éléments Wikidata

Livre:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome10.djvu

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
TitreŒuvres complètes de Voltaire Voir l'entité sur Wikidata
Sous-titrePoésie (3)
Volumetome 10
AuteurVoltaire Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionGarnier
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1877
BibliothèqueUniv. Toronto Internet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série• Études :  1  • Théâtre :  2 ,  3 ,  4 ,  5 ,  6 ,  7  • Poésies :  8 ,  9 ,  10  • Histoire :  11 ,  12 ,  13 ,  14 ,  15 ,  16  • Dict. phil. :  17 ,  18 ,  19 ,  20  • Romans :  21  • Mélanges :  22 ,  23 ,  24 ,  25 ,  26 ,  27 ,  28 ,  29 ,  30 ,  31 ,  32  • Correspondance :  33 ,  34 ,  35 ,  36 ,  37 ,  38 ,  39 ,  40 ,  41 ,  42 ,  43 ,  44 ,  45 ,  46 ,  47 ,  48 ,  49 ,  50  • Table générale et analytique :  51 ,  52 

Pages

- - - - - - np np titre np 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 - - - - - - - -

DES MATIÈRES CONTENUES DANS CE VOLUME.




Préface de Catherine Vadé, pour les contes de Guillaume Vadé. (1764.) 
 3
LA BÉGUEULE, conte moral. (1772.) 
 50
LES FINANCES. (1775.) 
 57
LE DIMANCHE, ou LES FILLES DE MINÉE. À Mme Arnanche. (1775.) 
 60


LE BOURBIER. (1714.) 
 75
LE MONDAIN. (1736) 
 83
Lettre de M. Melon, ci-devant secrétaire du Régent du royaume, à Mme la comtesse de Verrue, sur l’Apologie du luxe. 
 89
SUR L’USAGE DE LA VIE. Pour répondre aux critiques qu’on avait faites du Mondain
 94
LE PAUVRE DIABLE. — À Maître Abraham Chaumeix
 97
Le Pauvre Diable, ouvrage en vers aisés, de feu M. Vadé, mis en lumière par Catherine Vadé, sa cousine. (1758.). 
 99
LA VANITÉ. (1760.) 
 114
LE RUSSE À PARIS, petit poëme en vers alexandrins, composé à Paris au mois de mai 1760, par M. Van Alethof, secrétaire de l’ambassade russe 
 119
LE MARSEILLOIS ET LE LION, par M. de Saint-Didier, secrétaire perpétuel de l’académie de Marseille 
 141
LES TROIS EMPEREURS EN SORBONNE, par M. l’abbé Caille. (1768.) 
 151
LES CABALES. (1772.) 
 177
LA TACTIQUE (1773.) 
 187
LE TEMPS PRÉSENT, par M. Joseph Laffichard, de plusieurs Académies. (1775.) 
 207


 213
II. 
À madame la comtesse de Fontaines, sur son roman de la comtesse de Savoie. (1713) 
 214
III. 
À M. l’abbé Servien, prisonnier au château de Vincennes. (1714) 
 216
V. 
À M. l’abbé de ***, qui pleurait la mort de sa maîtresse. (1715) 
 220
VIII. 
 225
IX. 
À madame de Gondrin, sur le péril qu’elle avait couru en traversant la Loire (1716) 
 227
X. 
 229
XI. 
À Samuel Bernard, au nom de Mme de Fontaine-Martel 
 230
XII. 
 231
XIV. 
À M. l’abbé de Bussy, depuis évêque de Luçon. (1716) 
 237
XV. 
À M. le prince de Vendôme, grand-prieur de France. (1717) 
 240
XVII. 
À M. de La Faluère de Genonville, conseiller au parlement, et intime ami de l’auteur. Sur une maladie. (1719) 
 245
XVIII. 
Au roi d’Angleterre, George Ier, en lui envoyant la tragédie d’Œdipe. (1719) 
 247
XX. 
 249
 251
XXII. 
 253
 254
 255
XXVI. 
À la Reine, en lui envoyant la tragédie de Mariamne. (1725) 
 259
XXVII. 
À M. Pallu, conseiller d’État 
 260
XXIX. 
 262
 265
XXXI. 
À M. de Formont, en lui envoyant les Œuvres de Descartes et de Malebranche 
 266
XXXII. 
 268
 274
XXXVII. 
 277
XXXVIII. 
À mademoiselle Gaussin, qui a représenté le rôle de Zaïre avec beaucoup de succès. (1732) 
 279
XXXIX. 
À madame la marquise du Châtelet, sur sa liaison avec Maupertuis 
 280
XLI. 
 282
XLII. 
À mademoiselle de Guise, sur son mariage avec le duc de Richelieu 
 289
XLIII. 
