éléments Wikidata

Livre:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 1.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 1.djvu
TitreAstronomie populaire (Arago) Voir et modifier les données sur Wikidata
VolumeTome 1
AuteurFrançois Arago Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionGIDE et J. BAUDRY
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1854
BibliothèqueGoogle
Fac-similésdjvu
AvancementTerminé
Série

Pages

covd - - - gard avi titre -  i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 - - ht264 - 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 - ht320 - ht321 - - 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 - - ht336 - - ht337 - - 337 338 - ht338 - - 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 - ht512a ht512b - - ht512c ht512d - 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdf tdf tdf tdf tdf exl - - - covf

TABLE DES MATIÈRES
DU TOME PREMIER

Pages.
Paroles D’introduction prononcées le 15 mai 1841, à l’ouverture du cours d’astronomie professé à l’Observatoire de Paris 
 vii
Paroles D’introduction prononcées le 17 décembre 1846, à l’ouverture du dernier cours d’astronomie professé à l’Observatoire 
 xi

notions de géométrie

CHAPITRE PREMIER. — Définitions 
 1
CHAPITRE II. — Du cercle 
 3
CHAPITRE III. — De l’usage du cercle 
 6
CHAPITRE IV. — Rapport de la circonférence du cercle au diamètre 
 9
CHAPITRE V. — Surface du cercle 
 17
CHAPITRE VI. — Des avantages attachés à l’emploi de cercles de grande dimension 
 18
CHAPITRE VII. — Notions et définitions concernant les angles rectilignes 
 19
CHAPITRE VIII. — Théorème sur les angles formés autour d’un point. 
 23
CHAPITRE IX. — Notions relatives aux lignes parallèles et aux angles formés par de telles lignes lorsqu’elles sont coupées par une sécante. — Somme des angles d’un triangle. — Proposition du carré de l’hypoténuse. — Angles de deux plans 
 24
CHAPITRE X. — De la sphère 
 30
CHAPITRE XI. — De l’ellipse et de la parabole 
 34

notions de mécanique et d’horlogerie

CHAPITRE PREMIER. — De l’inertie, du repos, du mouvement et des forces 
 39
CHAPITRE II. — Parallélogramme des forces 
 40
CHAPITRE III. — Mouvement angulaire 
 42
CHAPITRE IV. — De la mesure du temps 
 42
CHAPITRE V. — Des cadrans solaires 
 43
CHAPITRE VI. — De la mesure du temps durant la nuit chez les anciens 
 45
CHAPITRE VII. — Des clepsydres 
 46
CHAPITRE VIII. — Des roues dentées 
 49
CHAPITRE IX. — Moteurs des horloges 
 52
CHAPITRE X. — Du pendule 
 57

notions d’optique

CHAPITRE PREMIER. — Propriétés de la lumière 
 71
CHAPITRE II. — Réflexion de la lumière 
 72
CHAPITRE III. — Des foyers par voie de réflexion 
 73
CHAPITRE IV. — De la réfraction 
 78
CHAPITRE V. — Marche de la lumière à travers les prismes 
 83
CHAPITRE VI. — Des lentilles 
 89
CHAPITRE VII. — Des diverses théories des lunettes 
 101
CHAPITRE VIII. — Lunette astronomique 
 102
CHAPITRE IX. — Aberration de sphéricité 
 105
CHAPITRE X. — Aberration de réfrangibilité 
 107
CHAPITRE XI. — Lunettes achromatiques 
 110
CHAPITRE XII. — Manière dont s’opère la vision 
 113
CHAPITRE XIII. — Grossissement des lentilles oculaires 
 117
CHAPITRE XIV. — Des grossissements des lunettes 
 120
CHAPITRE XV. — Moyen de mesurer les grossissements 
 124
CHAPITRE XVI. — Pourquoi les lunettes d’un faible pouvoir amplificatif semblent-elles ne pas grossir du tout ? 
 129
CHAPITRE XVII. — Champ de la vision 
 130
CHAPITRE XVIII. — Micromètre 
 132
CHAPITRE XIX. — Des microscopes 
 137
CHAPITRE XX. — Un objet lumineux ayant un diamètre sensible, conserve le même éclat à toutes distances 
 139
CHAPITRE XXI. — Durée de la sensation de la vue. 
 142
CHAPITRE XXII. — Observation des objets très-faibles 
 143
CHAPITRE XXIII. — Champ de la vision naturelle 
 145
CHAPITRE XXIV. — Des télescopes 
 146

