éléments Wikidata

Livre:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome43.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome43.djvu
TitreCorrespondance, XI (1763-1765)
VolumeŒuvres complètes de Voltaire, tome 43
AuteurVoltaire Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionGarnier
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Études : 1 • Théâtre : 2, 3, 4, 5, 6, 7 • Poésies : 8, 9, 10 • Histoire : 11, 12, 13, 14, 15, 16 • Dict. phil. : 17, 18, 19, 20 • Romans : 21 • Mélanges : 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32 • Correspondance : 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50 • Table générale et analytique : 51, 52

Pages

- - - - - - np np np np
001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576
tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm tdm - - - - - - -
TABLE
DES MATIÈRES CONTENUES DANS LE ONZIÈME VOLUME
DE LA CORRESPONDANCE.



LETTRES

1763

5423. 
Pierre Rousseau, 1er octobre 1763. — « Je peux vous assurer que je partage. » 
 B.
5424. 
M. Prost de Boyer. Ferney, 1er octobre. — « Je vous remercie du plus court et du meilleur livre. » 
 B.
5425. 
Damilaville. 4 octobre. — « Voici d’abord un paquet. » 
 B.
5426. 
Helvétius. 4 octobre. — « Le hasard m’a remis sous les yeux. » 
 B.
5427. 
La marquis de Chauvelin. Ferney. 6 octobre. — « Me voilà redevenu taupe. » 
 B.
5428. 
Du cardinal de Bernis. 7 octobre. — « Vous m’accablez d’autorités. » 
 B.
5429. 
De d’Alembert. 8 octobre. — « Je ne me pique. » 
 B.
5430. 
Damilaville. 9 octobre. — « J’aime tendrement mon frère. » 
 B.
5431. 
Du duc de Praslin au premier président de La Marche. 10 octobre. — « Je viens de mettre sous les yeux de Sa Majesté. » 
 H. B.
5432. 
M. de Belmont. Ferney, 11 octobre. — « L’état où je suis. » 
 G. B.
5433. 
La marquise du Deffant. Ferney, 11 octobre. — « Je vous jure que je suis aveugle aussi. » 
 B.
5434. 
Le marquis d’Argence de Dirac. 11 octobre. — « Le second livre des Machabées. » 
 B.
5435. 
Noverre, pensionnaire du roi, maître des ballets de l’empereur. 11 octobre. — « J’ai lu votre ouvrage de génie. » 
 B.
5436. 
Le comte d’Argental. 14 octobre. — « Puisqiue mes anges me mandent. » 
 B.
5437. 
De Catherine II, impératrice de Russie. — « J’ai mis sous les vers du portrait. » 
 B.
5438. 
M. Fyot de La Marche (fils). Ferney, 16 octobre. — « Lorsque vous me fîtes l’honneur. » 
 H. B.
5439. 
Damilaville. 17 octobre. — « Vous savez que je m’adresse à vous. » 
 B.
5440. 
Le marquis de Chauvelin. Ferney, 18 octobre. — « Je présume que Votre Excellence. » 
 B.
5441. 
Chenevières. Ferney, 28 octobre. — « Vos vers sont bien agréables. » 
 C. et F.
5442. 
Damilaville. 29 octobre. — « J’ai reçu l’inlisible ouvrage. » 
 B.
5443. 
Le conseiller Le Bault. Ferney, 1er novembre 1763. — « Il y a environ six semaines que j’eus l’honneur. » 
 Mand.-Gr.
5444. 
Le marquis de Chauvelin. Ferney, 3 novembre. — « J’avais donc bien deviné. » 
 B.
5445. 
M. de Belmont. Ferney, 3 novembre. — « Voilà tout ce qu’un pauvre malade. » 
 G. B.
5446. 
Damilaville. 4 novembre. — « Mon cher frère et mes chers frères, vous avez bien raison. » 
 B.
5447. 
Damilaville. 6 novembre. — « Je vous prie de me mander. » 
 B.
5448. 
Damilaville. — « Autre importunité pour cher frère. » 
 B.
5449. 
Colini. Ferney, 7 novembre. — « Je suis actuellement très-affligé des yeux. » 
 B.
5450. 
Le comte d’Argental. 7 novembre. — « Il ne s’agit pas tous les jours. » 
 B.
5451. 
Thieriot. 8 novembre. — « Vous pouvez avoir eu des convulsions. » 
 B.
5452. 
Damilaville. 9 novembre. — « Voici ce qu’on a donné. » 
 B.
5453. 
Le comte d’Argental. 9 novembre. — « En attendant la tragédie. » 
 C. et F.
5454. 
Goldoni. Ferney, 9 novembre. — « Aimable peintre de la nature. » 
 B.
5455. 
À un gentilhomme d’Avignon, qui lui avait écrit au sujet du Masque de fer. 11 novembre. — « Les maladies dont je suis tourmenté. » 
 Bibl. belge.
5456. 
Le comte d’Argental. — « Je présente encore à mes anges. » 
 B.
5457. 
Damilaville. 16 novembre. — « Cette petite plaisanterie est trop peu de chose. » 
 B.
5458. 
Mme de Champbonin. Délices. 17 novembre. — « Je ne sais si vous savez que je deviens aveugle. » 
 B.
5459. 
Damilaville. 17 novembre. — « Vous devez avoir reçu plusieurs paquets. » 
 B.
5460. 
Le comte d’Argental. De Sibérie, 17 novembre. — « Vous devez avoir reçu un petit livre. » 
 C. et F.
5461. 
Damilaville. 19 novembre. — « Mon cher frère saura que voilà tout. » 
 B.
5462. 
Le comte d’Argental. 19 novembre. — J’écrivais à M. Hume. » 
 B.
5463. 
La duchesse de Saxe-Gotha. Ferney, 20 novembre. — « Un vieux solitaire, presque réduit au sort de Tirésie et d’Homère. » 
 B. et F.
5464. 
Le prince de Ligne. Ferney, 26 novembre. — « Agréez aussi, avec les remerciements. » 
 Ferney, 26 novembre. — « Agréez aussi, avec les remerciements. »
5465. 
Damilaville. Novembre. — « Frère très-cher, le voyageur qui vous rendra cette lettre. » 
 B.
5466. 
Marmontel. 1er décembre 1763. — « Enfin, mon cher confrère, je puis vous appeler de ce nom. » 
 B.
5467. 
La marquise du Deffant. 1er décembre. — « L’aveugle fait ce qu’il peut. » 
 B.
5468. 
Damilaville. 1er décembre. — « Voici encore quelques Quaker » 
 B.
5469. 
M. Bertrand. 3 décembre. — « Je vais saisir une occasion. » 
 B.
5470. 
Le comte d’Argental. 4 décembre. — « J’avais déjà écrit à Marmontel. » 
 B.
5471. 
Marmontel. 4 décembre. — « Je vous ai écrit par M. Damilaville. » 
 B.
5472. 
Le président Hénault. Ferney, 4 décembre. — « Celui qui vous grave. » 
 B.
5473. 
Le comte d’Argental. 6 décembre. — « Mes divins anges sauront. » 
 B.
5474. 
Damilaville. 6 décembre. — « Je croyais que vous aviez des Tolérance » 
 B.
5475. 
Légat de Furcy. Ferney, 7 décembre. — « Le suffrage de Mme Denis doit vous être. » 
 C. et F.
5476. 
Damilaville. 7 décembre. — « Permettez que je vous envoie. » 
 B.
5477. 
Bertrand. Ferney, 8 décembre. — « J’ai cru devoir écrire. » 
 B.
5478. 
De d’Alembert. 8 décembre. — « J’ai, mon cher et illustre maître, des remerciements et des reproches. » 
 B.
5479. 
M. Fyot de La Marche (fils). Ferney, 9 décembre. — « Quoique vous n’ayez point d’hérétiques. » 
 H. B.
5480. 
Damilaville. 11 décembre. — « Vous devez à présent. » 
 B.
5481. 
Damilaville. 13 décembre. — « Il doit vous arriver. » 
 B.
5482. 
D’Alembert. 13 décembre. — « Ne faites point de reproches. » 
 B.
5483. 
Le comte d’Argental. 15 décembre, jeudi au soir. — « Je reçois une lettre céleste. » 
 B.
5484. 
D’Alembert. 15 décembre. — « C’est pour vous dire que l’ouvrage. » 
 B.
5485. 
Damilaville. 16 décembre. — « Je n’en ai plus : voilà mon reste. » 
 B.
5486. 
M. Baillon, intendant de Lyon. — « Béni soit l’Ancien Testament. » 
 B.
5487. 
Le comte d’Argental. 19 décembre. — « Mes anges connaissent M. Crommelin. » 
 C. et F.
5488. 
Damilaville. 19 décembre. — « Pourquoi M. Bertin a-t-il quitté ? » 
 B.
5489. 
Damilaville. 21 décembre. — « On m’envoie de Languedoc. » 
 B.
5490. 
La Harpe. 22 décembre. — « Après le plaisir que m’a fait votre tragédie. » 
 B.
5491. 
Du duc de La Vallière. 22 décembre. — « Je ne douterai jamais de l’intérêt. » 
 Am. d’aut.
5492. 
Tronchin de Lyon. 23 décembre. — « Vous savez sans doute que M. de Laverdy. » 
 C. et F. (Suppl.)
5493. 
Damilaville. 26 décembre. — « Je souhaite à mon cher frère. » 
 B.
5494. 
M. Bertrand. Ferney, 26 décembre. — « Je conviens avec vous que les Juifs. » 
 B.
5495. 
L’abbé d’Olivet. Ferney, 26 décembre. — « Mon cher doyen (car M. le maréchal de Richelieu… » 
 B.
5496. 
Le conseiller Le Bault. Délices, 28 décembre. — « J’ai reçu la feuillette. » 
 Mand.-Gr.
5497. 
De M. d’Alembert Le 29 décembre. — « Je vous prends au mot. » 
 B.
5498. 
M. Bertrand Ferney, 30 décembre. — « Mon cher philosophe, tandis que le traité de la Tolérance. » 
 B.
5499. 
MM. les comédiens français. Ferney, 30 décembre. — « Je suis aussi sensible au mérite. » 
 P. Rég.
5500. 
Le comte d’Argental 30 décembre. — « Je mets sous les quatre ailes de mes anges. » 
 B.
5501. 
Damilaville 31 décembre. — « J’ignore si vous avez reçu. » 
 B.
5502. 
D’Alembert 31 décembre. — « Vous ne me dites point. » 
 B.


1764


5503. 
Damilaville. 1er janvier 1764. — « Je reçois la belle lettre ironique. » 
 B.
5504. 
Gui Duchesne Délices, 1er Janvier. — « Le dessein que vous me communiquez. » 
 B.
5505. 
Le comte d’Argental 4 janvier — « Je n’envoie point de nouveaux contes. » 
 C. et F.
5506. 
Marmontel 4 janvier. — « Mon cher confrère, il y a un endroit. » 
 B.
5507. 
M. de La Motte-Gefrard Ferney, 5 janvier. — « Je vous demande bien pardon. » 
 B.
5508. 
Le comte d’Argental 6 janvier. — « Comme il y a eu en dernier lieu. » 
 C. et F.
5509. 
Le cardinal de Bernis Ferney, 6 janvier. — « Non-seulement j’ai craint de vous importuner. » 
 B.
5510. 
La marquise du Deffant Ferney, 6 janvier. — « Je ne m’étonne plus. » 
 B.
5511. 
Duclos 6 janvier. — « Quelque répugnance que j’aie toujours eue. » 
 B.
5512. 
M. Fabry Ferney, 7 janvier. — « Dans l’état où je suis. » 
 H. B.
5513. 
Damilaville 7 janvier. — « Gabriel ne tâtera plus de mes contes. » 
 B.
5514. 
Le président de Ruffey Ferney, 8 janvier. — « Je vous jure, mon cher président. » 
 Th. F.
5515. 
M. Bertrand 8 janvier. — « Je ne cesserai de prêcher. » 
 B.
5516. 
M. Fyot de La Marche (père) Ferney, 8 janvier — « Mon illustre et respectable magistrat, mes lettres et mon cœur courent après vous. » 
 Th. F.
5517. 
D’Alembert 8 janvier. — « Enfin je me flatte. » 
 B.
5518. 
Le comte d’Argental 8 janvier. — « Il faut que j’importune. » 
 B.
5519. 
À M. de Végobre Ferney, 10 janvier. — « Je vous supplie de présenter mes remerciements. » 
 Dern. Vol.
5520. 
Le comte d’Argental 11 janvier. — « Je ne sais qui me tient.» 
 B.
5521. 
Le comte d’Argental 13 janvier. — « C’est donc aujourd’hui le 13 de janvier. » 
 B.
5522. 
M. Bertrand Ferney, 13 janvier, — « Je vous prie de relire. » 
 B.
5523. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 13 janvier. — « Vous voulez donc que les aveugles. » 
 B.
5524. 
De la marquise du Deffant 14 janvier. — « Oui oui, monsieur, je vous respecterai comme roi. » 
 Lesc.
5525. 
De d’Alembert 15 janvier. — « Ce que j’ai d’abord de plus pressé. » 
 B.
5526. 
Du cardinal de Bernis 16 janvier. — « Le roi m’a donné pour étrennes. » 
 B.
5527. 
La margrave de Bade-Dourlach Ferney, 17 janvier. — « Votre Altesse sérénissime a été touchée. » 
 B.
5528. 
Le comte d’Argental Délices, 18 janvier. — « J’étais mort, comme vous savez. » 
 B.
5529. 
Damilaville 18 janvier. — « Il faut se résigner. » 
 B.
5530. 
Le cardinal de Bernis Ferney, 18 janvier. — « Huc quoque clara tui pervenit fama triumphi. » 
 B.
5531. 
M. Fyot de La Marche (fils.) Délices, 20 janvier. — « Comme M. le duc de Praslin n’avait encore. » 
 H. B.
5532. 
Le comte d’Argental Délices, 20 janvier. — « Ce n’est pas un petit renversement. » 
 B.
5533. 
Turgot Ferney, 24 janvier. — « J’ai longtemps envié le bonheur. » 
 C. et F.
5534. 
Le duc de Richelieu Ferney, 24 janvier. — « J’ai des remerciements à faire. » 
 B.
5535. 
Colini Ferney, 26 janvier — « Les pauvres aveugles écrivent rarement. » 
 B.
5536. 
Du cardinal de Bernis 26 janvier. — « Quand on est heureux. » 
 B.
5537. 
Le comte d’Argental Délices, 27 janvier. — « Dites-moi donc, mes anges. » 
 B.
5538. 
Damilaville 27 janvier. — « Vos lettres sont une grande consolation. » 
 B.
5539. 
M. Ribotte 27 janvier. — « D’une main on donne le fouet. » 
 Protest. fr.
5540. 
La marquise du Deffant Délices, 27 janvier. — « Oui, je perds les deux yeux. » 
 B.
5541. 
Marmontel 28 janvier. — « Puisque les choses sont ainsi, » 
 B.
5542. 
Le comte d’Argental Délices, 29 janvier. — « Mes anges trouveront ici. » 
 B.
5543. 
Le comte de Valbelle Ferney, 30 janvier. — « Je prie celui qui éternise les traits de Mlle Clairon. » 
 B.
5544. 
M. Fyot de La Marche (fils) Ferney, 30 janvier. — « Digne magistrat, bienfaisant philosophe. » 
 Th. F.
5545. 
D’Alembert 30 janvier. — « Mon illustre philosophe m’a envoyé. » 
 B.
5546. 
Damilaville 30 janvier. — « Je demeure toujours persuadé avec vous. » 
 B.
5547. 
Chamfort Janvier. — « Je saisis, avec vous et avec M. de La Harpe. » 
 B.
5548. 
Le marquis d’Argence de Dirac 1er février 1764. — « Le mot Episcopos, évêque, ne renferme pas. » 
 B.
5549. 
Damilaville 1er février. — « Je n’ai point été trompe. » 
 B.
5550. 
Le comte d’Argental 1er février. — « L’aveugle des Alpes a lu. » 
 B.
5551. 
Lekain 1er février. — « Le pauvre ex-jésuite à qui M. Lekain a écrit. » 
 C. et F.
5552. 
Damilaville 4 février. — « Je suis dans les limbes de toute façon. » 
 B.
5553. 
Du duc Louis-Eugène de Wurtemberg 4 février. — « Je sais bien bon gré à cette belle princesse. » 
 B.
5554. 
Le duc de La Vallière 6 février. — « Je crois Macare à Montrouge. » 
 B.
5555. 
De Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 6 février. — « J’ai reçu, avec tout le plaisir imaginable » 
 B.
5556. 
Le comte d’Argental 7 février. — « Voici deux Olympie rentrayées. » 
 C. et F.
5557. 
Damilaville 8 février. — « Bon ! tant mieux ! ils sont piqués !. » 
 B.
5558. 
Le maréchal de Richelieu Ferney, 11 février. — « Et pour vous souhaiter tous les bonheurs ensemble. » 
 B.
5559. 
L’abbé de Sade Ferney, 12 février. — « Vous remplissez le devoir d’un bon parent. » 
 B.
5560. 
Le comte d’Argental 12 février. — « Si Pygmalion la forma. » 
 B.
5561. 
D’Alembert 13 février. — « Gardez-vous bien d’alarmer. » 
 B.
5562. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 14 février, — « Votre ami me fait trop d’honneur. » 
 B.
5563. 
Damilaville 15 février. — « Ah ! mons Crevier ! » 
 B.
5564. 
Le comte d’Argental 17 février. — « J’envoie à mes anges de petits extraits. » 
 B.
5565. 
Le cardinal de Bernis Ferney, 18 février. — « Il y a longtemps que j’hésite. » 
 B.
5566. 
Le prince de Ligne Ferney, 18 février. — « Monsieur le prince, il n’y a que le bel état. » 
 B.
5567. 
D’Alembert 18 février. — « Tu dors, Brutus, et Grevier veille ! » 
 B.
5568. 
Le comte d’Argental 20 février. — « L’un de mes anges peut donc écrire. » 
 B.
5569. 
Bertrand Ferney, 21 février. — « Si j’avais eu du crédit j’aurais dit. » 
 B.
5570. 
Cideville 22 février. — « Vous en usez avec nous comme les jansénistes. » 
 B.
5571. 
De d’Alembert 22 février. — « Je crains que votre frère et disciple Protagoras. » 
 B.
5572. 
Guyton de Morveau Ferney, 23 février. — « Je vous remercie et je vous félicite. » 
 B.
5573. 
Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 24 février. — « L’aveugle remercie Votre Altesse sérénissime. » 
 B.
5574. 
L’abbé Irailh Ferney, 24 février. — « J’attendais pour vous remercier de votre livre. » 
 C. et F.
5575. 
Damilaville 26 février. — « Ce n’est pas assurément un ministre d’État. » 
 B.
5576. 
Saurin 28 février. — « Vous avez fait bien de l’honneur à ce Thompson. » 
 B.
5577. 
Le comte d’Argental 20 février. — « Voici ce que je dis d’abord à mes anses. » 
  B.
5578. 
À un gentilhomme d’Avignon, qui lui avait écrit au sujet, de doutes sur l’authenticité du Testament du cardinal de Richelieu. Ferney, février. — « Le septuagénaire de Ferney doit une réponse. » 
 Bibl. belge.
5579. 
D’Alembert 1er mars 1794. — « Je dois vous dire. » 
 B.
5580. 
De d’Alembert. 2 mars. — « Je n’ai ni lu ni aperçu. » 
 B.
5581. 
Moultou 2 mars. — « Vraiment je ne savais pas. » 
 A. C.
5582. 
Mme d’Epinay Ferney, 2 mars. — « En vous remerciant de la bonté. » 
 B.
5583. 
Damilaville Délices, 4 mars. — « J’ai reçu votre lettre du 26 de février. » 
 B.
5584. 
Le comte d’Argental Délices, 5 mars. — « Je reçois la lettre du 27 février. » 
 B.
5585. 
La marquise du Deffant Délices 7 mars. — « Vous dites des bons mots. » 
 B.
5586. 
De la marquise du Deffant Mercredi, 7 mars. — « Je me reproche tous les jours. » 
 Lesc.
5587. 
Damilaville 11 mars. — « Je vous prie de me mander. » 
 B.
5588. 
Le comte d’Argental 11 mars. — « C’est donc demain, mes anses. » 
 B.
5589. 
Moultou Ferney, 11 mars. — « Il est bien douteux, » 
 A. C.
5590. 
Du cardinal de Bernis 11 mars. — « Votre lettre et vos contes sont venus. » 
 B.
5591. 
Moultou 11 mars. — « Mes yeux vous sont très-obligés. » 
 A. C.
5592. 
De Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 13 mars. — « C’est toujours avec un sensible plaisir. » 
 B.
5593. 
Le Clerc de Montmercy Délices, 13 mars. — « Vous êtes donc comme Raphaël. » 
 B.
5594. 
Le marquis d’Argence de Dirac 13 mars. — « Je vous conjure de ne point disputer. » 
 B.
5595. 
Damilaville 14 mars. — « Je reconnais votre cœur. » 
 B.
5596. 
Le comte d’Argental 14 mars. — « J’ai reçu la Gazette litérraire. » 
 B.
5597. 
De la marquise du Deffant 14 mars. — « Je vous rends mille et mille grâces. » 
 Lesc.
5598. 
Damilaville 16 mars. — « En réponse à votre lettre du 9 de mars. » 
 B.
5599. 
La margrave de Bade-Dourlach Ferney, 20 mars. — « La bonté que Votre Altesse sérénissime a bien voulu. » 
 B.
5600. 
La marquise du Deffant 21 mars. — « Je ne vous dirai pas que nous sommes plus heureux. » 
 B.
5601. 
Le comte d’Argental 21 mars. — « J’allais faire partir ce petit morceau. » 
 C. et F.
5602. 
Mme de Buchwald Ferney, 25 mars. — « Son Altesse sérénissime a daigné m’instruire. » 
 B.
5603. 
Damilaville 20 mars. — « Vous voyez bien que vous aviez conçu. » 
 B.
5604. 
Colini Ferney, 28 mars. — « Je vous adresse un voyageur » 
 B.
5605. 
La margrave de Bade-Dourlach Ferney, 28 mars. — « Votre Altesse sérénissime se doute bien. » 
 B.
5606. 
Damilaville 30 mars. — « J’ai à peine le temps de vous remercier. » 
 B.
5607. 
Le comte d’Argental 2 avril 1764. — « Il faut que je demande les ordres de mes anges. » 
 B.
5608. 
Le marquis de Chauvelin 2 avril. — « Votre Excellence est assez bonne pour avoir des griefs. » 
 B.
5609. 
Damilaville 2 avril. — « Je vous envoie l’avis d’Esculape-Tronchin. » 
 B.
5610. 
Palissot Ferney, 4 avril. — « Je n’avais pas envie de rire. » 
 B.
5611. 
Le comte d’Argental 4 avril. — « J’ai vu de fort bons vers de M. de La Harpe. » 
 B.
5612. 
De d’Alembert 6 avril. — « Je vous dois une réponse depuis longtemps. » 
 B.
5613. 
Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 7 avril. — « Si je suivais les mouvements de mon cœur, » 
 B.
5614. 
Du prince Louis de Wurtemberg — « Je serais trop heureux de mériter l’éloge. » 
 B.
5615. 
Le comte d’Argental 10 avril. — « Mes divins anges, voilà le tripot fermé. » 
 B.
5616. 
Damilaville 12 avril. — « C’est un ex-jésuite, archifanatique. » 
 B.
5617. 
Marmontel Délices, 12 avril. — « On fait bien de l’honneur aux ouvrages de Simon Lefranc. » 
 B.
5618. 
D’Alembert 14 avril. — « Auriez-vous jamais lu un chant de la Pucelle. » 
 B.
5619. 
Damilaville Délices, 16 avril. — « Voici le temps arrivé où le fanatisme. » 
 B.
5620. 
Le marquis de Chauvelin Ferney, 17 avril. — « Voilà les Trois Manières. » 
 B.
5621. 
Damilaville 18 avril. — « Ah ! ah ! mon cher frère, vous faites donc. » 
 B.
5622. 
Le comte d’Argental 18 avril. — « Nous élevons nos cris à nos anges. » 
 B.
5623. 
Damilaville 23 avril. — « Comptez que les vrais gens de lettres » 
 B.
5624. 
Le cardinal de Bernis Délices, 23 avril. — « Je crois que vous avez fait une véritable perte. » 
 B.
5625. 
Le comte d’Argental Délices, 23 avril. — « Quoique Mme de Pompadour eût protégé. » 
 B.
5626. 
Le comte d’Argental 25 avril. — « Je reçois la lettre du 19 avril. » 
 B.
5627. 
L’abbé d’Olivet Ferney, 25 avril. — « Votre grave magistrat a l’air d’avoir. » 
 B.
5628. 
Le conseiller Tronchin Ferney, 25 avril. — « On dit que la mort de Mme de Pompadour. » 
 C. et F.
5629. 
Noverre Ferney, 26 avril. — « Les vieillards impotents comme moi » 
 B.
5630. 
Le comte d’Argental Avril. — « Je croyais avoir envoyé Thélème. » 
 B.
5631. 
Le comte d’Argental Délices, 1er mai 1764. — « Mes charmants anges, voici vos roués. » 
 B.
5632. 
De la marquise du Deffant 2 mai. — « Je ne me flatte pas que vous vous soyez aperçu. » 
 Lesc.
5633. 
Le comte d’Argental Délices, 3 mai. — « Les anges doivent avoir reçu les roués. » 
 B.
5634. 
Le marquis d’Argence de Dirac 3 mai. — « J’ai été très-édifié des réflexions philosophiques. » 
 C. et F.
5635. 
Le marquis Albergati Capacelli Délices, 3 mai. — « Si j’avais de la santé et des yeux. " 
 C. et F.
5636. 
Fyot de La Marche (père) Délices, 4 mai. — « Mon illustre magistrat, digne d’un meilleur siècle. » 
 Th. F.
5637. 
Le comte d’Argental Délices, 5 mai. — « Mes divins anges verront par la lettre ci-jointe. » 
 C. et F.
5638. 
Damilaville Délices, 5 mai. — « Je reçois votre lettre du 28 d’avril. » 
 B.
5639. 
Le comte d’Argental Délices, 6 mai. — « J’envoie à mes anges, comme je l’ai promis. » 
 C. et F.
5640. 
Bertrand Délices, 7 mai. — « Je me flatte que vous avez reçu. » 
 B.
5641. 
D’Alembert Délices, 8 mai. — « Les uns me disent qu’il y aura un lit de justice. » 
 B.
5642. 
La marquise du Deffant Délices, 9 mai. — « C’est moi qui vous demande pardon. » 
 B.
5643. 
Cideville Délices, 10 mai. — « Que vous êtes heureux, mon ancien ami. » 
 B.
5644. 
Damilaville Délices, 11 mai. — « Ce que vous me dites de l’intolérance. » 
 B.
5645. 
Le comte d’Argental Délices, 14 mai. — « Voici un petit chiffon pour vous amuser, » 
 B.
5646. 
Bertrand Délices, 15 mai. — « Iliacos intra muros peccatur et extra. » 
 B.
5647. 
Le Clerc de Montmercy Délices, 16 mai. — « Il y a des traits charmants. » 
 B.
5648. 
De la marquise du Deffant 16 mai. — « Je suis ravie que l’honneur vous déplaise. » 
 Lesc.
5649. 
Damilaville Délices, 19 mai. — « Je vous remercie bien de votre lettre du 11 mai. » 
 B.
5650. 
Mme Geoffrin Délices, 21 mai. — « M. le comte de Creutz était bien digne. » 
 B.
5651. 
Marmontel Délices, 21 mai. — « Mon cher confrère, je n’ai eu chez moi M. le comte de Creutz. » 
 B.
5652. 
Le comte d’Argental Délices, 21 mai. — « Que le nom d’ange vous convient bien ! » 
 B.
5653. 
La duchesse de Grammont — « Vous m’avez permis de prendre la liberté. » 
 B.
5654. 
Damilaville Délices, 23 mai. — « Vos dernières lettres m’ont fait un plaisir sensible. » 
 B.
5655. 
La marquise du Deffant 24 mai. — « Vous me faites une peine extrême. » 
 B.
5656. 
Panckouke Délices, 24 mai. — « Vous me mandez que vous imprimez. » 
 B.
5657. 
Chamfort Délices, 25 mai. — « Je vous fais des remerciements bien sincères. » 
 B.
5658. 
La Harpe Délices, 25 mai. — « Avec une fluxion sur les yeux. » 
 B.
5659. 
Le marquis de Chauvelin Délices, 28 mai. — « Voilà Votre Excellence associée à la conjuration. » 
 B.
5660. 
Colini Délices, 28 mai. — « Mon cher confrère en historiographie, je crois que. » 
 B.
5661. 
De la marquise du Deffant 29 mai. — « Non, je ne préférerais pas la pensée à la lumière. » 
 Lesc.
5662. 
Ribotte 1er juin 1764. — « Le correspondant très-malingre, et par conséquent. » 
 Protest. fr.
5663. 
Damilaville 1er juin. — « Vraiment vous avez bon nez. » 
 B.
5664. 
La marquise du Deffant Délices, 4 juin. — « J’écris avec grand plaisir. » 
 B.
5665. 
Le comte d’Argental 6 juin. — « Anges célestes, quoi ! je ne vous ai pas mandé. » 
 B.
5666. 
La princesse de Ligne Délices, 6 juin. — « Brionne, de ce buste adorable modèle. » 
 B.
5667. 
De Frédéric, landgrave de Hesse-Cassel 7 juin. — « J’ai reçu votre lettre avec tout le plaisir. » 
 B.
5668. 
La comtesse de Lutzelbourg Délices, 8 juin. — « Nous ne comptions pas que Mme de Pompadour. » 
 B.
5669. 
M. de Fresney, directeur des postes de Strasbourg Délices, 8 juin. — « J’ai reçu une lettre non datée. » 
 B.
5670. 
Le comte d’Argental Délices, 11 juin. — « Je me flatte que mes anges voudront. » 
 B.
5671. 
M. de La Sauvagère Délices, 11 juin. — « Je vous remercie de la bonté. » 
 B.
5672. 
Damilaville Délices, 13 juin. — « Je serais curieux d’avoir un exemplaire. » 
 B.
5673. 
La duchesse de Saxe-Gotha Délices, 16 juin. — « Mon ombre ne prend plus guère la liberté. » 
 B. et F.
5674. 
Le Kain 17 juin. — « J’ai vu, mon cher et grand acteur » 
 B.
5675. 
Le comte d’Argental 17 juin. — « Mes anges me permettent-ils. » 
 B.
5676. 
Formey Délices, 17 juin. — « Il est vrai que nous ne sommes pas. » 
 B.
5677. 
De la marquise du Deffant 17 juin. — « Mon secrétaire a recouvré la vue. » 
 Lesc.
5678. 
Le comte d’Argental 18 juin. — « Je ne sais si j’aurai le temps. » 
 Ch. Nis.
5679. 
Damilaville 18 juin. — « Vous me ferez plaisir. » 
 B.
5680. 
La marquise du Deffant Délices, 20 juin. — « Il faut que je vous parle net. » 
 B.
5681. 
Le président Hénault Délices, 20 juin. — « Vous m’avez envoyé le portrait. » 
 B.
5682. 
Le marquis Albergati Capacelli Délices, 20 juin. — « Par ma foi ! je crois que j’irai bientôt. » 
 B.
5683. 
D’Aquin de Château-Lyon Délices, 22 juin. — « S’il vous était permis. » 
 B.
5684. 
Le comte d’Argental 22 juin. — « Je crois, toutes réflexions faites. » 
 B.
5685. 
Le marquis d’Argence de Dirac Délices, 22 juin, — « Le philosophe indien attendra Pythagore à Ferney. » 
 C. et F.
5686. 
Le comte d’Argental Délices, 23 juin. — « Je reçois, au départ de la poste. » 
 B.
5687. 
De la marquise du Deffant 25 juin. — « Vous êtes bien récalcitrant. » 
 Lesc.
5688. 
De la margrave de Bade-Dourlach 26 juin. — « Le peu de moments que je vis M. Mallet. » 
 B.
5689. 
Le cardinal de Bernis Délices, 27 juin. — « Il faut que vous permettiez encore. » 
 B.
5690. 
La marquise du Deffant Ferney, 27 juin. — « Notre commerce à tâtons devient vif. » 
 B.
5691. 
Damilaville 29 juin. — « C’est à vous que je dois adresser. » 
 B.
5692. 
Mme Élie de Beaumont Ferney, 29 juin. — « Je vous dois de nouveaux remerciements.» 
 B.
5693. 
Le comte d’Argental Ferney, 29 juin. — « Vous devez avoir reçu, de la part de l’ex-jésuite. » 
 B.
5694. 
Le comte d’Argental 30 juin. — « Anges que je fatigue. » 
 B.
5695. 
Lekain Délices, 30 juin. — « Le petit jésuite me charge. » 
 C. et F.
5696. 
La Harpe Ferney, 30 juin. — « Un vieux serviteur de Melpomène. » 
 B.
5697. 
De d’Alembert 30 juin. — « Cette lettre vous sera remise. » 
 B.
5698. 
Goldoni Ferney, 30 juin. — « Mon cher favori de la nature, je suis toujours. » 
 B.
5699. 
Le docteur Tronchin 30 juin. — « Mon cher Esculape, voudriez-vous bien, » 
 B. et F.
5700. 
La marquise du Deffant Ferney, 1er juillet 1764. — « Je passe ma vie à me tromper. » 
 B.
5701. 
M. Fyot de La Marche (père) Ferney, 3 juillet. — « Il faut vous dire, mon cher et respectable magistrat. » 
 Th. F.
5702. 
La baronne de Verna Ferney, 3 juillet. — « La conformité de votre état au mien. » 
 B.
5703. 
Le docteur Tronchin Mardi, 4. — « Je vous prie, mon cher Esculape. » 
 C. et F. (Sup.)
5704. 
Le comte d’Argental Ferney, 6 juillet. — « Quoi ! toujours un rhumatisme. » 
 B.
5705. 
Damilaville 6 juillet. — « Je ne perds pas le peu de temps. » 
 B.
5706. 
De d’Alembert 9 juillet. — « Si vous aviez l’honneur. » 
 B.
5707. 
Colini Ferney, 11 juillet. — « Je ne crois pas qu’il me soit permis. » 
 B.
5708. 
Dupont Ferney, 12 juillet. — « On a recours à ses amis. » 
 B.
5709. 
Le comte d’Argental 12 juillet. — « Je suis plus affligé des rhumatismes. » 
 B.


5710. 
Damilaville 13 juillet. — « Dieu me préserve d’avoir la moindre part. » 
 B.
5711. 
Le conseiller Tronchin Juillet. — « J’ai fait ce que j’ai pu. » 
 C. et F. (Sup.)
5712. 
D’Alembert 16 juillet. — « Mon grand philosophe, et pour dire encore plus. » 
 B.
5713. 
Le comte d’Argental 16 juillet. — « Voici la lettre du conjuré de Turin. » 
 B.
5714. 
Du prince héréditaire de Brunswick 16 juillet. — « Il m’est bien dur de devoir vous prier. » 
 B.
5715. 
Le comte d’Argental 18 juillet. — « Comment se porte madame l’ange ? » 
 B.
5716. 
Lekain 18 juillet. — « Mon cher grand acteur, le petit ex-jésuite. » 
 B.
5717. 
De la marquise du Deffant 18 juillet. — « Vous vous trouvez peut-être fort bien. » 
 Lesc.
5718. 
Le comte d’Argental 21 juillet. — « Il est bien juste qu’après avoir ennuyé. » 
 B.
5719. 
Damilaville 21 juillet. — « Je ne me console point de voir. » 
 B.
5720. 
Le maréchal duc de Richelieu Ferney, 21 juillet. — « Ma main me refuse le service aujourd’hui. » 
 B.
5721. 
Du cardinal de Bernis 21 juillet. — « Mes voyages et mes affaires m’ont empêché. » 
 B.
5722. 
Mlle Clairon Délices, 24 juillet. — « Quoique j’aie très-peu vécu à Paris. » 
 B.
5723. 
Dupuy, secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres Ferney, 24 juillet. — « L’homme que vous ne connaissez point. » 
 B.
5724. 
La marquise du Deffant 26 juillet. — « Je commence par vous supplier. » 
 B.
5725. 
Damilaville 26 juillet. — « On dit frère Protagoras malade. » 
 B.
5726. 
Le président de Ruffey Ferney, 28 juillet. — « M. Legout fait fort bien. » 
 Th. F.
5727. 
Le comte d’Argental 30 juillet. — « La poste part. » 
 C. et F.
5728. 
Palissot Juillet. — « Votre lettre est pleine de goût. » 
 B.
5729. 
Colini Ferney, 1er auguste 1764. — « Vous devriez engager. » 
 B.
5730. 
Le docteur Tronchin Lundi, à 4 heures. — « Mon cher Esculape, il faut que vous ayez le diable au corps. » 
 C. et F. (2me Sup.)
5731. 
Colini 4 auguste. — « Son Altesse électorale a la bonté. » 
 B.
5732. 
M. Dupont 4 auguste. — « Tout malade que je suis. » 
 B.
5733. 
La comtesse de Lutzelbourg Ferney, 6 auguste. — « Vous êtes plus jeune que moi. » 
 B.
5734. 
Vernes Ferney, 6 auguste. — « Mon cher prêtre de Baal, Olympie. » 
 C. et F.
5735. 
La comtesse d’Argental 6 auguste. — « Puisque votre belle main. » 
 B.
5736. 
Lekain 6 auguste. — « Le petit ex-jésuite ne s’est point découragé. » 
 C. et F.
5737. 
À M*** Ferney, 6 auguste. — « Mon âge et mes infirmités ne me permettent pas. » 
 B.
5738. 
Damilaville 9 auguste. — « Mon cher frère, vous fatiguerai-je encore ? » 
 B.
5739. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 10 auguste. — « Croiriez-vous que j’ai eu toutes les peines. » 
 C. et F.
5740. 
La baronne de Verna Ferney, 11 auguste. — « Nous nous écrivons d’un bord du Styx. » 
 B.
5741. 
Palissot 11 auguste. — « Si Paul avait été toujours brouillé. » 
 B.
5742. 
La comtesse d’Argental 13 auguste. — « Votre ami M. Tiepolo. » 
 B.
5743. 
Pierre Rousseau Ferney, 15 auguste. — « Il est vrai que j’ai fait quelques extraits. » 
 Cap.
5744. 
Le comte d’Argental 20 auguste. — « J’ai montré votre lettre. » 
 B.
5745. 
Le comte d’Argental 22 auguste. — « Vous avez probablement. » 
 B.
5746. 
Bertrand Ferney, 24 auguste. — « Mon cber philosophe, j’ai rompu. » 
 B.
5747. 
Damilaville 24 auguste. — « Je vous garderai assurément. » 
 B.
5748. 
Bertrand Ferney, 28 auguste. — « Dans le fond démon ermitage. » 
 B.
5749. 
Dupont Ferney, 28 auguste. — « Je n’ai pu vous remercier plus tôt. » 
 B.
5750. 
Le marquis de Chauvelin Ferney, 28 auguste. — « Le petit ex-jésuite, auteur des roués. » 
 B.
5751. 
De d’Alembert 29 août, ou auguste, ou sextile, comme il vous plaira. — « Vous recevrez presque en même temps. » 
 B.
5752. 
Le duc de Richelieu Ferney, 31 auguste. — « J’eus une belle alarme ces jours passés. » 
 B.
5753. 
La marquise du Deffant Ferney, 31 auguste. — « J’apprends que vous avez perdu M. d’Argenson. » 
 B.
5754. 
Chabanon Ferney, 2 septembre 1764. — « Je vous dois de l’estime et de la reconnaissance » 
 B.
5755. 
Le comte d’Argental 7 septembre. — « Je vous crois à présent bien établis. » 
 B.
5756. 
D’Alembert 7 septembre. — « Vos lettres sont comme vous » 
 B.
5757. 
Damilaville 7 septembre. — « Ne donneriez-vous pas un de ces quatre volumes diaboliques. » 
 B.
5758. 
Mlle Clairon 10 septembre. — " Votre estampe est digne de vous. » 
 B.
5759. 
De la marquise du Deffant 10 septembre. — « M. d’ Argenson arriva ici le 12 de juillet. » 
 Lesc.
5760. 
Le marquis Albergati Capacelli 12 septembre. — « Je ne vois pas trop quel rapport. » 
 B.
5761. 
Le comte d’Argental 12 septembre. — « Anges conjurés, protecteurs des roués. » 
 B.
5762. 
Le comte d’Argental 14 septembre. — « Vous devez avoir reçu des fatras tragiques. » 
 B.
5763. 
Damilaville 19 septembre. — « Je reçois vottre lettre du 13. » 
 B.
5764. 
D’Alembert 19 septembre. — « On dit que vous perfectionnez. » 
 B.
5765. 
Mme du Boccage Ferney, 19 septembre. — « Je n’ai point voulu vous remercier. » 
 B.
5766. 
Le duc de Richelieu Ferney, 21 septembre. — « Mon héros ne m’a point appris. » 
 C. et F.
5767. 
La marquise du Deffant 21 septembre. — « Eh bien ! oui, madame. » 
 B.
5768. 
Le marquis de Chauvelin Ferney, 21 septembre. — « J’ai été si occupé de mon petit ex-jésuite. » 
 B.
5769. 
Le comte d’Argental 25 septembre. — « Je ne manque jamais de faire lire. » 
 B.
5770. 
Mme d’Épinay 25 septembre. — « Un de nos frères, madame. » 
 B.
5771. 
M. Dupont Ferney, 25 septembre. — « Voici de quoi il s’agit. » 
 B.
5772. 
La Chalotais Ferney, 26 septembre. — « Agréez que M. de La Vabre. » 
 B.
5773. 
De Louis-Eugène, duc de Wurtemberg 28 septembre. — « Il est bien naturel que je seconde. » 
 B.
5774. 
Damilaville 29 septembre. — « La tempête gronde de tous côtés. » 
 B.
5775. 
De Charles-Théodore, électeur palatin 1er octobre 1764. — « Un œil poché et une cuisse en compote. » 
 B.
5776. 
Le comte d’Argental 1er octobre. — « Le petit ex-jésuite qui me vient voir. » 
 B.
5777. 
D’Alembert 2 octobre. — « Premièrement, mon cher et grand philosophe, je vous conjure d’affirmer. » 
 B.
5778. 
Le comte d’Argental 3 octobre. — « Vous avez à étendre vos ailes. » 
 B.
5779. 
La marquise du Deffant Délices, 3 octobre. — « Il y a huit jours que je suis. » 
 B.
5780. 
De d’Alembert 4 octobre. — « Vous ne voulez donc pas absolument. » 
 B.
5781. 
Bordes Délices, 6 octobre. — « Mme Cramer m’a parlé. » 
 B.
5782. 
Damilaville 8 octobre. — « Cher frère, vous me ravissez. » 
 B.
5783. 
Le Clerc de Montmercy 8 octobre. — « L’amitié d’un philosophe comme vous. » 
 B.
5784. 
La marquise du Deffant 8 octobre — « Mme de Florian vous remettra le livre. » 
 B.
5785. 
Le marquis de Chauvelin Ferney, 9 octobre. — « Quand la faiblesse et les maladies augmentent. » 
 B.
5786. 
Le marquis d’Argence de Dirac 10 octobre. — « Mon cher frère en Bayle, en Descartes. » 
 B.
5787. 
De d’Alembert 10 octobre. — « Vous me paraissez, mon illustre maître. » 
 B.
5788. 
D’Alembert 12 octobre. — « On ne peut pas toujours rire. » 
 B.
5789. 
Damilaville 12 octobre. — « Voici un petit mot pour frère Protagoras. » 
 B.
 . 
Mémoire : « Un jeune homme destiné. »
 
5790. 
M. Dupont 12 octobre. — « Vous avez dû recevoir. » 
 B.
5791. 
Damilaville 15 octobre. — « J’ai parcouru la Critique. » 
 B.
5792. 
La comtesse d’Argental Délices, 19 octobre. — « Vous avez écrit une lettre charmante. » 
 B.
5793. 
D’Alembert 19 octobre. — « Non, vous ne brairez point. » 
 B.
5794. 
Damilaville 19 octobre. — « Je sais, à n’en pouvoir douter. » 
 B. et F.
5795. 
Colini 19 octobre. — « Si le zèle peut donner des forces. » 
 B.
5796. 
Bazire, chez M. de Montagnier, maire de Seissel Ferney, 20 octobre. — « M. de Voltaire était très-malade » 
 B.
5797. 
Dupont 20 octobre. — « Oui, vous serez avocat de monseigneur. » 
 B.
5798. 
Le comte d’Argental Délices, 20 octobre. — « Je vous ai écrit un petit mot. » 
 B.
5799. 
Le président Hénault Délices, 20 octobre. — « À la mort de M. d’Argenson. » 
 B.
5800. 
Duclos Délices, 20 octobre. — « Mon cher et illustre confrère, la calomnie. » 
 B.
5801. 
Le duc de Richelieu Délices, 22 octobre. — « Mon héros, je ne sais où vous êtes. » 
 B.
5802. 
Le comte d’Argental 22 octobre. — « Laissons un moment les roués. » 
 B.
5803. 
Colini Ferney, 27 octobre. — « J’étais tout prêt à partir. » 
 B.
5804. 
Bordes Délices, 27 octobre. — « Puisque vous nous avez promis. » 
 C. et F.
5805. 
Bertrand Ferney, 29 octobre. — « J’aurai bien de la peine. » 
 B.
5806. 
Le comte d’Argental 29 octobre. — « J’écris aujourd’hui à mon ange. » 
 B.
5807. 
Le marquis Albergati Capacelli 29 octobre. — « Le Barretti dont vous me parlez. » 
 B.
5808. 
Le conseiller Tronchin Octob. — « On remercie tendrement. » 
 C. et F. (Suppl.)
5809. 
Duclos Délices, 2 novembre 1764. — « Je vous supplie de recevoir. » 
 B.
5810. 
Le comte d’Argental 2 novembre. — « Les neiges sont sur nos montagnes. » 
 B.
5811. 
Le comte d’Argental Délices, 5 novembre. — « Voici un autre procès. » 
 B.
5812. 
Dutens Ferney, 6 novembre. — « Vous rendez un grand service. » 
 B.
5813. 
Colini 7 novembre. — « Le pauvre aveugle vous prie. » 
 B.
5814. 
Damilaville 7 novembre. — « Comptez que je ne me suis pas alarmé. » 
 B.
5815. 
Duclos Délices, 7 novembre. — « M. Duclos est prié de juger. » 
 C. et F.
5816. 
D’Alembert 9 novembre. — « J’ai su par M. Duclos. » 
 B.
5817. 
Moultou 9 novembre. — « Mon aimable et vrai philosophe. » 
 A. C.
5818. 
M. de Brenles Ferney, 9 novembre. — « Mon dessein était. » 
 B.
5819. 
Le marquis d’Argence de Dirac 12 novembre. — « Si vous avez été malade. » 
 B.
5820. 
Dupont Ferney, 13 novembre — « Je vous fais mon compliment. » 
 B.
5821. 
Le comte d’Argental 14 novembre. — « Mon gendre et moi. » 
 B.
5822. 
Mme d’Épinai 16 novembre. — « Il me parait que vous avez. » 
 B.
5823. 
Pierre Rousseau, auteur du Journal encyclopédique Délices, 19 novembre. — « Il est vrai, comme vous le dites. » 
 B.
5824. 
M. Dupont Ferney, 20 novembre. — « Vous voilà du conseil. » 
 B.
5825. 
Le comte d’Argental 20 novembre. — « Vous êtes les anges des Corneille. » 
 B.
5826. 
Bertrand Ferney, 21 novembre. — « Vous êtes un homme charmant. » 
 B.
5827. 
Damilaville 23 novembre. — « Les hommes seraient trop heureux. » 
 B.
5828. 
M. de Brenles Ferney, 23 novembre. — « Je serais bien tenté. » 
 B.
5829. 
M. Marin 24 novembre. — « Si jamais quelque homme de lettres… » 
 B.
5830. 
Le comte d’Argental 27 novembre. À l’un de mes anges ou aux deux ensemble. — « Les lettres se croisent. » 
 B.
5831. 
L’abbé d’Olivet Délices. 27 novembre. — » Non agitur de verbis, sed rebus. » 
 B.
5832. 
Le marquis de Florian 29 novembre. — « Vraiment vous serez très bien reçu. » 
 B.
5833. 
Damilaville 30 novembre. — « Les auteurs du Portatif. » 
 B.
5834. 
Le marquis d’Argence de Dirac 30 novembre. — « Je vois que vous avez perdu. » 
 B.
5835. 
La comtesse d’Argental Délices, novembre. — « Madame l’ange est suppliée. » 
 B.
5836. 
Colini Ferney, 4 décembre 1764. — « Vous recevez donc aussi les aveugles. » 
 B.
5837. 
M. Dupont Ferney, 7 décembre. — « Je suppose que vous avez reçu. » 
 B.
5838. 
Le comte d’Argental Ferney. 7 décembre. — « Je réponds sur-le-champ. » 
 C. et F.
5839. 
M. Dupont Ferney, 8 décembre. — « Votre lettre du 1er décembre » 
 B.
5840. 
Chabanon Ferney, 9 décembre. — « Si l’on était sur d’avoir. » 
 B.
5841. 
Moultou Genève, 9 décembre. — « Tâchez de venir quelque jour dîner. » 
 B. et F. (Appendice 1865.)
5842. 
Le comte d’Argental 10 décembre. — « Je vous écrivis, le samedi 8. » 
 B.
5843. 
Damilaville 11 décembre. — « Ceci est une réponse. » 
 B.
5844. 
Le Clerc de Montmercy 12 décembre. — " Tout ce que vous me dites. » 
 B.
5845. 
M. Tronchin-Esculape — « Le gazetier d’Amsterdam très-antijésuitique ne dit pas un mot. » 
 C. et F.
5846. 
M. Dupont Ferney, 14 décembre. — « Comment fera dorénavant. » 
 B.
5847. 
Damilaville 15 décembre. — « Frère Cramer est d’accord. » 
 B.
5848. 
La marquise de Boufflers Ferney, 15 décembre. — « J’ai l’honneur d’avoir actuellement. » 
 B.
5849. 
Le duc de Richelieu Ferney, 19 décembre. — « Remontre très-humblement François de V. » 
 B.
5850. 
D’Alembert 19 décembre. — « À la réception de votre billet. » 
 B.
5851. 
Le comte d’Argental 19 décembre. — « Vous saurez, mes divins anges, que M. le maréchal de Richelieu. » 
 B.
5852. 
Le marquis Albergati Capacelli Ferney, 21 décembre. — « J’ai reçu par la poste. » 
 B.
5853. 
Le comte d’Argental 23 décembre. — « Je commence, et je dois commencer. » 
 B.
5854. 
Les auteurs de la Gazette littéraire 24 décembre. — « Vous rendez tant de justice, » 
 B.
5855. 
Pierre Rousseau 25 décembre. — « Quelque mépris qu’on ait pour la calomnie. » 
 B.
5856. 
Damilaville 26 décembre. — « J’ai reçu l’histoire de la Destruction. » 
 B.
5857. 
L’abbé de Sade Ferney, 26 décembre. — « Vous avez écrit à un aveugle. » 
 B.
5858. 
D’Alembert 26 décembre. — « J’ai lu l’histoire de la Destruction. » 
 B.
5859. 
Dupont Ferney, 29 décembre. — « J’ai donc lâché mes filets. » 
 B.
5860. 
Le comte d’Argental — « Mémoire pour Pierre Corneille, du Pont-Marie, au sujet de Pierre Corneille, auteur de Cinna. » 
 B.
5861. 
Gilly — « Je crois que le mot d’administration. » 
 B.
5862. 
Damilaville 31 décembre. — « Les gens de bien, et surtout. » 
 B.
5863. 
Le duc de Praslin Ferney, décembre. — « Je défie mes trente-neuf confrères. » 
 B.

1765

5864. 
Bertrand Ferney, 1er janvier 1765. — « Je vous assure que je ne prends. » 
 B.
5865. 
De Frédéric II, roi de Prusse 1er janvier 1765. — « Je vous ai cru si occupé. » 
 Pr.
5866. 
De d’Alembert 3 janvier. — « Je ne vous le dissimule point. » 
 B.
5867. 
Bordes Ferney, 4 janvier. — « Vous savez à présent. » 
 B.
5868. 
Damilaville 4 janvier. — « Vraiment la lettre dont vous m’avez envoyé copie. » 
 B.
5869. 
M. Fyot de La Marche (fils) Ferney, 6 janvier. — « Permettez qu’un vieil aveugle. » 
 H. B.
5870. 
Le président de Ruffey Ferney, 6 janvier. — « Je mourrai donc probablement sans vous revoir. » 
 Th. F.
5871. 
Le conseiller Le Bault Ferney, janvier. — « Un pauvre quinze-vingt a encore un gosier. » 
 Mand.-Gr.
5872. 
M. de La Fargue Ferney, 9 janvier. — « Je n’ai jamais tant souhaité. » 
 B.
5873. 
Damilaville 9 janvier. — « Le médecin anglais m’étonne. » 
 B. et F.
5874. 
D’Alembert 9 janvier. — « En réponse à votre lettre du 3. » 
 B.
5875. 
La maréchale de Luxembourg 9 janvier. — « L’honneur que j’ai eu de vous faire ma cour. » 
 B.
5876. 
Le comte d’Argental 10 janvier. — « Je suis affligé que le tyran. » 
 B.
5877. 
MM. du Magnifique Conseil de Genève Ferney, 12 janvier. — « Je suis obligé d’avertir. » 
 Arch. de Gen.
5878. 
Damilaville 12 janvier. — « Quelle horreur ! quelle abomination ! » 
 B.
5879. 
Le comte d’Argental Ferney, 12 janvier. — « J’ai oublié dans ma requête. » 
 B.
5880. 
M. Bessin, curé de Plainville en Normandie Ferney, 13 janvier. — « Vous m’avez envoyé des vers bien faits. » 
 B.
5881. 
La duchesse de Grammont Ferney, 14 janvier. — « Vous êtes ma protectrice » 
 B.
5882. 
D’Alembert 15 janvier. — « J’ai vu aujourd’hui le commencement de la Destruction. » 
 B.
5883. 
Damilaville 15 janvier. — « Jean-Jacques est en horreur. » 
 B.
5884. 
Dupont Ferney, 15 janvier. — « J’ai suivi vos conseils. » 
 B.
5885. 
Damilaville 16 janvier. — « Mon cher frère est prié. » 
 B.
5886. 
Le comte d’Argental 17 janvier. — « D’abord comment se porte Mme d’Argental ? » 
 B.
5887. 
De d’Alembert 17 janvier. — « Je commence, mon cher et illustre maître. » 
 B.
5888. 
Le duc de Richelieu Ferney, 21 janvier. — « Mon héros, si vous prenez goût. » 
 B.
5889. 
M. de Mairan Ferney, 21 janvier. — « Il faut que vous ayez eu. » 
 B.
5890. 
Collenot Ferney, 21 janvier. — « La personne que M. Collenot a consultée. » 
 B.
5891. 
M. de Fleurieu, ancien commandant et prévôt des marchands de Lyon Ferney, 21 janvier. — « Je vous supplie de vouloir bien. » 
 B.
5892. 
L’abbé de Sade Ferney, 23 janvier. — « Le second volume m’est arrivé. » 
 B.
5893. 
D’Alembert 25 janvier. — « Vous devez avoir reçu une lettre. » 
 B.
5894. 
Damilaville 25 janvier. — « Chaque feuille imprimée qu’on m’apporte. » 
 B.
5895. 
Le marquis de Fraigne Ferney, 25 janvier. — « Nous avons, dans ce moment-ci. » 
 B.
5896. 
Le duc de Richelieu Ferney, 27 janvier. — « Permettez que je prenne la liberté. » 
 B.
5897. 
Le comte d’Argental 28 janvier. — « Mon cher ange, d’abord comment va la toux ? » 
 B.
5898. 
Lekain 28 janvier. — « Mon cher grand acteur, je suis bien paresseux. » 
 C. et F.
5899. 
Damilaville 28 janvier. — « Mon cher frère, mon cher philosophe, en vérité Jean-Jacques. » 
 B.
5900. 
Fabry Ferney, 28 janvier, — « En vous remerciant de vos bons avis. » 
 B. et F.
5901. 
Le marquis d’Argence de Dirac Ferney, 29 janvier. — « Je ne suis point étonné. » 
 B.
5902. 
Fabry 29 janvier. — « M. de Voltaire a l’honneur d’informer. » 
 B. et F.
5903. 
Fabry 29 au soir. — « On ne sait plus comment la vérité est faite. » 
 B. et F.
5904. 
Le comte d’Argental 30 janvier. — « Vous êtes donc aussi l’ange gardien de M. de Moultou. » 
 B.
5905. 
Damilaville 1er février 1765. — « Voici une grâce temporelle. » 
 B.
5906. 
Duclos 1er février. — « Dans la crainte où j’étais » 
 C. et F.
5907. 
Damilaville Février. — « J’ai été obligé d’envoyer. » 
 C. et F.
5908. 
Fabry 3 février. — « Je n’ai eu nulle nouvelle. » 
 B. et F.
5909. 
Cideville 4 février. — « J’ai été quelque temps aveugle. » 
 B.
5910. 
D’Alembert 5 février. — « Mon adorable philosophe, nous en sommes à H. » 
 B.
5911. 
Damilaville 5 février. — « Vous aurez incessamment la petite Destruction. » 
 B.
5912. 
Le comte d’Argental 10 février. — « Je ne vous croyais pas si ange. » 
 B.
5913. 
Damilaville 10 février. — « Ce n’est pas moi qui suis marié. » 
 B.
5914. 
Le Clerc de Montmercy 10 février. — « Je vous remercie bien tard. » 
 B.
5915. 
Mémoire envoyé par M.*** (Voltaire) à M. M.*** 13 février. — « Le 27 janvier 1765, les sieurs Galline et Bacle. » 
 C. et F.
5916. 
Fabry Ferney, jeudi soir 14 février. — « M. de Voltaire, Mme Denis, et toute la maison. » 
 B. et F.
5917. 
M. Rougeot 15 février. — « La personne à qui vous avez prêté. » 
 C. et F.
5918. 
Damilaville 15 février. — « Permettez que je vous adresse. » 
 B.
5919. 
Fabry Ferney, 17 février. — « Par toutes les informations que j’ai prises. » 
 B. et F.
5920. 
Damilaville 20 février. — « J’ai lu une partie de ce Pluquet. » 
 B.
5921. 
Colini Ferney, 20 février. — « J’entre aujourd’hui dans ma soixante-douzième année. » 
 B.
5922. 
Le comte d’Argental Ferney, 24 février. — « Extrait de la lettre de Luc » 
 B.
5923. 
Berger Ferney, 25 février. — « J’ai été touché de votre lettre du 12. » 
 B.
5924. 
Élie de Beaumont Ferney, 27 février. — « Mes yeux ne peuvent guère lire. » 
 B.
5925. 
Damilaville 27 février. — « J’ai oublié, dans mes lettres, de vous demander. » 
 B.
5926. 
Le comte d’Argental 27 février. — « Il y a des monstres. » 
 B.
5927. 
Le duc de Richelieu 27 février. — « Si vous êtes assez sûr de votre fait. » 
 B.
5928. 
De d’Alembert 27 février. — « Je compte que nous aurons bientôt ici la Destruction. » 
 B.
5929. 
Damilaville Ferney, 1er mars 1765. — « J’ai dévoré le nouveau mémoire. » 
 B.
5930. 
Le docteur Tronchin Ferney, 4 mars. — « Mon cher Esculape, la philosophie se met entre vos mains. » 
 C. et F. (Suppl.)
5931. 
Damilaville Ferney, 4 mars. — « Je crois que je ne pourrai faire. » 
 B.
5932. 
Bordes Ferney, 4 mars. — « Ah ! monsieur, vous voyez bien que Jean-Jacques. » 
 C. et F.
5933. 
Duclos 4 mars. — « J’ai reconnu sur-le-champ. » 
 C. et F.
5934. 
Damilaville 6 mars. — « Voici la réponse de l’oracle » 
 C. et F.
5935. 
M. de Belloy 6 mars. — « Si je suis presque entièrement aveugle. » 
 B.
5936. 
Le comte d’Argental 6 mars. — « Je dois des compliments à M. de Belloy. » 
 C. et F.
5937. 
Damilaville 8 mars. — « Vous m’apprenez deux nouvelles. » 
 B.
5938. 
Le conseiller Le Bault Ferney, 11 mars. — « Vous me méprisez. » 
 Mand.-Gr.
5939. 
Le duc de Richelieu Ferney, 13 mars. — « Je fais donc parvenir. » 
 B.
5940. 
Le prince de Ligne Ferney, 14 mars. — « Monsieur le prince, il faut que vous soyez. » 
 B.
5941. 
Damilaville 15 mars. — « Que vous avez une belle âme ! » 
 B.
5942. 
Le comte d’Argental 15 mars. — « Oui, sans doute, mon ange adorable. » 
 B.
5943. 
D’Alembert 16 mars. — « Frère Gabriel, mon cher destructeur. » 
 B.
5944. 
Élie de Beaumont 17 mars. — « Vous commencez votre carrière. » 
 C. et F.
5945. 
Damilaville 17 mars. — « Vous devez avoir reçu. » 
 C. et F.
5946. 
Marmontel Ferney, 17 mars. — « Je reconnais votre cœur à la sensibilité. » 
 B.
5947. 
Le comte d’Argental 17 mars. — « La protection que vous avez donnée aux Calas. » 
 B.
5948. 
Le docteur Tronchin Mars. — « Mon cher Esculape, voici une lettre. » 
 C. et F. (Suppl.)
5949. 
Bertrand Ferney, 19 mars. — « Vous n’êtes point de ces philosophes. » 
 B.
5950. 
Damilaville Mars. — « Votre belle âme et celle de votre digne ami. » 
 C. et F.
5951. 
Tronchin, de Lyon Ferney, 20 mars. — « Il viendra dans quelque temps un jeune homme. » 
 C. et F. (Suppl.)
5952. 
Cideville Ferney, 20 mars. — « Vous étiez donc à Paris. » 
 B.
5953. 
Le conseiller Le Bault Ferney, 20 mars. — « Je reçus les 120 bouteilles. » 
 Mand.-Gr.
5954. 
Le docteur Tronchin 21 mars. « Mon cher Esculape ne me répond point. » 
 C. et F. (Suppl.)
5955. 
Le marquis de Villette père Ferney, 22 mars. — « Ayant l’honneur de posséder monsieur votre fils. » 
 C. et F.
5956. 
Le docteur Tronchin — « Je vous envoie, mon très-cher Esculape, la lettre. » 
 C. et F. (Suppl.)
5957. 
De la marquise de Monrepos 22 mars. — « Quelle gloire touchante pour vous. » 
 Am. d’aut.
5958. 
Damilaville 23 mars. — « Voici les ordres que le dieu d’Épidaure. » 
 B.
5959. 
Bordes Ferney, 23 mars. — « Il est vrai que la justification. » 
 B.
5960. 
D’Alembert 25 mars. — « Mon cher philosophe, utile et agréable au monde. » 
 B.
5961. 
Le docteur Tronchin 25 mars. — « Mon cher Esculape, vous qui connaissez les âmes. » 
 C. et F. (Suppl.)
5962. 
Marmontel 25 mars. — « Vos Contes sont pleins d’esprit. » 
 B.
5963. 
Bertrand Ferney, 26 mars. — « Mon cœur est pénétré. » 
 B.
5964. 
De d’Alembert 26 mars. — « Ô la belle lettre. » 
 B.
5965. 
Damilaville 27 mars. — « Vous aurez dans quelque temps. » 
 B.
5966. 
Le comte de La Touraille Ferney, 29 mars. — « Vous en avez usé avec moi. » 
 B.
5967. 
La marquise du Deffant Mars. — « Vous m’avez écrit une lettre. » 
 B.
5968. 
M. de Belloy Ferney, 31 mars. — « À peine je lai lue. » 
 B.
5969. 
Le comte d’Argental Ferney, 1er avril 1765. — « Je m’adresse à vous quand il faut remplir mes devoirs. » 
 B.
5970. 
Damilaville 1er avril. — « J’ai reçu votre lettre du 24 de mars. » 
 B.
5971. 
La Harpe 2 avril. — « Je me doutais bien que les vers charmants. » 
 B.
5972. 
Debrus 2 avril. — « M. Debrus est probablement informé. » 
 C. et F.
5973. 
Noverre Ferney, 2 avril. — « J’ai reçu le comte de Fé***. » 
 B.
5974. 
Le comte d’Argental 3 avril. — « Pourquoi faut-il que de mes deux anges. » 
 B.
5975. 
D’Alembert 3 avril. — « Ma reconnaissance est vive. » 
 B.
5976. 
D’Alembert 5 avril. — « Dans un fatras de lettres. » 
 B.
5977. 
Damilaville 5 avril. — « Vous êtes obéi. » 
 B.
5978. 
Le docteur Tronchin 5 avril. — « Frère Damilaville vous rend compte. » 
 C. et F.
5979. 
Le marquis d’Argence de Dirac 6 avril. — « Mon cher frère en Bayle. » 
 C. et F.
5980. 
Moultou 7 avril. — « Vous voilà dans votre patrie. » 
 A. C.
5981. 
Le Clerc de Montmercy 8 avril. — « Plus M. de Montmercy m’écrit. » 
 B.
5982. 
De d’Alembert 9 avril. — « Vous avez dû recevoir. » 
 B.
5983. 
Le comte d’Argental 10 avril. — « Je vous envoie, mes anges, l’antiquité à bâtons rompus. » 
 B.
5984. 
Damilaville 10 avril. — « Vous guérirez sûrement. » 
 B.
5985. 
La baronne de Verna Ferney, 12 avril. — « Je suis un bien mauvais correspondant. » 
 B.
5986. 
L’abbé du Vernet — « Je fais mon compliment aux habitants. » 
 B.
5987. 
D’Alembert 16 avril. — « Mon cher appui de la raison. » 
 B.
5988. 
À M*** Ferney, 16 avril — « Monsieur le marquis de Villette m’ayant appris. » 
 C. et F.
5989. 
Damilaville 16 avril. — « Il est donc enfin décidé. » 
 B.
5990. 
Damilaville 17 avril — « Je réponds à votre lettre du 10. » 
 B.
5991. 
Le marquis d’Argence de Dirac Ferney, 19 avril. — « Que diront donc, mon cher marquis. » 
 C. et F.
5992. 
Élie de Beaumont Ferney, 19 avril. — « Protecteur de l’innocence. » 
 B.
5993. 
M.***, conseiller au parlement de Toulouse Ferney, 19 avril. — « Je ne vous fais point d’excuse. » 
 B.
5994. 
Dupont Ferney, 20 avril. — « J’ai attendu pour vous répondre. » 
 B.
5995. 
Nougaret Ferney, 20 avril. — « Ma déplorable santé ne m’a pas permis. » 
 B.
5996. 
Élie de Beaumont Ferney, 22 avril. — « J’envoie au protecteur de l’innocence. » 
 B.
5997. 
Damilaville 22 avril. — « À M. Joaquin Deguia, marques de Marros. » 
 B.
5998. 
La marquise du Déffant 22 avril. — « Il faut donc que vous sachiez. » 
 B.
5999. 
Damilaville 24 avril. — « En réponse à votre lettre du 18. » 
 B.
6000. 
Le duc de Richelieu 26 avril. — « Une bonne femme m’a donné. » 
 B.
6001. 
Le comte d’Argental 27 avril. — « Il me parait que le tripot. » 
 B.
6002. 
De d’Alembert 27 avril. — « Il est arrivé ce que nous espérions. » 
 B.
6003. 
Damilaville 29 avril. — « L’idée de l’estampe des Calas est merveilleuse. » 
 B.
6004. 
D’Alembert 1er mai 1765. — « Votre indignation est des plus puissantes. » 
 B.
6005. 
Mlle Clairon 1er mai. — « L’homme qui s’intéresse le plus à la gloire. » 
 B.
6006. 
Damilaville 4 mai. — « Je vois par votre lettre du 24. » 
 B.

Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome43.djvu/608

Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome43.djvu/609