Discussion Livre:Hémon - Maria Chapdelaine, 1916.djvu/Diff

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Livre:Hémon - Maria Chapdelaine, 1916.djvu

-LOUIS HEIVIOIN MARIA
+LOUIS HÉMON {{-|4}} MARIA
-français Précédé de deux préfaces: par M. Emile Routroux, de YAcadémie française,
+français {| |Précédé de deux préfaces : par M. Émile Boutroux, de l’Académie française,
-de Moxtigxy, de
+de Montigny, de
-Canada. Illustrations
+Canada. |} {{-|5}} Illustrations
-Suzor-Côté Ouvrage
+Suzor-Côté {{-|5}} Ouvrage
-Secrétaire dEtat du
+Secrétaire d’État du
-éditeur, LA COMPAGNIE ü’iMPRIMERIE GODIN-MENARD, LIMITÉE 41, RUE BOXSECOURS, 41
+éditeur, la compagnie d’imprimerie godin-méanrd, limitée 41, rue bonsecours, 41
-J.-A. LsFebvre. Entered
+J.-A. LeFebvre. {{-|5}} Entered
-1916 by\t’ J.
+1916 by J.
-in tlie Office of tlie Librarian
+in the Office of the Librarian
-CHAPDELAINE Louis
+CHAPDELAINE {{-|5}} Louis
-fait scs études
+fait ses études
-cette nou¬ velle qu’il
+cette nouvelle qu’il
-comme “remarquable par
+comme « remarquable par
-écrivains français”. Louis
+écrivains français ». Louis
-à l’una¬ nimité le
+à l’unanimité le
-à ï’Auto qui
+à l’Auto qui
-concours litté-> raire (février
+concours littéraire (février
-d’en-tête, misportifs, mi-littéraires.
+d’en-tête, mi-sportifs, mi-littéraires.
-ville fran¬ çaise. Louis
+ville française. Louis
-et particu¬ lièrement à
+et particulièrement à
-Chapdelaine.
+Chapdelaine. {{:Maria Chapdelaine/Sommaire}}
-d’éditer Marin Chapdelaine
+d’éditer Maria Chapdelaine
-de France; car
+de France ; car
-tombèrent sons les
+tombèrent sous les
-essais pro¬ mettant un
+essais promettant un
-de faîne des
+de faire des
-points par¬ venus au ncc plus
+points parvenus au nec plus
-II PRÉFACE Louis
+Louis
-était, hélas!) un
+était, hélas !) un
-et d’éduca¬ tion parisienne.
+et d’éducation parisienne.
-de lar¬ geur. Les
+de largeur. Les
-colonisateur, et. vers
+colonisateur, et, vers
-raconte “l’implacable vie” que
+raconte « l’implacable vie » que
-les fon¬ dateurs des
+les fondateurs des
-dont "les jeunesses
+dont « les jeunesses
-la misère”. Louis
+la misère ». Louis
-lecteur fran¬ çais que,
+lecteur français que,
-Le “pays de Québec” que
+Le « pays de Québec » que
-travail essen¬ tiel et
+travail essentiel et
-du pion¬ nier défricheur
+du pionnier défricheur
-du “pays de
+du « pays de
-PBÉFACE m Québec’* se
+Québec » se
-très certaine¬ ment voulu,
+très certainement voulu,
-tempérament d’ar¬ tiste recherchant
+tempérament d’artiste recherchant
-littéraire s’in¬ téressa aux
+littéraire s’intéressa aux
-sont rêfractaires aux
+sont réfractaires aux
-est l’enne¬ mie, la
+est l’ennemie, la
-de l’exis¬ tence de
+de l’existence de
-Chapdelaine “fait de la terre” dans
+Chapdelaine « fait de la terre » dans
-de Pêribonka. C’est
+de Péribonka. C’est
-installation “dans le bois”. “La terre
+installation « dans le bois ». « La terre
-pour l’avoir”. La
+pour l’avoir ». La
-besogne, “toujours aussi capablement, en¬ couragée et
+besogne, « toujours aussi capablement, encouragée et
-de malice”. Les
+de malice ». Les
-qu’elle s’épa¬ nouit dans
+qu’elle s’épanouit dans
-ambitions diffé¬ rentes avec
+ambitions différentes avec
-cette igno¬ rance naturelle ou “abécédaire” de
+cette ignorance naturelle ou « abécédaire » de
-PRÉFACE (française ) En
+PRÉFACE (française) En
-nous eut vivement touchés. A cette
+nous eût vivement touchés. À cette
-très particu¬ lièrement dans
+très particulièrement dans
-et d’attache¬ ment à
+et d’attachement à
-nos popu¬ lations de l’ouest? Français
+nos populations de l’ouest ? Français
-par la¬ quelle l’auteur
+par laquelle l’auteur
-: “Au pays de Qué¬ bec rien
+: « Au pays de Québec rien
-doit changer.” Barement aussi,
+doit changer. » Rarement aussi,
-fut mieuxapproprié à
+fut mieux approprié à
-peu com¬ mune que
+peu commune que
-avaient rem¬ pli son
+avaient rempli son
-exercices physiques; et
+exercices physiques ; et
-d’un ro¬ cher. à
+d’un rocher. à
-de ris¬ ques, de dangers; et,
+de risques, de dangers ; et,
-il enten¬ dait chanter
+il entendait chanter
-s’offrait amoureuse¬ ment aux
+s’offrait amoureusement aux
-de l’Ecole des
+de l’École des
-XVIII PRÉFACE se
+se
-en ré¬ cits fidèles
+en récits fidèles
-justesse d’expres¬ sion, une
+justesse d’expression, une
-une propor¬ tion heureuse
+une proportion heureuse
-journal “L’Auto”. Il
+journal « L’Auto ». Il
-journal “Le Temps” une nou¬ velle anglaise
+journal « Le Temps » une nouvelle anglaise
-une mer¬ veille d’observation.
+une merveille d’observation.
-Louis Ilémon était
+Louis Hémon était
-qui vi¬ vent (i leur
+qui vivent à leur
-observe, arec une
+observe, avec une
-vies hu¬ maines avec
+vies humaines avec
-elles s’écou¬ lent. Comment
+elles s’écoulent. Comment
-les tor¬ rents déchaînes
+les torrents déchaînes
-son cœur; jaillit la poésie; et,
+son cœur ; jaillit la poésie, et,
-pressants, l’idcal amour
+pressants, l’idéal amour
-Louis Ilémon est
+Louis Hémon est
-son sujet; mais,
+son sujet ; mais,
-PRÉFACE I XIX son œuvre, Vhomme de
+son œuvre, l’homme de
-désormais inef¬ façables. On gartage la
+désormais ineffaçables. On partage la
-quelque étonne¬ ment, on
+quelque étonnement, on
-ce redou¬ table problème: Quelle
+ce redoutable problème : Quelle
-notre vie? Il
+notre vie ? Il
-d’être poursuivie? Cher
+d’être poursuivie ? Cher
-et géné¬ reuse. Soyez
+et généreuse. Soyez
-fois remercié; recevez
+fois remercié ; recevez
-souvenir recon¬ naissant. Emile BOUTROUX de VAcadémie française.
+souvenir reconnaissant. Émile BOUTROUX de l’Académie française.
-juillet 1916,
+juillet 1916.
-MARIA CHAPDELAINE i “Ite, missa est/’ La
+I « Ite, missa est. » La
-pas en¬ core venues.
+pas encore venues.
-si pro¬ che qu’elle
+si proche qu’elle
-2 MARIA CHAPDEIAINE les
+les
-à l’au¬ tre, l’entre-croisement
+à l’autre, l’entre-croisement
-propos sé¬ rieux ou
+propos sérieux ou
-pétrie d’in¬ vincible allégresse
+pétrie d’invincible allégresse
-le for¬ geron, s’enorgueillissait
+le forgeron, s’enorgueillissait
-habillement améri¬ cain aux
+habillement américain aux
-épaules matelassées; seulement
+épaules matelassées ; seulement
-lui Egide Simard,
+lui Égide Simard,
-de loutre parlaient
+de loutre, parlaient
-les jours: vête¬ ment court
+les jours : vêtement court
-laine grise dans
+laine gris dans
-d’orignal. —Eh bien,
+d’orignal. — Eh bien,
-de l’eau?
+de l’eau ?
-3 —Pas pire,
+3 — Pas pire,
-! Chacun
+! {{IllustPP|img=Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 27.png|txt=« Ite missa est ». La porte de l’église de Péribonka s’ouvrit et les hommes commencèrent à sortir.}} Chacun
-de “Ite missa est”. La porte de l’église de Péribonlca s’ouvrit et les hommes commencèrent à sortir (page 1). contrainte.
+de contrainte.
-premières nouffées ils
+premières bouffées ils
-lac SaintJean et
+lac Saint-Jean et
-4 MARIA CHAPDELAINE voient
+voient
-chemins. —Le lac
+chemins. — Le lac
-fût mon¬ trée. —Je vous
+fût montrée. — Je vous
-les dernières neiges.
+les premières neiges.
-côte. —Les travaux
+côte. — Les travaux
-MARIA Hpi ATDELAINE 5 venir
+venir
-vous vou¬ lez que
+vous voulez que
-vers lui; d’autres, in¬ souciants, se
+vers lui ; d’autres, insouciants, se
-à demi voix: —Et qui
+à demi-voix : — Et qui
-un “foreman” à trois pias¬ tres par jour? C’est
+un « foreman » à trois piastres par jour ? C’est
-fort. —Un arpenteur
+fort. — Un arpenteur
-Il poursuivait: —Il y a “icitte” deux
+Il poursuivait : — Il y a « icitte » deux
-6 MARIA CHAPDELAINE avez
+avez
-bien adressezvous à
+bien adressez-vous à
-payeront “cash” pour
+payeront « cash » pour
-de pre¬ mière classe.
+de première classe.
-remplaça. —Qui veut
+remplaça. — Qui veut
-répondit. —On les
+répondit. — On les
-la grand’¬ race à
+la grand’race à
-des “écureux” pour
+des « écureux » pour
-clôtures. —Vingt-cinq cents
+clôtures. — Vingt-cinq cents
-dérision. —Cinquante cents ! —Une piastre ! —Ne fais
+dérision. — Cinquante cents ! — Une piastre ! — Ne fais
-s’obstina. —Une piastre.
+s’obstina. — Une piastre.
-d’autres enchères; mais
+d’autres enchères ; mais
-MARIA CHAPDELAINE Pendant
+Pendant
-avaient com¬ mencé à
+avaient commencé à
-étaient pres¬ que toutes
+étaient presque toutes
-de four¬ rure ou
+de fourrure ou
-drap épais; car
+drap épais ; car
-la plu¬ part des
+la plupart des
-de plan¬ ches. D’autres
+de planches. D’autres
-propos plai¬ sants, les
+propos plaisants, les
-avaient pres¬ que tous
+avaient presque tous
-: —Maria Chapdelaine
+: — Maria Chapdelaine
-sa pro¬ menade à
+sa promenade à
-père Chapde¬ laine qui
+père Chapdelaine qui
-8\tMARIA CHAPDELAIXE —Samuel Chapdelaine,
+— Samuel Chapdelaine,
-? —C’est ça. —Et la
+? — C’est ça. — Et la
-Maria... —Oui. Elle
+Maria... — Oui. Elle
-à Ma¬ ria Chapdelaine
+à Maria Chapdelaine
-: —Une belle
+: — Une belle
-dit-il. —Certain !
+dit-il. — Certain !
-et vail¬ lante avec
+et vaillante avec
-comment estce que
+comment est-ce que
-son père* et
+son père et
-les prit ils se re¬ culèrent gauchement,
+les prit, ils se reculèrent gauchement,
-MARIA CIIAPDELAINE 9 rivière
+rivière
-se dis¬ persaient peu
+se dispersaient peu
-du vil¬ lage :
+du village :
-qui vènaient des “rangs”, ces
+qui venaient des « rangs », ces
-forêt, déta¬ chaient l’un
+forêt, détachaient l’un
-des mar¬ ches de
+des marches de
-aborda. —Bonjour, monsieur
+aborda. — Bonjour, monsieur
-un “adon” que
+un « adon » que
-par “icitte”. Ses
+par « icitte ». Ses
-regard dévisa¬ geait, interrogeait
+regard dévisageait, interrogeait
-ingénue. —François Paradis
+ingénue. — François Paradis
-un “adon” de
+un « adon » de
-10 MARIA CHAPDELAINE longtemps
+longtemps
-répondit pas; il regar¬ dait’ Maria
+répondit pas ; il regardait Maria
-tour. —Tu te
+tour. — Tu te
-Mistassini, Maria? Il
+Mistassini, Maria ? Il
-guère. —Vous non
+guère. — Vous non
-c’est différent; elle a changé; mais
+c’est différent ; elle a changé ; mais
-à Saint-Michel-deMistassini, au
+à Saint-Michel-de-Mistassini, au
-de l’après-midi; mais
+de l’après-midi ; mais
-vision d’hier: le
+vision d’hier : le
-étonnante longueur; les
+étonnante longueur ; les
-géant. —François Paradis
+géant. — François Paradis
-sûr, “son” père,
+sûr, « son » père,
-MARIA CIIAPDELAINE 11 —Non, monsieur
+— Non, monsieur
-les sauvages du
+les Sauvages du
-yeux. —Remontez-vous aujourd’hui ? interrogeat-il. —Oui; de
+yeux. — Remontez-vous aujourd’hui ? interrogea-t-il. — Oui ; de
-dîner. —Je suis
+dîner. — Je suis
-trois semaines, dès
+trois semaines dès
-aux sau¬ vages; nous
+aux Sauvages ; nous
-soir. —C’est correct, François; on
+soir. — C’est correct, François ; on
-rivière Péribonka; mais
+rivière Péribonka ; mais
-la déso¬ lation touffue
+la désolation touffue
-12 MARIA CHAPDELAINE désolation
+désolation
-de sou¬ ches, si
+de souches, si
-n’avait ja¬ mais connu
+n’avait jamais connu
-des mai¬ sons et des cultures; et
+des maisons et des cultures ; et
-qui l’en¬ tourait ce
+qui l’entourait ce
-pouvait mainte¬ nant attendre.
+pouvait maintenant attendre.
-printemps qui arrivait, peutêtre ... ou
+printemps arrivait, peut-être... ou
-î£ A È I A CHAPDÉLAIlîË 13
+MARIA CHAPDELAINE 13
-monologue Napoléon Laliberté se préparait à crier, comme toutes les semaines, les nouvelles de la paroisse (page 4). se
+monologue se
-secoués.
+secoués. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 37.png|400px}}
-14 MAEIA CHAPDELAINE La
+La
-glace de printemps. —Vous devez
+glace du printemps. — Vous devez
-jours. —Tout le
+jours. — Tout le
-durera en¬ core longtemps,
+durera encore longtemps,
-du vil¬ lage viendront
+du village viendront
-que Ma¬ ria ait
+que Maria ait
-bois. —Elle a
+bois. — Elle a
-à SaintPrime, avec
+à Saint-Prime, avec
-de chant et
+de chants et
-et beau; puis après
+et beau ; puis, après
-de silence il
+de silence, il
-: —Avez-vous cuit
+: — Avez-vous cuit
-quelques instants et
+quelques instants, et
-qu’il deman¬ dait ainsi
+qu’il demandait ainsi
-plus tard il
+plus tard, il
-MARIA CHAPDELAINE\t]\t5 —Votre pompe,
+— Votre pompe,
-en cher¬ cher, et
+en chercher, et
-facétieux. —Je lui
+facétieux. — Je lui
-de ca¬ lendriers distribués
+de calendriers distribués
-de ma¬ chines agricoles
+de machines agricoles
-une reproduc¬ tion presque
+une reproduction presque
-de Sainte-Anne-de-Beaupré; le
+de Sainte-Anne-de-Beaupré ; le
-son coeur à
+son cœur à
-d’or. —C’est plus
+d’or. — C’est plus
-faire ser¬ vir par paraboles. —Votre cochon
+faire servir par paraboles. — Votre cochon
-ben maigre? deman¬ dait-il; ou
+ben maigre ? demanda-t-il ; ou
-de ces manières
+de ses manières
-16 M A II I A CHAPDELAINE comme
+comme
-humeur. —C’est correct.
+humeur. — C’est correct.
-ferai plus; mais
+ferai plus ; mais
-un peu; tous
+un peu ; tous
-Derrière eux les
+Derrière eux, les
-Saint-Jean dis¬ parurent peu
+Saint-Jean disparurent peu
-qu’ils remon¬ taient la
+qu’ils remontaient la
-Samuel Chapde¬ laine dit
+Samuel Chapdelaine dit
-: —C’est beau, la
+: — C’est beau la
-notre re¬ ligion tous
+notre religion tous
-MARIA CHAPDELAINE 17 —Ce n’est
+— Ce n’est
-remplissaient cha¬ que fois
+remplissaient chaque fois
-plus loin il
+plus loin, il
-: J’irai la
+: {{bloc centré|J’irai la
-mon tour... Il
+mon tour...}} Il
-pas. —Marche donc,
+pas. — Marche donc,
-générations aupara¬ vant, un
+générations auparavant, un
-18 M A RIA CHAPDELAINE —Charles-Eugène, grand “malavenant” ! Vi¬ laine bête mal domptée! Marche donc, CharlesEugène !
+— Charles-Eugène, grand « malavenant » ! Vilaine bête mal domptée ! Marche donc, Charles-Eugène !
-un siècle, la
+un siècle la
-et ou¬ bliée; mais
+et oubliée ; mais
-: Au ciel,
+: {{bloc centré|Au ciel,
-un jour... Puis une
+un jour...}} Puis, une
-avait laissées échapper.
+avait laissé échapper.
-s’espaçaient, pa¬ thétiquement éloignées
+s’espaçaient, pathétiquement éloignées
-terrain dé¬ friché. Derrière
+terrain défriché. Derrière
-deux côtés, c’était
+deux côtés c’était
-la berge: fond
+la berge : fond
-en ruines. De
+en ruine. De
-et continue; les mai¬ sons plus
+et continue ; les maisons plus
-en avant-garde; mais
+en avant-garde ; mais
-MARIA CHAPDELAINE 19 et
+et
-gris. —Charles-Eugène, marche
+gris. — Charles-Eugène, marche
-et éten¬ dait la
+et étendait la
-geste habi¬ tuel de menace débonnaire; mais
+geste habituel de menace débonnaire ; mais
-le che¬ val ralentit
+le cheval ralentit
-son man¬ teau. Au
+son manteau. Au
-Les mai¬ sons qui
+Les maisons qui
-village s’espacaient dans
+village s’espaçaient dans
-la pers¬ pective ne
+la perspective ne
-se fai¬ sait rare; les
+se faisait rare ; les
-les couches calcinées.
+les souches calcinées.
-montées guèr?
+montées guère
-20 MAKIA CHAPDELAINE plus
+plus
-de haute mer. Maria
+de mer haute. Maria
-voir ici; dans les vil¬ lages les
+voir ici ; dans les villages, les
-neuves pou¬ vaient s’élever
+neuves pouvaient s’élever
-en ruines; mais
+en ruines ; mais
-pleinement cons¬ cient sur
+pleinement conscient sur
-glissait faci¬ lement sur
+glissait facilement sur
-de comman¬ dement ni
+de commandements ni
-maisons s’espacaient; mais
+maisons s’espaçaient ; mais
-MARIA CHAPDELAINE 21 et
+et
-pour ralen¬ tir dans
+pour ralentir dans
-yeux. —Tenez, “son” père,
+yeux. — Tenez, « son » père,
-les cor¬ deaux !
+les cordeaux !
-gelée. —Il est
+gelée. — Il est
-glace, dit-il, et
+glace, dit-il et
-a fondu; mais
+a fondu ; mais
-Marche, CharlesEugène !
+Marche, Charles-Eugène !
-Les or¬ nières permanentes
+Les ornières permanentes
-avaient disparu; les
+avaient disparu ; les
-en dis¬ tance qui
+en distance qui
-neige mi-fondue; en
+neige mi-fondue ; en
-fléchir. CharlesEugène trottait
+fléchir. Charles-Eugène trottait
-bord. Pour¬ tant lorsque
+bord. Pourtant, lorsque
-22 MARIA CHAPDELAINE ralentir
+ralentir
-la rive; il
+la rive ; il
-glace com¬ mença à
+glace commença à
-fourrure. —Charles-Eugène, marche
+fourrure. — Charles-Eugène, marche
-neige semiliquide les
+neige semi-liquide les
-ils atterrissaient une
+ils atterrissaient, une
-retourna. —Nous serons
+retourna. — Nous serons
-qui s’enfoncait dans
+qui s’enfonçait dans
-piste rudi¬ mentaire encore
+piste rudimentaire encore
-M A II I A C II A V D E L A I X E 23
+MARIA CHAPDELAINE 23
-plus Hormis jas — “Qui veut acheter un beau jeune cochon de ma grand’race ?” (page 6). haut
+plus haut
-noircis.