notions historiques sur les instruments astronomiques

CHAPITRE PREMIER. — Histoire des télescopes 
 155
CHAPITRE II. — Les anciens connaissaient le verre 
 163
CHAPITRE III. — Les anciens connaissaient les propriétés échauffantes des foyers des loupes 
 164
CHAPITRE IV. — Les anciens ont-ils connu les effets grossissants des verres courbes ? 
 165
CHAPITRE V. — À quelle date remonte l’invention des besicles ou petites lentilles très-peu courbes destinées à perfectionner la vue des myopes ou des presbytes ? 
 167
CHAPITRE VI. — Les anciens connaissaient-ils les lunettes ? 
 170
CHAPITRE VII. — Lunettes d’approche 
 173

de la visibilité des astres

CHAPITRE PREMIER. — Introduction 
 185
CHAPITRE II. — Un des effets des lunettes sur la visibilité des étoiles, 
 186
CHAPITRE III. — De la sensibilité de l’œil pour la vision des étoiles 
 189
CHAPITRE IV. — Quelle est la lumière qui en fait disparaître une autre ? 
 192
CHAPITRE V. — Des objets d’une certaine étendue conservent le même éclat, les bords exceptés, soit qu’on les aperçoive à l’aide de la vision confuse ou de la vision distincte 
 194
CHAPITRE VI. — Des intensités des images des astres dans les lunettes 
 196
CHAPITRE VII. — Phénomènes de visibilité des astres observés la nuit ou en plein jour, à l’œil nu ou à l’aide des lunettes 
 199
CHAPITRE VIII. — De la visibilité des astres dans les puits 
 202
CHAPITRE IX. — De la visibilité des étoiles en plein jour 
 205
CHAPITRE X. — De la scintillation 
 209

du mouvement diurne

CHAPITRE PREMIER. — Définition de l’horizon. — Mouvement diurne. — Ce mouvement s’exécute tout d’une pièce et comme si les étoiles étaient attachées à une sphère solide. 
 211
CHAPITRE II. — Formation d’un globe céleste ou d’une représentation exacte du firmament. — Dénomination de fixes donnée aux étoiles par suite de la comparaison des sphères modernes avec celles d’Hipparque. — Premières conséquences auxquelles cette comparaison conduit relativement aux immenses distances des étoiles à la terre 
 218
CHAPITRE III. — Mouvement diurne observé avec un théodolite. — Définition du méridien ; divers moyens de le déterminer. — Axe du monde. — Nature des courbes décrites par les étoiles. — Parallèles célestes. — Équateur du monde. 
 223
CHAPITRE IV. — Les étoiles parcourent les parallèles d’un mouvement uniforme 
 232
CHAPITRE V. — Du mouvement des étoiles considéré comme un moyen de déterminer exactement la position du méridien. 
 234
CHAPITRE VI. — Détermination de la position de l’axe du monde. — De la latitude. — De la hauteur du pôle 
 238
CHAPITRE VII. — Opinions des anciens sur le mouvement diurne. — Idées des Épicuriens 
 241
CHAPITRE VIII. — Les cieux solides 
 242
CHAPITRE IX. — Opinions des anciens sur l’axe du monde 
 245
CHAPITRE X. — Musique céleste 
 246

notions sur le mouvement apparent du soleil

CHAPITRE PREMIER. — Jour sidéral 
 247
CHAPITRE II. — Double mouvement du Soleil 
 252
CHAPITRE III. — Mouvement propre du Soleil 
 254
CHAPITRE IV. — Détermination de la position de la courbe le long de laquelle s’effectue le mouvement propre annuel du Soleil. — Solstices, équinoxes, longueur de l’année, ou jours sidéraux. — Cercle mural. — Lunette méridienne 
 256
CHAPITRE V. — Diverses unités de temps. — Du jour et des heures 
 265
CHAPITRE VI. — Jours solaires 
 270
CHAPITRE VII. — Année tropique. — Périgée. — Apogée 
 272
CHAPITRE VIII. — Détermination de la loi suivant laquelle les vitesses du Soleil varient, et de la nature de la courbe qu’il parcourt 
 274
CHAPITRE IX. — Longitudes et latitudes astronomiques 
 278
CHAPITRE X. — De l’influence qu’exercent les déclinaisons du Soleil sur la durée des jours dans toutes les régions de la Terre 
 280
CHAPITRE XI. — Explication des inégalités des jours solaires 
 284
CHAPITRE XII. — Temps moyen 
 287
CHAPITRE XIII. — Équation du temps 
 294
CHAPITRE XIV. — À partir de quelle époque les horloges de Paris ont-elles été réglées sur le temps moyen ? 
 296

