éléments Wikidata
élément Wikidata

Livre:Noailles Le Livre de ma vie.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Noailles Le Livre de ma vie.djvu
TitreLe Livre de ma vie Voir l'entité sur Wikidata
AuteurComtesse de Noailles (Anna de Noailles Voir l'entité sur Wikidata)
Maison d’éditionHachette
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1932
Fac-similésdjvu
AvancementTerminé

Pages

TABLE DES MATIÈRES




Paris. — L’hôtel de l’avenue Hoche. — Décor citadin. — Nostalgie de la nature. — Mon père. — Autour de la table d’Amphion. — Ma mère. — De la splendeur orientale au brouillard britannique. — Première leçon d’anglais. — La gouvernante et le prestidigitateur. — Douleur d’enfant 
 12


Nuit d’angine. — M. et Mme Philibert. — Le 14 Juillet. — La Marseillaise. — La reine Victoria sur la Corniche. — Un fidèle du comte de Chambord. — Le lac de Genève. — L’exilé de Prangins. — Bonaparte, j’aime en vous… — Napoléon bâtisseur et devin. — L’astre du héros. — Le séducteur illimité 
 29


Le miracle de Bonaparte. — Dans le parc de la Malmaison. — Sous les charmilles de Voltaire. — L’enchantement de Rousseau. — Barrès aux Charmettes. — Découverte amoureuse de Musset. — Lectures sur le lac. — Le génie de Corneille et de Victor Hugo 
 49



Mme de Staël me fait peur. — M. et Mme Necker dans le bocal funèbre. — George Sand. — Ferveur française. — L’Histoire revisée par M. Dessus. — La Patrie, prison maternelle. — L’enfant dans la cage du monde. — Le paradis d’Amphion. — L’oncle Jean. — Méditation funèbre 
 76


L’enfant que je fus… — Le nom d’Anna. — Un regard de Mistral. — Sully Prudhomme et Gaston Paris. — Le prince de Galles et ses deux fils à Amphion. — Ma faculté d’admiration. — Confraternité. — Gérard d’Houville et Colette. — Le compliment à la princesse Louise d’Angleterre 
 98


Plaidoyer pour les coupables. — Promenades au crépuscule d’été. — Un homme entre deux gendarmes savoyards. — Alarmes physiques. — Le tramway de la rue Taitbout. — Le nouveau cours de solfège 
 116


Octobre au bord du lac Léman. — La mort de mon père. — Protocole funéraire. — M. Dessus et la consolation. — Quand nous ont quittés ceux que nous aimions… — M. Caro et les « Carolines ». — Diplomates à table. — Grandeur et misère des réceptions. — Vivre et mourir 
 135



Mon amour de la foule. — Déjeuners dominicaux. — Désirs d’enfant. — Le corset et les liqueurs. — La silhouette. — L’embonpoint des sylphides. — De l’église russe à la chapelle espagnole. — Lucide mélancolie. — La promesse du Bosphore 
 158


Valses viennoises. — Le plat national. — Constantinople. — Le sérail du sultan. — Sous la moustiquaire. — Les cancans d’Arnaout-Keuï. — Les admirations littéraires de l’oncle Paul. — À la porte de Victor Hugo 
 173


À bord de l’Aurora. — Notre gouvernante allemande. — Correspondance avec l’Orient. — Mme Colin, maîtresse de français. — De Chateaubriand à Émile Zola. — La musique et la poésie 
 194


Études et méditations. — Les « cuistres ». — Apparition de Paderewski. — M. Dessus s’apprivoise. — L’Univers parle à l’enfant. — Menaces et promesses. — Les enchantements d’Amphion. — Chauves-souris et hirondelles. — Métaphysique du soir 
 207



Paul Mariéton et l’École romane. — Un lutin de Shakespeare. — L’abeille virgilienne du verger de Mistral. — L’Exposition Universelle. — La carte du monde. — La tour Eiffel et François Coppée. — Rencontre avec Pierre Loti. — Adolescence. — Ma sœur et moi. — Lutte contre le destin 
 227