éléments Wikidata

Livre:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 2.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 2.djvu
TitreMémoires du duc de Saint-Simon Voir et modifier les données sur Wikidata
VolumeTome 2
AuteurLouis de Rouvroy, duc de Saint-Simon Voir et modifier les données sur Wikidata
ÉditeurAdolphe Chéruel Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionHachette
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1856
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série1234567891011121314151617181920

Pages

- - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 - TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM TDM -
TABLE DES CHAPITRES


DU DEUXIÈME VOLUME.


Chapitre premier. 1697 Mort étrange de Charles XI, roi de Suède. — Sa tyrannie. — Son palais brûlé. — Princes Sobieski s’en retournent sans recevoir le collier du Saint-Esprit. — Conduite désapprouvée de l’abbé de Polignac en Pologne. — Abbé de Châteauneuf y va la rectifier. — Froideur et plus du prince de Conti pour la Pologne. — Plénipotentiaires à Delft et à la Haye. — Distribution des armées. — M. de Chartres, prince du sang, et M. du Maine ne servent plus. — Ath pris par le maréchal Catinat. — Siège et prise de Barcelone par le duc de Vendôme, qui est fait vice-roi de Catalogue. — J’arrive à l’armée du maréchal de Choiseul, qui passe le Rhin. — Belle retraite du maréchal de Choiseul. — Inondations générales. — Beau projet du maréchal de Choiseul avorté par ordre de la cour, qui fait repasser le Rhin à l’armée. 1
Chapitre ii. Affaires de Pologne. — Le roi déclare l’élection du prince de Conti, qui refuse modestement le rang de roi de Pologne. — Départ du prince de Conti, conduit par mer par le célèbre Jean Bart. — Mouvements divers sur ce départ. — Électeur de Saxe couronné à Cracovie. — Prince de Conti arrive à la rade de Dantzig ; est peu accueilli ; la ville contre lui, et n’ose mettre pied à terre. — Retour du prince de Conti qui voit à Copenhague le roi de Danemark incognito. — Hardie expédition de Pointis à Carthagène. — Situation du maréchal de Choiseul et du prince Louis de Bade, qui prend Eberbourg. — Suspension d’armes sur le Rhin. — Curieux sortilège. — Portland et ses conférences avec le maréchal de Boufflers à la tête des armées. — Paix signée à Ryswick. — Attention du roi pour le roi et la reine d’Angleterre. — Haine personnelle du roi et du prince d’Orange, et sa cause. 18
Chapitre iii. M. d’Orléans, cardinal. — Mort du célèbre Santeuil, du baron de Beauvois, de La Chaise, de la duchesse de La Feuillade, du duc de Duras. — Époque des ducs-maréchaux de France de porter le nom de maréchal. — Retraite volontaire de Pelletier, ministre d’État. — Sa fortune et sa famille. — Les postes à M. de Pomponne. — Maximes du roi contre un premier ministre et de ne mettre jamais aucun ecclésiastique dans le conseil. — Emplois au dehors. — Bonrepos et sa fortune. — Des Alleurs. — Du Héron. — Prince de Hesse-Darmstadt fait grand d’Espagne, et pourquoi. — Singulière retraite d’Aubigné, frère de Mme de Maintenon. — Cour et vie particulière de la princesse. — Tracasserie avec la duchesse du Lude. — Préparatifs du mariage de Mgr le duc de Bourgogne. — Goût du roi pour la magnificence de sa cour. — Ses égards. 40