+noircis. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 47.png|400px}} Hormidas — « Qui veut acheter un beau jeune cochon de ma grand’race ? »
-24\tMARIA\tCHAPDELAIXE Des
+Des
-derrière eux; les brû¬ lés firent
+derrière eux ; les brûlés firent
-des sapins; les
+des sapins ; les
-le loin¬ tain; et
+le lointain ; et
-chien. —Ils vont
+chien. — Ils vont
-aux ques¬ tions, de
+aux questions, de
-les nou¬ velles de
+les nouvelles de
-Alma-Rose, de¬ bout près
+Alma-Rose, debout près
-le cou; Télesphore
+le cou ; Télesphore
-mère Chap¬ delaine attisait
+mère Chapdelaine attisait
-les as¬ siettes et
+les assiettes et
-2G M A 1! I A CHAPDELAIXE poings
+poings
-parler. —.. .Alors, l’église est finie: une
+parler. — ... Alors, l’église est finie : une
-la classe.. . Huit
+la classe... Huit
-bien “adonné”; du
+bien « adonné » ; du
-terrain “planche” aussi
+terrain « planche » aussi
-de voiture.. . C’est
+de voiture... C’est
-péché deie dire; mais
+péché de le dire ; mais
-mon “règne”, j’aurai
+mon « règne », j’aurai
-MAEIA CHAPDELAINE 27 —Tiens, fit
+— Tiens, fit
-qui vienl se
+qui vient se
-qui ve¬ nait lui
+qui venait lui
-d’amitié. —Il s’est
+d’amitié. — Il s’est
-les matins il
+les matins, il
-tour. —Viens, Chien; viens
+tour. — Viens, Chien ; viens
-quelque chan¬ gement à
+quelque changement à
-la maison; un
+la maison ; un
-en sor¬ tait, qui
+en sortait, qui
-de quel¬ ques pieds
+de quelques pieds
-se pro¬ longeait horizontalement
+se prolongeait horizontalement
-aucune autre cloison
+aucune cloison
-28 MA ElA CHAPDELAINE la
+la
-deux compar¬ timents de
+deux compartiments de
-salle unique, chacun
+salle unique chacun
-trois côtés, ressemblaient
+trois côtés ressemblaient
-deux apparte¬ ments distincts,
+deux appartements distincts,
-ces compartiments; Maria
+ces compartiments ; Maria
-un es¬ calier droit
+un escalier droit
-pendant l’été; l’hi¬ ver venu,
+pendant l’été ; l’hiver venu,
-de Chicoutimi; une
+de Chicoutimi ; une
-mains pote¬ lées ;
+mains potelées ;
-air d’extase; la
+air d’extase ; la
-repliées. —As-tu été
+repliées. — As-tu été
-qui répondit: —Alma-Rose n’a
+qui répondit : — Alma-Rose n’a
-MARIA CHAPDELAINE 29 mais
+mais
-fasse bien du mal; mais
+fasse du mal ; mais
-Télesphore consti¬ tuaient le
+Télesphore constituaient le
-péchés per¬ pétuels, la
+péchés perpétuels, la
-et au’ repentir.
+et au repentir.
-de confiture vide
+de confitures vide
-air sombre: —C’est le
+air sombre : — C’est le
-des reproches: —Le démon
+des reproches : — Le démon
-son indigna¬ tion et
+son indignation et
-o 0 -M A i; I A ClIAl’DELAINE —Mais il
+— Mais il
-eh, “sa” mère! Il
+eh, « sa » mère ! Il
-à “son” père
+à « son » père
-tuerai... —-On ne
+tuerai... — On ne
-n’osait répondre; mais
+n’osait répondre ; mais
-la table; les
+la table ; les
-des “Bénédi¬ cité” muets,
+des « Benedicite » muets,
-haute voix; puis
+haute voix ; puis
-son ab¬ sence; qu’ils
+son absence ; qu’ils
-MARIA CHAPDELAINE 31 pas
+pas
-grogner. —Un veilleux,
+grogner. — Un veilleux,
-L’année pré¬ cédente, il
+L’année précédente, il
-son frère; ce
+son frère ; ce
-main. —Salut un
+main. — Salut un
-la neige; alors
+la neige ; alors
-ça mar¬ chait bien,
+ça marchait bien,
-comme cha¬ cun savait,
+comme chacun savait,
-Chapdelaine seule¬ ment qu’il
+Chapdelaine seulement qu’il
-avançait. —Le temps est doux; c’est
+avançait. — Le temps est doux ; c’est
-ne “mouille” pas.
+ne « mouille » pas.
-de prin¬ temps arrivent...
+de printemps arrivent...
-ces conver¬ sations de
+ces conversations de
-une inter¬ minable mélopée
+une interminable mélopée
-chacun ap¬ prouvant les
+chacun approuvant les
-d’être pro¬ noncées et
+d’être prononcées et
-32 maria chapdelaine répètent.
+32 MARIA CHAPDELAINE répètent.
-canadienne : la
+canadienne ; la
-hiver. —Les animaux
+hiver. — Les animaux
-faire. —Encore trois
+faire. — Encore trois
-! —Un cheval,
+! — Un cheval,
-sagesse. Il
+sagesse. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 57.png|400px}} « Viens, Chien ; viens, que je te flatte aussi ». Il
-hommes mainte¬ nant, de
+hommes maintenant, de
-la pro¬ vision de
+la provision de
-plus tard il
+plus tard, il
-fort :\t“Heulle !
+fort : « Heulle !
-! ” derrière
+! » derrière
-croupes mai¬ gres, et: “‘Hue! Dia!” et “Harrié!” derrière
+croupes maigres, et : « Hue ! Dia ! » et « Harrié ! » derrière
-fût proba“Viens, Chien; viens, que je te flatte aussi” (page 27). blement étonné
+fût probablement étonné
-plein d’expé¬ rience et
+plein d’expérience et
-de bois; mais
+de bois ; mais
-les gar¬ çons sont
+les garçons sont
-3-1ilAIÎIA CHAPDELAINE
+34 MARIA CHAPDELAINE
-de l’été: moustiques,
+de l’été : moustiques,
-noires. —Que ce
+noires. — Que ce
-les ani¬ maux. Icitte
+les animaux. Icitte
-les ani¬ maux et
+les animaux et
-de “bonnes” gages, comment ferionsnous ? ■—Pourtant la
+de « bonnes » gages, comment ferions-nous ? — Pourtant la
-Gagnon. —La terre est bonne; mais
+Gagnon. — La terre est bonne ; mais
-pour l’avoir; et
+pour l’avoir ; et
-les au¬ tres maisons
+les autres maisons
-vieilles pa¬ roisses où
+vieilles paroisses où
-cultivée de puis longtemps,
+cultivée depuis longtemps,
-obstiné. —Attends quelques
+obstiné. — Attends quelques
-MARIA CHAPDELAINE 35 nous
+nous
-du pacage de
+du pacage, de
-de tra¬ vail terrible
+de travail terrible
-à lui: une passion d’hom¬ me fait
+à lui : une passion d’homme fait
-bien prospère; et
+bien prospère ; et
-loin avec le
+loin vers le
-tout in¬ térêt et
+tout intérêt et
-arrivaient nom¬ breux et
+arrivaient nombreux et
-le compre¬ naient ;
+le comprenaient ;
-36 MARIA C II A T D E L A I X E quelque
+quelque
-seraient mainte¬ nant à
+seraient maintenant à
-des Ecritu¬ res, que
+des Écritures que
-tes sourcils lorsque
+tes sourcils, lorsque
-sont affran¬ chies, et
+sont affranchies, et
-veut dire; et
+veut dire ; et
-fardeau retiré: le
+fardeau retiré : le
-la plu¬ part de
+la plupart de
-ainsi conquis la
+ainsi la
-vie .jusqu’à ]a mort; et
+vie jusqu’à la mort ; et
-MARIA CHAPDELAINE 37 chanceux,
+chanceux,
-et res¬ tent esclaves,
+et restent esclaves,
-sa manière; le
+sa manière ; le
-avec l’opti¬ misme invincible
+avec l’optimisme invincible
-croit sage; la
+croit sage ; la
-regret rési¬ gné; et
+regret résigné ; et
-Eutrope Gagr.on, et
+Eutrope Gagnon, et
-d’une adora¬ tion humble.
+d’une adoration humble.
-à re¬ voir chaque
+à recevoir chaque
-qui res¬ pirait la
+qui respirait la
-la patience; mais
+la patience ; mais
-y rap¬ portait une
+y rapportait une
-que commen¬ çait une
+que commençait une
-aux cartes: au “quatresept” et au “bœuf”; puis
+aux cartes : au « quatre-sept » et au « bœuf » ; puis
-38 *1 A R I A C H A P D E L A I X E s’arrêta
+s’arrêta
-regard. —Il mouille! fit-il.
+regard. — Il mouille ! fit-il.
-et regar¬ dèrent à leur tour; la
+et regardèrent à leur tour ; la
-fondre. —Le “sudet” a
+fondre. — Le « sudet » a
-père Chap¬ delaine. On
+père Chapdelaine. On
-son soulage¬ ment et son plaisir; mais
+son soulagement et son plaisir ; mais
-sud. —Le printemps
+sud. — Le printemps
-Le prin¬ temps n’est
+Le printemps n’est
-en ou-’ vrant la
+en ouvrant la
-chutes -qui étaient
+chutes qui étaient
-l’hiver. —La glace
+l’hiver. — La glace
-gel ac¬ cumulé du
+gel accumulé du
-de neige; les
+de neige ; les
-en fondrières; là
+en fondrières ; là
-pays c’é¬ tait déjà le
+pays c’était le
-des feuilles; mais
+des feuilles, mais
-40 MAEIA CHAPDELAINE nord,
+nord,
-le chu¬ chotement de
+le chuchotement de
-quoi s’évanouis¬ sait la
+quoi s’évanouissait la
-charriait joyeuse¬ ment vers
+charriait joyeusement vers
-Au soir le
+Au soir, le
-pour fumer, et
+pour fumer et
-: —François Paradis
+: — François Paradis
-Maria répondit: “Oui” très
+Maria répondit : « Oui » très
-le lende¬ main. Télesphore
+le lendemain. Télesphore
-étaient cou¬ chés, Tit’Bé
+étaient couchés, Tit’Bé
-et pa¬ rut sur
+et parut sur
-MAEIA CHAPDELA’INE 41 Il
+Il
-sans ti¬ midité. —Nous avons
+sans timidité. — Nous avons
-ce nՎ tait quasiment
+ce n’était quasiment
-travers le bois
+travers les bois
-la boue; il
+la boue ; il
-ses pa¬ roles, comme
+ses paroles, comme
-a couru; mais
+a couru ; mais
-pleins d’as¬ surance. —Il n’y
+pleins d’assurance. — Il n’y
-passé. —Toi non
+passé. — Toi non
-Maria... sûre¬ ment, tu
+Maria... sûrement, tu
-! H contempla
+! Il contempla
-d’étonnement. —C’est que.. . je
+d’étonnement. — C’est que... je
-M A II I A CHAPDELAINE revue
+revue
-beaux che¬ veux drus,
+beaux cheveux drus,
-la sim¬ plicité honnête
+la simplicité honnête
-garçon, assurément: beau
+garçon, assurément : beau
-yeux témé¬ raires ... Elle
+yeux téméraires... Elle
-questions. —Alors tu
+questions. — Alors tu
-43 —Oui. J’ai
+43 — Oui. J’ai
-bien “bon” de
+bien « bon » de
-le Charles-Eugène, grand •‘malavenant”! (page 1S). même
+le même
-mon “règne”: il
+mon « règne », il
-pieu. —C’est vrai,
+pieu. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 67.png|400px}} Charles-Eugène, grand « malavenant » ! — C’est vrai,
-des ma¬ gies pour
+des magies pour
-faire venir. . .
+faire venir...
-44 MARIA CHAPDELAINE Elle
+Elle
-étonnée. —Vous faire
+étonnée. — Vous faire
-terrain “planche”, dans
+terrain « planche », dans
-déraisonnables. —C’est une
+déraisonnables. — C’est une
-paysans ve¬ nus de
+paysans venus de
-pays sau¬ vage avait
+pays sauvage avait
-de va¬ gabondage et
+de vagabondage et
-MARIA CHAPDELAINE 45 D’avoir
+D’avoir
-tout na¬ turellement à
+tout naturellement à
-ses goûts; voici
+ses goûts ; voici
-le di¬ manche des
+le dimanche des
-de four¬ rure, n’était
+de fourrure, n’était
-de boues et
+de boue et
-des rivières; il
+des rivières ; il
-parla simple¬ ment et
+parla simplement et
-pareille. —Là-haut les
+pareille. — Là-haut les
-encore qu’icitte, et
+encore qu’icitte et
-de culture ;
+de cultures ;
-pêche... Non: je
+pêche... Non : je
-les sau¬ vages; je
+les sauvages ; je
-4G M A i; i A CIIAl’DELAIXE eux.
+eux.
-de “son” père.
+de « son » père.
-mourir là; mais
+mourir là ; mais
-sur ieuf traîne et rap¬ porté à
+sur leur traîne et rapporté à
-connu “son” père
+connu « son » père
-ces sauvageslà, il
+ces sauvages-là, il
-leurs pelleteries: “François Paradis, de Mistas¬ sini, il
+leurs pelleteries : « François Paradis, de Mistassini, il
-n’oublierez pas. . . Fran¬ çois Paradis.” Et
+n’oublierez pas... François Paradis. » Et
-MARIA CHAPDELAINE 47 son
+son
-était pareil: François
+était pareil : François
-partir. —Nous redescendrons
+partir. — Nous redescendrons
-quelques se¬ maines, et
+quelques semaines, et
-plus long¬ temps, dit-il
+plus longtemps, dit-il
-se re¬ voir !
+se revoir !
-le seuii, ses
+le seuil, ses
-les “grands bois verts” où il montait; mais
+les « grands bois verts » où il montait ; mais
-tint obstiné¬ ment les
+tint obstinément les
-lui ré¬ pondaient ensemble
+lui répondaient ensemble
-48 MARIA CHAPDELAINE “Sainte Marie,
+« Sainte Marie,
-mort... “Cœur Immaculé
+mort... « Cœur Immaculé
-de nous...” La
+de nous... » La
-laissait en¬ trer le
+laissait entrer le
-revint s’a¬ genouiller à
+revint s’agenouiller à
-autres. “Grand saint
+autres. « Grand saint
-nous... “Saint Isidore,
+nous... » « Saint Isidore,
-pour nous. ..” En
+pour nous... » En
-contentement. —Que c’est
+contentement. — Que c’est
-dans le bois...
+dans les bois...
-les dimanches: Adélard
+les dimanches : Adélard
-si long¬ temps; Wilfrid
+si longtemps ; Wilfrid
-voir quasi¬ ment toutes
+voir quasiment toutes
-me décide. . .
+me décide...
-MARIA CHAPDELAINE 49 Trois
+Trois
-n’avait en¬ core vu
+n’avait encore vu
-sentait hon¬ teuse de
+sentait honteuse de
-vint brusque¬ ment, après
+vint brusquement après
-arbres serrés; la
+arbres serrés ; la
-de ses hautes
+de se hautes
-les buissons d’aunes
+les buisson d’aunes
-premières épinettes; une boue
+premières épinettes ; un boue
-renflé fai¬ saient un
+renflé faisaient un
-peu brutal; mais
+peu brutal ; mais
-MARIA CHAPDELAINE 51 en
+en
-et Ma¬ ria, de
+et Maria, de
-et sonores; mais
+et sonores ; mais
-noms véritables: on
+noms véritables : on
-Télesphore... AlmaRose... —Quand les
+Télesphore... Alma-Rose... — Quand les
-leur “homme engagé”. Au
+leur homme engagé. Au
-choses in¬ certaines. Une
+choses incertaines. Une
-la ma¬ jeure part
+la majeure part
-de bou¬ che en
+de bouche en
-et lors¬ qu’une circonstance
+et lorsqu’une circonstance
-52 JlAIilA CHAPDELAINE avoir
+avoir
-à récriture, chacun prétend épe¬ ler son
+à l’écriture, chacun prétend épeler son
-ont en¬ core accentué
+ont encore accentué
-ou Deneije; Conrad ou Courade; des
+ou Deneije ; Conrad ou Conrade ; des
-Aglaé, Ed¬ wige ... Edwige
+Aglaé, Edwidge... Edwige
-les Chapde¬ laine tous
+les Chapdelaine tous
-un sa¬ laire de
+un salaire de
-y ap¬ portait une
+y apportait une
-ne sՎ puisait jamais; car
+ne s’épuisait jamais ; car
-teinte pres¬ que pareille, et
+teinte presque pareille et
-de cou¬ pures. Car
+de coupures. Car
-deux et trois fois la se¬ maine, par
+deux ou trois fois par semaine, par
-et tou¬ jours le
+et toujours le
-miroir pen-
+miroir pendu
-M A II I A C II APDELAIKE 53
+MARIA CHAPDELAINE 53
-en ... et s’en alla vers la rive par bonds, avec de grands coups de collier (page 22>. étoffe
+en étoffe
-visage n’ex¬ primait qu’une
+visage n’exprimait qu’une
-terrible. Le
+terrible. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 77.png|400px}} ... et s’en alla vers la rive par bonds, avec de grands coups de collier. Le
-quelques an¬ nées plus
+quelques années plus
-l’étable faite de
+l’étable de
-54 MARIA CHAPDELAINE bruts
+bruts
-défrichés, nus, et
+défrichés, nus et
-été cou¬ pés et
+été coupés et
-de charpente; des chicots
+de charpente ; de chicots
-de fonte; mais
+de fonte ; mais
-encore couvert d’un
+encore recouvert d’un
-debout au milieu des taillis
+debout a milieu d’un taillis
-suite et sans
+suite e sans
-en ca¬ dence leurs
+en cadence leurs
-merisier. Cha¬ cun d’eux
+merisier. Chacun d’eux
-faisant vo¬ ler à
+faisant voler à
-se rejoin-
+se rejoindre,
-MARIA CHAPDELAINE 55 dre, l’un
+l’un
-dans l’entaille; la
+dans l’entaille ; la
-le re¬ gardaient tomber,
+le regardaient tomber,
-et Esdras. s’avançaient
+et Esdras s’avançaient
-redressaient, raidis¬ sant avec
+redressaient, raidissant avec
-qui cra¬ quaient aux jointures, et
+qui craquaient aux jointures et
-et chance¬ lants, enjambant
+et chancelants, enjambant
-s’approchait, me¬ nant le
+s’approchait, menant le
-traînait un bat-cul auquel
+traînait le bacul auquel
-forte chaîne; la
+forte chaîne ; la
-et assu¬ jettie, le
+et assujettie, le
-56 MARIA CHAPDELAINE gouttes
+gouttes
-les as- • siettes. Les
+les assiettes. Les
-s’attablèrent lente¬ ment, comme
+s’attablèrent lentement, comme
-dur tra¬ vail; mais
+dur travail ; mais
-servaient, remplissant les
+servaient, remplissaient les
-eut disparu les
+eut disparu, les
-pain tendre; puis,
+pain tendre ; puis,
-sur leurs chaises
+sur les chaises
-trois fois: “J’ai bien mangé... J’ai bien mangé...” de
+trois fois : « j’ai bien mangé... j’ai bien mangé... » de
-vagabondage inconscient. Le
+vagabondage inconscient... Le
-MARIA CHAPDELAINE 57 sa
+sa
-par s’assoupir; les
+par s’assoupir ; les
-ouvrage. —S’il y
+ouvrage. — S’il y
-mère Chapde¬ laine, qui
+mère Chapdelaine, qui
-quinzaine après nu
+quinzaine après, nu
-et res¬ tèrent silencieux
+et restèrent silencieux
-se réveillait, rafraîchi
+se réveillait rafraîchi
-et em¬ barrassé de
+et embarrassé de
-et arracher
+et à arracher
-les bran¬ ches par
+les branches par
-aunes eu¬ rent disparu,
+aunes eurent disparu,
-plus pe¬ tites sans
+plus petites sans
-ils cou¬ paient les
+ils coupaient les
-58 M A i; I A c II A I* D E L A 1 N E du
+du
-furieusement au ras
+furieusement ait ras
-hommes manœu¬ vraient l’arrache-souches
+hommes manœuvraient l’arrache-souches
-souche atta¬ chée avec
+souche attachée avec
-en avant et
+en vivant et
-main brutale; alors
+main brutale ; alors
-cheval souf¬ flait quelques
+cheval soufflait quelques
-de nou¬ veau. Et après cela il
+de nouveau. Et après cela, il
-à traîne*"
+à traîner
-M A E I A CHAPDELAINE 59 et
+et
-grosses sou¬ ches arrachées,
+grosses souches arrachées,
-lutter rageuse¬ ment avec
+lutter rageusement avec
-l’horizon, disparut; le
+l’horizon, disparut ; le
-journée, etquand l’idée
+journée, et quand l’idée
-déblayé, magnifi¬ quement nu,
+déblayé, magnifiquement nu,
-eut pé¬ nétré son
+eut pénétré son
-sorte d’extase mystique. Les
+sorte d’extase. Les
-la comprenait: non
+la comprenait : non
-sillons paral¬ lèles et
+sillons parallèles et
-GO M A IilA CHAPDELAINE quatre
+quatre
-leur vic¬ toire de
+leur victoire de
-longue besogne: des
+longue besogne : des
-fatigue. —Les souches
+fatigue. — Les souches
-trois se¬ maines.\t’\t. Il questionnait du regard Légaré ; celui-ci ap¬ prouva, grave. —Trois semaines... Oui, blasphème
+trois semaines. Il questionnait Légaré du regard ; celui-ci approuva, grave. — Trois semaines... Ouais, blasphème
-du ca¬ lendrier venait déjà; et
+du calendrier venait déjà et
-la divi¬ nité qui
+la divinité qui
-lieu don¬ nât soudain
+lieu donnât soudain
-arriva sou¬ dain, torride,
+arriva soudain, torride,
-aussi déme-
+aussi démesurée
-MARIA CHAPDELAINE 61 surée que
+que
-immobilité perpé¬ tuelle; au-dessus
+immobilité perpétuelle ; au-dessus
-des aunes; Da’Bé
+des aunes ; Da’Bé
-une souche; une
+une souche ; une
-le sol; il
+le sol ; il
-immobile, hale¬ tant, et
+immobile, haletant, et
-: —Je perds connaissance... Ah! je perds
+: — Je perds connaissance... Ah ! Je perds
-62 MARIA CHAPDELAINE Mais
+Mais
-un rugissement. —De l’eau “frette” !
