éléments Wikidata

Livre:Viard - Grandes chroniques de France - Tome 3.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Viard - Grandes chroniques de France - Tome 3.djvu
TitreLes Grandes Chroniques de France Voir et modifier les données sur Wikidata
Volume3
ÉditeurJules Viard Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionÉdouard Champion, libraire de la Société de l’histoire de France Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1923
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider
Série12345678910

Pages

Couv. Couv. Garde Garde Garde Garde Faux-titre Imprimeur Titre -- Imprimatur --


Introduction

 i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv  xv  xvi  xvii  xviii  xix  xx  xxi  xxii  xxiii  xxiv  xxv  xxvi

Livre premier

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089

Livre deuxième

090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139

Livre troisième

140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198

Livre quatrième

199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258

Livre cinquième

259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302

Sommaires

303 304 305 306 307 308 309 310 311 312


Garde Garde Garde Garde Couv. Couv.

SOMMAIRES






Chapitre I. Éginhard, chapelain de Charlemagne, et Turpin, archevêque de Reims, nous font connaître la vie de ce souverain, p. 4-5. — Vie des derniers rois mérovingiens sous les maires du palais, p. 6-7. — Défaite des Sarrasins par Charles-Martel près de Poitiers et sur la Berre, p. 7-8. — Retraite de Carloman, frère de Pépin le Bref, au mont Soracte. Déposition de Childéric III. Couronnement de Pépin le Bref, p. 8.
Chapitre II. Guerres de Charlemagne contre Hunald, duc d’Aquitaine, contre les Lombards, contre les Saxons, p. 9-12. — Autres guerres en Espagne et en Gascogne, en Bretagne, en Italie, en Pouille et en Calabre, p. 13-14.
Chapitre III. Guerres contre Tassillon, duc de Bavière, contre les Esclavons, contre les Huns en Pannonie, contre les Normands, p. 14-20.
Chapitre IV. Après la mort de Pépin le Bref, partage du royaume entre ses deux fils, Charles et Carloman. Guerre contre Hunald en Aquitaine, p. 19-22. — La reine Berthe demande à Didier, roi de Lombardie, la main de sa fille pour Charlemagne, p. 23. — Mort de Carloman ; Charlemagne est seul roi de toute la France, p. 23-24. — Mort du pape Étienne III. Guerre contre les Saxons ; destruction de l’idole d’Irmensul, p. 24-25. — Charlemagne répudie la fille de Didier et épouse Hildegarde. Guerre contre les Lombards pour secourir le pape Adrien Ier. Mort d’Hunald, duc d’Aquitaine, p. 26-27. — Voyage de Charlemagne à Rome ; il prend Pavie, le roi Didier et toute sa famille. Fin du royaume de Lombardie, p. 28-29.
Chapitre V. Agression des Saxons sur les frontières de France ; ils essaient d’incendier la chapelle de saint Boniface à Fritzlar, p. 30-31. — Charlemagne les bat sur le Weser et reçoit leur soumission, p. 31-33. — Révolte et châtiment de Rotgaud, duc de Frioul, p. 33. — Nouvelles attaques des Saxons, qui font ensuite leur soumission sur la Lippe. p. 34-35.
Chapitre VI. Witikind se réfugie auprès du roi de Danemark, p. 36. — Expédition de Charlemagne contre les Sarrasins en Espagne ; désastre de Roncevaux, p. 37-38. — Nouveau soulèvement des Saxons ; sa répression, p. 38-39. — Entrevue de Charlemagne et d’Hildebrand, duc de Spolète, p. 40. — Défaite des Saxons à Bocholt ; ils se soumettent à nouveau, p. 41-42.
Chapitre VII. Charlemagne va à Rome avec sa femme Hildegarde et ses deux fils Pépin et Louis ; le pape Adrien couronne le premier comme roi de Lombardie et le second comme roi d’Aquitaine. Thomas, archevêque de Milan, baptise Gisèle, fille de Charlemagne, p. 42-43. — Soumission de Tassillon, duc de Bavière, p. 44. — Messages des Huns et de Sigefroi, roi de Danemark, p. 45. — Soulèvement des Saxons ; défaite du comte Théoderic, p. 46-48. — Charlemagne fait exécuter 4,500 Saxons à Verden. Soulèvement de Tassillon, duc de Bavière, p. 49.
Chapitre VIII. Mort de la reine Hildegarde. Charlemagne bat les Saxons à Detmold et sur la Hase et épouse Fastrade. Mort de la reine Berthe, p. 50-51. — Charlemagne ravage la Saxe et son fils Charles bat les Saxons sur la Lippe, p. 52-53. — Continuation de la guerre de Saxe ; assemblée de Paderborn, p. 54. — Soumission des Saxons. Révolte des Francs orientaux, p. 55.
Chapitre IX. Guerre contre les Bretons, p. 56. — Expédition de Charlemagne en Italie ; soumission d’Arachis, duc de Bénévent, p. 57-58. — Le pape Adrien Ier cherche à faire conclure la paix entre Tassillon, duc de Bavière, et Charlemagne, p. 59-60. — Assemblée de Worms, p. 60.
Chapitre X. Soumission de Tassillon. Assemblée d’Ingelheim. Tassillon est relégué dans un couvent, p. 60-62. — Défaite des Huns, qui attaquaient la marche de Frioul et la Bavière, p. 63. — Défaite des Grecs en Calabre, p. 63-64. — Soumission des Wiltzes, p. 64-66. — Séjours de Charlemagne à Worms et à Salz, p. 66-67.
Chapitre XI. Guerre contre les Huns, p. 67-69. — Hérésie de Félix, évêque d’Urgel, p. 70. — Conspiration de Pépin le Bossu, p. 71. — Charlemagne tente en vain d’unir le Rhin au Danube par un canal, p. 72. — Attaques des Sarrasins et des Saxons, p. 73. — Concile de Francfort qui condamne l’hérésie de Félix. Mort de la reine Fastrade. Défaite des Saxons, p. 73-75.
Chapitre XII. Charlemagne ravage la Saxe. Message des Huns, p. 75-76. — Mort du pape Adrien Ier ; élection de Léon III, p. 76-77. — Pépin, fils de Charlemagne, bat les Huns qui se font ensuite baptiser. Soumission de Zadon, gouverneur de Barcelone, p. 78. — Campagne de Saxe. Ambassades des Sarrasins, de Constantin VI, empereur d’Orient, des Huns, d’Alphonse, roi d’Espagne, p. 79-80. — Soulèvement des Saxons ; ils sont défaits par les Abodrites, p. 80-81. — Ambassades d’Irène, impératrice d’Orient, d’Alphonse, roi d’Espagne. Invasion des îles Baléares par les Maures, p. 82-83.
Chapitre XIII. Le pape Léon III est attaqué et blessé dans un guet-apens à Rome ; il demande aide à Charlemagne qui le rétablit sur son siège, p. 83-85. — Mort de Gérold, tué par les Huns, et d’Héric, duc de Frioul. Soumission des Bretons. Défaite des Maures aux îles Baléares, p. 86-87. — Azan livre Huesca. Présents du patriarche de Jérusalem. Défense des côtes de France contre les Normands. Mort de la reine Liutgarde, p. 87-88. — Charlemagne va à Ravenne, à Ancône et à Rome. Justification du pape Léon III. Le patriarche de Jérusalem envoie les clefs du Saint-Sépulcre à Charlemagne, p. 88-89.



