Variétés historiques et littéraires/Table alphabétique

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

◄   TABLE MÉTHODIQUE   ►



TABLE ALPHABÉTIQUE.
A

Académie françoise (Mém. sur l’) en 1696. II, 5. — Travail pour son Dictionnaire. Id., 7–9. — Sa grammaire projetée. Id., 7, 10. — Les jetons de présence. Id., 11 ; VI, 217–219. — Les séances à l’hôtel Séguier. VI, 215–216.

Accidents arrivés sur la rivière de Loire. VI, 5.

Acreigne (M. d’). III, 353.

Adieu du plaideur à son argent. II, 197.

Advis de Guillaume de La Porte. III, 311.

Advis de Charlot à Colin. VIII, 237.

Agnan, coméd. de l’hôtel de Bourgogne. III, 354.

Albret (Le maréchal d’). VI, 213.

Alchimiste. VI, 289.

Alençon (Duc d’). IV, 307.

Alexandre VII (Le pape). X, 43, 51.

Alger (Catherine de Médicis veut faire un de ses fils roi d’). IX, 259–260. — Causes de la conquête d’Alger. Id., 260.

Algier (Venue de la royne d’). IX, 259.

Aligre (Le sieur d’). IX, 339.

Allemagne (Processions en). VII, 347.

Allier, rivière. Ses inondations. VI, 7.

Aloyau (Merveilles du salmigondis de l’). I, 363.

Amant (Claude), assassin. I, 179.

Amant (Saint-).

La pièce publiée t. VI, p. 343, sous ce titre : Le Mépris des Muses, est la première version de celle que Saint-Amand appela, plus tard, Raillerie à part, La Débauche. Elle se trouve dans ses Œuvres, édit. Livet, t. I, p. 135, complétement refaite et augmentée de 23 vers.

Amboise (Prisonniers à) sous Louis XIII. VIII, 193.

Amours (Les) du compas et de la règle. VII, 287.

Depuis l’impression de cette pièce, nous avons appris qu’elle est de Desmarets et qu’elle fut publiée dans le Recueil de poésies diverses donné par La Fontaine, 1671, in-8º, t. III, p. 327.

Amurat, sultan des Turcs. III, 203.

Anatomie d’un nez à la mode. V, 133.

Ancre (Le maréchal d’). IV, 23 ; VIII, 237 ; X, 259, 265.

Angers. X, 101.

Angerville (Combat d’). IX, 111.

Angleterre (La reine d’) femme de Charles 1er. X, 161–173, 273. — Femme de Jacques II. IX, 341.

Anglois. Invasion de leurs modes et de leur industrie en France. II, 53–54.

Anglure (M. d’). IX, 105.

Angoulevent. II, 37 ; VII, 37 ; VIII, 81.

Anne (Dame). III, 338.

Anne d’Autriche. VIII, 122–123.

Antitus. VIII, 279.

Antoine (Saint) ; outrage fait à sa statue. IV, 307.

Antonio (Don), prieur de Crato. II, 28, 33 ; V, 287 ; IX, 47–48.

Antraige (Mlle d’). V, 147.

Antrague (Clermont d’). IX, 99, 100.

Archi-Poëte des pois pilés. VIII, 81.

Archi-sot (L’). VII, 37.

Ardier, sieur de Vineuil. VIII, 119.

Arquien (M. d’), commandant de Metz. III, 238.

Arrest contre les gâteaux des rois. V, 239.

Arrest contre l’impuissance des maris. VI, 307.

Arrest du conseil des Dix contre George Corner. VIII, 303.

Asmodée. V, 202.

Astrologues (Stances contre les). VI, 291.

Aubigné (Agrippa d’). VIII, 55.

— (Constant). VIII, 56.

Auchy (Charlotte des Ursins, Vsse d’). I, 128.

Aumont (La duchesse d’). VI, 237, 240.

Auneau (combat d’). IX, 118.

Auvray (Jean).

La Promenade du Cours, publiée t. IX, p. 125–135, est de ce poëte. Après l’avoir donnée séparément, sans nom d’auteur, il la publia dans ses Œuvres poétiques, 1631, in-8, p. 39–50.

B

Bacot (Philippe), un des peintres verriers qui travaillèrent à Anet. Sa maison au Pré aux Clercs. IV, 137.

Baïf (Antoine), le poëte. VIII, 34, 36, 42.

Baïf (Guill.), fils du poëte. VIII, 31 et suiv.

Baïf (Lazare de). X, 153.

Balbani. I, 211 ; VII, 310.

Ballet dansé à Fontainebleau par les dames d’amour. V, 321.

Ballieux (Les) des ordures du monde. III, 185.

Balzac. VI, 213.

Banne (J. de). VII, 339.

Barbets, voleurs. IX, 271.

Barbin (Cl.). X, 264.

Barradas. VIII, 93.

Barreau, chef des croquans. VII, 327.

Basacle (Ânes de). III, 71 ; V, 292.

Basseville (M. de). III, 83.

Bassompierre (M. de). V, 147 ; VIII, 223 ; IX, 269, 324 ; X, 166.

Bastelier de Londres qui egorgeoit les passans. V, 259.

Baulieu (Ruzé de). IX, 95.

Bautru. VII, 234.

Bazinière (La), financier. V, 90.

Beauvais Nangis (M. de). IX, 99.

Beauvais La Nocle. — Ibid.

Belin, écuyer de la reine Marguerite. II, 254.

Bellay (Joach. du). X, 131.

Bellerose, acteur. IX, 16.

Belleville (M. de). IX, 98.

Bellièvre (le chancelier de). IX, 97.

Benjamin (L’écuyer).VI, 118.

Betlem Gabor, prince de Transilvanie. I, 323.

Betoulaud (L’abbé). III, 7.

Beys (Ch.). IX, 6.

Nous avons dit que la Milliade lui fut attribuée. Depuis lors plusieurs pièces de ses Œuvres poétiques (1651, in-4º), p. 177, 187, 195, nous ont appris qu’il fut mis à la Bastille pour un libelle. Peut-être est-ce pour celui-là.

Bicestre. VII, 271.

Bièvre, rivière. II, 221 ; IX, 63.

Binet (Étienne). I, 128 ; II, 134.

Biron (Le duc de). X, 87.

Bluet d’Arbères. VIII, 81.

Bocan (Cordier dit), fameux violon. I, 135 ; VI, 121.

Bodin (Jean). VII, 138, 143, 145.

Bohémiens et gueux. VIII, 147, 175.

Boisbelle. X, 276.

Boisguillot, procureur en 1622. I, 194.

Boisrobert. IX, 17, 28.

Bonhomme (Jacques). VI, 53 ; VII, 300 ; IX, 138.

Bonneuil (M. de). X, 103.

Bontemps (Roger). VI, 54.

Bonzi (Le cardinal). Id., 231.

Bordeaux (Entrée de la reine à). VIII, 247.

Boucher, curé ligueur. X, 74.

Boucherat. V, 87.

Boudin (Marie), sorcière. I, 29.

Bourdanière (Le sieur de la). VII, 5.

Bourgeois (Jean), son assassinat. I, 179.

Bourgeois (Le) poli. IX, 145.

Bourgeoises de Paris, leurs ruses et cabales. VII, 19.

Boux (Guill. Le), évêque d’Acqs. VI, 221, 222.

Brabançon, fameux soudard. VII, 199.

Brancas (Louis de). V, 353.

Brandenbourg (Catherine de). I, 323.

Bravade d’amour (La). IX, 71.

Breauté (Mme de). III, 266.

Elle étoit fille de M. de Sancy ; elle se fit carmélite après la mort de son mari, tué en Flandre en 1610. (Mém. de Bruys, II, 255.)

Bressieu (Maurice). III, 50.

Breteuil (Le baron de). Extrait de ses Mémoires. X, 99.

Brèves (Savary, sieur de). VII, 86.

Brevet d’apprentissage d’une fille de mode. VIII, 223.

Brézé (Le maréchal de). IX, 31.

Briare. VII, 345, 346.

Brief discours entre le soldat et le marchand françois. VI, 329.

Brief discours pour la reformation des mariages. IV, 5.

Brienne (Cte). IX, 28, 105.

Brioché, farceur. I, 277.

Brique-Razade (M. de). III, 159.

Brissac (Le maréchal de). V, 150.

Brisson (Le président). I, 3.

Bruit (Le) qui court de l’epousée. I, 305.

Bruyère (La). VII, 84.

Buc (Mlle du), mère du sultan Mahmoud. IX, 261.

Buckingham. X, 267 et suiv.

Bude (Louise de). I, 27.

Bullion (Claude). IX, 32, 33 34 ; X, 263.

C

Calderon (Don Rodrigue). I, 95.

Camille (M. de). IX, 102.

Canada. III, 166.

Canard (Le) qui a mangé cinq de ses frères. VII, 359.

Candale (Duc de). I, 239 ; X, 47.

Canillac (Le Mis de). IX, 100.

Capitaine des levrettes du cabinet. VI, 181.

Caquet (Le) des poissonières. II, 131.

Carême prenant ; son oraison funèbre. III, 361.

Caresme, artificier. VI, 15.

Carlos (Le faux Don). II, 28, 34, 35.

Carneau (Estienne). III, 284.

Carquois (Le) satyrique. VI, 289.

Carré, procureur sous Louis XIII. I, 194, 200.

Carrefour (Prinse du capitaine). III, 148 ; VI, 321 ; IX, 267.

Cartels de deux Gascons. II, 315.

Cas merveilleux d’un bastelier de Londres. V, 259.

Castelnau (Le sieur de). IX, 99, 102.