+un rugissement : — De l’eau frette !
-! Donnezmoi de
+! Donnez-moi de
-aussitôt, ruis¬ selant, se
+aussitôt, ruisselant, se
-ce la¬ beur, plus
+ce labeur, plus
-songeant confusé¬ ment aux
+songeant confusément aux
-répercutant audessus de
+répercutant au-dessus de
-ton placide: —Tranquillement... ensemble
+ton placide : — Tranquillement... ensemble
-nouvel ad¬ versaire inerte,
+nouvel adversaire inerte,
-étouffée. —Blasphème ! Je te
+étouffée. — Blasphème ! je te
-une se-
+une
-—Un veilleux.
+{{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 87.png|400px}} — Un veilleux.
-nous voir (page 31).
+nous voir.
-MARIA CHAI’DELAINE conde, puis
+conde puis
-en ju¬ rons et
+en jurons et
-plaintes. —Je te
+plaintes. — Je te
-que je t’aurai...
+que le t’aurai...
-! vingtgueux !
+! vingt-gueux !
-va mou¬ rir. .. Sa
+va mourir... Sa
-cri. —Boss !
+cri. — Boss !
-joyeuse. —Toffe, Edwige, toffe. La
+joyeuse. — Toffe, Edwige, toffe ! La
-prête. . Bientôt
+prête. Bientôt
-une fraî¬ cheur délicieuse
+une fraîcheur délicieuse
-nuages. —Si le
+nuages. — Si le
-coteaux pier¬ reux, partout
+coteaux pierreux, partout
-rares lais¬ saient passer
+rares laissaient passer
-de charme; les
+de charme ; les
-prirent lente¬ ment une
+prirent lentement une
-roi, en¬ fin bleu
+roi, enfin bleu
-sainte Anne leurs
+sainte Anne, leurs
-qui commen¬ çaient à
+qui commençaient à
-grands incendies; mais
+grands incendies ; mais
-GG M A 1; 1 A CIIAl’DELAIXE constitue
+constitue
-bois, théo¬ ries d’enfants
+bois, théories d’enfants
-dessert na¬ tional du
+dessert national du
-et Alma-Rose; mais
+et Alma-Rose ; mais
-maturité par¬ faite n’était
+maturité parfaite n’était
-dérisoires. —Le jour
+dérisoires. — Le jour
-là. H avait soupe, disait-il,
+là. Il avait soupé, disait-il,
-MARIA CHAPDELAINE 67 conversation
+conversation
-les tra¬ vaux de
+les travaux de
-soin de bétail. —A cinq
+soin du bétail. — À cinq
-gros de terre
+gros d terre
-on tra¬ vaille seul
+on travaille seul
-n’est pas guère
+n’est guère
-misère. Mais ça
+misère. Mai ça
-cause remplissait d’ardente sympathie, pro¬ nonça des
+cause remplis sait d’ardente sympathie, prononça des
-d’encouragement. —Ça ne
+d’encouragement. — Ça ne
-c’est vrai; mais
+c’est vrai ; mais
-frère Egide va
+frère Égide va
-aurez une belle
+aurez unie belle
-peut-être... —La drave
+peut-être... — La drave
-? —J’ai eu
+? — J’ai eu
-par Ferdina Larouche,
+par Ferdinand Larouche,
-de la Tuque
+de La Tuque
-68 maria chapdelaine dernier.
+dernier.
-deux cha¬ pitres principaux
+deux chapitres principaux
-haches tra¬ vaillent sans
+haches travaillent sans
-rivières glacées; puis,
+rivières glacées ; puis,
-longue navi¬ gation hasardeuse
+longue navigation hasardeuse
-troncs demisubmergés, rompre
+troncs demi-submergés, rompre
-descendent. —De la
+descendent. — De la
-avec mé¬ pris. Les
+avec mépris. Les
-dans le bois
+dans les bois
-des bot¬ tines jaunes,
+des bottines jaunes,
-des ciga¬ rettes pour
+des cigarettes pour
-maria chapdelaine 69 et
+et
-changements pro¬ digieux qu’avaient
+changements prodigieux qu’avaient
-années. —Il y
+années. — Il y
-les “chars” de
+les chars de
-que ça, c’était
+que ça c’était
-la mi¬ sère. Je
+la misère. Je
-pour “clairer” la
+pour clairer la
-soleil. “Le lundi
+soleil. « Le lundi
-toutes ensemble; il
+toutes ensemble ; il
-le ventre, et
+le ventre et
-!... “Quand on
+!... « Quand on
-les sauvages, quasiment
+les Sauvages, quasiment
-70 II A II I A CHAPDELAINE déchirée
+déchirée
-tout leur monde
+tout le monde
-misère. —C’est vrai,
+misère. — C’est vrai,
-rappelle de ce
+rappelle ce
-des sauvages et
+des Sauvages et
-des traî¬ neaux à
+des traîneaux à
-d’autrefois. —Et à
+d’autrefois. — Et à
-sans parler: à
+sans parler : à
-grogna sourdement; un
+grogna sourdement ; un
-dehors. —Encore de
+dehors. — Encore de
-mère Chap¬ delaine d’un
+mère Chapdelaine d’un
-ses che¬ veux sans y penser; mais
+ses cheveux sans y penser ; mais
-fut Ephrem Sur-
+fut Éphrem Surprenant,
-MARIA CHAPDELAINE\t71 prenant, un
+un
-porte. —On vient
+porte. — On vient
-grande nou¬ velle. Derrière
+grande nouvelle. Derrière
-politesse. —C’est mon
+politesse. — C’est mon
-suite Ephrem Surprenant,
+suite Éphrem Surprenant,
-aux Etats. L’on se
+aux États. Lon se
-des Etats, et
+des États et
-détails né¬ cessaires sur
+détails nécessaires sur
-canadienne. —Oui, un
+canadienne. — Ouais, un
-plusieurs Sur¬ prenant et
+plusieurs Surprenant et
-leurs diverses résidences
+leurs résidences
-nomenclature com¬ plète de leurs alliances.\t, —C’est ça... C’est bien
+nomenclature complète de leurs alliances. — C’est ça... Cest bien
-bien, celui-ci,.
+bien, celui-ci,
-72 MARIA C II A T D E L A I X E c’est
+c’est
-aux Etats depuis plu¬ sieurs années
+aux États depuis plusieurs années
-avec ùne curio¬ sité simple
+avec une curiosité simple
-yeux tran¬ quilles et
+yeux tranquilles et
-mains blanches; la
+mains blanches ; la
-braqués. —Il est
+braqués. — Il est
-pour ré¬ gler les
+pour régler les
-terre. —Il n’a
+terre. — Il n’a
-père Chapde¬ laine. Lorenzo
+père Chapdelaine. Lorenzo
-tête. —Non. Ça
+tête. — Non. Ça
-devenir habi¬ tant; pas
+devenir habitant ; pas
-de “bonnes” gages
+de bonnes gages
-où je suis; je
+où le suis ; je
-plais bien; je suis accou¬ tumé à
+plais bien ; je suis accoutumé à
-bois. —Du temps
+bois. — Du temps
-les Etats. La
+les États. La
+{{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 97.png|400px}} Faire de la terre !... Samuel Chapdelaine en parlait avec une flamme d’enthousiasme et d’entêtement dans les yeux.
-7é MAKIA CHAPDELAINE les
+les
-ont ga¬ gné gros
+ont gagné gros
-les fa¬ milles où
+les familles où
-de filles; mais
+de filles ; mais
-vont. —Alors vous
+vont. — Alors vous
-? —Oui. On
+? — Ouais. On
-mois dernier; je
+mois dernier ; je
-faire. —Et y
+faire. — Et y
-? —Là où
+? — Là où
-dans l’Etat du
+dans l’État du
-que d’Amé¬ ricains ou d’irlandais; tout
+que d’Américains ou d’Irlandais ; tout
-parlait français; mais
+parlait français ; mais
-reste mainte¬ nant, qui
+reste maintenant, qui
-dans l’Etat de
+dans l’État de
-soir... —Samuel a
+soir... — Samuel a
-je n’au¬ rais jamais
+je n’aurai jamais
-que l’anglais j’aurais
+que l’anglais, j’aurais
-toujours dit: “Sa“muel, c’est
+toujours dit : « Samuel, c’est
-parmi les Canadiens que “les Canadiens
+parmi le Canadiens que les Canadiens
-le mieux.” Lorsque
+le mieux. » Lorsque
-parlent d’euxmêmes, ils
+parlent d’eux mêmes, ils
-toujours “Canadiens”, sans plus; et à toutes
+toujours Canadiens, sans plus ; et toutes
-ont der-
+ont derrière
-MARIA CHAPDELAINE 75 rière eux
+eux
-appellations d’origine: Anglais, Irlandais, Polonais ou Rus¬ ses, sans
+appellations d’origine : Anglais, Irlandais, Polonais, ou Russes, sans
-de “Canadiens”. C’est
+de Canadiens. C’est
-héroïque anté¬ riorité. —Et c’est-y
+héroïque antériorité. — Et c’est-y
-? —Quatre-vingt-dix mille,
+? — Quatre-vingt-dix mille,
-modestie. —Quatre-vingt-dix mille
+modestie. — Quatre-vingt-dix mille
-! —Oui. Et
+! — Oui. Et
-la vié abondante
+la vie abondante
-le rectangle.de la
+le rectangle de la
-teintes cramoi¬ sies du
+teintes cramoisies du
-forêt fai¬ sait un
+forêt faisait un
-76 MARIA CHAPDELAINE note
+note
-mugissement. —Télesphore, commanda
+mugissement. — Télesphore, commanda
-père Chapde¬ laine, fais-nous
+père Chapdelaine, fais-nous
-le fonds com¬ mençait à
+le fond commençait à
-flamme claire il
+flamme claire, il
-la flamme; une co¬ lonne de
+la flamme ; une colonne de
-de soula¬ gement l’on
+de soulagement l’on
-paroles sacramentelles: —Mouche, mouche
+paroles sacramentelles : — Mouche, mouche
-une co¬ lonne oblique; une
+une colonne oblique ; une
-maison, sous¬ traite à
+maison, soustraite à
-nuées ténues; les
+nuées ténues ; les
-et lointains; le
+et lointains ; le
-MARIA CHAPDELAINE 77 figures
+figures
-blanche. —Salut un
+blanche. — Salut un
-la pré¬ sence de
+la présence de
-émouvante. —Donne donc
+émouvante. — Donne donc
-points diffé¬ rents réunis
+points différents réunis
-mémorable. —Hein !
+mémorable. — Hein !
-étaient oc¬ cupées ;
+étaient occupées ;
-Gagnon occu¬ paient le banc; le
+Gagnon occupaient le banc ; le
-une caisse renversée; Télesphore et AlmaRose, du
+une chaise renversée ; Télesphore et Alma-Rose, du
-toujours. —Par exemple, s’écria Ephrem Surprenant,
+toujours. — Par exemple, s’écria Éphrem Surprenant,
-! L’on compta
+! Lon compta
-fils Chap-
+fils Chapdelaine,
-78 AL A E I A CHAPDELAINE delaine, Eutrope
+Eutrope
-gênée. —As-tu fait
+gênée. — As-tu fait
-qui al¬ laient acheter
+qui allaient acheter
-aux sauvages, expliqua
+aux Sauvages, expliqua
-autres visi¬ teurs François
+autres visiteurs François
-; Ephrem Surprenant
+; Éphrem Surprenant
-: “un grand homme”, encore
+: un grand homme, encore
-force “dépareillée”. Il
+force dépareillée. Il
-Lorenzo Surpre¬ nant, qui
+Lorenzo Surprenant, qui
-des Etats, et
+des États, et
-ordre. —Un bon voyage? répondit
+ordre. — Un bon voyage ? répondit
-manqué en mourir.
+manqué de mourir.
-de sauvages étaient
+de Sauvages étaient
-les voir; et
+les voir ; et
-les pelle¬ teries, sans
+les pelleteries, sans
-des “boss” a man¬ qué de
+des boss a manqué de
-noyer, justement celui
+noyer, celui
-tout du
+tout le
-• H A K I A CHAPDELAINE\t79 long.
+long.
-une “job” de
+une job de
-peu. —Ça fait
+peu. — Ça fait
-une “job” de faite, ré¬ péta-t-il lentement.
+une job de faite, répéta-t-il lentement.
-demain di¬ manche ;
+demain dimanche ;
-sur l’in¬ térieur pauvre
+sur l’intérieur pauvre
-figures bru¬ nes, hâlées
+figures brunes, hâlées
-sa fi¬ gure était
+sa figure était
-plus hâlée; ses
+plus hâlée ; ses
-lui retom¬ bait sur l’épaule; des
+lui retombait sur l’épaule ; des
-avaient rem¬ placé ses
+avaient remplacé ses
-avoir apporté avec
+avoir Rapporté avec
-la na¬ ture sauvage “en haut des rivières” où
+la nature sauvage « en haut des rivières » où
-sont enfon¬ cés comme
+sont enfoncés comme
-à l’oeuvre et
+à l’œuvre et
-80 MARIA CHAPDELAINE Esdras
+Esdras
-de cartes; des cartes au
+de cartes, des car tes au
-: “dame de cœur”. L’on joua
+: « Dame de cœur. » Lon joua
-deux Surpre¬ nant, l’oncle
+deux Surprenant l’oncle
-avaient respective¬ ment la
+avaient respectivement la
-comme partenaires; après
+comme partenaires ; après
-piqûres. —Télesphore !
+piqûres. — Télesphore !
-la bou¬ cane ;
+la boucane ;
-fumée em¬ plissait de
+fumée emplissait de
-des visi¬ teurs qui
+des visiteurs qui
-Surprenant entre¬ tenait Maria
+Surprenant entretenait Maria
-ses voyages; ou
+ses voyages ; ou
-elle. H ne son¬ geait pas
+elle. Il ne songeait pas
-ni supé-
+ni supérieurs
-MARIA CHAPDELAINE 81 rieurs, et
+et
-ou regar¬ daient les
+ou regardaient les
-Chapdelaine ré¬ pétait les
+Chapdelaine répétait les
-hommes étran¬ gers réunis
+hommes étrangers réunis
-siège vide près
+siège vide, près
-lui parlait; elle
+lui parlait ; elle
-les re¬ gards d’Eutrope
+les regards d’Eutrope
-guet patient; et
+guet patient ; et
-elle sa¬ vait que
+elle savait que
-genoux, muet, avec
+genoux, muet avec
-intrépides. —Maria n’a
+intrépides. — Maria n’a
-aux veilleux, voyez-vous...
+aux veineux, voyez-vous...
-su !... A quatre cent milles
+su ! À quatre cents milles
-des ri¬ vières, ceux des “sauvages” qui
+des rivières, ceux des Sauvages qui
-étaient accrou-
+étaient accroupis
-S2 1IAEIA CHAPDELAINE pis autour
+autour
-pour eux comme
+pour eux, comme
-premiers jours de
+premiers jours, de
-occultes, mysté¬ rieuses: le
+occultes, mystérieuses : le
-son territoire; les philtres malfai¬ sants ou
+son territoire ; les philtres malfaisants ou
-pleins d’expérience; toute
+pleins d’expérience ; toute
-des char¬ mes et
+des charmes et
-des “chars”, dans
+des chars, dans
-la fu¬ mée et
+la fumée et
-nuit avançait: les
+nuit avançait ; les
-s’en allèrent: les
+s’en allèrent : les
-qui semblait hésiter. —Tu couches
+qui Semblait hésiter. — Tu couches
-? de¬ manda le
+? demanda le
-réponse. —Comme de
+réponse. — Comme de
-tard, Fran¬ çois monta
+tard, François monta
-paraissait veni-*
+paraissait venir
-infiniment ten—Blasphème! Je te ferai bien grouiller, moué... (page 62). dre, émouvant,
+infiniment tendre, émouvant,
-sombre sem¬ blait se
+sombre semblait se
-d’azur. François
+d’azur. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 107.png|400px}} — Blasphème ! Je te ferai bien grouiller, moé... François
-au ma¬ tin, métamorphosé,
+au matin, métamorphosé,
-mère Chapde¬ laine le
+mère Chapdelaine le
-tous ré citèrent ensemble
+tous récitèrent ensemble
-84 MA III A C II A r DEL AI.NE messe,
+messe,
-le long loisir
+le Ion loisir
-les brû¬ lés, le
+les brûlés, le
-Les en¬ fants se
+Les enfants se
-de joie; mais
+de joie ; mais
-grosses taies au
+grosses talles au
-taillis d’au¬ nes, les
+taillis d’aunes, les
-sons s’éloi¬ gnèrent peu
+sons s’éloignèrent peu
-des mou¬ ches ivres de soleil
+des mouches ivres du soleil
-trembles. —Il y
+trembles. — Il y
-belle taie icitte,
+belle talle icitte,
-le coeur en
+le cœur en
-derrière des aunes.
+derrière les aunes.
-MARIA CHAPDELAINE 85 s’enfoncèrent ensemble dans
+s’enfoncèrent dans
-mûres. —Il n’y
+mûres. — Il n’y
-dit Fran¬ çois. Ce
+dit François. Ce
-coureur des bois. —Dans les creux
+coureur de bois. — Dans le creux
-des premières gelées.
+des dernières gelées.