Chapitre iv. Mariage de Mgr le duc de Bourgogne. — Mariage des deux filles du comte de Tessé. — Fortune et fin singulière du premier Varenne. — Prince de Vaudémont et sa fortune. — M. de Lorraine rétabli demande Mademoiselle et perd sa mère. — Abbé, depuis cardinal de Mailly, archevêque d’Arles. — Abbé de Castries, aumônier ordinaire de Mme la duchesse de Bourgogne. — Mme Cantin, première femme de chambre de Mme la duchesse de Bourgogne. — Fortune de Lavienne. — Mauresse, religieuse à Moret, fort énigmatique. 60
Chapitre v. 1698. Éclat et accommodement de l’archevêque de Reims et des jésuites. — Deux lourdes sottises de Sainctot, introducteur des ambassadeurs. — Mensonge d’une tapisserie du roi, etc., réformé. — Dispute de rang entre Mmes d’Elbœuf et de Lislebonne. — Mort du P. de Chevigny. — Mort de la duchesse de Berwick. — Mariage de M. de Lévi et de Mlle de Chevreuse. — Mariage du comte d’Estrées et d’une fille du duc de Noailles, faite dame du palais, avec la marquise de Lévi. — Mariage de Mortagne et de Mme de Quintin. — Bissy, évêque de Toul, depuis cardinal, refuse l’archevêché de Bordeaux. — Vaïni, chevalier de l’ordre. — Chevaliers du Saint-Esprit romain en 1675. — L’ordre renvoyé en 1688 par le duc de Bracciano. — Électeur de Saxe pleinement roi de Pologne. — Mort de M. d’Hanovre. — Obrecht va à Ratisbonne pour les affaires de Madame avec l’électeur palatin. 76
Chapitre vi. Le czar et ses voyages. — Saint-Albans envoyé, et Portland ambassadeur d’Angleterre, à Paris. — Premiers princes de Parme et de Toscane incognito en France ; le dernier distingué. — Distraction du cardinal d’Estrées. — Mlles de Soissons enlevées, et à Bruxelles. — Le comte de Soissons errant. — Abbé de Caudelet fait et défoit évêque de Poitiers. — Mort du président Talon et sa dépouille. — Mort de Mme de Sillery. — Mort de Villars, chevalier de l’ordre ; pourquoi dit Orondat. — Castries, chevalier d’honneur de Mme la duchesse de Chartres. — Mort de Brienne. — Mort du duc de Bracciano. 91
Chapitre vii. Duchesse de Bracciano, ses premières aventures ; prend le nom de princesse des Ursins. — Étrange et hardie tentative du cardinal de Bouillon de faire l’abbé d’Auvergne cardinal. — Mariage de Souvré avec Mlle de Rebénac ; du vieux Seissac avec une sœur du duc de Chevreuse ; du comte d’Ayen avec Mlle d’Aubigné. — Le roi paye les dettes de M. de La Rochefoucauld. — Mort de l’abbé de Marsillac. — Le roi prend le deuil d’un enfant de M. le prince de Conti, et pourquoi. — Mort de Fervaques ; sa dépouille et son testament. — Duc de Lesdiguières accommodé, par ordre du roi, par le maréchal de Duras seul, son beau-père, avec Lambert. — M. de Lorraine en Lorraine, où le duc d’Elbœuf revient mal avec lui. — Camp de Compiègne résolu et déclaré. 106
Chapitre viii. P. La Combe à la Bastille. — Orage contre les ducs de Chevreuse et de Beauvilliers et les attachés à M. de Cambrai. — Sainte magnanimité du duc de Beauvilliers. — Grande et prodigieuse action de l’archevêque de Paris. — Quatre domestiques principaux des enfants de France chassés et remplacés, et le frère de M. de Cambrai cassé. — M. de Meaux consulte M. de la Trappe sur M. de Cambrai, publie [sa lettre] à son insu, et le brouille pour toujours avec cet archevêque et avec ses amis. — Duchesse de Béthune, principale amie de Mme Guyon. — Complaisance des ducs de Chevreuse et de Beauvilliers pour moi sur M. de la Trappe. — Plaisante et fort singulière aventure entre le duc de Charost et moi sur M. de Cambrai et M. de la Trappe. — Caretti, empirique, devient grand seigneur. 120
