Discussion Livre:Choderlos de Laclos - Les Liaisons dangereuses, 1869, Tome 1.djvu/Diff

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Livre:Choderlos de Laclos - Les Liaisons dangereuses, 1869, Tome 1.djvu

-Z (r, i’ FRY COLLECTION ^-~J PRESENTED
+FRY COLLECTION TAYLOR INSTITUTION PRESENTED
-FRY r-«^
+FRY
-../-.. ’/e:
-LIAISONS DANGEREUSES , LETTRES
+LIAISONS DANGEREUSES, LETTRES
-QUELQUES AUTRES; Par G. DELAGLOS. TOME
+QUELQUES AUTRES ; Par G. DELACLOS. TOME
-prévenir U Ptiblicqne ^ malgré
+prévenir le Public que, malgré
-ouvrage et ceqtûeti dit
+ouvrage & ce qu’en dit
-sa pré/ace f nous
+sa préface, nous
-pas P authenticité de ce reateil, et que
+pas l’authenticité de ce recueil, & que
-ce n\st qu^un roman.
+ce n’est qu’un roman.
-plus qtic P auteur , qui paraît pour^ tant avoir
+plus que l’auteur, qui paraît pourtant avoir
-la vraisemblance^ Pa détruite /«/mêmCf et bien
+la vraisemblance, l’a détruite lui-même & bien
-par P époque où
+par l’époque où
-événements quHl publie. En ejfet , plusieurs
+événements qu’il publie. En effet, plusieurs
-personnages qu^il met en seine ont
+personnages qu’il met en scène ont
-mœurs, quHl est
+mœurs, qu’il est
-supposer quUls aient
+supposer qu’ils aient
-notre siècle; dans
+notre siècle ; dans
-philosophie, oit les lumières , répandues
+philosophie, où les lumières, répandues
-toutes parts , ont
+toutes parts, ont
-honnêtes et toutes
+honnêtes & toutes
-modestes et si réservées, Notre
+modestes & si réservées. Notre
-elles fixant pu
+elles n’ont pu
-dans d* autres lieux
+dans d’autres lieux
-dans d^ autres temps.
+dans d’autres temps,
-6 AVERTISSEMENT DE L’ÉDITEUR. t’t nous blâmons beaticoup Vautcnr, qtii^ séduit afparenwient par r espoir d’intéresser
+& nous blâmons beaucoup l’auteur, qui, séduit apparemment par l’espoir d’intéresser
-rapprochant phts de
+rapprochant plus de
-siècle et de
+siècle & de
-faire paraître f sozis iwtre costume et. au:c nos
+faire paraître, sous notre costume & avec nos
-mœurs qtii nous sotit si
+mœurs qui nous sont si
-préserver aumvins, autant qtHl est
+préserver au moins, autant qu’il est
-opinion dhcn raisonnement
+opinion d’un raisonnement
-parce qu^il nous
+parce qu’il nous
-victorieux et sans
+victorieux & sans
-causes ne- manqueraient
+causes ne manqueraient
-les vînmes effets; que
+les mêmes effets ; que
-de demoiselle , avec
+de demoiselle, avec
-jeune et jolie, moîirir de
+jeune & jolie, mourir de
-PREFACE DU RÉDACTEUR. Cet
+PRÉFACE DU RÉDACTEUR Cet
-parvenue, et c[ue je
+parvenue, & que je
-paraîtrait inutile; &
+paraîtrait inutile ; &
-des événements soit
+des événements, soit
-léger travail celui
+léger travail, celui
-courtes et rares,
+courtes & rares,
-que <l’indiqwer Ja source
+que d’indiquer la source
-quelques citations , ou
+quelques citations, ou
-8 PRÉFACE permis,
+permis,
-loin (i). J’avais
+loin . J’avais
-considérables, et presque
+considérables, & presque
-sans transition , d’objets
+sans transition, d’objets
-Ce travail , qui
+Ce travail, qui
-été accepté , n’aurait
+été accepté, n’aurait
-mais en aurait
+mais lui aurait
-partie des défauts.
+partie de ses défauts.
-connaître, et non
+connaître, & non
-la vérité , que
+la vérité, que
-loin de là, il
+loin de-là, il
-graves, et qu’on ne manqueraitpas de critiquer , on
+graves, & qu’on ne manquerait pas de critiquer ; on
-; et que
+; & que
-part, et dont
+part, & dont
-DU RÉDACTEUR. 9 trouver
+trouver
-trouve encore,plus faciles
+trouve encore, plus faciles
-qu’à recevoir; mais
+qu’à recevoir : mais
-mon avis; ce
+mon avis ; ce
-peut avoir, peutêtre ne
+peut avoir d’ailleurs, peut-être ne
-expliquer , mon
+expliquer ; mon
-ceux qui , avant
+ceux qui, avant
-quoi compter; ceux-là,
+quoi compter ; ceux-là,
-peuvent continuer : les autres
+peuvent continuer. Les autres
-loin d’en espérer le succès : &
+loin de compter sur leur succès ; &
-jouée d’une auteur, car je déclare avec
+jouée d’un auteur : car je déclare, avec
-même franchise que
+même franchise, que
-au Public, je
+au public, je
-10 PllÉFACË OU de
+ou de
-le sticcès , qui
+le succès, qui
-le mérite , tient
+le mérite, tient
-choix (lu sujet
+choix du sujet
-son exécution , à
+son exécution, à
-titre l’annonce , les
+titre l’annonce, les
-diversité »r intérêts qui
+diversité d’intérêts qui
-du lecteur, «De plus,
+du lecteur. De plus,
-y exprime , étant feints <m dissimulés,
+y exprime, étant feints ou dissimulés,
-bien au-dessous de celui du sentiment , qui , surtout , porte
+bien au dessous de celui de sentiment, qui, surtout, porte
-à l’indulgence et laisse
+à l’indulgence, & laisse
-qui s’y trouvent
+qui se trouvent
-qui tient de même à
+qui comme eux tient à
-la vérité des styles, mérite
+la variété des styles ; mérite
-de luimême &
+de lui-même, &
-grande £aveur. L’utilité de l’ouvrage, qui
+grande faveur. Leur utilité qui
-à éta-
+à éta-.
-DU REDACTEUR. H blir. n me
+blir. Il me
-lettres pourront concourir efficac^nent à
+lettres peuvent concourir efficacement à
-preuve et l’exempte de
+preuve & l’exemple de
-: Tune, que
+: l’une, que
-qui souiTre qu’une antre qu’elle
+qui souffre qu’un autre qu’elle
-l’un et de l’autre sexe, pourraient
+l’un & de l’autre sexe pourraient
-me parait iaci trop
+me paraît ici trop
-paraît très-important d’éloigner
+paraît très important d’éloigner
-où celk-ci peut
+où celle-ci peut
-été très-bien saisie,
+été très bien saisie,
-bonne mère qui
+bonne mère, qui
-bon esprit, a Je croirais, v me disait-elle après
+bon esprit. « Je croirais, me » disait-elle, après
-correspondance, » rendre
+correspondance, « rendre
-vrai service: à ma fille^ en
+vrai service à ma fille, en
-mariage. * Si
+mariage. » Si
-12 PRÉFACE mille
+mille
-de Pavoir publié. Mais, ^n partant
+de l’avoir publié. Mais, en partant
-favorable, il
+favorable, son succès ne m’en paraît pas plus assuré & il
-toujours que ce recueil doit
+toujours qu’il doit
-nuire , & comme
+nuire ; &, comme
-de mettre dans leur parti les rigoristes , alarmés
+de soulever contre lui les rigoristes, alarmés
-prétendus esprits-forts ne
+prétendus esprits forts ne
-la vertu &
+la vertu, &
-simple et trop
+simple & trop
-ces lettres; tandis
+ces lettres, tandis
-est ïe fruit
+est le fruit
-parler. Enfin on
+parler. Enfin, on
-assez généralement que
+assez généralement, que
-place , &
+place ; &
-auteurs ôte en
+auteurs ôterait en
-véritables fautes, &
+véritables fautes &
-rendent insupportables quand
+rendent insupportables, quand
-DU RÉPACTEUR. 13 J’avoue
+J’avoue
-possible d*y répondre,
+possible d’y répondre,
-d’une préface ; mais on
+d’une préface. Mais on
-que poiIr qu’il Cût nécessaire
+que pour qu’il fût nécessaire
-à rien,& que
+à rien ; & que
-Volanges a Sophie Carnay, AUX Ursulines de Tu
+Volanges à Sophie Carnay, aux Ursulines de. . . . . Tu
-mon temps; il m* en restera
+mon temps ; il m’en restera
-toi. J*ai pourtant
+toi. J’ai pourtant
-Tanville (i) aura
+Tanville aura
-voir /’;/ fiocchi.
+voir dans son in fiocchi.
-sur tout ; elle
+sur tout, & elle
-passé. Pai une
+passé. J’ai une
-à moi; j’ai
+à moi ; j’ai
-& oîi je peux (1) Pensionnaire
+& où je peux Pensionnaire
-16 LES LIAISONS renfermer
+renfermer
-son lever; qu’il
+son lever ; qu’il
-fusse coiflëe pour
+fusse coiffée pour
-mon dessin et des
+mon dessin, & des
-au couvent, si
+au couvent ; si
-me gronder &
+me gronder, &
-toujours à ne rien
+toujours sans rien
-causer et pour
+causer ou pour
-; et sans
+; & sans
-vois faire &
+vois faire, &
-me marier &
+me marier, &
-Joséphine (i). Cependant
+Joséphine (). Cependant
-chez elle tout
+chez elle, tout
-tremble et le
+tremble & le
-: » Vraiment, m’a-t-elle dit , c’est M. C***. « (1)
+: « Vraiment, m’a-t-elle dit, c’est M. Ch.***. » (1)
-OANOEBEUSES. 17 Et
+Et
-riait. Oht je
+riait. Oh ! je
-nom. H ne
+nom. Il ne
-pas sq faire
+pas se faire
-moment. Conmie tu
+moment. Comme tu
-! Oh! j’ai
+! Oh ! j’ai
-bien honteuse! Mais
+bien honteuse ! Mais
-chez maman , j’aC vu
+chez maman, j’ai vu
-pu, et suis
+pu, & je suis
-« Madame^ a-t-il
+« Madame, a-t-il
-ma mère en
+ma mère, en
-saluant, » voilà
+saluant, voilà
-mieux » que
+mieux que
-si positif il
+si positif, il
-: j*ai trouvé un fauteuîl,& je
+: j’ai trouvé un fauteuil, & je
-rouge &bîen déconcertée.
+rouge & bien déconcertée.
-à peine que
+à peine, que
-la tête; j’étais,
+la tête ; j’étais,
-cri perçant;... tiens,
+cri perçant ; ... tiens,
-: » Eh bien, • qu’avez-vousî Asseyez-vous &
+: « Eh bien ! qu’avez-vous ? Asseyez-vous, &
-à » Monsieur, a En
+à monsieur. » En
-été honteuse; par
+été honteuse ; par
-m’habille. Adieu , ma chère T. I. t
+m’habille. Adieu, ma chère
-18 LES LIAISONS Sophie: je t*aime comme
+Sophie : je t’aime comme
-couvent. P. S. Je
+couvent. P.S Je
-août 17.... LETTRE II. La marquise de
+août 17... Lettre II La Marquise de
-de VaLMONT, au CHATEAU DE Revenez,
+de Valmont, au château de... Revenez,
-cher vicomte, revenez
+cher Vicomte, revenez
-que faitesvous, que
+que faites-vous, que
-sont substitués? Partez s\irle-champ; j*ai besoin
+sont substitués ? Partez sur-le-champ ; j’ai besoin
-haine étemelle ou
+haine éternelle ou
-veut (jue ma
+veut que ma
-fidèle chevalier vous
+fidèle Chevalier, vous
-DANGEREUSES. 19 une rouerie (i) de
+une rouerie () de
-vos mémoires :
+vos Mémoires :
-vos mémoires, car
+vos Mémoires, car
-charge dé les
+charge de les
-cela, et revenons
+cela, & revenons
-m’occupe. Madame de
+m’occupe. Mme de
-? le comte de Gercourt.
+? Le Comte Gercourt.
-une fureur Eh bien! vous ne
+une fureur... Eh bien ! Vous ne
-pas encore? oh! l’esprit lourd! Lui
+pas encore ? Oh ! L’esprit lourd ! Lui
-de l’intendante? Et moi n’ai-je
+de l’Intendante ? Et moi, n’ai-je
-êtes (2)? Mais
+êtes () ? Mais
-m’apaise, et Pespoir de
+m’apaise, & l’espoir de
-aura, et de
+aura, & de
-cloîtrées et son
+cloîtrées & son
-retenue (I) Ces mots rotté et roxœrie, dont lieuivusement la
+retenue (1) Ces mots roué & rouerie, dont heureusement la
-pour Tintendante de...., qui
+pour l’intendante de ...., qui
-Valmont, et que
+Valmont, & que
-marquise et le
+marquise & le
-20 LES LIATSOXS des
+des
-soixante mille livres
+soixante milles livres
-ce mariage si
+ce mariage, si
-été brune ou
+été brune, ou
-au couvent. Prouvons-lui
+au Couvent. Prouvons-lui
-qu’un sot; il
+qu’un sot : il
-un jour; ce
+un jour ; ce
-là ce qui
+là qui
-! car il se vantera; et puis,
+! Car il se vantera ; & puis,
-reste, l’héroïne de
+reste, l’Héroïne de
-nouveau roman mérite
+nouveau Roman mérite
-soins ; elle
+soins : elle
-quinze ans; c’est
+quinze ans, c’est
-de rose; gauche, à
+de rose ; gauche à
-point, et nullement
+point, & nullement
-: mais vous autres hommes vous
+: mais, vous autres hommes, vous
-craignez pascela; de
+craignez pas cela ; de
-qui pro — met beaucoup en vérité; ajoutez-y
+qui promet beaucoup de vérité : ajoutez-y
-vous la^ recommande : vous
+vous la recommande ; vous
-remercier et m’obéir.
+remercier & m’obéir.
-matin. J’ exiger^ que demain, à
+matin. J’exige que demain à
-soyez chez:^ moi.
+soyez chez moi.
-même It^ régnant Chevalier :
+même le régnant chevalier :
-pour un^^ si grande
+pour aussi grande
-ne m’aveu^ gle pas. A huit
+ne m’aveugle pas. À huit
-votre liberté^ &
+votre liberté, &
-; caf la mère et la
+; car la mère & la
-il est: . midi passé ; bientôt
+il est midi passé : bientôt
-vous.
+vous. Paris, ce 4 août 17...
-DANGEREUSES. 21 LETTRX! ZU. Cécile Volanges a Sophie Carnay. Je
+Lettre III Cécile Volanges à Sophie Carnay aux Ursulines de... Je
-à l’oreille, et je
+à l’oreille ; & je
-parlait dé moi
+parlait de moi
-bien voulu,, car
+bien voulu, car
-qu’elles mettent qui
+qu’elles mettent, qui
-le plus, était
+le plus était
-de Jolie; mais
+de jolie ; mais
-entendu biefi distinctement
+entendu bien distinctement
-de gauche; &
+de gauche ; &
-parente et amie
+parente & amie
-elle parait même
+elle paraît même
-homme qui^ j’en suis sûre, parlait
+homme que je suis sûre qui parlait
-LES LIAISONS tre : » Il
+tre : « Il
-mûrir cela , nous
+mûrir cela, nous
-hiver. * C’est
+hiver. » C’est
-doit m’ épouser ;
+doit m’épouser ;
-raconter encorç une
+raconter encore une
-mes gaji~ chéries. Oh
+mes gaucheries. Oh
-de maman ;
+de Maman ;
-août IL LETTRE IV. Le
+août 17... Lettre IV Le
-Valmont a la marqui;?e de Merteuil, a Paris.
+Valmont à la Marquise de Merteuil à Paris.
-aimable encore; vous
+aimable encore ; vous
-DANGEREUSES. 23 VOUS savez,
+vous savez,
-votre esclave; &
+votre esclave ; &
-de nouveau &
+de nouveau, &
-par donner,, avec
+par donner avec
-pas égal, et depuis
+pas égal ; & depuis
-du monde nous
+du monde, nous
-mission d’amour vous
+mission d’amour, vous
-de proséljrtes. que
+de prosélytes que
-ferveur \. &
+ferveur ; &
-ce dieu-là nous jugeait sur
+ce Dieu-là comme l’autre nous juge sur
-vous se- , riez un
+vous serez un
-ami serait au
+ami sera au
-pas vrai? Mais
+pas vrai ? Mais
-huit jours je
+huit jours, je
-pas d’autre, &
+pas d’autre ; &
-m’y perfectionner que
+m’y perfectionner, que
-fâchez pas &
+fâchez pas, &
-projet que j’aie jamais formé. Que me proposez-vous? de
+projet qu’un conquérant ait jamais pu former. Que me proposez-vous ? de
-dire, me. serait
+dire, me serait
-sans défense; qu’un
+sans défense ; qu’un
-pas d’enivrer , &
+pas d’enivrer, &
-curiosité méfiera peut-être
+curiosité mènera peut-être
-24 LES LIAISOXS peuvent
+peuvent
-Il n*en est
+Il n’en est
-qui m’occupe; son
+qui m’occupe ; son
-plaisir. L’Amour, qui
+plaisir. L’amour qui
-le m)rrte et le
+le myrte & le
-présidente de Tourvel,
+présidente Tourvel,
-que j’attaque; voilà
+que j’attaque ; voilà
-l’obtenir Je n’emporte le prix. J’aurai
+l’obtenir je n’emporte le prix, J’aurai
-grand poëte (i). Vous
+grand poète (). Vous
-triste whist, devaient
+triste Wist, devaient
-bonheur et pour
+bonheur & pour
-je regret (1)
+je regret- (1)
-DARGEREITSES. 25 tais
+tais
-au whist , & comme
+au wist ; &, comme
-mon étemelle tante
+mon éternelle tante
-sacrifier ’ quelques
+sacrifier quelques
-prières et à
+prières & à
-cette femme pour
+cette femme, pour
-délicieuse jouissance! je
+délicieuse jouissance ! je
-mon bonheur, &
+mon bonheur &
-femmes faciles , qui
+femmes faciles, qui
-château de..., ce
+château de . . ., ce
-août 17...
+août 17 . . .
-20 LES LIAISONS LETTRE V. La marquise de
+Lettre V La Marquise de
-au vicomte de
+au Vicomte de
-qu’il ne tiendrait qu’à
+qu’il n’a tenu qu’à
-m’en fâcher? mais
+m’en fâcher ? mais
-votre danger; & quelque ennuyeux qu’il
+votre danger ; & quelqu’ennuyeux qu’il
-présidente de Tourvel
+présidente Tourvel
-ne pas pouvoir obtenir.
+ne pouvoir pas obtenir.
-cette femme? des
+cette femme ? des
-vous voulez , mais nulle expression; passablement
+vous voulez, mais nulle expression : passablement
-sans grâce; toujours
+sans grâce : toujours
-la gorge &
+la gorge, &
-comme celle-là , pour
+comme celle-là, pour
-à Saint-Roch &
+à saint-Roch, &
-DANGEREUSES. 27 son
+son
-quelqu’un, en rougissant
+quelqu’un, & rougissant
-cette femme? Allons,
+cette femme ? Allons,
-rougissez vous-même &
+rougissez vous-même, &
-Et puis , voyez
+Et puis, voyez
-à combattre? Un mari
+à combattre ? un mari
-mot ? Quelle
+mot ! Quelle
-plus , n’en
+plus ; n’en
-les prudes? j’entends
+les prudes ? j’entends
-bonne foi. Réservées au
+bonne foi : réservées au
-du plaisir , elles
+du plaisir, elles
-excès, ces’biens de
+excès, ces biens de
-mari, et dans
+mari, & dans
-plus tendre , on
+plus tendre, on
-encore : votre
+encore ; votre
-; et quand,
+; & quand,
-crainte et non
+crainte & non
-plus tôt , en eussiezvous pu
+plus tôt, en eussiez-vous pu
-ans, et il
+ans, & il
-28 LES LIAISONS Croyez-moi,
+Croyez-moi,
-femme ^tsXencroûtic à
+femme s’est encroûtée à
-son sort; ce
+son sort ; ce
-jamais o^Msatesplce. C’est
+jamais qu’une espèce. C’est
-ce bd objet
+ce bel objet
-de m’ obéir, que
+de m’obéir, que
-votre tante , &
+votre tante, &
-toujours quelque avantage sur vous? Tenez,
+toujours de l’avantage sur vous ? Tenez,
-ma conlîance. Je
+ma confiance. Je
-mes secr^s à
+mes secrets à
-effet die chante
+effet elle chante
-duos, et je
+duos, & je
-à l’unisson : mais ce
+à l’unisson. Mais ce
-faire l’amour &
+faire l’amour, &
-finira xien. La petite personne, de son côté, est assez farouche
+finira rien. La petite personne de son côté est très farouche
-tout événement , cela
+tout événement, cela
-DANGEREUSES. 29 Me, &
+fide, &
-fait plaisir; c’est,
+fait plaisir ; c’est,
-êtes cause! aussi
+êtes cause ! aussi
-17... LBTTRE VI. Le vicomte de Valmont a la
+17... Lettre VI Le Vicomte de Valmont à la
-mes affections! De
+mes affections ! De
-de Tourvel!.... quel
+de Tourvel !.... quel
-n’eût point payé
+n’eût pas payé
-une noirceur? De
+une noirceur ? De
-30 LES LIAISONS seule
+seule
-de l’amour? Mais que dis-je? madame deTourvel a-t-elle besoin d’illusion? non
+de l’amour ? Mais que dis-je ? madame de Tourvel a-t-elle besoin d’illusion ? non
-mettre mal; je
+mettre mal ; je
-l’abandon dunégUgéqn^elle est
+l’abandon du négligé qu’elle est
-regards furtifs , mais pénétrants , en
+regards furtifs, mais pénétrants, en
-dites-vous, rfa nulle
+dites-vous, n’a nulle
-Et qu’exprimerait-elle dans
+Et qu’exprimerait-elle, dans
-son cœur? Non, sans doute , elle
+son cœur ? Non, sans doute, elle
-ce regstrd menteur
+ce regard menteur
-sourire étudié; et
+sourire étudié ; et
-voir comme dans
+voir comme, dans
-folâtres jeux elle
+folâtres jeux, elle
-d’une gaieté naïve et franche! comme,
+d’une gaîté naïve & franche ! comme,
-bonté compatissante? Il
+bonté compâtissante ! Il
-point jouée!... Elle
+point jouée. Elle
-et inanimée? Je
+et inanimée. Je
-DANGEREUSES. 31 Quelle
+Quelle
-de sauterie fossé (i). Il
+de sauter le fossé. Il
-dévote ; mais
+dévote : mais
-le mien, et,
+le mien ; et,
-palpité d"* amour et
+palpité d’amour et
-de craiftte. Ma
+de crainte. Ma
-la char, mante candeur de V enfant ne
+la charmante candeur de l’enfant ne
-non, mais...» Ce
+non, mais... » Ce
-cette femme, je
+cette femme ; je
-ses remords! Loin
+ses remords ! Loin
-la sacrifie; que
+la sacrifie ; que
-l’arrêter, & qu’agitée de (1) On
+l’arrêter, &, qu’agitée de On
-des calembours, qui
+des calembours qui
-à prendre, etq li depuis
+à prendre et qui, depuis
-32 LES LIAISONS mille terreurs , elle
+mille terreurs, elle
-les oublier , les
+les oublier, les
-dise t a Je t’adore; » elle
+dise : "Je t’adore ;" elle
-foi : dans
+foi ; dans
-le dirai-jeîje croyais
+le dirai-je ? je croyais
-prématurée. Madame de
+prématurée. Mme de
-charmantes illu* sions de
+charmantes illusions de
-cette aventure; car
+cette aventure ; car
-heureuses témérités , je
+heureuses témérités, je
-se donne, &
+se donne ; &
-prévenir l’elTet des
+prévenir l’effet des
-penser qu’^w plaidant^ pour
+penser qu’en plaidant, pour
-DAI7GBREU8BS. 33 comme elle, /^«r /If J infortunées que f ai perdues ^ elle
+comme elle, pour les infortunées que j’ai perdues, elle
-ma trèsbelle amie.
+ma très belle amie.
-ressource. P, S. A
+ressource. P.S. A
-désespoir % En
+désespoir ? En
-château de. . ., ce
+château de..., ce
-17... LETTRE VII. Cécile Volanges a Sophie Carnay (i). Si
+17... Lettre VII De Cécile Volanges à Sophie Carnay Si
-correspondance Journalière ;
+correspondance journalière ;
-le môme motif
+le même motif
-Sophie Camay, et
+Sophie Carnay, et
-aventures. T. /. T^
+aventures.
-34 LES IJAISONS chant
+chant
-ma harpe; il
+ma harpe ; il
-les air"^^^ mieux
+les aime mieux
-de maître, ou pbit:^ ^ c’est
+de maîtres : ou plutôt c’est
-chevalier Danceik^ ^ ce
+chevalier Danceny, ce
-t’ai parle &
+t’ai parlé, &
-j’ai chan^^ ^ chez madame de
+j’ai chanté chez Mme de
-complaisance devei^^*^ ici
+complaisance de venir ici
-les jours &
+les jours, &
-des heur -^^ entières.
+des heures entières.
-chante comic^=^ un
+chante comme un
-de très-jolis airs
+de très jolis airs
-fait au^^ ^ les
+fait aussi les
-soit chevall-^^^ de Malte I II me
+soit chevalier de Malte ! Il me
-sa femnrr^*^ serait bien heureuse.... Il
+sa femme serait bien heureuse... Il
-douceur charmant: ^^’ Il
+douceur charmante. Il
-compliment, et pourtax^t tout
+compliment, & pourtant tout
-cesse, tiXif sur
+cesse, tant sur
-d’intérêt et de
+d’intérêt & de
-gré. Seulement, quaxid il vous regarde , il
+gré. Seulement quand il vous regarde, il
-d’obligeant. U joint
+d’obligeant. Il joint
-d’être très-complaisant. Par exemple, hier il
+d’être très complaisant. Par exemple, hier, il
-m’a fait
+m’a bien fait
-; car quand il n’ est
+; car, quand il n’y est
-parle, &je m’ennuie; au
+parle, & je m’ennuie : au
-chantons et nous
+chantons & nous
-Lui et madame de
+Lui & Mme de
-aimables. Mais, adieu,
+aimables. Mais adieu,
-ariette dont l’accompagneinent est très-difficile, et je
+ariette de harpe dont l’accompagnement est très difficile, & je
-me remettre àYélMde\\x*ojaî^ç,^ c^u’iî vienne.
+me mettre à l’étude jusqu’à ce qu’il vienne.
-DANGEREUSES. 35 LETTRE Vin. . La présidente
+Lettre VIII De madame la présidente
-Tourvel a madame de volanges. On
+Tourvel à madame de Volanges 9 août 17**. On
-suis, madame, à
+suis, Madame, à
-de mademoiselle de
+de Mlle de
-soit digne &
+soit digne, &
-de Gercourt; mais,
+de Gercourt ; mais,
-idée rès-avantageuse. Je
+idée très avantageuse. Je
-borne, madame, à
+borne, Madame, à
-qu’au mien , qui
+qu’au mien, qui
-votre ouvrage, et pour
+votre ouvrage & pour
-; et puisse
+; & puisse
-amies , être
+amies être
-suis vraiment peinée
+suis sincèrement peinée
-sincère, et faire,
+sincère, & faire,
-avec mademoiselle de
+avec Mlle de
-prie, madame, de
+prie, Madame, de
-bien ]gi lui
+bien la lui
-ma part , en
+ma part, en
-36 LES LIAISONS Je
+Je
-respectable madame de
+respectable Mme de
-a quatrevingt-quatre ans
+a quatre-vingt-quatre ans
-son neveu, le
+son neveu le
-de Vàlmont, qui
+de Valmont, qui
-réputation, et elle
+réputation, & elle
-connaître davantage; mais
+connaître davantage ; mais
-étonnante, et il
+étonnante, & il
-confiance, et je
+confiance, & je
-ses promesses , que
+ses promesses, que
-; et je
+; & je
-connais, et ne
+connais, & ne
-avec lesquelsj’ai l’honneur
+avec lesquels j’ai l’honneur
-etc. Du ch&teau de . . ., ce *& «iû^X. VI
+etc.
-DANGEREUSES. LETTRE IX. Madame de Volanges a la
+Lettre IX De madame de Volanges à la
-de tourvel. Je
+de Tourvel au château de... 11 août 17**. Je
-votre réponse : mais je ne crois pas
+votre réponse. Mais je crois ne pas
-nom-là «dans vos
+nom-là dans vos
-En effet , que
+En effet, que
-homme : où
+homme ; où
-d’un libertin? Vous
+d’un libertin ? Vous
-candeur : oh ! oui ; la
+candeur ? Oh ! oui, la
-effet très-rare. Encore
+effet très rare. Encore
-faux et dangereux
+faux & dangereux
-& séduisant , jamais,
+& séduisant, jamais,
-me connaissez, vous
+me connaissez ; vous
-tâche d’acquérir , l’ indulgence n’est
+tâche d’acquérir, l’indulgence n’est
-passions fougueuses; si,
+passions fougueuses ; si,
-âge, blâmant sa conduite, je
+âge, en blâmant sa conduite je
-sa personne &
+sa personne, &
-38 LES LIAISONS un
+un
-rendrait Pestime des
+rendrait l’estime des
-Valmont n*€st pas cela : sa conduite
+Valmont n’est pas cela. Sa conduite
-sans âe compromettre, &
+sans se compromettre ; &
-séduites : mais
+séduites ; mais
-perdues ! Dans
+perdues ? Dans
-feraient frémir; mais
+feraient frémir ; mais
-semblables tableaux : sûre que
+semblables tableaux. Sûre que
-pareilles armes* pour
+pareilles armes pour
-que j’ai à
+que j’aie à
-c’est que de
+c’est que, de
-fait exception à
+fait l’exception à
-règle générale; seule
+règle générale ; seule
-justifier pleinement, aux
+justifier pleinement aux
-de tous, de
+de tous de
-son veuvage (i). Quoi
+son veuvage. Quoi
-l’âge, (1) L’erreur où est madame de Volanges nous fait voir qu’ainsi que les autres scélérats, Valmont ne décelait pas ses complices.
+l’âge,
-DANGEREUSES . 39 l’expérience, et surtout l’amitié m’autorisent
+l’expérience & surtout l’amitié, m’autorisent
-c’est qu’on, commence
+c’est qu’on commence
-de Valmont, &
+de Valmont ; &
-qu’il soit resté
+qu’il ait resté
-retenir davantage, &
+retenir davantage ; &
-pourquoi resterait-il? que
+pourquoi resterait-il ? que
-cette campagne? Si
+cette campagne ? Si
-qu’il ne fait
+qu’il n’a fait
-plus commode pour quelques noirceurs qu’il
+plus commode, pour quelque noirceur qu’il
-belle amie; voilà
+belle amie ; voilà
-que nousattendions d’un
+que nous attendions d’un
-avant Fhiver. Cela me contrarie; mais
+avant l’hiver. Cela me contrarie ; mais
-vous voir à
+vous avoir à
-Adieu : je
+Adieu ; je
-vous. P» S, Rappelez-moi
+vous. Rappelez-moi
-de madame de
+de Mme de
-mérite. De...., ce 11 août 17...
+mérite.
-40 LES LIAISONS LETTRE X. La marquise de
+Lettre X De la Marquise de
-au vicomte de Valmont. Me boudez-vous, vicomte? ou
+au Vicomte de Valmont au château de... 12 août 17**. Me boudez-vous, vicomte ? ou
-êtes-vous mort? ou,
+êtes-vous mort ? ou,
-votre présidente? Cette
+votre présidente ? Cette
-la jeunesse^ vous
+la jeunesse, vous
-autant .vaudrait être
+autant vaudrait être
-sans principes &
+sans principes, &
-vous souviént-il plus
+vous souvient-il plus
-seulement V art d’aider
+seulement l’art d’aider
-la nature? Vous
+la nature ? Vous
-armes ; mais
+armes : mais
-terre. IlfatU qt^elle se
+terre. Il faut qu’elle se
-: eh! sans
+: eh ! sans
-le faut; aussi
+le faut ; & aussi
-dis l’amour; car
+dis l’amour ; car
-vous trahir; ce
+vous trahir ; ce
-amant langoureux , ces
+amant langoureux, ces
-avez eues, croyez-vous
+avez eues ; croyez-vous
-DANGEREUSES. 41 violées ? Mais, quelque
+violées ? Mais quelque
-pour nous que
+pour nous, que
-la force ? Pour
+la force. Pour
-faite, qii tout
+faite, où tout
-ordre, quoique avec rapidité; qui
+ordre, quoiqu’avec rapidité ; qui
-les cTioses que
+les choses que
-& flatter
+& sait flatter
-rare que l’on ne
+rare qu’on ne
-récompense. Telle, dans
+récompense. Telle dans
-réussir. Et depuis quand
+réussir. Depuis quand
-ce sujet qui
+ce sujet, qui
-ne faites, &
+ne faites &
-voilà plus de quinze jours
+voilà huit jours
-négligez tout le monde. A
+négligez vos amis. A
-de négligence, vous
+de cela, vous
-42 XES LIAISONS’ qui
+qui
-votre ami-né? Mais
+votre ami-né ? Mais
-il n*est point mort; ou s’il Tétait, ce
+il n’est point mort ; ou s’il l’était, ce
-sa joie r Ce
+sa joie. Ce
-pour Famour !
+pour l’amour !
-vivement î la
+vivement ! la
-sortir : il
+sortir ; il
-j’allais ; je
+j’allais : je
-lui apprendre. Il insista : Où vous
+lui dire. Il insista ; « où vous
-serez pas^ repris-je
+serez pas », repris-je
-cette réponse; car s’il
+cette réponse ; car, s’il
-un mot> il
+un mot, il
-projetée. Étonnée de
+projetée. Etonnée de
-sur lui, sans
+sur lui sans
-cette tristesse à
+cette même tristesse, à
-& ten-
+& tendre,
-DANGEREUSES. 43 , à
+à
-si icile de
+si difficile de
-le ne effet
+le même effet
-seconde fois* Dès ce ment, je
+seconde fois. Et de ce moment, je
-moyens riter qu’il
+moyens d’éviter qu’il
-un tort Je
+un tort. Je
-pour ire, lui
+pour affaire, lui
-& ne cette
+& même cette
-m’interrogez . Je
+m’interrogez pas. Je
-chez moi; revenez,
+chez moi, revenez,
-serez ruit. Alors il retrouva la parole ;
+serez instruit. La parole lui revint alors ;
-lui mis pas
+lui permis pas
-suis très-pressée, conlai-je : laissez-moi ;
+suis très pressée, continuai-je. Laissez-moi ;
-& :it. Lussitôt, pour le dédommager,, peut-être pour me onmiager moi-même,
+& sortit. Aussitôt, pour le dédommager, peut-être aussi pour me dédommager moi-même,
-faire naître ma
+faire connaître ma
-pas. )pelle ma
+pas. J’appelle ma
-me che pour
+me couche pour
-mes gens; &,
+mes gens ; &,
-seule c la véritable^ tandis
+seule avec la véritable, tandis
-laquais, lis une
+laquais, je fais une
-fait iiite venir
+fait ensuite venir
-la porte
+la petite porte
-& s voilà parties. Arrivées dans
+& nous voilà parties. Arrivée dans
-de l’Air, je
+de l’amour, je
-Celui-ci délicieux ; il
+Celui-ci est délicieux, il
-laisse i voir,
+laisse rien voir,
-en mets un
+en promets un
-quand s l’aurez
+quand vous l’aurez
-porter. Iprès ces
+porter. Après ces
-Victoire s’oce des
+Victoire s’occupe des
-du So^W^ lettre d’Héloïse et deux
+du Sopha, une lettre d’Héloïse & deux
-de "Lîl YcroXaÀsNfc, ’recorder les différents tous que )e no\A«às V^«^-
+de La Fontaine, pour recorder les différents tons que je voulais prendre.
-44 LES LIAISONS dre. Cependant
+Cependant
-ma porte avec
+ma porte, avec
-Mon suisse la lui refuse &
+Mon Suisse la lui refuse, &
-que je. suis
+que je suis
-: » A
+: « A
-rend , & là un
+rend ; & là, un
-sa voiture. et le
+sa voiture & le
-le bosquet, puis
+le bosquet ; puis
-genoux. Il O mon ami! lui
+genoux. « O mon ami ! lui
-de l’humeur; d’a" voir pu
+de l’humeur ; d’avoir pu
-regards. » Pardonne-moi
+regards. Pardonne-moi
-torts ; je
+torts : je
-force Il d’amour. « Vous
+force d’amour. » Vous
-sentimental. L’heureux chevalier me
+sentimental. Il me
-mon par* don fut
+mon pardon fut
-DANGEREUSES. 45 moi
+moi
-notre éternelle’ rupture.
+notre éternelle rupture.
