éléments Wikidata

Livre:Turgot - Œuvres de Turgot, éd. Eugène Daire, II.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Turgot - Œuvres de Turgot, éd. Eugène Daire, II.djvu
TitreŒuvres de Turgot
AuteurTurgot Voir et modifier les données sur Wikidata, éd. Eugène Daire
Maison d’éditionGuillaumin
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1844
BibliothèqueUniversité de Toronto
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série1, 2.

Pages

- - - - - - - - - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 706 707 708 709 710 711 712 713 714 715 716 717 718 719 720 721 722 723 724 725 726 727 728 729 730 731 732 733 734 735 736 737 738 739 740 741 742 743 744 745 746 747 748 749 750 751 752 753 754 755 756 757 758 759 760 761 762 763 764 765 766 767 768 769 770 771 772 773 774 775 776 777 778 779 780 781 782 783 784 785 786 787 788 789 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 801 802 803 804 805 806 807 808 809 810 811 812 813 814 815 816 817 818 819 820 821 822 823 824 825 826 827 828 829 830 831 832 833 834 835 836 837 838 839 840 841 842 843 844 - - - - - -
TABLE DES MATIÈRES DU SECOND VOLUME.

TRAVAr/X RELATIFS A LA DISETTE DE 1770 ET 1771 DANS LA GÉNÉRALITÉ DE LIMOGES. Observations de l’éditeur 1

Instruction sur la formation des bureaux de charité (1770) 4 Lettre-circulaire aux curés de la province (1770) SI Lettre-circulaire aux subdélégués de l’intendance (1770) 28 Constitution des ateliers de charité (1770) 37 Supplément aux instructions du 1 er août et du 20 novembre 1768 concernant la suppression de la mendicité (1770).•… 40 Arrêt du Conseil d’État du roi, qui ordonne que, sans s’arrêter à l’arrêt du Parlement de Bordeaux du 17 janvier 1770, il sera libre à toute personne de vendre leurs grains dans les provinces du Limousin et du Périgord, tant dans les greniers que dans les marchés, en exécution de la déclaration du 25 mai 1763 et de Pédit de juillet 176* (1770) 43

Ordonnance qui enjoint aux propriétaires de domaines de pourvoir à la subsistance de leurs métayers ou colous (1770) 46

Ordonnance qui charge les propriétaires ou habitants des paroisses de la généralité de Limoges, de pourvoir à la subsistance des pauvres jusqu’à la récolte prochaine (1770) 48

Lettre d’envoi aux subdélégués de l’ordonnance précédente (1770) 54 Ordonnance portant suspension des lois sur le timbre et le contrôle, et des privilèges des huissiers royaux (1770) 57

Ordonnance pour le maintien de la liberté du commerce des grains (1770)… 59 Arrêt du Conseil d’État du roi, qui ordonne que, sans s’arrêter à l’ordonnance du lieutenant de police de la ville d’Angoulême du 30 mars 1770, il sera libre à toute personne de vendre et d’acheter des grains tant dans les greniers que dans les marchés, en exécution de la déclaration du 25 mai 1763 et de l’édit de juillet 1764 (1770) 64

Lettre au chancelier, sur le payement des rentes en grains pendant la disette (1770). 67 Compte-rendu au contrôleur-général des opérations relatives à la disette (1771).. 72 LETTRES AIT CONTRÔLEUR-GÉNÉRAL.

Première lettre, sur l’abolition de la corvée pour les transports militaires (1765). 98 Deuxième lettre, sur le même sujet (1769) 106

Troisième lettre, sur la réforme des droits d’octrois (1772) 111 Lettre au ministre de la guerre, sur la milice (1773) 11.* » Mémoire sur les mines et carrières 130

ACTES DU MINISTÈRE DE TURGOT,

OU DÉCLARATIONS, KDITS, LETTRES PATENTES, ARRÊTS DD CONSEIL, OHDO>.>A.NCKS, ME-MOIRES, INSTRUCTIONS, ETC., CONCERNANT, 1" LA LIRKRTÈ DU COMMERCE DES GRAINS ; 3o L’INDUSTRIE AGRICOLE, MANUFACTURIÈRE ET COMMERCIALE ; 3° LES FINANCES ; A » I.’aDministration ; 5<> la politique.

