éléments Wikidata

Livre:Maman J. Girardin.pdf

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Maman J. Girardin.pdf
TitreMaman
AuteurJules Girardin Voir l'entité sur Wikidata
IllustrateurTofani
Maison d’éditionLibrairie Hachette et Cie.
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1882
Fac-similéspdf
AvancementÀ corriger

Pages

TABLE DES MATIÈRES

Chapitre Ier. M. Pichon. — Deux vues de la Silleraye. — Le capitaine Maulevrier conquiert le cœur de M. Pichon . . . .1

II. La ville morte. — M. Pichon dîne en tête-à-téte avec le capitaine Maulevrier, et lui fait d’étranges confidences . . . 9

III. Monsieur et Madame Tambourin. — Un itinéraire . . . .17

IV. Déconfiture de deux personnages élégants. -- La Silleraye: effet de nuit. — Une sage réflexion du capitaine Maulevrier . . . .25

V. Tringlot. —- Réflexions diverses de M. Pichon. — M. Pichon fait la toilette de sa diligence et perd momentanément l’appétit. . . . . . . . 33

VI. Le train de trois heures. — La famille Gilbert. — Mme Gilbert, sans le savoir, exerce une heureuse influence sur la destinée d’un vigneron têtu . . .43

VII. M. Pichon débrouille ses idées en regardant couler l’eau de la Loire, et met sa montre de Genève en grand danger d’être disloquée . . . . . . . . 53

VIII. M. Pichon admire un paysage et achète des joujoux. — Un dîner au Coq de Bruyère, menus propos des convives . . 61

IX. M. Pichon forme un élève distingué. — Les réflexions d’un petit garçon le rendent tout rêveur . . . . . . 71

X. L’observateur de la Silleraye. — Le ménage Pascaud. — Mme Pascaud conseille a son mari d’être « comme un crin » avec le nouveau percepteur. — Les sentiments d’un chien obèse . . . . . . . . 81

XI. Opinion de M. et de Mme Pascaud sur la famille Gilbert . . 89

XII. Comment se font les réputations. — Mme Gilbert remporte une grande victoire et est appelée « maman n par un petit étranger... 99

XIII. Un dîner lugubre, interrompu par une scène scandaleuse. — Une grave résolution. . . . . . . . . 109

XIV. Les incertitudes de Mme de Minias. — Une visite du capitaine Maulevrier — Un nouvel avis. — Une pétition .. . . .117

XV. Menus propos de voyage. — Un petit brin de mythologie.— M. Pichon fait des confidences au capitaine Maulevrier. . . 129.

CHAPITRE XVI. La puissance du sourire. — Leçon de topographie. — Mme de Minias étonne son mari, en lui racontant deux visites qu‘elle vient de faire . . . . 137

XVII. Voyage de M. Pichon à Saumur. — Une grave méprise . . 147

XVIII. Promenade d’une malle. — Entre parrain et filleul. — Entre oncle et nièce . . .. . . 157

XIX. Toute la famille Pichon . . .. 165

XX. Propositions faites par l’oncle Pichon à son neveu et à sa nièce. 173

XXI. . . . .Un vilain cauchemar, suivi—d’une grande joie..183

XXII. Promenade au grand air.—Distribution de cadeaux.— Une fâcheuse interruption . 191

XXIII. Mme Gilbert est préoccupée, et son mari la taquine. — Elle réconcilie Lucien et Pataud . . . . .201

XXIV. Deux nouvelles connaissances. — Le jeu de croquet. — Opinions diverses de quelques jeunes personnages . .. . 211

XXV. M. Michet devient conducteur suppléant. — Comment M. Max Delaborde se présenta lui-même à Mme Gilbert, en faisant la culbute . . . 219

XXVI. Une opération douloureuse. — Le marmot sacré . . . . 227

XXVII. Les rires des enfants réveillent tous les enfants du Donjon. _ Mme de Minias va donner une sauterie . . 237

XXVIII. Les deux reines du bal. — Réflexions de la patrouille ...... 245

XXIX. M. Michet est nommé conducteur titulaire. — M. Pichon vient à la Silleraye pour ses affaires.. . . 255

XXX . Tout ce que renferme le mot « Viens! » — Une messe de mariage dont on se souviendra longtemps à la Silleraye. ... 263

XXXXI. Comme le temps passe vite! ... . . 273

XXXII. Après les semailles, la récolte . . . . . . .. 281



FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES.



PARIS. — IMPRIMERIE ÉMILE MARTINET. RUE MIGNON. 2