-passer ensemble &
+passer ensemble, &
-je modérai ses
+je modérais ses
-j’étais tour-à-tour les
+j’étais tour à tour les
-; & quoi qu’il dît, quoi
+; &, quoi qu’il dit, quoi
-autant besoin
+autant de besoin
-peu envie. — Au
+peu d’envie. Au
-heureux séjour ; &
+heureux séjour, &
-: » Je
+: « Je
-vous, • lui dis-je, il
+vous, lui dis-je ; il
-soyez maître; * c’est
+soyez maître : c’est
-temple. « C’est
+temple. » C’est
-naître la’ propriété,
+naître la propriété,
-connais assez pour
+connais assez, pour
-sans lui , il
+sans lui, il
-y revenir; mais
+y revenir ; mais
-trop encore pour
+trop encore, pour
-46 LES LLVISOXS vouloir
+vouloir
-cela, lui; mais,
+cela, lui ; mais,
-davantage. De . . . ♦ ce 12 août 17 . . . LETTRE XI. L\ PRÉSIDENTE DE ToURVEL A MADAME 1>K VOLANGES. Votre
+davantage. Lettre XI Madame la présidente Tourvel à Madame de Volanges à Paris Votre
-effrayée, madame, si, par
+effrayée, Madame, si par
-les femmes , paraît
+les femmes, paraît
-presque ici , pour
+presque ici, pour
-DANGEREUSES. 41 ne
+ne
-enfant. Cest appai-emment Pair de
+enfant. C’est apparemment l’air de
-comme lui^ ce
+comme lui, ce
-cette réserve dans
+cette réserve, dans
-un point louangeur
+un peu louangeur
-plus marquée; &
+plus marquée ; &
-infini d’à- , voir su
+infini d’avoir su
-beaucoup sans doute de
+beaucoup de
-faites , &,
+faites ; &,
-époques. Luimême convient
+époques. Lui-même convient
-presque d’enthousiasme. Vous
+presque avec enthousiasme. Vous
-preuve. H nous
+preuve. Il nous
-parle beau*
+parle beaucoup ;
-48 LES LIAISONS coup, &
+&
-d’éloges et l’air
+d’éloges & l’air
-de tort que
+de tort, que
-me proposez de
+me proposez, de
-non par
+non pas par
-à moi. M, de
+à moi, M. de
-mon pro-
+mon projet
-DANGEREUSES . 49 jet de
+de
-longs éclaircissements; mais
+longs éclaircissements ; mais
-la vérité un
+la vérité, un
-bien sincèrement; mais quelque
+bien sincèrement ; mais, quelque
-je les sacrifierais
+je le sacrifierais
-plus tju’auprès d’une
+plus qu’auprès d’une
-sa tentlresse et de
+sa tendresse & de
-sentiments qui. m’attachent
+sentiments qui m’attachent
-recevoir l’assurance. avec
+recevoir l’assurance avec
-etc. De..*., ce 13 août 17... LETTRE mi. Cécile Volanges a la marquise de Merteuil. Maman
+etc. De... 13 août 177.... Lettre XII Cécile Volanges à la Marquise de Merteuil Maman
-incommodée, madame ;
+incommodée, Madame ;
-je r. /. ^
+je
-50 LES LIAISONS n’aurai
+n’aurai
-à l’Opéra- Je
+à l’Opéra. Je
-pas êtr"^ avec
+pas être avec
-être pe*^^ ’ suadée. Je
+être bien persuadée. Je
-dire * M.
+dire à M.
-le recuc=^^ dont
+le recueil dont
-m’a parlé , & que s’il peut me l’apporter d^^ main, il me fem grand plaisir. S’il vient aujourd’h ■ on
+m’a parlé, & que si il veut me l’apporter demain, il me fera grand plaisir ? Si il vient aujourd’hui, on
-c’est q^^— maman
+c’est que maman
-qu’elle portera
+qu’elle se portera
-d’être, etc. De..., ce 13
+d’être, Madame, etc. De... 13
-17... LETTRE Xm. La marquise de Merteuil a Cécile volanges. Je suis très-fâchée, ma belle, et d’être privée plaisir
+17... ---- Lettre XIII La Marquise de Merteuil à Cécile Volanges. Je suis très fâchée, ma belle, d’être privée du plaisir
-voir, et de
+voir, & de
-cette privattf J’espère
+cette privation. J’espère
-Je m’ ace terai de
+Je m’acquitterai de
-chevalier ceny, qui
+chevalier Danceny, qui
-sûrement très-fâché de savoir maman
+sûrement très fâché de savoir votre maman
-elle veul icvt Ttç.eNO\r dt j’irai
+elle veut me recevoir demain, j’irai
-compagnie. "Noms aW-îLC^ctoTL’î. j
+compagnie. Nous attaquerons, elle &
-DANGEREUSES. 51 moi,
+moi,
-Belleroche (i) au
+Belleroche au
-; & , en
+; &, en
-pour surcroit de
+pour surcroît de
-le proposerai. Si cela
+le proposerai ; si cela
-à vous, je réponds
+à vous. Je réponds
-belle : mes
+belle ; mes
-chère madame de
+chère Mme de
-tendrement. De..., ce 13 août 17.. LETTRE XIV. Cécile Volanges a Sophie Carnay. Je ne t*ai pas
+tendrement. De... 13 août 17... ---- Lettre XIV De Cécile Volanges à Sophie Carnay aux Ursulines de... Je ne t’ai pas
-Sophie ; mais
+Sophie : mais
-est cause, je
+est cause ; je
-suis retirée , je
+suis retirée, je
-tout , &
+tout ; &
-que la journée était finie
+que cette journée fût finie
-bien maman; mais
+bien maman ; mais
-avec madame de
+avec Mme de
-sais (1) C’est le môme dont
+sais C’est le même dont
-de Merteuil.
+de Merteuil
-ce sotvt \^\ ^^ yautaVs. etsotvtves éïïvov dett%?^T;d(17^^’^ »\eMr« etvtï^’ aïfta^^ scos était ^^’\ie\^ ïXiOïvde> pouvait V ^^vt e^^ ^^^ 1^ ^ dVetî)^^Sçectaae&V^ é distrait Ç^ .aïftatv va tïvieM* une etsotvï^^ -^^^’%ursbie^ ’^ "* veut tf^a^’^ , „ avec ^i^" T ^ tOAl^O^^’ ^. de>^«r;;e.y ••«^!7<i-’^-^°^:’;stencor j rtvadaï’^^ ^»est^^^^ v,A îa>it H^ ,« -oevi ^ tat^» ^^,,VP seule, c es^ .^ ^y^xX ^^ ^^ un J? ^ ^ la te" .îïvai^ ^ ..v.equecxev ^^tatvtq^ ^o^ ^"’ ’^W ^^’-"ueV ^^n^tvt q-- >;;, ..nuettedes^ .^,g^^e)ol^^’t,,\^ ^^s tlotvt^^^^^^ ^TeW^^ t’aûçtèsàe^n7"&^S^^^^^^^^ ^ ^ . &P^^’ -N/ladaï^e ci’^ ^esiatï»^^ ^^e e\ie Cestl^^^!^ ïtvêtne" ^’^^’:;e.-p-^"!-r;:i\--^- d’en ef« j ^’avtft* C’est q" ^"^ oV- S’^
+bien que ce sont les deux personnes que j’aime le mieux. Quand l’heure où j’aurais dû y être aussi est arrivée, mon cœur s’est serré malgré moi. Je me déplaisais à tout, & j’ai pleuré, pleuré, sans pouvoir m’en empêcher. Heureusement, maman était couchée, & ne pouvait pas me voir. Je suis sûre que le chevalier Danceny aura été fâché aussi ; mais il aura été distrait par le spectacle & par tout le monde : c’est bien différent. Par bonheur, maman va fort bien aujourd’hui, & Mme de Merteuil viendra avec une autre personne & le chevalier Danceny : mais elle arrive toujours bien tard, Mme de Merteuil ; & quand on est si longtemps toute seule, c’est bien ennuyeux. Il n’est encore qu’onze heures. Il est vrai qu’il faut que je joue de la harpe ; & puis ma toilette me prendra un peu de temps, car je veux être bien coiffée aujourd’hui. Je crois que la mère Perpétue a raison, & qu’on devient coquette dès qu’on est dans le monde. Je n’ai jamais eu tant d’envie d’être jolie que depuis quelques jours, & je trouve que je ne le suis pas autant que je le croyais ; & puis, auprès des femmes qui ont du rouge, on perd beaucoup. Mme de Merteuil, par exemple, je vois bien que tous les hommes la trouvent plus jolie que moi : cela ne me fâche pas beaucoup, parce qu’elle m’aime bien ; & puis elle assure que le chevalier Danceny me trouve plus jolie qu’elle. C’est bien honnête à elle de me l’avoir dit ! elle avait même l’air d’en être bien aise. Par exemple, je ne conçois pas cela. C’est qu’elle m’aime tant ! & lui ! ... oh ! cela m’a
-DAN’GERBUSES. 53 bien plaisir aussi; c’est
+bien fait plaisir ! aussi, c’est
-que ; rien
+que rien
-ses yeux; car toutes
+ses yeux : car, toutes
-cela m’ arrive, cela
+cela m’arrive, cela
-rien. Adieu , ma
+rien. Adieu, ma
-août 17.. LETTRE XV. Le vicoMtE DE Valmont a la marquise de Merteuil. Il
+août 17.... ---- Lettre XV Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Il
-pas m’ abandonner à
+pas m’abandonner à
-l’excès dé son repos et son
+l’excès de son repos & son
-été tenté vingt
+été tentée vingt
-vos pieds &
+vos pieds, &
-parlez-vous d’étemelle rupture? J’abjure ce serment prononcé
+parlez-vous d’éternelle rupture ? J’abjure ce serment, prononcé
-54 LES LIAISONS que je
+je
-! Je suis
+! je suis
-cet homme , sans raisonner , sans
+cet homme, sans raisonner, sans
-atteindre. Oh! je
+atteindre. Oh ! je
-Vous-même n’etes-vous pas
+Vous-même n’êtes-vous pas
-vos chaî♦ nés ! c’est
+vos chaînes ! & c’est
-son esclave? Tenez,
+son esclave ? Tenez,
-jalousie ; je
+jalousie : je
-vois alors, dans vos amants, que
+vois alors dans vos amants que
-Ou reprenez-moi ou
+Ou reprenez-moi, ou
-autre , et ne
+autre ; & ne
-vos idées & que j avoue mes
+vos idées, & que j’avoue mes
-si c’est être amoureux que de
+si l’amour est de
-guère
+guère plus avancé.
-DANGEREUSES. 55 ancé. Je
+Je
-même plus rien
+même rien
-vous idre à
+vous apprendre à
-donne mp à réfléchir &
+donne beaucoup à réfléchir, &
-je aindre ou esj)érer. s connaissez
+je dois craindre ou espérer. Vous connaissez
-trésor d’intrigue & let de comédie ; vous
+trésor d’intrigue, & vrai valet de comédie : vous
-ses instruc•ortaient d’être
+ses instructions portaient d’être
-de cham:t d’enivrer
+de chambre, & d’enivrer
-plus heuue moi
+plus heureux que moi
-découvrir adame de
+découvrir que Mme de
-de e des
+de prendre des
-ma conduite , & même suivre
+ma conduite, & même de me suivre
-du matin , autant qu’il arrait, sans
+du matin, autant qu’il le pourrait, sans
-cette :? Ainsi
+cette femme ? Ainsi
-ose i risquer
+ose encore risquer
-oserions ►ermettre! Je
+oserions nous permettre ! Je
-songer venger
+songer à me venger
-ruse féminine , occupons-nous oyens de
+ruse féminine, occupons-nous des moyens de
-Jusqu’ici urses qu’on
+Jusqu’ici ces courses qu’on
-il !ur en
+il faut leur en
-mon attenc je
+mon attention, & je
-belle Toujours
+belle amie. Toujours
-château de..., ce 15
+château de... 15
-56 LES LIAISONS LETTRE ZVI. Cécile Volanges a Sophie Carnay. Ah! ma
+Lettre XVI De Cécile Volanges à Sophie Carnay Ah ! ma
-des nouvelles! je
+des nouvelles ! je
-un trouble que
+un trouble, que
-soirée (i) que
+soirée que
-& madame de
+& Mme de
-devenu si triste,
+devenu triste,
-si triste, que
+si triste que
-la peine; &
+la peine ; &
-non : mais
+non ; mais
-coutume. Ça n’a
+coutume. Ca n’a
-; mais toutes
+; mais, toutes
-me regardait, cela
+me regardait cela
-son étui; &,
+son étui ; &,
-la clé , il
+la clef, il
-y a lieu
+y lieu
-celle proposée dans
+celle proposé dans
-Merteuil, et dont
+Merteuil, & dont
-DANGEREUSES. 57 encore
+encore
-moi et que
+moi & que
-femme d? chambre
+femme de chambre
-Ah î si
+Ah ! si
-Je le savais
+Je la savais
-le voyais là, qui
+le voyais-là, qui
-tard , &
+tard ; &
-mon fiise. Je
+mon aise. Je
-l’ai baisée comme
+l’ai baisée, comme
-comme ça, mais
+comme ça ? mais
-empêcher. . A
+empêcher. A
-suis bien
+suis aussi bien
-me conseilles? mais
+me conseilles ? mais
-à madame
+à Mme
-page 105 -1 1820 2864 "58 LES LIAISONS de Merteuil , qui
+de Merteuil qui
-fût maL On
+fût mal. On
-tant d*avoir bon
+tant d’avoir bon
-& pui on
+& puis on
-qu’il inspire, quand c’es pour un homme! ça n’est ^s juste
+qu’il nous inspire, quand c’est pour un homme. Dame ! Ça n’est pas juste
-plus. Est-c qu’un
+plus. Est-ce qu’un
-comme uni femme, et plus
+comme une femme, & plus
-car enfin, n’a-t-on pas so père
+car enfin n’a-t-on pas son père
-sa sœur? i reste
+sa sœur ? il reste
-plus. Cependant si
+plus. Cependant, si
-peut-être qu^ M.
+peut-être que M.
-idée d^ moi! Oh! ça,
+idée de moi ! Oh ! ça,
-soit triste; &
+soit triste : &
-à temps Parce
+à temps. Parce
-aujourd’hui ; aussi bien je verrai madame de
+aujourd’hui : aussi-bien je verrai Mme de
-soir, &, si
+soir, & si
-soit pas si
+soit plus si
-penses. De..., ce
+penses. Paris, ce
-août 17. V
+août 17**.
-DANGEREUSES. 59 LETTRE XVII. "^ CHEVALIER DaNCENYj A CÉCILE VOLANGES. ^ Avant
+Lettre XVII Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges Avant
-livrer, mademoiselle, dirai-je au plai’^^ Ou au
+livrer, Mademoiselle, dirai-je au plaisir ou au
-vous écrire, je
+vous écrire ? je
-vous *^Pplier de m’ entendre. Je
+vous supplier de m’entendre. Je
-vous i^^clarer mes
+vous déclarer mes
-si ’^ ne
+si je ne
-serait inutile, x^e vais-je
+serait inutile. Que vais-je
-votre ouvrage? Et
+votre ouvrage ? Et
-regards, *iîon embarras , ma conduite et même mon silence ne Vous aient
+regards, mon embarras, ma conduite & même mon silence, ne vous aient
-vous fâcheHez-vous d’un
+vous fâcheriez-vous d’un
-? Émané de
+? Emané de
-sans doute, il
+sans doute il
-être offert; s’il
+être offert ; s’il
-su appré:ier votre
+su apprécier votre
-séducteurs, ros grâces
+séducteurs, vos grâces
-candeur jui ajoute
+candeur qui ajoute
-doute : mais,
+doute ; mais,
-être coupaîle, on
+être coupable, on
-qui m’atend, si
+qui m’attend, si
-; e reposa fui
+; le repos a fui
-incertain. Z^ependant vous
+incertain. Cependant vous
-60 LES LUISONS m* en demandez
+m’en demandez
-j’ai c voir
+j’ai cru voir
-& r félicité sera votre
+& ma félicité deviendra votre
-de prononce songez
+de prononcer, songez
-mon malhei Soyez
+mon malheur. Soyez
-je vj être
+je vais être
-En quel) mains
+En quelles mains
-intérêt pi grand? Je finirai comme j*ai commencé,
+intérêt plus grand ? Je finirai, comme j’ai commencé,
-implorer vol indulgence.
+implorer votre indulgence.
-de m’ entendre; j’os rai plus,
+de m’entendre ; j’oserai plus,
-Le refus( serait
+Le refuser, serait
-trouvez offe sée, &
+trouvez offensée, &
-respect égî mon amour. P, S. Vous
+respect pour vous égale mon amour. P.S. Vous
-me répondi du
+me répondre, du
-faire p venir cette lettre; il me paraît également
+faire parvenir cette lettre ; il me parait également
-& coi mode. De..., ce 18
+& commode. 18
-17... LETTRE XVin. Cécile Volanges a Sophie Carnay. Quoi
+17... ---- Lettre XVIII De Cécile Volanges à Sophie Carnay Quoi
-je v faire! j’avais déjà
+je vais faire ! J’avais déjà
-assez d’inquiétudes; vo que tu les augmentes encore.
+assez d’inquiétude ; voilà que tu l’augmentes encore.
-dis-tu, q
+dis-tu, que
-DANGEREUSES. 61 je
+je
-ton aise; &, d’ailleurs,
+ton aise ; & d’ailleurs,
-est ; tu
+est : tu
-moi. Sûrement, en général, on
+moi. Sûrement en général on
-répondre , &
+répondre &
-! Madame de
+! Mme de
-le connais ! C’est
+le connais. C’est
-mal ; mais
+mal : mais
-me laisse là au
+me laisse-là au
-que maman était là. Je
+que Maman était-là. Je
-avais pas* écrit.
+avais pas écrit.
-Un instant après
+Un petit moment après
-répondre qu’oui. Quand
+répondre que oui. Quand
-pas, lui; mais
+pas, lui : mais
-aurait dit* qu’il
+aurait dit qu’il
-62 LES LIAISONS dit : Ah! mademoiselle !... Il
+dit : Ah ! Mademoiselle ! ... Il
-ma harpe sans
+ma harpe, sans
-; & dès
+; &, dès
-je cessai, &
+je cessai &
-de reporter ma
+de rapporter ma
-que maman et cette
+que Maman & cette
-le coup, je
+le coup je
-pus y
+pus plus y
-avec un crayon,
+avec mon crayon,
-de pa-. pier :
+de papier :
-en prie, w je promets .de vous répondre. • Sûrement
+en prie ; je promets de vous répondre. » Sûrement
-le salon : je me
+le salon. Je me
-fût. Heureusement, elle
+fût. Heureusement elle
-DANGEREUSES. C3 était en visite; elle
+était en visite ; elle
-ma harpe,
+ma leçon de harpe,
-de Palier chercher.
+de l’aller chercher.
-vis bien à son air qu’il
+vis bien, à son air, qu’il
-retour, oh! comme
+retour, oh ! comme
-était content! En
+était content ! En
-que maman ne
+que Maman ne
-d’une façon!... ce
+d’une façon ! ... ce
-fut qu’unmoment; mais
+fut qu’un moment : mais
-que ça m’a
+que cela m’a
-retirai pourtant, ainsi
+retirai pourtant ; ainsi
-ai promis; &
+ai promis ; &
-du chagrin, car
+du chagrin ; car
-que lui.Si c’était
+que lui. Si c’était
-d’être malheureux? Ce
+d’être malheureux ? Ce
-saurai .pas bien
+saurai pas bien
-sentira bien«que ce
+sentira bien que ce
-Adieu. De..., ce 20 août
+Adieu. Paris, 21 août
-LES UAISONS LETTRE XIX. Cécile
+Lettre XIX De Cécile
-au chevalier Danceny. Vous
+au Chevalier Danceny Vous
-si triste hier, monsieur, &
+si triste, hier, Monsieur, &
-suis laissé aller
+suis laissée aller
-que vgus m’avez
+que vous m’avez
-écrit , parce
+écrit ; parce
-blâmerait, &que cela
+blâmerait, & que cela
-que vous-même n’en
+que vous même vous n’en
-moi , ce
+moi ; ce
-voyez, monsieur, que
+voyez, Monsieur, que
-dure toujours; mais,
+dure toujours ; mais,
-l’honneur d’être, Cécile Volanges. r»e..., 20
+l’honneur d’être Monsieur, etc. De..., 20
-l’AXGEKEUSES. 05 LRQUISE DE MeRTEUIL AU VICOMTE DK Valmont. fripon,
+Lettre XX De la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont Ah ! fripon,
-me de vous. Allons,
+me moque de vous ! Allons,
-vous ;z tant
+vous m’écrivez tant
-vous e la
+vous pardonne la
-votre présidente. Je pas
+votre Présidente. Je ne crois pas
-mon chevalier eût autant d’indulue moi
+mon Chevalier eût autant d’indulgence que moi
-approuver nouvellement de
+approuver notre renouvellement de
-de dans
+de plaisant dans
-folle idée J’en
+folle idée. J’en
-bien tais vraiment
+bien ri, & j’étais vraiment
-rire lie. Si
+rire toute seule. Si
-où m’auée cette
+où m’aurait menée cette
-la i, &
+la réflexion, &
-pas efuse pour toujours; mai» je
+pas que je refuse pour toujours ; mais, je
-j’ai ’y mettrais
+j’ai raison. J’y mettrais
-la vanité ; &,
+la vanité, &,
-fois •u jeu,
+fois piquée au jeu,
-Je semé à
+Je serais femme à
-faire rotre présidente ;
+faire oublier votre Présidente ;
-indigne, jouter de
+indigne, vous dégoûter de
-Pour î danger,
+Pour éviter ce danger,
-mes conditions : tôt que
+mes conditions. Aussitôt que
-que irrez m’en
+que vous pourrez m’en
-je ous. Mais
+je suis à vous. Mais
-les mportantes, on
+les affaires importantes, on
-par I. ^
+par
-*)() LES LIAISONS écrit.
+écrit.
-d’une part , je < une
+d’une part, je deviendrai une
-une consc cette
+une consolation ; & cette
-davantage : de l’autre, ces en
+davantage ; & de l’autre, votre succès en
-devenant lu moyen
+devenant lui-même un moyen
-Venez donc ; venez au m’ apporter le
+Venez donc, venez au plus tôt m’apporter le
-: se: nos
+: semblable à nos
-déposer de leurs dames les
+déposer aux pieds de leur dame les
-leur vi( rieusement, je
+leur victoire. Sérieusement, je
-de savoir c( écrire
+de voir ce que peut écrire
-& < elle
+& quel voile elle
-ses discours, après
+ses actions, après
-avoir ; sur
+avoir plus laissé sur
-je un
+je me mets à un
-préviens c rien
+préviens qu’il n’y a rien
-rabattre. Jusque-là, mon cher vico trouverez
+rabattre. Jusques-là, mon cher vicomte, vous trouverez
-mon ch< que
+mon chevalier, & que
-heureux, malg chagrin
+heureux, malgré le petit chagrin
-cause. Cependant, si
+cause. Cependant si
-de mœun qu’il
+de mœurs, je crois qu’il
-rival danger la
+rival dangereux ; c’est la
-de cette enJ une
+de cet enfant : c’est une
-trompe, où el dra une
+trompe, ou elle deviendra une
-mode. J petit
+mode. Je vois son petit
-un spectî sant. Elle
+un spectacle ravissant. Elle
-avec fur elle
+avec fureur ; mais elle
-Lui-même, que amoureux,
+Lui-même, quoique très amoureux,
-son âge 8 trop
+son âge, & n’ose pas trop
-en vis-à-vis
+en adoration vis-à-vis
-a grand< me
+a grande envie de me
-particulièrement depui jours
+particulièrement depuis quelques jours
-je
+je lui aurais
-DANGEREUSES. 07 rendu
+rendu
-un peu; mais
+un peu : mais
-c’est une enfant,
+c’est un enfant,
-suis souveift tentée
+suis souvent tentée
-mon élève; c’est
+mon élève ; c’est
-qu’une femme qui
+qu’une femme, qui
-de lui ne
+de lui, ne
-pas. Adieu , vicomte
+pas. Adieu, vicomte
-août 17.... LETTRE XXI. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Enfin,
+août 17... ---- Lettre XXI Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Enfin,
-6S LES LIAISONS jusqu’au
+jusqu’au
-je su dans la route &
+je suis dans la route, &
-de m’ tre égaré.
+de m’être égaré.
-amour , & quoiqu’c ait
+amour ; & quoiqu’on ait
-la r ponse peut-être
+la réponse peut-être
-plus fla teuse :
+plus flatteuse :
-événements, < reprenons plus
+événements, & reprenons de plus
-mes démai ches. Eh bien, j’ai
+mes démarches. En bien ! j’ai
-moyen scandaleu tournât
+moyen scandaleux tournât
-que j’î fait.
+que j’ai fait.
-trouver, dai les
+trouver, dans les
-besoin d secours.
+besoin de secours.
-à ren plir. Hier
+à remplir. Hier
-qu’on d< vait saisir
+qu’on devait saisir
-les meublt d’une
+les meubles d’une
-la taille Je
+la taille. Je
-maison aucun fille ou femme dont l’âge ou la
+maison aucune femme ou fille dont l’âge & la
-pussent rendi mon action suspecte; &,
+pussent rendre mon action suspecte ; &,
-bien informe je
+bien informé, je
-ma présidente sans
+ma Présidente : sans
-des ordre qu’elle
+des ordres qu’elle
-donnés , &,
+donnés ; &,
-de vair cre sa
+de vaincre sa
-de contrarie mon
+de contrarier mon
-chaleur excessive; j risquais
+chaleur excessive ; je risquais
-rendre malade; je
+rendre malade ; je
-tuerais rien î me
+tuerais rien, & me
-; &, pendant
+; & pendant
-dialogue, se If yeux,
+dialogue, ses yeux,
-peut-être mieux qu’elle ne voulai !i me
+peut-être plus qu’elle ne voulait, me
-assez connaître, qu’elle
+assez connaître qu’elle
-que j
+que je
-DANCfEREUSES. 69 prisse
+prisse
-bonnes ses mauvaises
+bonnes ces mauvaises
-m’y Tendre, comme
+m’y rendre, comme
-fussent révoqués &
+fussent révoqués, &
-d’une femme, aussi
+d’une femme ; aussi
-rassura dès. le
+rassura dès le
-en chasse &
+en chasse, &
-de feire courir
+de faire courir
-eu moimême une
+eu moi-même une
-de couler derrière
+de se couler jusque derrière
-asseoir aussi. J’ai
+asseoir aussi ? J’ai
-curiosité ; heureusement
+curiosité : heureusement
-projets : cette
+projets ; cette
-70 LES LIAISONS Je
+Je
-le collecteur, &,
+le collecteur ; &,
-paille et au
+paille & au
-ce spectacle, lorsqu’un autre paysan , plus jeune , conduisant
+ce spectacle lorsqu’un autre paysan, plus jeune, conduisant
-: * Tombons
+: « Tombons
-pieds Il de
+pieds de
-Dieu ; » &
+Dieu » ; &
-même instant j’ai
+même instant, j’ai
-cette famille prosternée
+cette famille, prosternée
-faiblesse : mes
+faiblesse ; mes
-délicieux. J’ai été étonné du plaisir qu’on éprouve en faisant le bien, & je serais
+délicieux. Je serais
-croire que ce
+croire qu’il y a vraiment du plaisir à faire du bien & qu’après tout ce
-nous appelons les gens vertueux n’ont
+nous appellons les gens vertueux, n’ont
-nous dire.
+nous le dire.
-de payer à ces pauvres gens le
+de leur payer pour mon compte le
-sur moi, je
+sur moi ; je
-les remercîments, mais
+les remerciements, mais
-pathétique ; le
+pathétique : le
-DANGEREUSES. 71 n’était
+n’était
-reconnaissance ik d’étonnement
+reconnaissance & d’étonnement
-du dénoûment. Vous remarquerez que dans cette foule était
+du dénouement. Vous remarquerez que, dans cette foule, était
-bien sans doute que je me donne tant de soins ; ils seront un jour mes titres auprès d’elle; & l’ayant, en quelque sorte, ainsi payée
+bien dix louis & l’ayant payée
-de reproche à
+de reproches à
-partie exaucées... Mais
+partie exaucées. Mais
-à P ordinaire prochain.
+à l’ordinaire prochain.
-suis fâché, car
+suis fâché ; car
-voir. De .. -, ce 20 août 17.
+voir. De... 20 août 17...
-;2 LES LIAISONS < liETTRE ZXn. La
+Lettre XXII La
-Tourvel a madame de volanges. Vous
+Tourvel à Madame de Volanges Vous
-aise, madame, de
+aise, Madame, de
-vous Va représenté.
+vous l’a représenté.
-que ce soit,
+que se soit,
-jugement trop rigoureux.
+jugement rigoureux.
-justice , &
+justice de votre part, &
-lui (i), et c’est
+lui ; & c’est
-Tourvel n’oso donc
+Tourvel n’ose donc
-c’est par son
+c’est sur son
-DANGEREUSES. T.i /"almont, ayant
+Valmont, ayant
-une malheueuse famille
+une malheureuse famille
-les meubles faute d’avoir »u payer
+les meubles, faute d’avoir pu payer
-impositions, non-seulement s’était emiressé d’acquitter la
+impositions, s’était empressé non seulement d’acquitter sur le champ la
-mais lême leur
+mais même leur
-d’argent as»ez onsidérable. Mon
+d’argent assez considérable. Mon
-cette ertueuse action , &
+cette vertueuse action ; &
-les •aysans, causant
+les paysans, causant
-dit u’un domestique, qu’ils
+dit qu’un domestique qu’ils
-mien roit être
+mien croit être
-des aformations sur
+des informations sur
-qui touvaient avoir
+qui pouvaient avoir
-ainsi, e n’est
+ainsi, ce n’est
-compassion passa;ère &
+compassion passagère, &
-l’occasion détermine, c’est
+l’occasion détermine : c’est
-projet Drmé de
+projet formé de
-la bienûsance ;
+la bienfaisance ;
-âmes : lais, soit
+âmes ; mais, soit
-ou projet , c’est
+ou projet, c’est
-action lonnête &
+action honnête &
-m’a attenrie jusqu’aux larmes; j’ajouterai de
+m’a attendrie jusqu’aux larmes. J’ajouterai de
-toujours »ar justice, que quand je
+toujours par justice, que lorsque je
-action, le laquelle
+action, de laquelle
-s’en léfendre &
+s’en défendre, &
-de valeur lors[u’il en
+de valeur, lorsqu’il en
-le ciérite. A
+le mérite. A
-si A. de
+si M. de
-sans retour? i’il n’est que cela, &
+sans retour, s’il n’est que cela &
-restera-t-il .ux gens
+restera-t-il aux gens
-Quoi î les méchants partageraientIs avec
+Quoi ! les méchants partageraient-ils avec
-la bienfaisance? )ieu permettrait-il
+la bienfaisance ? Dieu permettrait-il
-vertueuse reçût, de
+vertueuse reçut, de
-74 LKS LIAISONS la
+la
-divine providence ?
+divine Providence ?
-? non. J’aime mieux
+? Non, j’aime mieux
-que ces erreurs,
+que des erreurs,
-pas étemelles, &
+pas éternelles ; &
-d’être, etc. P, S. Madame de
+d’être, Madame, etc. P.S.- Mme de
-leur bienfaiteur; c’est,
+leur bienfaiteur ; c’est,
-août 17.. LETTRE XXIII. Lk vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Nous
+août 17... ---- Lettre XXIII Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Nous
-je reprends mon
+je reprend mon
-DANGEREUSES. 75 Je
+Je
-courte toilette , &
+courte toilette, &
-Des regards , plus
+Des regards, plus
-de coutume , & presque caressants , me
+de coutume, & presque caressants, me
-En effet , mon
+En effet, mon
-m’avait dérobé, &,
+m’avait dérobé ; &,
-aussi H ma
+aussi ma
-débiter, « dit-elle ; &
+débiter, » dit-elle, &
-mon aventure , avec
+mon aventure, avec
-qu’elle aime! Je
+qu’elle aime ? Je
-regard animé , son
+regard animé, son
-plus libre &
+plus libre, &
-déjà sensible , trahissait
+déjà sensible, trahissait
-son âme . A
+son cœur. A
-: * Venez , mon neveu , me dit madame de Rosemonde; venez
+: « Venez, mon neveu, me dit Mme de Rosemonde ; venez
-embrasse. « Je
+embrasse. » Je
-jolie prêcheuse ne
+jolie Prêcheuse ne
-voulut fuir; mais
+voulut fuir ; mais
-mes bras, &,
+mes bras ; &,
-76 LES LIAISONS plus
+plus
-me parait désirable. £lle s’empressa
+me paraît désirable. Elle s’empressa
-tapisserie ; mais
+tapisserie : mais
-secourus ; je
+secourus & je
-Mon cœur , pressé
+Mon cœur, pressé
-la route , ma belle présidente, plus
+la route, ma belle Présidente, plus
-silence. Madame de Rosemonde seule parlait, &
+silence. Mme de Rosemonde parlait seule, &
-de notus que
+de nous que
-courtes et rares.
+courtes & rares.
-l’ennuyer ; j’en
+l’ennuyer : j’en
-le projet, &
+le projet &
-son appartement &
+son appartement, &
-mal éclairé; obscurité
+mal éclairé ; obscurité
-adresse. * Quand
+adresse. « Quand
-me a dit-elle en
+me dit-elle, en
-doux regard , coniment passe-t-on
+doux regard, comment passe-t-on
-mal faire? Je
+mal faire ? — Je
-lui Il répondis-je,
+lui répondis-je,
-censure , et je
+censure & je
-avez, u vous
+avez, vous
-DANGEREUSES. 77 a me
+me
-trop digne M pour
+trop digne, pour
-caractère Il malheureusement
+caractère malheureusement
-sans Il mœurs, j*ai imité leurs vices; j’ai
+sans mœurs, j’ai imité leurs vices ; j’ai
-ici ji par
+ici par
-! il peut-être
+! peut-être
-aujourd’hui M perdrait-elle
+aujourd’hui perdrait-elle
-vos yeux , si
+vos yeux, si
-en Il connaissiez
+en connaissiez
-véritable motif! (Vous voyez, ma u belle
+véritable motif (vous voyez, ma belle
-la vérité.) Ce 1/ n’est
+la vérité ! ). Ce n’est
-continuai-je, que
+continuai-je, c’est à vous que
-malheureux Il ont
+malheureux ont
-action a louable,
+action louable,
-de M la
+de la
-que j’adore. (Ici elle voulut m’interromu pre ;
+que j’adore (ici elle voulut m’interrompre ;
-le temps.) Dans ce n moment
+le temps). Dans ce moment
-m’échappe Il que par faiblesse. Je
+m’échappe que par faiblesse ; que parce qu’il est plus fort que moi. Je
-; » je
+; je
-vertus Il comme
+vertus comme
-vous igno" reriez toujours i mais incapable de tromper , quand - j’ai
+vous ignoreriez toujours : mais, incapable de tromper, quand j’ai
-je u n’aurai
+je n’aurai
-reprocher avec vous une dissiu mulation coupable.
+reprocher vis-à-vis de vous une dissimulation coupable.
-outrage * par
+outrage par
-malheureux, » je
+malheureux, je
-chères ; » elles me
+chères : elle me
-rS LES LIAISONS Il VOS pieds,
+vos pieds,
-mes peines. J’y
+mes peines éternelles. J’y
-souffrir Il de
+souffrir de
-plaint. u O
+plaint. O
-que j’adore! écoutez-moi; plaignez-moi, H secourez-moi. « Cependant j’étais à ses genoux , &
+que j’adore ! écoutez-moi, plaignez-moi, secourez-moi. » Cependant j’étois à ses genoux, &
-mais elle , les
+mais elle, les
-à coup &
+à coup, &
-: » Ah
+: « Ah
-malheureuse î • s’écria-t-elle
+malheureuse ! » s’écria-t-elle
-Par bonheur je
+Par bonheur, je
-tel point , que
+tel point, que
-aussi , Se , reprenant ses mains , je
+aussi ; &, reprenant ses mains, je
-J’y gagnai de
+J’y gagnai, de
-tête s’échauffait , &
+tête s’échauffait, &
-faiblesse ? quel
+faiblesse ! quel
-des circonstances, si
+des circonstances ! si
-combats et les
+combats & les
-de madame de
+de Mme de
-sa faiblesse &
+sa faiblesse, &
-DANGEREUSES. contrainte
+contrainte
-a surpris; le
+a surpris ; le
-n’est-ce pas! mais
+n’est-ce pas ? mais
-salon. Madame de
+salon. Mme de
-sa marche &
+sa marche, &
-je vis, en effet, cette
+je vis en effet cette
-Quel dieu osait-elle invoquer ! en
+Quel Dieu osait-elle invoquer ? en
-contre l’amour? En
+contre l’amour ? En
-souper : mais
+souper ; mais
-lit. Madame de
+lit. Mme de
-^0 LES LIAISONS tête
+tête
-cette rigueur &
+cette rigueur, &
-assez observé; que
+assez observé ; que
-que d’amour &
+que d’amour, &
-la refaire, mais
+la refaire ; mais
-la fraî«cheur qui
+la fraîcheur qui
-lit , &,
+lit ; &,
-pas m’ occuper tellement d’elle qu’il
+pas m’occuper tellement d’elle, qu’il
-De ...» ce 21 août 17.., 4
+De ... le 20 août 17... à 4
-matin. IiETTRE XXIV. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. Ah î par pitié, madame, daignez
+matin. ---- Lettre XXIV Du Vicomte de Valmont à Madame Tourvel Ah ! par pitié, Madame, daignez
-mon âme; daignez
+mon âme ; daignez
-DANGEREUSES. 81 &
+&
-ai-je parlé? que
+ai-je parlé ? que
-Content devousadoreren silence,
+Content de vous adorer en silence,
-félicité ; mais
+félicité : mais
-de désespoir depuis
+de désespoir, depuis
-vos larmes, depuis
+vos larmes ; depuis
-ce cruel, ah !