-trouvailles heureuses: de larges taies d’arbustes chargées de
+trouvailles heureuses : de larges talles d’arbustes chargés de
-qu’ils égrénèrent industrieusement
+qu’ils égrenèrent industrieusement
-une heure; alors
+une heure ; alors
-et s’assi¬ rent sur
+et s’assirent sur
-arbre tombé pour
+arbre tombé, pour
-de l’aprèsmidi. A chaque
+de l’après-midi. À chaque
-d’un geste; ils
+d’un geste ; ils
-impitoyables, incons¬ cients, uniquement
+impitoyables, inconscients, uniquement
-leur piqûre; à
+leur piqûre ; à
-tout emplis¬ sait le
+tout emplissait le
-étaient rares: de
+étaient rares : de
-86 MARIA CHAPDELAINE leur
+leur
-s’orienter. —Les autres
+s’orienter. — Les autres
-dit-il. —Non, répondit
+dit-il. — Non, répondit
-cri d’ap¬ pel. Un
+cri d’appel. Un
-crépitement sec; un
+crépitement sec ; un
-la déro¬ bée, puis
+la dérobée, puis
-en ser¬ rant très
+en serrant très
-auprès d’elle, d’entrevoir sa poi¬ trine forte,
+auprès d’elle d’entrevoir sa poitrine forte,
-attendrissement émer¬ veillé, parce
+attendrissement émerveillé, parce
-qui, lors¬ qu’elles se
+qui, lorsqu’elles se
-sans compter:
+sans compter :
-MARIA CHAPDELAINE 87 l’amour
+l’amour
-demander. —Je vais
+demander. — Je vais
-à Grand’Mère la
+à Grand-Mère la
-: —Peut-être... vous
+: — Peut-être... vous
-? —Non. —C’est vrai
+? — Non. — C’est vrai
-des chan¬ tiers et
+des chantiers et
-la drave; mais
+la drave ; mais
-fini. Voyezvous, quand
+fini. Voyez-vous, quand
-à la Tuque
+à La Tuque
-à Jonquières avec
+à Jonquière avec
-un peu: il
+un peu : il
-met chaud, des
+met chaud des
-fini. “Et c’est
+fini. « Et c’est
-hommes “rough” dans
+hommes rough dans
-88 MARIA CHAPDELAINE pas
+pas
-et de¬ mie par
+et demie par
-une “job” comme
+une « job » comme
-lèvres. —Vous serez
+lèvres. — Vous serez
-? —Oui. Et
+? — Oui. Et
-simple réponse ils
+simple réponse, ils
-restèrent long¬ temps ainsi,
+restèrent longtemps ainsi,
-à mû¬ rir, et
+à mûrir, et
-temps con¬ tinu, les
+temps continu, les
-conseil. —Le vent
+conseil. — Le vent
-Edwige Lé¬ garé d’un
+Edwige Légaré d’un
-examinait lon¬ guement les
+examinait longuement les
-arbres som¬ bres, traversaient
+arbres sombres, traversaient
-les cîmes de
+les cimes de
-côté. —Si le
+côté. — Si le
-on pour¬ ra commencer, prononçait-il. Mais
+on pourra commencer, prononça-t-il. Mais
-encore chan¬ gé, et
+encore changé, et
-90 MARIA CHAPDELAINE veille
+veille
-des mal¬ chances certaines. —Je vous
+des malchances certaines. — Je vous
-paraît que dans
+paraît que, dans
-du lac il
+du lac, il
-sont faits des
+sont fait des
-la divinité se montra enfin
+la Divinité se montre enfin
-fort et continu,
+fort e continu,
-Chapdelaine fau¬ chaient; Da’Bé
+Chapdelaine fauchaient ; Da’Bé
-ils continuèrent, balançant
+ils continuèrent balançant
-difficile à apprendre
+difficile apprendre
-MARIA CHAPDELAINE 91 par
+par
-leurs piqûres; le
+leurs piqûres ; le
-les yeux; la
+les yeux ; la
-pliés de¬ venait telle
+pliés devenait telle
-ils beso¬ gnaient de
+ils besognaient de
-une se¬ conde, abrégeant
+une seconde, abrégeant
-et recon¬ naissants du
+et reconnaissants du
-par jour Maria
+par jour, Maria
-qu’ils ca¬ chaient sous
+qu’ils cachaient sous
-conserver froide; et
+conserver froide ; et
-trop dessé¬ ché le
+trop desséché le
-boire de grandes
+boire aie grandes
-poignets ou sur
+poignets on sur
-ils commen¬ cèrent au
+ils commencèrent au
-et re¬ tourner les
+et retourner les
-leur beso¬ gnes, et
+leur besogne, et
-Elles démo¬ lirent les
+Elles démolirent les
-peut soule¬ ver en
+peut soulever en
-92 M A E I A CHAPDELAINE brancards; la
+92 MARIA CHAPDELAINE brancards ; la
-côté. Le
+côté. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 116-117.png|400px}} Le
-avaient A la
+avaient élevés eux-mêmes quelques années plus tôt. À la
-bataille. —Il peut
+bataille. — Il peut
-leurs be¬ soins, car
+leurs besoins, car
-du nordouest et
+du nord-ouest et
-Le élevés eux-mêmes quelques annlê’es plus tôt (page 53). père
+Le père
-s’ils con¬ tinuaient à
+s’ils continuaient à
-salaire, ç’est qu’il
+salaire, c’est qu’il
-94 MAEIA CHAPDELAINE pour
+pour
-gardaient mainte¬ nant à
+gardaient maintenant à
-ouvrage habituel: la
+ouvrage habituel : la
-la mai¬ son, la
+la maison, la
-du pain, qui
+du pain qui
-Télesphore à la
+Télesphore la
-tous les jours
+tous le jours
-instant. Lors¬ qu’elles étaient
+instant. Lorsqu’elles étaient
-cyprès gom¬ meux, dont
+cyprès gommeux, dont
-qui don¬ naient une
+qui donnaient une
-•MAKI*. C H A P D E L A I X E\t95 pleines
+pleines
-trop petit, cinq
+trop petit cinq
-plus tarder; mais
+plus tarder ; mais
-ciment nécessaire; de
+ciment nécessaire : de
-fallait tou¬ jours deux
+fallait toujours deux
-chargeait invariable¬ ment de
+chargeait invariablement de
-première fournée; invariablement
+première fournée ; invariablement
-soirée s’avancait déjà,
+soirée s’avançait déjà,
-mère Chapde¬ laine disait
+mère Chapdelaine disait
-: —Tu peux
+: — Tu peux
-un ins¬ tant, et
+un instant, et
-son iné¬ puisable patience. A vingt
+son inépuisable patience. À vingt
-la maison le
+la maison, le
-96 MARIA CHAPDELAINE son
+son
-tache sombre; la
+tache sombre ; la
-de lu¬ mière rouge; la
+de lumière rouge ; la
-se rap¬ prochait un
+se rapprochait un
-comme un vol
+comme tin vol
-cuisson ache¬ vée lui
+cuisson achevée lui
-veille hebdoma¬ daire lui
+veille hebdomadaire lui
-choses heu¬ reuses qu’elle
+choses heureuses qu’elle
-étaient infini¬ ment simples,
+étaient infiniment simples,
-au printemps; ce
+au printemps ; ce
-figurer claire¬ ment comment
+figurer clairement comment
-se répé¬ tait deux
+se répétait deux
-entier, céré¬ monieusement, tel
+entier, cérémonieusement, tel
-le pronon¬ çaient: François
+le prononçaient : François
-de Saint-Michel-deMistassini... François
+de Saint-Michel-de-Mistassini... François
-MARIA CHAPDELAINE 97 C’est
+C’est
-la re¬ voir et
+la revoir et
-ses promes¬ ses, d’avoir
+ses promesses, d’avoir
-boire. II n’y
+boire. Il n’y
-le printemps; mais
+le printemps ; mais
-le bois; il
+le bois ; il
-le coeur. Maintenant
+le cœur. Maintenant
-parle. —Vous êtes-vous
+parle. — Vous êtes-vous
-demandera d’a¬ bord ;
+demandera d’abord ;
-l’arrête. Oh! mon Dou! Comme
+l’arrête. Oh ! mon Dou ! Comme
-et l’automne, et tout l’in¬ terminable hiver
+et l’automne et tout l’interminable hiver
-Maria soupire; mais l’infi¬ nie patience
+Maria soupire ; mais l’infinie patience
-toutes ces choses
+toutes choses
-98 MARIA CHAPDELAINE ses
+ses
-marier prochaine¬ ment lui
+marier prochainement lui
-dimanche. —Je les
+dimanche. — Je les
-le mieux; mais
+le mieux ; mais
-rivière Saint-Maurice; il
+rivière Saint-Maurice ; il
-avant l’été; alors
+avant l’été ; alors
-rien dit; mais
+rien dit ; mais
-de celuilà, et
+de celui-là, et
-ce genre: quelque
+ce genre : quelque
-grand con¬ tentement qu’apporte
+grand contentement qu’apporte
-la pro¬ messe sûre
+la promesse sûre
-M A lî I A C II A T D E L A I N E 99 chutes
+chutes
-du nordouest fait
+du nord-ouest fait
-grand bruissement frais
+grand mugissement frais
-encore loin, et Ma¬ ria se
+encore loin et Maria se
-de lu¬ mière rouge
+de lumière rouge
-et passagers; les
+et passagers ; les
-par attendrir; le
+par attendrir ; le
-s’y soumettre; mais
+s’y soumettre ; mais
-vrai. Lors¬ qu’elle songe
+vrai. Lorsqu’elle songe
-100 MARIA CHAPDELAINE jeunesse,
+jeunesse,
-sont ve¬ nues aboutir à cela: à
+sont venues aboutir à cela : à
-d’un contente¬ ment miraculeux
+d’un contentement miraculeux
-s’affaiblit. “Le pain
+s’affaiblit. « Le pain
-être cuit!” se
+être cuit ! » se
-une ca¬ tastrophe. A en
+une catastrophe. À en
-tête ap¬ puyée sur
+tête appuyée sur
-céréales en¬ core sur
+céréales encore sur
-se ras¬ sasier dans
+se rassasier dans
-tomba irrégulière¬ ment pendant
+tomba irrégulièrement pendant
-la sécheresse; seuls
+la sécheresse ; seuls
-en grange; toutes
+en grange ; toutes
-autres ré¬ coltes achevaient
+autres récoltes achevaient
-pâles audessus de
+pâles au-dessus de
-matin, blan¬ che de
+matin, blanche de
-et noirci¬ rent les
+et noircirent les
-terre. Puis
+terre. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 127.png|400px}} Edwige Légaré s’était attaqué seul à une souche. Puis
-un abreuvoir; fondue
+un abreuvoir ; fondue
-la cha¬ leur de
+la chaleur de
-même se¬ maine. Les
+même semaine. Les
-incessantes conti¬ nuaient bien
+incessantes continuaient bien
-de gel; mais
+de gel ; mais
-ÜAHIA CHAPDELAINE
+MARIA CHAPDELAINE
-qui Edwige Légaré s’était attaqué seul à. une souche (page 61). s’en
+qui s’en
-s’en vient; mais
+s’en vient ; mais
-plus mélanco¬ lique et
+plus mélancolique et
-les dieux, rap¬ pellent trop
+les dieux rappellent trop
-la moisson, pour
+la moisson pour
-de déiober encore
+de dérober encore
-fut médiocre; mais
+fut médiocre ; mais
-les Chapde¬ laine ne
+les Chapdelaine ne
-longtemps en¬ core, dans
+longtemps encore, dans
-même d’amertume; seulement
+même d’amertume ; seulement
-la règle; et
+la règle ; et
-MARIA CHAPDELAINE 105lamentation des
+lamentation des
-raisonnable d’ap¬ parence, mais
+raisonnable d’apparence, mais
-: —Si seulement c’avait été
+: — Si seulement ç’avait été
-année ordi¬ naire !
+année ordinaire !
-en innom¬ brables flocons
+en innombrables flocons
-que l’au¬ tomne fût
+que l’automne fût
-air sen¬ tencieux : —Après la
+air sentencieux : — Après la
-toujours en¬ tendu les
+toujours entendu les
-avait raison; car
+avait raison, car
-Pourtant l’avertissement, n’avait
+Pourtant l’avertissement n’avait
-préparatifs com¬ mencèrent :
+préparatifs commencèrent :
-maison, for¬ mant un
+maison, formant un
-des murs; les
+des murs ; les
-MARIA CHAPDELAINE\t107 dommages de Tannée. De
+dommages de l’année. De
-les fem¬ mes poussèrent
+les femmes poussèrent
-les intersti¬ ces, collèrent
+les interstices collèrent
-gardés, prome¬ nèrent leurs
+gardés, promenèrent leurs
-Cela fait il
+Cela fait, il
-la pro¬ vision de
+la provision de
-trois jours; puis
+trois jours ; puis
-qui précé¬ daient la
+qui précédaient la
-un amphi¬ théâtre de
+un amphithéâtre de
-en col¬ line, mais
+en colline, mais
-se pro¬ longeait sans
+se prolongeait sans
-des meri¬ siers semés
+des merisiers semés
-108 MAIÎlA CHAPDELAINE Pour
+Pour
-servirent seule¬ ment à
+servirent seulement à
-aussi belle, aussi
+aussi belle aussi
-et pré¬ sentement les
+et présentement les
-vert immua¬ ble des
+vert immuable des
-triomphèrent, pa¬ reils à
+triomphèrent, pareils à
-vie éter¬ nelle leur
+vie éternelle leur
-En novembre Esdras,
+En novembre, Esdras,
-Edwige Lé¬ garé repartirent
+Edwige Légaré repartirent
-attelèrent Charles-Eu¬ gène au
+attelèrent Charles-Eugène au
-la maison; quand
+la maison ; quand
-le “goden-
+le godendard
-il A Îî I A ÔHAPDËLAIKE 109 dard” et
+et
-au soir; puis
+au soir ; puis
-feu sou¬ tenu, et
+feu soutenu, et
-l’on “fait boucherie”. Après
+l’on fait boucherie. Après
-le saloir; à
+le saloir ; à
-jusqu’au prin¬ temps; des
+jusqu’au printemps ; des
-la maison, et
+la maison et
-est terri¬ blement court
+est terriblement court
-J10\tMAKI\tA\tCHAPDELAIîlË que
+que
-maison. A chaque ins¬ tant quelque
+maison. À chaque instant, quelque
-trois Dûches, de cy¬ près le
+trois bûches de cyprès le
-: —Ne laissez
+: — Ne laissez
-coup d’oeil et
+coup d’œil et
-Au matin Tit’Bé
+Au matin, Tit’Bé
-la nuit; si
+la nuit ; si
-était amorti il
+était amorti, il
-de cata¬ logne pour
+de catalogne pour
-MARIA CHAPDELAINE 111 étranger,
+étranger,
-avec cu¬ riosité par
+avec curiosité par
-curieuse, gla¬ cée et
+curieuse, glacée et
-la neige; mais
+la neige ; mais
-disparaissait der¬ rière le
+disparaissait derrière le
-le len¬ demain le
+le lendemain le
-de nouveau; mais
+de nouveau ; mais
-s’amonceler der¬ rière tous
+s’amonceler derrière tous
-un gigan¬ tesque cône,
+un gigantesque cône,
-un che¬ min; au
+un chemin ; au
-les animaux, et ren¬ traient en
+les animaux et rentraient en
-112\tM\tA\tE\tI\tA\tCHAPDELAINE arrachait
+arrachait
-d’aise. —La pompe
+d’aise. — La pompe
-et s’a¬ bandonnait alors
+et s’abandonnait alors
-de fusil; le
+de fusil ; le
-merisier ronflait; au
+merisier ronflait ; au
-assiégeante. —Il doit
+assiégeante. — Il doit
-! son¬ geait Maria. —Et elle
+! songeait Maria. — Et elle
-haut. —Dans le bois il
+haut. — Dans le bois, il
-misère. —Non ?
+misère. — Non ?
-avait sou¬ vent parlé chez les Chapdelaine des fêtes, et
+avait souvent parlé des fêtes chez les Chapdelaine, et
-approchaient. —Je suis
+approchaient. — Je suis
-venir. —Azalma Larouche
+venir. — Azalma Larouche
-loin, elle; mais
+loin, elle ; mais
-de SaintPrime ne
+de Saint-Prime ne
-voyage. Peutêtre que
+voyage. Peut-être que
-visites inatten¬ dues des
+visites inattendues des
-m MAEIA CHAPDELAINE Maria
+Maria
-chose. —Si les
+chose. — Si les
-minuit. Pourtant, j’aurais
+minuit. Pourtant j’aurais
-et “son” père m’avait pro¬ mis. .. Par
+et son père m’avait promis... Par
-de Jé¬ sus devient
+de Jésus devient
-de fer¬ veur simple
+de ferveur simple
-des églises; il
+des églises ; il
-sûrement ac¬ cordées si
+sûrement accordées si
-MARIA CHAPDELAINE\t115 Dès
+MARIA CHAPDELAINE 115 Dès
-d’en A vingt pas de la maison le four, coiffé de son petit toit de planches, faisait une tache sombre (page 95). tracer
+d’en tracer
-jours. Il
+jours. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 139.png|400px}} À vingt pas de la maison le four, coiffé de son petit toit de planches, faisait une tache sombre. Il
-se résigner; Maria
+se résigner ; Maria
-et son¬ gea à
+et songea à
-manière. —C’est-il vrai,
+manière. — C’est vrai,
-116 MARIA CHAPDELAINE le
+le
-? —C’est vrai,
+? — C’est vrai,
-qu’elle de¬ mande. La
+qu’elle demande. La
-grand espoir; mais
+grand espoir ; mais
-Ave. Ré¬ veillée de
+Ave. Réveillée de
-son cha¬ pelet sous
+son chapelet sous
-des der¬ niers mots
+des derniers mots
-lit, so¬ lennel, la
+lit, solennel, la
-simplicité pa thétique des
+simplicité pathétique des
-lèvres murmu-
+lèvres murmuraient
-MARIA CHAPDELAINE 117 raient sans
+sans
-paroles sacrées: “Je vous
+paroles sacrées : « Je vous
-de grâce...” Bientôt
+de grâce... » Bientôt
-le poêle; par
+le poêle ; par
-son chape¬ let sous
+son chapelet sous
-poêle ronfla; Chien
+poêle ronfla ; Chien
-demi-heure en¬ core tout
+demi-heure encore tout
-les ani¬ maux, les
+les animaux, les
-ces besognes Maria
+ces besognes, Maria
-ses Ave; mais
+ses Ave, mais
-méthode. Midi: trois cents
+méthode. Midi ! Trois cents
-à J’esprit que
+à l’esprit que
-us MARIA C II A IJ D E L A I X E l’indulgence
+l’indulgence
-pourrait raisonnable¬ ment transformer
+pourrait raisonnablement transformer
-en certitude; elle
+en certitude : elle
-plus. ■Pendant l’après-midi
+plus. Pendant l’après-midi
-de l’an, et
+de l’An, et
-qu’elle con¬ tinuât à
+qu’elle continuât à
-la retarder; puis ce furent les prépara¬ tifs du
+la retarder ; puis ce fut les préparatifs du
-furent longs; enfin
+furent longs ; enfin
-pendant tout ce
+pendant ce
-que lente¬ ment, par
+que lentement, par
-jour achevée, et
+jour achevée et
-faible lu¬ mière de
+faible lumière de
-son chapelet et
+son chapelet, et
-souhaité pou¬ voir s’humilier
+souhaité pouvoir s’humilier
-quelque morti¬ fication. Son
+quelque mortification. Son
-MAKIA CHAPDELAINE 119 le poêle; sa
+le poêle ; sa
-toutes à l’étoile
+toutes l’étoile
-d’autrefois. “Vous êtes
+d’autrefois. « Vous êtes
-les femmes...” A force
+les femmes... » À force
-s’arrêtait quel¬ quefois, l’esprit
+s’arrêtait quelquefois, l’esprit
-qu’un ins¬ tant :
+qu’un instant :
-solennel. “... Vous
+solennel. « Vous
-les femmes...” Une
+les femmes... » Une
-prononça les
+prononça plus les
-que lente¬ ment et
+que lentement et
-de peine; mais
+de peine ; mais
-envoyait l’of¬ frande d’un
+envoyait l’offrande d’un
-qui mon¬ taient et
+qui montaient et
-bienheureuse. “... Le
+bienheureuse. « Le
-avec vous...”
+avec vous... »
-120 MARIA CHAPDELAINE Les
+Les
-pâle lumière; les
+pâle lumière ; les
-les sque¬ lettes de créatures
+les squelettes des créatures
-de mort; mais
+de mort ; mais
-terrible. —Avec des
+terrible. — Avec des
-ne se¬ rons pas
+ne serons pas
-à Saint-Coeur-de-Marie, avec
+à Saint-Cœur-de-Marie, avec
-leur éloigne¬ ment et
+leur éloignement et
-devina ces regrets,
+devina ses regrets,
-lui-même. —C’est bien
+lui-même. — C’est bien
-villages. —Non, Samuel; le Bon Dieu
+villages. — Non, Samuel ; le bon Dieu
-HiniA CHAPDELAINE 121 lamente
+lamente
-les deux; nous
+les deux ; nous
-trop pâtir; les
+trop pâtir ; les
-rapportent quasi¬ ment tout
+rapportent quasiment tout
-se rap¬ pelant le
+se rappelant le
-aux cier¬ ges qui
+aux cierges qui
-qui al¬ laient s’élever
+qui allaient s’élever
-pour eux: le
+pour eux : le
-travail néces¬ saire, le
+travail nécessaire, le
-de l’Eglise. Toutes
+de l’Église. Toutes
-leur ten¬ dresse inexprimée.
+leur tendresse inexprimée.
-qu’on distri¬ buait des
+qu’on distribuait des
-vint en chercher
+vint chercher
-part. —Moi aussi
+part. — Moi aussi
-fille, eh! son père? —Comme de
+fille, eh ! son père ? — Comme de
-de raison.., Ce
+de raison... Ce
-toujours “le petit Jésus”, l’enfantelet
+toujours « le petit Jésus », l’enfantelet
-images pieuses; et
+images pieuses ; et
-les pa¬ rents aussi,
+les parents aussi,
-nom représen-
+nom représentait
-122\tMARIA CHAPDELAINE tait le
+le
-Christ doulou¬ reux et
+Christ douloureux et
-mais quel¬ qu’un de
+mais quelqu’un de
-moins grand: un
+moins grand : un
-pouvait ai¬ mer sans
+pouvait aimer sans
-même sans songer
+même songer
-futur. —As-tu envie
+futur. — As-tu envie
-? —Oui. Il
+? — Oui. Il
-et commena à
+et commença à
-arrière. —Et va-t-on
+arrière. — Et va-t-on
-? —Oui. —C’est correct
+? — Oui. — C’est correct
-voix grêle; mais
+voix grêle ; mais
-la fer¬ veur l’emporta
+la ferveur l’emporta
-ces en¬ fants élevés
+ces enfants élevés
-prendre sur ses
+prendre su ses
-les can¬ tiques ou
+les cantiques ou
-, MARIA CHAPDELAINE\t123 d’autrefois
+d’autrefois
-singulière. .. Tous les
+singulière. ...Tous les
-étable. —Encore ?
+étable. — Encore ?
-s’empêcher d’in¬ terrompre quelques
+s’empêcher d’interrompre quelques
-et écouter; mais
+et écouter ; mais
-du can¬ tique redoublèrent
+du cantique redoublèrent
-foi plus ardente. “Je vous
+foi plu ardente. « Je vous
-de grâce...” Trois
+de grâce... » — Et maintenant ? Une autre chanson : laquelle ? Sans attendre une réponse il entonna : Trois
-dans l’île.... —Et maintenant ? Une autre chanson : la¬ quelle ? Sans attendre une réponse il entonna: —Non, pas
+dans l’île... — Non, pas
-c’est beau, ça
+c’est beau ça
-chanter en¬ semble. Il
+chanter ensemble. Il
-vers Maria; mais
+vers Maria ; mais
-de l’interrompre.\t■ A la
+de le l’interrompre. À la
-je t’aime Jamais
+je t’aime, Jamais
-124 MARIA CHAPDELAINE L’air
+L’air
-également touchantes; le
+également touchantes ; le
-des coeurs simples
+des cœurs simples
-attendris. •\t... Sur la
+attendris. ...Sur la
-cœur gai.. . Il
+cœur gai... Il
-les autres; mais
+les autres ; mais
-la com¬ plainte de
+la complainte de
-parut émou¬ vante et
+parut émouvante et
-de prière.\t’ .. . Tu as
+de prières. ...Tu as
-maîtresse Sans pouToir la r’trouver, Pour
+maîtresse Pour lui avoir mal parlé... Pour
-bois solennel; la
+bois solennel ; la
-En vérité le
+En vérité, le
-• MARIA CHAPDELAINE\t125 tout
+MARIA CHAPDELAINE 125 tout
-que ET— La pompe ne gèle pas? (page 112). les
+que les
-surhumaines. Je
+surhumaines. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 149.png|400px}} — La pompe ne gèle pas ? {{bloc centré|... Je
-fût jeté. Il y
+fût jeté.}} {{bloc centré|Il y
-ne t’oublierai...
+ne t’oublierai...}}
-126 MARIA CHAPDELAINE “Je vous
+« Je vous
-de grâce.. La
+de grâce... » La
-les ge¬ noux de
+les genoux de
-son lit; Télesphore la suivit; bientôt
+son lit ; Télesphore la suivit ; bientôt
-de bou¬ leau vert; le
+de bouleau vert ; le
-en courant, disant
+en courant disant
-Maria. —Tu n’oublieras
+Maria. — Tu n’oublieras
-? —Non, son
+? — Non, son
-un scru¬ pule lui
+un scrupule lui
-peut-être trompé dans
+peut-être trompée dans
-encore cin¬ quante et
+encore cinquante et
-de lu¬ mière, enveloppé
+de lumière, enveloppé
-brille. L’intérieur de
+brille. Intérieur de
-était obscur, et
+était obscur et
-MARIA CHAPDELAINE 127 fussent
+fussent
-sacrée. “Les mille
+sacrée. « Les mille
-des mots.” Il
+des mots. » Il
-pas nécessaire; que
+pas nécessaire ; que
-son coeur simple
+son cœur simple
-elle cher¬ cha à
+elle chercha à
-voulait de¬ mander. François
+voulait demander. François
-Vous l’aviez deviné, Marie
+Vous J’aviez deviné. Marie
-Que pouvaitelle énoncer
+Que pouvait-elle énoncer
-sera re¬ venu, ayant
+sera revenu, ayant
-chose qu’ils pourront
+chose quels pourront
-soit un sacrilège
+soit sacrilège
-au printemps... Songeant
+au printemps. Songeant
-128\tM\tA\tH\tI\tA\tCHAPDELAINE tout
+tout
-sans les voir
+sans le voir
-aucun visiteur Vers le soir la
+aucun visiteur. Vers le soir, la
-exagérée. —Quand même
+exagérée. — Quand même
-nous lais¬ ser pâtir.
+nous laisser pâtir.
-un in¬ térêt passionné.
+un intérêt passionné.
-table, pen¬ dant que
+table, pendant que
-en éclabous¬ sures sucrées,
+en éclaboussures sucrées,
-grandes per¬ sonnes imitant
+grandes personnes imitant
-l’avidité gour¬ mande des petits; mais
+l’avidité gourmande des petits ; mais
-fut ar¬ rêtée bientôt,
+fut arrêtée bientôt,
-130 MARIA CHAPDELAINE bon
+bon
-fallait pa¬ rachever la
+fallait parachever la
-durcissait. Leâ fortes
+durcissait. Les fortes
-mère Chapde¬ laine manièrent
+mère Chapdelaine manièrent
-sans cesse; peu
+sans cesse ; peu
-des ci¬ seaux, à
+des ciseaux, à
-porte. —Eutrope Gagnon,
+porte. — Eutrope Gagnon,
-casque de laine sur
+casque sur
-le regar¬ dait, une
+le regardait, une
-de l’an les
+de l’An les
-cet usage; elle
+cet usage ; elle
-MARIA CHAPDELAINE 131 —C’est toi
+— C’est toi
-veiller. —Comme de
+veiller. — Comme de
-de l’an sans
+de l’An sans
-répéter. —Ah !
+répéter. — Ah !
-sur lui il
+sur lui, il
-yeux. —A voir
+yeux. — À voir
-malchance. —Oui. La
+malchance. — Ouais. La
-crainte. —Ça serait-il
+crainte. — Ça serait-il
-? —Non, madame
+? — Non, madame
-Les nou¬ velles que
+Les nouvelles que
-ce bord là; ça
+ce bord-là ; ça
-vous connaissez.\t• Il
+vous connaissez. Il
-basse. —François Paradis...
+basse. — François Paradis...
-détourner aussitôt; mais
+détourner aussitôt ; mais
-ne remar¬ qua même
+ne remarqua même
-132 MARIA CHAPDELAINE non
+non
-sur l’uni¬ vers entier; toutes
+sur l’univers entier ; toutes
-et atten¬ daient anxieusement
+et attendaient anxieusement
-puisqu’elle tou¬ chait le
+puisqu’elle touchait le
-vraiment. —Voilà comment ça c’est passé...
+vraiment. — Voilà comment ça s’est passé...
-de la Tuque,
+de La Tuque,
-lac SaintJean, icitte...
+lac Saint-Jean, icitte...
-de raison; quand
+de raison ; quand
-dix et quinze
+dix à quinze
-bien dit; mais
+bien dit ; mais
-connaissez François: c’était
+connaissez François : c’était
-répondu qu’il avait
+répondu quel avait
-lac poul¬ ies fêtes, et
+lac pour les fêtes et
-et accou¬ tumé dans
+et accoutumé dans
-singulière, lente¬ ment, mais
+singulière, lentement, mais
-son angoisse: “Fran-
+son angoisse : « François a voulu venir icitte pour les fêtes... me voir », et une joie fugitive effleura son cœur comme une hirondelle rase l’eau. — Le chantier n’était pas bien loin dans le bois, seulement à deux jours de voyage du Transcontinental, qui descend sur La Tuque : mais ça s’adonnait qu’il y avait eu un accident à la track qui n’était pas encore réparée, et les chars ne passaient pas. J’ai eu connaissance de tout ça par Johnny Niquette, de Saint-Henri, qui
-François
+{{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 157.png|400px}} François
-seul, à. raquette,
+seul, à raquette,
-traîne... (page 135).
+traîne...
-134 M A EIA CHAPDELAINE çois a voulu venir icitte pour les fêtes... me voir”, et une joie fugitive effleura son coeur comme une hirondelle rase l’eau. —Le chantier n’était pas bien loin dans le bois, seulement à deux jours de voyage du Transcontinental, qui descend sur la Tuque : mais ça s’adonnait qu’il y avait eu un accident à la “track” qui n’était pas encore réparée, et les chars ne passaient pas. J’ai eu connaissance de tout ça par Johnny Niquette, de Saint-Henri, qui est
+est
-de la Tuque
+de La Tuque
-passés. —Oui ? —Quand François
+passés. — Ouais ? — Quand François
-ne pour¬ rait pas
+ne pourrait pas
-il mar¬ cherait tout le chemin, et
+il marcherait tout le chemin et
-Roberval. —C’est correct,
+Roberval. — C’est correct,
-là. —Pas dans
+là. — Pas dans
-était ac-
+était accoutumé
-MARIA CHAPDELAINE 135 coutume dans
+dans
-pas peur, parce
+pas peur parce
-les sauvages passaient
+les Sauvages passaient
-ça, mon¬ sieur Chapdelaine, —
+ça, monsieur Chapdelaine —
-les sauvages font
+les Sauvages font
-à raquette, avec
+à raquettes, avec
-ou l’interrompre; on
+ou l’interrompre ; on
-le dé¬ nouement approche, visible mais inconnu, pa¬ reil à
+le dénouement approche, visible, mais inconnu, pareil à
-figure. —Vous vous
+figure. — Vous vous
-la Noël: il
+la Noël : il
-Ça c’est adonné
+Ça s’est adonné
-tempête Fran¬ çois Paradis
+tempête François Paradis
-des fa¬ laises. Dans
+des falaises. Dans
-vous rappelez, le
+vous rappelez le
-face... —Oui. Eh
+face... — Oui. Eh
-à pro-
+à prononcer
-136 MARIA CHAPDELAINE noncer les
+les
-ne répon¬ dit qu’après
+ne répondit qu’après
-de silence à
+de silence, à
-basse :\t, —Il s’est
+basse : — Il s’est
-la mal¬ chance atteint
+la malchance atteint
-guère. Par¬ fois une
+guère. Parfois une
-de l’orien¬ tation, seulement pour un
+de l’orientation, seulement un
-limites. —Il s’est
+limites. — Il s’est
-l’a surpri s dans
+l’a surpris dans
-un jour; on
+un jour ; on
-des sauvages ont
+des Sauvages ont
-je pense; mais
+je pense ; mais
-les sau¬ vages ont
+les Sauvages ont
-Croche, qu-’il avait suivi, et
+Croche, qu’il avait suivie, et
-il A R I A CHAPDELAINE 137 Personne
+Personne
-parlait encore, ni
+parlait encore ; ni
-deux hommes, qui
+deux hommes qui
-tragique aventure; ni
+tragique aventure ; ni
-imploration tardive; ni Maria. —Quand on
+imploration tardive ; ni Maria. — Quand on
-temps s’était’ adouci
+temps s’était adouci
-disant qu’ils n’avaient
+disant quels n’avaient
-soupirs ; l’his¬ toire était
+soupirs : l’histoire était
-de Saint-Michel de Mistassini, au
+de Saint-Michel-de-Mistassini, au
-les cou¬ des sur
+les coudes sur
-grave. —Ça montre
+grave. — Ça montre
-du Bon Dieu,
+du bon Dieu,
-son chemin; des
+son chemin ; des
-sans
+sans malchance.
-138 M A E I A C IIAFDELAINE malechance. Et
+Et
-du Bon Dieu
+du bon Dieu
-leur terre; mais
+leur terre ; mais
-bois... —Il secoua la tête, et
+bois... Il secoua la tête et
-: —Nous ne
+: — Nous ne
-enfants. —C’était un
+enfants. — C’était un
-Eutrope Ga¬ gnon, un
+Eutrope Gagnon, un
-malice. —Comme de
+malice. — Comme de
-le Bon Dieu
+le bon Dieu
-qu’un autre. C’était
+qu’un autre... C’était
-l’aimais bien. Mais
+l’aimais bien... Mais
-montre... —Personne n’a
+montre... — Personne n’a
-pour l’ou¬ vrage, pas
+pour l’ouvrage, pas
-et serviable, avec
+et serviable avec
-de l’ami¬ tié pour
+de l’amitié pour
-homme “dépareillé”. Il
+homme dépareillé. Il
-: —C’était un
+: — C’était un
-homme dépa¬ reillé. —Quand nous
+homme dépareillé. — Quand nous
-MAEIA CHAPDELAINE 139 adroit
+adroit
-est là..je veux
+est là... je veux
-l’été der¬ nier, quand
+l’été dernier, quand
-icitte. Et toujours de bonne humeur, avec ça. C’était
+icitte. C’était
-alla bientôt; les Chap¬ delaine, restés
+alla bientôt ; les Chapdelaine, restés
-: —François Paradis
+: — François Paradis
-famille ; alors
+famille : alors
-de l’ami¬ tié pour
+de l’amitié pour
-? —Sûrement. Trois grand’messes avec chant; et
+? — Sûrement. Trois grand-messes avec chant, et
-au Bon Dieu,
+au bon Dieu,
-son âme., pauvre
+son âme, pauvre
-lui. —Il était
+lui. — Il était
-Le Bon Dieu
+Le bon Dieu
-140\tMARIA\tCHAPDELAINE Encore
+Encore
-à l’adoucir; mais
+à l’adoucir ; mais
-pour loüer le mort, ni
+pour louer le mort ni
-gorge, l’étouffant, dès
+gorge, l’étouffant dès
-était de¬ venu clair
+était devenu clair
-lui ser¬ rait durement
+lui serrait durement
-tard peutêtre; mais
+tard peut-être ; mais
-le moment, ce
+le moment ce
-que cela: la
+que cela : la
-doigts fer¬ més sur
+doigts fermés sur
-n’entendit guère; puis
+n’entendit guère ; puis
-porte par où
+porte où
-s’engouffrait. —Viens, Maria.
+s’engouffrait. — Viens, Maria.
-lui po¬ sant une
+lui posant une
-Chapdelaine murmura:
+Chapdelaine murmura :
-HAKIA CHAPDELAINE 141 —Encore cinq
+— Encore cinq
-le re¬ pos de
+le repos de
-dans le bois...
+dans les bois...
-s’élevèrent de nouveau,
+s’élevèrent à nouveau,
-avec par¬ fois un
+avec parfois un
-se rele¬ vèrent après
+se relevèrent après
-la fe¬ nêtre. Le
+la fenêtre. Le
-qui abolis¬ saient le
+qui abolissaient le
-du dehors; mais
+du dehors ; mais
-d’abandon pathétique; puis
+d’abandon pathétique ; puis
-se fît plus
+se fit plus
-et l’étourdit; machinalement
+et l’étourdit ; machinalement
-des murs le
+des murs, le
-rapprocha sou¬ dain, sombre
+rapprocha soudain, sombre
-se la¬ mentaient comme
+se lamentaient comme
-142 M A 11 I A CHAPDELAINE la
+la
-se dissiper; son
+se dissiper ; son
-des pinceirients, des
+des pincements, des
-bien en¬ tendu dire
+bien entendu dire
-un assou¬ pissement; mais
+un assoupissement ; mais
-peut-être en¬ durées avant
+peut-être endurées, avant
-sol blanc défilent
+sol blanc, défilent
-une pro¬ cession sinistre.
+une procession sinistre.
-le lieu; elle con¬ naît assez
+le lieu ; elle connaît assez
-buissons d’aunes enterrés
+buissons d’aunes, enterrés
-les bou¬ leaux et
+les bouleaux et
-faim, trébu¬ chant de fatigue; ses
+faim, trébuchant de fatigue ; ses
-font tombe? sur
+font tomber sur
-genoux. “Les mille
+genoux. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 167.png|400px}} « Les mille
-encore démandé de
+encore demandé de
-des mots.” (page 127). Sans
+des mots. » Sans
-nord désert; et
+nord désert, et
-144\tMARIA\tCHAPDELAINE min, en
+en
-torture en¬ core; il
+torture encore ; il
-aux res¬ sources de
+aux ressources de
-le revoir; à
+le revoir ; à
-arpents seule¬ ment d’une
+arpents seulement d’une
-C’est sou¬ vent ainsi
+C’est souvent ainsi
-comme une proie; ils
+comme sur une proie ; ils
-raidi pour toujours ses membres forts, couvert de neige le
+raidi le
-ni douceur; fait
+ni douceur ; fait
-les meur¬ triers. Oh! Jésus-Christ,
+les meurtriers. Ô Jésus-Christ,
-maeia chapdelaine 145 malheureux,
+malheureux,
-du ciel, pourquoi
+du ciel pourquoi
-lui vient: peut-être
+lui vient : peut-être
-accablé du courroux
+accablé de courroux
-Son cha¬ pelet est
+Son chapelet est
-la table: elle
+la table : elle
-: “Je vous
+: « Je vous
-de grâce...” Aviez-vous
+de grâce... » Aviez-vous
-auparavant supplié par
+auparavant suppliée par
-n’aviez ré-
+n’aviez répondu
-146 MARIA CHAPDELAlîîE pondu
+pondu
-que s’ac¬ complissait le
+que s’accomplissait le
-limites. “Vous êtes
+limites. « Vous êtes
-est béni.” Seulement
+est béni. » Seulement
-la pé¬ nètre elle
+la pénètre elle
-encore ima¬ giner insensible,
+encore imaginer insensible,
-Chapdelaine dit: —Les chemins
+Chapdelaine dit : — Les chemins
-messe. —C’est correct,
+messe. — C’est correct,
-chagrins d’amour, ni
+chagrins d’amour ni
-hiérarchie essen¬ tielle des
+hiérarchie essentielle des
-disent volon¬ tiers “amitié” pour “amour”, “ennui” pour “douleur”, afin
+disent volontiers « amitié » pour « amour », « ennui » pour « douleur », afin
-dans l’exis¬ tence à
+dans l’existence à
-14.8\tMAKI\tA CHAPDELAINE radis ne
+ne
-au printemps, ni
+au printemps ni
-que ce chagrin
+que le chagrin
-père Chapde¬ laine et
+père Chapdelaine et
-était attelé; Maria, re¬ vêtue déjà
+était attelé ; Maria, revêtue déjà
-liste de commissions
+liste des commissions
-de l’atte¬ lage commencèrent
+de l’attelage commencèrent
-chemin, qu’ils avaient
+chemin, quels avaient
-route battue CharlesEugène trotta
+route battue, Charles-Eugène trotta
-du chemin: la
+du chemin ; la
-MAKIA CHAPDELAINE 149 le
+le
-donner fré¬ quemment, pensant
+donner fréquemment, pensant
-connaissances qu’ils avaient
+connaissances quils avaient
-secouer sa tristesse.
+secouer la tristesse.
-visiter des maisons
+visiter les maisons
-prêtre canadien n’est
+prêtre n’est
-le direc¬ teur de
+le directeur de
-ses con¬ sultants, certains
+ses consultants, certains
-part jovialement; d’autres
+part jovialement ; d’autres
-150 MARIA CHAPDELAINE voisine.
+voisine.
-fut venu, il
+fut venu il
-l’horloge. —On va
+l’horloge. — On va
-le che¬ min, et
+le chemin, et
-paroisse voisine, et
+paroisse voisine et
-trois paysans; le
+trois paysans ; le
-longue discus¬ sion agricole
+longue discussion agricole
-sans malice; de
+sans malice ; de
-et émet¬ tait quelque
+et émettait quelque
-des “Oui! Oui!” un
+des « Oui ! oui ! » un
-prit fin; quelques-uns des in¬ vités partirent
+prit fin ; quelques-uns des invités partirent
-et sem¬ bla se
+et sembla se
-quelque chose; il
+quelque chose ; il
-en fai¬ sant signe
+en faisant signe
-Maria. Il
+Maria. — Viens un peu par icitte, toué, fit-il. Il
-des re¬ vues agricoles,
+des revues agricoles,
-cuir noir; aux murs, le
+cuir noir ; aux murs le
-la Sainte-
+la Sainte
-MAEIA CHAPDELAINE 151 Famille,
+Famille,
-d’un fabri¬ cant de
+d’un fabricant de
-les incen¬ dies de
+les incendies de
-bétail. —Alors il
+bétail. — Alors il
-taille déme¬ surée et
+taille démesurée et
-de paysan; car
+de paysan ; car
-et dé¬ charné, les
+et décharné, les
-dispensatrices do pardons
+dispensatrices de pardons
-de la¬ boureur, aux
+de laboureur, aux
-de sa paroisse, clairement en¬ voyé par
+de la paroisse, clairement envoyé par
-chemin. —Assis-toi là
+chemin. — Assis-toué là
-Elle s’assit, un
+Elle s’assit un
-plus tard le
+plus tard, le
-152 MAKIA CHAPDELAINE neige
+neige
-avait en¬ tonné en
+avait entonné en
-: ... Adorons-le dans le ciel. Adorons-le
+: ...Adorons-le dans le ciel, Adorons-le
-des gre¬ lots de
+des grelots de
-prêtre. —S’il y
+prêtre. — S’il y
-tes parents, ni
+tes parents ni
-non plus; alors
+non plus ; alors
-: —Faire dire
+: — Faire dire
-Trois grand’messes avec
+Trois grand-messes avec
-garçons rèviendront du
+garçons reviendront du
-père m’a dit,
+père l’a dit,
-à dé¬ courager toute
+à décourager toute
-d’un con¬ solateur ou
+d’un consolateur ou
-d’un . . . les
+d’un homme de loi ou d’un pharmacien énonçant prosaïquement des formules absolues, certaines. {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 177.png|400px}} ... les
-déblayé eux-mêmes (page 148). homme de loi ou d’un pharmacien énonçant prosaïquement des formules absolues, certaines. —Une fille
+déblayé eux-mêmes. — Une fille
-154\tMARIA\tCHAPDELAINE trer en religion? Non.
+trer en religion ? Non.
-se plaindre. .. Dans
+se plaindre... Dans
-une seule phrase
+une phrase
-se trou¬ vait, se
+se trouvait, se
-qu’il n’avait été
+qu’il avait été
-qui pro¬ longeait un peu par-delà la mort l’amour de¬ venu inutile.
+qui prolongeait un peu, par-delà la mort, l’amour devenu inutile.
