs parfaits envers soi-même.

CHAPITRE PREMIER.
des devoirs de l’homme envers lui-même en tant qu’être animal.
§ 5. 
 
 75
Article I. 
Du suicide (§ 6). 
 76
  
Questions casuistiques. 
 78
Article II. 
De la souillure de soi-même par la volupté (§ 7). 
 79
  
Questions casuistiques. 
 82
Article III. 
De l’abrutissement de soi-même par l’usage immodéré des aliments (§ 8). 
 84
  
Questions casuistiques. 
 85

CHAPITRE SECOND.
des devoirs de l’homme envers lui-même en tant qu’être moral.
Article I. 
Du mensonge (§ 9). 
 87
  
Remarque. 
 91
  
Questions casuistiques. 
 91
Article II. 
De l’avarice (§ 10). 
 92
  
Questions casuistiques. 
 95
Article III. 
De la fausse humilité (§§ 11 et 12). 
 96
  
Questions casuistiques. 
 100

CHAPITRE TROISIÈME.
première section.
Du devoir de l’homme envers lui-même, considéré comme juge naturel de lui-même (§ 13). 
 105
deuxième section.
Du premier de tous les devoirs envers soi-même (§§ 14 et 15). 
 106

section épisodique.
De l’amphibolie des concepts moraux de réflexion, qui consiste à prendre nos devoirs envers nous-mêmes ou envers les autres hommes pour des devoirs envers d’autres êtres (§ 16). 
 108




DEUXIÈME DIVISION.
des devoirs envers soi-même. – des devois imparfaits de l’homme envers lui-même (relativement à sa fin).
première section.
Du devoir envers soi-même, qui consiste dans le développement et dans l’accroissement de sa perfection naturelle, c’est-à-dire sous le rapport pragmatique (§§ 19 et 20). 
 112
deuxième section.
Du devoir envers soi-même relativement à l’accroissement de sa perfection morale, c’est-à-dire sous le rapport purement moral.(§§ 21 et 22) 
 115

Des devoirs d’amour envers les autres hommes.

CHAPITRE PREMIER.
DES DEVOIRS ENVERS LES AUTRES HOMMES, CONSIDÉRÉS SIMPLEMENT COMME HOMMES.
première section.
Des devoirs d’amour envers les autres hommes.
DIVISION (§§ 23, 24 et 25). 
 119
Du devoir d’amour en particulier (§§ 26, 27 et 28). 
 122
division des devoirs d’amour.
A. 
Du devoir de bienfaisance (§§ 29, 30 et 31). 
 126
  
Questions casuistiques. 
 129
B. 
Du devoir de reconnaissance (§§ 32 et 33). 
 130
C. 
Du devoir de sympathie (§§ 34 et 35). 
 133
  
Questions casuistiques. 
 135

Des vices de le misanthropie contraires aux vertus de le philanthropie (§ 36). 
 136
a. 
L’envie. 
 138
b. 
L’ingratitude. 
 137
c. 
La joie du malheur d’autrui. 
 138
Remarque. 
 140


deuxième section.
Des devoirs de vertu envers les entres hommes, concernant le respect qui leur est dû.
§ 37. 
 
 141
§ 38. 
 
 142
§ 39. 
 
 143
Remarque. 
 144
§ 40. 
 
 144
§ 41. 
 
 145
des vices qui portent atteinte au devoir du respect à l’égard des autres hommes.
A. 
L’orgueil (§ 42). 
 146
B. 
La médisance (§ 43). 
 147
C. 
La raillerie (§ 44). 
 149
Remarque. 
 150

CHAPITRE SECOND.
DES DEVOIRS DE VERTU DES HOMMES ENTRE EUX, AU POINT DE VUE DE LEUR état.


§ 45. 
 
 151


CONCLUSION DE LA DOCTRINE ÉLÉMENTAIRE


De l’union intime de l’amour et du respect dans l’amitié (§§ 46 et 47). 
 158
APPENDICE. Des vertus de société (§ 48 ). 
 160


PREMIÈRE SECTION.

Didactique (§§ 40, 50, 51, 52). 
 165
Remarque. Fragment d’un catéchisme moral 
 170
DEUXIÈME SECTION.
Ascétique (§ 53). 
 175


CONCLUSION.

La religion, comme science des devoirs envers Dieu, est placée au delà des limites de la pure philosophie morale 
 178
Remarque finale. 
 181



Introduction 
 187
Traité 
 202
A. 
De l’éducation physique 
 203
B. 
De l’éducation pratique 
 234





fin de table.