+ce cruel Ah !
-que l’effroi? quelle
+que l’effroi ? quelle
-cette crainte? Ah
+cette crainte ? Ah
-votre cœur que
+votre cœur, que
-pour l’amour; le
+pour l’amour ; le
-soit sensible; le
+soit sensible ; le
-S’il n’en était pas
+S’il n’était pas
-ses souffrances; vous
+ses souffrances ; vous
-rigueur désolante? Je
+rigueur désolante ? Je
-donc fait, que
+donc fait que
-vertu , T. f. 6
+vertu ;
-m 11 r •’I 82 r.ES LIAISONS toujours
+toujours
-dont l’innoc aveu
+dont l’innocent aveu
-confiance et non de l’espoir? trahirez-vous cette
+confiance & non de l’espoir : la trahirez-vous, cette
-vous-même n semblé me permettre &
+vous-même avez semblé me permettre, &
-suis li sans réserve? Non,
+suis livré sans réserve ? Non,
-serait v supposer
+serait vous supposer
-la s( idée
+la seule idée
-mes rej ches; j’ai
+mes reproches ; j’ai
-les penser, i laissez-moi
+les penser. Ah ! laissez-moi
-croire parfaite, c’est
+croire parfaite ; c’est
-seul pla qui
+seul plaisir qui
-en m’aci dant vos
+en m’accordant vos
-malheureux avez-\ secouru,
+malheureux avez-vous secouru,
-que moiî m’abandonnez
+que moi ? ne m’abandonnez
-vous m’î s plongé; prêtez-moi
+vous m’avez plongé : prêtez-moi
-puisque vous? ravi
+puisque vous avez ravi
-après m’ avoir corrigé, éclairezpour finir
+après m’avoir corrigé, éclairez-moi pour finir
-ne parvient point
+ne parviendrez point
-vous m’appren’ à
+vous m’apprendrez à
-régler : en
+régler ; en
-en die mes
+en dictant mes
-du mail affreux
+du malheur affreux
-cette cra désespérante; dites-moi
+cette crainte désespérante ; dites-moi
-pardonnez, vous
+pardonnez, que vous
-votre indulge Vous
+votre indulgence. Vous
-vous désirer mais
+vous désirerais ; mais
-la rel rez-vous? Adieu, madame, recevez
+la refuserez-vous ? Adieu, Madame ; recevez
-bonté l’hommag mes
+bonté l’hommage de mes
-à «elui de mon pect. De..., ce
+à celui de mon respect. De ..., ce
-DANGEREUSES. 8.’? LETTRE XXV. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil, Voici
+Lettre XXV Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Voici
-bulletin d’hier : A
+bulletin d’hier. A
-chez madame de Rosemonde , &,
+chez Mme de Rosemonde ; &,
-un moment où madame de
+un moment, où Mme de
-la prendre; mais
+la prendre ; mais
-auprès ^^jû chère enfant: il
+auprès de son cher enfant : il
-malade dit maladroitement qu’elle
+malade dit, maladroitement, qu’elle
-fièvre. Madame de
+fièvre. Mme de
-son bras &
+son bras, &
-fit dire en
+fit dire, en
-n’y » a
+n’y a
-plus légère émotion. « Je
+plus petite émotion. » Je
-1 84 LES LIAISONS punir,
+punir,
-cherchai pas; un moment apr dit
+cherchai pas ; un moment après, elle dit
-la laissâme Elle
+la laissâmes seule. Elle
-fut triste; elle a qu’elle
+fut triste ; elle annonça qu’elle
-était i que
+était me dire que
-pas occasion de
+pas l’occasion de
-parler. J( bien
+parler. Je sentis bien
-un rega loureux ;
+un regard douloureux ;
-car c< seul
+car ce fut le seul
-à rer ses yeux, toute sage
+à rencontrer ses yeux. Toute sage
-ses ruses
+ses petites ruses
-le momen demander
+le moment de lui demander
-elle avait^fi la
+elle avait eu la
-de mHnstr mon sortf &
+de m’instruire de mon sort, &
-de l’enten répondre: Oui^ monsieur Je vous ai écrit . J’él empressé
+de l’entendre me répondre : Oui, Monsieur, je vous ai écrit. J’étais fort empressé
-ruse ou
+ruse encore, ou
-la remi soir,
+la remit que le soir,
-Je vc voie, ainsi
+Je vous l’envoie ainsi
-; jugez : voyez
+; lisez & jugez ; voyez
-elle qu’elle
+elle affirme qu’elle
-point d’amour, quand
+point d’amour quand
-sûr traire ;
+sûr du contraire ;
-la tromp quand elle ne
+la trompe après, lorsqu’elle ne
-tromper avî belle amie , l’homme
+tromper avant ! Ma belle amie, l’homme
-ne peu que
+ne peut encore que
-au niveau de
+au courant de
-plus faudra
+plus vraie. Il faudra
-ce r &
+ce radotage, &
-désespoir, par ce qu’il pla dame de
+désespoir, parce qu’il plaît à Madame de
-la rigueur! Le
+la rigueur ! Le
-de n venger
+de ne se pas venger
-! patience, adieu.
+! patience... mais adieu.
-renverrez la lettre d<
+renverrez : la lettre de l’inhumaine ;
-DANGEREUSES. 85 maine ; il
+il
-faire que par
+faire par
-suite elle voulût ’]u’on mît
+suite qu’elle voulût qu’on mît
-Du cliâtoau, ce
+Du château, ce
-17... LETTRE XXVI. La présidente de Tourvel au vicomte de Valmont. Sûrement, monsieur, vous
+17... ---- Lettre XXVI De la présidente Tourvel au Vicomte de Valmont Sûrement, Monsieur, vous
-l’avoue : peut-être
+l’avoue ; peut-être
-deux mots que
+deux mots, que
-de soin me
+de soin, me
-tout remarqué; il
+tout remarqué ; il
-j’éprouve. L’étonné ment et l’embarras
+j’éprouve. L’étonnement & l’embarras
-pour moi; peut-être
+pour moi ; peut-être
-S*5 LES LIAISONS révoltante
+révoltante
-avec les femmes
+avec des femmes
-aussi l^èrement qu’elles; toutes
+aussi légèrement qu’elles ; toutes
-& ont pu mefairedire, avec raison je
+& on pu me faire dire, avec raison, je
-faible encore, si
+faible encore si
-autre motif; si au
+autre motif ; si, au
-doivent m’ offenser, j’avais
+doivent m’offenser, j’avais
-Non, monsieur, je
+Non, Monsieur, je
-cette crainte; si
+cette crainte ; si
-de vous, j’irais
+de vous ; j’irais
-connu. Peutêtre même,
+connu. Peut-être même,
-ne point vous aimer , de
+ne vous point aimer, de
-aimer jamais , peut-être
+aimer jamais, peut-être
-respecteriez ime femme
+respecteriez une femme
-vous défendait , tandis
+vous défendait, tandis
-non, monsieur, vous
+non, Monsieur, vous
-cru vous
+cru pouvoir vous
-vous s^iez pas
+vous seriez pas
-à m’ écrire une
+à m’écrire une
-: et vous
+: & vous
-vos démarches t’hèle dicter vos discours! Eh bien, monsieur, le silence et l’oubli,
+vos démarches, de dicter vos discours ! Hé bien, Monsieur, le silence & l’oubli,
-me con-
+me convient
-DANGEREUSES. 87 ient de
+de
-de les suivre : lors vous
+de suivre : alors, vous
-effet, dés droits
+effet, des droits
-mon indulence :
+mon indulgence :
-à la reconnaissance...
+à ma reconnaissance...
-une emande à
+une demande à
-point respectée, je ne onnerai point
+point respectée ; je ne donnerai point
-a busé de
+a abusé de
-craindre, eut-être à
+craindre, peut-être à
-ne oulais voir
+ne voulais voir
-plus respecible amie; j’opposais
+plus respectable amie ; j’opposais
-voix ublique qui
+voix publique qui
-; :, je
+; &, je
-tiens, monsieur, à
+tiens, Monsieur, à
-vos entiments m’offensent,
+vos sentiments m’offensent,
-& urtout que,
+& surtout que,
-partager, ous me
+partager, vous me
-ne ous imposiez
+ne vous imposiez
-droit d’attendre et même
+droit d’attendre, & même
-de vous, e joins
+de vous. Je joins
-& espère que
+& j’espère que
-remettre elle-ci ;
+remettre celle-ci ;
-aucune race d’un
+aucune trace d’un
-etc. De... ,ce 21 août 17.
+etc. De ..., ce 21 août 17...
-88 LES LIAISONS LETTRE XXVII. Cécile Volanges a la marquise de Merteuil. Mon
+Lettre XXVII De Cécile Volanges à Madame de Merteuil Mon
-bonne, madame !
+bonne, Madame !
-! Aussi c’est
+! Aussi, c’est
-pas vrai? Oh
+pas vrai ? Oh
-de n’avoir pas peur
+de ne pas avoir peur
-je pense; &
+je pense ; &
-sais (juoi m’en
+sais quoi m’en
-serais de venue? Voilà
+serais devenue ? Voilà
-ma vie, surtout
+ma vie ! surtout
-jour-là, madame, oui,
+jour-là, Madame, oui,
-m’a écrit. Oh !
+m’a écrit : oh !
-que c’était: mais, pour
+que c’était. Mais, pour
-la lisant ; voyez-vous, j’aimerais
+la lisant. Voyez-vous, j’aimerais
-pas écrite. Mais
+pas écrite ! Mais
-DANGEREUSES. 89 lui
+lui
-plus m’ écrire : mais, malgré cela, il
+plus m’écrire : mais malgré cela il
-; et comme
+; & comme
-que faire ni
+que faire, ni
-prie, madame, est-ce
+prie, Madame, est-ce
-lui-même, et de
+lui-même, & de
-j’ai pleuré que
+j’ai pleuré, que
-suis bien sûre
+suis sûre
-encore, ça nous
+encore, cela nous
-copie, et vous
+copie, & vous
-trouvez , que
+trouvez que
-m’en empêcher, mais
+m’en empêcher ; mais
-suis, madame, permettez-moi
+suis, Madame, permettez-moi
-une question. On m’a
+une question : on m’a
-d’aimer quelqu’un; mais pourquoi cela? Ce
+d’aimer quelqu’un ; mais pourquoi cela ? Ce
-le che-
+le chevalier
-90 LES LIAISONS valier Danceny
+Danceny
-que ce n’est
+que ça n’est
-du tout^ &
+du tout, &
-aime : si cela était» je
+aime ; si cela était, je
-les demoiselles? car
+les demoiselles ? car
-que madame D*** aimait M. M***, et elle
+que Mme D... aimait M. M... & elle
-; et pourtant
+; & pourtant
-comme une enfant, maman; &
+comme un enfant, maman ; &
-me marier; mais à présent, il
+me marier ; mais à présent il
-vous assure; mais
+vous assure ; mais
-lettre, madame ;
+lettre, Madame ;
-tout, ei je
+tout, & je
-etc. Pnris, ce
+etc. Paris, ce
-août 17 . . . LETTRE XXVlli. Le chevalier D.\ ceny a Cécile Volanges. Eh quoi, mademoiselle, vous
+août 17... ---- Lettre XXVIII Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges Eh ! quoi, Mademoiselle, vous
-répondre î rien
+répondre ! rien
-; et chaque
+; & chaque jour
-DANGBRBUSES. 91 emporte
+emporte
-! le est
+! Quelle est
-qui ste entre
+qui subsiste entre
-assez puis pour
+assez puissante pour
-ma peine; si elle laisse
+ma peine ? si elle vous laisse
-j’éprouve urments d’un
+j’éprouve tous les tourments d’un
-puis éteindre; si loin )us inspirer
+puis éteindre ? si loin de vous inspirer
-suffit pa-s e à faire
+suffit pas même pour faire
-? Quoi! votre ami soufï vous
+? Quoi ! votre ami souffre & vous
-secourir ! II ne vous inde qu’un
+secourir ? Il ne vous demande qu’un
-refusez ! & vous ;z qu’il
+refusez ? & vous voulez qu’il
-dont craignez
+dont vous craignez
-les assurances. )us ne
+les assurances ? Vous ne
-hier : croyez-moi, mademoiselle, vouloir
+hier ! ah ! croyez-moi, Mademoiselle ; vouloir
-de l’a• avec
+de l’amour avec
-craindre l’ingrati c’est
+craindre l’ingratitude, c’est
-l’air. Cepenje n’ose
+l’air. Cependant je n’ose
-qui ;ut que
+qui ne peut que
-intéresse il
+intéresse pas ; il
-en dant que
+en attendant que
-sens comce travail
+sens combien ce travail
-pas ’aurai besoin
+pas que j’aurai besoin
-mes forces; je tenterai les moyens; il
+mes forces ; je tenterai tous les moyens : il
-à cœur,
+à mon cœur,
-le est
+le vôtre est
-voir 5, &
+voir moins, &
-prétexte ible. :oi! je
+prétexte plausible. Quoi ! je
-voir le jour
+voir chaque jour
-du moins, je
+du moins je
-de gretter. Un malheur étemel sera
+de la regretter. Un malheur éternel sera
-de l’a-
+de l’amour
-92 LES LIAISONS mour le
+le
-! jamais, je
+! Jamais, je
-perds aujourd’hui; vous
+perds aujourd’hui ; vous
-mon cœur; avec
+mon cœur ; avec
-Adieu, mademoiselle. Je
+Adieu, Mademoiselle. Je
-d’une réponse; l’amour
+d’une réponse ; l’amour
-& l’amour, sont
+& l’amour sont
-17... ,-v-^~-’ LETTRE XXIX. Cécile Vo langes a Sophie Carnay. Je
+17... ---- Lettre XXIX De Cécile Volanges à Sophie Carnay Je
-pouvait écrire; &
+pouvait écrire ; &
-de ]ieine, au
+de peine, au
-que madame de
+que Mme de
-DANGEREUSES. 93 comme
+comme
-faudra : ainsi, à présent me
+faudra ; ainsi, à présent, me
-je l’aime, madame de
+je l’aime Mme de
-lui voulait
+lui il voulait
-je disse mon
+je dise mon
-même chose; mais
+même chose ; mais
-à madame de Merteuil : elle
+à Mme de Merteuil ; elle
-de l’amour que
+de l’amour, que
-suis sûre
+suis bien sûre
-après tout, c’est
+après tout c’est
-davantage. Madame de
+davantage. Mme de
-me prêtera it des livres qui
+me prêterait des livres, qui
-94 LES TJAÏSONS C’est
+C’est
-mener aprèsdemain à l’opéra, dans sa loge; elle
+mener après-demain à l’Opéra, dans sa loge ; elle
-dit quenonsy serions
+dit que nous y serions
-entende : j’aime
+entende ; j’aime
-que l’opéra. Nous
+que l’Opéra. Nous
-écrire au chevalier
+écrire à M. le chevalier
-contente. De..., ce
+contente. De ..., ce
-17... LETTRE XXX. Cécile
+17... ---- Lettre XXX De Cécile
-au chevalier Danceny Enfin, monsieur, je
+au Chevalier Danceny Enfin, Monsieur, je
-mon amour ^ puisque,
+mon amour, puisque,
-croyez-vous qu^ cela ne
+croyez-vous que ça ne
-DAMOBKVCSËS. 95 la peine aussi? Mais
+la peine aussi ? Mais
-fût mal; et même
+fût mal ; & même
-jamais aussitôt que
+jamais aussi tôt que
-pas engagé comme
+pas engagé, comme
-vous alliez? car
+vous alliez, car
-bonne heure. Mais
+bonne heure ? Mais
-vous pourrez, car
+vous pourrez ; car
-que lorsque je
+que quand je
-vous, et je
+vous, & je
-peux mieux faire.* Adieu, monsieur. Je
+peux pas mieux faire. Adieu, Monsieur. Je
-aime bien de
+aime bien, de
-contente j j’espère
+contente ; j’espère
-aussi. De... c«24 août
+aussi. De ..., ce 24 août
-96 LES LIAISONS LETTRE XXXI. Le chevalier Danxeny a Cécile Volanges. Oui,
+Lettre XXXI Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges Oui,
-vous iie craignez
+vous ne craignez
-amour î Plus
+amour ! Plus
-le dites et plus vcnis êtes contente l Après
+le dites, & plus vous êtes contente ! Après
-lu . ce
+lu ce
-vous aimCy écrit
+vous aime, écrit
-yeux charmants qu’embellissait
+yeux charmants, qu’embellissait
-recevez-le, et soyez sûre que
+recevez-le, & soyez sûr que
-passée hier! Ah
+passée hier ! Ah
-pourquoi madame de
+pourquoi Mme de
-votre maman? pourquoi
+votre maman ? pourquoi
-nous attend, vienne
+nous attend vienne
-qui m’occupe? pourquoi
+qui m’occupe ? pourquoi
-écrit y^ vous
+écrit je vous
-de baisers et me
+de baisers, & me
-DANGEREUSES. 97 le n’avoir
+de n’avoir
-regards indiférents ;
+regards indifférents ;
-par assurance de
+par l’assurance de
-faisiez iem’en donner
+faisiez de m’en donner
-preuves, n’avez vous donc senti ucun regret ? Ne vous
+preuves, n’avez-vous donc senti aucun regret ? ne vous
-baiser eût rendu
+baiser l’eût rendu
-ce onheur ?
+ce bonheur ?
-la •remière occasion
+la première occasion
-l’aide e cette
+l’aide de cette
-pour sup’Orter les
+pour supporter les
-; et les
+; & les
-moins adouies, par
+moins adoucies, par
-je lois me
+je dois me
-de ous quitter,
+de vous quitter,
-Adieu, ous que j’aime tant! vous que
+Adieu, vous que j’aime tant ! vous, que
-toujours daantage ! De... ce
+toujours davantage ! De ..., ce
-août 17.. . LETTRE XXXn. Madame
+août 17... ---- Lettre XXXII De Madame
-Volanges a la présidente de TOURVEL. Vous
+Volanges à Madame la Présidente Tourvel Vous
-donc, madame, que
+donc, Madame, que
-vertu ie M.
+vertu de M.
-Valmont ! J’avoue
+Valmont ? J’avoue
-m’y résou irë, &
+m’y résoudre, &
-honnête, i’après le seul fait que
+honnête, d’après le fait isolé que
-croire T. I. 7
+croire
-_E5 ;r.e’aitre. " - r-imumrii-’-^e^^ r’nrfaTre-’gw»^ rctw-rrTT’^ym^i^ ^iss ’jiui» îius e- laai me: hzbs .e: -Jig<T IL^ ::Ge*csiti ~e r’est i’::îIe-iae:J£rrïtLLï.riEecsaie:iK:rîiRmige3BX .^^rc^am^stusti.. ^’JO^ axx&i êtes, iazs ÔDHte rœhipBfc •irîoe Men mzL ixns. ce: iBintr au jeste intmigeiue qoe ■ e ^nèztie : mais eoc vots oins <si «iile’ur’amï; âib^esse iâfiçsrease, Tnsxxd eile nous nuae i 3ràier de mâne le ^ndicax ic ’/bamme: ie oien. Je
+vicieux un homme de bien reconnu, dont j’apprendrais une faute. L’humanité n’est parfaite dans aucun genre, pas plus dans le mal que dans le bien. Le scélérat a ses vertus, comme l’honnête homme ses faiblesses. Cette vérité me paraît d’autant plus nécessaire à croire, que c’est d’elle que dérive la nécessité de l’indulgence pour les méchants comme pour les bons, & qu’elle préserve ceux-ci de l’orgueil, & sauve les autres du découragement. Vous trouverez sans doute que je pratique bien mal, dans ce moment, cette indulgence que je prêche ; mais je ne vois plus en elle qu’une faiblesse dangereuse, quand elle nous mène à traiter de même le vicieux & l’homme de bien. Je
-permettrai ^oinr ie «rater les^ matxik de lVî4:îûwi de >€. te V^iimant : e veax croire qirîls XBt !oaahles cxjmrae dlev mais «21 2-^41 muàm passé a TÎe à p<)rtcr dans les fanriîTt’s le Dronâle» le t£êâàcDneurct le acanttare? ^*:nnn*r» à ^«qiis TouLes^ la toô rlu nuiihexireQX qu’il xâecnum ; miàs qic^dle ne to«s împ^che pas d’en te nd r e les cris cfce cent râtimes qn^ a immolées, Qosmd îl ne sentît, cxmmw’ yoiis le dites, (^^im «xenvpie da damier des RaÎHons^ e& serait-il mmt^ hMAéne «ne &asoa dangereuse? Voos le snpf>os<2 Msce^ible cfim retoor heoreiEx? Allons pins t^vm ’f 8«rpp09û«» ce mîrade arriré : ne Testerait-U pas tifHilt )«i f opinion pabBqne, & ne snffit-^e pas pour fé^er i^otre condoitet Dieu seul pent absoodre au mfjîMSfii du
+permettrai point de scruter les motifs de l’action de M. de Valmont ; je veux les croire louables comme elle : mais en a-t-il moins passé sa vie à porter dans les familles le trouble, le déshonneur & le scandale ? Ecoutez, si vous voulez, la voix du malheureux qu’il a secouru, mais qu’elle ne vous empêche pas d’entendre les cris de cent victimes qu’il a immolées. Quand il ne serait, comme vous le dites, qu’un exemple du danger des liaisons, en serait-il moins lui-même une liaison dangereuse ? Vous le supposez susceptible d’un retour heureux ? allons plus loin ; supposons ce miracle arrivé. Ne resterait-il pas contre lui l’opinion publique, & ne suffit-elle pas pour régler votre conduite ? Dieu seul peut absoudre au moment du
-les cxeurs ; mais les h^/mme* ne peuvent ji^cr les pensées qnc par "les tit\\tm% ’f cl ntil d’entre
+les cœurs : mais les hommes ne peuvent juger les pensées que par les actions ; & nul d’entre
-perdu restime
+perdu l’estime
-DANGEREUSES. 09 des autres, n*a droit
+des autres, n’a droit
-nécessaire, quirendcette perte si
+nécessaire, qui la lui rend si
-à réparer. Songez, surtout,
+à recouvrer. Songez surtout,
-pour perdre cette estime, d’avoir
+pour la perdre, d’avoir
-d’injustice : car,
+d’injustice ; car,
-Valmont, quelque innocente qu’elle
+Valmont, quelqu’innocente qu’elle
-citerez madame de Merteuil, à
+citerez Madame de Merteuil ; à
-je la reçois chez moi; vous
+je le reçois chez moi : vous
-direz que loin
+direz que, loin
-les honnêtes gens, il
+les gens honnêtes, il
-D’abord madame de
+D’abord Mme de
-effet très-estimable, n’a
+effet très estimable, n’a
-la suivre; elle-même
+la suivre ; elle-même
-convient et s’en
+convient & s’en
-plus sévères; &
+plus sévères ; &
-assurer qu’elle penserait
+assurer qu’elle-même penserait
-100 LE» LIAISONS Qoant à
+Quant à
-Sans doute, je
+Sans doute je
-reçu partout; c’est
+reçu partout ; c’est
-Vous savez comme
+Vous savez, comme
-grande fortime, beaucoup
+grande fortune, beaucoup
-heure que, pour avoir’ l’empire
+heure que pour avoir l’empire
-ne l’ebtime pas, mais
+ne l’estime pas ; mais
-son e3dstence au
+son existence au
-ni madame de
+ni Mme de
-campagne, presqu’en tête-à-tête avec
+campagne, presque en tête à tête avec
-modeste d’entre elles, de
+modeste d’entr’elles, de
-à l’a- ’ mitié. Ma
+à l’amitié. Ma
-votre hoimêteté même vous trahit , par
+votre honnêteté même vous trahit, par
-pour juges : d’une
+pour juges, d’une
-DANGEREUSES . 101 isquer. En
+risquer. En
-parmi lés jeunes
+parmi les jeunes
-de i^almont ne
+de Valmont ne
-les ►lus sages
+les plus sages
-intimement vec lui
+intimement avec lui
-pas 1 Ah ! reveez, revenez,
+pas ! Ah ! revenez, revenez,
-en conjure... Si
+en conjure. Si
-ne affisent pas
+ne suffisent pas
-mon amiié ;
+mon amitié ;
-fait renouveler mes instances, ’est à
+fait renouveller mes instances, c’est à
-& î désire
+& je désire
-que ous ayez
+que vous ayez
-sa égligence. De..... ce
+sa négligence. De... ce
-août 17. LETTRE XXXni. .A MARQUISE DE MeRTEUIL AU VICOMTE DE Valmont. Dès
+août 17... ---- Lettre XXXIII De la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont Dès
-cher vi3mte, dès
+cher vicomte, dès
-armes )ntre vous,
+armes contre vous,
-Votre conduite. >t un
+Votre conduite est un
-; & pour vous irler vrai,
+; &, pour vous parler vrai,
-Ce que je vous reproche n’est
+Ce n’est
-n’avoir point ofité du moment. D’une
+n’avoir pas profité du moment que je vous reproche. D’une
-pas claire-
+pas clairement
-102 LKS LIAISON» ment qu’il
+qu’il
-venu : de
+venu ; de
-sais assez, quoi
+sais assez que, quoi
-dise, qu’une occasion
+dise, une occasion
-défie à présent de prévoir où
+défie de prévoir à présent où
-vous mener.’ Par
+vous mener. Par
-se rendre? Il
+se rendre ? Il
-de sentiment &
+de sentiment, &
-de démonstration, &
+de démonstration ; &
-d’attendrir et non
+d’attendrir & non
-par lettre, puisque
+par lettres, puisque
-en profiter? Quand
+en profiter ? Quand
-produiraient l’ivresse de l’amour, vous flattezvous qu’elle
+produiraient une ivresse assez forte pour décider cette femme, vous flattez-vous qu’elle
-empêcher l’aveu? Songez donc à celui qu’il
+empêcher l’aveu ? Songez donc au temps qu’il
-voyez si surtout
+voyez si, surtout
-votre dévote peut
+votre Dévote, peut
-écrivent y*» vous aime^ ne
+écrivent : je vous aime, ne
-qu’ils disenty^ me
+qu’ils disent : je me
-de madame de
+de Mme de
-sur elle, dans
+sur elle dans
-qui arrive? par
+qui arrive ? par
-en trouve ; on
+en trouve, on
-DANGEREUSES. lOIt qu’elles
+DANGEREUSES. 103 qu’elles
-ne pas se démentir.
+ne se pas démentir.
-votre présidente est
+votre Présidente est
-peu forméepourne s’en
+peu formée pour ne s’en
-des romans; l’auteur
+des romans ; l’auteur
-s’échauffer, Scfe lecteur
+s’échauffer, & le lecteur
-froid. Hêloïse est
+froid. Héloïse est
-la sensibilité; la
+la sensibilité ; la
-la tendresse; enfin
+la tendresse ; enfin
-de l’amour; &
+de l’amour ; &
-de l’otjet aimé
+de l’objet aimé
-ne croyais? sa
+ne croyais ? sa
-est bonne; &,
+est bonne ; &,
-vous donne pour
+vous donne, pour
-104 LES LIAISONS phrase de reconnaissance, elle
+phrase de reconnaissance elle
-deux lettres , & , si
+deux lettres, & si
-vous dtwcz en
+vous devez en
-bien heureux. Adieu
+bien honteux. Adieu
-aujourd’hui. • De... ce
+aujourd’hui. De ... ce
-17... LETTRE XXXIV. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Vous
+17... ---- Lettre XXXIV Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Vous
-amie : mais
+amie ; mais
-n’ignore î Pour
+n’ignore ? Pour
-parler qu’écrire, voilà,
+parler qu’écrire ; voilà,
-DANGEREUSES . 105 se
+se
-par iggprance, il
+par ignorance, il
-beaux-esprits, q^ s’y
+beaux-esprits, qui s’y
-par amourpropre, &
+par amour-propre, &
-de B....,qui répondit
+de B., qui répondit
-première lettre , n’avait
+première lettre, n’avait
-honneur. Quoi qu’il en
+honneur. Quoiqu’il en
-En effet,* vous
+En effet, vous
-qui .n’est pas.
+qui n’est pas.
-les rencontres, une
+les rencontres une
-point que si
+point que, si
-sérieusement des moyens de reprendre cet avantage ; car
+sérieusement d’en trouver les moyens : car
-ne veux être vaincu
+ne souffrirai d’être vaincu
-lettres même sont
+lettres mêmes sont
-soupçon. Mais, soit
+soupçon. Mais soit
-100 LES LIAISONS Je
+Je
-qu’elle j^voulût pas
+qu’elle ne voulût pas
-lui offraiSrout simplement; c’eût
+lui offrais tout simplement ; c’eût
-; &, prenant
+; & prenant
-où madame de
+où Mme de
-la lettre; &
+la lettre ; &
-sa figure , &
+sa figure, &
-félicitais donc, bien sûr , ou
+félicitais donc : bien sûr, ou
-avec moi ; ce
+avec moi, ce
-heure après , un
+heure après, un
-ma chambre, &
+ma chambre &
-le mien , &
+le mien, &
-avec précipitation.... C’était
+avec précipitation. C’était
-me connaissez; je
+me connaissez ; je
-DANGEREUSES. 107 sang-froid, & chercher de nouveaux moyens. Voici
+sang-froid, & aviser aux moyens de recouvrer l’avantage. Voici
-est à environ trois
+est environ à trois
-se sert pour
+se sert, pour
-& madame de
+& Mme de
-l’adresse, et je
+l’adresse, & je
-assez bien , sur
+assez bien, sur
-même lieu, &
+même lieu ; &
-fois prises , il
+fois prises, il
-réception ; car
+réception : car
-pour déjeûner, &
+pour déjeuner, &
-arrivèrent. Madame de
+arrivèrent. Mme de
-boîte. » De Dijon, * dit-elle en
+boîte. « De Dijon », dit-elle, en
-à madame deTourr vel. m Ce
+à Mme Tourvel. — « Ce
-mon mari, * reprit
+mon mari », reprit
-108 LES LIAISONS celle-ci
+celle-ci
-vivacité : le
+vivacité ; le
-que madame de
+que Mme de
-: * Qu’avezvous? * Je
+: « Qu’avez-vous ? » Je
-: • Cette
+: « Cette
-? « La
+? » La
-disait mot; &,
+disait mot, &,
-son embarras , feignait
+son embarras, feignait
-parcourir l’épître , qu’elle
+parcourir l’épître, qu’elle
-: Votre
+: « Votre
-espérer » que
+espérer que
-d’étonnement n que
+d’étonnement que
-la prudence, n Elle contient, rén pondit-elle, des
+la prudence. « Elle contient, répondit-elle, des
-je * suis
+je suis
-m’écrire. Et qui donc? » interrompit madame de Rosemonde. » Elle
+m’écrire. » « Et qui donc ? » interrompit Mme de Rosemonde. « Elle
-pas u signée, répondit la
+pas signée, » répliqua la
-: mais la u lettre
+: « Mais la lettre
-parler. « En
+parler. » En
-se leva, &
+se leva &
-ma lettre; &
+ma lettre ; &
-détail de
+détail du reste de
-récit un brouillon
+récit le brouillon
-lettres , vous
+lettres ; vous
-voulez ejre au
+voulez être au
-cette correspondance , il
+cette correspondance, il
-minutes ; car
+minutes : car
-DANGEREUSES. 109 au monde je
+au monde, je
-dévorerais Pennui de
+dévorerais l’ennui de
-recopier. Adieu y ma
+recopier. Adieu, ma
-amie. De. . . ce
+amie. De ... ce
-août 17. . . LETTRE XXXV. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. Il
+août 17... ---- Lettre XXXV Du Vicomte de Valmont à la présidente Tourvel Il
-obéir, madame; il
+obéir, Madame ; il
-& l’oubli! eh
+& l’oubli ! eh
-la façon. cruelle
+la façon cruelle
-Sans doute le
+Sans doute, le
-droit : &
+droit ; &
-indulgence, n’était pas
+indulgence, ne faisait pas
-pour l’obtenir :
+pour y prétendre :
-Vous oubliez, aussi,
+Vous oubliez aussi,
-dont je suis pénétré ;
+dont vous l’avez pénétrée ;
-IIO LES LIAISONS le
+le
-de Taudace. Pour
+de l’audace. Pour
-plus respectueux, le plus vrai, vous me rejetez loin
+plus vrai, le plus respectueux, vous me rejettez loin
-votre haine... Quel
+votre haine. Quel
-sur moi, vous
+sur moi vous
-le détniire, c’est
+le détruire, c’est
-un amour dont
+un retour dont
-cette pitié que
+cette pitié, que
-je Pavoue, pouvoir
+je l’avoue, pouvoir
-m’apprenez, madame, qu’on
+m’apprenez, Madame, qu’on
-vous eussiez
+vous en eussiez
-pas même laissé approcher
+pas laissé même approcher
-vous : ce
+vous ; ce
-amis officieux? Sans doute, ces
+amis officieux ? Sans doute ces
-vils calomniateurs; &
+vils calomniateurs ; &
-Songez, madame, que j*ai le
+Songez, Madame, que j’ai le
-DANGERBCSBS. III Si
+Si
-votre estime; &
+votre estime ; &
-refus : je
+refus ? je
-nécessaire ; mais, accoutumé
+nécessaire : mais accoutumé
-que dans votre lettre que
+que par elle que
-vous trouver telle
+vous voir telle
-voulez paraître. Quand
+voulez être pour moi. Quand
-sensible, j’y vois que plutôt
+sensible, elle me rappelle que, plutôt
-fuiriez • à
+fuiriez à
-vous outrage; &, lorsqu’en
+vous outrage ; & lorsqu’en
-bonheur se-
+bonheur serait
-li; LES LIAISONS rait de
+de
-pas, j^espère, de
+pas, j’espère, de
-remettre. De... ce
+remettre. De ... ce
-août 17.. LETTRE XZXVI. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. (Timbrée de
+août 17... ---- Lettre XXXVI Du Vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel (Timbré de
-jour, madame, &,
+jour, Madame, &,
-moins d’être injuste que d’être indulgente. Après
+moins l’injustice que l’indulgence. Après
-dû sentir en effet qu’il
+dû sentir, en effet, qu’il
-me défendre, suffira
+me défendre suffira
-j’ai cm pouvoir
+j’ai cru pouvoir
-DANGEREUSES. 113 ne permettre
+me permettre
-que DUS me le pardonnerez, &
+que vous me le pardonnerez ; &
-peu sur)rise que
+peu surprise que
-produire, [ue l’indifférence
+produire, que l’indifférence
-donc, madame, que
+donc, Madame, que
-se dé-» ’oile entièrement
+se dévoile entièrement
-appartient, & il est uste que
+appartient, il est juste que
-chez madame de iosemonde, de
+chez Mme de Rosemonde, de
-m’y attendait, ’ignorais que
+m’y attendait. J’ignorais que
-la incérité qui
+la sincérité qui
-su, na sécurité
+su, ma sécurité
-je le rendisse
+je rendisse
-peut i refuser; mais
+peut lui refuser ; mais
-des lésirs,àne me
+des désirs, à ne me
-l’espoir encourajeait, je
+l’espoir encourageait, je
-fit malame de
+fit Mme de
-pour m’ arrêter quelque temps, [’avais déjà
+pour m’arrêter quelque temps. J’avais déjà
-cependant e ne
+cependant je ne
-rendre ju’au plaisir,
+rendre qu’au plaisir,
-témoigner nés égards
+témoigner des égards
-de ^ie qu’on menait ici, différait
+de vie qu’on menait ici différait
-de :elui auquel
+de celui auquel
-rien le m’y conformer, &, sans
+rien de m’y conformer ; & sans
-la :ause du
+la cause du
-caractère, lont je
+caractère, dont je
-Malheureusement (et pourquoi
+Malheureusement (& pourquoi
-soit m malheur!) en
+soit un malheur ? ) en
-connaissant mieux, je reconnus T. I. ^
+connaissant mieux je reconnus
-114 LES LIAISONS bientôt
+bientôt
-vos avantages; votre
+vos avantages ; votre
-mienne. Padmirais la beauté, j^adorai la
+mienne. J’admirais la beauté, j’adorai la
-m’occupai devons mériter.
+m’occupai à vous mériter.