Catalogue des princes et seigneurs qui accompagnent le roi de Pologne. IX, 91.

Catechisme des courtisans. V, 75.

Catechisme des Normands. VI, 173.

Ceremonies (Les) faites à Bicestre. VII, 271.

Cervelles emouquées (Confrairie des). III, 297.

César, magicien. I, 27.

Challange, partisan. I, 215.

Châlons en Champagne. IV, 217.

Champgaillard (Le) à Paris. III, 44.

Chansons, livres populaires, etc. I, 17, 214, 292 ; III, 52, 60 ; V, 32, 33, 34, 223, 264 ; VI, 42, 282, 330 ; VII, 6, 21, 92 ; VIII, 38, 281, 285, 288, 338 ; IX, 20, 83, 120, 129, 147, 199, 201 ; X, 145, 147.

Chanvallon (Jacq. de Harlay de). IX, 101.

Chapeau (Le capitaine). VII, 227.

Chapelier (Discours de la mort du). V, 31.

Chapons et coqs, leur différend. IV, 277.

Charlatans, leurs tromperies. III, 273.

Charles Ier. I, 39 ; X, 162, 165.

Charles II. X, 43, 44, 50.

Charles, capitaine de voleurs. VIII, 178.

Charles Emmanuel, duc de Savoie. I, 149.

Chasse (La) au vieil grognard de l’antiquité. III, 27.

Chasse (La) d’amour. I, 65.

Chastrez (Priviléges des). III, 333.

Château-Renaud. VII, 227.

Châteauvieux (Joachim de). IX, 100.

Châtel (P. du). X, 154.

Chaulnes (d’Ailly, comte de). IX, 104.

Chavigny (Bouthillier de). IX, 29–30.

Chérier (L’abbé). VI, 170–171.

Chirurgien homicide de soi-même. IX, 363.

Choisy (L’abbé de). X, 106.

Choses horribles contenues en une lettre envoyée à Henry de Valois. VI, 201.

Christine (La reine). VIII, 273, 274, 275.

Cinq-Mars. VII, 340 ; VIII, 119 et suiv.

Clarence (le duc). X, 281.

Clément (Jacques). X, 56, 60, 72.

Cochon mitré (Le). VI, 209.

Nous allons compléter par quelques mots ce que nous avons dit sur l’auteur prétendu de ce pamplet. L’auteur de la Bastille dévoilée, avons-nous dit (VI, 210), prétend qu’il s’appeloit La Bretonnière, tandis que Le Duchat lui donne le nom de Chavigny ; or, il se nommoit tout à la fois Chavigny et La Bretonnière : l’un étoit son nom et l’autre son surnom. Quant à sa captivité de vingt ans au Mont Saint-Michel, elle est certaine. Sa mort est d’une date encore douteuse, mais antérieure à 1698, ce qui détruit l’attribution qu’on lui a faite du Cochon mitré. Quand parut en effet ce libelle? En 1688. Un homme mort en 1698, après vingt ans de captivité, et qui par conséquent étoit déjà prisonnier depuis dix ans quand on le publia, ne peut donc pas l’avoir fait. Quoi qu’il en soit, comme La Bretonnière, auteur ou non de notre pamphlet, est intéressant, voici à l’appui de ce que je viens de dire une très-curieuse note de l’intendant Foucault, sous la date de 1698 : « Le roi ayant fait mettre au Mont Saint-Michel le nommé Chavigny, dit La Bretonnière, qui faisoit le Lardon de Hollande, je l’ai fait tirer d’une cage de bois, où on l’avoit enfermé. Il est mort dans cette abbaye, où il a été vingt ans. » (Mém. du marq. de Sourches, 1836, in-8, t. I, p. 10). — L’auteur de la Bastille dévoilée dit que La Bretonnière fut livré par un juif. Nous avons trouvé la confirmation de ce détail et le nom du traître. Dans Pluton Maltotier, p. 95, à propos d’un passage concernant un auteur mort au Mont Saint-Michel, on lit cette note : « Le gazetier de Hollande trahi par Alvarès, le joaillier, qui le livra au ministre. »

Coconas. IX, 99.

Cocq à l’âne (Le). IV, 349.

Cocus ; leur rencontre à Fontainebleau. III, 217.

Cœur (Jacques). Son calcul sur le nombre des clochers en France. VI, 90–91.

Cœuvres (La marquise de). VI, 224, 227.

Coligny (amiral). VIII, 5, 7, 10, 12.

Colletet (Guill.). III, 125.

Combat de Cyrano de Bergerac avec le singe de Brioché. I, 277.

Compas (Les Amours du). VII, 287.

Complainte des courtisannes d’amour. V, 326.

Condé (Henri II de Bourbon, prince de). IX, 20 ; X, 228.

Condé (Le Grand). X, 17, 40, 52, 53.

Conference des servantes de Paris. I, 313.

Conferences d’Antitus, Panurge et Gueridon. VIII, 279.

Confiteor de M. Fouquet. V, 91.

Confitures (Les) renversées. I, 371.

Conrart, académie qui se tient chez lui. I, 127.

Conseil entre les dames et bourgeoises de Paris. V, 299.

Consolation sur la reforme des passemens. VIII, 140.

Conspiration faite en Picardie. VII, 315.

Contents (Les) et les Mecontents de ce temps. V, 335.

Contre-Verités (Les) de la cour. IV, 335.

Cop (Guill.), médecin. X, 193.

Coquet (Jacques). IX, 34.

Coquilberts (généalogie des). III, 165.

Coras (Jean de). VIII, 99.

Cordonniers. I, 195 ; III, 195, 251 ; V, 41 ; VI, 30 ; VIII, 291.

Cormier, opérateur du Pont-Neuf. VII, 103.

Cornay (Château de). VIII, 16.

Corner (Georges). VIII, 303.

Cornuel (Le président). IX, 33 ; X, 231.

Cotton (le P.). X, 262.

Courtisan (Le) à la mode. IX, 351.

Courtisanes. I, 49, 208, 333 ; III, 44, 77, 78, 79, 81 ; IV, 48, 240, 325, 326 ; V, 321, 323, 327, 340 ; VIII, 123, 227, 339, 342 ; X, 32.

Courtisannes d’amour ; leur complainte. V, 326.

Courtisannes de Normandie. I, 333.

Coutumes, mœurs et usages. I, 12, 21 ; III, 57, 58, 129, 309, 325 ; VI, 34, 63, 181 ; VII, 55, 148, 151, 196 ; VIII, 85, 88 ; IX, 360–361 ; X, 7, 30, 146.

Cramail (Le comte de). I, 135.

Crespin (Le sieur). X, 1.

Cressonière (J. de la). IX, 364.

Crest, ville du Dauphiné. VIII, 217.

Crillon. IX, 100.

Croates, Cravates. I, 236.

Crocheteurs, leur général. IV, 235.

Croisilles (L’abbé de). I, 135.

Cromwell (Olivier). X, 43, 52.

Croquans (Defaite des). VII, 323.

Cruauté (La grande) de Mustapha. IV, 273.

Cruche (Maître). VII, 166.

Cuisine, vins, cabarets, économie domestique. I, 16, 363, 367 ; II, 335, 336 ; III, 43, 55, 133, 160, 162, 194, 283, 295, 301, 302, 312, 318, 361 ; IV, 37, 47, 50, 51, 52, 53, 55, 70, 71, 195, 231, 260, 315 ; V, 11, 36, 49, 50, 70, 112, 139, 150, 193, 239 ; VI, 25, 162, 258, 272 ; VII, 25, 47, 140–141, 160, 161, 237 ; VIII, 169, 234 ; IX, 352 ; X, 2, 5, 9, 13, 19, 22, 23, 175–185, 179, 182, 200.

Cyrano de Bergerac. I, 277.

D

Dames d’amour, leur ballet à Fontainebleau. V, 321.

Dampierre (Cl. de). IX, 101.

Dandin. VIII, 72.

Cet individu qui aida Mme de Maintenon dans les soins qu’elle prit du premier né des amours de Louis XIV et de Mme de Montespan étoit sans doute, ainsi que nous le fait remarquer notre ami G. Desnoiresterres, de la famille de l’abbé Dandin qui fut plus tard aumônier du duc du Maine. (Journal de Dangeau, t. I, p. 171.)

Danès (P.). X, 154.

Danses et jeux. I, 14, 135 ; II, 16, 17, 175, 185, 186, 197, 297, 298, 348 ; III, 54, 57, 266, 267, 281–282 ; IV, 249 ; V, 266, 272, 324 ; VI, 66, 106, 107, 121, 129, 138 ; VIII, 233, 282 ; IX, 235 ; X, 31.

Daurat (Jean). X, 152, 158.

Defaite des croquans en Quercy. VII, 323.

Defunctis. II, 162, 163.

Deluge ès faubourg Saint Marcel. IX, 63.

Demout (Le voyageur). III, 165 ; VI, 119.

Denis (Vincent), Périgordin. IV, 255.

Denyeres (Le sieur). III, 93.

Deposition de la supposition de part de Marie, reine d’Angleterre. IX, 341.

Descouverture du style impudique des courtisannes de Normandie. I, 233.

Description du tableau de Lustucru. IX, 79.

Desiré (Artus). VI, 39 ; X, 282.

Desportes (Philippe). II, 250 ; VIII, 43 ; IX, 95.

Diable ; son pacte avec les invisibles. IX, 275.

Dialogue d’un amant et d’un ivrogne. III, 135.