 290
XLIV. 
 291
XLV. 
À Uranie. (1734) 
 292
XLVI. 
À Uranie. (1734) 
 293
XLVII. 
 294
XLVIII. 
 296
XLVIX. 
 292
LI. 
À madame la marquise du Châtelet, sur la philosophie de Newton 
 299
LII. 
Au Prince royal depuis roi de Prusse. De l’usage de la science dans les princes 
 302
LIII. 
À mademoiselle de T…, de Rouen, qui avait écrit à l’auteur, conjointement avec M. de Cideville. (1738) 
 305
 306
LV. 
Au même, au nom de Mme la marquise du Châtelet, à qui il avait demandé ce qu’elle faisait à Cirey. (1738) 
 308
LVI. 
 310
LVII. 
Au roi de Prusse, Frédéric le Grand, en réponse à une lettre dont il honora l’auteur à son avénement à la couronne. (1740) 
 311
 317
LX. 
Au même. (1741) 
 318
 320
LXII. 
 321
LXIV. 
Au même. (1744) 
 323
 326
LXVI. 
 328
LXVII. 
Au roi. Présentée à sa majesté, au camp devant Fribourg. (1744) 
 330
LXIX. 
 333
LXX. 
Au même, qui avait adressé des vers à l’auteur sur des rimes redoublées. (1745) 
 333
LXXI. 
 335
LXXII. 
À M. le comte Algarotti, qui était alors à la cour de Saxe et que le roi de Pologne avait fait son conseiller de guerre. (1747) 
 336
LXXIII. 
À S. A. S. madame la duchesse du Maine, sur la victoire remportée par le roi à Lawfelt. (1747) 
 338
LXXV. 
À M. le maréchal de Saxe, en lui envoyant les Œuvres de M. le marquis de Rochemore, son ancien ami, mort depuis peu. (Ce dernier est supposé lui faire un envoi de l’autre monde) 
 343
LXXVI. 
À madame Denis, nièce de l’auteur. La Vie de Paris et de Versailles. (1748) 
 344
LXXVII. 
 350
LXXVIII. 
À M. le duc de Richelieu, à qui le sénat de Gênes avait érigé une statue. (1748) 
 353
LXXIX. 
 355
LXXX. 
À M. Desmahis. (1750) 
 356
LXXXI. 
 357
LXXXII. 
 359
LXXXIII. 
Au même. (1750) 
 359
LXXXIV. 
 360
LXXXVI. 
À l’empereur François Ier, et l’impératrice, reine de Hongrie. Sur l’inauguration de l’Université de Vienne. (1756) 
 367
LXXXVII. 
À M. le duc de Richelieu, sur la conquête de Mahon. (1756) 
 368
LXXXVIII. 
 370
 370
XC. 
À M. le président Hénault, sur son ballet du Temple des Chimères, mis en musique par M. le duc de Nivernais, et représenté chez M. le maréchal de Belle-Isle, en 1760 
 371
XCI. 
À Daphné, célèbre actrice. (1761) 
 372
XCII. 
À madame Denis. Sur l’agriculture. (1761) 
 378
XCIII. 
À madame Élie de Beaumont, en réponse à une épître en vers au sujet de Mlle Corneille. (1761) 
 382
XCIV. 
Au duc de La Vallière, grand-fauconnier de France. (1761) 
 383
XCV. 
 384
XCVI. 
À Henri IV, sur ce qu’on avait écrit à l’auteur que plusieurs citoyens de Paris s’étaient mis à genoux devant la statue équestre de ce prince pendant la maladie du dauphin. (1766) 
 387
 389
 390
XCIX. 
À M. de Chabanon, qui, dans une pièce de vers, exhortait l’auteur à quitter l’étude de la métaphysique pour la poésie. (1766) 
 391
C. 
À madame de Saint-Julien, née comtesse de la Tour-du-Pin 
 392
 393
CII. 
À mon Vaisseau. (1768) 
 395
 397
CV. 
 405
CVII. 
À M. Pigalle. (1770) 
 410
CVIII. 
Au roi de la Chine, sur son recueil de vers qu’il a fait imprimer. (1771) 
 412
CIX. 
Au roi de Danemark, Christian VII, sur la liberté de la presse accordée dans tous ses États. (1771) 
 421
CX. 
 428
 438
CXIV. 
À Horace. (1772) 
 441
 447
CXVI. 
À M. Marmontel. (1773) 
 448
CXVII. 
À M. Guys. (1776) 
 450
CXVIII. 
À un Homme. (1776) 
 451
CXIX. 
 453
 454
CXXI. 
À M. le marquis de Villette, sur son mariage. Traduction d’une épître de Properce à Tibulle, qui se mariait avec Délie. (1777) 
 455
CXXII. 