des constellations

CHAPITRE PREMIER. — Formation d’un catalogue d’étoiles 
 299
CHAPITRE II. — Coordonnées des étoiles 
 305
CHAPITRE III. — Principaux catalogues d’étoiles et atlas célestes 
 307
CHAPITRE IV. — Remarques sur l’utilité des constellations et sur les réformes qui ont été proposées à ce sujet 
 311
CHAPITRE V. — Nombre des constellations 
 316
CHAPITRE VI. — Formes des constellations 
 324
CHAPITRE VII. — Des constellations zodiacales et des signes du zodiaque 
 327
CHAPITRE VIII. — Nombres d’étoiles contenues dans les constellations anciennes et leur partage en diverses grandeurs 
 331
CHAPITRE IX. — Sur les moyens de connaître les constellations des anciens 
 335
CHAPITRE X. — À quelle époque les constellations furent-elles créées ? 
 343
CHAPITRE XI. — Des tentatives qui ont été faites pour substituer de nouvelles constellations à celles de la sphère grecque 
 347

des étoiles simples

CHAPITRE PREMIER. — Classification des étoiles suivant l’ordre de leur grandeur 
 349
CHAPITRE II. — Le nombre des étoiles visibles à l’œil nu est beaucoup plus petit qu’on ne paraît disposé à le supposer. 
 351
CHAPITRE III. — Détermination du nombre des étoiles de chaque grandeur visibles avec nos instruments actuels 
 352
CHAPITRE IV. — Intensités comparatives des étoiles de différentes grandeurs 
 354
CHAPITRE V. — Quelle est la distance probable des dernières étoiles visibles à l’œil nu ou avec les plus puissants télescopes ? 
 361
CHAPITRE VI. — Diamètres apparents des étoiles 
 364
CHAPITRE VII. — Diamètres réels des étoiles 
 368
CHAPITRE VIII. — La lumière des étoiles est-elle constante ? 
 371
CHAPITRE IX. — Il y a des étoiles dont l’éclat diminue 
 376
CHAPITRE X. — Étoiles perdues ou dont la lumière s’est complétement éteinte 
 378
CHAPITRE XI. — Il y a des étoiles dont l’intensité va en augmentant 
 380
CHAPITRE XII. — Distribution hypothétique des étoiles dans le firmament 
 381
CHAPITRE XIII. — Le nombre des étoiles est-il infini, la lumière s’affaiblit-elle par l’interposition de certain milieu élastique comparable à l’éther qui serait compris entre les étoiles et la Terre ? 
 383
CHAPITRE XIV. — De la transparence imparfaite des espaces célestes 
 384
CHAPITRE XV. — Étoiles changeantes ou périodiques 
 386
CHAPITRE XVI. — À qui revient l’honneur d’avoir signalé le premier les étoiles périodiques ? 
 390
CHAPITRE XVII. — Détails sur ο de la Baleine 
 391
CHAPITRE XVIII. — Étoile variable de la Couronne 
 396
CHAPITRE XIX. — Étoile variable d’Hercule 
 397
CHAPITRE XX. — ρ de la Lyre 
 397
CHAPITRE XXI. — Algol 
 398
CHAPITRE XXII. — η d’Argo 
 400
CHAPITRE XXIII. — Explication des changements d’intensité dans les étoiles variables 
 402
CHAPITRE XXIV. — Importance de l’observation des étoiles changeantes 
 405
CHAPITRE XXV. — Les rayons de différentes couleurs se meuvent dans les espaces célestes avec la même vitesse 
 405
CHAPITRE XXVI. — Limite supérieure de la densité de l’éther 
 408
CHAPITRE XXVII. — Étoiles nouvelles ou temporaires 
 410
CHAPITRE XXVIII. — Étoile nouvelle de 1572 
 411
CHAPITRE XXIX. — Étoile de 1604 
 414
CHAPITRE XXX. — Étoiles de 1670 et de 1848 
 415
CHAPITRE XXXI. — Des diverses explications données des étoiles nouvelles 
 416
CHAPITRE XXXII. — Parallaxe annuelle des étoiles ou moyen de déterminer la distance de ces astres à la Terre 
 427
CHAPITRE XXXIII.—Historique des recherches des astronomes sur les parallaxes annuelles des étoiles 
 437
CHAPITRE XXXIV. — Les étoiles brillent-elles d’une lumière propre, d’une lumière née dans leur propre substance 
 446

