éléments Wikidata

Livre:Dickens - Vie et aventures de Martin Chuzzlewit, 1866, tome1.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Dickens - Vie et aventures de Martin Chuzzlewit, 1866, tome1.djvu
TitreVie et aventures de Martin Chuzzlewit Voir l'entité sur Wikidata
VolumeTome 1
AuteurCharles Dickens Voir l'entité sur Wikidata
TraducteurAlfred Stanislas Langlois Des Essarts Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionHachette
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1866
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider
SérieTome 1 - Tome 2

Pages

- - - - - - - - - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 tdm tdm tdm - - - - - -

CONTENUES DANS LE PREMIER VOLUME.
Chapitres.
Pages.
I. 
Qui servira d’introduction pour faire connaître la généalogie de la famille Chuzzlewit 
 1
II. 
Où l’on présente au lecteur certains personnages avec lesquels il pourra, si cela lui plaît, faire plus ample connaissance 
 8
Dans lequel on présente quelques autres personnages, et qui fait suite au chapitre précédent 
 29
IV. 
Où l’on verra que, si l’union fait la force, et s’il est doux de contempler les affections de famille, les Chuzzlewit étaient la famille la plus forte et la plus douce à voir qu’il y eût au monde 
 49
V. 
Qui contient le récit complet de l’installation du nouvel élève de M. Pecksniff dans le sein de la famille de M. Pecksniff ; avec toutes les réjouissances qui eurent lieu à cette occasion, et la grande allégresse de M. Pinch 
 72
VI. 
Qui comprend, entre autres matières importantes, sous le double rapport pecksniffen et architectural, une relation exacte des progrès faits par M. Pinch dans la confiance et l’amitié du nouvel élève 
 98
Où M. Chevy Slyme fait voir l’indépendance de son caractère, et où le Dragon bleu perd un membre 
 115
Où nous accompagnons M. Pecksniff et ses charmantes filles dans leur voyage à Londres, pour voir ce qui leur arrive en chemin 
 133
IX. 
La ville et la maison Todgers 
 146
X. 
Contenant d’étranges choses qui exerceront une grande influence, en bien ou en mal, sur la plupart des événements de celle histoire 
 177
XI. 
Qui servira d’introduction pour faire connaître la généalogie de la famille Chuzzlewit 
 194
On verra à la longue, sinon tout de suite, que ce chapitre intéresse fortement M. Pinch et d’autres personnes. — M. Pecksniff rétablit les droits de la vertu outragée. — Le jeune Martin Chuzzlewit prend une résolution désespérée 
 218
Où l’on verra ce qu’il advint de Martin et de sa résolution désespérée quand il eut quitté la maison de Pecksniff ; quelles gens il rencontra, quelles épreuves il eut à supporter, et quelles nouvelles il apprit 
 242
Dans lequel Martin fait ses adieux à la dame de ses pensées, et honore un humble individu dont il veut faire la fortune, en la plaçant sous sa protection 
 266
XV. 
Sur l’air de : Salut, Colombie !  
 279
Martin quitte le noble et fin voilier américain le Screw, et débarque dans le port de New-York, aux États-Unis. — Il fait quelques connaissances et dîne dans une pension bourgeoise. — Détails sur ces événements 
 290
Martin élargit le cercle de ses connaissances ; il augmente son fonds d’expérience, et trouve une excellente occasion d’en comparer les résultats personnels avec ceux de l’expérience acquise par Lummy Ned de Salisbury, d’après le récit que lui en a fait son ami M. William Simmons 
 316
En relation d’affaires avec la maison Antony Chuzzlewit et fils, d’où l’un des associés se retire d’une manière tout à fait inattendue 
 338
Le lecteur est mis en rapport avec certains industriels, et verse une larme sur la piété filiale du bon M. Jonas 
 351
XX. 
Qui sera un chapitre d’amour 
 370
Nouvelles expériences de l’Amérique. — Martin prend un associé et fait une acquisition. — Renseignements sur Éden, d’après le plan ; item sur le lion britannique ; item sur la nature de la sympathie professée et exercée par l’association des Sympathisants réunis pour les toasts à l’eau ; autrement dite : watertoast association 
 387
Où l’on verra que Martin devint un lion pour son propre compte, et par quelle raison il le devint 
 412
Martin et son associé prennent possession de leur domaine. Excellente occasion pour donner de nouveaux détails sur Éden 
 424
Où l’on verra comment ont marché certaines affaires intimes d’amour, de haine, de jalousie et de vengeance 
 435
Lequel touche en partie à des secrets de profession, et fournira au lecteur quelques aperçus assez curieux sur l’intérieur d’une chambre malade 
 454



VIE ET AVENTURES
DE
MARTIN CHUZZLEWIT
PAR CH. DICKENS
ROMAN ANGLAIS
TRADUIT AVEC L’AUTORISATION DE L’AUTEUR
SOUS LA DIRECTION DE P. LORAIN
TOME PREMIER
----
PARIS
LIBRAIRIE DE L. HACHETTE ET Cie
BOULEVARD SAINT-GERMAIN , N° 77

1866