-vos r^^ards, dans
+vos regards ; dans
-un étemel ï^ilence, je
+un éternel silence, je
-un moment, mon
+un moment ? mon
-n’existais plue que
+n’existais plus que
-vous. Cependant, c’est vous-même qne j’adjure, jamais
+vous. Cependant c’est vous-même que j’adjure : jamais
-sérieuse, m’échappat-il un
+sérieuse, m’échappa-t-il un
-mon cœur? Enfin un jour arriva oîi devait
+mon cœur ? Enfin ce jour arriva où devait
-; et par
+; & par
-Oui, madame, c’est
+Oui, Madame, c’est
-la bea-uté même
+la beauté même
-DANGEREUSES. 11& Vous VOUS rappelez peut-être quelle
+Vous vous rappellerez, peut-être, quelle
-au retour! Hélas! je
+au retour ! Hélas ! je
-plus fort que
+plus forte que
-combat inégal,
+combat trop inégal,
-discours ni* ses
+discours ni ses
-un crime? &
+un crime ? &
-votre pitié, &
+votre pitié &
-causer vous
+causer & vous
-applaudir. Cependant, c’est
+applaudir. Cependant c’est
-pourtant, madame, voilà
+pourtant, Madame, voilà
-! songez à
+! Songez à
-116 LES LIAISONS VOUS entre
+vous entre
-félicité suprême,le premier
+félicité suprême, le premier
-sort. De. . . ce
+sort. De... ce
-17... •r>^ LETTRE XXXVII. La présidente de Tourvel a madame de volanges. Je
+17... ---- Lettre XXXVII De la Présidente Tourvel à Madame de Volanges Je
-soumets, madame, aux
+soumets, Madame, aux
-pour elle &
+pour elle, &
-DANGBRKUSRS. 1 1’ n’aurait>il pas
+n’aurait-il pas
-me sui\Te à Paris? &
+me suivre à Paris ? &
-chez une personne qu’on
+chez quelqu’un qu’on
-parente et mon
+parente & mon
-? H ne
+? Il ne
-à faire; cependant,
+à faire ; cependant,
-il me parait avoir
+il paraît avoir
-occasion déjuger si,
+occasion de juger si,
-crois, madame, tout
+crois, Madame, tout
-disposée, non-seulement à
+disposée, non seulement à
-même «^ suivre
+même à suivre
-etc. De. .. ce
+etc. De ... ce
-août 17..
+août 17...
-118 LES LIAISONS LETTEIE XXXVXII. La marquise de
+Lettre XXXVIII De Madame la Marquise de
-au vicomte de Valmont. Votre
+au Vicomte de Valmont Votre
-paquet n’arrive à
+paquet m’arrive à
-cher vicomte. Si
+cher Vicomte. Si
-exacte, j’aurai dû
+exacte, j’aurais dû
-recevoir vingt-Kjuatre heures plus tôt ; quoiqu’il en
+recevoir vingt-quatre heures plus tôt. Quoi qu’il en
-préfère donc de
+préfère de
-réception, &nous causerons
+réception, & nous causerons
-mon compte; ?automne ne
+mon compte ; l’automne ne
-petite Volanges; &
+petite Volanges ; &
-de cette enfanta elle
+de cet enfant ? elle
-; ^ mais
+; mais
-DANGEREUSES. 119 Miité. Elle
+l’ingénuité. Elle
-naturellement très-caressante & >e imuse quelquefois z sa
+naturellement très caressante, & je m’en amuse quelquefois : sa
-avec icilité incroyable ; elle
+avec une facilité incroyable ; & elle
-plus nte, qu’elle
+plus plaisante, qu’elle
-ce e désire
+ce qu’elle désire
-des inipr.:s tout-à-£iait drôles
+des impatiences tout à fait drôles
-elle î, &
+elle pleure, &
-une î foi
+une bonne foi
-suis ue jalouse
+suis presque jalouse
-est réservé, le sais
+est réservé. Je ne sais
-ou jours
+ou cinq jours
-Vous ez bien
+Vous devinez bien
-mais ausque je
+mais aussitôt que je
-croyait m’avoir incue par
+croyait avoir dû me persuader par
-de endre pour bonneâ ; &
+de les prendre pour bonnes : &
-intimement pere qu’elle
+intimement persuadée qu’elle
-il fal:tte précaution
+il fallait cette précaution
-Je permis
+Je lui ai permis
-dire f aime; &
+dire j’aime ; &
-même sans
+même jour, sans
-un -tête avec
+un tête-à-tête avec
-qu’il sot
+qu’il est si sot
-un ■.Ce garçon-là fait
+un baiser. Ce garçon fait
-! Dieu! que
+! Mon Dieu ! que
-Celui-ci a point
+Celui-ci l’est au point
-m’en embarrasse, car
+m’en embarrasse ; car
-lui, peux
+lui, je ne peux
-le conduire. st à
+le conduire ! C’est à
-Vous ssez lié
+Vous êtes assez lié
-& )us la
+& s’il vous la
-grand train, chez donc votre présidente; car
+grand train. Dépêchez donc votre présidente, car
-veux le Gercourt
+veux pas que Gercourt
-sauve : au
+sauve ; au
-130 LES LUISOXS hier
+hier
-& le
+& je le
-Je Tai pourtant beaucoup
+Je l’ai surtout beaucoup
-fidélité conjugale; rien n’égale
+fidélité conjugale. Rien n’égale
-détruire ; de
+détruire : de
-son mari. Et enfinj’espère qu’en
+son mari ; & enfin, j’espère qu’en
-ma toilette, où
+ma toilette où
-volume. De... ce
+volume. De ... ce
-17... LETTRE XXXIX. Cécile Volanges a Sophie Carnay. Je
+17... ---- Lettre XXXIX De Cécile Volanges à Sophie Carnay Je
-pas que, pour le moment, je
+pas que pour le moment je
-avec madame de Merteuil; nous y
+avec Mme de Merteuil. Nous y
-ai rien appris de
+ai appris rien de
-de Ger-
+de Gercourt
-DANGERRU8ËS. VU ue je
+que je
-mois d’oc II est
+mois d’octobre. Il est
-est 1 du
+est colonel du
-de... Jusque-là tout
+de... Jusques-là tout
-fort bien, ’abord il
+fort bien. Mais d’abord il
-moins six ans
+moins trente-six ans
-puis, madame de
+puis, Mme de
-qu’il te &
+qu’il est triste &
-pas se avec
+pas heureuse avec
-était : qu’elle
+était sûre, & qu’elle
-pas ger. Elle
+pas m’affliger. Elle
-la que
+la soirée que
-: n vient que
+: elle convient que
-du c elle
+du tout, & elle
-je l’aime, a-t-ellepas dit
+je l’aime. Ne m’a-t-elle pas dit
-ne deus aimer
+ne devais plus aimer
-c’était le ! Oh l je
+c’était possible ! Oh ! je
-l’aimerai touVois-tu, j’aimerais mieux plutôt ne pas me maue ce
+l’aimerai toujours. Vois-tu j’aimerais mieux, plutôt, ne me pas marier. Que ce
-pas îrcher. Il
+pas été chercher. Il
-loin d’ici; drais qu’il
+loin d’ici ; je voudrais qu’il
-pas le rentrer
+pas peur de rentrer
-maman ne
+maman que je ne
-mais se serait enis. Je
+mais ce serait encore pis. Je
-n’ai tant aimé M.Danceny qu’à présent; &
+n’ai jamais tant aimé M. Danceny qu’à présent ; &
-je qu’il
+je songe qu’il
-comme , les
+comme je suis, les
-; de
+; je n’ai de
-de madame îrteuil ;
+de Mme de Merteuil ;
-tous lagrins comme
+tous mes chagrins comme
-si ai, que quand
+si aimable, que, quand
-avec elle je
+avec elle, je
-songe presns. D’ailleurs
+songe presque plus. D’ailleurs
-bien utile, car
+bien utile ; car
-122 LES LUISONS que je sais, c’est
+que je sais pour me conduire, c’est
-l’a appris, &
+l’a appris : &
-si bonne que
+si bonne, que
-je pense sans être honteuse du
+je pense, sans être embarrassée du
-que ce n’est
+que cela n’est
-gronde quelquefois ; mais
+gronde quelquefois, mais
-du mal, &
+du mal &
-monde, et surtout
+monde, & surtout
-pouvais toujours vivre comme
+pouvais vivre toujours comme
-de Gercourt.... Mais
+de Gercourt !... Mais
-parler davantage, car
+parler davantage : car
-mon amour, &
+mon amour &
-être occupée^ comme
+être occupée, comme
-dis, il ne
+dis, qu’il ne
-de l’aimer &
+de t’aimer &
-t’écrire. (i) (1) On
+t’écrire. Paris, ce 27 août 17**. On
-Cécile Volantes et du
+Cécile Volanges & du
-intéressantes, et n’ao* noncent aucun
+intéressantes, & n’annoncent aucun
-DANGEREUSKS . 123 UBTTJEΠXL. Le vicomte de Valmont a la marquise he m.erteuil. C*est peu
+Lettre XL Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil C’est peu
-répondre i mes lettres , de
+répondre à mes lettres, de
-veut me )river de
+veut même me priver de
-qui ’ous surprendra davantage , c’est
+qui vous surprendra davantage, c’est
-soumette . tant
+soumette à tant
-Cependant e n*ai pas
+Cependant je n’ai pas
-de me laisser lonner un ordre; persuadé, d’une part , que qui comaande s’engage
+de lui laisser me donner un ordre : persuadé, d’une part, que qui commande s’engage
-illusoire [ue nous
+illusoire que nous
-femmes, rst.un des
+femmes, est un des
-De plus , l’adresse que celle-ci a
+De plus, l’adresse qu’elle a
-de e trouver
+de se trouver
-avec moi , me plaçait dai)s une situaion dangereuse , dont
+avec moi, me plaçait dans une situation dangereuse, dont
-avec elle sans
+avec elle, sans
-mon amour , il
+mon amour, il
-de :nraindre qu’elle
+de craindre qu’elle
-sans Touble ;
+sans trouble ;
-à accorder, tant
+à accorder ; tant
-ma parole ou d’y manquer , que pour enrager une
+ma parole, ou d’y manquer, que pour engager une
-de bouche ou
+de bouche, ou
-dans in moment
+dans un moment
-de moi , où illea besoin
+de moi, où elle a besoin
-Ui LES LIAISONS 1* 1 je
+je
-trouvais moye d’obtenir
+trouvais moyen d’obtenir
-mon désist ment à
+mon désistement à
-prétention, tout insoutenable qu’elle es Après
+prétention, toute insoutenable qu’elle est. Après
-ce loi préambule , je
+ce long préambule, je
-ces dei derniers
+ces deux derniers
-J’y joindrai comme pièces justificative la
+J’y joindrai, comme pièces justificatives, la
-belle et ma
+belle & ma
-Vous convie drez qu’il
+Vous conviendrez qu’il
-d’historiens aussi exacts que m( Vous
+d’historiens plus exacts que moi. Vous
-matin i lettre
+matin ma lettre
-fut très-orageu La
+fut très orageux. La
-du din< et annonça
+du dîner, & annonça
-forte migraine: prétexte dont e voulut
+forte migraine ; prétexte dont elle voulut
-des plus violents accès d’humeurq femme
+des [plus] violents accès d’humeur que femme
-vraiment al’ rée ;
+vraiment altérée ;
-lui connais ^ s’était
+lui connaissez, s’était
-faisait j beauté
+faisait une beauté
-faire m cette
+faire usage de cette
-remplacer qi fois la maîtresse tendre par
+remplacer quelquefois la maîtresse tendre, par
-maîtresse mutin< Je préWs que Taprès-dînée serait triste; m’^en sauver l’ennui , je
+maîtresse mutine. Je prévis que l’après-dînée serait triste ; & pour m’en sauver l’ennui, je
-à | &
+à écrire, &
-salon sur^ heures ; madame de
+salon sur les sept heures : Mme de
-la pi qui
+la promenade, qui
-de mont< tine, la
+de monter en voiture, la
-par mie malice prétexta à $on tour, &peut-^tre pour se v< absence, un
+par une malice infernale, & peut-être pour se venger de mon absence, prétexta à son tour un
-de d<Milears, & bir sans
+de douleurs, & me fit subir sans
-le t&e-j^^^te de ma vicàlle sais
+le tête-à-tête de ma vieille tante. Je ne sais
-les impirécations que
+les imprécations que
-fis cxmtre ce melle fixrent exaucées,
+fis contre ce démon femelle furent exaucées,
-nous latroui cbée an retofur.
+nous la trouvâmes couchée au retour.
-DANGEREUSES. 125 Le
+Le
-au déjeuner, ce
+au déjeûner, ce
-même emme. La
+même femme. La
-j’eus ieu de
+j’eus lieu de
-Le déjeuner était
+Le déjeûner était
-peine ni , que
+peine fini, que
-air indolent & ntra dans
+air indolent, & entra dans
-la suivis , comme
+la suivis, comme
-pouvez roire. » D’où
+pouvez croire. « D’où
-de promenade? lui is-je en
+de promenade ? lui dis-je en
-me épondit-elle, &
+me répondit-elle, &
-ne lis pas
+ne suis pas
-me îprocher cette fatigue-là. — ^Je vous
+me reprocher cette fatigue-là ? — Je vous
-écrit, réponit-elle encore,
+écrit, répondit-elle encore,
-ma lettre, ’.lie contient
+ma lettre. Elle contient
-pas ccoutumée à
+pas accoutumée à
-que il m’est possible. ... —
+que s’il est possible... —
-facile, interromit-elle; &
+facile, interrompit-elle ; &
-l’accorder Dmme justice,
+l’accorder comme justice,
-grâce. *f ^n disant ces mots , elle
+grâce. » En disant ces mots, elle
-sa lettre; en la renant, je
+sa lettre ; en la prenant, je
-mais ms colère, &
+mais sans colère &
-vivacité. La
+vivacité. « La
-croyais, dit-elle; il
+croyais, dit-elle ; il
-Je s de vains elTorts pour
+Je fis de vains efforts pour
-sa romenade, &
+sa promenade, &
-me rappeler que nous ouvions être
+me rappeller que nous pouvions être
-de l’élQuence. Elle
+de l’éloquence. Elle
-je is clairement
+je vis clairement
-eu ’autre but
+eu d’autre but
-monta hez elle en rentrant; &
+monta chez elle en rentrant, &
-pour re l’ëpitre, que
+pour lire l’épître, que
-ainsi ue ma
+ainsi que ma
-plus loin....
+plus loin... De ... ce 25 août 17...
-126 LES LIAISONS LETTRE XU. La présidente de Tourvel au vicomte de Valmont. Il semble, monsieur, par
+Lettre XLI De la Présidente Tourvel au Vicomte de Valmont Il semble, Monsieur, par
-qu’à augmenter chaque jour les
+qu’à augmenter, chaque jour, les
-de plaintes que j’avëis contre
+de plainte que j’avais déjà contre
-vouloir m’ entretenir sans cesse d’un
+vouloir m’entretenir, sans cesse, d’un
-je ne veux ni ne dois écouter; l’abus
+je vous ai fait assez connaître ne pas vouloir écouter ; l’abus
-bonne foi ou
+bonne foi, ou
-dit, monsieur, que
+dit, Monsieur, que
-me faire (i), je
+me faire, je
-de jours. Je
+de temps. Je
-un i) Yovez leure XXXV.
+un
-DANGEREUSES. IfT plus
+plus
-que m* exposer davantage
+que m’exposer davantage
-penser d’ autrui, &
+penser d’autrui, &
-mes amies, j’ai
+mes amis, j’ai
-ne pas me confondre
+ne me pas confondre
-vous obstiniez à
+vous obstinez à
-donc, monsieur, que, comme
+donc, Monsieur, que comme
-; prouvez-moi au moins que
+; prouvez-moi, au moins, que
-avec elles vous
+avec elles, vous
-12S LES LIAISONS rigueur, dans ce moment
+rigueur, dans un moment
-offre l’ occasion de
+offre l’occasion de
-Adieu, monsieur ;
+Adieu, Monsieur ;
-va m*apprendre avec quejs sentiments
+va m’apprendre avec quels sentiments
-votre très-humble, etc. De... ce 2.5 août 17... LETTRE XLII. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. Quelque
+votre très humble, etc. De ... ce 25 août 17... ---- Lettre XLII Du Vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel Quelque
-soient, madame, les
+soient, Madame, les
-mon tour vous
+mon tour, vous
-L’une, qui j’espère me sera accordée par
+L’une, que j’espère qui sera sollicitée par
-nommer mes
+nommer enfin mes
-de vous; ils
+de vous ; ils
-l’autre, quej’attends de
+l’autre, que j’attends de
-DANGEREUSES. 129 Songez, madame, que je m* empresse de
+Songez, Madame, que je m’empresse de
-mon bonheur; je
+mon bonheur ; je
-Convenez-en, madame, vous
+Convenez-en, Madame, vous
-mes plaintes? de
+mes plaintes ? de
-si nécessaires? Me
+si nécessaires ? Me
-Sans doute, vous
+Sans doute vous
-pas étonnée, non
+pas étonnée non
-aussi je
+aussi que je
-de m’ éloigner qu’en
+de m’éloigner qu’en
-qu’un quart-d’heure de
+qu’un quart d’heure de
-l’accorder ; car, quelque
+l’accorder : car quelque
-que madame de Ro T. J, ^
+que Mme de Rosemonde
-130 LES UAISONS semonde est
+est
-j’attende une
+j’attende de recevoir une
-Adieu, madame; jamais
+Adieu, Madame ; jamais
-au moins avec plus d’indulgence l’assurance et l’hommage
+au moins, avec plus d’indulgence, l’assurance & l’hommage
-respectueux. De... co 26
+respectueux. De ... ce 26
-17... SUITE DE LA LETTRE XL. Du VICOMTE DE VaLMONT A LA MARQUISE DK Merteuil. A
+17... ---- Suite de la lettre XL Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil A
-l’honnête madame de Tourvel ne
+l’honnête Mme de Tourvel, ne
-ses amies, en
+ses amis, en
-; ainsi, en
+; ainsi en
-me fera, deviendra
+me fera deviendra
-titre \x>\iT obtenir
+titre pour obtenir
-en m’ éloignant, d’entrer
+en m’éloignant, d’entrer
-en cor-
+en correspondance
-DANGERBUSUS. l.’U respondance réglée
+réglée
-de savoir
+de trouver un moyen de savoir
-s’occupent k me
+s’occupent à me
-de mari; je le voudrais: outre
+de mari ; je le voudrais : outre
-serais sûr que
+serais sûre que
-moment que ma belle aura
+moment qu’elle aura
-de son mari, puisqu’elle
+de ce côté, puisqu’elle
-compte y
+compte bien y
-hier : mais
+hier ; mais
-autre. Nous étions chez elle au
+autre. J’étais chez elle avec Mme de Rosemonde, au
-où l’on vint
+où on vint
-se pressant &
+se pressant, &
-son secrétaire; &
+son secrétaire ; &
-appartement. J’yrêvaispendantledîner,lorsquej’entendisdescendre sa
+appartement. J’y rêvais pendant le dîner, lorsque j’entendis descendre sa
-parti aussitôt : je
+parti sur le champ ; je
-132 LES LIAISONS qu’elle reçoit? &
+qu’elle reçoit ? &
-reçoit souvent. Je
+reçoit souvent ! Je
-partout : maisjen’yai rien
+partout ; mais je n’y ai rien
-l’en tirer? Depuis hier
+l’en tirer ? depuis hier
-des filous. Ne
+des filoux. Ne
-? Ne serait-il
+? ne serait-il
-de quçila démasquer? Mais. nos
+de quoi la démasquer ? Mais nos
-à rien; &
+à rien ; &
-que m’ apercevoir que
+que m’apercevoir que
-mon humeur par
+mon humeur, par
-feinte indisposition; &
+feinte indisposition ; &
-depuis quelques temps,
+depuis quelque temps,
-santé. Persuadée comme
+santé. Persuadée, comme
-ne devait-elle pas
+ne devrait-elle pas
-les calmer? Mais,
+les calmer ? Mais,
-peu charitable; elle
+peu charitable ; elle
-Mais adieu, car
+Mais adieu ; car
-lettres. De... ce 21 août
+lettres. De ... ce 27 août
-DANGEREUSES. 133 LETTRE XLIII. La présidente de Tourvel au vicomte de Valmont. Pourquoi chercher, monsieur, à
+Lettre XLIII De la Présidente Tourvel au Vicomte de Valmont Pourquoi chercher, Monsieur, à
-vouloir m’ obéir qu’à
+vouloir m’obliger qu’à
-? II ne
+? Il ne
-le prix? Non-seulement vous
+le prix ? Non seulement vous
-moins bonne; &
+moins bonne ; &
-sentir en ce
+sentir dans ce
-une noirceur si
+une noirceur, si
-votre honnêteté, m’avezvous crue capable
+votre honnêteté ; m’avez-vous cru capable
-ce procédé? avez-vous
+ce procédé ? avez-vous
-le proposer? Non, sans doute; &
+le proposer ? Non sans doute ; &
-que vousme faites de m’ écrire n’est
+que vous me faites de m’écrire n’est
-à accorder; &
+à accorder ; &
-acquise, et que de
+acquise, & que, de
-aveu Tcvèicie, ncass» ^ss^sxv-
+aveu même, vous méritez,
-181 LES LIAISONS tez, du
+du
-sent lu’elle serait
+sent qu’elle serait
-de cacher? Encore si
+de cacher ? Encore, si
-avoir reçues; l)eut-être alors
+avoir reçues ! peut-être alors
-la raison et non
+la justice & non
-passer ])ar-dessus ces
+passer par-dessus ces
-faire beauC()up plus
+faire beaucoup plus
-faire consentir; &
+faire consentir ; &
-fais î^our vous en ce
+fais pour vous dans ce
-ne ^différerez plus
+ne différerez plus
-partir. Permettez^moi de vous observer, à
+partir. Permettez-moi de vous observer à
-à madame de
+à Mme de
-me demandez, auquel
+me demandez & auquel
-me prêter; &
+me prêter ; &
-Adieu, monsieur. De... ce 27 août
+Adieu, Monsieur. De ... ce 26 août
-DANGEREUSES. 135 LETTRE XLIV. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Partagez
+Lettre XLIV Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Partagez
-rebelle. (î’est en
+rebelle. C’est en
-mon élément; j’ai
+mon élément ; j’ai
-d’amour et d’iniquité
+d’amour & d’iniquité
-m’en fais, me
+m’en fais me
-j’ai queli[ue peine
+j’ai quelque peine
-ma prudence; que
+ma prudence ; que
-aurai i:)eut-être à
+aurai peut-être à
-cependant. Hier même, après vous avoir écrit ma lettre,
+cependant. Le jour même où je vous écrivis ma dernière lettre,
-me donne le
+me donne, le
-maladroitement tju’elle peut la
+maladroitement qu’elle peut, la
-incertain lu parti
+incertain du parti
-sa maîtresse, dont
+sa Maîtresse, dont
-^ >^{ns^ iix lonià -:oiir ^it jêç^ ^errÎEJS: : msxs je ne rrrwwB Tir’TEncbe^seatev aBmrafeasr ok ri i inirff, q«e non dot-îii^ausai mûa jac^as: ne juifm i vaincre^ Je ’a prêchais encore. niaaHi jS: sonner >*>i»»"g H âtlÈit .A lasser; rrno îieorear çifeile rsonifit bùoL aœe promettre le xcrer, «r >qnrf Tnrme tcuee juger qp& je :ie c^unotsis ^oere. JsMuôs ;e a’eas o&iscftonifrTr. Je me siaxcss OMipromis 3^ je me rpprqcftgiy nmre jl sùceer ma. cieitidrche imptxidezire. Retiré chex mci, nisa skos mqnjfrmfe, je
+s’emparer aisément le soir, & qu’il lui était facile de replacer le matin, sans donner le moindre soupçon. J’offris dix louis pour ce léger service : mais je ne trouvai qu’une bégueule, scrupuleuse ou timide, que mon éloquence ni mon argent ne purent vaincre. Je la prêchais encore, quand le souper sonna. Il fallut la laisser ; trop heureux qu’elle voulût bien me promettre le secret, sur lequel même vous jugez que je ne comptais guère. Jamais, je n’eus plus d’humeur. Je me sentais compromis ; & je me reprochais, toute la soirée, ma démarche imprudente. Retiré chez moi, non sans inquiétude, je
-à snon chàsseaTy qui, es as. qœilke çf.imarnt îtearocx, devait ivc^ (yxeiqric cerdir. Je ^oniazs» txa. qir 3 obtint de cette ^île de iarr ee^œ je lui xv^ês dernsodc, oif im moin» qa’il s^stasasât de sst c&cnétîoa : mais loi, ’’jwid’orcHnajreiiedoatedcricn^pantt dooierda succès rie c«tte rrégodation, & ne fit
+à mon chasseur, qui, en sa qualité d’amant heureux, devait avoir quelque crédit. Je voulais, ou qu’il obtînt de cette fille de faire ce que je lui avais demandé, ou au moins qu’il s’assurât de sa discrétion ; mais lui, qui d’ordinaire ne doute de rien, parut douter du succès de cette négociation, & me fit
-ce sojct ime réflezion <|t»i m’ étonna |>ar sa pro fo nderfr. /r Mon&iettr sait
+ce sujet une réflexion qui m’étonna par sa profondeur. « Monsieur sait
-me dit* * îl, (jtje caachtT avec
+me dit-il, que coucher avec
-faire n faire
+faire faire
-faire fiaire ce que nmis vcniions, il
+faire faire ce que nous voulons, il
-loin. • lie bon sens da maraud quelquefois m’épouvante. (PiRON, Métronianie.) h Je fëpond» d’autant
+loin. » Le bon sens du Maraud quelquefois m’épouvante. « Je réponds d’autant
-ajouta-t-il, »( que j’ftl lieu
+ajouta-t-il, que j’ai lieu
-je H tie Irt tlols qu’au
+je ne la dois qu’au
-DANGBSEUSBS. 137 » Aussi,
+Aussi,
-de monsieur, l r je
+de Monsieur, je
-fois. « (C’est
+fois. » (C’est
-trésor I jue ce garçon.) «
+trésor que ce garçon ! ) «
-au secret, ajouta-t-il encore, [ ’ à
+au secret », ajouta-t-il encore, « à
-puisqu’elle * < ne
+puisqu’elle ne
-tromper 1 Lui en parler, ne ’ ferait
+tromper ? Lui en reparler ne ferait
-important, • & parrlà lui
+important, & par là lui
-mon embaras augmentait. Heureusement, le
+mon embarras augmentait. Heureusement le
-train le jaser; &
+train de jaser ; &
-laissais aire. Tout
+laissais faire. Tout
-cette ille, il m’apprit que comme
+cette fille, il m’apprit que, comme
-qu’elle ocupe n’est
+qu’elle occupe n’est
-une impie cloison,
+une simple cloison,
-bruit uspect, c’était
+bruit suspect, c’était
-rassemblaient haque nuit.
+rassemblaient chaque nuit.
-mon plan, je
+mon plan ; je
-lui snmuniquai, &
+lui communiquai, &
-avec succès, [’attendis deux
+avec succès. J’attendis deux
-du matin, et alors
+du matin ; & alors
-me rencomme nous
+me rendis, comme nous
-étions convenus , à
+étions convenus, à
-chambre ïndez-vous, portant
+chambre du rendez-vous, portant
-avec moi, & jprétexte d’avoir
+avec moi & sous le prétexte d’avoir
-inutilement. confident,
+inutilement. Mon confident,
-donna îtite scène de surprise , de
+donna une petite scène de surprise, de
-d’excuse, terminai
+d’excuse, que je terminai
-faire chaufler de dont
+faire chauffer de l’eau, dont
-la leuse chambrière
+la scrupuleuse chambrière
-honteuse, Irôle, qui
+honteuse, que le drôle qui
-sur mes^to\ete»^ déterminée
+sur mes projets l’avait déterminée
-que \a saisoxv «ïck^’^"^15 qu’elle
+que la saison comportait, mais qu’elle
-138 LBS LUISONS Comme
+Comme
-serait humiliée , plus
+serait humiliée, plus
-disposerais {acilement , je
+disposerais facilement, je
-changer de
+changer ni de
-de m’ attendre chez
+de m’attendre chez
-le lit, qui
+le lit qui
-conversation. J’avais besoin
+conversation. Comme j’avais besoin
-sur elle : aussi conservai-je un
+sur elle, je conservai un
-de Scipion ; &
+de Scipion, &
-avec elle , ce
+avec elle, ce
-parlai d’affaire aussi
+parlai d’affaires aussi
-le secret , pourvu
+le secret, pourvu
-le lendemain , à
+le lendemain, à
-heure à peu près , elle
+heure ou à peu près, elle
-maîtresse. Au
+maîtresse. « Au
-louis » hier; je
+louis hier ; je
-pouvez croire; alors je me retirai & permis à
+pouvez croire & je me retirais, quand je m’aperçus que mon valet avait emporté mon flambeau au lieu du sien, ce qui donna occasion à une gaîté de ma part. Je priai la belle de me conduire & m’éclairer. Elle voulut faire au moins auparavant un commencement de toilette : mais je l’assurai qu’après ce qui venait de se passer, nous pouvions être sans façon &, tant bien que mal, il lui fallut se prêter à cette plaisanterie. Elle vint ainsi jusques chez moi, & là, je la remis à son tendre amant, en permettant à
-couple de réparer
+couple d’aller réparer
-à dormir; &
+à dormir ; &
-mon réveil , voulant avoir un
+mon réveil, voulant trouver un
-nuit suivante , je
+nuit suivante, je
-la chasse , où
+la chasse, où
-mon retour , je
+mon retour, je
-me restait, surtout
+me restait ; surtout
-que l’ on m’avait
+que l’on m’avait
-DANGEREUSES. 139 J’en
+J’en
-que madame de
+que Mme de
-: » Ah
+: « Ah
-se » livrer
+se livrer
-ici. « Je
+ici. » Je
-tant avec ces dames , que
+tant à être avec ces Dames, que
-lettre très-intéressante que
+lettre très intéressante que
-le rendrait; et mes
+le rendrait ; & mes
-ma lettre &
+ma lettre, &
-douceur mélancolique , qui
+douceur mélancolique, qui
-cacher. Enfin, nous
+cacher. Enfin nous
-ce trésor , je
+ce trésor, je
-elle s’adoucit , en
+elle s’adoucit, en
-de Dijon , soigneusement rassemblés. Heureu-
+de Dijon, soigneusement rassemblés. Heureusement
-140 LES LIAISONS sèment, il
+il
-bien dictinctes des
+bien distinctes des
-Je Pavoue, je
+Je l’avoue, je
-jeune homme , &
+jeune homme, &
-continuai Pheureux examen; je
+continuai l’heureux examen ; je
-de suite , &
+de suite, &
-de retrouver la
+de trouver la
-de toutes , celle
+de toutes, celle
-main , &
+main ; &
-& tremblante , qui
+& tremblante, qui
-à l’amour; bientôt
+à l’amour ; bientôt
-assez méchante pour
+assez méchante, pour
-pareille noirceur? Vous
+pareille noirceur ? Vous
-votre parente; c’est madame de
+votre parente ; c’est Mme de
-elle seule , qui
+elle seule, qui
-ses conseils , par
+ses conseils, par
-avis pernicieux que
+avis pernicieux, que
-de m’ éloigner ;
+de m’éloigner ;
-pas assez , il
+pas assez, il
-la p>erdre ;
+la perdre ;
-mes coups , il
+mes coups, il
-dans l’obje de
+dans l’objet de
-DANGEREUSES. 141 soit , j’y
+force ! soit, j’y
-; m?is elle
+; mais elle
-mon . Je
+mon retour. Je
-de aventure , il
+de cette affaire ; il
-un fonds d’honneur qui nous i :
+un fond d’honnêteté qui nous gênera :
-vois it; on
+vois souvent ; on
-Je m’ouans ma colère, &
+Je m’oublie dans ma colère &
-vous ; récit
+vous dois le récit
-aujourd’hui. Reve matin
+aujourd’hui. Revenons. Ce matin
-je vais trouvée
+je ne l’avais trouvée
-le beau
+le plus beau
-elle ; produire
+elle puisse produire
-de l’âme , dont
+de l’âme, dont
-parle irs &
+parle toujours &
-si rarement , est celui où , s de son amour , nous
+si rarement, est celui où, assurés de son amour, nous
-ses s; &
+ses faveurs ; &
-trouvais. Stre^ aussi
+trouvais. Peut-être aussi
-plaisir voir, servait-elle
+plaisir de la voir servait-elle
-l’arrivée irrier, on
+l’arrivée du courrier, on
-& pendue je la lisais , j’hésitais
+& pendant que je la lisais, j’hésitais
-si idrais ma
+si je tiendrais ma
-yeux . belle , &
+yeux de ma belle, &
-été impossible de
+été impossible, dans ce moment, de
-rien r. donc
+rien refuser. J’ai donc
-moment après , ne de
+moment après, Mme de
-mais encore
+mais j’étais encore
-farouche personne , ; levant avec Tair de
+farouche personne, que se levant avec l’air de
-: » Laissez-moi , ez-moi , monsieur , m’a-t-elle dit , au
+: « Laissez-moi, laissez-moi, Monsieur, m’a-t-elle dit, au
-de 1 , laissez-moi. • Cette prière fervente , qui déson émotion , ne
+de Dieu, laissez-moi. » Cette prière fervente, qui décelait son émotion, ne
-que m’ animer davanDéjà j’étais
+que m’animer davantage. Déjà j’étais
-142 LES LIAISOXS qu’elle
+qu’elle
-à faii touchante; là
+à fait touchante ; là
-ennemi ramène madame de Rose monde. La timide dévote , qui
+ennemi a ramené Mme de Rosemonde. La timide dévote, qui
-quelque raisons de
+quelque raison de
-la main, qu’elle
+la main qu’elle
-acceptée &
+acceptée ; &
-cette douceur , qu’elle n’avait pa eue
+cette douceur, qu’elle n’avait pas eue
-recommençant me plaintes, j’ai
+recommençant mes plaintes j’ai
-de serrer la sienne. Elle a d’abor voulu
+de la serrer. Elle a d’abord voulu
-vive, ell s’est
+vive, elle s’est
-sans r( pondre ni
+sans répondre ni
-ce geste , ni
+ce geste, ni
-discours. Arrivé à 1 porte
+discours. Arrivés à la porte
-baiser cett main avant
+baiser cette main, avant
-commencé pî être
+commencé par être
-je pars , pr( nonce bien tendrement , l’a
+je pars, prononcé bien tendrement, l’a
-& insu fisante. A
+& insuffisante. A
-été donné , que main
+été donné, que la main
-& qu^ belle
+& que la belle
-appartement , où éts femme
+appartement où était sa femme
-chambre. Ici finit
+chambre. Là finit
-demain c^ maréchale de où
+demain chez la maréchale de..., où
-vous ver; comme
+vous trouver ; comme
-qu’à noti mière entrevue
+qu’à notre première entrevue
-à \ &
+à traiter, &
-petite Volanges , qi perds
+petite Volanges, que je ne perds
-de vue , j’ai
+de vue, j’ai
-me céder par
+me faire précéder par
-lettre , &
+lettre ; &
-longue qu’elle^ ne
+longue qu’elle est, je ne
-à car, au
+à la poste : car au
-j’en suvs, loul-^eut dépen< occasion , &
+j’en suis, tout peut dépendre d’une occasion ; &
-quitte ipo>rc 2\\çi\^^\^\,
+quitte pour aller l’épier.