-dit... ’\t. Le
+dit... Le
-la neige; des
+la neige ; des
-en s’agrif¬ fant à
+en s’agriffant à
-ce qui au
+ce qui, au
-de Québec veut
+de Québec, veut
-d’hiver en¬ core. Tandis
+d’hiver encore. Tandis
-MARIA CHAPDELAINE\t155 sur
+sur
-deux voya¬ geurs vers
+deux voyageurs vers
-de SaintHenri, chassa
+de Saint-Henri, chassa
-de simpli¬ cité qu’elle
+de simplicité qu’elle
-nuit tom¬ bait. Le
+nuit tombait. Le
-lent évanouisse¬ ment de la lumière; car
+lent évanouissement de la lumière ; car
-sol livide; les
+sol livide ; les
-en fris¬ sonnant et n’accorda qu’une
+en frissonnant et n accorda qu’une
-aux jappements de
+aux Happements de
-Elle rentra dans
+Elle entra dans
-parmi les¬ quelles elle
+parmi lesquelles elle
-chez Ephrem Surprenant,
+chez Éphrem Surprenant,
-fallait bien que
+fallait que
-pour gar¬ der la
+pour garder la
-se dis¬ traire un
+se distraire un
-de réclu¬ sion, ce
+de réclusion, ce
-de distance; mais
+de distance ; mais
-les bois, comparés
+les bois comparés
-de loin ? H y
+de loin. Il y
-chez Ephrem Surprenant
+chez Éphrem Surprenant
-des Etats-Unis pour
+des États-Unis pour
-Il ARIA CHAPDELAINE 157 Il accueillit
+accueillit
-empressement mar¬ qué et
+empressement marqué et
-des nou¬ velles du comté; mais
+des nouvelles du comté ; mais
-conversation languis¬ sait et
+conversation languissait et
-trois Français, comme
+trois Français comme
-des ré¬ cits merveilleux,
+des récits merveilleux,
-mois seule¬ ment, devaient
+mois seulement, devaient
-Samuel Chadpelaine, qui
+Samuel Chapdelaine, qui
-candide cou¬ tume canadienne. —Alors, vous
+candide coutume canadienne. — Alors, vous
-pour tra¬ vailler la
+pour travailler la
-le Ca¬ nada ? —C’est un
+le Canada ? — C’est un
-sont pé¬ nibles; mais
+sont pénibles ; mais
-du village; mais
+du village ; mais
-qui sor-
+qui sortaient
-158 MARIA CHAPDELAINE taient de
+de
-d’une quel¬ conque province
+d’une quelconque province
-des tour¬ nures de
+des tournures de
-raffinement. —Dans votre pays, avant
+raffinement. — Dans votre pays avant
-étiez-vous cultivateurs aussi ? —Non. —Quel métier
+étiez-vous cultivateur aussi ? — Non. — Quel métier
-de ré¬ pondre, se
+de répondre, se
-à com¬ prendre. —Moi, j’étais
+à comprendre. — Moi, j’étais
-enfin, accor¬ deur de pianos; et
+enfin, accordeur de pianos ; et
-bureau et’ Pierre
+bureau et Pierre
-le monde; mais
+le monde ; mais
-père res¬ tait un
+père restait un
-l’écoutaient. Ephrem Surprenant répéta: “Accordeur de pianos; c’était
+l’écoutaient. Éphrem Surprenant répéta : « Accordeur de pianos ; c’était
-bien ça!” Et il re-
+bien ça ! » Et il regarda
-ÜAEIA CHAPDELAINE 159 garda son
+son
-air un peu supérieur,
+air supérieur,
-: “Tu ne
+: « Tu ne
-me croire, ou
+me croire ou
-tu vois...” —Accordeur de
+tu vois... » — Accordeur de
-trop bon¬ nes, eh
+trop bonnes, eh
-ben ins¬ truit, vous
+ben instruits, vous
-vos garçons; vous
+vos garçons ; vous
-lire. —Ni moi
+lire. — Ni moi
-promptement Ephrem Sur¬ prenant. Conrad
+promptement Éphrem Surprenant. Conrad
-et Egide Racicot firent chorus: —Ni moi ! —Ni moi
+et Égide Racicot firent chorus : — Ni moi ! — Ni moi
-impliquant qu’ils pouvaient
+impliquant quels pouvaient
-s’en pas¬ ser et
+s’en passer et
-ne servait guère, mainte¬ nant. —Alors vous
+ne servirait guère, maintenant. — Alors vous
-? H demandait
+? Il demandait
-eussent aban¬ donné pour
+eussent abandonné pour
-des be¬ sognes qui
+des besognes qui
-160 II A E I A CHAPDELAINE Pourquoi
+Pourquoi
-venus ?... Quelques
+venus ? Quelques
-du cœur: la
+du cœur : la
-des villes; la
+des villes ; la
-existence asservie; la
+existence asservie ; la
-conférencier prê¬ chant sans
+conférencier prêchant sans
-libre sur le sol
+libre du sol
-guère qu’esquis¬ ser une
+guère qu’esquisser une
-encore. —On n’est
+encore. — On n’est
-vit en¬ fermé ... Cela
+vit enfermé... Cela
-impitoyable. —Est-ce que
+impitoyable. — Est-ce que
-vie ?... —Pas tout
+vie ? — Pas tout
-MARIA CHAPDELAINE 161 Quelque
+Quelque
-à Ephrem Surprenant : —Ah! c’est dur, icitte; c’est
+à Éphrem Surprenant : — Ah ! c’est dur, icitte ; c’est
-firent “oui” de la tête, tous
+firent « oui » de la tête tous
-les yeux: trois
+les yeux : trois
-avait arra¬ chés à
+avait arrachés à
-seule vie
+seule vraie vie
-leur erreur, et qu’ils étaient trop différents, pour les imiter, des Ca¬ nadiens qui
+leur erreur. Ils étaient trop différents pour imiter les Canadiens qui
-les besognes: agriculteurs,
+les besognes : agriculteurs,
-tête, songeur; un
+tête, songeur ; un
-sur ses genoux,
+sur les genoux,
-l’on pensait: “Lorenzo leur
+l’on pensait : « Lorenzo leur
-ne valait; ils
+ne valait ; ils
-guère d’ar¬ gent et
+guère d’argent et
-mal pris; car
+mal pris ; car
-la terre.” La
+la terre. » La
-162 MAEIA CHAPDELAINE un
+un
-peu pour l’honneur
+peu ont l’honneur
-culture. —Ça force
+culture. — Ça force
-vous ver¬ rez que
+vous verrez que
-vie. —C’est drôle,
+vie. — C’est drôle,
-et culti¬ ver, et
+et cultiver, et
-soleil. —Chacun a
+soleil. — Chacun a
-Lorenzo Sur¬ prenant, impartial. —Et ton
+Lorenzo Surprenant, impartial. — Et ton
-les “chousses”, fit
+les chousses, fit
-rire. —C’est vrai,
+rire. — C’est vrai,
-terre, per¬ sonne ne
+terre, personne ne
-tête. —H n’y
+tête. — Il n’y
-MAEIA CHAPDELAINE\t163 dettes,
+MARIA CHAPDELAINE 163 dettes,
-est libre; on
+est libre ; on
-de “boss”; on
+de « boss » ; on
-ses animaux; quand
+ses animaux ; quand
-! Le
+! {{Image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 187.png|400px}} Le
-le chemin (page 151). —Je les
+le chemin. — Je les
-répliqua Lo¬ renzo. On est libre; on
+répliqua Lorenzo. On est libre ; on
-164 MARIA CHAPDELAINE vaillent dans
+dans
-défi. —Il n’y
+défi. — Il n’y
-ont eu plus
+ont plus
-vous dites: “‘Ah! ils
+vous dites : « Ah ! ils
-belle vie; ils
+belle vie ; ils
-beaux animaux.” “Ça n’est
+beaux animaux. » « Ça n’est
-La vé¬ rité, c’est que
+La vérité, cest que
-les pieds; c’est
+les pieds ; c’est
-tourment... “Je sais
+tourment... « Je sais
-que c’est: j’ai
+que c’est : j’ai
-une terre; et
+une terre ; et
-tous habi¬ tants et
+tous habitants et
-tout l’après-midi; on
+tout l’avant-midi ; on
-MAKIA CHAPDELAINE 165 qu’on
+qu’on
-qui crie: “Les vaches
+qui crie : "Les vaches
-la clôture”; ou bien: “Les moutons
+la clôture" ; ou bien : "Les moutons
-le grain.” Et
+le grain." Et
-en pen¬ sant à
+en pensant à
-bâtons, s’essoufflent; les fem¬ mes sortent
+bâtons, s’essoufflent ; les femmes sortent
-bien “resté”, on
+bien resté, on
-de mou¬ ches, le
+de mouches, le
-préparer en¬ core. “Vous êtes
+préparer encore. « Vous êtes
-de tra¬ vail, parce
+de travail, parce
-passer d’eux; sans
+passer d’eux ; sans
-on pour¬ rait ,,, Vous auriez encore d’autres
+on pourrait... Vous auriez d’autres
-166 MARIA CHAPDELAINE l’été
+l’été
-point... .“Dans les
+point... « Dans les
-ces choseslà; mais
+ces choses-là ; mais
-du com¬ mencement à
+du commencement à
-pour bien réussir
+pour réussir
-la terre; comme
+la terre ; comme
-raison... Les autres,
+raison... les autres,
-! ” Il
+! » Il
-ses sem¬ blables, lit
+ses semblables, lit
-d’une fa¬ çon nouvelle
+d’une façon nouvelle
-tête. —Ne dites pas ça; il
+tête. — Ne dites pas ça ; il
-MARIA CHAPDELAINE 167 vie
+vie
-une bonn.i terre. —Pas dans
+une bonne terre. — Pas dans
-madame Chapde¬ laine. Vous
+madame Chapdelaine. Vous
-le nord; l’été
+le nord ; l’été
-trop court; le
+trop court ; le
-des Etats, et
+des États, et
-des autres, et
+des autres et
-tous les côtés...
+tous côtés...
-dans des places
+dans les places
-Maria frisson¬ na tout
+Maria frissonna tout
-blanche. C’était vrai, ce
+blanche. C’est vrai ce
-Lorenzo Surprenant; c’était
+Lorenzo Surprenant ; c’était
-neige pro¬ fonde, la
+neige profonde, la
-poêle çomme un
+poêle comme un
-168 MARIA C H A P D E L A I X E ricanements
+ricanements
-encore. “Te souviens-tu
+encore. « Te souviens-tu
-reprendra jamais.. Le
+reprendra jamais... » Le
-à Ma¬ ria que
+à Maria que
-parlent bas, comme
+parlent bas comme
-est menacée, et
+est menacée et
-de tris¬ tesse pesa,
+de tristesse pesa,
-Racicot raconta des
+Racicot racontait des
-sur eux; qui
+sur eux ; qui
-vinrent des histoires
+vinrent les histoires
-et d’apparitions; des ré¬ cits de
+et d’apparitions ; des récits de
-MARIA CHAPDELAINE 169 blasphémé
+blasphémé
-à chan¬ ter, l’on
+à chanter, l’on
-aux cartes; la conversation des¬ cendit à
+aux cartes ; la conversation descendit à
-dit alors, quand
+dit alors quand
-Lorenzo Sur¬ prenant parlant des Etats-Unis et
+Lorenzo Surprenant parlant des États-Unis et
-vie ma¬ gnifique des
+vie magnifique des
-à des merveilleux
+à de merveilleux
-à demi voix, presque
+à demi-voix, presque
-: —C’est demain
+: — C’est demain
-voir après-midi. Quelques
+voir après midi. Quelques
-de nou¬ veau près
+de nouveau près
-récits merveil¬ leux comme
+récits merveilleux comme
-au soir; elle
+au soir ; elle
-des campagnes; ses
+des campagnes ; ses
-l’existence glorieuse^ des
+l’existence glorieuse des
-la pré¬ face d’une
+la préface d’une
-mettait mainte¬ nant sous
+mettait maintenant sous
-d’images. —Oh! Maria,
+d’images. — Oh ! Maria,
-vous ima-
+vous imaginer.
-170 MARIA CHAPDELAINE giner. Les
+Les
-la grand’messe, une
+la grand-messe, une
-un cou¬ vent; voilà
+un couvent ; voilà
-de tra¬ vail est
+de travail est
-une salle, —
+une salle —
-vous pro¬ mener de
+vous promener de
-les maga¬ sins, le
+les magasins, le
-vous éton¬ ner pour
+vous étonner pour
-peut avoir; le
+peut avoir ; le
-à pleu¬ rer et
+à pleurer et
-rire. Oh! Maria! Penser
+rire. Oh ! Maria ! Penser
-vues ani¬ mées !
+vues animées !
-des cinéma¬ tographes et
+des cinématographes et
-pourrait l’expli¬ quer et
+pourrait l’expliquer et
-péripéties ordinaires: l’histoire
+péripéties ordinaires : l’histoire
-filles abandon¬ nées ou
+filles abandonnées ou
-MARIA CHAPDELAINE 171 trois
+trois
-luxe exagéré... Les
+luxe exagéré. Les
-effrénées des cow-boys à
+effrénées de cowboys à
-des In¬ diens ravisseurs; l’épouvantable fusillade; la
+des Indiens ravisseurs ; l’épouvantable fusillade ; la
-dernière se¬ conde, par
+dernière seconde, par
-bannière étoi¬ lée... Après
+bannière étoilée. Après
-les ra¬ quettes aux
+les raquettes aux
-Péribonka au-des¬ sus de
+Péribonka au-dessus de
-que Ma¬ ria sortit avec
+que Maria sortît avec
-demandé sim¬ plement, devant
+demandé simplement, devant
-lui par¬ lait d’amour
+lui parlait d’amour
-pratique. —Le premier
+pratique. — Le premier
-une “gang” de
+une gang de
-des Etats... Et
+des États... Et
-vous re¬ garder, je
+vous regarder, je
-ni à
+ni
-finie ” (pgae 170).\t’\t’\tjournée\tde\ttravail\test
+{{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 196.png|400px}} Lorenzo Surprenant — « Rien qu’à vous promener sur les trottoirs des grandes rues, un soir, quand la journée de travail est finie. »
-MARIA CHAPDELAINE Lowell
+Lowell
-n’avais jamais vu
+n’avais vu
-que peutêtre bien
+que peut-être bien
-par lettre; c’est
+par lettre ; c’est
-répondriez. . Toutes
+répondriez. Toutes
-de chi¬ cots et
+de chicots et
-et tran¬ quille, entre
+et tranquille, entre
-ses rai¬ sons d’aimer
+ses raisons d’aimer
-réponse. —Icitte, ce
+réponse. — Icitte, ce
-dur aussi: on
+dur aussi : on
-pour ga¬ gner son
+pour gagner son
-174 maria chapdelaine et
+et
-belle vie: des toilettes pro¬ pres, un
+belle vie : des toilettes propres, un
-maison en briques,
+maison de briques,
-pas d’idée et
+pas l’idée et
-des “Anglâs” par là; je
+des Anglâs par là ; je
-familles canadiennes, qui
+familles canadiennes qui
-prêtre canadien: M.
+prêtre canadien : M.
-regard au¬ tour de
+regard autour de
-des argu¬ ments décisifs. —Je ne
+des arguments décisifs. — Je ne
-je ne prends
+je prends
-me ma¬ rier comme
+me marier comme
-vous em¬ mènerai dans
+vous emmènerai dans
-vous étonneront; de
+vous étonneront ; de
-maria chapdelaine 175 Maria
+Maria
-protestations d’a¬ mour qui
+protestations d’amour qui
-encore qu’elles fussent
+encore quelles fussent
-de vanité; mais
+de vanité ; mais
-des cités ; l’attirance
+des cités, l’attirance
-des multitudes; toute
+des multitudes ; toute
-Maria pres¬ sentait tout
+Maria pressentait tout
-une glo¬ rieuse métempsycose
+une glorieuse métempsycose
-la nostal¬ gie d’avance.
+la nostalgie d’avance.
-176 maria chapdelaine dessus
+dessus
-bois sombres; le sol , semblait
+bois sombres ; le sol semblait
-son lin¬ ceul, passif, et
+son linceul, et
-les cy¬ près, serrés
+les cyprès, serrés
-autres, n’oscil¬ laient pas,
+autres, n’oscillaient pas,
-grande rési¬ gnation qu’ont
+grande résignation qu’ont
-de fécondité: c’était
+de fécondité ; c’était
-régnait ja¬ mais que
+régnait jamais que
-campagne endor¬ mie, l’austérité
+campagne endormie, l’austérité
-sa vie; et
+sa vie ; et
-ce ’ devaient
+ce devaient
-l’on pou¬ vait marcher
+l’on pouvait marcher
-toute l’an¬ née ;
+toute l’année ;
-des ré¬ ponses à
+des réponses à
-n’eussent satis-
+n’eussent satisfait
-maria chapdelaine fait qu’une
+qu’une
-vague mer¬ veilleux du
+vague merveilleux du
-cœur. —Vous ne
+cœur. — Vous ne
-définitif. —Vous n’avez
+définitif. — Vous n’avez
-Il n’a pas guère
+Il n’y a guère
-coûte cher; mais je revien¬ drai. Et
+coûte cher ; mais je reviendrai. Et
-à soi¬ gner des
+à soigner des
-des Etats où
+des États où
-178 maria chapdelaine abondant
+abondant
-laborieusement dé¬ tourné les
+laborieusement détourné les
-neige des¬ cendre ensemble,
+neige descendre ensemble,
-soirs suivants; mais
+soirs suivants ; mais
-Eutrope Ga¬ gnon de
+Eutrope Gagnon de
-dimanche d’a¬ près Eutrope
+dimanche d’après Eutrope
-l’été, descendant du
+l’été, descendu du
-situé “en haut des rivières” ;
+situé « en haut des rivières » ;
-autre mirage: le
+autre mirage : le
-inconnues. Eu¬ trope Gagnon,
+inconnues. Eutrope Gagnon,
-180 maria chapdelaine nir se
+se
-perron, hésitante, une
+perron, hésitante une
-de rentrer; et
+de rentrer ; et
-dire. —Vous savez
+dire. — Vous savez
-parlé en¬ core, d’abord
+parlé encore, d’abord
-c’était Fran¬ çois Paradis
+c’était François Paradis
-des Etats est
+des États est
-ma chance... La
+ma chance. La
-flocons serrés; elle
+flocons serrés ; elle
-sol. —Je ne
+sol. — Je ne
-bien sûr; mais
+bien sûr ; mais
-à moi. tout
+à moi, tout
-grand mor¬ ceau en
+grand morceau en
-maria cmapdëlaixe 181 et
+et
-minots, Ma¬ ria ... cent
+minots, Maria... cent
-et d’a¬ voine, sans
+et d’avoine, sans
-de “gaudriole” pour
+de gaudriole pour
-payerai “cash” sur
+payerai cash sur
-tout prêt; je
+tout prêt ; je
-si seule¬ ment c’est
+si seulement c’est
-Pensez donc, Maria, cent
+Pensez donc Maria cent
-bonne terre! Et
+bonne terre ! Et
-petite mai¬ son chaude
+petite maison chaude
-coupé, empilé derrière ma grange; mon frère m’aidera, et
+coupé, empilé, derrière ma grange ; mon frère m’aidera et
-revenus. L’hi¬ ver d’après
+revenus. L’hiver d’après
-vous aviez bien voulu m’atten¬ dre, ça
+vous avez bien voulu m’attendre, ça
-lui offrir: attendre un an et
+lui offrir ; attendre un an, et
-terre mi-défri-
+terre mi-défrichée...
-182 maria chapdelaine chée... Faire
+Faire
-à radou¬ ber de
+à radouber de
-une demiheure de
+une demi-heure de
-bois sombre; ou
+bois sombre ; ou
-Le bois.. . Toujours
+Le bois... Toujours
-faudrait des¬ serrer peu à peu, peu
+faudrait desserrer peu
-chaque fois au prin¬ temps et
+chaque fois, au printemps et
-à tra¬ vers toute
+à travers toute
-cela. —Je sais
+cela. — Je sais
-travaillé fort; per¬ sonne n’a
+travaillé fort ; personne n’a
-la jour¬ née pour
+la journée pour
-prends
+prends pas de boisson, Maria, et le vous aimerais bien... Sa voix trembla et il étendit la main vers le loquet à son tour, peut-être pour prendre sa main à elle, peut-être pour l’empêcher d’ouvrir la porte et de rentrer avant d’avoir donné sa réponse. — L’amitié que j’ai pour vous... ça ne peut pas se dire... Elle ne répondait toujours rien. Pour la deuxième fois un jeune homme lui parlait d’amour et mettait dans ses mains tout ce qu’il avait à donner, et pour la deuxième fois elle écoutait et restait muette, embarrassée, ne se sauvant de la gaucherie que par l’immobilité et le silence. Les jeunes filles des villes l’eussent trouvée niaise ; mais elle n’était que simple et sincère, et proche de la nature, qui ignore
-Maria
+{{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 207.png|400px}} Maria
-la terre (page 182).
+la terre.
