Livre:Noailles - Les Forces éternelles, 1920.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Noailles - Les Forces éternelles, 1920.djvu
Titre Les Forces éternelles
Sous-titre {{{Sous_titre}}}
Auteur Comtesse de Noailles (Anna de Noailles)
Illustrateur {{{Illustrateur}}}
Maison d’édition Arthème Fayard & Cie, éditeurs
Lieu d’édition Paris
Année d’édition 1920 (éd. revue et corrigée)
Publication originale {{{Publication}}}
Bibliothèque Bibliothèque nationale de France
Internet Archive
Fac-similés djvu
Avancement À corriger


Pages

- - - - - - - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 - - - - - - -


TABLE
I. — LA GUERRE

Pages

Tout nous fuit… 7

Le soldat 9

Les bords de la Marne 11

Verdun 13

Celui qui meurt 15

A mon fils 17

Le souffle 18

Le chant d’un Écossais 20

Visite à la cathédrale de Reims 22

Astres qui regardez… 25

Aux soldats de 1917 26

Pauvre âme, tu gémis… 31

Les morts pour la Patrie 32

La jeunesse des morts 37

Lamentation 38

La mort de Jaurès (I) 42

— — (II) 44

— — (III) 45

Perspicace douceur… 46

Prière du combattant 47

Les blessés 50

Certitude 53

Quoi ! je me plains de toi… 55

La Patrie 60

Le jeune mort 64

Le départ 69

Entre les tombeaux et les astres 72

Victoire aux calmes yeux… 76

Le meurtrier 77

Dans le ciel écumant… 81

Pages

Les jeunes ombres 82

Héroïsme 84

La Paix 85

L’Avenir 86

14 Juillet 1919 90

Componction 92

II. — AME DES PAYSAGES

Étranger qui viendras… 97

Le paysage est calme… 104

Les biches 107

Le flot léger de l’air… 110

La paix du soir 112

Matin d’été 113

Le cri des hirondelles 114

L’esprit parfois retourne… 116

Une heure d’été 119

Jour de juin 120

Le ciel est d’un bleu… 123

Matin de printemps 125

Été, je ne peux pas… 127

Joviale odeur de la neige… 129

Contentement 132

La naissance du printemps 134

Vers écrits en Alsace pour un jardin de Savoie 138

Ode à un coteau de Savoie 141

Salutation 145

Scintillement 146

Mélodie matinale 148

Poésie des soirs 150

Le ciel gris, ce matin… 152

Charme d’un soir de mai… 155

Azur 156

Vent d’été 157

Les nuits d’été 158

L’Automne 161

Automne, ton soleil… 164

Pluie printanière 166

Matin de mai 168

Éveil d’une journée… 170

L’orage 173

Matin frémissant 174

Midi 176

Le ciel mêlé du soir… 177

Buée 178

Pour oublier la morne houle… 179

La noble nuit est… 180

Pages

Éclosion 181

Pluie tiède 182

L’aube point faiblement… 183

Jour d’été 185

Quand le soleil… 186

Calme soir 188

Accueil au soleil 190

Canicule 192

Le silence joyeux… 193

III. — POÈMES DE L’ESPRIT

Dans l’adolescence 197

Une Grecque aux yeux allongés… 199

Contemplation 203

La Grèce, ma terre maternelle 204

Nuit d’été, obscure… 211

Tu n’as pu croire à rien… 213

Pensée dans la nuit 214

Je croyais être… 216

Les espaces infinis 217

Deux êtres luttent… 221

Le printemps éternel 224

Espérance 228

Consolation 229

Plus je vis, ô mon Dieu… 230

Se peut-il, univers… 231

Interrogation 232

Le sommeil 233

Minuit 234

Certes, vous fîtes bien… 237

Appel 238

Lassitude 239

Tout noble cœur… 240

Le voyage 242

Renonciation 244

Les poètes romantiques 247

Méditation 252

Rêverie, le soir 254

Novembre 256

Toi seul es vrai… 258

Il est des morts vivants… 260

Je veux bien respirer… 263

Tentation 264

Prière au destin 266

Une fière habitude… 268

Offrande du batelier 270

Quoi ! tu crains de mourir… 272

Pages

Sagesse 274

Ferme tes nobles yeux… 276

Mon esprit anxieux… 278

Tu dis que tu consens… 279

L’univers n’est pas… 281

Que suis-je dans l’espace ?… 282

Il pleut. Le ciel est noir… 283

Étonnement 285

Mélodie 286

Chant d’Espagne 287

Promeneuse 289

A Jean Moréas (I) 290

— (II) 292

Ma sagesse déjà… 294

O Mort, vous rendez tout… 295

IV. — POÈMES DE L’AMOUR

Épigramme votive 299

Attends encore un peu… 300

Le chapelet d’ambre 303

Le plaisir 304

La douleur est pressée… 306

Quand enfin votre esprit… 308

Chant de Daphnis 309

Chant de Chloé 310

Ce ne sont pas les mots… 311

Solitude 313

Ainsi, lorsque j’étais une enfant… 314

Le silence 316

Le reproche 318

Le noble éther des nuits… 320

Parques ! Nul cœur ne sait… 322

Tranquillité 324

Tristesse de l’amour 326

Confession 329

Libération 331

Si nous vivions un jour… 333

Toute heure signifie… 337

Similitude 342

Non, l’univers n’est pas… 344

C’est après les moments… 346

Il n’est pas un instant… 348

Lorsqu’un jour sonnera… 351

Si le clair de lune… 354

Paroles dans la nuit 356

La nuit 359

Ces pudeurs de l’esprit… 360

Pages

Tu m’aimais moins… 361

Le chant du faune 362

Le chant de Praxô 366

Quoi ! Mourir séparés !… 369

Le conseil 370

Dans cette oppression… 371

Je t’aime et je te hais… 375

Ce regard est le tien… 376

Repose-toi, tais-toi… 377

L’être ne recherche… 379

L’adolescence 380

Mes yeux t’écoutent… 382

Ni l’éblouissement du regard… 383

Séparation 384

Lorsque je souffre encor… 385

Continuité 386

Puisque nos sorts furtifs… 388

Complainte 390

C’était la solitude… 392

Destin 394

S’il est quelque autre chose au monde… 395

Le passé 397

Ceux que la joie enivre… 398

Prédestination 400

L’attrait 402

Nous avons attendu… 404

Vous étiez rêveur… 405

Quand l’automne argenté… 406

Détresse 407

La nature et le poète 408

Ceux qui ont accueilli… 412

L’amour ne laisse pas… 414




PARIS. — IMP. MICHELS FILS, 6, 8 ET 10, RUE D’ALEXANDRIE.