-DANGEREUSES. 143 P, S. à huit heures
+P.S. A neuf heures
-soir. de nouveau; pas
+soir. Rien de nouveau ; pas
-de ;
+de liberté ;
-l’éviter. Cependant , au tristesse
+l’éviter. Cependant, autant de tristesse
-en permettait , pour is. Un
+en permettait, pour le moins. Un
-être ent , c’est
+être indifférent, c’est
-invitation lame de
+invitation de Mme de
-à madame de Volanges , ;nir passer
+à Mme de Volanges, pour venir passer
-la cam u , ma belle amie , à demain ou après-demain > tard. De... ce
+la campagne. Adieu, ma belle amie. A demain ou après demain au plus tard. De ... ce
-17... LETTRE XLV. présidente de tourvel a madame de Volanges. sieur de
+17... ---- Lettre XLV De la Présidente Tourvel à Madame de Volanges M. de
-matin, madame ; l’avez paru tant désirer ce
+matin, Madame ; vous m’avez paru désirer tant ce
-que j’ai cru vous
+que je crois devoir vous
-instruire. Madame de Rosemonde rebeaucoup son
+instruire. Mme de Rosemonde regrette beaucoup son
-convenir îffet la
+convenir qu’en effet la
-toute née à m* en parler
+toute la matinée à m’en parler
-vous maissez ;
+vous lui connaissez ;
-éloge. i lui
+éloge. J’ai cru lui
-de Pécouter sans redire , d’autant
+de l’écouter sans la contredire, d’autant
-.-i’ i-fc TAiT-^. FIT \ssncraxn œ: Twints- Je ^23Cils rcTtisa srliiTi . c e T ^sïcrc Tact luiu^ur jbl ie:âiimiE^£3’ du ^»2Uir Xûnr e .’il ji_’.ci- Xms sbks otc j"xî ^tfn-Bilenienr ^ca: ^ ^iesK ^ à: le ^rriirrîg ^tiK gnc aons îUnns nesner xi. r is: Tas 3iE Tumr 2 Hi^yntfnfgr. /sTïmftnaîr ilrcinir tçl m 710: Ze^srŒmîat: ; car j^i été -«-iiunenT: aemes te jl ïi^uîexr HEintî^sçeciiîr’Ce zmie; -tîle 31: 1. ’aucnee nx gcinc ihe jf HirtÂ^r ^ta&aaSsrs mclc .nés jjrmesnET ^atsTcres 3^i»i» -rirjiîiKiTrîsenr ^ErsITiaçtsû: "^oie ^ro<s accep* $£2r^, ’îjt I2. ^art -5^ TTar^îTrrTif î5e RiTSd&OGSfàe, de rer:c’ ç,;î*ter TTseaTie tsnçs ^«z dlc^ p«sç«« qisc vons îuî: ’i^vîtitsr pa* ’îx pLÉST ÇŒC f sacK à fWE* V voir
+raison sur beaucoup de points. Je sentais de plus que j’avais à me reprocher d’être la cause de cette séparation, & je n’espère pas pouvoir la dédommager du plaisir dont je l’ai privée. Vous savez que j’ai naturellement peu de gaieté, & le genre de vie que nous allons mener ici n’est pas fait pour l’augmenter. Si je ne m’étais pas conduite d’après vos avis, je craindrais d’avoir agi peut être un peu légèrement : car j’ai été vraiment peinée de la douleur de ma respectable amie ; elle m’a touchée au point que j’aurais volontiers mêlé mes larmes aux siennes. Nous vivons à présent dans l’espoir que vous accepterez l’invitation que M. de Valmont doit vous faire, de la part de Mme de Rosemonde, de venir passer quelque temps chez elle. J’espère que vous ne doutez pas du plaisir que j’aurai à vous y voir
-& rt Tàfe ^OG* îKWS <jcvcz ce iViilinmiii^i iiiiii it. Je sersi fcçt si^e ’ietroŒTer cette ooasâtm de fiire raie conr«&t««zoce ph» pronipte arec mademobelle de VoIwî’^ft:» &
+& en vérité vous nous devez ce dédommagement. Je serai fort aise de trouver cette occasion de faire une connaissance plus prompte avec Mlle de Volanges, &
-de tous cooTaincre de plû* €« 0m de* seanmcnts respectueux , etc. De ...-ce 29
+de vous convaincre de plus en plus des sentiments respectueux, avec lesquels j’ai l’honneur d’être, etc. De... 29
-17... I,K r’IIRVAURR DaN’CEXY A CÉCILE VOL.\NGES. ( h\e voUH CHt-il donc
+17... ---- Lettre XLVI Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges Que vous est-il donc
-adorable Cécile, H«U pu cftUHCr en
+adorable Cécile ? qui a pu causer en
-DANGEREUSES. 145 si
+si
-? Que sont
+? que sont
-jamais changer? Hier
+jamais changer ? Hier
-faire oublier? J’ai beau m’ examiner, je
+faire oublier ? J’ai beau m’examiner, je
-trouver là cause en moi , &
+trouver la cause en moi, &
-sans doute, vous
+sans doute vous
-ni légère ni
+ni légère, ni
-de désespoir un
+de désespoir, un
-âme. Cependant , par
+âme. Cependant, par
-l’êtes plus! La
+l’êtes plus ! La
-que j’adore ,& dont
+que j’adore, & dont
-n’aurait point contrarié
+n’aurait pas contrarié
-peux concevoir, l’avait
+peux concevoir l’avait
-de rigueur , elle
+de rigueur, elle
-moins dédaigjné de m’en instruire. Ah
+moins dédaigné de me l’apprendre. Ah
-savez pas , vous
+savez pas, vous
-aujourd’hui, ceque je
+aujourd’hui, ce que je
-moment. Croyez- vous donc
+moment. Croyez-vous donc
-de vous? Cependant , quand
+de vous ? Cependant, quand
-un mot , un seul mot , pour
+un mot, un seul mot, pour
-mes craintes , au
+mes craintes, au
-pas alors , vous
+pas alors, vous
-naître aussitôt , par
+naître aussitôt, par
-cercle. Quand , forcé
+cercle. Quand, forcé
-vous voir demain , vous
+vous revoir demain, vous
-de l’ignorer , &
+de l’ignorer, &
-fût madame de
+fût Mme de
-instruisît. Ainsi, ce
+instruisît. Ainsi ce
-de T. i. \^
+de
-146 LES LIAISONS VOUS demain , ne
+vous demain, ne
-de l’inquiétude; &
+de l’inquiétude ; &
-mon cœur , sera
+mon cœur, sera
-amour. Cqjc vous
+amour. Ce je vous
-mon tour ; ce
+mon tour, ce
-éternel. Je ne
+éternel. Cependant, je ne
-croire pourtant que
+croire que
-servir encore (i). Oui, ma Cécile,^ vous
+servir encore. Oui, ma Cécile, je vous
-m’en priver,^ c’est
+m’en priver, c’est
-vie. De^.. ce
+vie. De ... ce
-17... LETTRE XLVU. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Je
+17... ---- Lettre XLVII Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Je
-ma belte amie; &
+ma belle amie, &
-indulgence. (1) Ceux qui n’ont pas eu occasion de sentir quelquefois le prix d’an mot, d’une expression, coTkSACTfe&^^s Vamonr, ne teouveront aucun sens dans câU.e v^tu^<&.
+indulgence.
-DANGEREUSES. 147 Au
+Au
-comtesse de***, dont
+comtesse de, dont
-vous pouviez être.
+vous pourriez être.
-ancienne Emilie, entourée
+ancienne Émilie, entourée
-cour nonibreuse, tant
+cour nombreuse, tant
-donnait le
+donnait à souper le
-à souper à P. . . Je
+à P... Je
-du souper par
+du souper, par
-J’acceptai. J’appris dans
+J’acceptai. J’appris, dans
-bontés d’Emilie pour
+bontés d’Émilie pour
-véritable festin de
+véritable repas de
-allait jouir; il
+allait jouir ; il
-donna enviede le
+donna envie de le
-j’éprouvai .fut de décider Emilie, que
+j’éprouvai fut de décider Émilie, que
-je donnai de
+je donnai, de
-buveur hollandais,nousfitemployer tous
+buveur Hollandais, nous fit employer tous
-moyens con-
+moyens connus.
-14S LES LIAISONS nus. Nous
+Nous
-secourable Emilie &
+secourable Émilie &
-mieux. Enfin il
+mieux. Enfin, il
-& ^omme il
+& comme il
-bataille. Cette, gaieté,
+bataille. Cette gaieté,
-trouver Emilie si
+trouver Émilie si
-presque d’entre les
+presque dans les
-même par une
+même pour une
-lui rends un
+lui rendis un
-conduite. Emilie, qui
+conduite. Émilie, qui
-vous l’envoie; je
+vous l’envoie ; je
-poste. Surtout, n’allez
+poste. Surtout n’allez
-amie. P, S. Je
+amie. Je
-décidé Emilie à
+décidé Émilie à
-DANGBItEUSBS. 149 VOUS voir.
+vous voir.
-plus tard; .&, si
+plus tard ; & si
-chez madame de
+chez Mme de
-de madame de Rosemonde; de
+de Mme de Rosemonde ; de
-vous embrasser, que
+vous embrasser que
-jaloux. De P.... ce
+jaloux. de P... ce
-17... LETTRE XLVIII. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. (Timbrée de Paris.) C’est
+17... ---- Lettre XLVIII Du Vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel C’est
-vous, madame, un
+vous, Madame, un
-pas jouir
+pas pouvoir jouir
-vous écrivant, me fait connaître plus que jamais la
+vous écrivant me fait connaître, plus que jamais, la
-de l’amour; j’ai
+de l’amour ; j’ai
-mes idées; &
+mes idées ; &
-ne fi-
+ne finirai
-150 ’ LES LIAJSOXS nirai pas cette lettre sans
+pas cette Lettre, sans
-ce moment! J’ose
+ce moment ? J’ose
-connaissiez bien,, vous
+connaissiez bien, vous
-Croyez-moi, madame, la
+Croyez-moi, Madame, la
-y conduire, &
+y conduire ; &
-sans crainte que,
+sans crainte, que,
-ce moment, je
+ce moment même, je
-rigueurs désolantes; elles
+rigueurs désolantes ; elles
-de m’ abandonner entièrement
+de m’abandonner entièrement
-si douce &
+si douce, &
-est plein de
+est brûlant de
-de 1* amour; combien
+de l’amour ; combien
-! J’aurai tracé
+! j’aurai tracé
-supplie, au désordre de mes sens. Je
+supplie, le délire que j’éprouve. Je
-quitter 12 moment pour dissipet uïve vntss.^ o^\ ^’^vii^piente à
+quitter un moment pour dissiper une ivresse qui s’augmente à
-qui àevveiA. ^\\xs lotNA o^^ ^siàv
+qui devient plus forte que moi.
-DANGEREUSES. 151 Je
+Je
-vous, madame, &
+vous, Madame, &
-empressement. Cependant, le
+empressement. Cependant le
-moi , il
+moi ; il
-mes sentiments , si
+mes sentiments, si
-vous convaincre
+vous en convaincre
-ne vois
+ne me vois
-sens trop dans ce moment combien
+sens trop, dans ce moment, combien
-l’obtenir. Cependant, jamais
+l’obtenir. Cependant jamais
-plus respectueux , jamais
+plus respectueux, jamais
-est tel , j’ose le dire , que
+est tel, j’ose le dire, que
-partage pas , il
+partage pas, il
-le faire que
+le faire, que
-me répondre &
+me répondre, &
-de P . . . datée de
+de P... daté de
-30 août 17. . . LETTRE XLIX. Cécile
+30 août. ---- Lettre XLIX De Cécile
-au chevalier Danceny. Sans
+au Chevalier Danceny Sans
-ni légère ni trompeuse , il me suffit , monsieur, d’être
+ni légère, ni trompeuse, il me suffit, Monsieur, d’être
-ISS LES LIAISOJCS nécessité
+nécessité
-; j*en ai
+; j’en ai
-à Dieu , jusqu’à
+à Dieu, jusqu’à
-la peine , &
+la peine, &
-votre honnêteté , que
+votre honnêteté, que
-résolution qu’on m’a
+résolution que l’on m’a
-ne me plus écrire, d’autant
+ne plus m’écrire, d’autant
-répondrais plus &
+répondrais plus, &
-puisse avoir sans
+puisse avoir, sans
-m’aimer autant , &
+m’aimer autant, &
-mon cœur , que
+mon cœur, que
-qu’à Dieu , &
+qu’à Dieu, &
-ma faiblesse , &
+ma faiblesse, &
-DANGEREUSES. 153 Adieu , monsieur ;
+Adieu, Monsieur ;
-d’aimer quelqu’un , . ce
+d’aimer quelqu’un, ce
-vous dire , &
+vous dire, &
-devrais. De. . . ce
+devrais. De ... ce
-août 17. LETTRE L. La présidente de Tourvel au "vucomte DE VaLMOÎsIT. Est-pe donc ainsi, monsieur, que
+août 17... ---- Lettre L De la Présidente Tourvel au Vicomte de Valmont Est-ce donc ainsi, Monsieur, que
-vos lettres? Et
+vos lettres ? Et
-à vi^en plaindre , quand
+à m’en plaindre, quand
-me livrer , quand
+me livrer, quand
-En effet , dans
+En effet, dans
-de l’amour , que faites-vous , au contraire , que
+de l’amour, que faites-vous au contraire, que
-? Qui peut
+? qui peut
-de la raison , &
+de sa raison, &
-diminuer l’effet , n’êtes-vous pas ce-
+diminuer l’effet, n’êtes-vous pas cependant
-154 LES LIAISONS pendant obligé
+obligé
-que vous» &
+que vous, &
-croyez, monsieur, ou
+croyez, Monsieur, ou
-au bonheur; &
+au bonheur ; &
-rendrait malheureuse, que
+rendrait malheureuse que
-me semble’ que
+me semble que
-parler seulement, altère la tranquillité; &
+parler seulement altère la tranquillité ; &
-par devoir que
+par devoir, que
-sur ce point. Après
+sur cet objet. Après
-un sentiment qui
+un sentiment, qui
-campagne. N’êtesvous donc
+campagne. N’êtes-vous donc
-même lieu où
+même lieu, où
-tant d’indifférence? Y
+tant d’indifférence ? Y
-un exeniple de
+un exemple de
-à changer? &
+à changer ? &
-femmes qui, toutes plus
+femmes qui toutes, plus
-que moi , ont
+que moi, ont
-vos hommages? Je
+vos hommages ? Je
-raffinement d’orgueil ; &
+raffinement de l’orgueil : &
-dis ici que
+dis ici, que
-DANGEREUSES. 155 ne
+ne
-fait, &ce qu’à
+fait, & ce qu’à
-de vue , serait,
+de vue, serait,
-dans une plus longue
+dans cette longue
-je l’ai déjà
+je l’avais déjà
-plus m’ entretenir d’un
+plus m’entretenir d’un
-pas écou^ ter, &
+pas écouter, &
-je dois encore
+je veux encore
-répondre. De... ce 1" septembre 17. . . LETTRE Iil. La marquise de
+répondre. De ... 1er septembre 17... ---- Lettre LI De la Marquise de
-au vicomte de Valmont. En vérité, vicomte, vous
+au Vicomte de Valmont En vérité, Vicomte, vous
-effroyable t C omment !
+effroyable ? Comment !
-vous inquiéter
+vous en inquiéter
-sais où? Vous
+sais où ? Vous
-suis arri-
+suis arrivée
-1^ LCS UAKOXS véc in4iicemt9uni tard chez madame de
+indécemment tard chez Mme de
-que tontes les
+que toutes les
-trouvée nurviil’ leuse. Il
+trouvée merveilleuse. Il
-leur Êiire des cajoleries tonte la
+leur faire des cajoleries toute la
-apaiser : car
+apaiser ; car
-pas (acher les vieilles femmes, ce
+pas fâcher les vieilles femmes ; ce
-A présent, il
+A présent il
-coucher, conmie j’en
+coucher, comme j’en
-longue lettre, qui
+longue histoire, qui
-pressée. Écoutez-moi donc,
+pressée. Ecoutez-moi donc,
-soyez adroit , vous
+soyez adroit, vous
-un enfant ; &
+un enfant, &
-absolument. Klle m’a
+absolument. Elle m’a
-petits scrupules , avec
+petits scrupules, avec
-avec moi , sans
+avec moi, sans
-pourtant , au
+pourtant au
-ce bavardage , qu’elle
+ce bavardage, qu’elle
-j’ai rc-
+j’ai remarqué
-DANGEREUSES. 157 marqué
+marqué
-assez plai> samment la
+assez plaisamment la
-son amant &
+son amant, &
-s’en occupant , elle
+s’en occupant, elle
-que Danceny , ce
+que Danceny, ce
-que contraire; mais
+que contraire ; mais
-c’est dommage , &
+c’est dommage, &
-cette aventure; mais que voulez-vous? ce
+cette aventure ; mais que voulez-vous ? ce
-réponse (i), elle
+réponse (I), elle
-le combattre ! Cette
+le combattre! Cette
-si simple qu’elle
+si simple, qu’elle
-& parait si
+& paraît si
-si sincère , qu’il
+si sincère, qu’il
-158 LB8 LIAISONS •peu de
+peu de
-le croyait; & c’est, sans contredit, ce
+le croyait ; & c’est sans contredit ce
-mieux ; car
+mieux : car
-préférence. Quoi qu’il en
+préférence. Quoiqu’il en
-& peut€tre sans
+& peut-être sans
-rupture ; mais
+rupture : mais
-& paraissant
+& en paraissant
-; • c’est
+; c’est
-déjà instruit; mais,
+déjà instruit ; mais,
-moins langoureux; & apprenez-lui , puisqu’il faut lui tout dire,
+moins langoureux ; & apprenez-lui, puisqu’il faut tout lui dire,
-les scrupules est
+les scrupules, est
-ceux -qui en
+ceux qui en
-se renou» vêlât pas,
+se renouvelle pas,
-manqué d’élfever quelques
+manqué d’élever quelques
-petite fille sur
+petite fille, sur
-DANGEREUSES. 159 j’en
+j’en
-Adieu, vicomte; emparez-vous
+Adieu, Vicomte ; emparez-vous
-Danceny, et conduisez-le.
+Danceny, & conduisez-le.
-nous voulons de
+nous voulons, de
-Si nous y trouvons plus
+Si cette aventure nous donne plus
-pour animer notre
+pour ranimer notre
-de madame de
+de Mme de
-doit devenir la
+doit être la
-Adieu. De. . ce
+Adieu. De ... ce
-septembre 17. . . LETTBE LII.^ Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. Vous
+septembre 17... ---- Lettre LII Du Vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel Vous
-défendez, madame, d« vous
+défendez, Madame, de vous
-mon amour; mais
+mon amour ; mais
-si doux &
+si doux, &
-plus douloureux qu’ils me rappel^ lent sans
+plus douloureux, qu’ils me rappellent sans
-votre indifférence, me
+votre indifférence ; me
-& puisje en avoir d’autre que
+& puis-je en avoir d’autre, que
-une âme que
+une âme, que
-& d’amertume?
+& d’amertume ?
-100 LES LIAISOXS Détouraerez-vous vos
+Détournerez-vous vos
-pas voiries pleurs
+pas voir les pleurs
-faites répandre? Refuserez-vous jusqu’à
+faites répandre ? Et refuserez-vous jusqu’à
-vous exigez? Ne
+vous exigez ? Ne
-un malheureux qui
+un malheureux, qui
-ses peines par
+ses peines, par
-& rigoureuse? Vous
+& rigoureuse ? Vous
-voulez pasuvoir que
+voulez pas voir que
-est pénible quand
+est pénible, quand
-partage point; mais oii trouver
+partage point ; mais où trouver
-l’amour î Vous
+l’amour ? Vous
-y refuser; &
+y refuser ; &
-que j’éprouve pour m’ occuper à
+que j’éprouve, pour m’occuper à
-léger et trompeur
+léger & trompeur
-& abusant contre moi de
+& abusant, contre moi, de
-j’étais alors avec ce
+j’étais alors, & ce
-m’avoir livre au
+m’avoir livré au
-un persifflage cruel,
+un persiflage cruel,
-savez
+savez assez
-DANGEREUSES. 10 1 nbien vous
+combien vous
-ne ti à
+ne croyez ni à
-eh me
+eh bien ! il me
-moins suspecterez pas, c’est
+moins vous ne suspecterez pas ; c’est
-vous 2 que
+vous demande que
-bonne foi, si vous z pas
+bonne foi ; si vous ne croyez pas
-moment er seule
+moment de régner seule
-pas assuoir fixé ce cœur, en
+pas assurée d’avoir fixé ce cœur en
-volage, ns à
+volage, je consens à
-j’en gémis n’en
+j’en gémirai, mais n’en
-contraire, adant justice
+contraire, nous rendant justice
-de r avec
+de convenir avec
-vous jamais
+vous n’aurez jamais
-vous à
+vous supplie, à
-au lette consolation,
+au moins cette consolation,
-douter ntiment qui
+douter d’un sentiment qui
-finir ma
+finir qu’avec ma
-Permettez-moi, madame, de vous répondre
+Permettez-moi, Madame, de vous prier de répondre
-ma bandonne cependant
+ma lettre. Si j’abandonne cependant
-vie, iSt me
+vie, qui paraît me
-ce s qu’au
+ce n’est pas qu’au
-pour idre. i-je fait,
+pour la défendre. Qu’ai-je fait,
-résister au tourdans lequel
+résister assez au tourbillon dans lequel
-été jeté? Entré
+été jeté ? Entré
-le jeune
+le monde, jeune
-ainsi : mains en mains, par
+ainsi dire, de mains en mains ; par
-qui ie hâtent
+qui toutes se hâtent
-une rcqu’ elles sentent
+une réflexion qu’elles sentent
-leur èUe àftl2tNa«iX^^> donc
+leur être défavorable ; était-ce donc
-moi de donner Vexextv^\^ ^>xïv^x^5^’^ r. VV
+moi à donner l’exemple d’une résistance
-162 LES LUISONS tance qu’on
+qu’on
-qu’un ridicule? Eh! quel
+qu’un ridicule ? Eh ! quel
-prompte rupture peut justifier d’un choix honteux. Mais,
+prompte rupture, peut justifier un choix honteux ! Mais,
-le dire, cette
+le dire ; cette
-sens, peutêtre même
+sens, peut-être même
-méprisables, aucim n’allait
+méprisables, aucun n’allait
-âme : on
+âme ; on
-vous aimer &
+vous aimer, &
-Voilà, madame, quel est ce cœur
+Voilà, Madame, quel est le cœur
-prononcer : mais
+prononcer ; mais
-à vous; ils
+à vous ; ils
-les vjîrtus qui
+les vertus qui
-naître. De. . . ce
+naître. De ... ce
-DANGEREUSES. 163 LETTRE LUI. >MTE DE VaLMONT A LA MARQUISE DE Merteuil. X Danceny,
+Lettre LIII Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil J’ai vu Danceny,
-qu’une ifidence ;
+qu’une demi-confidence ;
-s’est obstiné surtout à
+s’est obstiné, surtout, à
-le [a petite
+le nom de la petite
-que l’une femme très sage S: même
+que comme d’une femme très sage, & même
-peu décela près,
+peu dévote ; à cela près,
-de vérité ture, &
+de sévérité son aventure, &
-l’ai autant
+l’ai échauffé autant
-plaisanté licatesse &
+plaisanté sur sa délicatesse &
-qu’il fc je
+qu’il y tient, & je
-je /ous en
+je pourrai vous en
-davantage après-demain. Je le main à
+davantage après demain. Je le mène demain à
-le scruant la route. idez-vous qui doit avoir lieu aujourd’hui me nssi quelque espérance : il se
+le scruter pendant la route. J’espère dans le rendez-vous qui a dû avoir lieu aujourd’hui. Il se
-que fût
+que tout s’y fût
-notre satisfaction, &
+notre satisfaction ; &
-ne :e-t-il à
+ne nous reste-t-il à
-arracher l’aveu & à en r les
+arracher l’aveu, & en recueillir les
-plus l’à moi
+plus facile qu’à moi
-plus cona, ce
+plus confiante, ou, ce
-plus bavarde que ret amoureux.
+plus bavarde, que son discret amoureux.
-mon pos , ma
+mon possible. Adieu, ma
-ne rai ni ce soir ni
+ne vous verrai ni ce soir, ni
-côté z su
+côté vous avez su
-pour Dur. Je
+pour mon retour. Je
-sûrement couchât ^^•axvà, Pe. . . ce 3 septem\)re VI . . a».%oVc .
+sûrement coucher à Paris. De ... ce 3 septembre 17... au soir.
-1G4 LES LIAISONS LETTRE LIV. La marquise de
+Lettre LIV De la Marquise de
-au vicomte dk Valmont. Oh oui, c’est
+au Vicomte de Valmont Oh ! oui ! c’est
-lui ! &
+lui ? &
-perte I Oh
+perte ! Oh
-je me vengerai,
+je m’en vengerai,
-prendre madame de
+prendre Mme de
-plus sortir; elle
+plus sortir ; elle
-& je vis le
+& j’ai vu le
-que madame de
+que Mme de
-elle. Sa fille &
+elle. La petite &
-me senra la
+me serra la
-adieu, que, malgré
+adieu, que malgré
-chez madame de , que madame de
+chez Mme de ***, que Mme de
-sérieusement mal; &, comme déraison, elle
+sérieusement mal ; & comme de raison, elle
-DANGEREUSES. 165 jeunes
+jeunes
-faire fortir, ne
+faire sortir, ne
-difficile j &
+difficile ; &
-heure et demie,
+heure & demie,
-mouvement dangereux de
+mouvement de
-rentrâmes enfi^n qu’à l’heure convenue. A l’air
+rentrâmes enfin qu’à l’heure convenue, entre la petite & moi ; & à l’air
-je remarquai en
+je lui vis en
-d’être instruite, me fit restef auprès de madame de
+d’être instruite me fit rester auprès de Mme de
-coucha aussitôt, &
+coucha en arrivant ; &
-avoir soupe auprès
+avoir soupé auprès
-lit, nous
+lit, avec sa fille, nous
-de repos, &
+de repos &
-de sa fille. Celle-ci a fait de son côté tout
+de la petite. Elle a fait, de son côté, tout
-j’attendais d’elle; scrupules
+j’attendais d’elle : scrupules
-etc., etc.; elle
+etc., etc. ; elle
-bonne grâce; mais
+bonne grâce : mais
-avec celui-là; les
+avec celui-là ; les
-se vante ou qu’elle l’excuse; je
+se vante, ou qu’elle l’excuse : je
-en propos, j’ai
+en propos ; j’ai
-au point.... Enfin, vous
+au point... Enfin vous
-plus sus-
+plus susceptible
-166 LES LIAISONS ceptible d’une
+d’une
-qu’une autre; mais
+qu’une autre ; mais
-qu’elle soit; c’est
+qu’elle soit ; & c’est
-Adieu, vicomte ;
+Adieu, Vicomte ;
-maison. De. . . ce
+maison. De ... ce
-septembre 17. . . LETTRE LV. CÉCrLE VoLANGES A SoPHIE CaRNAY. Tu
+septembre 17... ---- Lettre LV De Cécile Volanges à Sophie Carnay Tu
-; nous
+; & nous
-& toi» si
+& toi, si
-DANGEREUSES. 167 tu
+tu
-pleurer moi-même? Je
+pleurer moi-même ? Je
-beau dire, ce
+beau dire ; ce
-ma place.... Non,
+ma place... Non,
-voudrais pas céder
+voudrais céder
-m’entendisses mieux , &
+m’entendisses mieux, &
-grondasses moins; mais
+grondasses moins ; mais
-l’amour ! un
+l’amour !... un
-eh bien! c’est
+eh bien ! c’est
-plus rien, quand
+plus rien ; quand
-se fait, mais
+se fait : mais
-il n*est pas
+il n’est pas
-j’y songe; &
+j’y songe ; &
-songer tout-à-fait, sans
+songer tout à fait, sans
-toute seule, par
+toute seule par
-encore heureuse; je
+encore heureuse ; je
-168 LES LIAISONS les
+les
-le voir; je
+le voir ; je
-fait soupirer; &
+fait soupirer ; &
-plaisir inexprimable. Je
+plaisir que je ne puis te dire. Je
-répand jusque sur
+répand jusques sur
-pas changé; c’est
+pas changé ; c’est
-couvent : mais
+couvent ; mais
-avec madame de
+avec Mme de
-& que quelquefois
+& quelquefois
-vient peutêtre de
+vient peut-être de
-la nôtre, ou
+la nôtre ; ou
-bien heureuse; &
+bien heureuse ; &
-je suis; &
+je suis ; &
-M. (le Gercourt
+M. de Gercourt
-tendrement. De. . . ce 4 septembre 17. . . LETTRE LVI. i.a présidente de tourvel au vicomte de Valmont. A quoi
+tendrement. De ... 4 septembre 17... ---- Lettre LVI De la Présidente Tourvel au Vicomte de Valmont À quoi
-servirait, monsieur, la
+servirait, Monsieur, la
-DANGEREUSES. 160 e demandez
+vous me demandez
-vos sentiments, ne sepas une
+vos sentiments ; ne serait-ce pas une
-& taquer ni
+& sans attaquer ni
-ne suffit-il doit-il
+ne me suffit-il pas, ne doit-il
-de sae je
+de savoir que je
-y répondre. )osez que
+y répondre ? Supposé que
-c’est ent pour
+c’est seulement pour
-je 5 à
+je consens à
-nous it en
+nous séparent en
-& ie autre
+& aurais-je alors autre
-à faite qu’à
+à faire, qu’à
-vous z bientôt
+vous pussiez bientôt
-vous e tout mon pouvoir, en
+vous y aider moi-même, en
-ôter sspérance? Vous
+ôter tout espoir ? Vous
-ce nt estpinibU^ quand V objet qui V inspire ne le ’point. Or,
+ce sentiment est pénible, quand l’objet qui l’inspire ne le partage point. Or,
-m’est impose le partager; &
+m’est impossible de le partager ; &
-malheur erait, j’en
+malheur m’arriverait, j’en
-vous iez plus
+vous en fussiez plus
-m’estimez our n’en
+m’estimez assez pour n’en
-je i conjure,
+je vous en conjure,
-cœur la
+cœur à qui la
-forcez egretter de
+forcez pas à regretter de
-avoir connu, rie &
+avoir connu. Chérie &
-respecte, voirs &
+respecte, mes devoirs &
-le objet.
+le même objet.
-heureuse, & je
+heureuse, je
-S’il les plaisirs
+S’il existe des plaisirs
-désire pas; je ne oint les
+désire point. Je ne veux pas les
-que en
+que d’être en
-des ereins, de
+des jours sereins, de
-sans trouble & de s’éveils remords
+sans trouble, & de s’éveiller sans remords
-170 CES UAI80!CS n’est
+n’est
-sens, an orage
+sens, un orage
-est eiTrayant, même
+est effrayant, même
-le r^arder du rivage. Eh! comment
+le regarder du rivage. Eh ! comment
-ces tempêtes? comment
+ces tempêtes ? comment
-mille naufrages? Et avec qui? Non, monsieur y je
+mille naufrages ! Et avec qui ? Non, Monsieur, non je
-à terre, je
+à terre ; je
-voudrais pas; si
+voudrais pas ; si
-mes pas? pourquoi
+mes pas ? pourquoi
-sous autre.
+sous une autre.
-plus dire, vous les redites, seulement
+plus redire, vous les redites seulement
-répondrai plus.... Comme vous
+répondrai plus. Et comme vous
-tout perdu, jusqu’à l’estime de celui à qui elles ont tout sacrifié.
+tout sacrifié.
-tout : pourquoi
+tout ? pourquoi
-ma tranquillité? Laissez-moi, ne
+ma tranquillité ? Laissez-moi, Monsieur, laissez-moi, ne
-DANGEREUSES. 171 me voyez plus ; ne
+me voyez plus, ne
-De . . . ce 5 septembre 17 . . . LETTRE LVII. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. J’ai
+De ... 5 septembre 17... ---- Lettre LVII Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil J’ai
-m’a tout-à-fait réjoui.
+m’a tout à fait réjoui.
-sa maîtresse à
+sa Maîtresse à
-mauvais sujet! Oui,
+mauvais sujet ! Oui,
-Danceny. Enfin, je
+Danceny. Enfin je
-de secrets pour
+de secret pour
-j’étais moimême, dans
+j’étais moi-même, dans
-tout dit &
+tout dit, &
-sommes guère plus
+sommes guères plus
-projet. D’abord , il
+projet. D’abord, il
-172 LES LIAISONS demoiselle
+demoiselle
-qu’une femme , comme
+qu’une femme, comme
-Il trouve surtout que
+Il trouve, surtout, que
-vivre déshonorée , quand
+vivre déshonorée, quand
-que l’homme , comme
+que l’homme, comme
-ses raisonnements , quelque
+ses raisonnements, quelque
-la passion , on
+la passion, on
-bientôt détruits; d’autant
+bientôt détruits ; d’autant
-sur lui , c’est
+sur lui, c’est
-En effet , si les premières amours
+En effet, si les premiers amours
-en général , plus honnêtes , &, comme
+en général, plus honnêtes, & comme
-dit , plus pures ; si elles sont
+dit plus purs ; s’ils sont
-plus lentes dans
+plus lents dans
-timidité ; c’est
+timidité : c’est
-le cœur étonné
+le cœur, étonné
-sentiment inconnu , s’arrête , pour ainsi dire à chaque pas , pour
+sentiment inconnu, s’arrête, pour ainsi dire, à chaque pas, pour
-qu’il éprouve , &
+qu’il éprouve, &
-libertin amoureux , si
+libertin amoureux, si
-peut l’être , devient
+peut l’être, devient
-jouir , & qu’enfin , entre
+jouir ; & qu’enfin, entre
-petite Volanges &
+petite Volanges, &
-prude madame de Tourvel , il
+prude Mme de Tourvel, il
-aurait fallu , pour
+aurait fallu, pour
-; siirtout qu’il
+; surtout qu’il
-DANGEREUSKS. 171^ eût
+eût
-que . vous
+que vous
-servant si bien
+servant trop bien
-homme usagée qui
+homme usagé, qui
-homme , jeune , honnête & amoureux , le
+homme jeune, honnête & amoureux, le
-de l’amour, &
+de l’amour ; &
-par conséquent , plu^il serait
+par conséquent, plus il serait
-à présent? Je n’en sais rien; mais je n*espere pas
+à présent ? je n’en sais rien ; mais je n’espère pas
-le mariage , &
+le mariage, &
-suis fâché , mais
+suis fâché, mais
-disserte ici , vous
+disserte ici, vous
-ai vôtre promesse
+ai votre promesse
-un bilUt de la Châtre, Je
+un billet de La Châtre. Je
-que l’échéancfe n’est pas encoie arrivée
+que l’échéance n’est pas encore arrivée
-; de
+; & de
-belle amie? Est-ce
+belle amie ? Est-ce
-votre constance? Ce
+votre constance ? Ce
-bien merveilleux? Oh
+bien merveilleux ? Oh
-oublié. Adieu , ma
+oublié. Adieu, ma
-d’ardeur. De. . . ce 5 septembro 17.
+d’ardeur. De ... ce 5 septembre 17...
-174 LES LIAISONS LETTRE LVin. Le vicomte de Valmont a la présidente de tourvel. Par où ai-Je doacnénté » madame , &
+Lettre LVIII Le Vicomte de Valmont à la Présidente de Tourvel. Par où ai-je donc mérité, madame, &
-faites, 8c laooloKque vous
+faites, & la colère que vous
-? L’atiachement le plus rîf ^ pourtant
+? L’attachement le plus vif & pourtant
-la phi& ^tière à
+la plus entière à
-; voilà , en deux mols^ l’histoire
+; voilà, en deux mots, l’histoire
-conduite. AccabM W les
+conduite. Accablé par les
-amour malheureux , je n’avais d^Nit;re consolation
+amour malheureux, je n’avais d’autre consolation
-vous voir; vous m’avez oi» donné de m’en priver; j’obéis
+vous voir ; vous m’avez ordonné de m’en priver ; j’obéis
-ce sacrifice , vous
+ce sacrifice, vous
-vous écrire , &
+vous écrire, &
-plaisir. Mêle laisserai-je
+plaisir. Me le laisserai-je
-? Non , sans
+? Non, sans
-mon cœur? c’est
+mon cœur ? c’est
-me reste , &
+me reste, &
-lettres, dites-vous , sont
+lettres, dites-vous, sont
-Songez donc , je vous prie , que
+Songez donc, je vous prie, que
-sans m’ occuper de vous , &
+sans m’occuper de vous, &
-moi. y<r m vous
+moi. Je ne vous
-amour l Eh
+amour ! Eh
-puis-je dire , que
+puis-je dire, que
-pense î Tout ce
+pense ? tout ce
-l’expression , &
+l’expression ; &
-DANGEREUSES. 175 pouvez
+pouvez
-à tout, & qui vous
+à tout & vous
-Et ponsquoi ces
+Et pourquoi ces
-courroux 1 qu’en zvcz-vcms besoin
+courroux ? qu’en avez-vous besoin
-d’être obcie, même
+d’être obéie, même
-ordres injustes? m’esf-il donc
+ordres injustes ? m’est-il donc
-Mais abusereas-vous de
+Mais abuserez-vous de
-Après m’ avoir rendu
+Après m’avoir rendu
-devenue injuste , vous
+devenue injuste, vous
-son sort , &
+son sort, &
-malheur ? il
+malheur ; il m’a donné sa confiance & je l’ai trahie ; il
-mes secours , &
+mes secours, &
-? Savezvous jusqu’où
+? Savez-vous jusqu’où
-Pour calmer mes maux , il
+Pour calculer mes maux, il
-vous adore, im homme
+vous adore ; un homme
-vous causent , vous
+vous causent, vous
-176 LES LIAISONS Un
+Un
-ses craintes, il
+ses craintes il
-la cause(i). C’est
+la cause. C’est
-vous effraient , vous
+vous effrayent, vous
-sentiment délicieux , un
+sentiment délicieux, un
-& soumis, &
+& soumis ; &
-le bonheur , ne
+le bonheur, ne
-perdu quelquesuns dans
+perdu quelques-uns dans
-heureux. Mais , je
+heureux. Mais, je
-en supplie , que
+en supplie, que
-vous m’avez laissé
+vous m’ayez laissé
-mes prières &
+mes prières, &
-larmes : ah ! madame , me
+larmes ; ah ! Madame, me
-? De.... ce
+? De ... ce
-17... (1) Oncroitque c’estRousseau à&nsÉmUe.mais la citation n’est pas exacte, et rapplicatton qu’en fait Valmontest hi«n fausse; et puis, madame de Tourvel avait-elle lu Émilf-
+17...
-DANGEREUSES. 177 LETTRE LIX. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Apprenez-moi,
+Lettre LIX Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Apprenez-moi,
-ce idotage de Danceny. Qu’ est-il donc arrivé, et qu’este qu’il a perdu? sa belle
+ce radotage de Danceny. Qu’est-il donc arrivé, & qu’est-ce qu’il a perdu ? Sa belle
-son îspect éternel.
+son respect éternel.