À M. le prince de Ligne, sur le faux bruit de la mort de l’auteur, annoncée dans la gazette de Bruxelles, au mois de février 1778 
 456
CXXIII. 
À M. le marquis de Villette. Les adieux du vieillard. (1778) 
 457


1. 
À. M. Duché 
 467
2. 
Sur une tabatière confisquée 
 467
3. 
Sur Néron 
 468
4. 
Le Loup moraliste 
 468
5. 
Épitaphe 
 469
6. 
Épigramme. (1712.) 
 470
7. 
Sur Lamotte. (1714.) 
 470
8. 
Couplet à Mlle Duclos. (1714.) 
 471
9. 
Épigramme. (1715.) 
 471
10. 
Nuit blanche de Sully. (1710.) 
 472
11. 
Sur M. le duc d’Orléans et Mme de Berry, sa fille. (1716.) 
 473
12. 
À Mme la duchesse de Berry, fille du Régent. (1716.) 
 473
13. 
Au Régent. (1716.) 
 474
14. 
À M. l’abbé de Chaulieu. (1716.) 
 474
15. 
Sur M. de Fontenelle 
 475
16. 
Au duc de Lorraine Léopold, et à madame la duchesse son épouse, en leur présentant la tragédie d’Œdipe. (1719.) 
 475
17. 
Épigramme. (1719.) 
 475
18. 
À mademoiselle Lecouvreur. (1719.) 
 476
19. 
Sur la métaphysique de l’amour. (1720.) 
 476
20. 
Chanson. (1720.) 
 476
21. 
Impromptu à mademoiselle de Charolois, peinte en habit de cordelier. 
 477
22. 
À madame de ***, en lui envoyant les Œuvres mystiques de Fénelon. 
 477
23. 
À la même 
 477
23. 
À M. le duc de Richelieu, sur sa réception à l’Académie. Décembre 1720 
 478
25. 
À la marquise de Hupelmonde 
 478
26. 
À madame de ***, vers 1722 
 479
27. 
À M. Louis Racine. (1722.) 
 479
28. 
Impromptu à M. le comte de Vindisgratz. (1722.) 
 480
29. 
Sur les Fêtes grecques et romaines. (1723.) 
 480
30. 
Impromptu à madame la duchesse de Luxembourg, qui devait souper avec M. le duc de Richelieu 
 481
31. 
Les deux Amours. À madame la marquise de Rupelmonde 
 481
32. 
À madame de Luxembourg, en lui envoyant la Henriade. (1724.) 
 482
33. 
Sur un Christ habillé en jésuite. (1724.) 
 482
34. 
Triolet à M. Titon du Tillet 
 482
35. 
À madame de *** 
 483
36. 
Impromptu écrit sur un cahier de lettres de Mme la duchesse du Maine et de M. Houdard de Lamotte, qui avait perdu la vue 
 484
37. 
À mademoiselle ***, qui avait promis un baiser à celui qui ferait les meilleurs vers pour sa fête 
 484
38. 
Épigramme 
 484
39. 
À madame la maréchale de Villars, en lui envoyant la Henriade 
 485
40. 
Impromptu à la marquise de Crillon, à souper dans une petite maison de M. le duc de Richelieu 
 485
41. 
À M. l’abbé Couet, grand-vicaire du cardinal de Noailles, en lui envoyant la tragédie de Mariamne, 20 août 1725 
 486
42. 
À M. de La Faye. (1729.) 
 486
43. 
Inscription pour une statue de l’Amour dans les jardins de Maisons 
 487
44. 
À M. de Cideville, écrit sur un exemplaire de la Henriade. (1730.) 
 487
45. 
À madame de Nointel 
 488
46. 
Vers envoyés à M. Silva, premier médecin de la reine, avec le portrait de l’auteur 
 488
47. 
À madame la marquise d’Ussé. (1730.) 
 488
48. 
Chanson pour Mlle Gaussin, le jour de sa fête, 25 août 1731 
 489
49. 
Portrait de M. de La Faye 
 489
50. 
Épigramme sur l’abbé Terrasson. (1731.) 
 490
51. 
Réponse à M. de Forment 
 490
52. 
À M. le maréchal de Richelieu, en lui envoyant plusieurs pièces détachées. (1731.) 
 491
53. 
Sur l’estampe de R. P. Girard et de la Cadière 
 491
54. 
Madrigal. (Janvier 1732.) 
 492
55. 
Épigramme 
 492
56. 
Pour le portrait de Mlle Sallé 
 492
57. 
À mademoiselle Aïssé, en lui envoyant du ratafia pour l’estomac. (1732.) 
 493
58. 
Impromptu écrit chez Mme du Deffant. (1732.) 