Lettre de Turgot au roi, contenant ses idées générales sur le ministère des finances, qui venait de lui être contié. (Août 1774) 165 I. Déclarations, édits, etc., relatif » à la liberté du commerce des grains. Arrêt du Conseil d’Étal, par lequel Sa Majesté établit la liberté du commerce des grains et des farines dans l’intérieur du royaume, et se réserve à statuer sur la liberté de la vente à l’étranger, lorsque les circonstances seront devenues plus favorables. (Septembre 1774.) 169

Lettres-patentes concernant le commerce des grains dans l’intérieur du royaume. Novemhre 177i.) 177

Arrêt du Conseil d’État qui permet l’introduction des grains nationaux dans la Provence, en passant par le port de Marseille, moyennant l’acquit-a-rautirm Page:Turgot - Œuvres de Turgot, éd. Eugène Daire, II.djvu/848 Page:Turgot - Œuvres de Turgot, éd. Eugène Daire, II.djvu/849 840 TABLE DES MATIERES.

toute l’étendue du royaume, de les emmagasiner, de les vendre en tous lieux et en tout temps, et de les exporter en toute saison, par tous les ports, nonobstant tous privilèges particuliefs et locaux à ce contraires, que Sa Majesté supprime. (Avril 1776.) 344

Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui confirme les différents règlements rendus sur la fabrication des cartes à jouer, et qui fixe les villes dans lesquelles la fabrication en est permise. (Avril 1776.) 357

Rapport sur la réclamation faite par la Chambre du commerce de Lille, contre les droits perçus à Lyon sur deux balles de soie expédiées de Marseille pour Lille. 358 III. Finances.

1° Déclarations, édits, etc., relatifs à l’impôt direct. Lettres-patentes qui valident les opérations faites dans la généralité de Paris pendant les années 1772, 1773, 1774 et 1775 pour la confection des rôles des tailles de ces années. (Janvier 1775.) 368

Instruction pour les commissaires des tailles 369

Mémoire au roi pour lui proposer l’abolition des contraintes solidaires pour le payement des impositions royales, excepté dans les cas de rébellion. (Janvier .) 372

Déclaration du roi portant abolition des contraintes solidaires entre les principaux habitants des paroisses, pour le payement des impositions royales, excepté dans le cas de rébellion. (Janvier 1775.) 379 Édit du roi, portant création de six offices de receveurs des impositions dans la ville de Paris, et suppression de l’office de receveur-général de la capitation et des vingtièmes de ladite ville. (Janvier 1775.) 381 Édit du roi, portant suppression des offices de receveurs des tailles, et création d’offices des receveurs des impositions, sans porter néanmoins aucune atteinte aux droits appartenant à ceux qui sont pourvus actuellement des offices de receveurs des tailles, ni à ceux qui ont été reçus en survivance, ou qui, ayant l’agrément, ont fait commettre, en attendant leur majorité, à l’exercice de ces charges. (Août 1775.) 383

Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui ordonne une imposition annuelle, à compter de 1776, de 1, 200, 000 livres, savoir : celle de 1, 114, 497 livres sur les pays d’élections, et celle de 85, 503 livres sur les pays conquis, pour être employée au service des convois militaires. (Août 1775.) 385 Arrêt du Conseil d’État, qui ordonne qu’à compter du 1 er janvier 1776, le recouvrement des sommes portées dans les rôles de capitation des princes, ducs, maréchaux de France, officiers de la couronne, chevaliers et officiers de l’ordre du Saint-Esprit, de la chancellerie, des officiers des finances et des fermiers-généraux, qui continueront d’être arrêtés au Conseil, sera fait à l’avenir entre les mains de celui des receveurs des impositions de la ville de Paris, dans le département duquel les personnes comprises dans ce rôle seront domiciliées. (Décembre 1775.) 387

° Déclarations, édits, etc., relatifs à l’impôt indirect. Arrêt du Conseil d’Étal, qui supprime les sous pour livre ajoutés à différents droits établis sur le commerce. (Septembre 1774.) 389 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui révoque celui du 3 octobre 1773, portant règlement pour la fourniture et vente des sels dans les dépôts limitrophes aux pays de gabelle. (Octobre 1774.) 390