Chapitre I. Couronnoment de Charlemagne, par le pape Léon III, comme empereur des Romains, p. 92-93. — Punition des rebelles qui avaient déposé le pape, p. 93-94. — Tremblements de terre et épidémies, p. 94-95. — Ambassadeurs et présents d’Haroun-Al-Raschid, p. 95-96. — Prise de Barcelone et de Chieti. Le roi de Perse envoie un éléphant à Charlemagne. Message de l’impératrice Irène, p. 96-98. — Prise de villes en Lombardie et de Winigise, duc de Spolète. Ambassade de l’empereur d’Orient, p. 98-100.
Chapitre II. Déportation des Saxons, p. 100. — Défection du roi de Danemark. Voyage du pape Léon III en France, p. 101-102. — Arrangement du chef des Huns avec Charlemagne. Expédition contre les Esclavons, p. 102-103. — Ambassades des Vénitiens et des Dalmates. Partage d’une partie de l’Empire entre les fils de Charlemagne, p. 103-104. — Expéditions contre les Esclavons, en Bohême, en Corse. Nicéphore, empereur d’Orient, cherche à reprendre la Dalmatie, p. 105-107.
Chapitre III. Éclipses de lune et de soleil, p. 107-108. — Ambassades et présents du roi de Perse, p. 109-110. — Expédition contre les Maures en Corse, p. 110. — Paix entre Pépin, roi de Lombardie, et l’empereur d’Orient, p. 110-111. — Expédition contre les Danois ; Godefroid, roi de Danemark, fait élever un mur de la mer du Nord à la mer Baltique, p. 111-113.
Chapitre IV. Ardulphe, roi de Northumberland, est chassé de son pays, p. 113-114. — Expéditions des Grecs en Italie et de Louis, roi d’Aquitaine, en Espagne, p. 114-115. — Capture d’un envoyé du pape par des pirates, p. 115. — Les Grecs ravagent la Toscane et les Maures l’île de Corse. Entrevue du roi de Danemark et de Charlemagne pour régler les différends pendants entre les Abodrites et les Danois, p. 116-117. — Synode d’Aix-la-Chapelle. Zèle de Charlemagne pour le service religieux ; ses dons aux églises et aux pauvres ; ses capitulaires, p. 118-120. — Construction d’une ville sur la Stör, rivière de Danemark, p. 120-121
Chapitre V. Négociations d’Amoros, émir de Saragosse, avec Charlemagne, p. 121-122. — Éclipse de lune. Ravage de la Corse par les Maures. Expédition de Pépin, roi de Lombardie, contre Venise et en Dalmatie, p. 122-123. — Ravage de la Frise par les Danois. Mort de l’éléphant donné par le roi de Perse. Mort de Godefroid, roi de Danemark, et de Pépin, roi de Lombardie. Ambassades de l’empereur d’Orient et du calife de Cordoue, p. 123-125. — Éclipses de soleil et de lune. Ravage de la Corse. Amingue succède à Godefroid, roi de Danemark. Ambassade de Charlemagne à l’empereur d’Orient, p. 126-127.
Chapitre VI. Conclusion de la paix avec les Danois, p. 128. — Expéditions contre les Wiltzes et contre les Huns, p. 128-129. — Hostilité des Grecs. Restauration de la Tour d’Ordre à Boulogne-sur-Mer. Messages du roi de Danemark et des Esclavons. Mort de Charles, fils de Charlemagne ; d’Amingue, roi de Danemark, et de Nicéphore, empereur d’Orient. Ambassade de ce dernier auprès de Charlemagne, p. 130-132. — Ravages des Maures en Italie, en Sardaigne et en Corse. Attaque de l’Écosse par les Normands. Paix avec le calife de Cordoue et avec le roi de Danemark. Éclipse de soleil, p. 132-134.
Chapitre VII. Charlemagne fait reviser par Paul Diacre les œuvres des Pères de l’Église. Synode d’Aix-la-Chapelle, p. 134-135. — Ambassade de Michel, empereur d’Orient. Charlemagne associe à l’Empire son fils Louis, roi d’Aquitaine, et donne le royaume de Lombardie à Bernard, son neveu, p. 135-136. — Conciles de Mayence, de Reims, de Chalon-sur-Saône, de Tours et d’Arles. Conclusion de la paix avec le Danemark, fin de l’anarchie en ce pays, p. 136-137. — Ravages des Maures en Corse et en Italie. Luttes des empereurs d’Orient, Michel et Léon, contre les Bulgares. Mesures prises par Charlemagne pour défendre l’Empire contre les Normands et contre les Maures, p. 137-139.



Chapitre I. Églises et édifices construits par Charlemagne, p. 142-144. — Femmes et enfants de Charlemagne ; manière dont il éleva ces derniers, p. 144-148. — Conspiration de Pépin le Bossu, p. 148-149.
Chapitre II. Charité de Charlemagne à l’égard des pèlerins ; son portrait, sa manière de vivre, son instruction, p. 149-154.
Chapitre III. Clément le Scot et Alcuin viennent en France. Enseignement d’Alcuin et de Pierre de Pise, p. 155-158. — Réforme des offices religieux. Déférence de Charlemagne pour l’église de Rome, p. 158-159. — Punition des moines de l’abbaye de Saint-Martin de Tours, p. 159-160.
Chapitre IV. Conquête de la Palestine et prise de Jérusalem par les Sarrasins. Lettres du patriarche de Jérusalem et de Constantin, empereur d’Orient, pour demander aide à Charlemagne, p. 160-167.
Chapitre V. Arrivée des ambassadeurs de l’empereur d’Orient à Paris, p. 168-169. — Départ de Charlemagne et de son armée ; égaré dans une forêt immense, il est remis sur le chemin de Jérusalem par un oiseau, p. 170-172.
Chapitre VI. Après avoir repris Jérusalem et délivré la Terre-Sainte, Charlemagne revient à Constantinople et, au lieu de toutes les richesses que lui offre l’empereur Constantin, n’accepte que les saintes reliques de la passion de Notre-Seigneur, p. 172-177.
Chapitre VII. Comment on retrouve les saintes reliques ; prière de Charlemagne, miracles survenus à l’ouverture de la châsse, p. 177-181.
Chapitres VIII et IX. Suite des miracles, p. 181-186. — Énumération des reliques emportées par Charlemagne, p. 187.
Chapitres X et XI. Départ de Charlemagne pour le château de Limedon. Nouveaux miracles, p. 187-191. — Charlemagne apporte les saintes reliques à Aix-la-Chapelle et fixe la période pendant laquelle elles seront exposées à la vénération des fidèles, p. 192-193.
Chapitre XII. Établissement du Landit. Liste des archevêques, évêques et abbés alors présents à Aix-la-Chapelle, p. 193-196. — Charlemagne demande à être enterré à Aix-la-Chapelle, p. 196. — Comment les saintes reliques furent dans la suite apportées à l’abbaye de Saint-Denis et la foire du Landit transférée d’Aix-la-Chapelle à Saint-Denis, p. 196-198.



