éléments Wikidata

Livre:Aristote - Poétique et Rhétorique, trad. Ruelle.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aristote - Poétique et Rhétorique, trad. Ruelle.djvu
TitrePoétique Voir et modifier les données sur Wikidata et Rhétorique
AuteurAristote Voir et modifier les données sur Wikidata
TraducteurCharles-Émile Ruelle Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu d’éditionParis
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

 i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv  xv  xvi  xvii  xviii  xix  xx  xxi  xxii  xxiii  xxiv 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371

TABLE DES CHAPITRES



POÉTIQUE

Pages
I. 
La poésie consiste dans l’imitation. — Trois différences entre les imitations. — Différentes sortes de poésie selon les moyens d’imitation 
 1
II. 
Différentes sortes de poésie selon les objets imités 
 4
Différentes sortes de poésie selon la manière d’imiter 
 5
IV. 
Origine de la poésie. — Divisions primitives de la poésie. — Épopée ; poésie ïambique (ou satirique). — Origine de la tragédie et de la comédie. — Premiers progrès de la tragédie 
 6
V. 
Définition de la comédie ; ses premiers progrès. — Comparaison de la tragédie et de l’épopée 
 10
VI. 
Définition de la tragédie. — Détermination des parties dont elle se compose. — Importance relative de ces parties 
 12
De l’étendue de l’action 
 17
De l’unité de l’action 
 19
IX. 
Comparaison de l’histoire et de la poésie. — De l’élément historique dans le drame. — Abus des épisodes dans le drame. — De la péripétie, considérée comme moyen dramatique 
 20
X. 
De l’action simple et de l’action complexe 
 23
XI. 
Éléments de l’action complexe : péripétie, reconnaissance, événement pathétique 
 24
Divisions de la tragédie 
 26
Des qualités de la fable par rapport aux personnes. — Du dénouement 
 27
De l’événement pathétique dans la fable. —Pourquoi la plupart des sujets tragiques sont fournis par l’histoire 
 30
XV. 
Des mœurs dans la tragédie. — De ce qu’il convient de mettre sur la scène. — De l’art d’embellir les caractères 
 33
Des quatre formes de la reconnaissance 
 36
Il faut se pénétrer du sujet que l’on met en tragédie. — Manière de le développer 
 39
Du nœud et du dénouement. Il faut éviter de donner à une tragédie les proportions d’une épopée. — Des sujets traités dans les chants du chœur 
 41
De la pensée et de l’élocution 
 44
XX. 
Des éléments grammaticaux de l’élocution 
 45
Des diverses espèces de noms 
 48
De l’emploi de la glose, de la métaphore, de l’ornement, etc. 
 53
De la composition épique 
 57
Comparaison de l’épopée avec la tragédie. — Nombreux mérites d’Homère 
 58
Objections faites au style poétique. — Solutions 
 62
La composition épique est-elle supérieure à la composition tragique ? Conclusion dans le sens de la négative 
 69
Appendice. Fragments présumés de la Poétique 
 73


RHÉTORIQUE



LIVRE PREMIER
Pages
I. 
Rapport de la rhétorique et de la dialectique. Utilité et rôle de la rhétorique 
 75
II. 
Définition de la rhétorique. La vraisemblance, le signe, l’exemple 
 82
Des trois genres de la rhétorique : le délibératif, le judiciaire, le démonstratif 
 92
IV. 
Principales propositions propres au genre délibératif 
 96
V. 
Quel but on doit se proposer quand on conseille et quand on dissuade. Variétés du bonheur 
 100
VI. 
De l’honnête et de l’utile 
 107
Du bien préférable et du plus utile 
 113
Du nombre et de la nature des divers gouvernements ; de la fin de chacun d’eux 
 124
IX. 
De la vertu et du vice. Du beau et du laid (moral). Des éléments de l’éloge et du blâme 
 126
X. 
De l’accusation et de la défense. Du nombre et de la nature des sources du syllogisme 
 137
XI. 
Des choses agréables 
 142
Quels sont les gens qui font du tort, quel mal font-ils et à qui ? 
 151
Des préjudices. Des gens équitables 
 159
Sur les causes d’un préjudice plus grave et moins grave 
 164
XV. 
Des preuves indépendantes de l’art 
 167


LIVRE II


I. 
Comment on agit sur l’esprit des juges 
 177
II. 
De ceux qui excitent la colère ; des gens en colère ; des motifs de colère 
 180
Ce que c’est que d’être calme ; à l’égard de qui l’on est calme, et pour quels motifs 
 187
IV. 
Quelles sortes de personnes on aime et l’on hait ; et pour quels motifs 
 192
V. 
Qu’est-ce que la crainte et ce qui l’inspire ? — Dans quelle disposition est-on lorsqu’on a de la crainte ? 
 198
VI. 
De quoi avons-nous honte et n’avons-nous pas honte ? — Devant qui avons-nous honte ? — Dans quelle disposition avons-nous honte ? 
 204
Des personnes à qui l’on fait une faveur. — Des motifs de h faveur accordée. — De la disposition d’esprit de ceux qui l’accordent 
 211
De la pitié 
 213
IX. 
De l’indignation 
 217
X. 
De l’envie 
 222
XI. 
De l’émulation 
 225
Des mœurs. — De celles de la jeunesse 
 228
Des mœurs de la vieillesse 
 231
Des mœurs de l’homme fait 
 234
XV. 
Des mœurs des nobles 
 235
Des mœurs inhérentes à la richesse 
 236
Des mœurs des puissants et des heureux 
 237
Des traits communs à tous les genres de discours 
 239
Sur le possible et l’impossible 
 241
XX. 
Sur les exemples, leurs variétés, leur emploi, leur opportunité 
 246
Sur la sentence, ses variétés, son emploi, son utilité 
 249
Des enthymèmes 
 255
Lieux d’enthymèmes 
 260
Lieux des enthymèmes apparents 
 276
Des solutions 
 283
De l’exagération et de l’atténuation 
 287


LIVRE III
I. 
De l’élocution 
 289
II. 
Sur les qualités principales du style 
 293
Sur le style froid 
 300
IV. 
Sur l’image 
 303
V. 
Il faut parler grec 
 306
VI. 
Sur l’ampleur du style 
 308
Sur la convenance du style 
 310
Sur le rythme oratoire 
 313
IX. 
Du style continu et du style périodique 
 316
X. 
Sur les mots d’esprit 
 322
XI. 
Mettre les faits devant les yeux 
 327
À chaque genre convient une diction différente 
 335
De la disposition 
 339
De l’exorde 
 341
XV. 
Des moyens de réfuter une imputation malveillante 
 347
De la narration 
 351
Des preuves 
 355
De l’interrogation. — De la plaisanterie 
 361
De la péroraison 
 364