des étoiles multiples

CHAPITRE PREMIER. — Qu’entend-on par étoiles doubles, triples, quadruples, etc. ? 
 447
CHAPITRE II. — Des étoiles doubles 
 448
CHAPITRE III. — Étoiles triples 
 451
CHAPITRE IV. — Étoiles quadruples 
 452
CHAPITRE V. — Étoiles multiples 
 452
CHAPITRE VI. — Intensités et couleurs des étoiles doubles 
 453
CHAPITRE VII. — Les colorations des étoiles doubles sont-elles des illusions d’optique 
 457
CHAPITRE VIII. — Époque de la découverte des étoiles bleues 
 459
CHAPITRE IX. — Sur les explications de la coloration des étoiles multiples 
 460
CHAPITRE X. — Les couleurs comparatives observées dans les étoiles multiples sont-elles toujours les mêmes ? 
 463
CHAPITRE XI. — Pourquoi les étoiles multiples sont-elles devenues tout à coup l’objet de tant d’observations assidues ? 
 463
CHAPITRE XII. — Mesure du déplacement relatif des étoiles doubles 
 465
CHAPITRE XIII. — Conséquences qui résultent de la nature des mouvements observés dans les étoiles doubles, relativement à l’universalité de l’attraction newtonienne 
 471
CHAPITRE XIV. — Quand on aura déterminé les distances des étoiles doubles à la Terre, les masses de celles de ces étoiles dont les mouvements relatifs seront connus, pourront être facilement comparées à la masse de la Terre ou à celle du Soleil 
 473
CHAPITRE XV. — Les observations des étoiles doubles proprement dites pourront servir un jour, soit à déterminer les distances de ces groupes binaires à la Terre, soit à fixer une limite en deçà ou au delà de laquelle ils ne sauraient être placés 
 476
CHAPITRE XVI. — Les étoiles doubles sont devenues un moyen de juger de la bonté des lunettes et des télescopes de grandes dimensions 
 484
CHAPITRE XVII. — Du rôle que le calcul des probabilités a joué dans la question des étoiles multiples 
 487
CHAPITRE XVIII. — Des auteurs de la découverte des satellites d’étoiles 
 489

nébuleuses

CHAPITRE PREMIER. — Définition 
 495
CHAPITRE II. — Amas stellaires 
 496
CHAPITRE III. — Nature des nébuleuses 
 500
CHAPITRE IV. — Aperçu historique sur la découverte des nébuleuses 
 502
CHAPITRE V. — Nébuleuses résolubles. — Leur forme 
 505
CHAPITRE VI. — Nébuleuses circulaires ou globulaires 
 505
CHAPITRE VII. — Du nombre des étoiles contenues dans certaines nébuleuses globulaires 
 508
CHAPITRE VIII. — Nébuleuses perforées et nébuleuses en spirales ou en anneau 
 509
CHAPITRE IX. — Les nébuleuses ne sont pas uniformément répandues dans toutes les régions du ciel 
 510
CHAPITRE X. — Des nébuleuses considérées dans leurs rapports avec les espaces environnants 
 511
CHAPITRE XI. — Les espaces les plus pauvres en étoiles sont voisins des nébuleuses les plus riches 
 511
CHAPITRE XII. — La matière diffuse occupe dans le ciel des espaces très-étendus 
 512
CHAPITRE XIII. — Les grandes taches lumineuses n’ont point de forme régulière 
 513
CHAPITRE XIV. — De la lumière des vraies nébuleuses 
 514
CHAPITRE XV. — Distribution de la matière phosphorescente dans les vraies nébuleuses. — Modifications que l’attraction y apporte avec le temps 
 516
CHAPITRE XVI. — Détails historiques sur la transformation des nébuleuses en étoiles. — Examen des difficultés que ces idées de transformation ont soulevées 
 520
CHAPITRE XVII. — De la condensation que la matière diffuse doit éprouver pour se transformer en étoiles 
 521
CHAPITRE XVIII. — Intensités comparatives de la lumière totale d’une nébuleuse et de la lumière condensée d’une étoile 
 522
CHAPITRE XIX. — Changements observés dans certaines nébuleuses 
 524
CHAPITRE XX. — Nébuleuses planétaires. — Est-il vrai que pour expliquer l’éclat uniforme de leurs disques, il faille indispensablement supposer que la matière diffuse est opaque, dès qu’elle est arrivée à un certain degré de concentration ? 
 525
CHAPITRE XXI. — Étoiles nébuleuses 
 528
CHAPITRE XXII. — Sur les atmosphères des étoiles 
 539
CHAPITRE XXIII. — Matière diffuse cosmique, non lumineuse par elle-même et imparfaitement diaphane 
 540
CHAPITRE XXIV. — Connexion des nébuleuses et des étoiles doubles 
 542
CHAPITRE XXV. — Nuées de Magellan 
 543