Chapitre ix. — Curiosités sur la maison de Rohan. — Ses grandes alliances. — Juveigneurs, ou cadets de Rohan, décidés n’avoir rien que de commun en tout et partout avec tous autres juveigneurs nobles et libres de Bretagne. — Vicomtes de Rohan décidés à alterner avec les comtes de Laval-Montfort jusqu’à ce que ces derniers eussent la propriété du lieu de Vitré. — Le parlement, par égards, non par rang, aux obsèques de l’archevêque de Lyon, fils du maréchal de Gié. — Mlle de La Garnache ; son aventure ; duchesse de Loudun à vie seulement. — Henri de Rohan fait duc et pair ; son mariage et celui de son unique héritière ; enfants de celle-ci. — Benjamin de Rohan, sieur de Soubise, duc à brevet ou non vérifié. — M. de Sully obtient un tabouret de grâce aux deux sœurs du duc de Rohan, son gendre, non mariées. — Dispute de préséance au premier mariage de M. Gaston, entre les duchesses d’Halluyn et de Rohan, décidée en faveur de la première. — Louis, puis Hercule de Rohan, faits l’un après l’autre ducs et pairs de Montbazon ; famille de ce dernier. 137
Chapitre x. — M. de Luynes fait asseoir pour une fois seulement Mlle de Montbazon, depuis duchesse de Chevreuse, la veille de leurs noces ; obtient dispense d’âge et la première place après les ducs pour le prince de Guéméné, son beau-frère, en la promotion de 1619. — M. de Marigny, frère du duc de Montbazon, le cinquante-cinquième parmi les gentilshommes en la promotion de 1619. — Art et degré qui procurent le tabouret à la princesse de Guéméné. — Autre tabouret de grâce en même temps. — Tous ôtés, puis rendus. — M. de Soubise et ses deux femmes, la première debout ; la seconde assise, belle, le fait prince, etc. — Mmes de Guéméné assises (1678 et 1679), puis Mme de Montauban (1682). — MM. de Soubise et comte d’Auvergne s’excluent de l’ordre à la promotion de 1688 ; colère du roi ; fausseté insigne sur les registres de l’ordre. — Distinction de ceux qui ont rang de princes étrangers étant en licence. — Abbé de Bouillon devenu cardinal par le hasard des coadjutoreries de Langres puis de Reims tombées sur l’abbé Le Tellier, est le premier qui ait eu ces distinctions en Sorbonne. — Abbé de Soubise, depuis cardinal de Rohan, obtient, par ordre du roi, les mêmes distinctions en Sorbonne. — Fiançailles du prince de Montbazon et de la fille du duc de Bouillon dans le cabinet du roi. 150
Chapitre xi. — Mariages du fils du duc de La Force et de Mlle de Bosmelet ; de La Vallière et d’une fille du duc de Noailles ; de La Carte et d’une fille du duc de La Ferté ; de Sassenage avec une fille du duc de Chevreuse, veuve de Morstein. — Cent vingt mille livres à M. le Grand, et soixante mille livres au chevalier de Lorraine. — Charnacé arrêté pour fausse monnaie, etc. ; il déplace plaisamment une maison de paysan qui l’offusquait. — Carrosse de la duchesse de Verneuil exclu des entrées des ambassadeurs. — Querelle de M. le prince de Conti et du grand prieur qui est mis à la Bastille et n’en sort qu’en allant demander pardon en propres termes à M. le prince de Conti. — L’électeur de Saxe reconnu roi de Pologne par le roi. — Naissance de mon fils aîné. — Éclat entre le duc de Bouillon et le duc d’Albret, son fils. — Curé de Seurre, ami de Mme Guyon, brûlé à Dijon. — Réponse de M. de Cambrai à M. de Meaux. — Mort de la duchesse de Richelieu ; de la princesse d’Espinoy, douairière ; ses enfants ; ses progrès. — Entreprise de Mlle de Melun qui frise de près l’affront. — Mort du duc d’Estrées et sa dépouille. — Mort du duc de Chaulnes. — Mort de la duchesse de Choiseul. 167