Extrait de l’arrêt, du Conseil d’État, qui ordonne que les ecclésiastiques constitués dans les ordres sacrés, qui font partie du clergé de France, et qui seront de condition roturière, continueront de jouir, tant pour les biens de leurs bénéfices que pour leurs biens patrimoniaux, de l’exemption du droit de franclief, lequel ne sera exigible et payé que pour raison des biens nobles qu’ils ont acquis ou qu’ils pourront acquérir à l’avenir. (Novembre 1774.) 395 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui ordonne que les maisons abbatiales, prieurales et canoniales, et tous antres biens dépendant des lieux claustraux TABLE DES MATIERES. >*i

et réguliers, qui ont été ou seront mis dans le commerce, demeureront, par grâce, déchargés du droit d’amortissement, pourvu que l’usage et la destination n’en soient pas changés et dénatures pour toujours, etc. (Novembre 1774.) 398 Lettres-patentes en faveur de vingt-trois villes impériales, y dénommées, pour l’exemption du droit d’aubaine et la liberté du commerce. (Novembre 1774.). 399 Déclaration du roi, qui exempte différentes lettres du droit de marc d’or auquel elles étaient assujetties d’après l’édit du mois de décembre 1770. (Dec. 1774.) 400 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui exempte les baux des terres, soit incultes, soit en valeur, et de tous autres biens-fonds de la campagne, dont la durée n’excédera pas vingt-neuf années, qui seront passés à l’avenir par-devant notaires, des droits d’insinuation, centième ou demi-centième denier, et de franc fief. (Janvier 1775.) 401

Déclaration du roi, portant suspension des droits d’entrée dans la ville de Paris sur le poisson salé, et réduction à moitié de ceux qui se lèvent sur le poisson de mer frais, depuis le premier jour de carême jusqu’à Pâques. (Janvier 1775.) 402 Arrêt du Conseil d’État, qui ordonne qu’à compter du jour de sa publication les morues sèches de pêche française seront exemptes de tous droits appartenant au roi, tant à l’entrée dans les ports du royaume, que dans la circulation de province à province. (Janvier 1775.) • • • • *° 2

Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui diminue le taux des droits réservés dans la ville, faubourgs et banlieue de Paris. (Mars 1775.)… Ml Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui règle les droits qui seront perçus à l’avenir sur le poisson de mer frais, et supprime ceux sur le poisson salé, à l’exception des droits de domaine et barrage. (Avril 1775.) 404 Arrêt du Conseil d’État, qui exemple de tous droits d’entrée dans le royaume les livres imprimés ou gravés, soit en français, soit en latin, reliés ou non reliés, vieux ou neufs, venant de l’étranger. (Avril 1775.) 406 Arrêt du Conseil d’État, qui exempte la ville de Reims de tous droits d’entrée sur toutes sortes de denrées, non-seulement pendant le séjour que le roi fera pour son sacre » dans cette ville, mais encore huit jours avant l’arrivée et huit jours après le départ de Sa Majesté. (Mai 1775.) 406 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, et des lettres-patentes sur icelui, qui accordent aux vassaux du roi jusqu’au 1 er janvier 1777 pour rendre les foi et hommage dus à cause de son heureux avènement à la couronne. (Août 1775.).. 407 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui ordonne que les actes portant extinction des renies foncières non rachetables, ensemble ceux par lesquels la faculté d’eu faire le rachat sera accordée aux débiteurs, demeureront exempts à l’avenir du droit de centième denier. (Septembre 1775.) 408 Arrêt du Conseil d’État, qui proroge en laveur du clergé, jusqu’au dernier décembre 1780, les délais accordés, par différentes déclarations et arrêts du Conseil de Sa Majesté, au sujet des foi et hommage, aveux et dénombrements, même dans les provinces données en apanage, fait mainlevée des saisies, etc. (Septembre 1775.) 410

Lettres-patentes, qui ordonnent qu’en matière de droits des fermes, et à compter du 1 er janvier 1776, le pays de Gex sera réputé pays étranger, et que la vente exclusive du sel et du tabac y sera supprimée, en réglant l’indemnité due à Sa Majesté pour cette suppression. (Décembre 1775.) 412 Lettres-patentes, portant suppression des droits établis sur les étoffes en passedebout à Paris. (Décembre 1775.) m

Arrêt du Conseil d’État, qui, en confirmant l’exemption du droit d’amortissement accordée aux dîmes acquises par les curés des paroisses au profit de leurs cures, ordonne que tous échanges, concordats, transactions et autres actes par lesquels les curés ou vicaires perpétuels céderont des dîmes aux gros décimateursou curés primitifs, demeureront pareillement affranchis de tous droits d’amortissement et de nouvel acquêt. (Janvier 1776.), 415 842 TABLE DES MATIERES.

° Déclarations, édils, etc., relatifs à l’établissement de régies nouvelles, ou à l’amélioration des anciennes.

Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui convertit en une régie, pour le compte du roi, le bail des poudres passé à Alexis Demont le 16 juin 1772. (Mai 1775.) 418 Extrait du résultat du Conseil du roi, c< menant règlement pour l’exploitation de la régie des poudres et salpêtres. (Mai 1775.) 419 Extrait de l’arrêt du Conseil d’Élat, qui nomme les régisseurs préposés à l’administration du service des poudres et salpêtres, et prescrit les formes de cette administration. (Juin 1775.) 421

Extrait du premier arrêt du Conseil d’Élat, qui réunit au domaine de Sa Majesté les privilèges concédés par les rois ses prédécesseurs pour les droits de carrosses, diligences et messageries du royaume. (Août 1775.) 424 Extrait du résultat du Conseil, qui commet Denis Bergaut pour la régie des messageries, et règle la comptabilité de ses cautions, qui seront les administrateurs de la régie. (Août 1775.) 426

Extrait de l’arrêt du Conseil d’Élat, servant de règlement sur les diligences et messageries du royaume, auquel est annexé le tarif qui sera suivi à l’avenir, tant pour le prix des places, que pour le port des paquets, or, argent, hardes, marchandises. (Août 1775.) 427

Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui réunit au domaine de Sa Majesté les privilèges des coches et diligences d’eau établis sur les rivières et canaux navigables du royaume. (Décembre 1775.) 428

" Déclarations, édits, etc., relatifs aux emprunts du clergé, des pays d’État et du Trésor public.

Extrait des lettres-patentes qui confirment et autorisent les délibérations de l’assemblée générale du clergé, des 13 juillet et 18 septembre 1775, au sujet de la somme de 16 millions de livres de don gratuit accordée à Sa Majesté par ladite assemblée. (Octobre 1775.) 429

Extrait de l’arrêt du Conseil d’Élat du 24 novembre 1775 429 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui autorise les États de Bourgogne à emprunter au denier 25 les sommes nécessaires pour rembourser les emprunts, au denier 20, pour lesquels lesdits États ont prêté leur crédit au roi. (Dec. 1775.) 429 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, par lequel Sa Majesté autorise la délibération prise par les États du Languedoc, d’emprunter au denier 25 les sommes nécessaires au remboursement de ce qui reste dû des emprunts au denier 20 faits par cette province pour le compte du roi. (Février 1776.) 431 IV. Administration.

1° Déclarations, édits, etc., sur divers points d’administration publique. Lettre aux fermiers-généraux. (Septembre 1774.) 432 Lettre circulaire aux intendants sur les octrois municipaux. (Septembre 1774.). 434 Extrait de l’édit portant suppression des offices d’intendants du commerce, vacance arrivant d’iceux. (Novembre 1774.) 437

Arrêt du Conseil d’Élat, qui ordonne aux huissiers qui signifieront des oppositions aux conservateurs des hypothèques, établis par l’édit de juin 1771, de signer l’acte d’enregistrement qui sera fait desdites oppositions sur les registres à ce destinés. (Décembre 1774.) 438

Extrait de l’ordonnance du roi, concernant la visite que les commis aux barrières sont autorisés d’y faire de toutes les voitures, sans exception, qui y arrivent. (Février 1775.) 439

Édil du roi, portant suppression des offices réunis de commissaires, receveurs, payeurs, commis et greffiers des saisies réelles. (Juin 1775.) 440 Extrait de l’édit portant suppression de la Chambre des comptes de Blois. (Juillet 1775.) 442

Letlres-palentes, portant établissement d’une commission à l’effet de connaître par voie de police et d’administration, et juger en dernier ressort, de l’introduction et vente du tabac dans les villes de Paris et de Versailles, et dans l’é— TABLE DES MATIÈRES. « 48

tendue.k-s |.iY.".it —s, •[ ucomtés en dépendantes. (AoOt 1775.) 142 Lettre a M. Messier, de l’Académie des sciences. (Octobre 1775.) 44* Lettre à M. de Sarlinc, ministre de la marine. (Octobre 1775.) 446 Lettre à M. de Cluny, intendant île Bordeaux. (Octobre 1775.) Mt Extrait de l’arrêt du Con>eil d’Étal, qui ordonne dans les provinces de Flandre, Hainault et Artois l’exécution de l’edit il mois de tenter 1771, el des arrêts du Conseil des 6 juillet 1772 et 30 décembre 1774, concernant l’Iierédite des offices el les droits casuels. (Octobre 1775.) 447 Extrait de l’ordonnance du roi, portant l’amnislie générale en faveur des soldats, cavaliers, dragons et hussards qui ont déserté des troupes de Sa Majesté avant le 1 er janvier 1776, et substituant d’autres peines à celle de mort contre les déserteurs. (Décembre 1775.) 449

Lettre à M. de Saint-Germain. (Décembre 1775.) i50 ° Déclarations, édils, etc., concernant les travaux publics et de charité. Mémoire sur les moyens de procurer, par une augmentation de travail, des ressources au peuple de Paris, dans le cas d’une augmentation dans le prix des denrées. (Mai 1775.) 451

Instruction pour l’établissement et la régie des ateliers de charité. (Mai 1775.) 454 Extrait de l’arrêt du Conseil d’État, qui ordonne el repartit les fonds nécessaires aux travaux du canal de Picardie et de celui de Bourgogne, de la navigation de la Charente, el autres ouvrages de cette nature destinés au progrès de la navigation. (Août 1775.) 463

Àrrôt du Conseil d’État, qui ordonne l’exécution des ouyrages à faire, tant pour rendre la rivière de Charente navigable depuis Civray jusqu’à Angoulème, que pour en perfectionner la navigation depuis Angoulème jusqu’à Cognac. (Septembre 1775.) 464

Arrêt du Conseil d’État, qui réduit à quarante-deux pieds la largeur des routes principales, et prescrit des règles pour fixer la largeur des routes moins importantes. (Février 1776.) 465

Extrait de l’arrêl du Conseil d’État, qui fixe à un an le délai accordé aux propriétaires riverains pour planter sur leurs terraius, le long des routes, et permet aux seigtieurs voyers de faire lesdites plantations à défaut par les propriétaires de les avoir faites dans ledit délai. (Avril 1776.) 467 Extrait de l’édii du roi, portant établissement d’un hospice dans les écoles < i * chirurgie de Paris. (Décembre 1774.) 468

Letlres-patenles pour la translation des écoles de la Faculté de médecine dans les bâtiments des anciennes écoles de la Faculté de droit. (Septembre 1775.). 470 Arrêt du Conseil d’État, qui ordonne qu’il sera envoyé annuellement dans les provinces la quantité de deux mille deux cent cinquante-huit boîtes de remèdes, pour être distribuées gratuitement aux pauvres habitants des campagnes, au lieu de sept cent soixante-quatorze boites qui se distribuaient précédemment. (Février 1776.) 471

Ordonnance du roi, qui prescrit ce qui sera observé relativement à l’acquisition que Sa Majesté jugerait à propos de faire, de la composition el préparation de certains remèdes particuliers. (Avril 1776.) 473

Arrêt du Conseil d’État, qui établit une commission de médecins à Paris, pour tenir une correspondance avec les médecins des provinces sur tout ce qui peut être relatif aux maladies épidémiques et épizooliques. (Avril 1776.) 474 ° Déclarations, édils, etc., relatifs à la maladie épizootique de 1774. Arrêt du Conseil d’Étal, contenant des dispositions pour arrêter les progrès de la maladie épizootique dans les provinces méridionales de la France. (Décembre 1774.) 477

Arrêt du Conseil d’État, qui accorde différentes gralilicalions par chaque mulet ou cheval propre à la charrue qui sera vendu dans les marchés y désignés. (Janvier 1775.) 478

Arrêt du Conseil d’État, qui. en ordonnant l’exécution de celui du 18 décembre

Page:Turgot - Œuvres de Turgot, éd. Eugène Daire, II.djvu/854