-à loins. Que
+à moins. Que
-ce soir au
+ce soir, au
-me emande, &
+me demande, &
-? Assu;ment je
+? Assurément je
-ses oléances, si
+ses doléances, si
-nous mener à
+nous servir à
-Les Dmplaintes amoureuses
+Les complaintes amoureuses
-entendre u’en récitatif
+entendre qu’en récitatif
-ariettes. Instruisezloi donc
+ariettes. Instruisez-moi donc
-ou ien je
+ou bien je
-je prévois, •ourrai-je causer
+je prévois. Pourrai-je causer
-ce matin? Si
+ce matin ? Si
-êtes :cupée^ au
+êtes occupée, au
-mot, et donnez-moi ;s réclames
+mot, & donnez-moi les réclames
-donc hier? Je
+donc hier ? Je
-à voits oir. En
+à vous voir. En
-retenir Paris
+retenir à Paris
-pourtant, ar je
+pourtant, car je
-pressante le la
+pressante de la
-de B pour
+de B, pour
-la campa ;ne ; et, comme
+la campagne ; &, comme
-plaisamment, son
+plaisamment, « son
-ses ’ amis. » Or,
+ses amis ». Or,
-quelques droits T. r. 12
+quelques droits,
-178’ LES LIAISO?CS sur ce bois-là; &
+sur ce bois-là ; &
-utile. Adieu ; songez
+utile. Adieu, songez
-moi .sur les
+moi sur les
-heures. De. . . ce
+heures. De ... ce
-septembre 1" ’^ >/■>/’ ^ Le chevalier Danceny au vicomte dk Valmont. (Incluse
+septembre 17... ---- Lettre LX Du Chevalier Danceny au Vicomte de Valmont (Incluse
-la précédente^ . Ah ! monsieur, je suis désespéré, j*ai tout
+la précédente.) Je suis désespéré, Monsieur. J’ai tout
-Je n*ose confier
+Je n’ose confier
-peines ; mais
+peines : mais
-ami fidèle & sûr. A
+ami sûr & sensible. A
-des conseils? J’étais
+des conseils ? J’étais
-mon âme! A
+mon âme ! A
-quelle différence! tout
+quelle différence ! tout
-me secourrez; je
+me secourrez ; je
-êtes sensible, vous
+êtes indulgent, vous
-DANGEREUSES. i7t> à
+à
-me confier; ne
+me confier ; ne
-secours. ’ Adieu, monsieur, le
+secours. Adieu, Monsieur ; le
-Faites-moi savoir, je
+Faites-moi savoir je
-dans l’aprèsmidi. De... ce
+dans l’après-midi. De ... ce
-17... LETTRE LXI. Cécile Volanges a Sophie Carnay. Ma
+17... ---- Lettre LXI De Cécile Volanges à Sophie Carnay Ma
-Sophie, plainsta Cécile,
+Sophie, plains ta Cécile,
-comment elle, a
+comment elle a
-soir, maman me
+soir, Mme de Merteuil avait soupé ici avec quelques autres personnes ; Maman me
-peu d’humeur; mais
+peu d’humeur : mais
-& même, en
+& même en
-causai très-gaiement avec madame de Merteuil qui avait soupe ici, et nous
+causai très gaiement avec Mme de Merteuil, & nous
-pourtant pasqu’on ait
+pourtant pas qu’on ait
-entendre. Elle s’en alla, & je
+entendre. Quand elle s’en alla, je
-me déshabillais quand maman entra et fit
+me déshabillais, quand Maman entra & fit
-180 LES LIAISON» mon secrétaire. Le ton
+mon secrétaire, & le ton
-à pçine me
+à peine me
-fallut obéir.
+fallut bien obéir.
-fauteuil, et je
+fauteuil, & je
-chez madame de
+chez Mme de
-c’est peutêtre elle
+c’est peut-être elle
-DANGERKUSES. 181 Je ne décrirai pas
+Je ne t’écrirai pas
-à madame de
+à Mme de
-me coucherai, pour
+me recoucherai, pour
-chez maman. Je
+chez Maman. Je
-à Torce d’avoir
+à force d’avoir
-peux pas t’en
+peux t’en
-suffoquent. De... ce
+suffoquent. De ... ce
-17... (1) LETTRE LXII. Madame
+17... ---- Lettre LXII De Madame
-au chevalier Danceny. Après
+au Chevalier Danceny Après
-abusé, monsieur, de la Confiance d’une
+abusé, Monsieur, de la confiance d’une
-pas (1) On a supprimé la lettre de Cécile Volanges à la marquise, parce qu’elle ne contenait que les mêmes faits de la lettre précédente, et avec moins do détails. Celle au chevalier Danceny ne s*est point retrouvée : on en verra la raison dans la lettre LXIII de madame de Merteuil au. vicomte.
+pas
-1.S2 LES LIAISONS surpris,
+surpris,
-la ]ilus sincère
+la plus sincère
-à <lonner des
+à donner des
-voir, monsieur, si
+voir, Monsieur, si
-son infortune que
+son infortune, que
-craint <le tenter
+craint de tenter
-celles (le ma fille, &
+celles de ma fille ; &
-d’être, etc. iJe... ce
+d’être, Monsieur, votre etc. De ... ce
-septembre 17—
+septembre 17...
-DANGEREUSES. 183 LETTRE LXni. La marquise de Mrrteuil au vicomte de Valmont. Vraiment
+Lettre LXIII De la Marquise de Merteuil au Vicomte de Valmont Vraiment
-je ■ le ferai. « Il
+je le ferai. » Il
-! oh !
+! Oh !
-la besogne; & je^ nie trompe,
+la besogne ; & je me trompe,
-fallait, dites-vous aussi,
+fallait, dites-vous, aussi,
-mes fautes; je
+mes fautes ; je
-que je. n’aie
+que je n’aie
-votre lettre; je
+votre lettre ; je
-le guérir, je commençai
+le guérir. Je commençai
-me coucher; car l’infati-
+me coucher ; car l’infatigable
-1^ LES LIAISONS gable chevalier
+chevalier
-pas laissée dormir
+pas laissé dormir
-du tout, toute
+du tout ; toute
-son indolence ou de l’en punir, ne
+son indolence, ou de m’en venger ne
-repos. J’allai
+repos. Tel on nous raconte que le Maréchal de Saxe, après avoir fait les dispositions d’une bataille pour le lendemain, s’endormit d’un sommeil tranquille. J’allai
-chez madame de Volanges,&, suivant
+chez Mme de Volanges, &, suivant
-me trompais, que
+me trompais ; que
-etc., etc., etc.
+etc., etc.
-j’en savais, mais
+j’en savais ; mais
-propos, do7tt ma vertu et mon
+propos, dont ma vertu & mon
-elle ouvritdevant moi
+elle ouvrit devant moi
-secrétaire, danslequel je vis beaucoup de papiers, que
+secrétaire, dans lequel j’en vis beaucoup, que
-correspondance fréquente? Ici
+correspondance fréquente, demandai-je ? Ici
-de madame de
+de Mme de
-me dit-elle en
+me dit-elle, en
-la main ; je
+la main, je
-quittai bientôt
+quittai pourtant bientôt
-à la mère
+à sa mère
-vis-à-vis de sa fille; ce
+vis-à-vis d’elle ; ce
-DANOEREUSBS. 185 qu’elle
+qu’elle
-pour m’ ouvrir son
+pour m’ouvrir son
-mes sag^s conseils.
+mes sages conseils.
-qu’elle me tiendra
+qu’elle tiendra
-promesse, c’est que
+promesse, est que
-la petite, sans
+la fille, sans
-de madame de Volanges ;
+de la mère ;
-aussi long-temps &
+aussi longtemps &
-la jeune personne,
+la petite personne,
-soir même, &
+soir même ; &
-de Danceny , sur
+de Danceny, sur
-jamais. Je m’amusai à
+jamais. Il n’est sorte de folie que je ne lui aie fait dire. Je m’amusais à
-le lendemain ; il n*est sorte de folies que je ne lui aie fait dire. Il
+le lendemain. Il
-devait lui rendre
+devait rendre
-grands événements quelqu’un
+grands mouvements quelqu’un
-quelques lar mes le
+quelques larmes le
-son Danceny? Elle en raffole! eh
+son Danceny ? elle en raffole ! eh
-& plus tôt même
+& plutôt même
-> \ 186 LES LIAISONS mauvais
+mauvais
-&, prendre,
+&, à tout prendre,
-la i naissance :
+la reconnaissance :
-un p malice,
+un peu de malice,
-sont ici-bas pour
+sont ici bas pour
-menus plaisirs (1 Je me retirai, enfm, fort
+menus plaisirs. Je me retirai enfin, fort
-Ou ceny, me
+Ou Danceny, me
-va i 1)1 er d’amour, &
+va redoubler d’ardeur, &
-tout moi voir ;
+tout mon pouvoir ;
-suis • luelquefois de
+suis quelquefois tentée de
-& s» \ l^ «Ira pour
+& se tiendra pour
-: or, dans
+: &, dans
-me je vengée
+me serai-je vengée
-; c j;J| faisant,
+; chemin faisant,
-l’estime mère,
+l’estime de la mère,
-de deux. Quant à
+de toutes deux. Et quant à
-mes [1 , î^ .1 l’U ^^. je
+mes soins, je
-bien maladroi ï’,=: 1 ,» maîtresse îe l’esprit
+bien maladroite, si, maîtresse de l’esprit
-je ] & vais l’être
+je le suis & vas l’être
-pas moyens
+pas mille moyens
-qu’il soit, couchai
+qu’il soit. Je me couchai
-je dormi &
+je dormis bien, &
-de 1: &
+de la mère &
-pus m’ empêcher de r trouvant
+pus m’empêcher de rire, en trouvant
-cette l)hrase : c^fst devousscitlequef attends quelque a ’ 4 tion. N’est-il
+cette même phrase : C’est de vous seule que j’attends quelque consolation. N’est-il
-consoler ] contre,
+consoler pour & contre,
-intérêts d ment contraires : Me
+intérêts directement contraires ? Me
-Divinité, re t ’j A’ (1) Grksset, le Méchant, roniWie.
+Divinité, recevant les
-DANGEREUSES. 187 IX opposés
+vœux opposés
-changeant aies décrets
+changeant rien à mes décrets
-pourtant auguste pour
+pourtant ce rôle auguste, pour
-d’ange consolai j*ai été,
+d’ange consolateur ; & j’ai été,
-amis ur affliction. :ommencé par la mère; je
+amis dans leur affliction. J’ai commencé par la mère ; je
-d’une 2 qui
+d’une tristesse, qui
-des contrariéîlle vous
+des contrariétés qu’elle vous
-de votre rude. Tout
+de la belle prude. Tout
-seule inle était que madame de Volanges ne profitât loment pour
+seule inquiétude était qu’elle ne profitât de ce moment pour
-; ;ût été
+; ce qui eût été
-en n’employant avec elle, langage
+en n’employant, avec elle, que le langage
-douceur et de
+douceur & de
-en donIX conseils
+en donnant aux conseils
-la raison, l’air
+la raison l’air
-la se indulgente.
+la tendresse indulgente.
-armée rite ;
+armée de sévérité ;
-je qu’à
+je n’ai eu qu’à
-pensé tous
+pensé rompre tous
-avait faire
+avait pris de faire
-paré , &
+paré ce coup ; &
-la mems le
+la menace, dans le
-ses pourifin de
+ses poursuites : afin de
-une circonspecI je
+une circonspection que je
-succès. Ite j’ai
+succès. Ensuite j’ai
-croire 1 la
+croire combien la
-qu’elle de
+qu’elle prenne de
-qu’elle pleuvent :
+qu’elle pleurera souvent :
-sans maFrappée de
+sans malice. Frappée de
-lui »is pas,
+lui connaissais pas,
-ne ai d’abord
+ne lui donnai d’abord
-consolations gauches qui
+consolations gauches, qui
-ISS LES LIAISONS augmentent
+augmentent
-; & par ce ijioyen, je l’amenai au
+; &, par ce moyen, je la menai au
-convulsions. ’Je lui
+convulsions. Je lui
-; je
+; & je
-de toilette &
+de toilette, &
-effort. Dieu! qu’elle
+effort. Dieu ! qu’elle
-si Madeleine était
+si Magdeleine était
-plus dangereuse pénitente
+plus dangereuse, pénitente
-en secret; &
+en secret ; &
-sur son lit: j» S’il était là, « lui
+sur le lit : « S’il était là », lui
-; puis brodant ce
+; puis, brodant sur ce
-j’ai constanmient refusé.
+j’ai constamment refusé.
-compromettre vis-àvis de
+compromettre vis-à-vis de
-servir avec la
+servir vis-à-vis de la
-mes travaux, que
+mes travaux que
-donner sitôt à nos* jeunes
+donner si tôt à nos jeunes
-quelques do-
+quelques domestiques
-DANGEUEU SES . 189 lestiques dans
+dans
-se mduit à
+se conduit à
-qu’elle I sache
+qu’elle se sache
-il y a 2U de
+il n’y a pas de
-la répandre, ou, si par iracle ils
+la répandre ; ou, si, par miracle ils
-nous parlerions, nous, & sera
+nous parlerons nous, & il sera
-leur }mpte. Il
+leur compte. Il
-donc que vous donniez aujourd’hui cette lée à
+donc qu’aujourd’hui vous donniez cette idée à
-la mme de
+la femme de
-dont elleême paraît
+dont elle-même paraît
-ma fible Victoire.
+ma fidèle Victoire.
-démarche réussisse, ette idée
+démarche réussisse. Cette idée
-d’autant plus, que la confiance ne * :ra utile
+d’autant plus que cette confidence ne sera utile
-pas la
+pas à la
-de lettre
+de la lettre
-moment l’elle ne
+moment qu’elle ne
-mettre à
+mettre seulement à
-; ; que
+; ce que
-Heureusement, nt trouble, soit ignorance
+Heureusement, soit trouble, ou ignorance
-encore l’ellè tînt
+encore qu’elle tînt
-qu’elle aurait pas
+qu’elle n’aurait pas
-par ce moyen, elle
+par là, elle
-a oint parlé : mais pour
+a point parlé : mais, pour
-idée ne lui int, ou
+idée lui vînt, ou
-qu’elle ne pût
+qu’elle pût
-pris Lon parti
+pris mon parti
-mère, : l’ai
+mère, je l’ai
-temps, la
+temps, à la
-où t Le
+où ?... Le
-vous at pas de joie?... Chez
+vous bat pas de joie ?... Chez
-vieille .osemonde. Elle
+vieille Rosemonde. Elle
-: nsL vous
+: ainsi, vous
-votre dé-
+votre dévote
-190 LES LIAISONS vote, qui
+qui
-; &, grâce
+; & grâce
-soins, madame de
+soins, Mme de
-si souvent de vos affaires que
+si vivement de vos affaires, que
-à Danceny, &
+à Danceny &
-de la belle
+de sa belle
-de créance» &
+de créance ; &
-vos peines, la
+vos peines la
-pauvre petite! comme
+pauvre petite ! comme
-de vossoins que
+de vos soins que
-le dénoûment de
+le dénouement de
-mille moyens, &
+mille moyens ; &
-une fenêtre... que sais-je, moi? Mais
+une fenêtre, que sais-je moi ? Mais
-aura été , je
+aura été, je
-des lettres pour
+des lettres, pour
-présent , &
+présent ; &
-DANGEREUSES. 191 il je
+je
-ses soupçons, au
+ses soupçons au
-correspondance trahie, s’étaient
+correspondance trahie s’étaient
-Adieu, vicomte, voilà
+Adieu, Vicomte ; voilà
-écrire, et mon
+écrire, & mon
-retardé : mais
+retardé ; mais
-à présent , si
+à présent, si
-allez revoir , si
+allez revoir, si
-êtes tenté , le
+êtes tenté, le
-de B.... Vous
+de B***. Vous
-ses amis! Cet
+ses amis ! Cet
-monde t Mais
+monde ? Mais
-faim. Do. . . ce
+faim. De ... ce
-17... LETTRE LXIV. Le chevalier Danceny a madame de volanges. ^ Minute jointe à la lettre LXVI du vicomte à la marquise). Sans chercher, madame, à
+17... ---- Lettre LXIV Du Chevalier Danceny à Madame de Volanges Sans chercher, Madame, à
-la vôtre , je
+la vôtre, je
-que m’affli-
+que m’affliger
-•1J I ; 3} * V H 192 LHS LIAJSOXS 4 ger d’un
+d’un
-de tr sonnes , toutes
+de trois personnes, toutes
-plus ] Plus
+plus heureux. Plus
-être qu’à
+être la cause, qu’à
-souvent depuis
+souvent essayé, depuis
-vous réponc pouvoir
+vous répondre, sans pouvoir
-cependant choses à vous dire , qu’il
+cependant tant de chose à vous dire, qu’il
-un e soi-même ;
+un effort sur moi-même ;
-& ’ vous
+& de suite, vous
-ma situa douloureuse,
+ma situation est douloureuse,
-quelque ind Permettez-moi
+quelque indulgence. Permettez-moi
-contre mière phrase
+contre la première phrase
-n’ai abusé , dire,
+n’ai abusé, j’ose le dire,
-votre confiance, ni
+votre confiance ni
-l’innocence demoiselle de Volanges; j’ai
+l’innocence de Mlle de Volanges ; j’ai
-l’une e dans
+l’une & l’autre dans
-de quand
+de moi ; & quand
-responsable d’im s( involontaire,
+responsable d’un sentiment involontaire,
-pas d’ajouter que c m’a inspiré mademoiselle votre
+pas d’ajouter, que celui que m’a inspiré Mademoiselle votre
-est t peut
+est tel qu’il peut
-vous offenser, objet, qui
+vous offenser. Sur cet objet qui
-vous ne
+vous dire, je ne
-juge, et mes lettr témoins.
+juge, & mes lettres pour témoins.
-chez l’avenir,
+chez vous à l’avenir,
-à qu’il
+à tout ce qu’il
-ce sujet ; ma absence
+ce sujet. Mais cette absence
-donnera-t-elle ci autant
+donnera-t-elle donc pas autant
-aux remarques que voulez évi l’ordre
+aux remarques, que vous voulez éviter, que l’ordre
-vous n’av voulu
+vous n’avez pas voulu
-votre porte? J’insisterai d’aut sur ce point , qu’il
+votre porte ? J’insisterai d’autant plus sur ce point, qu’il
-important p
+important pour Mlle
-D\T^GEREUSSS< 193 demoiselle de
+de
-choses , &
+choses &
-de mademoiselle votre
+de Mademoiselle votre
-permettriez de
+permettriez d’avoir l’honneur de
-m’engage, madame (&
+m’engage, Madame (&
-à mademoiselle de
+à Mlle de
-de ce
+de tout ce
-à ce que vous me dites , sur
+à vos menaces, sur
-à mademoiselle de
+à Mlle de
-vous tromper que de vous
+vous tromper, que vous
-aux circonstances &. calculer
+aux circonstances, & calculer
-les événements; mais
+les événements : mais
-qui m’anime, ne
+qui m’anime ne
-deux sentiments, le
+deux sentiments : le
-de mademoiselle de
+de Mlle de
-l’oublier moi-même? non,
+l’oublier moi-même ? non,
-fidèle , elle
+fidèle ; elle
-jour. ’Pardon, madame; je
+jour. Pardon, Madame, je
-avec vous, celui T. I. \Tk
+avec vous ; celui
-194 LES UAISOXS des
+des
-Je sais vraiment
+Je suis vraiment
-en supplie , écoutez
+en supplie, écoutez
-de mademoiselle de
+de Mlle de
-pour moi , me
+pour moi, me
-vie. Cependant , vous ix>uvez m’en
+vie. Cependant, vous pouvez m’en
-déférence respectueuse; mais
+déférence respectueuse ; mais
-considérations puissantes me retiennent, &
+considérations plus puissantes me retiennent &
-vous-même ne
+vous-même vous ne
-de mademoiselle de
+de Mlle de
-la surprise , &
+la surprise, &
-démarche qu’autorise peut-être la
+démarche qu’autorise, peut-être, la
-vos droits , mais ils nç vont
+vos droits, mais ils ne vont
-de me? devoirs.
+de mes devoirs.
-d’un cœUr qui
+d’un cœur qui
-qu’aux *miens. Si mademoiselle votre
+qu’aux miens. Si Mademoiselle votre
-les confier , qu’elle
+les confier, qu’elle
-; ses lettres
+; mes lettres
-veut , au contraire ,
+veut au contraire les
-DANGKREUSES . 195 nfermer son secret en elle-même , vous n’attendez LS sans doute que
+renfermer en elle-même, vous n’attendez pas, sans doute, que
-cet •énement reste enseveli , soyez tranquille , madame ; r tout
+cet événement reste enseveli, soyez tranquille, Madame ; sur tout
-intéresse mademoiselle de Volanges , peux
+intéresse Mlle de Volanges, je peux
-Pour ache:r de
+Pour achever de
-j’ai tout prévu. Ce îpôt précieux,
+j’ai prévu à tout. Ce dépôt précieux,
-pour suscription, api^rs à
+pour suscription : papiers à
-: Papiers apparteint à madame de Volanges, Ce
+: papiers appartenant à Mme de Volanges. Ce
-prends 3it vous prouver aussi que
+prends doit vous prouver encore que
-pas ir la
+pas sur la
-trouviez , dans
+trouviez dans
-lettres , un iul sentiment
+lettres un seul sentiment
-vous laindre. Voilà, madame, une
+vous plaindre. Voilà, Madame, une
-le îrait pas
+le serait pas
-moindre oute de
+moindre doute de
-regret ien sincère
+regret bien sincère
-respect vec lequel j’ai l’honneur d’être, etc. De. ..ce 7 septembre 17... LETTRE LXV. Le chevalier Danceny a Cécile Volanges. (Envoyée
+respect avec lequel je ne cesserai jamais d’être, etc. De ... ce 9 septembre 17... ---- Lettre LXV Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges (Envoyée
-la marquise de
+la Marquise de
-lettre LXVI du vicomte.) O ma Cécile, qu’allons-nons devenir? quel Dieu, \
+lettre 66 du Vicomte de Valmont.) Ô ! ma Cécile, qu’allons-nous devenir ? que Dieu
-190 LES LIAISONS nous
+nous
-nous menacent! Que Tamour nous
+nous menacent ? Que l’amour nous
-les supporter! Comment
+les supporter ! Comment
-mon étonnemeot, mon désespoir, à
+mon étonnement, mon désespoir à
-de madame de Volanges? Qui a
+de Mme de Volanges ? qui a
-nous trahir? sur
+nous trahir ? sur
-vos soupçons? auriez-vous
+vos soupçons ? auriez-vous
-tout. Peut-être vous-même n*êtes-vous pas
+tout. Peut-être, vous-même, n’êtes-vous pas
-que moi? Je
+que moi. Je
-votre maman, &
+votre Maman, &
-vos nouvelles , de
+vos nouvelles, de
-des miennes ; & que sait-on? peut-être
+des miennes. Que sait-on ? peut-être
-jamais. Concevez- vous , ma Cécile , quel
+jamais. Concevez-vous, ma Cécile, quel
-amour étemel , &
+amour éternel, &
-trompeur ! Quelles
+trompeur ? Quelles
-pas oublier? Eh bien ! j’ai
+pas oublier ? Hé bien, j’ai
-voir naître , &
+voir naître, &
-Que dis-je? je
+Que dis-je ? je
-plus tendre; &
+plus tendre ; &
-vous permettiez que
+vous permettez que
-confiance ’sans votr^ aveu ; mais
+confiance sans votre aveu ? mais
-DAIVGEREUSES. 197 lécessité. C’est
+la nécessité. C’est
-lui réclame votre indulgence , qui
+lui qui réclame votre indulgence, qui
-de donner une
+de pardonner une
-nécessaire , & sans la11e nous
+nécessaire & sans laquelle nous
-jamais séparés (i). is connaissez
+jamais séparés. Vous connaissez
-celui la
+celui de la
-le )mte de Valmont. Ion projet , fen m’adressant à lui , était d’abord le
+le vicomte de Valmont. Mon projet, en m’adressant à lui, était d’abord de le
-d’engager madame de
+d’engager Mme de
-se chard’une lettre
+se charger d’une lettre
-ce yren pût
+ce moyen pût
-la maîtresse , il ond de la femme de chambre , qui
+la maîtresse, il répond de la femme-de-chambre, qui
-des obliions. Ce
+des obligations. Ce
-cette lettre, TOUS pourrez
+cette lettre & vous pourrez
-réponse. le secours ne vous sera guère utile , si , comme le It M. de Valmont , vous
+réponse. Ce secours ne nous sera guère utile, si, comme le croit M. de Valmont, vous
-pour campagne.
+pour la campagne.
-nous irir. La
+nous servir. La
-sa parente, profitera
+sa parente. Il profitera
-le me temps
+le même temps
-passera re correspondance
+passera notre correspondance
-si is voulez
+si vous voulez
-laisser conduire , il
+laisser conduire, il
-procurera moyens
+procurera les moyens
-y voir sans
+y voir, sans
-vous com•mettre en rien. V présent , ma Cécile , si vous m’aimez , si vous ignez mon
+vous compromettre en rien. A présent, ma Cécile, si vous m’aimez, si vous plaignez mon
-vous .) M. Danceny n’accuse pas vrai. Il avait déjà fait sa con" née à M. de Valmont avant cet événement. (Voyez la IctLVII.)
+vous
-198 LES LIAISONS ’.!*! !■ 1 4 .1 \’ vli ’tt ://■ ’M -/’ .m partagez mes regrets , refuserez-vous votre coi à
+partagez mes regrets, refuserez-vous votre confiance à
-tutélaire ! Sar je
+tutélaire ? Sans lui, je
-même cir les
+même adoucir les
-finiront, père : mais , ma tendre amie , promettez-moi pas
+finiront, je l’espère : mais, ma tendre amie, promettez-moi de ne pas
-y livrer, de
+y livrer ; de
-en abattre.
+en laisser abattre.
-un toi insupportable.
+un tourment insupportable.
-vie i5our vous heureuse! Vous
+vie pour vous rendre heureuse ! Vous
-la ce d’être adorée, porter
+la certitude d’être adorée porter
-consolation dan âme
+consolation dans votre âme
-vous m’assur vous
+vous m’assuriez que vous
-qu’il vc souffrir.
+qu’il vous fait souffrir.
-ma Cécile, adieu,
+ma Cécile ; adieu,
-amie. De... ce
+amie. De ... ce
-septembre ’. , LETTRE I-XVI. Le vicomte de Valmont a la marqui Merteuil. Vous
+septembre 17... ---- Lettre LXVI Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Vous
-les dt très ci-jointes,
+les deux lettres ci-jointes,
-votre projet, que toutes deux soit datées d’aujourd’hui, el été
+votre projet. Quoique toutes deux soient datées d’aujourd’hui, elles ont été
-chez moi, &
+chez moi &
-: c< petite
+: celle à la petite
-On i que s’humilier devatvVla-çioloTv^^^ûx ^^n^’^nmç en
+On ne peut que s’humilier devant la profondeur de vos vues, si on en
-de -vo^ dê«^axOcvt^. \:>^
+de vos démarches. Danceny est
-DANGEREUSES. 199 tout
+tout
-première occasion, vous
+première occasion vous
-moyens tout prêts. Grâces à
+moyens tous prêts. Grâce à
-décidément Vami de Danceny ; il
+décidément l’ami de Danceny : il
-d’être Prince (i). Il
+d’être prince. Il
-n’ai pu
+n’ai jamais pu
-qu’il promît à
+qu’il promit à
-pas tenir? Ce
+pas tenir ! Ce
-en voulaiït séduire la fille? Voilà
+en voulant coucher avec la fille ? Voilà
-les hommes! tous
+les hommes ! tous
-que madame de
+que Mme de
-s’effarouche des petites échappées que
+s’effarouche de la petite fermentation de sentiment que
-homme s’est permises dans
+homme a mise dans
-ne Ifes rendra
+ne les rendra
-Malgré la
+Malgré toute la
-nous y mettrons,
+nous mettrons,
-mariage, n’est (I) Expression relative & un passage d’un poème da M . de Voltaire.
+mariage, n’est-il
-200 LES LIAISONS il pas vrai? &
+pas vrai ? &
-projets Gercourtî Mais
+projets Gercourt. Mais
-fille. En choisissant
+fille. Que sait-on ? il peut s’engager un procès. Alors, en choisissant
-& n*en produisant
+& n’en produisant
-tête. Quelquesunes des
+tête. Quelques-unes des
-& V entacheraient au moins d’une négligence
+& l’entacheraient au moins d’un négligence
-mille ^ parier
+mille à parier
-maréchale de... je n!ai pas
+maréchale de *** ; je n’ai pas
-vous reconamander le secret, vis^-vis de madame de
+vous recommander le secret vis-à-vis de Mme de
-le lendemain; &
+le lendemain ; &
-tout. De... ce 9 sepiennbre 17. . .
+tout. De ... ce 9 septembre 17...
-DANGEREUSES. 201 LETTRE LXVU. La présidente de
+Lettre LXVII La Présidente de
-au vicomte de Valmont. Je
+au Vicomte de Valmont Je
-répondre, monsieur, &
+répondre, Monsieur, &
-ce moment, estil lui-même
+ce moment est-il lui-même
-contre moi; je
+contre moi ; je
-de m’ écrire, dites-vous? J’en conviens; mais
+de m’écrire, dites-vous ? J’en conviens ; mais
-fut donnée? Si
+fut donnée ? Si
-de moi? Voilà
+de moi ? Voilà
-la troisième, &
+la troisième ; &
-pour m’ obliger à
+pour m’obliger à
-cette correspon•dance, c’est
+cette correspondance, c’est
-sera, quoi que vous
+sera, quoique vous
-& auquel peut-être vous
+& auquel, peut-être, vous
-être au moins
+être moins
-puissiez connaître, &
+puissiez connaître ? &
-plus âmes yeux, d’exclure l’amitié? Vous-même auriez-
+plus à mes yeux, d’exclure l’amitié ? vous-même, auriez-vous
-page 35 -1 1763 2627 "9 202 LES LIAISONS ’ VOUS celui
+celui
-amie, c î qui
+amie, celle en qui
-plus tendr ne
+plus tendres ? Je ne
-me terait, m’ éloignerait de
+me révolterait, m’éloignerait de
-amitié, monsieur, ji l donne
+amitié, Monsieur, je vous donne
-je pi poser. Que
+je puis disposer. Que
-désirer davantage? pc i j livrera ce
+désirer davantage ? Pour me livrer à ce
-fait pou . j cœur,
+fait pour mon cœur,
-votre aveu, & la paro j ; j’exige de vous, que cette amitié suffira à votr 1 j heur. J’oublierai
+votre aveu ; que la parole, que j’exige, qu’il suffira à votre bonheur. J’oublierai
-me dire; 4 1; reposerai
+me dire ; je me reposerai
-mon cho r ’ ’ ï :r », *T.’ il "’l’i ’^a-.i I Vous
+mon choix. Vous
-ma franchise, elle doit vous prou confiance, il ne
+ma franchise. Elle doit vous prouver ma confiance. Il ne
-de l’augmen j j core ; mais
+de l’augmenter encore : mais
-le premi» d’amour
+le premier mot d’amour
-rend tout craintes
+rend toutes mes craintes
-le 1 [j d’un
+le signal d’un
-revenu erreurs^ n’aimerez-vous
+revenu de vos erreurs, n’aimerez-vous
-l’objet d tié d’une
+l’objet de l’amitié d’une
-des remord femme
+des remords d’une femme
-? Adieu , monsieur ; vous qu’après
+? Adieu, Monsieur ; vous sentez qu’après
-plus rit que
+plus rien dire que
-répondu. I ’■’ ’ ’ ^ i| ^^„^^\N87V^^ De... ce 9 septembre 11 4i^UNIVERSITY .^ î i fr. ^ DECW55 O? OXFORD y 4.
+répondu. De ... 9 septembre 17...
-DANGEREUSES. 203 LETTRE LXVUI. Le vicomte deValmont a la présidente de tourvel. Comment répondre, madame, à
+Lettre LXVIII Du Vicomte de Valmont à la Présidente Tourvel Comment répondre, Madame, à
-Comment Oser être
+Comment oser être
-de vous? N’importe,
+de vous ? N’importe,
-me répète qu’il Vaut mieux
+me répète, qu’il vaut mieux
-& dussiezvous me
+& dussiez-vous me
-je désire ai sans
+je désirerai sans
-mon coeur en
+mon cœur en
-sois ^ev:mi de
+sois revenu de
-m’offrez enfm votre
+m’offrez enfin votre
-biens, madame, &
+biens, Madame, &
-en effet, si
+en effet ; si
-pourtant on nomme
+pourtant l’on nomme
-vous deyiner ; je dési-
+vous deviner ; je désirerais
-LES LIAISONS rerais votre
+votre
-! madame, ce
+! Madame, ce
-vous effraie?. ... eh bien! il
+vous effraie ?... hé bien ! il
-votre ami. Qui,
+votre ami... Qui,
-âme ! Si
+âme ? Si
-croyez plus . De
+croyez plus. De
-mes yeux.. . . Mais
+mes yeux... Mais
-Non, madame, je
+Non, Madame, je
-ami : je
+ami ; je
-à moi, il est
+à moi. Il est
-refus cruels ; mais
+refus cruels, mais
-vous plai-
+vous plaisez
-DANGEREUSES. 205 ez à
+à
-malheureux ! eh
+malheureux ? eh
-essayez le lasser
+essayez de lasser
-moins i décider
+moins à décider
-; & peut-être,
+; &, peut-être,
-jour, TOUS me
+jour, vous me
-justice. Ce n’est pas que ’espère vous
+justice. Non que j’espère vous
-être )ersuadée, vous
+être persuadée, vous
-: e l’avais
+: Je l’avais
-Disons mieux : c’est
+Disons mieux, c’est
-faites injusice. Vous
+faites injustice. Vous
-aimer ans être constant , sont
+aimer sans être constant, sont
-également imposibles ; & , malgré
+également impossibles ; & malgré
-vous pare , il doit ’ous être
+vous pare, il doit vous être
-vous plaindre , que
+vous plaindre, que
-vous tonner des
+vous étonner, des
-Pour noi , dont
+Pour moi, dont
-vous appréier, je
+vous apprécier, je
-& , loin
+& loin
-à os offres insidieuses , je
+à vos offres insidieuses, je
-le erment de
+le serment de
-toujours. De. . . ce 10
+toujours. De ... 10
-17... LETTRE T.XTX. Cécile
+17... ---- Lettre LXIX De Cécile
-au chevalier Danceny. (Billet
+au Chevalier Danceny (Billet
-crayon, et recopié
+crayon, & recopié
-vous aime & î pleure.
+vous aime, & je pleure.
-ôté apier, plumes & encre; je
+ôté papier, plumes & encre ; je
-qui ar bonheur
+qui par bonheur
-un mor-
+un morceau
-206 LKS LIAISONS ceau de
+de
-avez fait; je
+avez fait ; je
-Valmont, &jenele croyais
+Valmont, & je ne le croyais
-votre ami ; je
+votre ami, je
-à lui , &
+à lui, &
-cause de-vous. Je
+cause de vous. Je
-a trahis: ce
+a trahis ; ce
-la campagne; j’ignore
+la campagne ; j’ignore
-ne vous plus voir
+ne plus vous voir
-place. Adieu; tâchez
+place. Adieu ; tâchez
-s’effaceront peut-être , mais
+s’effaceront peut-être, mais
-cœur. De. . . C’j 10 septombroH.. ^ LETTRE LXX. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. J’ai
+cœur. De ... 10 septembre 17... ---- Lettre LXX Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil J’ai
-de *** ; on
+de : on
-dis, non
+dis, comme vous pouvez croire, non
-D ANGKRE USES . 207 oujours quand
+toujours quand
-prochain, orsqu’il s’éleva
+prochain, lorsqu’il s’éleva
-contradicteur : c’était Prévan. » A
+contradicteur ; c’était Prévan. « A
-doute ’ de
+doute de
-de madame de
+de Mme de
-mais j’ose» rais croire
+mais j’oserais croire
-doit plusà sa
+doit plus à sa
-ses " principes.
+ses principes.
-suivre • que
+suivre que
-lui plaire; &
+lui plaire ; &
-manque guère, » en
+manque guère en
-femme , d’en rencontrer d’au • très sur son. chemin ; comme , à tout prendre , ces » autres-là
+femme d’en rencontrer d’autres sur son chemin ; comme, à tout prendre, ces autres-là
-autant & plus qu’elle,
+autant ou mieux qu’elle,
-nouveau, les autres s’arrêtent
+nouveau, d’autres s’arrêtent
-femme M de
+femme de
-quelques * femmes),
+quelques femmes),
-de madame de Merteuil , qu’après
+de Mme de Merteuil, qu’après
-lui * faire
+lui faire
-cour. * Cette
+cour. » Cette
-plaisanterie réussit , comme
+plaisanterie réussit, comme
-générale changea ; mais les
+générale changea. Mais les
-de B***, auprès
+de ***, auprès
-conversation particulière , qu’heureusement
+conversation particulière, qu’heureusement
-vous ne
+vous
-208 LES LIAISONS connaissez pas , est
+connaissez peu, est
-encore pins adroit.
+encore plus adroit.
-le contraire , c’est
+le contraire, c’est
-ne Paime pas , que
+ne l’aime pas, que
-ses succès, &
+ses succès &
-manquait jusque-là, &
+manquait jusque là, &
-seul homme peut-être que
+seul homme, peut-être, que
-rendrez im vrai
+rendrez un vrai
-mon retour, ce
+mon retour ce
-homme noyé. Je vous promets en revanche de
+homme noyé, Je vous promets, en revanche, de
-de m’ envoyer un
+de m’envoyer un
-nouvelles et difficiles , je
+nouvelles & difficiles, je
-pas tant pris de
+pas pris tant de
-DANGEREUSES. 209 sente
+sente
-si vite que
+si vite, que
-ses bras , qu’après
+ses bras, qu’après
-Au faii , je
+Au fait, je
-vaux pas la
+vaux la
-femme hautaine , qui
+femme hautaine, qui
-qu’elle adore ?
+qu’elle m’adore ?
-précieuse amitié, &
+précieuse amitié &
-dissimule point que ce titre , qui
+dissimule pas que ce titre, qui
-de mots , & pourtant
+de mots, est pourtant
-ma lettre , &
+ma lettre, &
-d’y répandre ce désordre , qui
+d’y mettre ce désordre, qui
-peindre sentiment.
+peindre le sentiment.