Dictons et proverbes. I, 313, 314, 337 ; II, 23, 265, 266, 284, 335 ; III, 33, 34, 64, 198, 281 ; IV, 8, 9, 10, 142, 229, 252, 332 ; V, 46, 72, 79, 271 ; VI, 32, 53, 55, 179, 300 ; VII, 79, 108, 200 ; VIII, 102, 233, 283 ; IX, 174, 175, 233 ; X, 13, 181, 184, 244.

Differend des chapons et des coqs. IV, 277.

Diogène (Le) françois. I, 9.

Discours de deux marchands fripiers et de deux maîtres tailleurs. V, 189.

de deux marchands, un de Paris et l’autre de Pontoise. I, 75.

de la defaite du duc de Joyeuse. VII, 211.

de la desconfiture des reitres. IX, 111.

de la grande science des femmes. VII, 281.

de la mort de Marie Stuart. V, 279.

de la mort du chapelier. V, 31.

de l’armée du duc de Savoie devant la ville de Genève. I, 149.

de M. Guillaume sur la defaite de trente-cinq poules et un coq. IX, 137.

de trois Espagnols magiciens. I, 87.

des grandes processions en Allemagne. VII, 347.

des troubles d’Aragon. I, 169.

des visions d’Amurat. III, 203.

du géant Theutobocus. IX, 241.

d’un magicien de la ville de Moulins. V, 199.

sur la fuite des impositeurs italiens. VII, 261.

sur la prise des capitaines Chapeau et la Calande. VII, 227.

sur les causes de l’extrême cherté. VII, 137.

sur les lettres d’abolition d’Helène Gillet. I, 35.

sur l’inondation arrivée au faubourg Saint Marcel. II, 221.

Division (La grande) entre les femmes et filles de Montpellier. VII, 247.

Doctrine de la nouvelle devotion cabalistique, etc. X, 197.

Dôle (Siége de). IX, 20.

Domenchin. IV, 148.

Dongois (Jean), imprimeur. IX, 64.

Douat, chef des croquans du Quercy. VII, 325, 330.

Dragon (Le) à trois têtes. IV, 344.

Dragonnages en Dauphiné. VIII, 217.

Ducerceau (Baptiste). IV, 122.

Duels, armes, tournois, etc. II, 183, 321, 362 ; III, 20, 24, 30, 34, 93, 96, 114 ; IV, 35 ; V, 44, 194, 215, 216, 301 ; VI, 13, 121, 131, 135, 137, 280, 324, 329 ; VII, 181, 251, 299 ; VIII, 104, 160, 255.

Duel d’un Portugais et d’un Espagnol. IX, 47.

Dujardin, son manifeste. VII, 83.

Dans un manuscrit intitulé Réflexions historiques sur la mort du roy Henri IV, il est dit que P. du Jardin fut mis en liberté sans avoir été jugé, et qu’il obtint, en outre d’une pension de 600 livres, des lettres de provision de contrôleur des bières à Paris.

Dumoulin (Le ministre). III, 49.

Dupes (Journée des). IX, 309.

Duprat (le cardinal). VIII, 250.

Dupuis (Pierre), fou. II, 273 ; VIII, 291 ; IX, 236.

Dutillet (la). V, 151.

E

Edict du roy sur les serviteurs et servantes. VII, 205.

Éducation au XVIe siècle (Comment se faisoit une). X, 151.

Effroyables pactions entre le diable et les invisibles. IX, 275.

Emprisonnement (L’) D. C. D. VIII, 211.

Enlevement des reliques de saint Fiacre. VII, 231.

Ennuis des paysans champestres. VII, 295.

Entrée de Gauthier Garguille en l’autre monde. IV, 221.

Entrée de la royne à Bordeaux. VIII, 247.

Épernon (Le duc d’). V, 153 ; VI, 204 ; X, 229, 260.

Ephemerides (Les plaisantes). IV, 247.

Epitaphe du petit chien Lycophagos. IV, 255.

Érasme. X, 158, 187–195.

Errard. II, 230.

Escorniflerie (Lettre d’). IV, 47.

Espagne (Ouvriers françois en). VII, 173.

Espignac (d’). X, 63.

Estelan (Le comte d’). IX, 6.

Esternod (d’). IV, 33.

Estoublon (d’).

C’est à lui et à Mme de Brégis qu’arriva l’aventure rappelée t. IX, p. 185, et mise en conte dans Le Mousquetaire à genoux. V. une note de Saint-Simon dans le Dangeau complet, t. II, p. 135.

Estrange accident arrivé en la ville de Tours. VI, 303.

Estrange ruse d’un filou habillé en femme. IV, 59.

Estranges tromperies de quelques charlatans. III, 273.

Estrenes de gros Guillaume à Perine. IV, 229.

Estrenes de Herpinot. VI, 41.

Étymologies, argot, etc. I, 130, 133, 212, 217, 220, 236, 242, 284, 305, 306, 310, 335, 347 ; II, 19, 25, 39, 55, 156, 175, 176, 177, 178, 182, 189, 204, 238, 242, 262, 268, 279, 292 ; III, 8, 9, 62, 84, 88, 104, 136, 145, 146, 168, 173, 187, 191, 193, 195, 196, 219, 221, 222, 223, 236, 276, 303, 329, 330, 361 ; IV, 27, 42, 49, 251, 265, 319 ; V, 12, 44, 137, 190, 203, 205, 212, 213, 214, 217, 219, 223, 235, 244, 250, 260, 271, 311, 324, 340 ; VI, 9, 61, 69, 154, 161, 212, 215, 258, 263, 270, 271, 281, 289, 293, 296, 324, 342, 343 ; VII, 5, 6, 22, 23, 28, 43, 47, 77, 93, 130, 154, 155, 162, 170, 173, 179, 220, 222, 249, 253, 262, 263, 265, 266, 285, 324, 359–361 ; VIII, 83, 86, 87, 90, 132, 149, 150, 156, 159, 165, 181, 191, 233–234, 241, 293, 294, 299, 300, 306, 310 ; IX, 75, 92, 113, 122, 154, 162, 177, 179, 187, 190, 192, 193, 205, 206, 230, 234, 352 ; X, 6, 8, 11, 28, 64, 68, 87, 89, 135, 143, 144, 178, 190, 193, 208, 209, 215, 220, 222–223, 230, 240.

Evantail (L’) satyrique. VIII, 131.

Examen de la cabale de la rosée-croix. I, 115.

Exemplaire punition de François de la Motte. III, 229.

Exil de mardi-gras. V, 97.

Extrait de l’inventaire qui s’est trouvé dans les coffres du chevalier de Guise. V, 147.

F

Factum du procès entre messire Jean et dame Renée. IV, 75.

Faiseuse (La) de mouches. VII, 9.

Fait du procès de Baïf contre Fontenay et Montguibert. VIII, 31.

Famine (La). VIII, 337.

Fantastique repentir des mal-mariez. IV, 311.

Fantôme qui se bat en duel. III, 17.

Faret. III, 130 ; VI, 344.

Faust. IX, 287.

Fava (Francisco). II, 75.

Ferrand (David). X, 162.

Ferretti (Ém.), secrétaire de Léon X. X, 156.

Feu de joie de Mme Mathurine. VIII, 271.

Feu (Le) royal. VI, 13.

Feuillade (La). Id., 233.

Fevret (Charles), avocat à Dijon. I, 36, 41.

Fille de mode (Brevet d’une). VIII, 223.

Filou habillé en femme. IV, 59.

Finances, monnoies, etc. II, 138 ; III, 34, 35, 42, 45, 174, 178, 313 ; IV, 43 ; V, 7, 83 ; VI, 24, 61, 69, 77, 80, 81, 85, 86, 87, 104, 105, 107, 109, 159 ; VII, 22, 38, 134, 142, 146, 153, 157, 159, 175, 176, 177, 179, 261, 267 ; VIII, 231, 234, 250 ; X, 238, 251.

Financiers (Le Pot aux roses aux). IV, 349.

Fludd (Robert). IX, 292.

Fontaine (Ch.). Quintil Censeur et Quintil Horatian. X, 132, 136, 137, 139.

Fontainebleau (Ballet des dames d’amour à). V, 321.

(Prise de Carfour à). IX, 267.

(Rencontre des cocus à). III, 217.

Fonteny (Jacques de). V, 59.

Fontrailles. VIII, 124.

For-aux-Dames, à Paris. I, 182.

Forger (Le cuisinier). X, 21.

Forget le fripier. Id., 182, 183.

Fouquet. V, 86, 91.

Sa passion. V, 86.

Fragment sur Mme de Maintenon. VIII, 53.

François Ier. VIII, 247, 284.

Frédéric V, électeur palatin. X, 274, 283.

Fripiers de Paris. I, 181.

Frontenay. VIII, 31.

Furetière. VI, 212, 216.

Furstemberg (Le card. de). Id., 232.

G

Gadagne (L’abbé de). IX, 101–102.

Gaigneu (Antoine), poëte forésin. VI, 287.

Galigaï (Eléonora). X, 264–265.

Gan (Le) de Jean Godard. V, 173.

Garnache (M. de la). IX, 101.

Garnier (Claude). II, 254.

Gaston duc d’Orléans. X, 39, 40, 227.

Gaufridi. IX, 279.

Gauthier Garguille. IV, 221, 229.

Genebrard, évêque d’Aix. VIII, 276.

Geneviève (Sainte). X, 187–195.

Georges (Le cuisinier). X, 22.

Gerard (Tourments de Baltazar). II, 61.

Gillet (Hélène). I, 35.

Glocester (Le duc de). X, 45.

Gobelin (Balthazar), trésorier de l’épargne. I, 7.

Gobert (Thomas). IV, 188.

Godard (Jean). V, 173.

Goguier, procureur sous Louis XIII. I, 194.

Gonin (Maître). III, 53 ; V, 209.