Chapitre I. Saint Jacques apparaît à Charlemagne et lui demande de délivrer des mains des Sarrasins son tombeau qui est en Galice, p. 202-204. — Charlemagne va en Espagne et délivre le tombeau de saint Jacques, p. 204-206.
Chapitre II. Énumération des villes et des provinces que Charlemagne prit en Espagne, p. 206-212. — Prise de Luiserne, p. 213. — L’idole de Salancadis, p. 214-215. — Églises fondées par Charlemagne en Espagne et en France, en l’honneur de saint Jacques. Fondation de l’église Notre-Dame à Aix-la-Chapelle, p. 215-216.
Chapitre III. Charlemagne retourne en Espagne pour en chasser Agolant qui l’avait reconquise, p. 216. — Punition d’un déloyal exécuteur testamentaire, p. 217-218. — Bataille d’Agolant contre Charlemagne sur la Céa. Miracle des lances qui se couvrirent d’écorce et de feuilles, p. 218-220.
Chapitre IV. Agolant réunit une nouvelle armée et s’empare d’Agen. Charlemagne déguisé en messager va le trouver ; siège et prise d’Agen, p. 221-224. — Fuite d’Agolant sur Saintes. Nouveau miracle des lances couvertes d’écorce et de feuilles. Poursuite des Sarrasins qui sortent de France et rentrent à Pampelune, p. 225-226. — Charlemagne revient en France pour y rassembler une grande armée ; principaux chefs de cette armée ; il retourne en Espagne pour se battre contre Agolant, p. 227-230.
Chapitre V. Entrevue d’Agolant et de Charlemagne, p. 230-233. — Défaite des Sarrasins qui combattent successivement contre les chrétiens. Agolant demande le baptême, puis le refuse quand il voit comment les pauvres sont traités à la cour de Charlemagne, p. 233-236.
Chapitre VI. Défaite de l’armée sarrasine ; Agolant est tué, p. 236-237. — Charlemagne campe sur l’Arga ; les chrétiens qui retournent au champ de bataille pour piller sont tués par les Sarrasins, p. 238-239. — Défaite du roi sarrasin Forré. Miracle des croix rouges, p. 239-240.
Chapitre VII. Le géant Ferragut vient au secours des Sarrasins ; il prend successivement vingt des meilleurs chevaliers de l’armée de Charlemagne, p. 240-241. — Duel de Roland et de Ferragut, p. 241-243.
Chapitre VIII. Discussion théologique entre Roland et Ferragut, p. 244-249. — Roland tue Ferragut ; défaite des Sarrasins, p. 249-250.
Chapitre IX. Charlemagne attaque l’émir de Cordoue et une grande armée sarrasine devant cette ville. Stratagème employé par les Sarrasins pour épouvanter les chevaux de l’armée chrétienne, p. 250-251. — Les chrétiens déjouent ce stratagème et battent les Sarrasins. Partage de l’Espagne entre les Français qui avaient suivi Charlemagne, p. 252-253.
Chapitre X. Visite de Charlemagne à Saint-Jacques de Compostelle. Un concile d’évêques soumet l’Espagne et la Galice à l’église de Compostelle, p. 253-255. — Les trois principales églises du monde sont Rome, Compostelle et Éphèse, p. 255-256. — Portrait, force et mœurs de Charlemagne ; sa garde de nuit, p. 257-258.



Chapitre I. Trahison de Ganelon, p. 261-263. — Marsile et Baligant attaquent et massacrent la majeure partie de l’arrière-garde de l’armée de Charlemagne, p. 263-264. — Punition du péché d’adultère ; grande faute des princes qui emmenèrent des femmes dans une armée, p. 265-266.
Chapitre II. Roland rallie avec son olifant les chrétiens qui survivent, p. 266-267. — Il se rue au milieu des Sarrasins et tue Marsile, p. 267-268. — Grièvement blessé, il essaie en vain de briser son épée Durendal, p. 268-270. — Il sonne de l’olifant pour appeler Charlemagne à son aide ; Ganelon dissuade Charlemagne de répondre à cet appel, p. 270-271. — Roland étant sur le point de mourir, Baudoin prend son épée et son olifant et va rejoindre l’armée de Charlemagne, p. 272.
Chapitre III. Confession et prières de Roland, p. 273-275. — Mort et éloge de Roland, p. 275-277.
Chapitre IV. Vision de Turpin ; l’âme de Marsile est portée aux enfers ; celle de Roland au ciel, p. 277-278. — Plaintes de Charlemagne devant le cadavre de Roland, p. 278-279.
Chapitre V. Obsèques de Roland, p. 280. — Recherche des cadavres dans la vallée de Roncevaux. Poursuite des Sarrasins ; arrêt du soleil pendant trois jours. Supplice de Ganelon, p. 281-283. — Embaumement et transport des cadavres dans les cimetières d’Arles et de Bordeaux, p. 283-284.
Chapitre VI. Roland est enterré à Blaye ; Olivier et plusieurs rois et princes à Belin ; un grand nombre d’autres personnages à Bordeaux, au cimetière Saint-Seurin, p. 284-286. — Libéralités de Charlemagne en l’honneur de ceux qui furent tués à Roncevaux, p. 286. — Personnages enterrés à Arles, aux Aliscamps. L’archevêque Turpin se retire à Vienne et Charlemagne rentre à Paris, p. 286-287.
Chapitre VII. Charlemagne réunit un concile ; ses donations à Saint-Denis, p. 288-290. — Dernières années de Charlemagne. Une vision annonce sa mort à Turpin alors à Vienne, p. 290-292.
Chapitre VIII. Dons de Charlemagne aux églises de France ; ses bienfaits pour l’Église, p. 292-293. — Sépulture de Charlemagne à Aix-la-Chapelle ; signes précurseurs de sa mort, p. 293-294. — Mort de Turpin à Vienne. Signification des noms de Roland, d’Olivier, de Charlemagne, de Turpin, p. 295-296.
Chapitre IX. Siège et prise de Grenoble par Roland, p. 297-299.
Chapitre X. Pillage de l’église Saint-Jacques de Compostelle par les troupes de l’émir de Cordoue ; punition des pillards, p. 299-300. — Un sarrasin qui cherche à détruire l’église Saint-Romain est changé en pierre, p. 301. — Départ de l’émir de Cordoue, p. 301-302.

LES
GRANDES CHRONIQUES
DE
FRANCE


PUBLIÉES
POUR LA SOCIÉTÉ DE L’HISTOIRE DE FRANCE
PAR
JULES VIARD




TOME TROISIÈME
(CHARLEMAGNE)


Marque éditeur Société de l’Histoire de France.png


À PARIS
LIBRAIRIE ANCIENNE ÉDOUARD CHAMPION
libraire de la société de l’histoire de france
5, quai malaquais
M DCCCC XXIII
404