-possible ; car , sans déraisonnement , point
+possible : car sans déraisonnement, point
-tendresse ;& c’est , je
+tendresse ; & c’est je
-de repos; &
+de repos ; &
-comtesse de ***, je
+comtesse de, je
-vos T. I. U
+vos
-210 CES tSJOSOUSS sublimes instructions, &
+sublimes instructions &
-sages codseils dans
+sages conseils, dans
-décisif. Sartont, défendez-vons de Préran ; & pmssé-je m jour TOUS dédommager
+décisif. Surtout, défendez-vous de Prévan ; & puissé-je un jour vous dédommager
-Adieu. De. . . ce II septembre IT LETTRE T.YXT. Le vicomte de Valmont a la ^l\rquise de Merteuil. Mon
+Adieu. De ... ce 11 septembre 17... ---- Lettre LXXI Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Mon
-chasseur n^a-t-il pas
+chasseur n’a-t-il pas
-belle, celles de
+belle, celle de
-petite Volanges : tout est resté , &
+petite Volanges, tout est resté, &
-sa sottise^ &
+sa sottise ; &
-nuit ; car
+nuit : car
-temps. L’aventure par elle-même est
+temps. L’aventure, par elle-même, est
-qu’un réchaufle avec
+qu’un réchauffé avec
-de M...» Mais
+de M***. Mais
-les femmes , je
+les femmes, je
-pas moins , quand je veux , celui
+pas moins, quand je veux, celui
-plus gai, est
+plus gai est
-bonne action^ pourvu
+bonne action, pourvu
-DANGEREUSES. 211 l donc
+J’ai donc
-elle lit ses
+elle joignait ses
-me fâiour passer
+me faisait pour passer
-: » Eh bien , j’y sens, lui
+: « Eh bien ! j’y consens, lui
-passerai G vous. — Cela
+passerai avec vous. - Cela
-me répondit, Vressac est ici. * Jusque-là, je
+me répondit-elle, Pressac est ici. » Jusques-là je
-que re une
+que lui dire une
-me a comme
+me révolta comme
-humilié ; sacrifié à Vressac, &
+humilié d’être sacrifié à Pressac, &
-pas ir :
+pas souffrir :
-donc. > circonstances
+donc. Les circonstances
-Ce ac a
+Ce Pressac a
-de Tombr^e au ite ;
+de l’ombrage au vicomte ;
-la vicomtesse ne
+la Vicomtesse ne
-le oir chez
+le recevoir chez
-bonne comavait été
+bonne Comtesse avait été
-d’y déquelques nuits.
+d’y dérober quelques nuits.
-d’abord •é de
+d’abord montré de
-rencontrer Vressac; mais le il
+rencontrer Pressac ; mais comme il
-que jaloux , il n’en s moins resté ; & la comtesse , toujours
+que jaloux, il n’en est pas moins resté : & la Comtesse, toujours
-que a connaissez , après
+que vous la connaissez, après
-le corridor,
+le grand corridor,
-d’un côté & l’amant de e, &
+d’un côté, l’amant de l’autre, &
-Le mauiestin de
+Le mauvais destin de
-logé vis. jour-là même, c’est à dire, hier, Vressac, qui,. le vous
+logé vis-à-vis. Ce jour-là même, c’est-à-dire hier, Pressac, qui, comme vous
-le vicomte, chassait lui , malgré
+le Vicomte, chassait avec lui malgré
-& tait bien
+& comptait bien
-la nuit , entre
+la nuit, entre
-la ;e, de
+la femme, de
-le jour: moi je
+le jour : mais moi, je
-212 LES LIAISONS m’occupai
+m’occupai
-la vicomtesse, ce talent commun
+la vicomtesse ce talent, commun
-les explications ; &
+les explications, &
-lendemain. Vressac fut
+lendemain. Pressac fut
-la cause; on
+la cause, on
-se justifier; le
+se justifier ; le
-la vicomtesse devint sublime. £lle s’indigna
+la Vicomtesse devint sublime. Elle s’indigna
-plaindre d’eux; &
+plaindre d’eux ; &
-que Vressac resta
+que Pressac resta
-& confus, &
+& confus ; &
-moi-même je fus tenté
+moi-même j’étais tenté
-conversation. Enfin elle
+conversation. Enfin, elle
-doux plai-
+doux plaisirs.
-DANGEREUSES. 213 sirs. Le
+Le
-désolé Vressac, qui
+désolé Pressac, qui
-m’avoir fort longuement conté ses
+m’avoir conté fort longuement ses
-en elTet; mais
+en effet ; mais
-des moyeus de
+des moyens de
-dit que logée
+dit que, logée
-chez Vressac, que
+chez Pressac que
-son appartement; & que, puisque
+son appartement ; & que puisque
-elle croyait, plus
+elle croyait plus
-chez naoi ;
+chez moi ;
-porte entr’ ouverte, &
+porte entr’ouverte &
-étions convenus. Se elle
+étions convenus ; & elle
-matin, Dans
+matin, ... Dans
-sommeil. Racine, tragédie de Britannicus. Comme
+sommeil. Comme
-pas l’idée de l’expression He désespoir
+pas d’idée de l’expression de désespoir
-la vicomtesse me
+la Vicomtesse me
-suis perdue. « Il faut con-
+suis perdue ! » Il faut convenir
-214 LES T-Tâïncnni venir qu’il
+qu’il
-mais pouvais-^ e souffrir
+mais pouvais-je souffrir
-? & devais-je,
+? Et devais-je,
-trouver nn moyen.
+trouver un moyen.
-belle amie? Voici
+belle amie ? Voici
-perçants d’eflroi, commet// voleur^ à V assassin^ etc., etc. Et
+perçants & d’effroi, comme au voleur à l’assassin, etc., Et
-premier cri j’enfoncerais
+premier cri, j’enfoncerais
-Il (allut pourtant finir par-là, &
+Il fallut pourtant finir par là. Elle cria en effet, &
-de temps, car
+de temps ; car
-vicomte et Vressac furent
+vicomte & Pressac furent
-le corridor, &
+le corridor ; &
-de sangfroid, & j’ea profitai
+de sang-froid, & j’en profitai
-qui brûlait, encore, &
+qui brûlait encore &
-terre : car
+terre ; car
-en a3rant de
+en ayant de
-sommeil léthargique en
+sommeil léthargique, en
-la portai avalent ifixé au
+la porte, avaient duré au
-DAKGBRSUSBS. 215 La vicomtesse, qui
+La Vicomtesse, qui
-son lit, me
+son lit me
-grands <lieux qu’il
+grands Dieux qu’il
-son appartement; elle
+son appartement ; elle
-veilleuse renversée, &
+veilleuse renversée &
-frayeur : mon
+frayeur ; mon
-d’une voix, &
+d’une voix ; &
-le vicomte s’en
+le Vicomte s’en
-premier rega.gner sa
+premier regagner sa
-tranquilles. Vressac, resté
+tranquilles. Pressac, resté
-la vicomtesse pour
+la Vicomtesse pour
-dire tendrement, que
+dire tendrement que
-: * Il
+: « Il
-beaucoup vengé; mais,
+beaucoup vengé ; mais,
-rendue » de fatigues, &
+rendue de fatigue, &
-veux dormir, u J’étais
+veux dormir. » J’étais
-de Vressac, &
+de Pressac, &
-je fus, à mon tour, embrassé
+je fus à mon tour embrassé
-la vicomtesse :
+la Vicomtesse :
-de Vressac me
+de Pressac me
-ses long^ Temerchnents, nous
+ses longs remerciements, nous
-nous Temettre au
+nous remettre au
-que |e m’en suis anmsé, il
+que je m’en suis amusé, il
-216 LES LIAISONS moment,
+moment,
-de Thistoire; peut-être
+de l’histoire ; peut-être
-de Phéroïne. Adieu,
+de l’héroïne ? Adieu,
-mon chasseui^ attend
+mon chasseur attend
-vous embrasser, &
+vous embrasser &
-surtout devousgarderdePrévan. Du château de., ce 15
+surtout de vous garder de Prévan. Du château de ... 15
-17... LETTRE LXXn. Le chevalier Danceny a Cécile Volanges. (Remise
+17... ---- Lettre LXXII Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges (Remise
-le 14) . P ma
+le 14.) O ma
-de Valmont! demain
+de Valmont ! demain
-cette lettre; &
+cette lettre ; &
-sans moi, vous
+sans moi vous
-heureuse et tranquille. Me pardonnezvous ?
+heureuse & tranquille. Me pardonnez-vous ?
-; ditesmoi que
+; dites-moi aussi que
-on est
+on en est
-n’est-ce pas? oui,
+n’est-ce pas ? oui,
-DANOBREUSES. 217 ai
+ai
-gravée î &
+gravée ! &
-de bonh eur, j’étais
+de bonheur, j’étais
-mon ami , il
+mon ami, il
-y parvenir que
+y réussir, que
-j’avais négligé , depuis
+j’avais négligé, depuis
-vraiment aimable , qui
+vraiment aimable, qui
-nous réunir , lorsque
+nous réunir, lorsque
-nous "a séparés.
+nous a séparés.
-m’aimiez. Ah! si
+m’aimiez. Ah ! si
-m’aimer moins... Mais
+m’aimer moins, il me serait bien plus facile d’en mourir que de m’en consoler. Mais
-la vie; &
+la vie ; &
-amour malheureux , sa
+amour malheureux, sa
-charmante amie; n’oubliez
+charmante amie ; n’oubliez
-rendre parfaitement heureux. Écoutez le
+rendre heureux, parfaitement heureux. Ecoutez le
-mon cœur , &
+mon cœur, &
-218 LES LIAISONS Le vicomte de Valmont a Cécile Volanges. (Jointe
+Lettre LXXIII Du Vicomte de Valmont à Cécile Volanges (Jointe
-la précédente.) Uami qui
+la précédente) L’ami qui
-ce xju’il vous
+ce qu’il vous
-pour écrire , &
+pour écrire, &
-main gauche , une
+main gauche, une
-de papier , de
+de papier, de
-vous n’en trouvez pas de plus sûre. Il
+vous ne lui trouvez pas un asile plus sûr. Il
-vous offenser , s’il
+vous offenser, s’il
-le cercle , & <ie ne
+le cercle, & de ne
-comme une enfant.
+comme un enfant.
-& pouvoir travailler
+& travailler
-son am &
+son ami &
-vous parler , quand
+vous parler, quand
-y parvenir , si
+y parvenir, si
-finit parvousassurer que
+finit par vous assurer que
-vous voulez lui donner votre
+vous lui donnez votre
-DANGEREUSES. 219 deux personnes , dont
+deux personnes, dont
-& Taotre lui
+& l’autre lui
-château de.. ., ce 14
+château de... 14
-17... LETTRE LXXrV. La marquise de
+17... ---- Lettre LXXIV De la Marquise de
-au vicomte i^e Valmont. Eh
+au Vicomte de Valmont Eh
-depuis quand , mon
+depuis quand, mon
-? Ce Pré van est
+? ce Prévan est
-Je Fai rencontré souvent , ce
+Je l’ai rencontré souvent, ce
-vainqueur ; à peine l’avaisje regardé
+vainqueur : à peine l’avais-je regardé
-faire attention, pai réparé
+faire attention. J’ai réparé
-à l’Opéra , presque
+à l’Opéra, presque
-mais très-joli , des
+mais très joli ; des
-! Il doit
+! il doit
-veut m’ avoir ! assurément
+veut m’avoir ? assurément
-plaisir. Sérieusement j’en ai fantaisie , &
+plaisir. Sérieusement, j’en ai fantaisie, &
-réussiront. Voici le
+réussiront. Voilà le
-de moi , à
+de moi, à
-de l’Opéra , & j’ai donné , très-haut , rendez-vous
+de l’Opéra, & j’ai donné, très haut, rendez-vous
-la marquise de .... pour
+la Marquise de *** pour
-la maréchale. C’est, je crois, la
+la Maréchale. C’est je crois la
-le rencon-
+le rencontrer.
-220 I.HS LIAISONS trer. Je
+Je
-ne m* ait entendue.... Si
+ne m’ait entendue... Si
-pas venir? Mais, dites-moi donc, croyezvous qu’il y vienne? Savez-vous
+pas venir ? Mais, ditez-moi donc, croyez-vous qu’il y vienne ? Savez-vous
-vient pas , j’aurai
+vient pas, j’aurai
-me sitivre; &, ce
+me suivre ; & ce
-étonnera davantage , c’est
+étonnera davantage, c’est
-Il veut , dit’-il, crever
+Il veut, dit-il, crever
-suis décidée , &
+suis décidée, &
-Oh çà , convenez
+Oh ! çà, convenez
-grand succès? Mais que voulez-vous? je
+grand succès ? Mais que voulez-vous ? je
-si longtemps! Il
+si longtemps ! Il
-se présente; puis-je mêla refuser
+se présente ; puis-je me la refuser
-la peine? en
+la peine ? en
-plus agréable , dans
+plus agréable, dans
-ce mot? Vous-même , vous
+ce mot ? Vous-même, vous
-justice : vous
+justice ; vous
-le louer , vous
+le louer, vous
-Eh bien! je
+Eh bien ! je
-vous deux: mais
+vous deux : mais
-juge intègre , &
+juge intègre, &
-votre adversaire? Allons , exécutez-vous
+votre adversaire ? Allons, exécutez-vous
-; & , pour commencer, apprenez-moi , je
+; &, pour commencer, apprenez-moi, je
-DANGEREUSES. 221 triple
+triple
-à Genève , &
+à Genève, &
-empêché dé me
+empêché de me
-tôt ; songez que rkn de
+tôt songez que rien de
-qui Vin-’ iéresse ne n^est étranger.
+qui l’intéresse ne m’est étranger.
-vous devez aux
+vous deviez aux
-vous ! ne
+vous ? ne
-votre présidente, quand
+votre Présidente, quand
-avaient éloigné? n’est-ce
+avaient éloigné ? n’est-ce
-vos mains de
+vos mains, de
-de madame de
+de Mme de
-qu’à choisir : tout
+qu’à choisir, tout
-moi que
+moi puisque c’est à votre voyage, que
-la vicomtesse. J’en
+la Vicomtesse. J’en
-assez contente: mais,
+assez contente : mais,
-vous dites , il
+vous dites, il
-à l’éclat , il
+à l’éclat, il
-222 I<ES LIAISONS Pai d’ailleurs à m*en plaindre.
+J’ai d’ailleurs à m’en plaindre.
-trouve pins jolie
+trouve plus jolie
-ne voudrais; &
+ne voudrais ; &
-elle ; or , il
+elle : or, il
-commode , que
+commode que
-peut pins voir
+peut plus voir
-femme-là. Adieu , vicomte ;
+femme-là. Adieu, Vicomte ;
-que , placé
+que placé
-à m’ occuper du
+à m’occuper du
-septembre 17.^ LETTRE LXXV. Cécile Volanges a Sophie Carnay, (Nota. — Bans cette
+septembre 17... ---- Lettre LXXV De Cécile Volanges à Sophie Carnay Nota. Dans cette
-compte avee le
+compte dans le
-les événements que
+les événemens que
-la an de
+la fin de
-première partie, lettre LIX et suivantes. On
+première partie. On
-cette répétition . Elle
+cette répétition. Elle
-du vicomte de Valmont, et elle s’exprime ainsi :) Je
+du Vicomte de Valmont, & elle s’exprime ainsi. ... Je
-de mal; mais
+de mal ; mais
-de bieii , &
+de bien, &
-c’était an milieu
+c’était au milieu
-rien tu; il
+rien vu ; il
-DAIfaBREXTSES. 223 prévenue
+prévenue
-rien : mais
+rien ; mais
-attendrai. J*ai déjà
+attendrai. J’ai déjà
-compris comment il
+compris comme il
-je fisse pour
+je fisse, pour
-songe pas; &
+songe pas ; &
-de maman, que
+de Maman, que
-ne connais pas,
+ne connaissais pas,
-Valmont, quoiqu’il ait
+Valmont, quoi qu’il ait
-à Paris; cela
+à Paris ; cela
-lui parler; &
+lui parler ; &
-que madame de
+que Mme de
-embarrassée. Avec Danceny
+embarrassée. Et avec Danceny
-me le reproche
+me la reproche
-présent, et je
+présent, & je
-224 LES LIAISONS dire
+dire
-seule fois combien je Paime. M.
+seule fois, combien je l’aime. M.
-soit possible (i). Adieu,
+soit possible. Adieu,
-Du château, de... ce 14 septembre 17.. LETTRE I.XXVI. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Ou
+Du château de... 14 septembre 17... Lettre LXXVI Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Ou
-délire très-dangereux. Si
+délire très dangereux. Si
-vraiment très-eiîrayé ; &quoi que
+vraiment très effrayé ; & quoi que
-DANGEREUSES. 225 J’ai
+J’ai
-pas us avancé ; car,
+pas plus avancé : car,
-sens iturel qu’elle
+sens naturel qu’elle
-moyen. Qu’avez)us donc voulu dire?. Est-ce
+moyen. Qu’avez-vous donc voulu dire ? Est-ce
-donner nt de soins contre
+donner tant de soin contre
-peu redoutable? ais, dans
+peu redoutable ? mais, dans
-Prévan >t réellement aimable; il
+Prévan est réellement aimable ; il
-le oyez ;
+le croyez ;
-d’occuper beau)up de
+d’occuper beaucoup de
-parler ans le
+parler dans le
-servant e la
+servant de la
-peu e femmes
+peu de femmes
-répondre, arce que
+répondre, parce que
-finesse, icune ne
+finesse, aucune ne
-Or, DUS savez
+Or, vous savez
-parler d’alour, finit
+parler d’amour, finit
-se 9nduire comme
+se conduire comme
-à Btte méthode
+à cette méthode
-perfectionnée, d’ap eler souvent
+perfectionnée, d’appeler souvent
-témoignage e leur défaite; &
+témoignage de leur défaite ; &
-l’avoir u. Je
+l’avoir vu. Je
-; ar jamais
+; car jamais
-Prévan : mais enfin ous y étions six, &
+Prévan ; mais enfin nous y étions six : &
-de P tout
+de P..., tout
-se royant bien
+se croyant bien
-ce ui n’était
+ce qui n’était
-conversation ;énérale, nous
+conversation générale, nous
-& omme quoi
+& comme quoi
-ce T. I. \^
+ce
-226 LES LUISONS qui
+qui
-même temps; &
+même temps ; &
-ce ^ qu’elle
+ce qu’elle
-qu’il iuijoli, très-joli^ comme
+qu’il fût joli, très joli, comme
-dites vousmême ?
+dites vous-même ?
-que vm vous plaisez quelque/ois à récompenser , sans autn motif
+que vous vous plaisez quelquefois à récompenser, sans autre motif
-bien faites? ou
+bien faites ? ou
-? ou que sais-j e ? puis-j e deviner
+? ou... que sais-je ? puis-je deviner
-tête d’ une femme,
+tête d’une femme,
-mon texte : qu’avez-vous
+mon texte, qu’avez-vous
-sujet. ^ Ah
+sujet. Ah
-crois temr le
+crois tenir le
-de l’éwi^me :
+de l’énigme :
-DANGEREUSES. 227 est
+est
-lui préparez J’approuve
+lui préparez. J’approuve
-exige pourtaat de
+exige pourtant de
-savez ccHnme moi
+savez comme moi
-vos ressources? Tenez,
+vos ressources ? Tenez,
-sont les
+sont toujours les
-mais qusnd je
+mais quand je
-un chef-d’œuvre , cent
+un chef-d’œuvre, cent
-chose ! je
+chose ? je
-bien remarqué^ de
+bien remarqué, de
-228 LES LIAISOKS quoi m’ exercer dans
+quoi m’exercer dans
-j’en réponds; elle
+j’en réponds ; elle
-de madame de
+de Mme de
-par moi-même; & pour m’ assurer de voiries premiers
+par moi-même ; & pour m’assurer de voir les premiers
-un dénoûment. Ayant
+un dénouement. Ayant
-en -entrant pour
+en entrant pour
-coup d’oeil la
+coup d’œil la
-le dépitde madame de
+le dépit de Mme de
-le dosa la
+le dos à la
-de Rosemonde; &
+de Rosemonde ; &
-alors zssez avancé
+alors assez avancé
-DANGEREUSES . 22^ âme , le
+âme, le
-ses sentiments y s^y peignirent
+ses sentiments, s’y peignirent
-me misa table
+me mis à table
-de mieux, que
+de mieux que
-sous prétexte
+sous le prétexte
-de Voîanges voulut
+de Volanges voulut
-sans crainte à
+sans contrainte à
-l’infernale Voîanges, pressée
+l’infernale Volanges, pressée
-mouvement général; &
+mouvement général ; &
-petite Voîanges &
+petite Volanges &
-de T...., &
+de T..., &
-que de nous faire TeçXtx îcs^^ ^^»
+que nous faire rester avec elle.
-230 LES LIAISONS Dès
+Dès
-que madame de
+que Mme de
-sa confiance; je
+sa confiance ; je
-J’y trouvai ma
+J’y trouvais ma
-figure angélique; puis,
+figure angélique ; puis,
-la tête.... Ma
+la tête... Ma
-ce nouvetkM pUlslr occupait
+ce nouveau plaisir occupait
-DANGEREUSES. 231 tout
+tout
-après m’ être assuré
+après m’être assuré
-nos yeux, accoutumés
+nos yeux accoutumés
-j’eusse regardé ses
+j’eusse remarqué ses
-remettre ia lettre
+remettre la lettre
-geâe fortemânt procooc^ lui ôrexs mfjn compra}dre qn;*3 fallait
+geste fortement prononcés lui firent enfin comprendre qu’il fallait
-le paqizet dan^ sa
+le paquet dans sa
-la joomée n’exit rien d*mtëresà3iit. Ce qm s’est posé depuis amèxiera p^zt-être des éyàiements dont toqs serez contente, an m<Mns poor ce qui it^;arde votre
+la journée n’eut rien d’intéressant. Ce qui s’est passé depuis amènera peut-être des événements dont vous serez contente, au moins pour ce qui regarde votre
-; maïs îl Tant mieux emj^oyer son
+; mais il vaut mieux employer son
-à exécnter ses projets qif à les
+à exécuter ses projets qu’à les
-Voilà d’aillem^ la hnitième page
+Voilà d’ailleurs la huitième page
-j’en sois fatigaé ; ainsi, adien. Vous
+j’en suis fatigué ; ainsi, adieu. Vous
-à Danceny (i). pai eu aussi rme réponse
+à Danceny. J’ai eu aussi une réponse
-le leademain de
+le lendemain de
-deux litres. Vons les
+deux lettres. Vous les
-toute pers<Mme désintéressée.
+toute personne désintéressée.
-me parlez de
+me reparlez de
-de... ce 17 septembre 17.. LETTRE IiXXVn. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. D’où
+de... 17 septembre 17... Lettre LXXVII Le Vicomte de Valmont à la Présidente de Tourvel D’où
-venir, madame, le
+venir, Madame, le
-s’est p^ retrouvée.
+s’est pas retrouvée.
-DANGEREUSES. 233^ mettez
+mettez
-? Comment se
+? comment se
-un heureux hasard me
+un hasard heureux me
-vos amis , que
+vos amis, que
-rester près de
+rester auprès de
-regard ! &
+regard ? &
-ayez voulu moins m’en
+ayez moins voulu m’en
-je perdrais à
+je perdais à
-perdue depuis? me
+perdue depuis ? me
-me punirez-vous de
+me puniriez-vous de
-franchise t ne
+franchise ? ne
-de l’autre? En
+de l’autre ? En
-mon amie^ que
+mon amie, que
-mon cœur? n’est-ce
+mon cœur ? n’est-ce
-pu mé croire
+pu me croire
-& peut-^ être celle
+& peut-être celle
-abuser utilement? Voudriez- vous enfin,.
+abuser utilement ? Voudriez-vous enfin,
-234 LES LIAISONS par
+par
-plus d’indulgence? Je
+plus d’indulgence ? Je
-quelle fatalité chaque
+quelle fatalité, chaque
-pu aifaiblir, que
+pu affaiblir, que
-d’être injuste? Apprenez-moi
+d’être injuste ? Apprenez-moi
-DANGEREUSES. S35 LETTRE LXXVIII. i.a présidente de tourvel au vicomte de Valmont. Vous paraissez, monsieur, surpris
+Lettre LXXVIII La Présidente de Tourvel au Vicomte de Valmont Vous paraissez, Monsieur, surpris
-puisse m’ empêcher de
+puisse m’empêcher de
-de moi; il
+de moi ; il
-236 LES LIA]SO!CS A
+A
-la prudence; &
+la prudence ; &
-de m’ entretenir d’un
+de m’entretenir d’un
-motif cour les
+motif pour les
-DANGEREUSES. 237 rant l’occasion
+offrant l’occasion
-moins en. partie, a demande
+moins en partie. Ma demande
-crûtes .s devoir
+crûtes pas devoir
-droit ; mon
+droit de mon
-me :mander une
+me demander une
-je n’auis pas
+je n’aurais pas
-avez obtele. Des
+avez obtenue. Des
-n’en ez tenu
+n’en avez tenu
-été telle, le chacune
+été telle que chacune
-ne us vous répondre. C’est, dans
+ne plus vous répondre. C’est dans
-où ►tre obstination
+où votre obstination
-éloigner de moi, le, par’ une
+éloigner entièrement de moi, que, par une
-j’ai nté le
+j’ai tenté le
-vous i rapprocher
+vous en rapprocher
-un ntiment honnête? Vous méprisez l’amitié; & dans :tte folle
+un sentiment honnête ? Vous méprisez l’amitié ; & dans cette folle
-malheurs la
+malheurs & la
-des ictimes. Aussi
+des victimes. Aussi
-vos démarches qu’inconséquent ms vos
+vos démarches, qu’inconséquent dans vos
-ou utôt vous
+ou plutôt vous
-après ^oir consenti
+après avoir consenti
-revenez i sans
+revenez ici sans
-être rappelé; sans
+être rappelé ; sans
-prières, 3ur mes
+prières, pour mes
-m’en révenir, vous
+m’en prévenir, vous
-de m’ exposer à une irprise dont
+de m’exposer à une surprise dont
-assurément, irait pu
+assurément, aurait pu
-moi, \r les
+moi, par les
-moment ’embarras que
+moment d’embarras que
-aviez îalt iv3â\.xe,\ovcv ^^ Oa^-tOc^^x en
+aviez fait naître, loin de chercher à en
-le dissipet, \oms ^nc-’l^i^^^^’^^^’^’^^
+le dissiper, vous avez paru mettre
-238 LBS LIAISONS tous VOS soins
+tous vos soins
-les autres; &
+les autres ; &
-de moi; si
+de moi ; si
-mes regards; &,
+mes regards ; &,
-incompréhensible, tous fixez
+incompréhensible, vous fixez
-mes procédés! &
+mes procédés ! &
-je chéris; &
+je chéris ; &
-DANGEREUSES. 239 trouvais
+trouvais
-Adieu, monsieur. De. .. ce
+Adieu, Monsieur. De... ce
-septembre 17. . . LETTRE LXXTX. Le vicomte de Valmont a la marquise de Merteuil. Je
+septembre 17... Lettre LXXIX Du Vicomte de Valmont à la Marquise de Merteuil Je
-On déjeûnera au plus tôt dans
+On déjeunera au plutôt dans
-du très-joli Prêvan. Comment
+du très joli Prévan. Comment
-timidité ; mais
+timidité : mais
-cour nombreuse^ dûwt t.Us&
+cour nombreuse dont elles
-240 LES LUISONS partageaient
+partageaient
-plus forte, &
+plus forte ; &
-Nos agréables
+Nos plus agréables
-de discorde; & moi-même je
+de discorde ; & moi-même, je
-où là comtesse de... s’éleva
+où la comtesse de *** s’éleva
-des ’ confidences.
+des confidences.
-des insêparabUi (ainsi
+des inséparables (ainsi
-trois amants , exempts
+trois Amants, exempts
-alla lïiême jusqu’à
+alla même jusqu’à
-fonction. îauy., i^ evwe^V ^^’^’^ ^S^tS. ^*<ra x’~* vAtv.cm;c, oc. ii «iveiicut ul ■■|||||ÉW|||^ ou iau^
+fonction. Ces bruits, vrais ou faux, n’eurent pas l’effet qu’on s’en était promis. Les trois couples, au contraire,
-DANGEREUSES. 241 sentirent
+sentirent
-de tenir tête
+de faire tête
-en éloges. Comme
+en éloge. Comme
-l’enthousiasme gagna; il
+l’enthousiasme gagna ; il
-des rois, plus
+des Rois, plus
-de distractions ;
+de distraction ;
-intimité ; mais
+intimité : mais
-à l’assldw. T. /. V^
+à l’assidu
-242 LBS LIAISONS Prévan,
+Prévan,
-sentit facilement que
+sentit que
-se perdre ; que
+se perdre, que
-première infidèle, eiOaroucherait la
+première infidèle effaroucherait la
-nouvel amant, &
+nouvel Amant, &
-grands principes; enfin,
+grands principes ; enfin,
-jalousie ramènerait. à
+jalousie ramènerait à
-craindre. Toutfdt devenu
+craindre. Tout fût devenu
-projet ; chaque
+projet : chaque
-était intéressée; chaque
+était intéressée ; chaque
-prît delà célébrité.
+prît de la célébrité.
-la cour &
+la Cour &
-partageait l’honneur, &
+partageait l’honneur &
-La seule difficulté
+La vraie difficulté
-tardive : en
+tardive ; en
-des démarches &
+des démarches, &
-trois maris.
+trois maris,
-DANGEREUSES. 243 Tun était
+l’un était
-ses cheveux; chacune
+ses cheveux ; chacune
-sacrifice, et consentit,
+sacrifice, & consentit,
-toute à. Prévan : la
+toute à Prévan ; la
-mari fut absent î &
+mari était absent ; &
-berger. Prévan qui
+berger. Prévan, qui
-porte et y
+porte & y
-assure vin^-quatre heures
+assure vingt-quatre heures
-244 LES LIAISONS douter
+douter
-lui trois
+lui les trois
-les rendezvous au
+les rendez-vous au
-s’est-il vanté depuis,
+s’est-il vanté, depuis,
-gage et le
+gage & le
-vous le jugez
+vous jugez
-preuves manquent à l’histoire ; tout
+preuves manquant à l’histoire, tout
-des prodiges, &
+des prodiges ; &
-leur rencontre, &
+leur rencontre &
-& Jeur tint ce discours qu’on
+& leur tint ce discours, qu’on
-rendu fidèlement.
+rendu fidèlement :
-DANGEREUSES. 245 tt Messieurs,
+« Messieurs,
-trouvant rassem • blés ici,
+trouvant rassemblés ici,
-trois le même sujet de
+trois les mêmes sujets de
-suis M prêt
+suis prêt
-qui des trois tentera
+qui tentera
-amené u ici
+amené ici
-second nvtémoins. Je
+second ni témoins. Je
-pour » l’offense, je
+pour l’offense ; je
-point pDur la réparait tion. « Puis
+point pour la réparation. » Puis
-: » Je
+: « Je
-sept et le va; u mais quelque soit
+sept & le va ; mais quel que soit
-on atoujours a assez vécu quand
+on a toujours assez vécu, quand
-hommes. « Pendant
+hommes. » Pendant
-laissait pas la
+laissait plus la
-pas, conu tinua-t-il donc,
+pas, continua-t-il donc,
-passer M m’a
+passer m’a
-vous M de
+vous de
-donné * mes
+donné mes
-; » faites-moi
+; faites-moi
-l’accepter. Déjeunons enu semble, et surtout déjeunons gaiement.
+l’accepter. Déjeûnons ensemble, & surtout déjeûnons gaiement.
-semblables bagatelles; mais elles u ne
+semblables bagatelles, mais elles ne
-notre humeur » Le déjeuner fut
+notre humeur. » Le déjeûner fut
-n’humilier aiicunde ses
+n’humilier aucun de ses
-mêmes succès , &
+mêmes succès, &
-246 LES LIAISONS échapper
+échapper
-de soi-même : aussi le
+de soi-même. Aussi le
-d’honnêtes gejis se
+d’honnêtes gens se
-la cordialité; le
+la cordialité ; & le
-la fortifia; si
+la fortifia ; si
-fut pas assez
+fut plus assez
-réserve. Prévan qui, sans doute, aimait
+réserve. Prévan, qui sans doute aimait
-ce dénoûment que
+ce dénouement là que
-trois Il offensés,
+trois offensés,
-en Il offre
+en offre
-je ressens , comme vousII mêmes, une
+je ressens, comme vous-mêmes, une
-partagerais ; car si Il chacun
+partagerais : car si chacun
-Votre queII relie devient
+Votre querelle devient
-mienne. Acceptez pour
+mienne. Acceptez, pour
-un Il souper
+un souper
-pas difII férer plus
+pas différer plus
-vengeance. « On
+vengeance. » On
-expliquer ; mais
+expliquer : mais
-: » Mesy sieurs, répondit-il,
+: « Messieurs, répondit-il,
-que M j’avais
+que j’avais
-sur Il moi ." Tous consentirent; &
+sur moi. » Tous consentirent ; &
-promesses. Celui-ci, sans
+promesses. Celui-ci sans
-l’usage, visilet s^s yvomnOAss çû\!k5a^€tes.
+l’usage, visiter ses nouvelles conquêtes.
-DANGEREUSES. 247 Il
+Il
-en tête-à-t^e à
+en tête-à-tête à
-quelques difficultés; mais que rèste-t-il à
+quelques difficultés ; mais que reste-t-il à
-le rendezvous à
+le rendez-vous à
-conjurés, et tous
+conjurés, & tous
-conduit jusque dans
+conduit jusques dans
-; puis , disparaissant
+; puis, disparaissant
-des aventures, rendait,
+des aventures rendait,
-grâce ;^ &
+grâce ; &
-solitaire , &. la scène restée
+solitaire ; & la scène, restée
-même dénoûment. Chacune
+même dénouement. Chacune
-seule enjeu. Leur
+seule en jeu. Leur
-du souper,, les
+du souper, les
-milieu de tous, eut
+milieu d’elles, eut
-248 LBS LIAISONS cruauté de faire aux trois infidèles des
+cruauté de leur faire des
-peu après la
+peu à peu la
-se livrèrent , les
+se livrèrent, les
-le cœur; mais
+le cœur ; mais
-jusqu’au matin; &
+jusqu’au matin ; &
-croire pardonnées; mais
+croire pardonnées : mais
-leurs légères maîtresses, ils
+leurs infidèles maîtresses ils
-de Pré van ;
+de Prévan ;
-& j’attends, avec impatience, une
+& j’attends avec impatience une
-; méfiez- vous des
+; méfiez-vous des
-suffit pas, qu’une
+suffit pas ; qu’une
-Souffrez enfin que
+Souffrez enfin, que
-DANGEREUSES. 249 Adieu.
+Adieu.
-raisonnable. De... ce 18 septembre 17. . . LETTRE LXXX. Le chevalier Danceny a Cécile Volanges. Cécile,
+raisonnable. Du château de... le 18 septembre 17... ---- Lettre LXXX Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges Cécile,
-viendra le
+viendra donc le
-nous revoir? qui
+nous revoir ? qui
-de vous? qui
+de vous ? qui
-force et le courage? Jamais,
+force & le courage ? Jamais,
-voir mettre de terme! Valmont qui
+voir de terme ! Valmont, qui
-on en est
+on est
-m’en parlez-pas; serait-ce
+m’en parlez pas ; serait-ce
-le désir? Ah
+le désir ? Ah
-jamais ; mais cet amour, qui fait le
+jamais : mais cet amour qui faisait le
-ne veux plus vivre ainsi; il
+ne peux plus vivre ainsi, il
-Quand \e ixve
+Quand je me
-250 LES LIAISONS lève,
+lève,
-: Je
+: « Je
-pas. Je
+pas. » Je
-en disant: Je
+en disant : « Je
-vue. Les journées si
+vue. » Les journées, si
-est désespoir; &
+est désespoir ; &
-mes plaisirs! Ajoutez à
+mes plaisirs ! ajoutez à
-peines mortelles, mon
+peines mortelles mon
-sans cesse , &
+sans cesse, &
-vos chagrins; si
+vos chagrins ; si
-pas ainsi quand
+pas ainsi, quand
-que moi. Tout
+que moi ! Tout
-de l’absence; le
+de l’absence ; le
-de vous, m’approchait
+de vous m’approchait
-j’en faisais, ne
+j’en faisais ne
-de vous; si
+de vous ; si
-cultivais quelque talent, j’espérais
+cultivais quelques talents, j’espérais
-à tout; partout
+à tout ; partout
-aviez Favantage. Chaque
+aviez l’avantage. Chaque
-nouveau, & chaque
+nouveau, chaque
-le tribat à
+le tribut à
-DANGEREUSES. 251 A présent,
+À présent,
-privations étemelles, &
+privations éternelles, &
-Valmont diminue, que
+Valmont diminue & que
-nous séparent,. & cet espace si
+nous séparent, & cet espace, si
-& quand pour
+& quand, pour
-sont devenus, surtout,
+sont devenus surtout,
-si tendres, 8c qui
+si tendres &, qui
-les jours? Quelquefois,
+les jours ? Quelquefois,
-des devoirs; que
+des devoirs ; que
-pas alors? par
+pas alors ? par
-mes raisons? Et
+mes raisons ? Et
-un mérite; je
+un mérite ; je
-l’accorder. Mhis enfin
+l’accorder. Mais enfin
-est cette demande
+est donc ma demande
-vous renouveler &
+vous renouveller &
-mes maux.Vous m’ aimeZ|^ vous m’aimerez toujours, je
+mes maux. Vous m’aimez, vous m’aimerez toujours ; je
-en douter; mais
+en douter ; mais
-est aCCteuse, &.