 493
59. 
À madame de Fontaine-Martel, en lui envoyant le Temple de l’Amitié. (1733.) 
 493
60. 
À M. Bernard 
 494
61. 
À mademoiselle de Guise, depuis duchesse de Richelieu, sœur de Mme de Bouillon 
 494
62. 
À mademoiselle Delaunay. (1732.) 
 494
63. 
À la même 
 495
64. 
À la même 
 497
65. 
À la même 
 497
66. 
À la même 
 498
67. 
Épitaphe. (1733.) 
 498
68. 
À M. Linant. (1733.) 
 498
69. 
Vers présentés à la reine, sur la seconde élection du roi Stanislas au trône de Pologne. (1733.) 
 499
70. 
À M. de Forcalquier, qui avait eu ses cheveux coupés par un boulet de canon au siége de Kehl. (Octobre 1733.) 
 499
71. 
À M. Lefebvre en réponse à des vers qu’il avait envoyés à l’auteur 
 500
72. 
À mademoiselle de Guise, dans le temps qu’elle devait épouser M. le duc de Richelieu. (1734) 
 501
73. 
À M. de Corlon, qui était avec l’auteur à Monjeu, chez M. le duc de Guise, alors malade. (1734.) 
 501
74. 
À M. le duc de Guise, qui prêchait l’auteur à l’occasion des vers précédents. (1734.) 
 502
75. 
À madame la duchesse de Richelieu. (1734.) 
 502
76. 
À madame la duchesse de Bouillon, qui vantait son portrait fait par Clinchetet 
 502
77. 
À la même 
 503
78. 
Contre les philosophes. Sur le souverain bien. (1734.) 
 503
79. 
À madame la marquise du Châtelet, faisant une collation sur une montagne appelée Saint-Blaise, près de Monjeu. (1734.) 
 503
80. 
À la même 
 504
81. 
À la même 
 504
82. 
À la même 
 504
83. 
À la même, qui soupait avec beaucoup de prêtres 
 504
84. 
À la même, lorsqu’elle apprenait l’algèbre 
 505
85. 
Impromptu. (1735.) 
 505
86. 
Vers écrits au bas d’une lettre de Mme du Châtelet à Mme de Champbonin. (1735.) 
 505
87. 
Réponse à M. de Formont, au nom de Mme du Châtelet. (1735.) 
 506
88. 
À madame de Flamarens, qui avait brûlé son manchon parce qu’il n’était plus à la mode 
 506
89. 
À M. ***, qui était à l’armée d’Italie. (1735.) 
 507
90. 
À madame du Châtelet 
 508
91. 
À M. Grégoire, député du commerce de Marseille 
 508
92. 
Quatrain pour le portrait de Mme Lecouvreur 
 508
93. 
Devise pour Mme du Châtelet 
 508
94. 
À madame du Châtelet, en lui envoyant l’Histoire de Charles XII 
 509
95. 
Épigramme 
 509
96. 
À M. Clément de Montpellier, qui avait adressé des vers à l’auteur, en l’exhortant à ne pas abandonner la poésie pour la physique 
 510
97. 
Épigramme 
 510
98. 
Épigramme. (Janvier 1730.) 
 510
99. 
Sur M. de la Condamine. qui était occupé de la mesure d’un degré du méridien au Pérou, lorsque Voltaire faisait Alzire. (1730.) 
 511
100. 
Sur le château de Cirey. (Février 1736.) 
 511
101. 
À madame du Châtelet, de Cirey, où il était pendant son exil, et où elle lui avait écrit de Paris 
 511
102. 
À mademoiselle Gaussin. (1736.) 
 512
103. 
À M. Pallu, intendant de Moulins. (1736.) 
 512
104. 
À M. de Lachaussée, en réponse à son Épître à Clio. (1736.) 
 512
105. 
À M. de Verrières. (1736.) 
 513
106. 
Sonnet à M. le comte Algarotti. (1730.) 
 513
107. 
Impromptu à M. Thieriot, qui s’était fait peindre la Henriade à la main. (1736.) 
 514
108. 
À M. de la Bruère, sur son opéra intitulé les Voyages de l’Amour. (1736.) 
 514
109. 
À M. Bernard, auteur de l’Art d’aimer. Les trois Bernards 
 515
110. 
Sixain 
 515
111. 
Invitation au même 
 515
112. 
À madame de Bassompierre, abbesse de Poussai 
 516
113. 
Pour le portrait de Jean Bernouilli 
 516
114. 
Le Portrait manqué. À madame la marquise de B*** 
 516
115. 
Vers mis au bas d’un portrait de Leibnitz 
 517
116. 
Sur J.-B. Rousseau. (1730.) 
 517
117. 
À madame la marquise du Châtelet 
 517
118. 