-JS4 maria chapdelaine pas de boisson, Maria, et je vous aimerais bien... Sa voix trembla et il étendit la main vers le loquet à son tour, peut-être pour prendre sa main à elle, peut-être pour l’empêcher d’ouvrir la porte et de rentrer avant d’avoir donné sa réponse. —L’amitié que j’ai pour vous... ça ne peut pas se dire... Elle ne répondait toujours rien. Pour la deuxième fois un jeune homme lui parlait d’a¬ mour et mettait dans ses mains tout ce qu’il avait à donner, et pour la deuxième fois elle écoutait et restait muette, embarrassée, ne se sauvant de la gaucherie que par l’immobilité et le silence. Les jeunes filles des villes l’eussent trouvée niaise; mais elle n’était que simple et sincère, et proche de la nature, qui ignore les
+les
-et mitimides, s’approchaient-ils
+et mi-timides, s’approchaient-ils
-aux han¬ ches larges
+aux hanches larges
-silence, prê¬ tant l’oreille
+silence, prêtant l’oreille
-la défendrait contre
+la défendait contre
-trois amou-
+trois amoureux
-MAEIA CHAPDELAINE 185 reux de
+de
-et par ce qu’ils
+et parce qu’ils
-et honnête; quand
+et honnête ; quand
-restait sem¬ blable à
+restait semblable à
-davantage. —Ce garçon des Etats est
+davantage. — Ce garçon des États est
-laisser prendre. .. Il
+laisser prendre... Il
-humble. —Oh! vous
+humble. — Oh ! vous
-de rai¬ son; et
+de raison ; et
-Maria regar¬ dait l’unique
+Maria regardait l’unique
-planches, miétable et
+planches, mi-étable et
-lui trou¬ vait un
+lui trouvait un
-186 MARIA CHAPDELAINE comme
+comme
-tête. —Je ne
+tête. — Je ne
-vous dire, Eutrope, ni oui, ni non; pas
+vous dire Eutrope, ni oui ni non ; pas
-en jours tristes; un
+en l’ours tristes ; un
-nuages gris, ou
+nuages gris ou
-la neige; il
+la neige ; il
-printemps ve¬ nait. Les
+printemps venait. Les
-d’autrefois, rame¬ nant les mêmes tâches accomplies
+d’autrefois, ramenant les mêmes tâches, accomplies
-s’était passé; mais
+s’était passé ; mais
-de consens et elle n’c~ demandait
+de conseils et elle n’en demandait
-maria chapdelaine 187 attentifs,
+attentifs,
-C’était ainsi: quand
+C’était ainsi : quand
-qu’elle dit: “Oui” à celui-là, “Non” à
+qu’elle dît : « Oui » à celui-là, « Non » à
-les grands bois
+les bois
-fallait faire: elle
+fallait faire : elle
-était parti; il
+était parti ; il
-au printemps, ni
+au printemps ni
-et monsieur le
+et M. le
-promesse écla¬ tante vers
+promesse éclatante vers
-188 maria chapdelaine larmes
+larmes
-de défi: “Je savais bien... Je
+de défi : « Je
-comme cela.” Fini.
+comme cela. » Fini.
-chercher labo¬ rieusement son
+chercher laborieusement son
-en hésitant, dans
+en hésitant dans
-du poêle; la mère trico¬ tait des bas; Chien, couché
+du poêle ; la mère tricotait des bas ; chien, couché
-clignait douce¬ ment des
+clignait doucement des
-catéchisme ou¬ vert sur
+catéchisme ouvert sur
-une fille
+une jeune fille
-vie, assuré¬ ment, faire
+vie, assurément, faire
-règne heureux. .. Ses
+règne heureux... Ses
-MAEIA CHAPDELAINE\t189 parce
+parce
-et en¬ suite parce
+et ensuite parce
-l’imaginaient natu¬ rellement supérieure
+l’imaginaient naturellement supérieure
-autres. Eu¬ trope était
+autres. Eutrope était
-il l’aimait; mais
+il l’aimait ; mais
-l’aimait aussi; il
+l’aimait aussi ; il
-sobre, travailleur; il
+sobre, travailleur ; il
-resté canadien, tout
+resté Canadien, tout
-elle vivait; il
+elle vivait ; il
-des villes; il
+des villes ; il
-se dire: “Je vais
+se dire : « Je vais
-Lorenzo Surprenant.” Mais
+Lorenzo Surprenant. » Mais
-norouâ meur¬ trier qui
+norouâ meurtrier qui
-cyprès mélanco¬ lique, avait
+cyprès mélancolique, avait
-lui en était
+lui était
-une nostalgie, et maintenant elle
+une nostalgie et, maintenant, elle
-désirer comme une
+désirer une
-un remède l’éblpuissement d’une
+un remède, l’éblouissement d’une
-souper. —J’ai mal
+souper. — J’ai mal
-en le¬ vant la
+en levant la
-le pain; maintenant
+le pain ; maintenant
-qui vi¬ vent d’une
+qui vivent d’une
-se dérange; mais
+se dérange ; mais
-presque natu¬ rel que
+presque naturel que
-s’altérait. —Je vas
+s’altérait. — Je vas
-Le lendemain en effet elle
+Le lendemain, en effet, elle
-MAEIA CHAPDELAINE 191 ordinaire; mais
+ordinaire ; mais
-deux mains, et
+deux mains et
-faite. —Tu donneras
+faite. — Tu donneras
-hommes, Ma¬ ria. Et
+hommes, Maria. Et
-matin. —C’est bon,
+matin. — C’est bon,
-répondit Ma¬ ria. Reposez-vous tranquillement; nous n’au¬ rons pas
+répondit Maria. Reposez-vous tranquillement ; nous n’aurons pas
-couchée, sur¬ veillant de
+couchée, surveillant de
-domestique, don¬ nant des conseils. —Tourmente-toi point,
+domestique, donnant des conseils. — Tourmente-toi point,
-ça Ma¬ ria est
+ça Maria est
-cette heure: elle
+cette heure : elle
-de “bardasser” tout
+de bardasser tout
-et d’em¬ pirer ton
+et d’empirer ton
-lamenter. —Oh, mon
+lamenter. — Oh ! mon
-la réconfor¬ ter en
+la réconforter en
-192 MARIA CHAPDELAINE —Tu mourras
+— Tu mourras
-le Bon Dieu
+le bon Dieu
-pas en¬ core de
+pas encore de
-femmes, au. lieu
+femmes, au lieu
-tint con¬ seil avec
+tint conseil avec
-fille. —Je pourrai atteler
+fille. — Je pourrais atteler
-cette maladie-là; ou
+cette maladie-là ; ou
-Avant qu’ils eussent
+Avant quils eussent
-lui. —Eutrope a
+lui. — Eutrope a
-ouvrit lente¬ ment une
+ouvrit lentement une
-fer-blanc. —Voilà ce
+fer-blanc. — Voilà ce
-a en¬ voyé de
+a envoyé de
-des Etats...
+des États...
-MARIA CHAPDELAINE\t193 Pendant quelques instants ils contemplèrent sans mot dire les quelques pilules grises qui Le
+{{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 217.png|400px}} Le
-— “Eh bien,
+— « Eh bien,
-le moyen! (page 200). roulaient
+le moyen ! » Pendant quelques instants ils contemplèrent sans mot dire les quelques pilules grises qui roulaient
-194 maria chapdelaine pect troublé
+troublé
-: —C’est-il bien
+: — C’est-il bien
-? —D’après ce
+? — D’après ce
-évasif. —Elle s’est
+évasif. — Elle s’est
-pas sa¬ voir. .. —La gazette qui parlait de
+pas savoir... — La gazette qui partait de
-rognons, toujours; et
+rognons, toujours ; et
-La ga¬ zette le
+La gazette le
-aussi. —Quand même
+aussi. — Quand même
-un remède, toujours... —Elle pâtit, c’est sûr: on
+un remède de toujours... — Elle pâtit, c’est sûr : on
-malade gémis¬ sait et
+malade gémissait et
-par in¬ tervalles des
+par intervalles des
-aiguës. —Eutrope t’a
+aiguës. — Eutrope t’a
-maria chapdelaine 195 —J’y crois
+— J’y crois
-remèdes, réponditelle entre
+remèdes, répondit-elle entre
-surnaturelle. —Mon frère
+surnaturelle. — Mon frère
-ans pas¬ sés, quand
+ans passés, quand
-bien. Oh! c’est
+bien. Oh ! c’est
-hésitation primi¬ tive s’évanouissait,
+hésitation primitive s’évanouissait,
-confiance. —Ça va
+confiance. — Ça va
-un Bon Dieu.
+un bon Dieu.
-un re¬ mède de première classe: mon
+un remède de première classe : mon
-des Etats exprès.
+des États exprès.
-sûrement. —Ça ne
+sûrement. — Ça ne
-rendre pire? interrogea
+rendre pire ? interrogea
-d’indignation. —Faire du
+d’indignation. — Faire du
-! —Mon frère
+! — Mon frère
-196 II A K I A CHAPDELAINE derrière lui; la
+derrière lui ; la
-encore con¬ senti à
+encore consenti à
-résistance dimi¬ nuait de
+résistance diminuait de
-qui sui¬ virent tout
+qui suivirent tout
-l’évidence : elle
+l’évidence ; elle
-plus fortes; chaque
+plus fortes ; chaque
-bruyamment. —Quoi c’est,
+bruyamment. — Quoi c’est,
-? —Oh! mon Dou, que je pâtis! Que
+? — Oh ! mon Don ! que je pâtis. Que
-frette, Maria; j’ai
+frette, Maria ; j’ai
-craintes. —Ça n’est
+craintes. — Ça n’est
-il A K I A CHAPDELAINE 197 boire
+boire
-temps. —C’est pas
+temps. — C’est pas
-C’est cer¬ tain que
+C’est certain que
-les deux; mais
+les deux ; mais
-bientôt ré¬ veillée par
+bientôt réveillée par
-basse. —Je vas
+basse. — Je vas
-du dé¬ part : la
+du départ ; la
-de l’allée; des commandements étouf¬ fés : “Ho la ! Harrié !... Harrié
+de l’allée ; des commandements étouffés : « Ho là ! Harrié ! Harrié
-Ho !... ” Puis le
+Ho ! » puis le
-qui suivit la
+qui suivit, la
-se réveiller; Maria re¬ garda le
+se réveiller ; Maria regarda le
-il conti¬ nuerait vers
+il continuerait vers
-198 MA Kl A CHAPDELAINE du
+du
-pays em¬ ploient toujours,
+pays emploient toujours,
-les prêtres: Saint-Cœur-de-Marie...
+les prêtres : Saint-Cœur-de-Marie...
-à SaintCœur-de-Marie, huit autres milles... Huit
+à Saint-Cœur-de-Marie, huit autres milles. Huit
-: —Ça fait loin, toujours.
+: — Ça fait loin toujours.
-chemins se¬ ront méchants.
+chemins seront méchants.
-un effare¬ ment tragique
+un effarement tragique
-besoin d’aide; mais
+besoin d’aide ; mais
-son som¬ meil, s’éveilla
+son sommeil, s’éveilla
-de dou¬ leur et
+de douleur et
-sans ré¬ pit. Maria
+sans répit. Maria
-conseil ni
+conseil il ni
-cette jour¬ née :
+cette journée :
-l’étroite mai-
+l’étroite maison
-MARIA CHAPDELAIXÈ 199 son de
+de
-bruit domestique: la vaisselle entre-choquée, la
+bruit domestique : la vaisselle entrechoquée, la
-un claquement; des
+un claquement ; des
-nouvelles. —Ça va-t-il
+nouvelles. — Ça va-t-il
-aux me¬ nues besognes du dehors; Maria
+aux menues besognes du dehors ; Maria
-recommençait en¬ suite son
+recommençait ensuite son
-distance. —Son père
+distance. — Son père
-être pas loin de Saint-Cœurde-Marie... Si
+être loin de Saint-Cœur-de-Marie... Si
-couple d’heures et
+couple d’heures, et
-plus tard: —Ils doivent
+plus tard : — Ils doivent
-200\tmaria\tCHAPDELAINE suite
+suite
-sa pe¬ lisse en grognant. —Avec des
+sa pelisse en grognant. — Avec des
-des ma¬ lades. Et
+des malades. Et
-le bois, apparemment,
+le bois apparemment,
-lit. —Eh bien,
+lit. — Eh bien,
-plaisanter. —Elle est
+plaisanter. — Elle est
-de méde¬ cine à
+de médecine à
-garçons sem¬ blables à
+garçons semblables à
-plupart, petits-fils sinon
+plupart, petit-fils sinon
-M A E I A C II A r D E L A I N E 201 héréditaire.
+héréditaire.
-humeur arrê¬ tée court
+humeur arrêtée court
-ses en¬ fants pendant
+ses enfants pendant
-: “Maintenant on
+: « Maintenant on
-bons remèdes...” Mais
+bons remèdes... » Mais
-même mal.. . Les
+même mal... Les
-ne sem¬ blèrent pas
+ne semblèrent pas
-il s’adres¬ sa à
+il s’adressa à
-plaintes. —Si ça
+plaintes. — Si ça
-il res¬ tait plongé
+il restait plongé
-prestige. —Des lésions
+prestige. — Des lésions
-202 il ARIA CHAPDELAINE
+202 MARIA CHAPDELAINE
-faut attendre. .. Mais
+faut attendre... Mais
-tête. —Je peux
+tête. — Je peux
-fioles mysté¬ rieuses: quinze
+fioles mystérieuses : quinze
-la ma¬ lade, soutenue,
+la malade, soutenue,
-Après cela il
+Après cela, il
-attendre encore; les
+attendre encore ; les
-cures. —Des maladies
+cures. — Des maladies
-plus “bâdrant” pour
+plus « bâdrant » pour
-Saint-Henri... Il
+Saint-Henri... {{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 227.png|400px}} Tit’Sèbe, le remmancheur. C’était un petit homme maigre à figure triste. Il
-maria chapdelaine 203
+MARIA CHAPDELAINE 203
-lac Tit’Sèbe, le remmancheur. C’était un petit homme maigre à. figure triste (page 209). Saint-Jean,
+lac Saint-Jean,
-201 maria chapdelaine les
+les
-leva. —Je vas
+leva. — Je vas
-venir, vous; je
+venir, vous ; je
-chez Ephrem Surprenant
+chez Éphrem Surprenant
-dure journée; mais
+dure journée ; mais
-plus tard, l’homme
+plus tard l’homme
-: “C’est un
+: « C’est un
-lamente plus.” Mais
+lamente plus... » Mais
-taAKÎA chapdelaine 205 près
+près
-elle ouvrit les
+elle ouvrait les
-après quel¬ ques plaintes
+après quelques plaintes
-pleurer bruyam¬ ment. —Oh! Samuel, c’est
+pleurer bruyamment : — Oh ! Samuel ! c’est
-mourir. —Mais non
+mourir. — Mais non
-même. —Oui, je
+même. — Oui je
-pas le bon remède : ça
+pas un bon remède ; ça
-pas guéri. Je
+pas guérie. Je
-défaillante, entre¬ coupée de
+défaillante, entrecoupée de
-sans dé¬ fense, n’ayant
+sans défense, n’ayant
-immobiles, consternés comme
+immobiles, consternés, comme
-entrefaites. —Et moi
+entrefaites. — Et moi
-: —Ce médecin-là
+: — Ce médecin-là
-je le lui
+je lui
-206 maria chapdelaine donné
+donné
-mon cheval; mais
+mon cheval ; mais
-n’aura pas- une
+n’aura pas une
-air grave: —Je n’y
+air grave : — Je n’y
-de SaintFélicien... Tous
+de Saint-Félicien... Tous
-s’arrêtèrent. —Tit’Sèbe, fit
+s’arrêtèrent. — Tit’Sèbe, fit
-: —Tit’Sèbe guérit le monde; c’est
+: — Tit’Sèbe guérit le monde ; c’est
-écoles, lui; mais
+écoles, lui ; mais
-monde. —Vous avez
+monde. — Vous avez
-d’une b⬠tisse et
+d’une bâtisse et
-Les méde¬ cins sont
+Les médecins sont
-le voir: ils n’ont
+le voir : Ils n’ont
-le rebou¬ teux, et
+le rebouteux, et
-renaissait. —Tit’Sèbe est
+renaissait. — Tit’Sèbe est
-MARIA CHAPDELAINE 207 ça.
+ça.
-Roméo Boily après
+Roméo Boily, après
-gémissait faiblement, les yeux fer¬ més. —J’irai bien le quérir, si
+gémissait faiblement les yeux fermés. — J’irai bien le quérir si
-voulez, pro¬ posa Eutrope. —Mais avec
+voulez, proposa Eutrope. — Mais avec
-cheval donc? fit
+cheval donc ? fit
-ses dents: —Le vieux maudit !... Eutrope
+ses dents : — Le vieux maudit ! Eutrope
-se dé¬ cida.\t. —Ça ne fait rien: j’irai
+se décida. — Ça ne fait rien : j’irai
-bien quel¬ qu’un qui
+bien quelqu’un qui
-carriole : Racicot,
+carriole ; Racicot,
-Néron. —C’est trente-cinq
+Néron. — C’est trente-cinq
-à SaintFélicien, et
+à Saint-Félicien, et
-méchants. —J’irai pareil.
+méchants. — J’irai pareil.
-de suite, et
+de suite et
-neige, son¬ geant au
+neige, songeant au
-208 MARIA CHAPDELAINE silence,
+silence,
-ensemble. —Je n’ai
+ensemble. — Je n’ai
-résultat. —On ne
+résultat. — On ne
-dire, fit-il. Elle
+dire, dit-il. Elle
-l’air pire; mais
+l’air pire ; mais
-maladie ordi¬ naire. Je
+maladie ordinaire. Je
-lui don¬ ner l’absolution; après
+lui donner l’absolution ; après
-la fe¬ nêtre. Pendant
+la fenêtre. Pendant
-questions so¬ lennelles. Après
+questions solennelles. Après
-recommandations. —Seulement si
+recommandations. — Seulement si
-la fois. Et
+la fois... Et
-maria chapdelaine 209 la
+la
-la carriole le
+la carriole, le
-tour. —Les médecins
+tour. — Les médecins
-le Bon Dieu
+le bon Dieu
-une grand’messe avec
+une grand-messe avec
-de com¬ battre avec
+de combattre avec
-marche incompréhen¬ sible du
+marche incompréhensible du
-allait présente¬ ment cesser
+allait présentement cesser
-plaintes continuaient, et
+plaintes continuaient et
-la gauche¬ rie des
+la gaucherie des
-210 MA filA CHAPDELAINE Elles
+Elles
-précautions infi¬ nies, sans
+précautions infinies, sans
-s’il atten¬ dait qu’une
+s’il attendait qu’une
-: —Vous avez-t-y
+: — Vous avez-t-y
-est ve¬ nu... Et
+est venu... Et
-? De¬ main: c’est
+? Demain : c’est
-avoua simple¬ ment : —Je n’y
+avoua simplement : — Je n’y
-le Bon Dieu
+le bon Dieu
-Mais ça, c’est
+Mais ça c’est
-peut-être que ça
+peut-être ça
-une boissson faite
+une boisson faite
-de castor: c’est
+de castor ; c’est
-les ma¬ ladies de
+les maladies de
-la boisson, ni
+la boisson ni
-si simple¬ ment, qu’il
+si simplement, qu’il
-corps humain: un phéno-
+corps humain : un phénomène
-MARIA CHAPDELAINE 211 mène mystérieux
+mystérieux
-passe der¬ rière des
+passe derrière des
-en tâton¬ nant, se
+en tâtonnant, se
-incertains. —Si le Bon Dieu
+incertains. — Si le bon Dieu
-pleurer doucement; le
+pleurer doucement ; le
-ses genoux; voûté,
+ses genoux ; voûté,
-son dieu un dialogue muet, disant: —Vous m’avez
+son Dieu un dialogue muet disant : — Vous m’avez
-j’ai guéri; mais
+j’ai guéri ; mais
-de douleur: l’empreinte
+de douleur : l’empreinte
-dernière pro¬ testation instinctive
+dernière protestation instinctive
-que déchi-
+que déchirait
-212 maria chapdelaine rait
+212 MARIA CHAPDELAINE rait
-peur nou¬ velle leur
+peur nouvelle leur
-perdre. —Vous ne
+perdre. — Vous ne
-d’ignorance. ...ça commençait à ressembler aux vieilles paroisses où elle avait —Je ne
+d’ignorance. — Je ne
-le cher¬ cher dès
+le chercher dès
-maria chapdelaine 213
+MARIA CHAPDELAINE 213
-un chan¬ gement subtil,
+un changement subtil,
-faisait été élevée et où elle aurait voulu faire tout son règne (page 230). de
+faisait de
-et gémis¬ sante, une
+et gémissante, une
-longtemps. Une
+longtemps. {{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 236-237.png|400px}} ... ça commençait à ressembler aux vieilles paroisses où elle avait été élevée et où elle aurait voulu faire tout son règne. Une
-211 maeia chapdelaine se
+se
-fenêtre. —Je vas
+fenêtre. — Je vas
-dit-il. Tit’Sèbe hocha
+dit-il. Tit-Sèbe hocha
-tête. . —C’est correct: vous
+tête. — C’est correct : vous
-bien d’atte¬ ler; le
+bien d’atteler ; le
-midi. —Oui: je
+midi. — Oui, je
-père Chapde¬ laine. Mais
+père Chapdelaine. Mais
-et solennelle, en
+et solennelle en
-comme au-seuil d’une
+comme au seuil d’une
-irrémédiable. —Je vas
+irrémédiable. — Je vas
-maison. —Voilà le
+maison. — Voilà le
-qui prend: il
+qui prend : il
-et sou¬ pira. —Et justement
+et soupira. — Et justement
-deux jours: ça
+deux jours : ça
-déjà méchants; son
+déjà méchants ; son
-tête. —Ils auront
+tête. — Ils auront
-maria chapdelaine 215 route
+route
-borne. —C’est fort, un
+borne. — C’est fort un
-le SaintSacrement, répéta-t-il.
+le Saint-Sacrement, répéta-t-il.
-ans pas¬ sés, on
+ans passés, on
-rivière Mistassini; j’ai
+rivière Mistassini ; j’ai
-pas d’homme dans
+pas d’hommes dans
-pour revenir; la
+pour revenir ; la
-avait quasi¬ ment pas
+avait quasiment pas
-rappelle plus, et
+rappelle plus et
-quatre, ’halant et
+quatre, halant et
-en pen¬ sant à
+en pensant à
-de pouce, Eh
+de pouce. Eh
-216 AIA EI A CHAPDELAINE le
+le
-est venu; il
+est venu ; il
-même... “Poussez encore un coup”, qu’il a dit; et
+même... « Poussez encore un coup » qu’il a dit ; et
-le Bon Dieu
+le bon Dieu
-en mon¬ sieur, juste
+en monsieur, juste
-soupira encore; mais
+soupira encore ; mais
-à l’aveu¬ glette, sans
+à l’aveuglette, sans
-prévu de¬ puis des
+prévu depuis des
-il ve¬ nait de loin, apportant
+il venait de loin apportant
-de mira¬ cles; il
+de miracles ; il
-la peur: la
+la peur : la
-promotion au¬ guste, une
+promotion auguste, une
-béatitude inima¬ ginable des élus.. .
+béatitude inimaginable des élus...
-MARIA C HAPDELAIXE 217 La
+La
-sous des rafales.
+sous les rafales.
-bois sombre; sur
+bois sombre ; sur
-violent, mau¬ vais, avec
+violent, mauvais, avec
-qui ten¬ taient de
+qui tentaient de
-de bélier, avant
+de béliers, avant
-les mugisse¬ ments et
+les mugissements et
-aiguës de l’ennemi, sen¬ tant tout
+aiguës du vent, sentant tout
-cette im¬ pression d’asile
+cette impression d’asile
-fortes mai¬ sons de
+fortes maisons de
-lui. —C’est une
+lui. — C’est une
-et chaude. .. C’est-y
+et chaude... C’est-y
-terre de faite,
+terre faite,
-213 MARIA CHAPDELAINE entra,
+entra,
-Tit’Sèbe s’agenouillè¬ rent; Tit’Bé
+Tit’Sèbe s’agenouillèrent ; Tit’Bé
-une se¬ conde, comme
+une seconde, comme
-la mou¬ rante, Samuel
+la mourante, Samuel
-grand si¬ lence singulier
+grand silence singulier
-XV Ephrem Surprenant
+XV Éphrem Surprenant
-seuil. —Je suis
+seuil. — Je suis
-resta im¬ mobile quelques
+resta immobile quelques
-Chapdelaine, Ma¬ ria, les
+Chapdelaine, Maria, les
-et muets; puis
+et muets ; puis
-sa cas¬ quette d’un
+sa casquette d’un
-et s’appro¬ cha du
+et s’approcha du
-lui tour¬ nant la
+lui tournant la
-les visi¬ teurs de
+les visiteurs de
-n’avaient en¬ core jamais vu; pour l’autre Maria
+n’avaient encore jamais vu ; pour l’autre, Maria
-de céré¬ monie.
+de cérémonie.
-220 maria chapdelaine Le
+Le
-des quel¬ ques jours
+des quelques jours
-déjà éle¬ vée au-dessus d’eux. Ephrem Surprenant
+déjà élevée au-dessus d’eux. Éphrem Surprenant
-quelques ins¬ tants, puis
+quelques instants, puis
-de prière; mais
+de prière ; mais
-lui il tira
+lui Il tira
-à demi voix. Quand
+à demi-voix. Quand
-silencieux quel¬ que temps, secouant parfois la
+silencieux quelque temps, secouant la
-une mai¬ son où
+une maison où
-chagriné. —C’est une
+chagriné. — C’est une
-à rencontre. Tu
+à l’encontre. Tu
-trouver des paroles
+trouver les paroles
-MARIA CHAPDELAINE 221 —Le temps
+— Le temps
-à soir; il
+à soir ; il
-en parler même
+en parler, même
-la mort sans
+la mort, sans
-dirigèrent ins¬ tinctivement leurs
+dirigèrent instinctivement leurs
-ne pou¬ vaient rien voir. Ephrem Surprenant
+ne pouvaient rien voir. Éphrem Surprenant
-morte. —Dans toute
+morte. — Dans toute
-pas femme
+pas de femme
-vieilles pa¬ roisses et
+vieilles paroisses et
-les “chars” passent,
+les chars passent,
-qui suivit le père Chap¬ delaine laissa
+qui suivit, le père Chapdelaine laissa
-sacrilège. —Endormez-vous point,
+sacrilège. — Endormez-vous point,
-père. —Non... Non...
+père. — Non... Non...
-222 MARIA CHAPDELAINE épaules; mais
+épaules ; mais
-malgré lui il
+malgré lui, il
-bientôt. —On va
+bientôt. — On va
-où repo¬ sait la
+où reposait la
-se relevèrent ils
+se relevèrent, ils
-du printemps, et
+du printemps et
-baguette miraculeux délivre
+baguette miraculeuse délivre
-de nou¬ veau, prêtant
+de nouveau, prêtant
-restait immo¬ bile, elle
+restait immobile, elle
-parler. —Ephrem Surprenant
+parler. — Éphrem Surprenant
-fit “oui” de
+fit « Oui » de
-lèvres. —Courageuse et
+lèvres. — Courageuse et
-été
+été tant qu’elle a vécu, mais c’est surtout dans les commencements, juste après notre mariage, et un peu plus tard, quand Esdras et toi vous étiez encore jeunets, qu’elle s’est montrée rare. La femme d’un petit habitant s’attend bien d’avoir de la misère ; mais des femmes qui vont à la besogne aussi capablement et d’une si belle humeur comme elle a fait dans ce temps-là, il n’y en a pas beaucoup, Maria. Maria murmura : — Je sais, son père ; je sais bien. Et elle s’essuya les yeux, car son cœur se fondait. — Quand nous avons pris notre première terre à Normandin, nous avions deux vaches et pas gros de pacage, car presque tout ce lot-là
-La
+{{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 247.png|400px}} La
-— “Ta mère
+— « Ta mère
-femme dépareillée.” (page 222).
+femme dépareillée. »
-H A nI A chapdelaine tant qu’elle a vécu, mais c’est surtout dans les commencements, juste après notre mariage, et un peu plus tard, quand Esdras et toi vous étiez encore jeunets, qu’elle s’est montrée rare. La femme d’un petit habitant s’attend bien d’avoir de la misère; mais des femmes qui vont à la besogne aussi capablement et d’une si belle humeur comme elle a fait dans ce temps-là, il n’y en a pas beaucoup, Maria. Maria murmura: —Je sais, son père; je sais bien. Et elle s’essuya les yeux, car son cœur se fondait. —Quand nous avons pris notre première terre à Normandin, nous avions deux vaches et pas gros de pacage, car presque tout ce lotlà était
+était
-ai dit: “Je vas
+ai dit : « Je vas
-terre, Laura!” Et
+terre, Laura ! » Et
-le dîner; et
+le dîner ; et
-elle met¬ tait les
+elle mettait les
-je “fessais’’ de
+je fessais de
-MAlîIA CHAPDELAINE 225 “Et puis
+« Et puis
-a tari: les
+a tari : les
-une chau¬ dière dans
+une chaudière dans
-et elle s’en
+et s’en
-laisser faire; mais
+laisser faire ; mais
-à crier: “Occupe-toi pas
+à crier : « Occupe-toi pas
-la terre.” Et
+la terre. » Et
-fatigue. “Alors je
+fatigue. « Alors je
-les bou¬ leaux que
+les bouleaux que
-que j’avais là, et
+que javais là et
-le Bon Dieu
+le bon Dieu
-belle terre...” La
+belle terre... » La
-le toit; de
+le toit ; de
-226 maria chapdelaine la
+la
-coulaient en¬ suite sur
+coulaient ensuite sur
-les pentes; quelques
+les pentes ; quelques
-chutes... —Quand nous
+chutes... — Quand nous
-même chose: du
+même chose : du
-pour moi; mais tou¬ jours encouragée
+pour moi ; mais toujours encouragée
-plein bois; mais
+plein bois ; mais
-puis re¬ commença à
+puis recommença à
-Maria fixe¬ ment comme
+Maria fixement comme
-bien com¬ prendre ce
+bien comprendre ce
-dire. —C’était en septembre; au
+dire. — C’était en septembre ; au
-comme ça: “Prenez garde
+comme ça : « Prenez garde
-vos “moutons, les
+vos moutons, les
-génisse “tout près
+génisse tout près
-semaine passée.” Alors
+semaine passée. » Alors
-ce soirlà virer
+ce soir-là virer
-les mou¬ tons au
+les moutons au
-maria chapdelaine 227 “Moi j’avais
+« Moi j’avais
-qui crie: “Ah! les mau¬ dits!” Il
+qui crie : « Ah ! les maudits ! » Il
-déjà mort, et
+déjà mort et
-un fusil; et
+un fusil ; et
-en criant: “Nos “beaux moutons gras !... Sauvez-vous, grands “voleux, ou je vas vous
+en criant : « Nos beaux moutons gras ! Sauvez-vous, grands voleux, ou je vais vous
-du mal!” “Moi j’arrivais
+du mal ! » « Moi, j’arrivais
-je pou¬ vais à
+je pouvais à
-les chousses; mais
+les chousses ; mais
-avait épeurés comme il faut.” Maria
+avait apeurés comme il faut. » Maria
-22S MARIA CHAPDELAINE connue
+connue
-consoler, pleu¬ rant avec lui, et
+consoler, pleurant avec lui et
-le coeur. La
+le cœur. La
-déjà fi¬ nie; la
+déjà finie ; la
-d’une blan¬ cheur uniforme; le
+d’une blancheur uniforme ; le
-encore s’écoule¬ raient avant
+encore s’écouleraient avant
-le ton¬ nerre lointain
+le tonnerre lointain
-des pro¬ messes. Samuel
+des promesses. Samuel
-années pour¬ tant pleines
+années pourtant pleines
-mélancolique. —A Normandin,
+mélancolique. — À Normandin,
-à ren¬ contre. J’ai
+à l’encontre. J’ai
-nous au¬ rions une
+nous aurions une
-maria chapdelaine 229 avec
+avec
-dans les clos...
+dans le clos...
-de même; c’est
+de même ; c’est
-remords l’étreignait; il
+remords l’étreignait ; il
-terre. —Plusieurs fois,
+terre. — Plusieurs fois,
-beau bien: du
+beau bien : du
-de nous; il
+de nous ; il
-me manquait; je
+me manquait ; je
-du pays; je
+du pays ; je
-longtemps. J’en¬ tendais dire
+longtemps. J’entendais dire
-bonne terre; que
+bonne terre ; que
-230 MARIA CÎIAPDELAlXË du
+du
-où j’étais né... “Dans ces
+où jétais né... « Dans ces
-devant moi: le
+devant moi : le
-raison. “Alors ta
+raison. « Alors ta
-venait par derrière sans
+venait par-derrière sans
-de bruit; elle
+de bruit ; elle
-tout doucement: “Eh bien,
+tout doucement : « Eh bien,
-C’est-y “qu’on va
+C’est-y qu’on va
-mouver bientôt?”
+mouver bientôt ? »
-M A E I A CIIAPDEIAINE 231 “Dans ces
+« Dans ces
-lui ré¬ pondre, tant
+lui répondre, tant
-avec moi; mais
+avec moi ; mais
-le nord, plus
+le Nord, plus
-du com¬ mencement, toujours
+du commencement, toujours
-capablement, encou¬ ragée et
+capablement, encouragée et
-de malice.” • Après
+de malice. » Après
-ruminer longue¬ ment son
+ruminer longuement son
-quelque chose; mais
+quelque chose ; mais
-rien ou¬ blier. Ce
+rien oublier. Ce
-comprendre. —Comme on
+comprendre. — Comme on
-! songeat-elle. Dès
+! songea-t-elle. Dès
-qui l’a¬ vaient fait
+qui l’avaient fait
-désolés, lors-
+désolés, lorsqu’
-232 M A EI A CHAPDELAINE qu’on aurait
+on aurait
-autres hu¬ mains et
+autres humains et
-des villages; pei¬ ner de
+des villages ; peiner de
-dures besognes, et
+dures besognes et
-sérénité joyeuse; ne
+sérénité joyeuse ; ne
-et mé¬ ritoire, assurément.
+et méritoire, assurément.
-la récom¬ pense ?
+la récompense ?
-La ques¬ tion ne
+La question ne
-était tiède, et
+était tiède et
-nullement re¬ doutable, et
+nullement redoutable, et
-à bien¬ tôt disparaître.
+à bientôt disparaître.
-maria chapdelaine 233 Maria,
+{{image3|centré|Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 257.png|400px}} ... une métamorphose auguste et qui marquait combien la mort l’avait déjà élevée au-dessus d’eux. Maria,
-fenêtre, regar¬ da quelque
+fenêtre, regarda quelque
-comme ...une métamorphose auguste et qui marquait combien la mort l’avait déjà élevée au-dessus d’eux (page 220). sa
+comme sa
-la ré¬ ponse était
+la réponse était
-serait ca¬ pable de cela; et
+serait capable de cela ; et
-234 il A K I A CHAPDELAINE vint,
+vint,
-révélation inattendue.\t, j Elle
+révélation inattendue. Elle
-Lorenzo Surpre¬ nant reviendrait des Etats pour
+Lorenzo Surprenant reviendrait des États pour
-l’inconnu magiqué des villes, loin
+l’inconnu magique des villes loin
-qui s’é¬ taient écartés
+qui s’étaient écartés
-agonisaient longuement, tandis
+agonisaient longuement tandis
-aide inef¬ ficace au
+aide inefficace au
-chemins em¬ plis de
+chemins emplis de
-tant souffrir, lorsqu’on
+tant souffrir lorsqu’on
-le sud et
+le Sud et
-bruits confus: le
+bruits confus : le
-cri loin¬ tain d’un
+cri lointain d’un
-s’était en¬ dormi; mais
+s’était endormi ; mais
-la mort n’avait
+la morte n’avait
-le men¬ ton sur
+le menton sur
-un accable¬ ment triste,
+un accablement triste,
-une demimort volontaire
+une demi-mort volontaire
-il suivait d’un
+il suivit d’un
-demandait encore: Pourquoi rester
+demandait encore : pourquoi rester
-maria chapdelaine 235 là,
+là,
-tant souffrir? Pourquoi?... Et
+tant souffrir ? Pourquoi ? Et
-ces voix; chacun
+ces voix ; chacun
-semblables lors¬ qu’il s’isole
+semblables lorsqu’il s’isole
-du nord et
+du Nord et
-campagnes déso¬ lées. Comme
+campagnes désolées. Comme
-douceurs mé¬ connues du
+douceurs méconnues du
-ruisselets espiè¬ gles sur
+ruisselets espiègles sur
-les pentes; les racines surgis¬ sant, puis
+les pentes ; les racines surgissant, puis
-une fête; peiner
+une fête ; peiner
-236 M A Tî I A CHAPDELAINE courant
+courant
-de l’année: les
+de l’année : les
-agnelets bati¬ folaient au
+agnelets batifolaient au
-en jouitout comme
+en jour tout comme
-ses po¬ ches et
+ses poches et
-de sa¬ voir que
+de savoir que
-tiède, l’al¬ chimie généreuse
+tiède, l’alchimie généreuse
-pour lui. . . pour lui. . . Après
+pour lui... pour lui. Après
-c’était l’été: l’éblouissement
+c’était l’été : l’éblouissement
-que miraculeuse¬ ment l’hiver
+que miraculeusement l’hiver
-maison close, et
+maison close et
-grande paix... Dans
+grande paix. Dans
-elle-même confu-
+elle-même confusément :
-MARIA CHAPDELAINE 237 sèment: les
+les
-les maga¬ sins magnifiques,
+les magasins magnifiques,
-soirs oif l’on
+soirs où l’on
-la cam¬ pagne s’endormant
+la campagne s’endormant
-? “Ça doit être beau, pourtant!” se
+? « Ça doit être beau pourtant ! » se
-qu’elle en¬ tendait tous
+qu’elle entendait tous
-qu’elle n’a¬ vait entendus
+qu’elle n’avait entendus
-sa mémoire: les
+sa mémoire : les
-Famine... Saint-Cœurde-Marie... Trois-Pistoles... Sainte-Rose-duDégel... Pointe-aux-Outardes... Saint-Andréde-l’Epouvante... Eutrope
+Famine... Saint-Cœur-de-Marie... Trois-Pistoles... Sainte-Rose-du-Dégelé... Pointe-aux-Outardes... Saint-André-de-l’Épouvante... Eutrope
-qui demeu¬ rait à Saint-André-de-l’Epouvante : Racicot,
+qui demeurait à Saint-André-de-l’Épouvante ; Racicot,
-MAEl A CHAPDELAIXE Honfleur,
+Honfleur,
-du Golfe, et cha¬ que fois
+du golfe, et chaque fois
-aux anciens: les
+aux anciens : les
-entre les¬ quelles les
+entre lesquelles les
-Pointe-Mille-Vaches... les Escoumains... Notre-Dame-duPortage... les
+Pointe-Mille-Vaches... Les Escoumins... Notre-Dame-du-Portage... les
-les répétant: “Dans tout
+les répétant : « Dans tout
-! ” Vers l’ouest, dès
+! » Vers l’Ouest, dès
-le sud, dès
+le Sud, dès
-sans doute; mais
+sans doute ; mais
-douceur joueuse des
+douceur joyeuse des
-les maga¬ sins ... De
+les magasins... De
-MARIA CHAPDELAINE 239 pour
+pour
-une chan¬ son que
+une chanson que
-dormait tou¬ jours, le
+dormait toujours, le
-des Etats, même
+des États, même
-l’on ap¬ prenait aux
+l’on apprenait aux
-lune sՎ taient fondus
+lune s’étaient fondus
-lisière noire de
+lisière de
-Maria frissonna; l’attendrissement
+Maria frissonna ; l’attendrissement
-cœur s’évanouit; elle
+cœur s’évanouit ; elle
-: “Tout de
+: « Tout de
-Pourquoi rester?” Alors
+Pourquoi rester ? » Alors
-le silence; la
+le silence : la
-240 MAIilA CHAPDELAINE de
+de
-cette voix: la
+cette voix : la
-la dou¬ ceur de
+la douceur de
-une race ancienne
+une racine ancienne
-son adoles¬ cence. Elle disait: “Nous sommes
+son adolescence. Elle disait : « Nous sommes
-oublié. “Nous avions
+oublié. « Nous avions
-nos chansons: elles
+nos chansons : elles
-cœurs humains: il
+cœurs humains : il
-du con¬ tinent nouveau,
+du continent nouveau,
-de SaintJean-d’Iberville à
+de Saint-Jean-d’Iberville à
-: Ici toutes
+: ici toutes
-MARIA CHAPDELAINE 241 nous,
+nous,
-fin. “Autour de
+fin. « Autour de
-des barbares; ils
+des barbares ; ils
-le pouvoir; ils
+le pouvoir ; ils
-tout l’argent; mais
+tout l’argent ; mais
-compris claire¬ ment que ce devoir-là: persister... nous main¬ tenir ... Et
+compris clairement que ce devoir-là : persister... nous maintenir... Et
-maintenus, peutêtre afin
+maintenus, peut-être afin
-et dise: Ces
+et dise : Ces
-témoignage. “C’est pourquoi
+témoignage. « C’est pourquoi
-la pro¬ vince où
+la province où
-nombreux en¬ fants: Au
+nombreux enfants : Au
-doit changer...” L’immense
+doit changer... » L’immense
-et sou¬ dain la
+et soudain la
-à tomber, appro¬ chant encore un peu l’époque
+à tomber approchant, encore un peu, l’époque
-Samuel Chapde-
+Samuel Chapdelaine
-242 MARIA CHAPDELAINE laine dormait
+dormait
-sa poi¬ trine, comme
+sa poitrine, comme
-coup acca¬ blé. Les
+coup accablé. Les
-et son¬ gea: “Alors je
+et songea : « Alors je
-de même!” car
+de même ! » car
-elle sen¬ tait qu’il
+elle sentait qu’il
-ses au¬ tres devoirs
+ses autres devoirs
-se fût résignée,
+se fut résignée,
-toute petite; sa
+toute petite ; sa
-resta im¬ mobile, les
+resta immobile, les
-giron, pa¬ tiente et
+giron, patiente et
-merveilles loin¬ taines qu’elle
+merveilles lointaines qu’elle
-connaîtrait jamais, et
+connaîtrait jamais et
-de vivre; à
+de vivre ; à
-maria chapdelaine 243
+MARIA CHAPDELAINE 243
-pas. —Oui... Si
+pas. {{IllustPP|img=Hémon - Maria Chapdelaine, 1916, illustration page 267.png|txt=Oui... Si
-ce prlntemps-ci... (page 244).
+ce printemps-ci...}}
-la se¬ mence, et
+la semence, et
-et peutêtre, en
+et peut-être, en
-il demanda: —Calculez-vous toujours
+il demanda : — Calculez-vous toujours
-aller, Maria. Elle fit: “Non” de
+aller, Maria ? Elle fit : « Non » de
-terre. —Alors... Je
+terre. — Alors... Je
-lui répondit: —Oui... Si
+lui répondit : — Oui... Si
-hommes re¬ viendront du
+hommes reviendront du