Chapitre xii. Camp de Compiègne superbe ; magnificence inouïe du maréchal de Boufflers. — Dames s’entassent pour Compiègne. — Ducs couplés à Compiègne. — Ambassadeurs prétendent le pour. — Distinction du pour. — Logements à la suite du roi. — Voyage et camp de Compiègne. — Plaisante malice du duc de Lauzun au comte de Tessé. — Spectacle singulier. — Retour de Compiègne. 195
Chapitre xiii. La belle-fille de Pontchartrain et son intime liaison avec Mme de Saint-Simon. — Amitié intime entre Pontchartrain et moi. — Amitié intime entre l’évêque de Chartres et moi. — Le Charmel ; ma liaison avec lui. — Méprise de M. de la Trappe au choix d’un abbé, et son insigne vertu. — Changement d’abbé à la Trappe. 211
Chapitre xiv. Dot de Mademoiselle pour épouser le duc de Lorraine. — Voyage de Fontainebleau. — Douleur et deuil du roi d’un enfant de M. du Maine, qui cause un dégoût aux princesses. — Tentatives de préséance de M. de Lorraine sur M. le duc de Chartres. — Mariage de Mademoiselle. — Division de préséance entre les Lorraines. — Départ de la duchesse de Lorraine et son voyage. — Tracasseries de rang à Bar. — Couronne bizarrement fermée et altesse royale usurpée par le duc de Lorraine. — Venise obtient du roi le traitement entier de tête couronnée pour ses ambassadeurs. — Grande opération au maréchal de Villeroy. — Mort de Boisselot. — Mort de la comtesse d’Auvergne. — Mort de l’abbé d’Effiat. — Mort de la duchesse Lanti. — Mort de la chancelière Le Tellier. — Mort de l’abbé Arnauld. — Le roi refuse de porter le deuil d’un fils du prince royal de Danemark. — Baron de Breteuil est fait introducteur des ambassadeurs ; sa rare ignorance et du marquis de Gesvres. — Abbé Fleury ; ses commencements ; ses premiers progrès ; comment fait évêque de Fréjus, prince de Conti gagne définitivement son procès contre Mme de Nemours. — Mme de Blansac rappelée. — Éclat et séparation de Barbezieux et de sa femme. 182
Chapitre xv. 1699. M. le duc de Berry chevalier de l’ordre. — Mort du duc de Brissac. — Difficultés à succéder à la dignité de duc et pair de Brissac. — Entreprises lorraines. — Étrange hardiesse de la princesse d’Harcourt, le jour de la première audience de milord Jersey chez Mme la duchesse de Bourgogne. — Noir artifice des Lorrains que je mis au net avec le roi le soir même. — Plainte du duc de Rohan au roi qui ordonne à la princesse d’Harcourt de demander pardon à la duchesse de Rohan, et qui l’exécute en public chez Mme de Pontchartrain. — Places des princesses du sang au cercle et lieux arrangés. 229
Chapitre xvi. Mort de la duchesse de Chaulnes. — Mort de Chamarande père. — Problème brûlé par arrêt du parlement. — Voyage de Mme de Nemours, du prince de Conti et des autres prétendants à Neuchâtel. — Paix de Carlowitz. — Prince électoral de Bavière, héritier et nommé tel de la monarchie d’Espagne, et sa mort. — Neuvième électorat reconnu. — Mort du célèbre chevalier Temple. — Trésor inutilement cherché pour le roi chez l’archevêque de Reims. — Mort du chevalier de Coislin. — Mort de La Feuillée. — M. de Monaco, ambassadeur à Rome ; ses prétentions, son succès. — Monseigneur des secrétaires d’État et aux secrétaires d’État. — Fauteuil de l’abbé de Cîteaux aux états de Bourgogne. — Mme de Saint-Géran rappelée. — Mariage du comte d’Auvergne avec Mlle de Wassenaer. — Ambassade de Maroc. — Torcy ministre ; bizarrerie de serments. — Reineville, lieutenant des gardes du corps, disparu. — Permillac se tue. 247
Chapitre xvii. Condamnation à Rome du livre de l’archevêque de Cambrai. — Conduite du cardinal de Bouillon. — Belle réponse du duc de Beauvilliers au roi. — Soumission illustre de l’archevêque de Cambrai. — Acceptation du jugement du pape par les assemblées d’évêques par métropoles en jugeant. — Enregistrement au parlement. — Procédé de l’archevêque de Cambrai et de l’évêque de Saint-Omer à l’assemblée provinciale. — Mort du comte de Mailly, de Thury, de Frontenac, de Racine ; sa funeste distraction. — Mort du duc de La Force. — Valincour mis à l’histoire du roi en la place de Racine. — Mort de l’évêque de Luçon, Barillon. — Mariage du duc de Choiseul avec Mme Brûlart. — Mariage du roi des Romains ; pourquoi la part différée. — Style de s’écrire entre l’empereur et le roi. — Traitements d’ambassadeurs de tête couronnée à l’ambassadeur du grand-duc à Vienne, nulle part ailleurs. — Naissance du prince de Piémont. — Le roi paye les dettes de Mme la Duchesse et de Monseigneur, et lui double ses mois. — Augmentation de quarante-deux mille livres d’appointements à M. de La Rochefoucauld. — Pension secrète de vingt mille livres à l’évêque de Chartres. — M. de Vendôme change l’administration de ses affaires, et va publiquement suer la vérole. — Mort de Savary, assassiné. — Mort de l’abbé de La Châtre. — Le roi fait revenir tous les prétendants de Neuchâtel. — Deux vols au roi fort étranges. — Vaïni à la cour. — Fériol ambassadeur à Constantinople. — Situation du comte de Portland. — Courte disgrâce de la comtesse de Grammont. 263
Chapitre xviii. Pensées et desseins des amis de M. de Cambrai. — Duc de Beauvilliers prend à la grande direction la place du chancelier absent. — Naissance de mon second fils. — Voyage très singulier d’un maréchal de Salon en Provence, à la cour. — Le roi partial pour M. de Bouillon contre M. d’Albret. — Mort de Saint- Vallier, du duc de Montbazon, de Mirepoix, de la duchesse Mazarin, de Mme de Nevet, de la reine de Portugal. — Séance distinguée de M. du Maine en la chambre des comptes. — Filles d’honneur de la princesse de Conti douairière mangent avec Mme la duchesse de Bourgogne. — Dédicace de la statue du roi à la place de Vendôme. — Cause du retardement de l’audience de Zinzendorf. — Le roi ne traite le roi de Danemark que de Sérénité, et en reçoit la Majesté. — Mort de la duchesse douairière de Modène. — Fortune et mort du chancelier Boucherat. — Candidats pour les sceaux : Harlay, premier président ; Courtin, doyen du conseil ; d’Aguesseau, Pomereu, La Reynie, Caumartin, Voysin, Pelletier-Sousy. — Fortune de Pontchartrain fait chancelier. 285
Chapitre xix. Fortune de Chamillart fait contrôleur général des finances. — Mariage de Dreux avec la fille aînée de Chamillart. — Belle action de Chamillart. — Logement de Monseigneur à Fontainebleau. — Princesse de Montbéliard à Fontainebleau. — Tabouret de la chancelière. — Femmes des gardes des sceaux. — Cour du chancelier. — Trois cent mille livres au maréchal de Villeroy, maître à Lyon ; et pension de cent mille livres au duc d’Enghien. — Mort de l’abbé de Charost. — Mort de Villacerf ; sa familiarité avec le roi. — Mort de la comtesse de Fiesque. — Famille, fortune et mort de M. de Pomponne. — Changements d’ambassadeurs. — Retour de Fontainebleau. 309
Chapitre xx. Mgr et Mme la duchesse de Bourgogne mis ensemble. — Menins de Mgr le duc de Bourgogne : Gamaches, d’O, Cheverny, Saumery. — Mme de Saumery. — Emplois de Cheverny et son aventure à Vienne. — Mort de Mme de Montchevreuil. — Mgr le duc de Bourgogne entre au conseil des dépêches. — Castel dos Rios, ambassadeur d’Espagne en France. — Mort d’Arrouy dans la Bastille. — Voyage à Paris du duc et de Mme la duchesse de Lorraine pour l’hommage lige de Bar. — Ducs de Lorraine, l’un connétable, l’autre grand chambellan. — Princes du sang précédent les souverains non rois partout. — M. de Lorraine étrangement incognito. — Mme et M. de Lorraine à Paris, qui va saluer le roi. — Adresse continuelle à l’égard de M. et Mme la duchesse de Chartres. — Mme de Lorraine malade de la petite vérole. — Hommage lige au roi par le duc de Lorraine pour le duché de Bar. — M. de Lorraine à Meudon et à Marly, où il prend congé. — M. de Lorraine prend congé de Monseigneur à l’Opéra, et de Mgr et de Mme la duchesse de Bourgogne sans les avoir vus auparavant, et part en poste payée par le roi. — Mme de Lorraine à Versailles, puis à Marly, prend congé et part. 330
Chapitre xxi. Bassesses et noirceur étrange du duc de Gesvres à mon égard. — Duc de Gesvres, méchant dans sa famille, fait un trait cruel au maréchal de Villeroy. — Origine de la conduite des ambassadeurs, à leur première audience, par ceux des maisons de Lorraine, Savoie et Longueville, et à leur entrée, par des maréchaux de France. — Origine du chapeau aux audiences de cérémonie des ambassadeurs, qui ne s’étend nulle part ailleurs. — Mort de Mme de Marsan. — Le nonce Delfini fait cardinal ; son mot sur l’Opéra. — Mariage de Coigny et de Mlle du Bordage. — Silence imposé par le roi aux bénédictins et aux jésuites sur une nouvelle édition des premiers de saint Augustin. — Exécution de Mme Ticquet, pour avoir fait assassiner son mari, conseiller au parlement. — Mort du fils unique de Guiscard. — Mort de Barin. 347
Chapitre xxii. 1700. Le roi ne paye plus les dépenses que les courtisans font à leurs logements. — Exil de Mme de Nemours. — Porte sainte du grand jubilé ouverte par le cardinal de Bouillon. — Dispute de Torcy et des ambassadeurs pour leurs carrosses aux entrées. — Delfini, nonce et cardinal, s’en va sans présents pour n’avoir pas voulu visiter les bâtards. — Archevêque de Paris officie à la Chapelle avec sa croix. — Altesse refusée à M. de Monaco avec éclat. — Cardinaux françois à Rome. — Gualterio nonce en France. — Grandes couronnes ont le choix de leurs nonces. — Mort de Mme Tambonneau la mère. — Mort, fortune et famille de Mme de Navailles. — Mort de Lavocat. — Mort de Mme de Maulevrier. — Mort de Biron père. — Mort du chevalier de Villeroy. — Mort d’Hauterive. — Cossé, duc de Brissac. — Mort du cardinal Casanata. — Quatre-vingt mille livres à M. d’Elbœuf. — Cent mille à Mme de Montespan, qui achète Oiron. 364
Chapitre xxiii. — Force bals à la cour. — Bal de M. le Prince ; quatre visages. — Malice cruelle de M. le Prince à un bal à Marly. — Ordre des bals chez le roi. — Bal de la chancellerie. — M. de Noirmoutiers ; ses mariages. — La Bourlie hors du royaume. — Dettes de jeu de Mme la Duchesse payées par le roi. — Langlée. — Acquisition de l’hôtel de Guise. — Abbé de Soubise passe adroitement chanoine de Strasbourg ; ses progrès. — Cardinal de Fürstemberg ; sa famille. — Comtesse de Fürstemberg. — Coadjutoreries de Strasbourg. — Conduite et disgrâce du cardinal de Bouillon ; sa désobéissance. — Mariage d’une fille du duc de Rohan avec le comte de La Marck ; sa naissance et sa fortune. — Mariage du prince d’Isenghien avec Mlle de Fürstemberg. — Mariage du duc de Berwick avec Mlle Bockley. 377
Chapitre xxiv. — Traité de partage de la monarchie d’Espagne. — Harcourt revient d’Espagne et y laisse Blécourt. — Recherche et gain des gens d’affaires. — Desmarets ; ma liaison avec lui. — Loteries. — Mort de Châteauneuf ; ses charges de secrétaire d’État et de greffier de l’ordre données à son fils en épousant Mlle de Mailly, et le râpé de l’ordre au chancelier. — Cauvisson lieutenant général de Languedoc par M. du Maine. — Noailles, archevêque de Paris, fait cardinal. — Abbé de Vaubrun exilé. — Ruses et opiniâtre désobéissance du cardinal de Bouillon, qui devient doyen et que le roi dépouille. — Argent à Mgr le duc de Bourgogne. — Cent mille livres à Mansart. — Détails de l’assemblée du clergé. — Jésuites condamnés par la Sorbonne sur la Chine. — P. de La Rue, confesseur de Mme la duchesse de Bourgogne, au lieu du P. Le Comte, renvoyé. — Rage du P. Tellier. — Jésuites affranchis pour toujours des impositions du clergé. — Pelletier va visiter les places et ports de l’Océan. — M. de Vendôme retourne publiquement suer la vérole. — Mort de la duchesse d’Uzès. — Mariage du duc d’Albemarle avec Mlle de Lussan. — Mme Chamillart, pour la première femme de contrôleur général, admise dans les carrosses et à manger avec Mme la duchesse de Bourgogne.— L’évêque de Chartres gagne son procès contre son chapitre de la voix du roi unique. — M. de Reims cède la présidence de l’assemblée générale du clergé à M. de Noailles. — Comte d’Albert cassé. — Étrange embarras de M. le prince de Conti avec M. de Luxembourg. — Mme de Villacerf admise dans les carrosses et à manger avec Mme la duchesse de Bourgogne. — Dons pécuniaires à M. le prince de Conti, à M. de Duras et à Sainte-Maure. — Fiançailles de La Vrillière et de Mlle de Mailly, et leur mariage. — P. Martineau confesseur de M. le duc de Bourgogne à la place du feu P. Valois. — Mort de Le Nôtre. — Mort de Labriffe, procureur général. — D’Aguesseau, avocat général, fait procureur général en sa place. 401
Chapitre xxv. Arrêt du conseil, à faute de mieux, qui dépouille le cardinal de Bouillon. — Cardinal de Coislin fait grand aumônier. — Évêque de Metz premier aumônier en titre. — Conduite du cardinal de Bouillon. — Réflexion sur les cardinaux français. — Mort du duc de Glocester. — Le Vassor. — Mesures sur l’Espagne. — Paix du Nord en partie. — Voyage de Fontainebleau. — Zinzendorf, envoyé de l’empereur, mange avec Monseigneur. — Mme de Verue ; ses malheurs, sa fuite de Turin en France. — Jugement en faveur de la Bretagne, de sa propre amirauté contre l’amirauté de France. — Acquisition de sceaux par M. du Maine. — Mort de Mlle de Condé. — D’Antin quitte le jeu solennellement et le reprend ensuite. — Mort de M. de la Trappe. — Mort du pape Innocent XII (Pignatelli). 428
NOTES
I. Hommage lige et hommage simple 449
II. L’abbé d’Albret et l’abbè Le Tellier 450
III. Note de MM. de Dreux-Nancré et de Dreux-Brèzé, établissant que M. de Dreux était de grande et ancienne maison 451
IV. Note de M. le marquis de Saumery, relative à Johanne de La Carre de saumery, son ancêtre 452


FIN DE LA TABLE DES CHAPITRES




Ch. Lahure, imprimeur du Sénat et de la Cour de Cassation, rue de Vaugirard, 9, près de l’Odéon.