Épigramme 
 518
119. 
Réponse à M. de Linant 
 518
120. 
À madame du Châtelet, à qui l’auteur avait envoyé une bague où son portrait était gravé 
 519
121. 
Impromptu fait dans les jardins de Cirey, en se promenant au clair de la lune 
 519
122. 
À madame du Châtelet, en recevant son portrait 
 519
123. 
À madame du Châtelet 
 520
124. 
Pour le portrait de Mme la princesse de Talmont 
 520
125. 
À madame d’Argental, le jour de sainte Jeanne sa patronne 
 520
126. 
À M. Jordan, à Berlin. (1738.) 
 521
127. 
L’abbé Desfontaines et le Ramoneur, ou le Ramoneur et l’abbé Desfontaines, conte, par feu M. de La Faye. (1738.) 
 521
128. 
Vers écrits à la marge d’un manuscrit de Mme du Châtelet sur Newton 
 522
129. 
À M. H***, Anglais, qui avait comparé l’auteur au soleil 
 522
130. 
À madame de Boufflers, en lui envoyant un exemplaire de la Henriade 
 523
131. 
À madame la duchesse de La Vallière, au nom de Mme la duchesse de ***, en lui envoyant une navette 
 523
132. 
À madame du Bocage 
 523
133. 
Les Souhaits, sonnet 
 524
134. 
À M. l’abbé, depuis cardinal de Bernis 
 524
135. 
Au roi de Prusse. Billet de congé. (1740.) 
 525
136. 
L’Épiphanie de 1741 
 525
137. 
À M. de La Noue, auteur de Mahomet II, tragédie, en lui envoyant celle de Mahomet le Prophète. (1741.) 
 526
138. 
Sur les disputes en métaphysique. (1741.) 
 526
139. 
À M. Maurice de Claris, qui avait envoyé à l’auteur un poëme sur la grâce. (1741.) 
 527
140. 
Sur le mariage du fils du doge de Venise avec la fille d’un ancien doge 
 527
141. 
À madame la princesse Ulrique de Prusse 
 528
142. 
La Muse de Saint-Michel. (1744.) 
 529
143. 
Vers gravés au-dessus de la porte de la galerie de Voltaire, à Cirey. (1744.) 
 529
144. 
Portrait de Mme la duchesse de La Vallière 
 530
145. 
À l’impératrice de Russie, Élisabeth Pétrowna, en lui envoyant un exemplaire de la Henriade, qu’elle avait demandé à l’auteur 
 530
146. 
Épigramme 
 530
147. 
Impromptu sur la fontaine de Budée à Yère 
 531
148. 
À madame de Pompadour, alors Mme d’Étiole, qui venait de jouer la comédie aux petits appartements 
 531
149. 
À madame de Boufflers, qui s’appelait Madeleine. Chanson sur l’air des Folies d’Espagne. 
 532
150. 
Quatrain sur le maréchal de Saxe 
 532
151. 
Inscriptions mises sur la nouvelle porte de Nevers, en l’honneur de Louis XV. (1740.) 
 532
152. 
À M. Clément de Dreux. (1746.) 
 533
153. 
Couplets chantés par Polichinelle, et adressés à M. le comte d’Eu, qui avait fait venir les marionnettes à Sceaux. (1746.) 
 534
154. 
À madame Dumont, qui avait adressé des vers à l’auteur, en lui demandant d’entrer avec sa fille aux fêtes de Versailles pour le mariage du dauphin. (1747.) 
 535
155. 
Sur ce que l’auteur occupait à Sceaux la chambre de M. de Saint-Aulaire, que Mme la duchesse du Maine appelait son berger. (1747.) 
 535
156. 
À madame la duchesse du Maine 
 535
157. 
À madame la marquise du Châtelet, le jour qu’elle a joué à Sceaux le rôle d’Issé. (1747.) 
 536
158. 
À la même. Parodie de la sarabande d’Issé. (1747.) 
 536
159. 
À madame du Châtelet, qui dînait avec l’auteur dans un collége, et qui avait soupé la veille avec lui dans une hôtellerie 
 537
160. 
À un bavard 
 537
161. 
Impromptu écrit sur la feuille du suisse de M. le duc de La Vallière, à qui l’auteur allait demander la romance de Gabrielle de Vergy 
 537
162. 
À madame la duchesse d’Orléans, qui demandait des vers pour une de ses dames d’atour 
 537
163. 
À madame de Pompadour 
 538
164. 
Sur le serin de Mlle de Richelieu 
 538
165. 
À M. de La Popelinière, en lui envoyant un exemplaire de Sémiramis (1748.) 
 538
166. 
Vers récités par une pensionnaire du couvent de Beaune avant la représentation de la Mort de César, pour la fête de la prieure 
 539
167. 
Épigramme sur Boyer, théatin, évêque de Mirepoix, qui aspirait au cardinalat 
 539
168. 
Impromptu à madame du Châtelet, déguisée en Turc, et conduisant au bal Mme de Boufflers, déguisée en sultane 
 540
169. 
Au roi Stanislas 
 540
170. 
À M. de Pleen, qui attendait l’auteur chez Mme de Graffigny, où l’on devait lire la Pucelle 
 540
171. 
À madame du Châtelet 
 541
172. 
Étrennes à la même, au nom de Mme de Boufflers 
 541
173. 
À madame de Boufflers 
 542
174. 
Compliment adressé au roi Stanislas et à Mme la princesse de La Roche-sur-Yon, sur le théâtre de Lunéville, par Voltaire, qui venait d’y jouer le rôle de l’assesseur dans l’Étourderie 
 542
175. 
Chanson composée pour la marquise de Boufflers 
 543
176. 
Au roi Stanislas, à la clôture du théâtre de Lunéville 
 543
177. 
À madame du Bocage 
 543
178. 
À la même, sur son Paradis perdu 
 544
179. 
Épitaphe de Mme du Châtelet 
 544
180. 
À madame de Pompadour, qui trouvait qu’une caille servie à son diner était grassouillette 
 544
181. 
À M. d’Arnaud, qui lui avait adressé des vers très-flatteurs 
 545
182. 
À madame de Pompadour, dessinant une tête 
 545
183. 
À la même, après une maladie 
 545
184. 
Impromptu à la même, en entrant à sa toilette, le lendemain d’une représentation d’Alzire au théâtre des petits appartements, où elle avait joué le rôle d’Alzire 
 546
185. 
Vers faits en passant au village de Lawfelt. (1750.) 
 546
186. 
Au roi de Prusse 
 546
187. 
Impromptu sur une rose demandée par le même roi 
 547
188. 
Placet pour un homme à qui le roi de Prusse devait de l’argent 
 547
189. 
Au roi de Prusse 
 547
190. 
À La Métrie, qui était malade 
 548
191. 
Impromptu à M. de Maupertuis, qui était à la toilette du roi de Prusse avec l’auteur, lorsque ce prince, encore à la fleur de son âge, leur fit remarquer qu’il avait des cheveux blancs 
 548
192. 
Autre impromptu sur un carrousel donné par le roi de Prusse, et où présidait la princesse Amélie 
 549
193. 
Aux princesses Ulrique et Amélie 
 549
194. 
Aux mêmes 
 549
195. 
Sur le départ du roi de Prusse de Potsdam pour Berlin. (1750.) 
 549
196. 
À M. Darget. (1751.) 
 550
197. 
Au roi de Prusse. (1751.) 
 550
198. 
Au même. (1751.) 
 551
199. 
Au même. (1751.) 
 551
200. 
Au roi de Prusse. (1752.) 
 552
201. 
Épigramme sur la mort de d’Aube, neveu de M. de Fontenelle 
 552
202. 
À M. Mingard, qui demandait un billet pour voir Nanine au spectacle de la cour à Berlin 
 553
203. 
Au roi de Prusse, en lui renvoyant la clef de chambellan et la croix de son ordre. (1753.) 
 553
204. 
À Madame la duchesse de Saxe-Gotha. (1753.) 
 553
205. 
À la même 
 554
206. 
À madame la marquise de Belestat, qui se plaignait qu’on lui avait pris deux contrats au jeu, et qui choisit l’auteur pour arbitre. (1754.) 
 554
207. 
À mademoiselle de La Galaisière, jouant le rôle de Lucinde dans l’Oracle 
 555
208. 
À M. de Cideville, sur les livres de dom Calmet. (1754.) 
 555
209. 
Aux habitants de Lyon. (1754.) 
 555
210. 
Inscription pour le portrait de M. de Lutzelbourg. (1754.) 
 556
211. 
Impromptu à M. de Chenevières, à qui Voltaire avait demandé sa confession, et qui lui avait récité quelques vers 
 556
212. 
Au roi de Prusse. (1750.) 
 557
213. 
À madame la marquise de Chauvelin, dont l’époux avait chanté les sept péchés mortels. (1758.) 
 558
214. 
Inscription pour la tombe de Patu. Septembre 1758 
 559
215. 
À madame Lullin, en lui envoyant un bouquet, le 6 janvier 1759, jour auquel elle avait cent ans accomplis 
 559
216. 
Épigramme sur Gresset. (1759.) 
 559
217. 
Épigramme 
 560
218. 
Les Pour. (1700.) 
 560
219. 
Les Que 
 561
220. 
Les Qui 
 562
221. 
Les Quoi 
 563
222. 
Les Qui 
 563
223. 
Les Non 
 564
224. 
Les Fréron 
 564
225. 
À M. le comte de Saint-Étienne, qui avait adressé à l’auteur une épître sur la comédie de l’Écossaise. (1760.) 
 566
226. 
Vers pour une estampe de Pierre le Grand. (1701.) 
 566
227. 
Au père Bettinolli 
 567
228. 
À M. le comte de ***, au sujet de l’impératrice-reine 
 567
229. 
Chanson en l’honneur de maître Lefranc de Pompignan, et de révérend père en Dieu, son frère, l’évêque du Puy, lesquels ont été comparés, dans un discours public, à Moïse et à Aaron. (1761.) 
 567
230. 
Impromptu sur l’aventure tragique d’un jeune homme de Lyon, qui se jeta dans le Rhône, en 1762, pour une infidèle qui n’en valait pas la peine (1761.) 
 568
231. 
Épigramme imitée de l’Anthologie 
 568
232. 
Impromptu à madame la princesse de Virtemberg, qui avait appelé le vieillard papa, dans un souper 
 568
233. 
Hymne chanté au village de Pompignan 
 569
234. 
À madame la marquise de Saint-Aubin, auteur du livre intitulé le Danger des liaisons 
 571
235. 
À la signora Julia Ursina, de Venise, qui avait adressé une lettre très-flatteuse et très-agréable à Voltaire sans se faire connaître 
 572
236. 
Impromptu à une dame de Genève, qui prêchait l’auteur sur la Trinité. 
 572
237. 
Inscription pour la statue de Louis XV à Reims. (1763.) 
 572
238. 
À l’impératrice de Russie, Catherine II, qui invitait l’auteur à faire un voyage dans ses États 
 573
239. 
À M. le chevalier de La Tremblaye, sur la relation en vers et en prose de son voyage d’Italie 
 573
240. 
Au même 
 574
241. 
À madame du Bocage, après son voyage d’Italie 
 574
242. 
Couplets à M. de La Marche, premier président au parlement de Bourgogne, qui avait fait des vers pour sa fille 
 574
243. 
Épigramme 
 575
244. 
À M. de Laharpe, qui avait prononcé un compliment en vers sur le théâtre de Ferney, avant une représentation d’Alzire. (1765.) 
 575
245. 
Couplets d’un jeune homme, chantés à Ferney, le 11 auguste 1765, veille de sainte Claire, à mademoiselle Clairon 
 576
246. 
Vers à mesdames D. L. C. et G., présentés par un enfant de dix ans, en 1765 
 577
247. 
M. le comte de Schowalow, qui avait adressé une épître à l’auteur 
 578
248. 
Couplet à madame Cramer, pour M. le chevalier de Boufflers. (1766.) 
 578
249. 
À M. Dumouriez, auteur du poëme de Richardet. (1766.) 
 579
250. 
Au prince de Brunswick. Vers prononcés à Ferney par Mlle Corneille. (Janvier 1766.) 
 579
251. 
À madame de Scallier, qui jouait parfaitement du violon. (Auguste 1766.) 
 580
252. 
À madame de Saint-Julien, qui était à Ferney. (Auguste 1766.) 
 580
253. 
Sur la mort du dauphin. (1766.) 
 581
254. 
À madame la marquise de M ***, pendant son voyage à Ferney 
 581
255. 
À M. Desrivières, sergent aux gardes françaises, qui avait adressé à l’auteur le livre intitulé Loisirs d’un soldat 
 581
256. 
Sur J.-J. Rousseau 
 582
257. 
À MM. de Laharpe et de Chabanon, qui lui avaient donné des vers à l’occasion de saint François son patron, en octobre 1767 
 582
258. 
À M. le comte de Fékété. (1767.) 
 583
259. 
Vers pour le portrait de M. de La Borde. (1768.) 
 583
260. 
Le Huitain bigarré. Au sieur de La Bletterie, aussi suffisant personnage que traducteur insuffisant. (1768.) 
 583
261. 
Remerciement d’un janséniste au saint diacre François de Paris 
 584
262. 
La Charité mal reçue 
 584
263. 
À une jeune dame de Genève, qui avait chanté dans un repas 
 585
264. 
À madame du Bocage, qui avait adresse à l’auteur un compliment en vers, à l’occasion de sa fête. (1768.) 
 585
265. 
Portrait de Mme de Saint-Julien 
 585
266. 
Épitaphe du pape Clément XIII. (1769.) 
 586
267. 
À madame la comtesse de B*** 
 586
268. 
À M *** 
 586
269. 
Sur un reliquaire 
 587
270. 
À M***, sur l’impératrice de Russie 
 587
271. 
À madame de ***, qui avait fait présent d’un rosier à l’auteur 
 587
272. 
Sur Catherine II 
 588
273. 
À M. le chancelier de Maupeou. (1771.) 
 588
274. 
Sur Mme la marquise de Montferrat, assise à table entre un jésuite et un ministre protestant 
 589
275. 
À M. le président de Fleurieu, qui reprochait à l’auteur de n’avoir pas répondu à l’une de ses lettres, et d’avoir écrit à son fils, M. de La Tourette 
 589
276. 
Au landgrave de Hesse, au nom d’une dame à qui ce prince avait donné une boîte ornée de son portrait 
 589
277. 
À M***, officier russe qui avait servi contre les Turcs, sur un présent que lui avait fait l’impératrice de Russie 
 590
278. 
Impromptu fait devant un rigoriste qui parlait de vertu avec un peu de pédanterie 
 590
279. 
À mademoiselle Clairon. (1772.) 
 590
280. 
À M *** 
 591
281. 
À madame la comtesse de Brionne, que l’auteur reconduisait à Genève. 
 591
282. 
Quatrain écrit au crayon chez Mme Mallet, de Fernoy, au bas d’un portrait que la nièce de cette dame envoyait à sa famille 
 592
283. 
Sur la destruction des jésuites en 1773 
 592
284. 
À M. Guéneau de Montbelliard 
 592
285. 
Impromptu écrit de Genève à MM. mes ennemis, au sujet de mon portrait en Apollon. (1774.) 
 593
286. 
Sur l’estampe mise par le libraire Le Jay à la tête d’un commentaire sur la Henriade, où le portrait de Voltaire est entre ceux de La Beaumelle et de Fréron. (1774.) 
 593
287. 
À M. Decroix, sur des vers présentés le jour de saint François 
 594
288. 
À M. le chevalier de Chastellux, qui avait envoyé à l’auteur son discours de réception à l’Académie française, lequel traitait du goût. (1775.) 
 594
289. 
Impromptu sur M. Turgot 
 595
290. 
À M. le prince de Beloselski. (1775.) 
 595
291. 
Réponse à mademoiselle ***, de Plaisance (département du Gers), âgée de onze ans. (1775.) 
 595
292. 
À M. l’abbé Delille 
 596
293. 
À M. Lekain 
 596
294. 
À madame de Florian, qui voulait que l’auteur vécût longtemps. (Septembre 1770) 
 597
295. 
Vers au chevalier de Rivarol. (1777.) 
 597
296. 
À M. le prince de Ligne 
 597
297. 
À M. Necker, directeur général des finances. (1777.) 
 598
298. 
À M. d’Hermenches, baron de Constant, etc., qui avait joué la comédie à Ferney, et chanté des couplets à la louange de l’auteur, sur l’air Vive la sorcellerie, à la suite d’une petite pièce où il faisait le rôle d’un magicien. 
 598
299. 
À madame de Saint-Julien 
 599
300. 
À madame Denis 
 599
301. 
À M *** 
 599
302. 
Sur le mariage de M. le marquis de Villette. (1777.) 
 600
303. 
À M. Pigalle, sculpteur, chargé par le roi de faire les statues du maréchal de Saxe et de Voltaire 
 600
304. 
À madame du Deffant, pour s’excuser de ne pouvoir aller avec elle voir l’opéra de Roland. (Février 1778.) 
 601
305. 
À madame Hébert. (1778.) 
 601
306. 
À M. le marquis de Saint-Marc, sur les vers qu’il fit prononcer lors du couronnement de l’auteur au Théâtre-Français 
 601
307. 
À M. Grétry, sur son opéra du Jugement de Midas, représenté sans succès devant une nombreuse assemblée de grands seigneurs, et très-applaudi quelques jours après sur le théâtre de Paris 
 602
308. 
Épitaphe de M. Jayez, ministre de l’Évangile à Noyon, demandée par sa veuve à Voltaire. (1778.) 
 602
309. 
Adieux à la vie. (1778.) 
 602


1. Inscription gravée sur une porte du château de Cirey. (1736.) 
 604
2. Autre, gravée aussi à Cirey. 
 604
3. Vers sur le feu. (1738.) 
 605
4. Vers pour le portrait du pape Benoit XIV. (1745.) 
 605
5. Au cardinal Quirini. (1745.) 
 605
6. À M. Amman, secrétaire de M. l’ambassadeur de Naples à Paris, qui avait adressé de jolis vers latins à M. de Voltaire. (1746.) 
 605
7. Inscription proposée pour l’École de chirurgie. 
 606
8. Vers pour le portrait de***. 
 606


1. To milady Hervey. (1727.) 
 607
2. Sur les Anglais. 
 609




FIN DE LA TABLE.