Gonzague (Louis de) duc de Nevers. IX, 95.

Gosier Salé (comtesse de). III, 159.

Gosselin (Jean), garde de la librairie du roi. I, 1, 3.

Jean Gosselin, qui étoit de Vire, mourut âgé de près de cent ans au mois de novembre 1604. « Il fut trouvé mort dans une chaise près de son feu, tout havi et brûlé et déjà vert.» (L’Estoille, édit. Michaud, II, p. 379.)

Gournay (Mlle de). I, 134.

Grammont (Le maréchal de). X, 48.

Grands jours tenus par le president Muet. I, 193.

Grognard (La chasse au vieil). III, 27.

Gros-Guillaume ; ses étrennes à Perine. IV, 229.

Groyer (Le sieur). VII, 217.

Guabaston, chev. du guet. VI, 192.

Guast (Louis de Bérenger, seigneur du). IX, 98.

Guénegaud (Mme du Plessis). X, 120.

Gueridon. VIII, 279.

Guérin, bouffon de la reine Marguerite. I, 220.

Gueux. VIII, 147.

Guichart (A.) VII, 351.

Guillaume (Jean) le bourreau. V, 52.

Guillaume (Maître). III, 165 ; VI, 129 ; VII, 281 ; VIII, 271 ; IX, 137, 138.

Guillaume de Nassau. II, 61.

Guillery (Le cap.). I, 214, 289 ; VII, 71 ; VIII, 333.

Guise (Le chevalier de). V, 147.

Guise (Le duc de). VIII, 16 et suiv. ; IX, 111.

H

Habicot (Le chirurgien). IX, 244, 245.

V. dans le Catalogue des sciences médicales de la Bibliothèque impériale, t. I, p. 425–426, la liste de ses écrits sur le géant Teutobocus.

Harangue de Turlupin le souffreteux. VI, 51.

Harlay (Sieur de), archevêque de Rouen, puis de Paris. VI, 220.

Hazard de la blanque renversé. II, 325.

Henri III. VI, 201 ; VII, 335, 352 ; IX, 91, 92 ; X, 59, 60, 66.

Héricault (Ch. d’). VII, 267.

Herpinot, farceur. VI, 41.

Hersent (Charles), docteur en Sorbonne. I, 128.

Herty (L’), fou de cour. I, 135.

Hervart (Mlle d’). IV, 357.

Heudon (Jean). V, 174.

Histoire de la comtesse d’Hornoc, estranglée par le diable. I, 163.

de deux magiciens estranglez par le diable. I, 23.

de la conversion d’une courtisanne vénitienne. I, 49.

de la mutinerie de Saint-Médard. VI, 185.

de trois soldats qui ont outragé l’image de saint Antoine. IV, 307.

du combat entre deux demoiselles. II, 357.

du fantôme qui s’est battu en duel. III, 17.

du poëte Sibus. VII, 89.

d’un chirurgien homicide de soi-mesme. IX, 363.

d’un favori de la cour d’Espagne. I, 95.

d’un homme qui a mangé VII enfans. IV, 217.

d’un supposé mari. VIII, 99.

joyeuse de M. de Basseville. III, 83.

Hornoc (Comtesse d’). I, 163.

Houel (Nicolas). VI, 64 ; VII, 274.

V. sur lui et sur la Maison de la charité chrétienne, dont il fut le fondateur : Cap, Études biographiques pour servir à l’histoire des sciences, 1857, in-18, p. 84–89 ; et P. Paris, Les Manuscrits françois, etc., t. II, p. 369–376.

Houssaye (Du). X, 231.

Humbelot, procureur en 1622. I, 194.

Humières (M. d’). VIII, 119.

I

Impositeurs italiens. VII, 261.

Imprimeurs (Misère des apprentis). V, 225.

Incendie du palais de Paris. II, 159.

Industrie, inventions, commerce, agriculture. II, 79, 123, 192, 283, 321, 327 ; III, 110, 111, 112, 115, 116, 118–119, 120–122, 166, 182, 190–196, 314, 315, 316 ; IV, 109, 113, 114, 136 note 1, note 2, 231, 327 ; V, 71, 140, 226, 227, 235, 339, 340, 342 ; VI, 138, 141 ; VII, 146, 147, 148, 151, 152, 153, 155, 163, 164, 165, 170, 182, 185, 189, 295–297, 307 ; VIII, 149, 165 ; IX, 153, 160, 164, 178, 215–228 ; X, 254.

Innocence d’amour. II, 365.

Institution des chevaliers de la joye. VII, 237.

Interrogatoire de Poltrot. VIII, 5.

Inteville (M. d’). IX, 102.

Invisibles (leur pacte avec le diable). IX, 275.

Isarn. X, 236, 242, 245.

Ivry (Bataille d’). X, 69, 70.

J

Jacques II. IX, 341 ; X, 44.

Jars (Le chevalier de). IX, 12.

Jay (Le président Le). IX, 35, 36.

Jean (Messire). IV, 75.

Jean, son mariage avec Jeanne la Grise. II, 23.

Jeux (Les) de la cour. IV, 17.

Jocrisse. IV, 281.

Joseph (Le père). VII, 232 ; IX, 22, 23, 24.

Journée des dupes. IX, 309.

Joye (Chevaliers de la). VII, 237.

Joyeuse (Duc de). VII, 211.

Juif, chirurgien. VII, 232.

Jumeau, arquebusier du roi. VI, 13, 135.

Jusseaume ou Josseaume, marchand. I, 184.

L

Lacallande (Le capitaine). VII, 227.

Lafayette (Mme de). X, 117–129.

Laffemas (B. de). VII, 303 ; IX, 52 ; X, 80.

Laffemas (I. de). IX, 11 ; X, 77, 96.

Lafontaine (cité). IV, 46.

Lagarde (Le cap.). VII, 83.

La Gomberdière (Le Sr de). III, 109.

Laguille (Le P.). VIII, 53.

Lambert, musicien. VII, 91.

Lambin (Denis). X, 156.

Langey (Le marquis de). VI, 307, 309, 312.

Larchant. IX, 93.

Larivey, astrologue. II, 211.

Larmes et complaintes de la reine d’Angleterre sur la mort de son espoux, etc. X, 161.

Lauzun (Le duc de). VIII, 69.

Lavalise. VIII, 337.

Lavardin (Le Sr de). VII, 211, 213.

Legat testamentaire du prince des sotz. III, 353.

Lelièvre (Elie). X, 187, 188.

Lerme (Le duc de). I, 97.

Le Sage. Le Rodrigue de son Gil-Blas. I, 96–113.

Lescot (P.). Un tableau de lui à Fontainebleau. VII, 148.

Lettre contenant le privilége d’avoir deux femmes. III, 141.

de Calvin apportée des Enfers. VII, 217.

de M. d’Aligre au chancelier Seguier. IX, 339.

d’Escorniflerie. IV, 47.

du général des crocheteurs de France. IV, 235.

d’un gentilhomme françois à dame Jacquette Clément, princesse boîteuse de la Ligue. X, 55.

M. Leber (Bulletin du Bibliophile, t. I, nº 9, p. 16) met, pour la rareté et la curiosité, cette pièce à peu près au niveau de la Prosa cleri Parisiensis, faite dans le même temps et dans le même esprit, et dont un exemplaire, qui se vendroit au centuple maintenant, coûta 400 livres à la Bibliothèque du Roi lors de la vente de l’abbé Sepher, en 1786.

sur la mort du grand Macaty. IX, 107.

Lettres de Mme de Lafayette. X, 117.

de Vineuil sur la conspiration de Cinq-Mars. VIII, 119.

patentes sur la plantation d’un mai. IX, 359.

Lezay (La marquise de). X, 1–2.

Lhermite (amiral). I, 141.

Liancourt (Ch. Du Plessis). IX, 101.

Libertat. II, 297.

Liébaut (Mme). III, 321.

Ligue (La). Son premier manifeste. VII, 315–322.

Lima. I, 141.

Lincestre (curé ligueur). X, 74.

Lionne (Mme de). VI, 228, 230.

Lionne (L’abbé de). X, 106.

Logemens pour la cour de Louis XIII. X, 225.

Loire (Accidents arrivés sur la). VI, 5.

Longueville (La duchesse de), morte en 1629. V, 151.

Lorens (Jacq. du). II, 151.

M. Éd. Tricotel approuve l’attribution que nous avons faite à Du Laurens de La Moustache des filous enlevée (Bulletin du Bibliophile, 1862, p. 1313). Il cite une autre pièce de lui qui n’étoit pas moins inconnue, La Calotte, et il reproduit une satire contre le demy-sçavant, non comprise dans son recueil et dédiée à son ami Colletet.

Loret, auteur de la Muse historique. I, 192.

Loste. X, 77, 89, 97.

Louis XIII à la journée des Dupes. IX, 309–326.

— au pas de Suze. IX, 327.

Louis XIV. X, 37, 41, 53, 107–115.

Louis d’or (Le). X, 235.

Louvet. III, 173, 178.

Il étoit trésorier de l’argenterie du Roy en 1610.

Lugoli, lieutenant criminel. I, 199.

Lumagna (Les). II, 99 ; VII, 268.

Lustucru (Description du tableau de). IX, 79.

Luynes (Le connétable de). IV, 19, 20.

Lyon. X, 197.

M

Macassar (Princes de) baptisés à Versailles en 1688. IX, 261.

Macaty (Singe). IX, 107.

Macette (Dame). III, 77.

Machaud. IX, 11.

Madagascar (Prince de) baptisé à Paris. IX, 261.

Madrigal (Le pâtissier de). II, 27.

Magiciens estranglez par le diable. I, 23.

Magie, superstitions. I, 25, 29, 87, 115 ; II, 212, 368 ; III, 38, 212–213, 267 ; IV, 275, 323 ; V, 66, 162, 167, 168–169, 201, 203, 267, 269 ; VI, 202, 289, 291, 294 ; VII, 254 ; VIII, 102 ; IX, 275, 281, 285, 286, 292 ; X, 57.

Mai (Plantation d’un). IX, 359.

Maignelay (La marquise de), grande dévote amie de saint Vincent de Paul.

C’est elle qui doit être désignée sous l’initiale M. au t. I, p. 129.

Maintenon (Mme de). VIII, 53.

Mallot, ministre calviniste. VI, 187.

Malmariez (Fantastique repentir des). IV, 311.

Maltote des cuisinières. V, 243.

Mancini (Hortense). X, 47, 47.

Mancini (Marie). X, 41.

Mangot (Le chancelier). X, 262, 264.

Manière de bien ferrer la mule. V, 243.

Manifeste de ce qui doit se passer en France en 1620. VII, 5.

Manifeste de P. du Jardin. VII, 63.

Mansfeld (Le duc de). I, 217.

Marais, bouffon de Louis XIII. IV, 337.

Marchand (Le capitaine). IX, 36.

Mardi gras, son exil. V, 97.

Marguerite (La reine). I, 207 ; II, 16, 254.

Mariages (Réformation des). IV, 5.

Marie Stuart (Mort de). V, 279.

Marie, reine d’Angleterre. IX, 341.

Marillac, garde des sceaux. IX, 9, 326.

Marillac (M. de). IX, 8.

Marion Delorme. VIII, 120, 121.

Maris. Arrest contre leur impuissance. VI, 307.

Martin Guerre. VIII, 99.

Mascaron. VI, 222, 223.

Mathurine, folle du roi. VI, 129 ; VIII, 271.

Matignon (M. de). Lettre que lui adresse Charles IX. I, 274.

Maubert (Nouveaux compliments de la place). IX, 229.

Mauclerc, procureur en 1622. I, 194.

Mauraisin (Noel). VII, 267.

Maure (La comtesse de). X, 126.

Mauregard, astrologue. II, 211.

Mayenne (Le duc de), tué en 1622. VII, 250.

Mazarin. IX, 322 ; X, 41, 42, 49.

Médecine. II, 106, 115 ; III, 170 ; IV, 48, 82, 251 ; V, 134, 195, 305 ; VI, 120 ; VII, 33, 232, 233, 257, 259 ; VIII, 284 ; X, 212, 213, 214.

Médicis (François de). VII, 333.

Melons Andardois (Roi des). III, 361.

Mémoire pour les coiffeuses, bonnetières et enjoliveuses de la ville de Rouen. IX, 215.

sur le prix des vivres à La Rochelle. VI, 23.

touchant la seigneurie du Pré-aux-Clercs. IV, 87.

Menippée de Francion, ou responce au Manifeste anglois. X, 267.

Mepris des Muses (Le). VI, 343.

Mercelotz. VIII, 147.

Mercœur (Le duc de). I, 293 ; III, 212.

Merveilles du Salmigondis de l’Aloyau. I, 363.

Mesme (Claude de). IV, 75.

Mesmes (H. de). X, 151, 154, 155.

Mesmes (J. J. de). X, 152.

Michel, magicien à Moulins. V, 199.

Mie Margot (Histoire de). II, 121.

Mignet, son livre sur Antonio Perez. I, 169.

Mignons (Vertus et propriétés des). VII, 331.

Miliade (La). IX, 5.

Milmont (Curé de). IV, 323.

Miroir de contentement. II, 13.

Miron (Le médecin). IX, 94.

Misères de la femme mariée. III, 321.

Misères des apprentis imprimeurs. V, 225.

Modes (Détails sur les). I, 12, 21, 62, 132, 163, 217, 223, 224–257, 283, 307, 309, 317, 334, 335, 337, 340, 344, 352 ; II, 18, 20, 57, 82, 90, 123, 151, 190, 192, 243, 316 ; III, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 43, 46, 64, 102, 104, 106, 113, 114, 117, 118, 119–122, 156, 190, 242, 243, 245, 246, 247, 248, 249, 250, 252, 253, 255, 257, 267, 268, 269 ; IV, 136, 291, 299, 362 ; V, 68, 99, 124, 135, 149, 180, 181, 182, 183, 184, 185, 192, 302, 311, 312, 313, 315, 316, 331, 345, 360 ; VI, 32, 33, 35, 37 ; VII, 9, 11, 15, 17, 25, 29, 42, 46, 51, 94, 99, 101, 166, 167, 168–9, 175, 249, 334, 336 ; VIII, 88, 132, 133, 134, 135, 136, 140, 245, 256, 306 ; IX, 81, 129, 131, 139, 164, 215, 351, 355, 356 ; X, 27, 29.

Moisset (financier). III, 181–184 ; IV, 343 ; VIII, 243.

Molière cité. I, 132, 224, 235, 347, 352 ; II, 16, 200 ; III, 38, 106 ; IV, 9, 10, 285–306 ; V, 360.

Monguibert. VIII, 31.

Monnerot (financier). V, 91.

Monstre (Le) à trois têtes. IV, 344.

Montaiglon (A. de). I, 275 ; VIII, 195.

Montaigu (L’abbé). X, 45.

Montbazon (M. de). IV, 337 ; V, 291.

Montigny (Le comte de). VIII, 122.

Montmaur (P. de). I, 129.

Montmorin (M. de). IX, 103.

Montpellier (Division entre les femmes et les filles de). VII, 247.

Montpensier (Catherine-Marie de Lorraine, duchesse de). X, 55 et suiv.

Montpezat (M. de). VIII, 247.

Montrésor. VIII, 129.

Mothe-Houdancourt (La). V, 26.

Moulin à barbe (Destruction du). II, 49.

Moulins à barbe (Origine des). II, 53.

Moustache (La) des filous enlevée. II, 151.

Muet, lieutenant au petit criminel. I, 193.

Muse (La) infortunée. II, 247.

Musicien (Le) renversé. VIII, 93.

Musique de la taverne. VI, 341.

Mustapha, empereur des Turcs. IV, 273.

N

Navarre (Le roi de), Henri IV. VII, 214, 215.

Nemours (La duchesse de). X, 44.

Neri en Verbos (Sieur de). Ce que signifie son nom. III, 142.

Le Bulletin du Bibliophile belge, 1863, p. 104–105, s’est rencontré avec nous pour l’explication de ce pseudonyme.

Nez à la mode (Anatomie d’un). V, 133.

Nicolas (Le cuisinier). X, 22.

Niel (P. de) ou Niert (de) le musicien. IX, 330–331.

Noblesse (Plaisirs de la). VII, 303.

Normandie (Courtisanes de). I, 333.

Notre-Dame de l’Épine. VII, 350–351.

Nouveaux compliments de la place Maubert. IX, 229.

Nouvelle de la venue de la roine d’Alger à Rome. IX, 259.

Nouvelle manière de faire son profit des lettres, traduitte en françois par J. Quintil, du Tronsay, en Poictou. Ensemble : le Poëte courtisan. X, 131.

Nouvelles admirables des Indes. V, 159.

Nouvellistes (Règlement pour les). VIII, 261.

Noyers (De) Sublet. IX, 22, 27.

Nully (Le président de). I, 2 ; X, 74.

O

O (François d’). IX, 104.

Œconomie (L’), ou le vray advis pour se faire bien servir, par le sieur Crespin. X, 1–22.

Œufs de Pâques (Les). V, 59.

Olerius, magicien. I, 29.

Olivet (L’abbé d’). Mémoire sur le dictionnaire de l’Académie. II, 8.

Ombre (L’) du mignon de fortune avec l’enfer des ambitieux mondains, etc. X, 77.

Ombre (Amours de l’) et du soleil. VII, 287.

Onophage (L’), ou le Mangeur d’âne. III, 67.

Onozandre (L’), ou le Grossier. V, 291.

Oraison funèbre de carême prenant. III, 361.

Ordonnance pour le reglement du camp. I, 259.

Ordonnances générales d’amour, par le baron de Mistingue. II, 169.

Ordre à tenir pour la visite des pauvres honteux. V, 127.

Ordre du combat fait à la ville de Moulins. III, 93.

V., sur ce combat, les Mémoires de Martin du Bellay, liv. VIII, fin de l’année 1537.

Ordres de chevalerie burlesques. VII, 237–239, 245.

Orléans, Histoire de la vache à Colas. II, 38. — Le bonhomme Petau. Id., 279. — La glose d’Orléans. Id., 294. — Manufactures de soie. VII, 313. — Siége par M. de Guise. VIII, 16. — Les Siamois à Orléans. X, 102.

Ornano (D’), colonel des Gardes Corses. IV, 339.

Orviétan (L’). VII, 113.

Ouverture des jours gras. II, 345.

P

Padel, successeur de Tabarin. III, 151.

Paille (Louanges de la). VIII, 325.

Paloiseau (Hôtel). IV, 184.

Pamperon, procureur en 1622. I, 194.

Panurge. VIII, 279.

Parabère (M. de). I, 299.

Paris. Les fripiers, I, 181. — La Tonnellerie, id. — Rue de la Heaumerie, 182. — Rue Tirechappe, 189. — Rues des Bourdonnais et de la Limace, id. — Rue du Plat d’Étain, id. — Le cabaret de la Table Roland, près l’apport Paris, I, 195 ; III, 127 ; VI, 40. — Les manteaux rouges voleurs, I, 198 ; V, 194 ; VI, 326. — La taverne du Pied de Biche, près le Temple, I, 202. — La Cour des Miracles, 203. — Palais de la reine Marguerite, I, 207, 219 ; IV, 132–175 ; V, 322. — Église Saint-Bon, I, 209. — Moulins à vent hydraulique, à l’île Notre-Dame, id., 211. — Île Louviers, 219. — Brodeuses du faubourg Saint-Antoine, 240. — Bataille de laquais, 283, 285. — Charnier des Innocents, 313. — Servantes de Paris, I, 313, 324 ; II, 237 ; III, 101 ; V, 243, 244, 246, 250, 251, 253, 254, 256, 345 ; VI, 265, 274 ; VII, 142, 205–207 ; IX, 172. — L’officialité, I, 319 ; VI, 308 ; X, 12. — Rôtisseries du petit Châlelet, I, 367. — Boucherie de Saint-Étienne-du-Mont, 369. — Concerts de Sainte-Cécile aux grands Augustins, II, 14. — Les orgues des Cordeliers, id. — Le feu de la Saint-Jean à la Grève, 15. — Le carrefour de Notre-Dame-de-la-Carole, 16. — La friperie, 19. — Les forges du Pont-au-Change, 23. — Les colosses du Pont-Notre-Dame, 40–41. — Le petit Châtelet, 43. — Le chevalier Tape-cul au Palais-Royal, 44. — Les Gobelins, 55, 223, 227, 231 ; V, 138. — Les coiffeurs, 57. — Le moulin de Croulebarbe, II, 58. — L’église Saint-Leufroy, 101. — Le Fort l’Evesque, 109. — Les apothicaires, 115. — Le gros Thomas au Pont-Neuf, 125. — La Grenouillère, 128. — Poissonnières de la place Maubert, 132. — Les Feydeau, 138, 139, 140. — Saint-Germain-le-Vieil, 149. — Incendie du Palais en 1618, 159, 165 ; III, 127. — La table de marbre, II, 161. — Les statues des rois au Palais, 162. — La pierre-au-let, 169, 173. — Les épices du Palais, 159, 179. — Cabarets de La Boisselière et de la Coiffier, 202 ; V, 36. — Inondation de la Bièvre, II, 221 ; IX, 63–70. — Le copeau de S.-Victor et ses moulins, II, 226. — Tanneurs de la Bièvre, 229. — Bureaux de placement des domestiques, 237. — Marché aux pourceaux de la Butte S.-Roch, 270. — Académies (manéges) du faubourg S.-Germain, 271 ; IV, 188. — Le pont aux oiseaux, II, 276. — L’île maquerelle, 283. — Carrosses en 1619, 282, 284. — Les voleurs à la poire d’angoisse, 295. — Le tombeau de Commines aux grands Augustins, 297. — La Blanque en 1649, 325. — Filles du faub. S.-Germain et du Marais, I, 207, 219 ; II, 346, 366 ; V, 323. — La foire Saint-Germain, II, 348 ; IV, 328. — Les faubourgs enfermés dans la ville en 1634, II, 349. — Voleurs sous Louis XIV, III, 5–9. — Le château des Porcherons, 31. — Le château de Vauvert, 32 ; IX, 290. — Le Luxembourg, III, 32. — Le Huleu et le Champ-Gaillard, 44. — La maison du patriarche au faubourg Saint-Marcel, 51 ; VI, 186, 198. — Assemblées calvinistes à Popincourt, III, 51. — État de Paris sous Charles VI, 62. — Irlandois à Paris, 63. — La tour des Dames, 68. — Les plâtriers de Montmartre, 70. — Le Puits-Certain, le Puits de Rome, 78. — L’hôtel de Montmorency, 99. — Le pont Rouge ou pont Barbier, 102. — Les tisserands de la Macque, rue de la Tixeranderie, 113. — Fabrique de tapisseries de La Planche, 116. — Le cabaret de Cormier, 138 ; VIII, 296. — Le pont Alais, III, 142 ; IV, 226 ; VII, 39. — Filous de la Samaritaine, III, 147–148. — Le carrefour Guillori, 150. — Filous du faub. S.-Germain et du Marais, 154 ; IX, 271, 297. — L’hôtel de Scipion Sardini, III, 174 ; V, 221 ; VI, 115. — Les crocheteurs de la Grève, III, 179. — Le quai Malaquais, 179 ; IX, 297. — Supplice à la croix du Trahoir, III, 231. — Les Ursulines de la rue Saint-Jacques, 265. — Les Carmélites de la rue du Bouloi, 266. — Boucheries, 314, 315. — Cabarets en 1622, 318–319. — Le petit Saint-Antoine, 318. — Le crocheteur de la Samaritaine, IV, 27, 235. — L’hôtel Concini, rue de Tournon, 30 ; VIII, 239 ; IX, 315 ; X, 106, 269. — Marchands de meubles de la rue Frépillon, IV, 48. — Asile dans les églises de Paris, 76. — Ce qu’on appeloit la petite Seine, 90, 97. — Le Pré-aux-Clercs, 93, 95 ; IX, 297. — Le carrefour Buci et la rue des Mauvais-Garçons, IV, 95. — La chapelle Saint-Germain-des-Orges, au Pré-aux-Clercs, 94, 97, 99, 100. — La rue du Colombier (rue Jacob), 108, 132. — La maison de Baptiste du Cerceau, 121–123. — La rue des Marais, 125. — La petite Genève, 125–126. — L’hôpital de la Charité, 138. — Le cimetière de Saint-Père, 139. — Maison de des Iveteaux au Pré-aux-Clercs, 141–148. — Hôtels garnis du faubourg Saint-Germain au dernier siècle, 151 ; IX, 300. — La maison Colletet, IV, 161. — La rue de la Sorbonne ou de l’Université, 182–183. — L’hôtel Tambonneau, 185. — Les commencements de la rue du Bac, 193. — Les filles de Saint-Joseph, 198. — Collége de Reims, 258. — L’Hôtel Montbazon, rue Béthizy, 338. — L’impôt des portes cochères pendant la Fronde, V, 7, 338. — Duels au Pré-aux-Clercs, 44. — Le collége de Cambray, 46. — Maison de Colbert, rue du Mail, 95. — Établissement pour les pauvres au XVIIe siècle, 128, 129, 130, 131. — L’hôtel Sourdis, 156. — Les libraires du mont Saint-Hilaire, 231. — Les financiers de la place Vendôme, 232. — Les écrivains des Saints-Innocents, 248. — La Vallée, 252. — La rue des Jeux-Neufs, 266–267. — La statue de P. du Coignet à Notre-Dame, 269. — La tour de la Commanderie de Saint-Jean de Latran, 322. — L’église Saint-Barthélémy, 335. — Feux d’artifice sous Louis XIII, VI, 14. — La rue Tiquetonne, 14. — Incendie au port au foin en 1618, 16. — La boue de Paris en 1616, 37–38. — La charité chrétienne, rue de l’Ourcine, 64 ; VII, 274. — Les Quinze-Vingts, VI, 66. — Impôt à Paris en 1642, 97. — Vol de reliques à la Sainte-Chapelle en 1589, 201. — Procureurs de la rue des Mauvaises-Paroles, 261. — Le trésor de la Bastille, 262. — La voûte de Nicolas Flamel au cimetière des Saints-Innocents, 269–270. — Procureurs des environs de la place Maubert, 271. — Cocus de la rue Quincampoix, 274. — Les Nymphes de Jean Goujon à la fontaine des Innocents, VII, 39. — Le quartier de la Nouvelle-France, 42. — Diminution des loyers pendant la Fronde, 61–68, 365. — Les enfants-bleus, 93. — Le collége de Lisieux, VII, 93. — Charlatans du Pont-Neuf, 103–108. — Le may des imprimeurs, 133. — Rentes sur la ville en 1586, 159. — La promenade au cours de la Porte-Saint-Antoine, 201. — Rentes de l’Hôtel-Dieu (1589), 269. — Les Invalides à Bicêtre sous Louis XIII, 271–279. — Magnaneries à l’hôtel de Retz, 308. — Magnaneries aux Tuileries, 309. — L’italien Balbani au château de Madrid, 310. — Plantation de mûriers près de Saint-Thomas du Louvre, 310. — Maison de Baïf, rue des Fossés-Saint-Victor, VIII, 40. — Maison d’Estienne Pasquier sur le quai de la Tournelle, 41. — Les filles-bleues de la chaussée des Minimes, 70. — Logis de Scarron, rue Neuve-Saint-Louis, 73. — Maison de la rue de Vaugirard où Mme de Maintenon élève les bâtards du roi, 74. — Fours du quai de la Ferraille, VIII, 152. — Cour des Miracles, 160. — Le Huleu, 223. — Bassompière et la lingère de la rue de Bourg-l’Abbé, 223. — J.-J. Rousseau, rue Plâtrière, 232. — Nouvellistes aux Tuileries, au Luxembourg, au Palais-Royal, au quai des Augustins, aux Célestins ; 262–265, 267. — Antonio Perez à Paris, 265. — La Pomme de Pin et la Croix-Blanche, cabarets, 296. — Une inscription du Petit-Pont avant 1718, IX, 11. — Le Pont-Marchand, son fondateur, 36. — Bureau d’adresses en 1633, et petites-affiches, 51, 61. — L’hôtel de Nemours, 55. — L’enseigne de la Femme sans tête, 83. — Cours de la Porte Saint-Antoine sous Louis XIII, IX, 125, 130 ; X, 25. — Le jardin de l’Arsenal, IX, 126, 127 ; X, 31. — Le jardin de Dupont à la Roquette, IX, 127. — Le Marché du cimetière Saint-Jean, 229. — Les poissardes de Paris en 1644, 230. — Les harengères du Petit-Pont, 233–234. — Le Mont-Parnasse, 290. — Le diable Vauvert, id. — Magie au Marais, 292, 294. — Le Luxembourg sous Louis XIII, 314. — Le mai de la basoche, 359–362. — La boulevard Saint-Antoine sous Louis XIII, X, 28. — Le pavage du faubourg Saint-Antoine, 28. — Le couvent de Sainte-Marie à Chaillot, 45, 165. — Henri IV surprend les faubourgs de Paris, 65. — Famine à Paris, 70. — Le jardin ou parc des Tuileries et sa grotte, 90, 93. — La maison de Rambouillet au faubourg Saint-Antoine, 104. — D’où vient le nom de la rue Chantereine, 135. — Le collége de Bourgogne, 152. — Le collége Montaigu, 157–158. — L’île Notre-Dame, 189. — Les diamans du sr d’Arce au Temple, 278–279.

Pasquier (Étienne). I, 364 ; II, 169.

Pasquil de la cour pour apprendre à discourir. III, 264.

Pasquil du rencontre des cocus à Fontainebleau. III, 217.

Pasquil touchant les affaires de ce temps. VIII, 347.

Passage du cardinal de Richelieu à Viviers. VII, 339.

Passard, laquais de l’abbé Chérier, le censeur, qui prit son nom pour pseudonyme. VI, 170–171.

V. sur l’abbé Chérier un article de M. Guessard (Corresp. litt., 5 fév. 1858, p. 73–81) ; et l’Histoire de la censure théâtrale en France, par M. V. Hallays-Dabot, 1862, in-18, p. 54.

Passemens (La révolte des). I, 223.

Passeport des bons buveurs. IV, 69.

Passeport pour l’autre monde. IX, 337.

Passion de M. Fouquet. V, 86.

Patissier de Madrigal. II, 27.

Pavillon. II, 6.

Pechon de Ruby. VIII, 147.

Pedoue (François), auteur du Bourgeois poli. IX, 146.

Aux détails déjà donnés sur ce facétieux chanoine de Chartres nous ajouterons qu’on a de lui quelques chansons satiriques, entre autres la requête de l’Ane qui vielle à messieurs du chapitre, publiée dans le Magasin pittoresque de 1856, p. 56.

Pegenac, docteur de Sorbonne. I, 3.

Perdrigeon, marchand. I, 235.

Perez (Antonio). I, 169 ; VIII, 264.

Perine. Ses étrennes. IV, 229.

Permission (Comte de). VIII, 81.

Permission aux servantes de coucher avec leurs maîtres. II, 237.

Perse (Infante de) à Paris en 1666. IX, 261.

Philippe II, roi d’Espagne. I, 171, 173.

Pibrac. IX, 94.

Picardie (Conspiration faite en). VII, 315.

Picotin (Capitaine). VI, 279.

Pièce du cabinet (La). III, 283.

Piedaigrette. III, 165.

Piron. VI, 171 ; IX, 107.

Placet des amants contre les voleurs. III, 5.

Plaidoyer dans une cause comique. I, 349.

Plaisante nouvelle sur ce qui se passe en Piémont. VI, 279.

Plaisantes ruses et cabales de trois bourgeoises. VII, 19.

Plaisirs de la noblesse. VII, 303.

Planto (Le colonel Otho). IX, 98.

Pois pilez. VIII, 81.

Poitou (Académie de Larrons en). VIII, 153–154.

Polichinel. I, 355.

Pologne (Le roi de). IX, 91.

Poltrot. Son interrogatoire. VIII, 5.

Pontalais (Jean du). III, 141.

Le vrai nom de ce farceur étoit Jehan de l’Espine du Pont-Alletz, et son surnom Songe-creux, comme nous l’avons appris par la mention d’un présent de 223 livres tournois que lui fit François Ier, devant qui il avoit joué des farces. (V. L. Lacour, Œuvres de Des Périers, t. II, 134, note.) Ce surnom me fit penser que les Contreditz de Songe-creux, toujours prêtés à Gringore, bien qu’ils ne fussent pas dans sa manière, pourroient bien être de Pontalais ; je le dis dans l’Introduction aux Chansons de Gaultier Garguille, p. lxxix, et peu de temps après je fus heureux de voir que M. Ch. d’Héricault avoit approuvé cette conjecture. C’est sous le nom de Pontalais, et non sous celui de Gringore, qu’il a donné des extraits des Contreditz dans le t. I, p. 531–540, du recueil des Poëtes français de M. Crépet. Notre littérature de la fin du XVe siècle et du commencement du XVIe retrouve ainsi un poëte de plus.

Pont-Breton des procureurs. VI, 253.

Pont-de-Courlay (M. de). IX, 31 ; X, 229, 230.

Pont-Neuf frondé. III, 337.

Pontoise. I, 75, etc.

Porte (De la), grand prieur de France. VII, 217.

Pot aux roses aux financiers. IV, 349.

Pot aux roses (Le) découvert. VII, 199.

Poulet, lettre galante. I, 12.

Poumerol (François). VI, 131.

Pourchot (Edme). IV, 87.

Précieuses (Récit de la Farce des). IV, 285.

Prestre Jean (Le). V, 161, 163, 164, 165, 167, 171.

Prinse du capitaine Carrefour. IX, 267.

Prisonniers (Salve Regina des). VIII, 193.

Prisonniers. Leur purgatoire. VIII, 201.

Privilége des cervelles émouquées. III, 297.

Privilége des chastrez. III, 333.

Privilége des Enfants Sans-Soucy. III, 159.

Procession en Allemagne. VII, 347.

Procureurs (Pont-Breton des). VI, 253.

Promenade du Cours. IX, 125 ; X, 25.

Propriété des bottes sans cheval. VI, 29.

Purgatoire des bouchers, charcutiers, etc. V, 263.

Purgatoire des hommes mariez. IV, 81.

Purgatoire des prisonniers. VIII, 201.

Pussort. V, 88–89.

Putains à cul (Les). VIII, 337.

Q

Quatrains sur les harquebuses et pistolets. VI, 131.

Quélus (M. de). IX, 101.

Quercy. VII, 323.

Querelle des femmes du faubourg Saint-Germain avec les filles du faubourg Montmartre. IV, 323.

Questeuses (Satyre sur l’indecence des). V, 331.

Questions de la cour. V, 75.

Quintil du Tronsay. X, 131.

Nous avons su par une note de M. Brunet (Manuel, nouv. édit., t. IV, p. 1023), que la satire de Quintil, La Nouvelle Manière de faire son profit des lettres, etc., étoit une traduction de l’épître d’Adrien Turnèbe, De nova captandæ utilitatis e literis ratione metrice scripta ad Leoquernum : Paris, 1859, in-8º. — M. Brunet ajoute qu’une autre traduction de cette épître fait partie des œuvres de J. Du Bellay ; or nous avons prouvé que celle de Quintil et celle de Du Bellay sont la même.

R

Rabelais (cité). I, 63, 367 ; II, 197, 240, 241, 283, 297 ; III, 21, 36, 61, 126, 162, 167 ; V, 274 ; VI, 39, 257, 282, 283 ; VII, 254 ; VIII, 87.

Raconis (Ange de). III, 49.

Ramus. IV, 93, 94, 104–106.

Rangouze (Le Sr de). VII, 131.

Ranty (M. de). IX, 100.

Rapport d’un affidé de Angleterre à Paris en 1655. X, 35–54.

Ratiers (Confrairie des). III, 297.

Ravaillac. II, 165 ; VII, 84 ; X, 261.

Razilly (Le voyageur). VI, 118 ; IX, 355.

Ré (L’île de). X, 268, 273, 276, 277.

Réception des ambassadeurs du roi de Siam en 1686. X, 99.

Récit de la farce des Précieuses. IV, 285.

Recit de l’assassinat de Jean Bourgeois par la compagnie des fripiers de la Tonnelerie. I, 179.

Recit de l’attentat commis à Sannoy. III, 11.

Recit de l’execution du capit. Carrefour. VI, 321.

Recit du combat sur mer devant Lima. I, 141.

Reconfort des femmes qui se plaignent de leurs maris. IV, 316.

Règle de la cabale des filous. III, 147.

Règle (Amours de la). VII, 287.

Reglement pour les nouvellistes. VIII, 261.

Reglement pour pourvoir aux vivres de la ville. VIII, 323.

Reglement sur la preference des savetiers-cordonniers. V, 41, 194, note.

Reglement sur toutes sortes de marchandises. III, 109.

Regret des courtisanes d’amour. V, 328.

Regret des filles de joie de Paris. III, 77.

Rejouissance (La) des femmes sur la deffense des tavernes et cabarets. X, 175.

Remond (Nicolas). VI, 85.

Remonstrance aux femmes et aux filles de France. IV, 361.

Remonstrance aux nouveaux mariés. II, 257.

Remonstrance sur la librairie du roy. I, 1.

Renaudot (Th.). I, 138 ; IX, 52–53.

Rencontre aux environs de La Rochelle. VIII, 331.

Rencontre de Me Guillaume avec Piedaigrette. III, 165 ; VII, 267.

Rencontre de trois astrologues judiciaires. II, 211.

Reponse des servantes aux langues calomnieuses. III, 101.

Reproche du capitaine Guillery aux carabins. VII, 71.

Requête d’un poëte à M. de Vatan. VIII, 231.

Requête pour la diminution des loyers. VII, 61.

Retz (Le cardinal de). X, 38.

Revenus (Sur les). VIII, 53.

Revolte des Passemens. I, 223.

Ribaut (J. de). X, 280.

Ribère (Le médecin). VI, 120.

Richelet. IX, 20.

Richelieu (Cardinal de). VII, 323, 339 ; VIII, 120 et suiv. ; IX, 5, 21, 309–326 ; X, 227, 228, 262, 264, 268.

Riflasoret (Cour de). V, 97.

Riolan (Le médecin). IX, 244–245.

Ripaille (Château de). I, 151.

Roche (La). IX, 100.

Rochefort (Le comte de). Le même dont Sandras de Courtils a écrit les mémoires. Ce qu’il a dit de l’aventure de Brioché, en Suisse. I, 281.

Rochefoucauld (Le duc de la). X, 117–129.

Rocheguyon (M. de la). IX, 98.

Rochelle (La). VI, 23, 27 ; VIII, 331 ; X, 274.

Rocheposay (M. de la). IX, 97.

Rodrigo (Dom). I, 96, etc.

Roger-Bontemps. VI, 54.

Rohan (Le chevalier de). II, 301–314.

Comme complément de la pièce que nous avons donnée sur la conspiration du chevalier et de Latréaumont, voir les Mémoires inédits de Jean Rou, 1857, in-8º, t.1, p. 67, et Description raisonnée d’une collection choisie d’anciens manuscrits, Techner, 1862, in-8º, p. 259–261.

Rôle de presentation faicte aux grands jours de l’eloquence françoise. I, 127.

Rollin. X, 151, 158.

Romans, en Dauphiné. IX, 242.

Roquelaure (Antoine de). V, 153.

Roquette (L’abbé). VIII, 59.

Rose, évêque de Senlis. I, 3 ; X, 74.

Rose-Croix. I, 115 ; IX, 280.

Rostaing (Tristan de). IX, 105.

Rostein (Le). V, 150.

Rouen. IX, 215 ; X, 176–177.

Rouge-Aureille, prévost. VI, 190.

Rozeau (Jean) le bourreau. V, 195.

Rubrique et fallace du monde. I, 343.

Ruggieri, magicien. I, 25.

Rupert (Le prince). X, 44.

Ruzé, avocat au parlement. X, 158.

S

Sablé (Mme de). X, 117–129.

Sagonne (La). V, 154.

Saintes (Claude de), évêque d’Évreux. IV, 355.

Saint-Denis (La ville de). X, 56, 66.

Saint-Denis (Le baron de). IX, 104.

Saint Fiacre. Enlèvement de ses reliques. VII, 231.

Cette pièce est attribuée dans le Chevræana, p. 231, au comte d’Estelan, auquel on prête aussi la Miliade.

Saint-Géran (Le maréchal de). IX, 97.

Saint-Loup (Mme de). X, 125.

Saint-Luc (Fr. d’Epinai). IX, 102.

Saint-Maixent (Combat de). VII, 211.

Saint-Marcel (Inondation du faubourg). IX, 63.

Saint-Medard (Mutinerie de). VI, 185.

Saint-Paul (Le comte de). X, 127.

Saint-Simon. VIII, 95, 96 ; IX, 309 et suiv.

Saint-Sulpice (Le baron de). IX, 106.

Saint-Thomas (Mme de). VIII, 121 ; IX, 16.

Saint-Vidal (Ant. de la Tour de). IX, 105.

Salve Regina des prisonniers. VIII, 193.

Sancy, ambassadeur à Constantinople. IV, 275.

Sannoy (Attentat commis à). III, 11.

Sans soucy (Enfants). III, 159.

Santeul. X, 189.

Sardini (Scipion). III, 174 ; V, 221 ; VI, 115.

Pour compléter ce que nous avons dit sur son hôtel, aujourd’hui dépendance de l’administration des hospices sous le nom de Maison Scipion, voir deux excellents articles de M. Anatole de Montaiglon dans les Beaux-Arts, t. I, 1860, in-8º.

Sarzay (Le Sr de). III, 93.

Satyre contre les petits maîtres. V, 311.

sur la barbe du president Molé. VI, 315.

sur l’indecence des questeuses. V, 331.

Satyrique (Le) de la cour. III, 241.

Sault (Le comte de). VI, 224.

Sauvage (Denis). X, 142.

Savaron (Le président). VI, 74.

Savetiers. V, 41.

Scarron. VI, 213, 214 ; VII, 125 ; VIII, 65, 67, 69.

Schomberg. IX, 93.

Scribe (Eug.). VIII, 38.

Scudéry (Mlle de). III, 9 ; X, 235.

Sébastien (Don) le faux. II, 28, 30.

Seguier (Le chancelier). V, 87 ; IX, 22, 24, 339 ; X, 229.

Servien. IX, 28.

Sessac (Fr. de). IX, 97.

Siam (Ambassadeur du roi de). X, 99.

Sibus (Histoire du poëte). VII, 89.

Sillery (Abbé de). I, 190.

Sillery (Le marquis de). V, 151.

Silly (Henry de). Id., 152.

Simon le magicien. III, 187 ; IX, 276.

Singerie des femmes de ce temps. I, 55 ; II, 196.

Soissons (Le comte de). X, 228.

Soleil (Amours du). VII, 287.

Sommaire sur les revenus de la France. VI, 85.

Songe. IV, 23.

Sotz (Prince des). III, 353.

Soubise (Le duc de). X, 270, 284.

Stances à certain goulu. VI, 296.

Stances sur le retranchement des fêtes. VI, 245 ; VII, 53.

Sully. X, 276.

Surêne, son vin. III, 133–134.

Surprise et fustigation d’Angoulevent. VIII, 81.

Suze (Pas de). IX, 327.

T

Tabarin. IV, 225 ; VIII, 288.

Tableau des ambitieux de la cour. IV, 33.

Tambonneau (Hôtel). IV, 184, 185.

Tape-cul. II, 44.

Tasimghi (Le capitaine). IX, 104.

Tasse (Le). II, 251.

Tasteur (Le). II, 37.

Tavannes (Vicomte de). IX, 104.

Taverne (Musique de la). VI, 341.

Tellier (Charles-Maurice Le), archevêque de Reims. VI, 209, 211, 232–243.

Teragon, sorcier. VI, 203.

Terny (Château de).

Tessé (Maréchal de). VIII, 217.

Théâtres. II, 260, 273, 345, 349, 350, 362, 368 ; III, 53, 141, 156 ; IV, 221, 225, 281, 285–306 ; VI, 41–42 ; VII, 41, 44, 45, 115, 117–122, 166 ; VIII, 84, 337 ; IX, 16 ; X, 26.

Thémines (Maréchal de). VII, 323.

Théophile (Le poëte). IX, 291.

Théophile (Le nouveau). VIII, 131.

Theutobocus (Géant). IX, 241.

Thil (Arnaud du). VIII, 99.

Thoiras. X, 276.

Thomas (Le gros), arracheur de dents. II, 225.

Thou (De), ami de Cinq-Mars. VII, 341 ; VIII, 125.

Tillières (Le comte Leveneur de). X, 273–274.

Tirato (Le Sr). III, 112.

Tocsin des filles d’amour. II, 265.

Tours (Accident arrivé à). VI, 303.

Toussaint (Jacq.). X, 153.

Traduction d’une lettre envoyée à la reine d’Angleterre. IV, 353.

Trebuchement de l’ivrogne. III, 125.

Tréfou (Pays de). I, 206 ; IX, 269.

Treille (Chevalier de la). VIII, 337.

Triolets du temps. V, 5.

Triomphe de Betlem Gabor. I, 323.

Tromperie faite à un marchand par son apprenti. III, 343.

Trousse (Mlle de la). I, 223.

Truaumont (La). II, 302.

Turenne. X, 39.

Turlupin. II, 273 ; VI, 51.

Turnèbe. X, 155.

V

Vache à Colas (La). II, 38.

Pour avoir la confirmation et le complément de ce que nous avons dit sur ce dicton d’origine orléanaise, voir le Journal de L’Estoile, édit. Michaud, t. II, p. 387, et notre lettre insérée dans le Bulletin de la Société du Protestantisme français, janvier 1859, p. 9–11.

Van den Ende. II, 301.

Vanini. IX, 278.

Varenne (La). V, 150.

Vattan (M. de), prévost des marchands. VIII, 231.

Vaudois. X, 197 et suiv.

Veinant (M.). I, 194.

Vengeance des femmes contre les hommes. V, 311.

Venise. VIII, 303.

Vers d’Érasme à sainte Geneviève. X, 187.

Vers pour M. le Dauphin. V, 353.

Versailles sous Louis XIII. IX, 314–315.

Vertus et propriétés des mignons. VII, 331.

Vie genereuse des mercelotz, etc. VIII, 147.

Villars (Marquis de). V, 152.

Villars (Marquise de). II, 301 ; V, 154.

Villequier. IX, 93.

Vimory (Combat de). IX, 117.

Vincent de Paul (Saint). X, 36.

Vineuil (Ardier de). VIII, 119, 122.

Viviers (Passage de Richelieu à). VII, 339.

Voltaire. VI, 251, 271.

Vraie pierre philosophale. V, 359.

Vraie pronostication de Me Gonin. V, 209.

Vrillière (Phelypeaux de la). IX, 28.

W

Werth (Jean de). VII, 199 ; IX, 17.

Y

Yveteaux (Des). II, 247 ; IV, 139, 141.

Yzarn. V. Isarn.

Ce que nous avons dit sur ce personnage mystérieux se trouve confirmé dans les Bigarures calotines, 1730, in-18, 3e rec., p. 5–8.

Z

Zamet (Jean). VII, 252.

Zamet (Sébastien). III, 180.

Zest Pouf, historiette. VI, 167.