+est affreuse, &
-252 LKS LIAISONS je
+je
-Cécile. Paris, ce IS septembre 17. . . LETTRE liXXXI. La marquise de
+Cécile. De Paris, ce 18 septembre 17... ---- Lettre LXXXI La Marquise de
-au vicomte de Valmont. Que
+au Vicomte de Valmont Que
-sur vous! &
+sur vous ! &
-me conduire? Ah! mon
+me conduire ! Ah ! mon
-à moi! Non, tout Porgueil de
+à moi ! Non, tout l’orgueil de
-vrai, vicomte, vos
+vrai, Vicomte, vos
-de Phumeur, &
+de l’humeur, &
-votre présidente, vous m’ étaliez comme
+votre Présidente, vous m’étaliez comme
-timide qui
+timide & qui
-l’effort subliiae de
+l’effort sublime de
-DANGEREUSES . 253 enfants qui tous deux brûlent
+enfants qui, tous deux, brûlent
-actions d’éclat , pour
+actions d’éclat, pour
-doctoral, qu’/7 vaut
+doctoral, qu’il vaut
-projets qu^à les raconter; cette
+projets qu’à les raconter ; cette
-que j’aie besoin
+que j’ai besoin
-une fantaisie; en vérité, vicomte , c’est
+une fantaisie ! en vérité, Vicomte, c’est
-en vous. Et
+en vous ! Et
-fois t Vous
+fois ? Vous
-de femmes; mais
+de femmes : mais
-avez-vous eu à vaincre? quels
+avez-vous eues à vaincre ? quels
-à surmonter? où
+à surmonter ? où
-du hasard; des
+du hasard ; des
-de l’esprit, à
+de l’esprit à
-au besoin; une
+au besoin ; une
-: car, pour
+: car pour
-moi ; mais
+moi : mais
-que vous? Eh
+que vous ? Eh
-votre présidente vous
+votre Présidente vous
-254 LES LIAISONS Croyez-moi, vicomte, on
+Croyez-moi, Vicomte, on
-précaution. Pour vous
+précaution. En effet, pour vous
-usage t Supposons,
+usage ! Supposons,
-nous vaincre, que
+nous vaincre que
-réserve r ce
+réserve : ce
-heureuses encore si, dans
+heureuses encore, si dans
-du lendemain. Mais
+du lendemain ! Mais
-la soulever? Ce
+la soulever ? Ce
-qu’elle accor-
+qu’elle accordait
-DANGEREUSES ^55 dait à
+à
-s’ouvrent encor, quand
+s’ouvrent encor quand
-avec adresse ces
+avec adresse, ces
-ennemi, eUe est sans ressources, s’il
+ennemi, elle est sans ressource, s’il
-générosité : &
+générosité ; &
-espérer en lui,
+espérer de lui,
-d’en manquer? Sans doute, vous
+d’en manquer ? Sans doute vous
-Si cependant vous
+Si pourtant vous
-redoutables le jouet de
+redoutables les jouets de
-mes fantaisies, ôter
+mes fantaisies ; ôter
-la volonté, aux
+la volonté de me nuire, aux
-puissance de me nuire ;
+puissance ;
-moi Ces tyrans dôtrônôs devenus
+moi ces tyrans détrônés devenus
-pas (1) On ne sait si ce vers, ainsi que celui qui se trouve cidevant. Se» bras s’ouvrent encor, 4uand son cœur est fermé, sont des citations d’ouvrages peu comius, ou s’ils font partie de la prose de madame de Merteuil. Ce qui le ferait croire, c’est la multitude de fautes de ce genre qui se trouvent dans toutes les lettres de cette correspondance. C/ôUes du chevalier Danceny sont les seules qui en soient exemptes: peut-être que comme il s’occupait quelquefois de poésie, son oreille plus exercée lui faisait éviter plus facilement ce défaut.
+pas
-256 LES LIAISONS dû
+dû
-inconnus jivsqu’à moi
+inconnus jusqu’à moi
-à sentiment; dont
+à sentiments, dont
-leur tête; qui
+leur tête ; qui
-le plaisir, en
+le plaisir en
-l’unique dépositaire; &,
+l’unique dépositaire ; &,
-le prêtre le
+le prêtre, le
-qui ne sont dus qu’à
+qui n’est dû qu’à
-besoin consentira se
+besoin consentir à se
-nommez sensibles^ &
+nommez sensibles, &
-facilement & avec tant de puissance ;
+facilement de toute l’existence ;
-même lorsqu’elles n’en jouissent pas; &, s’ abandonnant sans
+même alors qu’elles n’en jouissent pas ; & s’abandonnant sans
-lettres si
+lettres brûlantes, si
-à écrire. &
+à écrire ; &
-imprudentes, qui, dans
+imprudentes, qui dans
-actuel , ne
+actuel ne
-ennemi futur. Mais
+ennemi futur ! Mais
-femmes inconsidérées? Quand
+femmes inconsidérées ? Quand
-vue m’ écarter des
+vue m’écarter des
-suis prescrites, &
+suis prescrites &
-DANGEREUSES . 257 principes? Je dis
+principes ? je dis
-dessein ; car
+dessein : car
-au hasard , reçus
+au hasard, reçus
-examen , &
+examen &
-s’empressait à me
+s’empressait de me
-à m’ instruire, m’apprit
+à m’instruire, m’apprit
-dissimuler ; forcée
+dissimuler : forcée
-aux yeuxde c$ux qui
+aux yeux qui
-miens àmon-gré : j’obtins
+miens à mon gré ; j’obtins
-regard (^strajt que vous
+regard distrait que depuis vous
-la sérénité, même
+la sécurité, même
-de peine, pour
+de peine pour
-ma physionomie, cette
+ma physionomie cette
-encore, et presque
+encore, & presque
-intérêt ; T. I. U
+intérêt :
-258 LES LIAISONS mais
+mais
-formes différentes; sûre
+formes différentes ; sûre
-des physionomies; &
+des physionomies ; &
-coup d’œil pénétrant,
+coup d’oeil pénétrant,
-ses plaisirs; mais
+ses plaisirs : mais
-DANGEREUSES. 259 ouvrage.
+ouvrage.
-seule fermentait; je ne désirais pas de
+seule fermentait ; je n’avais pas l’idée de
-savoir : le
+savoir ; le
-cet objet, sans
+cet objet sans
-mon parti; je surmoi>tai ma petite honte; &
+mon parti ; je surmontai ma petite honte ; &
-fait totit ce qttefont les
+fait tout ce que font les
-ne savais en vérité quelle
+ne savais, en vérité, quelle
-de m’ éclairer ; mais
+de m’éclairer : mais
-bon père me -fit le
+bon Père me fit le
-être extrême, &
+être extrême ; &
-pour moi , ma
+pour moi, ma
-si crueUe ou i douce,
+si cruelle ou si douce,
-260 LES LIAISONS à
+à
-plaire ; mais
+plaire : mais
-par instinct,, que
+par instinct, que
-ma confian ce que
+ma confiance que
-seul quej’étais sensible,
+seul que j’étais sensible,
-fut parla suite
+fut par la suite
-confiance : j’y
+confiance ; j’y
-je le louais avec
+je jouais avec
-monde, &je me livrai tout entière
+monde, & me livrai toute entière
-futiles. Mais, au
+futiles. Mais au
-Merteuil m’ ayant menée
+Merteuil m’ayant menée
-l’abri de tout soupçon,
+l’abri du soupçon,
-l’amour, que l’on nous
+l’amour, qu’on nous
-la ville, où il veyiait chercher
+la ville où il revenait chercher
-tout prendre je
+tout prendre, je
-DANGEREUSES. 2C1 donner
+donner
-vous la supposez.
+vous supposez.
-les philosophes; je
+les philosophes ; je
-son xécution; j’espérai
+son exécution ; j’espérai
-à m’ ennuyer de
+à m’ennuyer de
-me raccommodât avec
+me raccommoda avec
-ne «pouvait feindre ce sentiment; je
+ne pouvait feindre ce sentiment ; je
-succès ; mais
+succès : mais
-202 LBS LIAISONS mon bonheur, ce
+mon bonheur ce
-plus agréables; ils
+plus agréables : ils
-les refuser, mais
+les refuser ; mais
-je perdais dans
+je passais dans
-tracasseries intérieures, le
+tracasseries intérieures le
-ma réputation, le
+ma réputation le
-n’étant emportée, par
+n’étant emportée par
-mes pas, &
+mes pas &
-ces femmes qui,
+ces femmes, qui,
-mes apolo-
+mes apologistes ;
-DANGEREUSES. 263 gistes ; &
+&
-ce .qu’elles appelaient
+ce qu’elles appelaient
-les amants; &
+les amants ; &
-grand théâtre, les
+grand théâtre les
-renom d’.nvincible. Pour
+renom d’invincible. Pour
-préféré. Mais celui-là,
+préféré. Mais, celui-là,
-ont été ainsi toujours
+ont été, ainsi, toujours
-le même avant
+le même, avant
-264 LES LIAISONS OU après
+ou après
-choix que de me laisser
+choix ; que de le laisser
-Ces précautions, & celle de
+Ces précautions & celles de
-ne délivrer jamais
+ne livrer jamais
-importe qu’il ne
+importe qui ne
-important. Eh ! de combien
+important. De combien
-nos Samson modernes ne
+nos Samsons modernes, ne
-ciseau ?& ceux-là,
+ciseau ! Et ceux-là,
-les craindre; ce
+les craindre ; ce
-quelquefois. Plus* souple
+quelquefois. Plus souple
-l’idée flatteuse, &
+l’idée flatteuse &
-chacun conserve, d’avoir
+chacun conserve d’avoir
-DANGEREUSES. 265 sans
+sans
-! Eh bitn, rappelez-vous
+! Hé bien ! rappelez-vous
-avant ae vous avoir Vu. Séduite
+avant de vous avoir vu. Séduite
-je brû’ais de
+je brûlais de
-mal tissu. A
+mal tissé. A
-je vçus ai
+je vous ai
-secrets ; mais
+secrets : mais
-& si de nous deux c’est
+& si, de nous deux, c’est
-taxer d’imprudence (i). Puisque
+taxer d’imprudence. Puisque
-compte, j e veux
+compte, je veux
-sûre d’elle; &
+sûre d’elle ; &
-depuis, et pour
+depuis, & pour
-vous (i) On saura dans la suite, lettre CLII» non pas le secret de M. de Valmont, mais à peu près de quel genre il était; et le lecteur sentira qu’on n’a pas pu l’éclaircir davantage sur cet objet.
+vous
-2Ô6 LES LIAISONS donne de t’ombrage, &
+donne de l’ombrage, &
-sur ma parole.
+sur parole.
-de lait &
+de lait, &
-en parait pas
+en paraît pas
-n’est pas sans
+n’est sans
-état : de plus, j*ai son
+état ; de plus, j’ai son
-encore : victime
+encore ; victime
-Je vis d’un coup d’œil combien
+Je vis, d’un coup d’oeil, combien
-le secondai, &
+le secondai &
-arrêter l’exécution,
+arrêter ou demander l’exécution,
-au besoin, dont
+au besoin ; dont
-DANGEREUSES. 267 Mais
+Mais
-me sois donné tant
+me donne tant
-de fruits; qu’après m’ être autant
+de fruits ; qu’après m’être autant
-mes travauxpénibles, je
+mes travaux pénibles, je
-Non, vicomte, jamais.
+Non, Vicomte, jamais.
-dire, il
+dire, & il
-Adieu. De... ce
+Adieu. De ... ce
-17... LETTRE T.XXXTI. Cécile
+17... ---- Lettre LXXXII Cécile
-au chevalier Danceny. Mon
+au Chevalier Danceny Mon
-peine î J’avais
+peine ! J’avais
-l’avoir reçue- J’ai
+l’avoir reçue. J’ai
-même ch.o?»^. Qu’est-ce
+même chose. Qu’est-ce
-vous "voxAe-z. ^vt^> ^^^ ^^n:^^^
+vous voulez dire, que votre
-*r 68 LES LIAISONS amour
+amour
-que cela n’est pas si agréable qu’autrefois! Il
+que ça n’est plus si agréable qu’autrefois ? Il
-au contraire; &
+au contraire ; &
-ma faute; je
+ma faute ; je
-monde ; & ça c’est
+monde : & ça, c’est
-pour vous, afin
+pour vous ; afin
-vous désirez : Je
+vous désirez. Je
-& v^us devez
+& vous devez
-je fasse? Si
+je fasse ? Si
-par maman, elle
+par Maman ? elle
-rien ? bien
+rien ; bien
-A l^résent c’est
+A présent, c’est
-consolais pourtant en
+consolais pourtant, en
-pour vous; il
+pour vous ; il
-je vois que
+je songe que
-qui vient de m’arriver jusqu’ici.
+qui m’est arrivé jusqu’ici.
-DANGEREUSES. 269 Taira ;
+faire ;
-la matinée je
+la matinée, je
-que maman est
+que Maman est
-chambre. Quelquefois) e le peux l’après-midi, sous
+chambre. Quelquefois je le peux l’après-midi sous
-que j’interrompe à chaque ligne, pour
+que je m’interrompe à chaque ligne pour
-Et puis il
+Et puis, il
-& puis que
+& puis, que
-ça. Enfin il
+ça. Enfin, il
-aime, & que
+aime, que
-cela suffisait pour
+cela suffirait pour
-de même! Mais cette absence ne
+de même ! Mais cette absence-là ne
-toujours, peut-être? Mon
+toujours, peut-être ?... Mon
-suis malheureuse! &
+suis malheureuse ! &
-êtes cause!...
+êtes cause !...
-?» A propos
+À propos
-lettres, j^ espère que vous ayez gardé
+lettres, j’espère que vous avez gardé
-que maman m^a prises , &
+que Maman m’a prises, &
-il Êmdra bien qa^ïL Tienne un
+il faudra bien qu’il vienne un
-serai pins si gênée qifà présent , & voas me
+serai plus si gênée qu’à présent, & vous me
-rendrez tontes. Comme
+rendrez toutes. Comme
-serai henrense , quand
+serai heureuse, quand
-garder tocqoors, sans qne personne
+garder toujours, sans que personne
-à j Toir ! A présent , je
+à y voir ! À présent, je
-remets à ^L de
+remets toujours à M. de
-parce qn’il y anrait trop
+parce qu’il y aurait trop
-malgré cda, je ne loi en rends jamais, que
+malgré cela, je ne lui en rends jamais que
-peine. Adien ,- mon
+peine. Adieu, mon
-mon ccenr. Je
+mon cœur. Je
-aimerai tonte ma vie. Pespère qa’à présent vous n^êtes plus
+aimerai toute ma vie. J’espère qu’à présent vous n’êtes plus
-plus moi-mône. ÉcrivezHmoi le
+plus moi-même. Écrivez-moi le
-vous pourrez , car
+vous pourrez, car
-que jnsque»Ià je
+que jusque-là je
-château de — ce
+château de... ce
-septembre 17. . LETTRE LZZXni. Le vicomte de Valmont a la présidente de TOURVEL. De grâce , madame , renouons
+septembre 17... Lettre LXXXIII Le Vicomte de Valmont à la Présidente de Tourvel De grâce, Madame, renouons
-malheureusement rompu! Que
+malheureusement rompu ! Que
-combien je. diffère
+combien je diffère
-DANGlERBUSES. 271 trait
+trait
-puisse, surtout , jouir
+puisse, surtout, jouir
-témoigner I Que
+témoigner ! Que
-Ah î c’est
+Ah ! c’est
-qui soit à la fois puissante
+qui soit, à la fois, puissante
-vous entendte dans le cercle , pour
+vous entendre dans le cercle, pour
-votre âme , cède
+votre âme, cède
-qu’un autre^ peut-être,
+qu’un autre, peut-être,
-me ferezvous un
+me ferez-vous un
-votre ouvrage? vous
+votre ouvrage ? vous
-violent, ffréné !
+violent, effréné !
-ne janïaii me
+ne jamais me
-272 LES LIAISONS cœur
+cœur
-Ah î pourquoi
+Ah ! pourquoi
-vengerais devons, en
+vengerais de vous, en
-produit pais ;
+produit pas ;
-votre âme? Tel
+votre âme ? Tel
-leur mérite^ &
+leur mérite, &
-d’effrayant t Quelles
+d’effrayant ? Quelles
-le réglerez à
+le règlerez à
-DANGEREUSES, 273 réunir.
+réunir.
-âme connaisse; que
+âme connaisse ; que
-plus d’inconvénients que
+plus d’inconvénient que
-j’ai tort; n’aimere&r vous pas
+j’ai tort ; n’aimerez-vous pas
-peut-être serâis-je déjà
+peut-être serais-je déjà
-le dirai-je? cette
+le dirai-je ? cette
-sans joser la
+sans oser la
-il m’ arrive quelquefois
+il m’arrive quelquefois
-pourra s’ éteindre, sans
+pourra s’éteindre, sans
-! Ah! madame,
+! Ah ! madame,
-quelles peixies ne
+quelles peines ne
-? T. I. 18
+?
-274 LES LIAISONS Oui,
+Oui,
-vous entendre, m’en
+vous entendre m’en
-château de. . .. ce
+château de... ce
-septembre 17.. LETTRE LXXXIV. Le vicomte de Valmont a Cécile volanges. Vous
+septembre 17... Lettre LXXXIV Le Vicomte de Valmont à Cécile Volanges Vous
-pour vous; j’ignore si
+pour vous ; j’ignore encore si
-DANGEREUSES. 275 de
+de
-les obstacles , j’en
+les obstacles, j’en
-je vous en procurerai une
+je pourrai vous en procurer une
-y p’arvenir, d’avoir
+y parvenir, d’avoir
-ma dispositidh. Vous
+ma disposition. Vous
-ici une à
+ici une, à
-qui est assez semblable pour
+qui lui est assez semblable, pour
-& passé , comme
+& passé, comme
-ou après-demain, à
+ou après demain, à
-du déjeuner; parce
+du déjeuner ; parce
-donner alors; &
+donner alors &
-temps oii votre
+temps où votre
-276 LES LUISONS Vous savez que quand
+Vous savez que, quand
-toujours madame de
+toujours Mme de
-ou bien laisser
+ou laisser
-arrière : vous
+arrière ; vous
-Si parhasard vous
+Si par hasard vous
-ressource : aussi
+ressource ; aussi
-fois maître de
+fois maîtres de
-la porte &
+la serrure &
-la serrure : mais
+la porte, mais
-Vous trouverez sous
+Vous trouverez, sous
-chez -vous à
+chez vous à
-seule ; il
+seule : il
-attention à
+attention que vous ayez à
-DANGEREUSES. 277 nuit
+nuit
-s’en aperçoit , n’hésitez
+s’en apercevait, n’hésitez
-temps, mêmes les discours, qu’il
+temps, même les discours qu’il
-pas usage ; car vous
+pas usage. Car vous
-faire ; ensuite pour
+faire : ensuite, pour
-grand usage; il n’a pas même fallu
+grand usage ; il n’a même pas fallu
-ce quia l’air
+ce qui a l’air
-la tromperie; c’est
+la tromperie ; c’est
-bien que cette
+bien que, cette
-désire. Ce-
+désire. Cependant
-t 278 LES LUISONS pendant ne
+ne
-belle pupille, car
+belle pupille : car
-mien. De... ce 24 septembre 17. .. LETTRE LXXXV. La marquise de
+mien. De ... 24 septembre 17... ---- Lettre LXXXV La Marquise de
-au vicomte de Valmont. Enfin
+au Vicomte de Valmont Enfin
-justice. Écoutez, &
+justice. Ecoutez, &
-; afin !
+; à fin !
-veut dire? A
+veut dire ? A
-moi l^ourra se
+moi pourra se
-qu’à moi , qui
+qu’à moi, qui
-DANGEREUSES. 279 Cependant,
+Cependant,
-vous paraisse à
+vous paraissait à
-; peutêtre même
+; peut-être même
-de m’ avoir pour
+de m’avoir pour
-un mot , &
+un mot, &
-vous nuit; je
+vous nuit : je
-mon aventure, &
+mon aventure &
-de l’Opéra (i), fut
+de l’Opéra, fut
-la maréchale lui
+la Maréchale lui
-félicitait ds le
+félicitait de le
-pouvoir ainsi disposer de
+pouvoir disposer ainsi de
-bon enUndeur^ sahttî Comme
+bon entendeur, salut ! Comme
-voulus forcer le
+voulus le forcer, le
-Je (1) Voyez la lettre LXXIV.
+Je
-280 LES LIAISONS déclarai
+déclarai
-point ; en
+point : en
-il trouva,, de
+il trouva, de
-pas jouer; &mon premier
+pas jouer ; & mon premier
-de pour ma conversation; je
+de *** pour ma conversation ; je
-de m*aborder. J’étais
+de m’aborder. J’étais
-témoin respectable, qui pût au besoin déposer
+témoin respectable qui pût, au besoin, déposer
-Prévan s’ étant bientôt
+Prévan s’étant bientôt
-la conversation , prit
+la conversation, prit
-sentiment, comme, n’y croyant pas; j’arrêtai
+sentiment, comme n’y croyant pas ; j’arrêtai
-sa gaieté, qui
+sa gaieté qui
-délicate amitié; &
+délicate amitié ; &
-drapeau banal,. que nous. commençâmes
+drapeau banal, que nous commençâmes
-l’air défaire tous
+l’air de faire tous
-la sientie que
+la sienne que
-l’entendais pas; qu’à
+l’entendais pas ; qu’à
-DANGEREUSES. 281 sacrifice
+sacrifice
-connaissait pas, mais
+connaissait point, mais
-que madame la
+que Mme la
-cette plaisanterie,. &
+cette plaisanterie, &
-cette logej &
+cette loge ; &
-était sage^ il
+était sage, il
-de ce» conversations
+de ces conversations
-jeu l’après-souper , la
+jeu après souper, la
-& moins
+& par conséquent moins
-parlèrent beau-* coup. Je
+parlèrent beaucoup. Je
-yeux : je
+yeux ; je
-les siens; car
+les siens, car
-m’occupais successivement de
+m’occupais excessivement de
-contente. Lelundi suivant, jefus aux Français, comme
+contente. Le lundi suivant, je fus aux Français comme
-puis vous rien dire
+puis rien vous dire
-sinon quePrévan a
+sinon que Prévan a
-me plai-
+me plaisait
-as, LES LLUSOXS sait beaucoup
+beaucoup
-à Faimable cajoleur,
+à l’aimable cajoleur,
-de P*** (i). Cenom me
+de P***. Ce nom me
-promis bien de poursuivre l’aventure; sûre
+promis bien... de poursuivre l’aventure ; sûre
-indiscrétion. Étranger dans
+indiscrétion. Etranger dans
-soins d’usage; aussi,
+soins d’usage ; aussi,
-traître changeat-il sur-le-champ de
+traître changea-t-il sur le champ de
-les mêmes, la
+les mêmes ; la
-douce : son
+douce ; son
-de mieux? (1) Voyez la lettre LXX. k
+de mieux ?
-DANGEREUSES. 283 De
+De
-rêveuse, à tel point qu’on fut forcé de s’en apercevoir, &
+rêveuse, au point de forcer de s’en apercevoir ; &
-m’en défer)dre maladroitement &
+m’en défendre maladroitement, &
-sur Pré van un coup d’œil prompt,
+sur Prévan un coup d’oeil prompt,
-ainsi : il
+ainsi ; il
-mon vainqueur; mais, dirigés
+mon vainqueur : mais dirigés
-humble, ils m’apprirent bientôt que
+humble, je m’assurai par eux que
-: Ah Dieu! j’étais
+: "Ah ! Dieu ! j’étais
-! Je
+! ". Je
-pourtant ; mais
+pourtant : mais
-2S4 Lcs LZuso!:cs vire ; mais
+vive : mais
-sûre anssî, cFaprès ma répnîaticm , qu’î! ne
+sûre aussi, d’après ma réputation, qu’il ne
-traiterait p!cs arec cette
+traiterait pas avec cette
-ait cTosage, on n’eni^loie qu’avec
+ait d’usage, on n’emploie qu’avec
-à arentures, ou
+à aventures, ou
-n’ont ancnne expérience, &
+n’ont aucune expérience ; &
-avait la prétention surtout de
+avait surtout la prétention de
-d’avoir afiaire à
+d’avoir affaire à
-à principes! quelquefois
+à principes ! quelquefois
-fièvre qtri, comme
+fièvre qui, comme
-ton, le discours,
+ton, les discours,
-suppléerez aisétaent. Observez
+suppléerez aisément. Observez
-de parler; mauvaises
+de parler ; mauvaises
-les protestations; &
+les protestations ; &
-sa part,/^//^ vous demande qu^un mot; &
+sa part : je ne vous demande qu’un mot ; &
-qui semblé ne
+qui semble ne
-y serions, peut-être
+y serions peut-être
-DANGEREUSES. 285 n’avions
+n’avions
-contre-temps rendit , comme
+contre-temps rendit, comme
-& moi , voyant
+& moi, voyant
-après m’ être préparée
+après m’être préparée
-temps après, j’eus
+temps après j’eus
-me détendre, j’ordonnai
+me défendre, j’ordonnai
-savez qu?on voit
+savez qu’on voit
-toilette, et ce
+toilette, & ce
-d’accord ; mais
+d’accord : mais
-de liberté, &
+de liberté ; &
-de miraéle, celle
+de miracle, celle
-même laiœerait encore
+même laisserait encore
-exposer, puisque à tout
+exposer, puisqu’à tout
-parce que, jusqu’à ce jour, ils
+parce que jusqu’à ce jour ils
-jamais contrariée, &
+jamais contrariée ; &
-sur l’imr possibilité de
+sur l’impossibilité de
-286 LES LIAISONS prendre
+prendre
-me touchait! Mais, voulant
+me touchait ! Mais voulant
-le Zatrej vous
+le Zaïre, vous
-occupâmes delà nuit ; mais mon suisse devenait
+occupâmes de la nuit : mais mon Suisse devenait
-jardin ; mais
+jardin : mais
-l’avais prévu, &
+l’avais prévu ; &
-un chien, qui,
+un chien qui,
-j’acceptai. D’abord , son
+j’acceptai. D’abord, son
-comme luimême :
+comme lui-même :
-moi : il
+moi ; il
-la voiture, ouvrirait
+la voiture ; ouvrirait
-de monter s’esquiverait
+de monter, s’esquiverait
-DANGEREUSES. 287 J’avoue
+J’avoue
-moyen ; lui-même
+moyen : lui-même
-conduisait très-près de
+conduisait très près de
-lui .serait possible
+lui serait possible
-& d’attendre sans
+& d’attendre, sans
-mes fieimes fussent
+mes femmes fussent
-sagesse Ah
+sagesse !... Ah
-le sîen. La sortie dont
+le sien. La sortie, dont
-il ife s’agissait
+il ne s’agissait
-du jour; le
+du jour ; le
-plus un mot.
+plus mot.
-le plus fort
+le fort
-réciproque. Qu’aviez-vous besoin
+réciproque. Qu’avions-nous besoin
-LES LIAISONS )i, j’étais
+moi, j’étais
-Le ir fut
+Le jour fut
-que rsonne n’a
+que personne n’a
-le icontre à
+le rencontre à
-une de
+une femme de
-offre loge
+offre sa loge
-une Lce. J’invite
+une place. J’invite
-le spec:1e &
+le spectacle &
-me penser de
+me dispenser de
-me t, deux
+me fait, deux
-l’usage exige, vient, à la vérité, me
+l’usage exige. Il vient à la vérité me
-matin ; is outre
+matin : mais outre
-plus, le tient
+plus, il ne tient
-& le
+& je le
-des 4Kns moins s avec
+des gens moins liés avec
-un sou: de
+un souper de
-: lis voilà tout pourtant
+: Mais voilà tout, pourtant
-perdre , vertu
+perdre ma vertu
-instructions na fidèle
+instructions à ma fidèle
-& elje les
+& elle les
-vous r errez bientôt. Cependant
+vous allez voir. Cependant
-de nde chez
+de monde chez
-le us avec
+le reçus avec
-& jele mis
+& je le mis
-la réchale, comme
+la Maréchale, comme
-cette maissance. La
+cette connaissance. La
-qu’un trèsit billet,
+qu’un très petit billet,
-de remettre,
+de me remettre,
-ma coutume, m’y
+ma coutume. Il m’y
-sur lui; &ce
+sur lui ; & ce
-DANGEREUSES. 289 mot
+mot
-tous parasites,
+tous les mots parasites,
-etc., qui
+etc., etc., qui
-courte macédoine (i). J’avais
+courte macédoine. J’avais
-de favoriser l’évasion de Pré van, &
+de faciliter l’évasion de Prévan, &
-ma perte» quand
+ma perte, quand
-finit pourtant, &
+finit pourtant &
-voyez-vous, vicomte, dans
+voyez-vous, Vicomte, dans
-légère, marchant d’un
+légère, marcher d’un
-vainqueur î Il m’aperçut : l’éclair
+vainqueur ? Il m’aperçut, l’éclair
-vous (1) Quelques personnes ignorent peut-être qu’aux v«NSkssfr.(loine est un assemblage de çlu^Vevit^ ’^«vjck ÔLa\oaa«x^,^twwN. lesquels chaque coupeur a drovt. de c\v^\»:vc Xqtc^qî^^ c:«^ • lui à tenir la main. C’est utve dea VQNôvv\:voxv^<5«i."8wNtes^^ r. i.
+vous
-1^90 LES LIAISONS dirai-je
+dirai-je
-à fiait vaincue,
+à fait vaincue,
-pour Tarrêter ou
+pour l’arrêter ou
-parure, qui, disait-il,, Téloignait de
+parure, qui disait-il, l’éloignait de
-revinrent : mais
+revinrent ; mais
-: « Écoutez-moi, fui dis-je
+: "Ecoutez-moi, lui dis-je
-vous " aurez
+vous aurez
-aux » deux
+aux deux
-je H suis
+je suis
-la » fin de l’aventure. « En
+la fin de l’aventure." En
-: » Sortez, monsieur, con* tinuai-je, &
+: "Sortez, Monsieur, continuai-je, &
-devant moi. « Là-dessus,
+devant moi." Là-dessus,
-gens entre. Le
+gens entra. Le
-qui li’était au
+qui n’était au
-prit ; car
+prit : car
-qu’on arrêtât,’ ordonnai
+qu’on arrêtât, & ordonnai
-laissât ix retraite librç, en
+laissât sa retraite libre, en
-qu’il sortit
+qu’il sortît
-DANGEREUSES. 291 de
+de
-à \&ir vertueuse
+à leur vertueuse
-le malheureux chevalier,
+le malencontreux chevalier,
-tumulte : &
+tumulte ; &
-étions convenues ensemble. Je
+étions convenues, etc. Je
-saisissement mortel; Sidétsiit un
+saisissement mortel ; & c’était un
-de Ja maréchale le
+de la Maréchale le
-grand étonnement.
+grand étonnement
-292 LES LIAISONS M.... (i). Il
+M***. Il
-faire ses excuses, de
+faire des excuses de
-de $on corps
+de son corps
-la maréchale, & avait sur-le-champ envoyé
+la Maréchale, & avait sur-le-champ, envoyé
-fallait m’ exécuter de
+fallait m’exécuter de
-à madame de
+à Mme de
-Adieu, vicomte. De...., ce
+Adieu, Vicomte. De ... ce
-soir. LETTRE liXXXVI. La maréchale de.... a la marquise de Merteuil. (Billet
+soir. ---- Lettre LXXXVI La Maréchale de *** à la Marquise de Merteuil (Billet
-Dieu ! qu’est-ce
+Dieu qu’est-ce
-ma (1) Le commandant du corps dans lequel M. de Prévan servait.
+ma
-DANGEREUSES. 293 chère madame ?
+chère Madame ?
-sûreté -chez soi? En
+sûreté chez soi ! En
-reçu un pareil monstre chez vous. Je
+reçu chez vous un pareil monstre. Je
-chez moi; c’est
+chez moi ; c’est
-prendront avec lui,
+prendront vis-à-vis de lui,
-ou faites m’en donner
+ou faites-m’en donner
-mes bains, que
+mes bains que
-chère madame ;
+chère Madame ;
-Paris, ce 25 septembre 17. . . . LETTkE liXXXVII. La marquise de Merteuil a madame de volanges. Je
+Paris, le 25 septembre 17... ---- Lettre LXXXVII La Marquise de Merteuil à Madame de Volanges Je
-chère bonne
+chère & bonne
-t9i LES LIAISONS L’événement
+L’événement
-saisissement &. de
+saisissement & de
-est tou}OTirs si
+est toujours si
-malheureuse aventure, &
+malheureuse aventure ; &
-d’aller à
+d’aller attendre à
-campagne attendre qu’elle
+campagne qu’elle
-maréchale de.... un
+maréchale de *** un
-l’évêque tandis
+l’évêque de ***, tandis
-on parla, lui donna occasion d’offrir
+on parla lui donna l’occasion d’offrir
-la maréchale, qui
+la Maréchale, qui
-la maréchale venait
+la Maréchale venait
-spectacle, jeproposai à
+spectacle, je proposai à
-l’y accompagner,, & il.»y vint.
+l’y accompagner & il y vint.
-peu leste; mais
+peu leste : mais
-DANGEREUSES. 295 faire
+faire
-une politesse, quenous n’étions
+une politesse que nous n’étions
-avant-hier. Je ne
+avant-hier. Certainement je ne
-parole qtiatre fois
+parole quatre fois
-deux heures, &
+deux heures ; &
-M. dePrévan, qui,
+M. Prévan, qui,
-pas m’alarmer; qu’il
+pas m’alarmer ; qu’il
-En parlant ainsi,
+En parlant, ainsi,
-parler. Stn air
+parler. Son air
-prétendu mystère; &
+prétendu mystère ; &
-t96 LES LIAISONS n’étaient
+n’étaient
-de chambre, qui,
+de chambre qui,
-ce monde là. Vous
+ce monde-là. Vous
-quel scandale! Mes
+quel scandale ! Mes
-étaient furieux; je
+étaient furieux ; je
-force : en
+force ; en
-j’aurais peutêtre évité cet
+j’aurais peut-être pu empêcher cet
-le bruit; mais
+le bruit ; mais
-ville et la cour se
+ville & la Cour se
-j’ai vues, m’ont dit
+j’ai vues m’a dit
-me rendrait justice,
+me rendait justice,
-: assurément il
+: assurément, il
-mérite bien, mais
+mérite bien ; mais
-quelques sifois, &
+quelques amis, &
-! elle n’a
+! Elle n’a
-DANGEREUSES. 291 Mandez-moi,
+Mandez-moi,
-ma place; enfin,
+ma place ; enfin,
-plus sages; c’est
+plus sages ; c’est
-septembre 17.. LETTRE LXXXVIII. Cécile
+septembre 17... ---- Lettre LXXXVIII Cécile
-au vicomte de Valmont. Malgré
+au Vicomte de Valmont Malgré
-j’ai, monsieur, à
+j’ai, Monsieur, à
-vérité ; mais
+vérité : mais
-& maman regarde
+& Maman regarde
-pas encote servi
+pas encore servi
-qu’un malheur; &
+qu’un malheur ; &
-toujours. Kt
+toujours. Et
-LES LIAI80X8 S, il
+puis, il
-faire une cela une doubla clef,
+faire comme cela une double clef,
-est L que c’est vxmis qui
+est vrai que c’est vous qui
-en iger ; mais, malgré
+en charger ; mais malgré
-n’en terais pas
+n’en porterais pas
-ce lit pour
+ce serait pour
-l’auriez faite. Enfin j’ai lu essayer
+l’auriez fait. Enfin, j’ai voulu essayer
-la prendre : certainement i serait
+la prendre, & certainement cela serait
-c’était tout autre chose, s je
+c’était toute autre chose : mais je
-mise embler, &
+mise à trembler, &
-crois ic qu’il
+crois donc qu’il
-sommes. »i vous
+sommes. Si vous
-aussi complait que
+aussi complaisant que
-le iren de
+le moyen de
-Même pour la der•e, sans
+Même la dernière, sans
-vous lurniez tout
+vous retourniez tout
-nous ions eu
+nous aurions eu
-ne poupas, comme
+ne pouvez pas, comme
-j’aime ux avoir
+j’aime mieux avoir
-tant risquer, uis sûre
+tant risquer. Je suis sûre
-dirait conmie moi
+dirait comme moi
-car :es les
+car toutes les
-me faitrop de
+me faisait trop de
-ne pas. e vous remettrai, monsieur, en
+ne fût pas. Je vous remettrai, Monsieur, en
-que e lettre,
+que cette lettre,
-votre . Je
+votre clef. Je
-toutes bontés ; je
+toutes vos bontés pour moi & je
-Il bien
+Il est bien
-malheureuse, et que 5 vous
+malheureuse, & que sans vous
-mais, hs tout,
+mais, après tout,
-ma mère; il
+ma mère ; il
-prendre 7^-
+prendre patience.
-DANGEREUSES. 299 :e. Et
+Et
-toujours, vous
+toujours, & que vous
-peut-être ps plus heureux. • l’honneur d’être, monsieur, avec
+peut-être un temps plus heureux. En attendant, j’ai l’honneur d’être, Monsieur, avec
-la lissance , votre
+la reconnaissance, votre
-obéissante e. De. . ce
+obéissante servante. De ... ce
-17... FIN DU TOME PREMIER.
+17...
-wmi II. m: