éléments Wikidata

Livre:Milton - Cheadle - Voyage de l’Atlantique au Pacifique.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Milton - Cheadle - Voyage de l’Atlantique au Pacifique.djvu
TitreVoyage de l’Atlantique au Pacifique Voir et modifier les données sur Wikidata
AuteurWilliam Wentworth Fitzwilliam Voir et modifier les données sur Wikidata et Walter Butler Cheadle Voir et modifier les données sur Wikidata
TraducteurJules Belin de Launay Voir et modifier les données sur Wikidata.
Maison d’éditionHachette et Cie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1866
BibliothèqueNYPL Google
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

t imp F T D TdG

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387

imp Cat Cat Cat Cat 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402

TABLE DES MATIÈRES.


Avis du traducteur

Préface des auteurs


CHAPITRE I.


Départ pour Québec. – Rude traversée. – Nos compagnons de voyage. – Débris de naufrage. – À la hauteur de Terre-Neuve. – Québec – En remontant le Saint-Laurent. – Niagara. – Le capitaine et le major. – Plus avant dans l’Ouest. – Wagons à coucher. – Le Peau-Rouge. – En remontant le Mississipi. – Le lac Pépin. – Légende indienne. – Saint-Paul dans le Minnesota. Le grand chemin de fer du Pacifique. – Voyage en diligence américaine. – Le pays. – Notre chien Rover. – Massacre des colons par les Sioux. – Torts du gouvernement des États-Unis. – La prairie. – Chasse en route. – Nous arrivons à Georgetown.


CHAPITRE II.


Georgetown. – Les Volontaires du Minnesota. – Les heureux chasseurs. – Une vieille et laide Indienne. – Projet de gagner le fort Garry en canots. – Rumeurs sur le soulèvement des Sioux. – Les métis refusent de nous accompagner. – Nous nous préparons à partir seuls. – Nos canots et notre équipement. – Une troupe de Sioux en guerre. – Histoire d’un métis. – Nous descendons la Rivière Rouge. – Sons et vues étranges. – Notre première nuit au grand air. – Effets du soleil et des moustiques. – Milton est réduit, l’impuissance. – Monotonie du paysage. – Les canots prennent l’eau. – Voyage de nuit. – Le camp Four. – Chasse aux oies dans les canots. – Rencontre du bateau à vapeur. – Milton l’échappe belle. – Treemiss et Cheadle poursuivent leurs efforts. – Ils sont entrainés par les rapides. – Vains efforts pour remonter. – Lutte acharnée. – Enfin nous sommes à bord. – Nous repartons. – Délais. – Seconde tentative de voyage nocturne. – La tempête-ruban. – Au milieu des éclairs, du tonnerre et de la pluie. – Effrayants phénomènes. – Triste position. – Pas moyen d’échapper. – Navigation dans les ténèbres. – Saillies et Rochers. – Veillée durant une longue nuit. – Sans feu. – Le jour nous sèche. – Nouvelle tempête terrible. – La troisième. – Camp des Désastres. – Enfin nous le quittons. – Marques de la fureur de la tempêtes. – Provisions épuisées. – Pêche aux Yeux d’or. – Journée de jeûne. – Massacre de volailles sauvages. – Voracité. – Bon réveil. – Le bateau à vapeur nous rattrape. – Pembina. – Fort Garry. – La Ronde. – Nous campons sous tente.


CHAPITRE III.


Fort Garry. – Origine de la colonisation de la Rivière Rouge. – Les premiers colons. – Leurs souffrances. – Les gens du Nord-Ouest. – Les sauterelles. – Les merles. – L’inondation. – La colonie en 1862. – Souveraineté de la Compagnie. – Agriculture à la Rivière Rouge. – Fertilité du sol. – Isolement de la colonie. – La Compagnie a pour politique d’en empêcher le développement. – Elle se conduit avec justice et bonté envers les Indiens. – Il est nécessaire d’établir un gouvernement colonial. – Valeur du pays. – Les Canadiens français et les métis. – Leur nonchalance et leur frivolité. – Chasseurs et voyageurs. – Faculté extraordinaire pour supporter la fatigue. – Colons anglais et écossais. – Chasses du printemps et de l’automne. – La vie au fort Garry. – Il est trop tard pour traverser les Montagnes Rocheuses avant l’hiver. – Nos projets. – Les hommes. – Les chevaux. – Bucéphale. – Notre équipage. – Nous quittons le fort Garry. – La noce. – Dernière débauche de la Ronde. – Délicieux voyage. – Alarme nocturne. – Désertion de Vital. – Fort Ellice. – Retards. – Comment se fait le pemmican. – Son utilité pour les voyageurs. – Volées d’oiseaux sauvages. – Bonne chasse. – L’été dans le territoire de la Compagnie. – Pays des lacs salés. – En quête de l’eau. – Instinct du cheval. – La Saskatchaouane méridionale. – Arrivée à Carlton.


CHAPITRE IV.


Carlton. – Le bison dans le voisinage du fort. – Chute de neige. – Projet d’hiverner aux environs du lac au Poisson-Blanc. – Les ours gris. – Départ pour les plaines. – Le bison mort. – Le loup blanc. – Chasse aux bisons. – Rassemblement de loups. – Treemiss se perd. – Comment il a passé la nuit. – Hospitalité des Indiens. – Visite des Cries. – Discours de leur chef. – Ils admirent nos chevaux et excitent nos soupçons. – Stratagème pour dérouter les Cries. – Veillée nocturne pour garder les chevaux. – Hôtes suspects. – Les bisons femelles sont introuvables. – Nous courons encore. – Nouvenea de ceux qui nous avaient poursuivis. – Retour au fort.


CHAPITRE V.


Le bal. – Parole des métis. – Voudrie et Zear retournent au fort Garry. – Treemiss part pour la Montagne du Bois. – Nous quittons Carlton pour aller prendre nos quartiers d’hiver. – La rivière aux Coquilles. – La Belle-Prairie. – La Rivière Crochet. – Les Indiens du lac au Poisson-Blanc. – Kekekouarsis ou l’Enfant du Faucon et Kinémontiayou ou le Long Col. – Leur façon de se rendre heureux. – Passion pour le rhum. – Agitation dans le camp. – Les Indiens arrivent en troupes pour boire de l’Eau de Feu. – Nous trompons nos visiteurs. – Un jour de fatigue. – Le baril de rhum est caché durant la nuit. – Nous nous retirons à la Belle-Prairie. – Site de notre demeure. – La Ronde nous sert d’architecte. – Comment on bâtit une hutte en troncs d’arbres. – La cheminée. – Patatras ! – Notre désespoir. – Milton prend la place de La Ronde. – La cheminée se relève. – Nos amis indiens. – Il gèle.


CHAPITRE VI.


Ameublement. – Visite de Cheadle à Carlton. – Il y trouve Treemiss. – Sa soirée musicale avec Étahk-ékouhp. – Bain glacial. – Visite officielle des Assiniboines. – Message qu’ils adressent à Sa Majesté. – Notre provision de rhum les a trompés. – Le fort Milton est achevé. – Les Cries des Bois. – Leur contraste avec les Cries des Plaines. – Enfants indiens. – Ils sont exempts de difformités. – Un sac à mousse. – Kekekouarsis et ses chagrins de famille. – Décidément l’hiver est arrivé. – Circonspection des animaux. – Empoisonnement des loups. – Prudence des renards. – La Ronde et Cheadle partent pour les plaines. – Le petit Miscouépémayou. – La femme de ménage de Milton. – Sur les prairies. – Bisons chassés à l’affût. – Les attardés. – Couverture perfide. – Veillée pendant une nuit froide. – Nouvelle chasse. – Cheadle laisse son esprit s’égarer. – Indignation de La Ronde. – On est perdu toute une nuit. – À la belle étoile, malgré la gelée. – Pillage de notre camp. – Retour la maison. – Voyage aussi rude que prompt. – Arrivée au fort Milton. – Réjouissances.


CHAPITRE VII.


La chasse aux trappes. – Les animaux à fourrure. – Valeur des différentes fourrures. – Premier pas du trappeur dans la forêt. – Art de poser les trappes à martre. – Trappes d’acier pour les loups et le renard. – Le wolverène. – Comment il gagne sa nourriture. – Animal destructeur. – Il suit le trappeur à la piste. – Ses ruses. – Comment il se comporte quand il est pris dans une trappe. – Histoires de La Ronde sur le carcajou. – Vie du trappeur. – La vaste forêt en hiver. – Dormir à la belle étoile. – La marche. – Indiens et métis. – Leur instinct dans les bois. – Le wolverène démolit nos trappes. – On essaye de l’empoisonner. – Arrivée de Treemiss. – Ses aventures. – Lutte nocturne. – Tambout le géant. – Son combat avec Étahk-ékouhp. – Prouesse de Tambout. – Nous nous décidons à envoyer nos gens chercher des provisions à la Rivière Rouge. – Retards.

CHAPITRE VIII.


Milton fait une visite à Carlton. – Voyage rapide. – La Ronde et Bruneau partent pour le fort Garry. – Miscouépémayou nous aide à tendre les trappes. – Nos machinations contre le wolverène. – Pêcherie des animaux. – Le wolverène se moque de nous. – Langue des Cries. – Comment un Indien fait une narration. – Premier jour de l’an chez les Cries. – Retour aux Prairies. – Voyage en traîneaux attelés de chiens. – Dans la neige. – Nos nouveaux compagnons. – Perspective de famine. – Une journée d’attente. – Retraite rapide. – Retour à la maison. – Voracité indienne. – Res angusta domi. – Voyage de Cheadle à Carlton. – Perversité de ses compagnons. – Le Chasseur cède à la tentation. – Visite de Milton à Kékékouarsis. – Fête médicinale. – La nouvelle chanson. – Retour de Cheadle. – Isbister et ses chiens. – Mahaygun le Loup. – Orgueil et famine. – Notre réunion près du lac au Poisson-Blanc.


CHAPITRE IX.


Nouvelles connaissances. – Repos. – Mahaygun fraternise avec Kînémontiayou. – Partie d’ivrognes. – Importunités pour avoir du rhum. – Il en faut davantage au Chasseur. – Soirée ennuyeuse. – Kînémontiayou prend congé de nous. – Ses aventures nocturnes. – Dévouement de Miscouépémayou. – Le Chasseur revient plein de repentir. – Encore dans les plaines. – Le wolverène a été sur notre piste. – La dernière bande de bisons. – Gaytchi-Mohkémarn « le Gros Couteau. » – La cache est intacte. – Indiens affamés. – Histoire de Kînémontiayou. – Les Indiens au jeu. – Le hideux philosophe. – Comment se comporte un attelage de chiens. – Admirable sagacité de Chouchou. – Longue marche. – Retour à la Belle-Prairie. – Soins domestiques. – Malpropreté de notre demeure. – Nettoyage du printemps. – Le grand plum-pudding. – Visites sans profit. – Les talents de Rover font l’admiration des Indiens. – Famine générale.


CHAPITRE X.


Retour de La Ronde. – Lettres d’Angleterre. – Une fête. – Voyage à la Rivière Rouge et retour. – Privations. – Le convoi gelé. – Trois jours comptés en plus. – Les Sioux au fort Garry. – Leurs trophées de victoire. – Dernières visites. – Rats musqués et leur établissement. – Chasse au rat. – Notre thermomètre. – Chasse à l’élan pendant le printemps. – Circonspection extrême de l’élan. – Son stratagème pour éviter les surprises. – Marche pendant le dégel. – Préparatifs pour quitter nos quartiers d’hiver. – Nous retrouvons nos chevaux en excellente condition. – Bonnes qualités des pâturages. – Départ de la Belle-Prairie. – Retour à Carlton. – Adieux à Treemiss et à La Ronde. – Baptiste Supernat. – Départ pour le fort Pitt. – Passages de volaille sauvage. – Histoire de Baptiste. – Nous traversons des rivières enflées. – Accroissement de notre troupe. – Chasse pour vivre. – Bal des oiseaux de la prairie. – Le fort Pitt. – Paix entre les Cries et les Pieds-Noirs. – Habillement complet des Cries. – Les Pieds-Noirs. – Parure de leurs femmes. – Comment les Indiens résolvent les différends. – Rumeurs de guerre. – Retraite hâtive des Pieds-Noirs. – Louis Battenotte L’Assiniboine. – Ses manières séduisantes. – Départ pour Edmonton. – Garde nocturne. – Terre fertile. – Travaux du Castor. – Leur effet sur le pays. – Le déclin de leur puissance. – Passage de la Saskatchaouane. – Montée des hauteurs. – Œufs et poussins. – Arrivée à Edmonton.


CHAPITRE XI.


Edmonton. – Les ours gris. – La mission catholique romaine Saint-Alban. – Croisade prêchée contre les ours gris. – Histoire de M. Pembrun. – Les chercheurs d’or. – Perry le mineur. – Histoire de M. Hardisty. – On entraîne un Crie. – Course pour sauver sa vie. – Chasse aux ours. – Vie dans un fort de la baie de Hudson. – Courage des Indiens. – M. O’B. se présente lui-même à nous. – Ses connaissances étendues. – Histoire de sa vie. – Il désire nous accompagner. – Terreur que lui inspirent les loups et les ours. – Il se met entre les mains du Docteur. – Il nous félicite sur l’avantage que nous retirerons de sa société. – Les employés de la Compagnie de la Baie de Hudson nous conseillent de ne pas persévérer à passer par le col Leather. – La contrée est inconnue à l’ouest des montagnes. – Les émigrants. – Les autres cols et passages. – Explorations faites par M. Ross et par le docteur Hector. – Nos projets. – M. O’B. s’oppose à la compagnie de L’Assiniboine. – Protestation de L’Assiniboine. – Notre troupe et nos préparatifs.


CHAPITRE XII.


Départ d’Edmonton. – On n’y croit pas à notre succès. – Pressentiments de M. O’B. – Lac Sainte-Anne. – Entrée dans la forêt. – Voie primitive. – M. O’B., voyant les difficultés dont il est entouré, se met à étudier Paley. – La rivière Pembina. – Le charbon de terre. – Gibier. – Curieuse coutume des tétras de saule. – M. O’B. en route. – Changements effectués par le castor. – Aventure de L’Assiniboine avec les ours gris. – M. O’B. se prépare à vendre chèrement sa vie. – Chasse aux ours. – M. O’B. sauve le camp. – Les bouledogues. – Le chemin dans la forêt de sapins. – Le coude du Mac Leod. – Baptiste se chagrine. – Pêche à la truite. – Chasse à l’élan. – Baptiste déserte. – Conseil. – On se décide à pousser en avant. – Nous perdons la piste. – La forêt en feu. – Il fait chaud. – On travaille pour sa vie. – Sauvés ! – Nous arrivons à la rivière Athabasca. – Premier aperçu des Montagnes Rocheuses. – M. O’B. passe une nuit sans repos. – Sur les montagnes. – Admirable paysage. – Jasper-Bouse. – Fleurs sauvages. – Chasse au mouton gris et au mouton blanc.

CHAPITRE XIII.


Construction d’un radeau. – M. O’B. travaille dur. – Il admire notre juvénile ardeur. – Nouvelles de M. Macaulay. – Une visite. – M. O’B. passe une rivière à gué. – On attend M. Macaulay. – Le Chouchouaps des Montagnes Rocheuses. – Disette hivernale à Jasper-House. – Le wolverène. – Les mineurs sont bien devant nous. – Nouveau départ. – Passage de l’Athabasca. – La Roche du Prêtre. – Site du vieux fort Henry-House. – La vallée de la Miette. – Passage des rapides. – M. O’B. remonte à cheval. – Traversée de la Miette à la nage. – Nous la passons une dernière fois. – La ligne de faite. – Les cours d’eau se dirigent à l’ouest. – Le lac de la Bouse de Bison. – Nous atteignons le Fraser. – Une journée à marcher dans l’eau. – M. O’B. échappe à peine aux périls. – Le lac de l’Élan. – Chutes Rockingham. – Nous voyageons encore dans l’eau. – M. O’B. se dégoûte de son cheval. – La végétation change. – Le Pont de Mahomet. – Les roches prennent un autre aspect. – Fourche du Fraser, jadis appelée Cache de la Tête Jaune. – Magnifique paysage. – Pic de Robson. – Inondation et forêt. – Les chevaux emportés par le Fraser. – On court après eux. – Intrépidité de L’Assiniboine. – Il sauve Bucéphale. – Perte de Giscouékarn. – Réflexions et regrets de M. O’B. – Sans thé ni tabac. – Étendue de nos pertes. – M. O’B et Mme Assiniboine. – Nous arrivons à La Cache.


CHAPITRE XIV.


La Cache de la Tête Jaune. – Nature du pays. – Vue admirable. – Versant occidental des Montagnes Rocheuses. – Encore ces montagnes. – La poire ou la sorbe. – Les Chouchouaps de La Cache. – les trois mineurs. – Nous ne pouvons obtenir que peu de renseignements sur notre route. – L’Iroquois retourne à Jasper-House. – Le cheval de M. O’B. est perdu. – Départ de La Cache. – Les Versants. – Rivière du Canot. – Périlleuse aventure avec un radeau. – Milton et Mme Assiniboine. – Conduite extraordinaire de M. O’B. – La délivrance. – Ceinture du bassin de la Thompson. – Changements opérés par le castor. – Mont Milton. – Futaie énorme. – Passage de la rivière. – Fourche de la Thompson septentrionale. – Embarras. – On ne trouve pas de route. – Passage de la branche nord-ouest. – Mauvais pressentiments de M. O’B. – Nous perdons encore la voie. – De quel côté nous dirigerons-nous ? – Résolution d’aller à Kamloups. – Pont naturel. – Nous devenons des bêtes de somme. – Objections de M. O’B. résolues par L’Assiniboine. – Mauvaise route. – Quelle misère de conduire des chevaux ! – Découverte inquiétante. – Fin de la voie. – Nous sommes perdus dans la forêt. – Condition désolante. – Conseil de guerre. – L’Assiniboine fait une reconnaissance. – Festin avec de la viande d’ours. – Comment L’Assiniboine nous procura de quoi fumer et nous rendit courage.

CHAPITRE XV.


Nous commençons à nous couper une route dans la forêt vierge. – L’ordre de la marche. – Fatigues que nous donnent nos chevaux. – Leur perversité. – Désastres sans fin. – Notre nourriture quotidienne. – Le mont Cheadle. – Le pays a l’air de s’améliorer. – Tentative inutile pour sortir de la vallée. – Une lueur de soleil. – Fruits sauvages. – M. O’B. franchit une rivière d’une façon triomphante. – L’Assiniboine ne peut plus travailler. – Nouveaux arrangements. – Espoirs de rencontrer une prairie. – Désappointement. – Forêts et montagnes partout. – Nouvelles déceptions. – Plus de provisions. – Conseil de guerre. – L’Assiniboine chasse sans succès. – L’Indien sans tête. – Le Petit Noir est condamné et tué. – Nous vivons de viande de cheval. – Départ du camp du Peti Noir. – Toujours la forêt. – L’Assiniboine perd courage. – Les Grands Rapides. – C’est un vrai cachot. – Les chevaux se meurent de faim. La barrière. – Passera-t-on ? – M.O’B. et Bucéphale. – Ce dernier échappe à la mort. – Nouveaux accidents. – La Porte d’Enfer. – Pas à pas. – L’Assinitoine est abattu et hors de service. – Sa femme le remplace. – Nous nous trouvons encore sans provisions. – Un affreux marécage de castors. – L’Assiniboine s’abandonne au désespoir. – M. O’B. devient sceptique, il désavoue Paley et s’approche de la folie. – Nous tuons un autre cheval. – Oiseau de bon augure. – Il a dit vrai. – Bon signe. – Une trace. – Une route qui s’améliore. – Nous sortons de la forêt.


CHAPITRE XVI.


Nous avons retrouvé un chemin. – Quel en est l’effet sur nous et sur nos chevaux. – Aspect modifié du pays. – Fruits sauvages. – Les marques de l’homme deviennent plus fréquentes. – Notre enthousiasme à la rencontre de nos semblables. – Nouvelle disette. – M. O’B. découvre Caliban. – Sa conduite affectueuse envers lui. – Camp des Indiens. – Information relative à Kamloups. – Trafic pour vivre. – Rivière Eau-Claire. – Passage de la Thompson. – Baies de lis. – M. O’B. et L’Assiniboine en viennent aux mains. – M. O’B. s’enfuit dans les bois. – Il accuse L’Assiniboine d’une tentative d’assassinat. – Troc pour des pommes de terre. – Encore des Chouchouaps. – Du café et des pipes ! – Coutume curieuse de la tribu. – Kamloups est en vue. – En avant ! au fort ! – M. O’B. prend ses jambes à son cou. – Le capitaine Saint-Paul. – Quel souper ! – Comment nous recevra-t-on ? – Notre apparence ne parle pas en notre faveur. – Fin de nos tourments. – Repos.


CHAPITRE XVII.


Kamloops. – En quoi consiste le vrai bonheur ? – Le fort et ses environs. – Ce qu’étaient devenus les émigrants qui nous avaient précédés. – Catastrophe aux Grands Rapides. – Fin horrible de trois Canadiens. – Cannibalisme. – La route est facile par le défilé de La Cache de la Tête-Jaune. – Routes diverses à partir de là. – Le chemin, par ce défilé, a des avantages sur ceux qui sont plus au sud. – Grande route de l’avenir a l’Océan Pacifique. – Retour de M. Mac Kay. – M. O’B. se sépare de nous. – Les meurtriers. – Les Chouchouaps de Kamloups. – Leurs différences avec les Indiens qui sont a l’est des Montagnes Rocheuses. – Mortalité. – Les morts ne sont pas enterrés. – Départ de Kamloups. – Nous arrivons à la route carrossable qui conduit aux mines. – Étonnement de la famille Assiniboine. – Terrasses remarquables de la Thompson et du Fraser. – Leur grande étendue. – Elles contiennent de l’or. – Leurs rapports avec le bunch-grass. – La route le long de la Thompson. – Bac de Cook. – Le meurtrier noyé. – Rareté des crimes dans la Colombie Britannique. – La route la plus extraordinaire au monde. – L’ancien sentier. – Les Indiens porteurs. – Façon indienne de prendre le saumon. – Tombes ornées. – Grand paysage des Cagnons. – Explication probable de la formation des terrasses. – Yale. – Hope et Langley. – New-Westminster. Nous retrouvons M. O’B. – Mont Baker. – Les îles du golfe de Georgie. _ Victoria dans l’île Vancouver.


CHAPITRE XVIII.


Victoria. – Le flot des mineurs y est venu de la Californie. – Contrastes offerts par San Francisco dans des circonstances pareilles. – Les Assiniboines admirent les merveilles de Victoria. – Départ pour le Caribou. – Réconciliation de M. O’B. et de L’Assiniboine. – Le premier est raffermi dans sa foi. – Adieux de la famille Assiniboine. – Les saumons de l’Harrison. – Les lacs. – Triomphe de M. O’B. – Lilloet. – L’argot des mineurs. – La diligence pour Soda Creek. – Le conducteur Johnny. – La Montagne Pavillon. – Les Degrés du Serpent. – L’abîme. – Les auberges sur la route qui conduit au mines. – Rencontre d’un heureux mineur. – L’agriculture dans la colonie. – Le bateau à vapeur. – Nombreux cocktails. – Confluent de la Quesnelle. – Chemin de William’s Creek. – Rude voyage. – Chevaux morts. – Cameron Town près William’s Creek.


CHAPITRE XIX.


William’s Creek dans le Caribou. – La découverte. – Position et nature de la région de l’or. – Caractères géologiques. – Le district Caribou. – Hypothèses sur la situation des veines du quartz aurifère. – Diverses espèces d’or. – Inconvénients du minage dans le Caribou. – Cause de son incertitude. – Richesse extraordinaire des fouilles. – Comment l’argent s’en va. – Excentricité des mineurs. – Notre séjour à l’hôtel Cusheon. – Prix des provisions. – Comment on paye. – Descente dans les mines. – Profits et dépenses. – Le Juge. – Notre dîner d’adieu. – La compagnie. – Le docteur B–l devient éloquent. – Nobles sentiments du docteur B–k. – Plaisirs de la soirée. – Le docteur B–l se retire, mais fait encore parler de lui. – Confusion générale. – La Compagnie s’en va. – Nous partons du Caribou. – Descente en bateau sur le Fraser. – Campement. – Lac William. – Catastrophe sur le fleuve. – Le wagon express. – Difficultés de la route. – Le conducteur de l’Express prophétise son sort. – La route par delà Lytton. – Le wagon se brise. – Grand galop jusqu’à Yale. – Nous rentrons à Victoria.


CHAPITRE XX.


Nanaimo et San Juan. – Ressources de la Colombie Britannique et de l’île Vancouver. – Minéraux. – Bois de construction. – Abondance de poissons. – Différentes espèces de saumons. – Les houlicans. – Comment ils sont pêchés par les Indiens. – Pâturage. – Le bunch-grass. – Ses qualités et ses défauts. – Rareté de la terre arable. – Localités différentes. – La terre dans l’île Vancouver. – Contraste de la Californie et de la Colombie Britannique. – Mensonges au sujet de la seconde. – Le district de la Saskatchaouane lui est indispensable pour lui fournir les produits agricoles. – Avantages d’une route qui traverse le continent. – Les États-Unis nous ont devancés. – Les difficultés sont moindres par la route anglaise. – Elle communique avec la Chine et le Japon. – La distance est plus courte. – L’époque de la chute du dernier grand monopole est arrivée. – Passage au nord-ouest par mer et par terre. – Dernières nouvelles de M. O’B. – Conclusion.


FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES.