Discussion Livre:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu/Diff

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Livre:Garneau - Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours, tome I, 1845.djvu

-HISTOIRE DU CANADA. i ■ H
+HISTOIRE du CANADA.
-HISTOIRE m; CANADA DKPU1S SA DECOUVKRTE JUSQU’A NOS JOURS. PAR F.
+HISTOIRE {{interligne|0.5em}} DU {{interligne|0.5em}} CANADA {{interligne|2em}} DEPUIS SA DÉCOUVERTE JUSQU’À NOS JOURS. {{interligne|1em}} PAR {{interligne|1em}} F.
-GARNEAU. TOME PREMIER. Q,ÜEBEC ; IMPRIMERIE
+GARNEAU. {{interligne|0.75em}} TOME PREMIER. {{interligne|0.75em}} QUÉBEC : IMPRIMERIE
-COUILLARD, N». 14
+COUILLARD, N° 14 {{interligne|1em}} {{interligne|0.1em}} 1845.
-des narra¬ tions de
+des narrations de
-exemple, l’His¬ toire de
+exemple, l’Histoire de
-était soigneu¬ sement recueilli
+était soigneusement recueilli
-ardeur s’alfaiblit avec
+ardeur s’affaiblit avec
-Canada occu¬ pait à
+Canada occupait à
-Jésuite Charicvoçx. Le
+Jésuite Charlevoix. Le
-la Nonvelle-Francc, l’exactitude
+la Nouvelle-France, l’exactitude
-depuis long¬ temps un
+depuis longtemps un
-historiens. il faut
+historiens. Il faut
-qu’il s’aban¬ donne quelquefois
+qu’il s’abandonne quelquefois
-se soustraire, Mais
+se soustraire. Mais
-qui eiit été
+qui eût été
-dû rassem¬ bler qu’à
+dû rassembler qu’à
-de l’His¬ toire de
+de l’Histoire de
-état poli¬ tique. Ecrite principalement
+état politique. Écrite principalement
-et nom¬ breuses digressions
+et nombreuses digressions
-des mission¬ naires répandus
+des missionnaires répandus
-a dü entrer
+a dû entrer
-bibliothèques pu¬
+bibliothèques pu-
-l’absence d’infor¬ mations certaines
+l’absence d’informations certaines
-bibliothèques fi¬ gurent toujours
+bibliothèques figurent toujours
-américains sc plaisent
+américains se plaisent
-la Cham¬ bre d’assemblée
+la Chambre d’assemblée
-appartient. * La
+appartient. La
-continuera d’af¬ fecter des
+continuera d’affecter des
-pour . enrichir ces collec¬ tions et
+pour enrichir ces collections et
-qui de¬ viennent de
+qui deviennent de
-en [dus rares,
+en plus rares,
-la diffé¬ rence des théAtres sur
+la différence des théâtres sur
-l’action ’ Depuis
+l’action Depuis
-été mit, oiie dernière
+été écrit, cette dernière
-à Mi-niréttl, nouvellement érigé es ville
+à Montréal, nouvellement érigé en ville
-la NouvelleFrance, dont
+la Nouvelle-France, dont
-les colo¬ nies françaises
+les colonies françaises
-de gouver¬ nement et
+de gouvernement et
-diminuer es¬ sentiellement l’intérêt
+diminuer essentiellement l’intérêt
-et s’ex¬ poser à
+et s’exposer à
-ne mène¬ rons pas
+ne mènerons pas
-nous pa¬ raît sujet
+nous paraît sujet
-interruptions fré¬ quentes qui
+interruptions fréquentes qui
-époques cor¬ respondantes de
+époques correspondantes de
-proprement dit.\t•\t■ Dans
+proprement dit. Dans
-présenter le* faits
+présenter les faits
-tableaux oû l’on
+tableaux où l’on
-des dé¬ couvertes dans
+des découvertes dans
-manière gé¬ nérale. Lorsque
+manière générale. Lorsque
-l’époque mémo¬ rable de
+l’époque mémorable de
-gouvernement cons¬ titutionnel en
+gouvernement constitutionnel en
-corps législa¬ tifs, qui
+corps législatifs, qui
-nos re¬ gard» sur
+nos regards sur
-qui ait conquis
+qui ont conquis
-doté l’An¬ gleterre de
+doté l’Angleterre de
-puissance. » L’histoire
+puissance. L’histoire
-se ma¬ nifester soudainement
+se manifester soudainement
-tout at¬ tache dans
+tout attache dans
-joutes pai¬ sibles de
+joutes paisibles de
-dont l’a¬ mélioration du
+dont l’amélioration du
-importante. * Tous
+importante. Tous
-roi Jcan-sans-terro à nigner la Cramlc-Charte, écrite
+roi Jean-sans-terre à signer la Grande-Charte, écrite
-PRÉLIMINAIRE. L’histoire
+PRÉLIMINAIRE. {{-|2}} L’histoire
-non seule¬ ment les
+non seulement les
-être in¬ diqués avec
+être indiqués avec
-créations imagi¬ naires. A ce double llambeau s’évanouissent
+créations imaginaires. À ce double flambeau s’évanouissent
-cette fan¬ tasmagorie devant
+cette fantasmagorie devant
-aujourd’hui quel¬ ques traces.
+aujourd’hui quelques traces.
-l’esprit hu¬ main et
+l’esprit humain et
-du per¬ fectionnement graduel
+du perfectionnement graduel
-pénètre jusqü’à l’origine
+pénètre jusqu’à l’origine
-peuple lui- même, il
+peuple lui-même, il
-rois une, nature
+rois une nature
-ne mar¬ que son
+ne marque son
-par rap¬ port à
+par rapport à
-les diffé* rens peuples
+les différens peuples
-à réglet définitivement
+à régler définitivement
-de beau¬ coup de savons.
+de beaucoup de savans.
-PRELIMINAIRE. u A venir
+PRÉLIMINAIRE 11 À venir
-base ver¬ moulue, cette
+base vermoulue, cette
-Colomb li¬ vrant l’Amérique
+Colomb livrant l’Amérique
-et dévoi¬ lant tout
+et dévoilant tout
-du do¬ maine de l’inconnu, leur porta peut-être
+du domaine de l’inconnu, {{erratum|leur porta|lui porta}} peut-être
-plus funeste.\t. La
+plus funeste. La
-la bar¬ barie universelle, ne s’était , pas
+la barbarie universelle, ne s’était, pas
-des es¬ prits. En
+des esprits. En
-l’inspira d’abqrd, et
+l’inspira d’abord, et
-et souf¬ frante, semble
+et souffrante, semble
-droits, l’his¬ toire change
+droits, l’histoire change
-se mo¬ difie quoique
+se modifie quoique
-des na¬ tions ont
+des nations ont
-et puis¬ sant que
+et puissant que
-la révo¬ lution batave,
+la révolution batave,
-des Etats-Unis d’Amérique,
+des États-Unis d’Amérique,
-lion po¬ pulaire sur
+lion populaire sur
-PRELIMINAIRE. 13
+PRÉLIMINAIRE. 13
-de 1’lustoire en
+de l’histoire en
-pas sՎ tonner si
+pas s’étonner si
-le sons «pie l’entendent,
+le sens que l’entendent,
-privilégiées rie l’ancien
+privilégiées de l’ancien
-comme disut .Napo¬ léon, adopte
+comme disait Napoléon, adopte
-ont commen¬ cé à
+ont commencé à
-l’autorité ab¬ solue contre
+l’autorité absolue contre
-Laurent \ alla donna
+Laurent Valla donna
-siècle. (îlarcanus, natif
+siècle. Glareanus, natif
-sur scs traces. “ La Suisse
+sur ses traces. « La Suisse
-cette gi¬ gantesque poésie
+cette gigantesque poésie
-des gla¬ ciers est
+des glaciers est
-il souille le doute.” 1 L’histoire
+il souffle le doute. » L’histoire
-critique. Erasme, Scaliger
+critique. Érasme, Scaliger
-d’autres I Michclet :
+d’autres Michelet :
-Nous nuirons ici le* don aéê» de ce «ayant et
+Nous suivons ici les données de ce savant et
-Le Fran¬ çais, Louis
+Le Français, Louis
-de des¬ truction ;
+de destruction ;
-Napolitain, Yico, parut
+Napolitain, Vico, parut
-la métaphy¬ sique de l’histoire ’ dans
+la métaphysique de l’histoire dans
-les tra¬ vaux de
+les travaux de
-de scs disciples.
+de ses disciples.
-profonds pen¬ seurs fut
+profonds penseurs fut
-la décou¬ verte du
+la découverte du
-et chanceli Son
+et chancel- Son
-PRELIMINAIRE. 15
+PRÉLIMINAIRE. 15
-est vraie II est con¬ solant pour
+est vraie. Il est consolant pour
-dernières ombrés du
+dernières ombres du
-la générali¬ sation du
+la généralisation du
-qui s’adres¬ saient toujours
+qui s’adressaient toujours
-Le Régé¬ nérateur-Dieu est
+Le Régénérateur-Dieu est
-une pré¬ férence trop
+une préférence trop
-être signifi¬ cative, les
+être significative, les
-infortunés, gé¬ missant dans
+infortunés, gémissant dans
-qui de¬ vaient renverser
+qui devaient renverser
-autre expli¬ que les
+autre explique les
-16 discours et
+16 DISCOURS et
-sur ta civilisation moderne. ’ C’est
+sur la civilisation moderne. C’est
-que P Amérique septentrionale
+que l’Amérique septentrionale
-peuplée d*Européens. (’ne nom ’die pliage se
+peuplée d’Européens. Une nouvelle phase se
-dans J’histoire du
+dans l’histoire du
-deuxième débordeineut «le population
+deuxième débordement de population
-de Père clireîiemie. Le premier lut, on
+de l’ère chrétienne. Le premier fut, on
-l’irruption d«*s barbares ipii précipita
+l’irruption des barbares qui précipita
-l’empire romain; le second Ait l’émigration
+l’empire romain ; le second fut l’émigration
-S’il cM vrai
+S’il est vrai
-le speetaele tant
+le spectacle tant
-vers hoir déclin,
+vers leur déclin,
-leur nais¬ sance, l’on
+leur naissance, l’on
-point scs regards
+point ses regards
-et mal¬ heureux qui
+et malheureux qui
-scène I l/onjtp .le Si.-HoiC’ît donna
+scène L’ordre de St.-Benoît donna
-par 1?*»r la vaste !<• premier eietnple du
+par l’esclavage le premier exemple du
-des moins lilne*. ( ‘i II’’ ijariiti’ inmiviitinu sera uni* des
+des mains libres. Cette grande invention sera une des
-de [’existence inod< me I Mu ni i.f r). (VI ordre
+de l’existence moderne (Michelet). Cet ordre
-fin de lie. sic» le servait dVilr a ceux
+fin du 5e siècle servait d’asile à ceux
-du giiiiVfin, UHiii liolh et Vendait-. Ce «oui les bénédictins qu> ont pnp. tue dan» leurs
+du gouvernement Goth et Vendale. Ce sont les bénédictins qui ont perpétué dans leurs
-de connaissance* qui reetaieotchcz les batbarss.
+de connaissances qui restaient chez les barbares.
-PRELIMINAIRE. 17
+PRÉLIMINAIRE. 17
-de différons points
+de différens points
-mystère, don¬ nait à
+mystère, donnait à
-tant d’espé¬ rance. L’épée
+tant d’espérance. L’épée
-émigrations. “ La
+émigrations. « La
-dans l’antiquité.” L’in¬ telligence et
+dans l’antiquité. » L’intelligence et
-des commeneeniens de
+des commencemens de
-de popu¬ lation vers
+de population vers
-a cher¬ ché à
+a cherché à
-la connais¬ sance intéresse
+la connaissance intéresse
-effet mécon¬ naître le
+effet méconnaître le
-du cou¬ rant sous-marin
+du courant sous-marin
-américaine. Cettb étudo est
+américaine. Cette étude est
-avenir. c
+avenir.
-le earactèrè de
+le caractère de
-et delà colonisation com¬ mencée et
+et de la colonisation commencée et
-influence toutepuissante. Entre
+influence toute-puissante. Entre
-influence, poür des
+influence, pour des
-des résul¬ tats beaucoup
+des résultats beaucoup
-plus du¬ rables que
+plus durables que
-de l’éta¬ blissement du
+de l’établissement du
-PRELIMINAIRE. 19 ait pied
+PRÉLIMINAIRE. 19 au pied
-de tribus- inconnues,
+de tribus inconnues,
-d’un em¬ pire dont
+d’un empire dont
-les souf¬ frances des
+les souffrances des
-baie d’Hudsoç jusqu’au
+baie d’Hudson jusqu’au
-la Nouvelle-Eeosse jusqu’aux
+la Nouvelle-Écosse jusqu’aux
-qui habi¬ taient les
+qui habitaient les
-les Etats du
+les États du
-des entre¬ prises et
+des entreprises et
-intérêt Ot de
+intérêt et de
-de eette colonie
+de cette colonie
-anglaise, etque caractérisent,
+anglaise, et que caractérisent,
-les Etat-Unis ; la se¬ conde, la
+les État-Unis ; la seconde, la
-conservation na¬ tionale. La diirérence des
+conservation nationale. La différence des
-deux éjioques militantes,
+deux époques militantes,
-deux point* de
+deux points de
-répudier publi¬ quement Jamais
+répudier publiquement Jamais
-non [dus, et
+non plus, et
-hommes gé¬ néreux. Si
+hommes généreux. Si
-la bra¬ voure des
+la bravoure des
-et géné¬ reuse émulation.
+et généreuse émulation.
-les Ktuart, descendus
+les Stuart, descendus
-PRELIMINAIRE 21
+PRÉLIMINAIRE. 21
-leurs compa¬ triotes leur
+leurs compatriotes leur
-sa dépen¬ dance coloniale,
+sa dépendance coloniale,
-regard parla métropole,
+regard par la métropole,
-surtout, pro¬ jetée en
+surtout, projetée en
-couvrir «l’un voile
+couvrir d’un voile
-menacés, tan¬ tôt ouvertement,
+menacés, tantôt ouvertement,
-par l’au¬ torité proconsulaire.
+par l’autorité proconsulaire.
-franchise électo¬ rale pour
+franchise électorale pour
-DISCOURS têger contre
+DISCOURS téger contre
-qu’on pour¬ rait se
+qu’on pourrait se
-se pré¬ sente aux
+se présente aux
-plus mena¬ çante que
+plus menaçante que
-qui Ont besoin
+qui ont besoin
-du lec¬ teur. Heureux
+du lecteur. Heureux
-et Pacte d’union
+et l’acte d’union
-la na¬ tionalité franco-canadienne
+la nationalité franco-canadienne
-nous eroyons à
+nous croyons à
-fatal, iné¬ vitable. Si
+fatal, inévitable. Si
-à cm pensées
+à ces pensées
-PRELIMINAIRE. 23
+PRÉLIMINAIRE. 23
-la rela¬ tion des
+la relation des
-homme d’espé¬ rance, l’on
+homme d’espérance, l’on
-mon pays ; l’on
+mon pays; l’on
-intérêt, calcu¬ ler sur
+intérêt, calculer sur
-son Mstoire. Sa
+son histoire. Sa
-couvrent l’Amé¬ rique, tantôt
+couvrent l’Amérique, tantôt
-retardé essentielle¬ ment sa marche 1 C’est
+retardé essentiellement sa marche ? C’est
-dont «on craint
+dont « on craint
-son ex¬ tension a
+son extension a
-ce chiffh s’est
+ce chiffre s’est
-le payss’e$t établi
+le pays s’est établi
-84 discours dans
+24 DISCOURS dans
-c’est “ cette
+c’est « cette
-qui main¬ tient l’unité
+qui maintient l’unité
-les obstacles.” La
+les obstacles. » La
-un auteur\ta survécu
+un auteur, a survécu
-immuables théo¬ craties de
+immuables théocraties de
-la Bagesse et n la
+la sagesse et à la
-des Ro¬ mains. Doué
+des Romains. Doué
-Amérique nient perdu,
+Amérique aient perdu,
-tout dé¬ montre qu’ils
+tout démontre qu’ils
-trait caracté¬ ristique de
+trait caractéristique de
-puissance éner¬ gique et
+puissance énergique et
-eux-mêmes, ’ M. MoII«fer : £k la puissance cl des
+eux-mêmes, M. Maillefer : De la puissance des
-de PiMtm Amirifaint.
+de l’Union Américaine
-PRELIMINAIRE 25
+PRÉLIMINAIRE. 25
-les EtatsUnis, et
+les États-Unis, et
-les capitula¬ tions qu’on
+les capitulations qu’on
-les sou¬ tient aussi
+les soutient aussi
-d’autres per¬ draient toute
+d’autres perdraient toute
-se déve. loppe d’autant
+se développe d’autant
-détruire. “ La
+détruire. « La
-fruit n
+fruit
-personne né peut
+personne ne peut
-le per¬ dre.” * Les
+le perdre. » Les
-persécution, d’escla¬ vage et
+persécution, d’esclavage et
-et violent* d’un
+et violente d’un
-peuple ci¬ vilisé,\tLes hommes
+peuple civilisé. Les hommes
-des a Usures de
+des affaires de
-Canadiens, dan» l’Amérique
+Canadiens, dans l’Amérique
-preuves «le la
+preuves de la
-tant d’occasioas. jLivrés aux
+tant d’occasions. Livrés aux
-leur si¬ tuation dut
+leur situation dut
-lutte sanglant# et
+lutte sanglante et
-avec inquiétudeDélaissés par
+avec inquiétude. Délaissés par
-plus riebe et la plnp éclairée
+plus riche et la plus éclairée
-en aban¬ donnant le
+en abandonnant le
-mis m instant
+mis un instant
-des populeuse# i Dr, la
+des populeuses De la
-(M. Fjmari).-?Rfvu« («•deux Mon«i«».\t’
+(M. Farrari). — Revue des deux Mondes.
-PRELIMINAIRE. provinces
+PRÉLIMINAIRE. 27 provinces
-avaient ré•tflté pendant
+avaient résisté pendant
-tant d’hon¬ neur,ils PC désespérèrent
+tant d’honneur, ils ne désespérèrent
-nouveau gouver¬ nement leurs
+nouveau gouvernement leurs
-par le» traités
+par les traités
-ils re¬ présentèrent avec
+ils représentèrent avec
-la dif¬ férence même
+la différence même
-qu’à ta cause
+qu’à la cause
-la révolu¬ tion américaine.
+la révolution américaine.
-des prédiction» que
+des prédictions que
-observe “(pie s’il
+observe « que s’il
-la GrandeBretagne d’anciens
+la Grande-Bretagne d’anciens
-la Nou¬ velle-Angleterre. Serait-ce
+la Nouvelle-Angleterre. Serait-ce
-paradoxe d’a¬ jouter, dit-il,
+paradoxe d’ajouter, dit-il,
-le con¬ tinent de
+le continent de
-principe dt franchise
+principe de franchise
-et amènent enfin
+et amènera enfin
-de colo¬ nies en
+de colonies en
-lui laisser; car
+lui laisser ; car
-expédition pré¬ parée dans
+expédition préparée dans
-sera exécu¬ tée contre
+sera exécutée contre
-avant mêmé qu’on
+avant même qu’on
-la Nouvelle-An¬ gleterre. ” La Crnnde-Ttretagne influencée
+la Nouvelle-Angleterre. » La Grande-Bretagne influencée
-ces rai¬ sons qui
+ces raisons qui
-été comparative¬ ment facile
+été comparativement facile
-Elle eut. bientôt
+Elle eut bientôt
-la promul¬ gation de
+la promulgation de
-anciennes colo¬ nies étaient
+anciennes colonies étaient
-PBKLIMIlUnue. 29
+PRÉLIMINAIRE. 29
-à con¬ quérir que
+à conquérir que
-de l’An¬ gleterre. Les
+de l’Angleterre. Les
-leurs ins¬ titutions et
+leurs institutions et
-maladroitement “ dé¬ claré injuste,
+maladroitement « déclaré injuste,
-américains, ” se ran¬ gèrent sous
+américains, » se rangèrent sous
-nouvelle mèrepatrie, qui
+nouvelle mère-patrie, qui
-que “ les
+que « les
-la jouis¬ sance de
+la jouissance de
-parlement britannique.’’ Si
+parlement britannique. » Si
-les événe¬ mens y
+les événemens y
-la Grande-Breta¬ gne dans
+la Grande-Bretagne dans
-comme définitive¬ ment perdue.
+comme définitivement perdue.
-y commit fort
+y connait fort
-peut l’inlérer de
+peut l’inférer de
-La Grande-Bre¬ tagne tient
+La Grande-Bretagne tient
-tyrannique, ce* belles
+tyrannique, ces belles
-vastes province* formeront,
+vastes provinces formeront,
-venu, une? nation
+venu, une nation
-et fidèle,: ou
+et fidèle, ou
-la puis¬ sante république
+la puissante république
-lui dis¬ puter l’empire
+lui disputer l’empire
-d’état métropor litains et
+d’état métropolitains et
-sont im> téressés à
+sont intéressés à
-ci-dessus, nous- avouai énoncé
+ci-dessus, nous avons énoncé
-nos vue* 1
+nos vues
-PRELIMINAIRE. 31
+PRÉLIMINAIRE. 31
-les Cana¬ diens dans
+les Canadiens dans
-des laits historiques
+des faits historiques
-CANADA. INTRODUCTION.
+CANADA. {{brn}} {{brn}} INTRODUCTION.
-PREMIER. DÉCOUVERTE
+PREMIER. {{brn}} {{brn}} DÉCOUVERTE
-L’AMÉRIQUE. 1492-1534. D* hfAMtHtnvt î a-t-elle
+L’AMÉRIQUE. {{brn}} 1492–1534. {{brn}} {{brn}} {{bloc smaller|De l’amérique ; a-t-elle
-des ancien»?—L’Atlantide. —
+des anciens ? — L’Atlantide. —
-des modernes.— Découverte» des
+des modernes. — Découvertes des
-Espagnols. (’liris(o]ilie Colomb
+Espagnols. — Christophe Colomb
-sa nais¬ sance, s.i vie
+sa naissance, sa vie
-; Ferdi¬ nand et Isabelle a qui il l’ail juut de
+; Ferdinand et Isabelle à qui il fait part de
-aux imle» par
+aux Indes par
-donnent trou bAtirnens.— Il découvre l’Ainériqud.— Son
+donnent trois bâtimens. — Il découvre l’Amérique. — Son
-lui tait à ja cour— Suite
+lui fait à la cour. — Suite
-ces découvertes.— Envoyé
+ces découvertes. — Envoyé
-les ferëpar Bovadilla.— Caractère de Colomb.— Continuation de» découvertes
+les fer par Bovadilla. — Caractère de Colomb. — Continuation des découvertes
-et dns Portugais.— Sébastien
+et des Portugais. — Sébastien
-Floride, Terreneuvo et le» côtes de La¬ brador pour
+Floride, Terreneuve et les côtes de Labrador pour
-VII d’Angletcrra.-— Verazzani, au enrvice de
+VII d’Angleterre. — Verazzani, au service de
-jusqu’à Terreneuve.— Les
+jusqu’à Terreneuve. — Les
-normands taisaient la
+normands faisaient la
-de Tcrreneuve depuis long¬ temps. : Les
+de Terreneuve depuis longtemps.}} Les
-divinisaient tdui ce
+divinisaient tout ce
-de E
+de
-Colomb eut été placé ù coté
+Colomb eût été placé à coté
-sont dites tant
+sont dues tant
-mystères cpii sommeillaient
+mystères qui sommeillaient
-un mil scrutateur
+un œil scrutateur
-entrevu, ù ce
+entrevu, à ce
-et pro¬ bablement en
+et probablement en
-plus an¬ ciennes encore,
+plus anciennes encore,
-ceux-ci. Le» traditions
+ceux-ci. Les traditions
-des co¬ lonne» d’Ilercule dan» l’Océan,
+des colonne d’Hercule dans l’Océan,
-les Phé¬ nicien» disent
+les Phéniciens disent
-qui parait fait
+qui paraît fait
-des Crées. Solon
+des Grecs. Solon
-en Egypte. Un prêfre de
+en Égypte. Un prêtre de
-lui dit: “ 11 y
+lui dit : « Il y
-civilisée. 11 y a long¬ temps que
+civilisée. Il y a longtemps que
-est laineux en Egypte par
+est fameux en Égypte par
-nos archives: c’est
+nos archives : c’est
-votre ville. . . C’est
+votre ville... C’est
-anciens, répri¬ mèrent une
+anciens, réprimèrent une
-mer envi¬ ronnait un
+mer environnait un
-situé visà-vis de
+situé vis-à-vis de
-jusqu’à l’Egypte, et
+jusqu’à l’Égypte, et
-Nous fdmes tous
+Nous fûmes tous
-la liber¬ té :
+la liberté :
-leurs Hottes contre les At¬ lantes et
+leurs flottes contre les Atlantes et
-de temps , après leur Ile fut
+de temps, après leur île fut
-86\thistoire y grande
+36 HISTOIRE grande
-ensemble dis¬ parut en
+ensemble disparut en
-clin d’œil.” Les
+clin d’œil. » Les
-rapportent qu’Bimileon vit
+rapportent qu’Himilcon vit
-L’an 35(3 de
+L’an 356 de
-mer incon¬ nue, où
+mer inconnue, où
-semblait ré¬ pondre de
+semblait répondre de
-tentation île s’y
+tentation de s’y
-à Car¬ tilage, le
+à Carthage, le
-de four découverte,
+de leur découverte,
-dans l’ouby, un
+dans l’oubli, un
-le vais¬ seau j et
+le vaisseau ; et
-l’île deuaeurèrent sans
+l’île demeurèrent sans
-est lu Nouveau-Monde. *\tThéophile.\tLa\tcoutume\tde\tla\tcupide\tCartilage éttitâa faite périr ainsi tou* Ceux qui
+est le Nouveau-Monde. Aristote, Théophraste. La coutume de la cupide Carthage était de faire périr ainsi tous ceux qui
-nuire 4 ne* intérêt» ou exciter le* soupçons
+nuire à ses intérêts ou exciter les soupçons
-Conseil <]«« dix
+Conseil des dix
-Venise. “ Cartilage, dit Montesquieu,avait un
+Venise. « Carthage, dit Montesquieu, avait un
-noyer tet» le* étranger* qui trsüquaieut «n Sardaigne
+noyer tous les étrangers qui trafiquaient en Sardaigne
-vers leeco» leMeed’Heicula.”
+vers les colonnes d’Hercule. »
-DU CASADA. m Ces
+DU CANADA. 37 Ces
-la consis¬ tance de
+la consistance de
-découvertes ar¬ chéologiques faites dans l’Àmériipie centrale
+découvertes archéologiques faites dans l’Amérique centrale
-del Kio et
+del Rio et
-des ha¬ bitai» de
+des habitans de
-en quoi temps
+en quel temps
-déluge. * Quoiqu’il
+déluge. Quoiqu’il
-peuple, l’Amcrique était en com¬ munication avec
+peuple, l’Amérique était en communication avec
-ruines majes¬ tueuses de Palenquo et
+ruines majestueuses de Palenque et
-Mitla, dan» les
+Mitla, dans les
-des pyra¬ mides, des
+des pyramides, des
-aussi «estes qu’imposans,
+aussi vastes qu’imposans,
-des bas-rcbcls co¬ lossaux, des hiéroglyphes, (Lv., témoignent
+des bas-reliefs colossaux, des hiéroglyphes, &c., témoignent
-degré «le civilisation. * Au
+degré de civilisation. Au
-il n’exé-tait plus
+il n’existait plus
-des Car¬ thaginois, «pii ne
+des Carthaginois, qui ne
-que «les forêts
+que des forêts
-ni «l’industrie. Tels
+ni d’industrie. Tels
-parmi Ici l Le bailli d’Eagel :—•£«ai sur
+parmi les Le bailli d’Engel : — Essai sur
-et cmmmt l’Amérique a-t~tlk été
+et comment l’Amérique a-t-elle été
-et » Diodore «le SicUa. Jlioani Uetùle,—i/wtoire du Àtkntts.
+et d’animaux ? Diodore de Sicile. Isoard Delisle. — Histoire des Atlantes.
-jusqu’au 15e. siècle. A cette
+jusqu’au 15e siècle. À cette
-de l’Eu¬ rope avaient
+de l’Europe avaient
-pas immédiate¬ ment en
+pas immédiatement en
-encore (pie la
+encore que la
-tombaient perpendiculaire¬ ment du
+tombaient perpendiculairement du
-inhabitable. L’imagina¬ tion se
+inhabitable. L’imagination se
-relations fa¬ buleuses, que
+relations fabuleuses, que
-en re¬ connaître la
+en reconnaître la
-les lieux-même.s. Malgré
+les lieux-mêmes. Malgré
-ces ré¬ gions des
+ces régions des
-géographiques qu’üs avaient
+géographiques qu’ils avaient
-du globe, i L’on
+du globe. L’on
-expéditions sup¬ posées des
+expéditions supposées des
-même. t Waitiington Irring:—Histoire de
+même. Washington Irving : — Histoire de
-DV CASADX. 39
+DU CANADA. 39
-étaient incon¬ nus dans
+étaient inconnus dans
-bords orien¬ taux de
+bords orientaux de
-l’ignorance, al¬ laient prendre
+l’ignorance, allaient prendre
-essor. I^e commerce
+essor. Le commerce
-les naviga¬ teurs au-delà
+les navigateurs au-delà
-le gé¬ nie inquiet
+le génie inquiet
-les hnhitans. Jean de llctliencourt, baron
+les hahitans. Jean de Bethencourt, baron
-les an¬ ciens qui
+les anciens qui
-Telle * La
+Telle La
-par l’Mande le
+par l’Islande le
-en 770.—Rtlalim <k P/e-
+en 770. — Relation de L’Islande.
-fut ln première
+fut la première
-sur ITkéan par
+sur l’Océan par
-à enhar¬ dir les
+à enhardir les
-Le Portugal» l’un
+Le Portugal, l’un
-devaient illus¬ trer l’esprit
+devaient illustrer l’esprit
-prince rt jamais
+prince à jamais
-annales dè la
+annales de la
-un che¬ min plus
+un chemin plus
-que ce¬ lui de
+que celui de
-S’il réus¬ sissait, lui,
+S’il réussissait, lui,
-l’Europe. Cetté idée était «ligne de
+l’Europe. Cette idée était digne de
-cap Uojador, pénétrèrent
+cap Bojador, pénétrèrent
-et explo¬ rèrent les côtes de. l’Afrique
+et explorèrent les côtes de l’Afrique
-cap Vert» entre le .Sénégal et
+cap Vert, entre le Sénégal et
-qu’ils décou¬
+qu’ils décou-
-Vello découv rit les des Açorcs à
+Vello découvrit les îles des Açores à
-et l’Amé¬ rique ;
+et l’Amérique ;
-de Gaina pût
+de Gama pût
-de BonneEspérance. Néanmoins
+de Bonne-Espérance. Néanmoins
-toute l’Europe.1 Le
+toute l’Europe. Le
-merveilleuses île leurs
+merveilleuses de leurs
-répandirent tkns tous
+répandirent dans tous
-nation, s’élancaient avec
+nation, s’élançaient avec
-en I 170,\t‘ Colomb,
+en 1470. Colomb,
-à l’his¬ toire du
+à l’histoire du
-vers I Hi-re r.i. * Son tilt Ferdinand i!i< que r’est un .Veillent fortuit qui l’a* mena 9 Lisbonne. A lu suite tl’mt en?,t ;ement avec des galélftt <i« Venise,
+vers Herrera. Son fils Ferdinand dit que c’est un accident fortuit qui l’amena à Lisbonne. À la suite d’un engagement avec des galères de Venise,
-de aoapere et
+de son père et
-ennemi purent leu, et
+ennemi prirent feu, et
-jeter » la
+jeter à la
-et atteint In ureUM’incnt le tivaçd qui
+et atteindre heureusement le rivage qui
-à plu» de dette lieue*. Hitlnirt de l’Amirol, eh. 5. r
+à plu » de deux lieues. Histoire de l’Amiral, ch. 5.
-42 HIST0IRÏ5 1435
+42 HISTOIRE 1435
-sont enve* loppées de
+sont enveloppées de
-parait né¬ anmoins q’u’il prit
+parait néanmoins qu’il prit
-Naples. > Fendant sa
+Naples. Pendant sa
-qui trai¬ taient de
+qui traitaient de
-les pre¬ miers plusieurs
+les premiers plusieurs
-la Gui¬ née, et
+la Guinée, et
-avec l Histoire de V Amiral (C. Colomb). Bossu
+avec Histoire de l’Amiral (C. Colomb). Bossi.
-43 piuajuurs savans
+43 plusieurs savans
-l’imagination s’ex¬ altait au
+l’imagination s’exaltait au
-droit àl’ouest. Ce
+droit à l’ouest. Ce
-de rai¬ sonnable, parce
+de raisonnable, parce
-de Portu¬ gal, l’on
+de Portugal, l’on
-du cé¬ lèbre Auzout.
+du célèbre Auzout.
-avec la. bous¬ sole qui
+avec la boussole qui
-une en¬ treprise dont
+une entreprise dont
-gloire inef¬ façable sur
+gloire ineffaçable sur
-de sol¬
+de sol-
-que l’igno¬ rance et
+que l’ignorance et
-subir de¬ vant les
+subir devant les
-Bible àla main,
+Bible à la main,
-erreur. Pres¬ que dans
+erreur. Presque dans
-Barthélemi, en¬ voyaient des
+Barthélemi, envoyaient des
-favorables. Ferdinand/et Isabelle
+favorables. Ferdinand et Isabelle
-quelques aven¬ turiers qui
+quelques aventuriers qui
-compas remar¬ quées alors
+compas remarquées alors
-BU CANABA. 45
+DU CANADA. 45
-nature chan¬ geaient à
+nature changeaient à
-poussaient dés cris
+poussaient des cris
-et allèrent’ même
+et allèrent même
-réussit aies maîtriser,
+réussit à les maîtriser,
-leur cou¬ rage. Il
+leur courage. Il
-distance dès bâtimens,
+distance des bâtimens,
-tout-à-coup là vue
+tout-à-coup la vue
-fut trans¬ porté “d’une vive
+fut transporté d’une vive
-levé, ’ on
+levé, on
-toutes lés chaloupes
+toutes les chaloupes
-mit ’ ses
+mit ses
-Espagnols tom¬ bèrent à
+Espagnols tombèrent à
-,f(i\thistoire désiraient
+46 HISTOIRE désiraient
-longtemps, lis plantèrent
+longtemps, Ils plantèrent
-prirent pos¬ session «lu j" ’ i non» de
+prirent possession du pays au nom de
-de C’astilie et
+de Castille et
-leur cos¬ tume, leurs
+leur costume, leurs
-des naturelsqui les
+des naturels qui les
-les (ils du soleil, ipii venaient
+les fils du soleil, qui venaient
-armes a l’eu des
+armes à feu des
-céleste. D’pn autre coté, si le» aborigènes
+céleste. D’un autre côté, si les aborigènes
-dans Tétonnement, les
+dans l’étonnement, les
-tout ec* qui
+tout ce qui
-l’Europe. Lu reste le limai était
+l’Europe. Du reste le climat était
-aucune manpie de
+aucune marque de
-îles Lucaycs, et
+îles Lucayes, et
-St. Dotninguo où
+St. Domingue où
-Indigènes taisaient usage
+Indigènes faisaient usage
-mais durit Pacqui»ition fut
+mais dont l’acquisition fut
-l’homme «pie toutes
+l’homme que toutes
-possession «le ces nouvelles complètes pour
+possession de ces nouvelles conquêtes pour
-les dillérontes peuplades
+les différentes peuplades
-St. Domingne, il se déter¬ mina à
+St. Domingue, il se détermina à
-mettrait prêterait secours contre
+mettrait {{erratum|prêterait secours|lui prêterait secours}} contre
-travaillèrent euxmémes, avec
+travaillèrent eux-mêmes, avec
-à éle¬ ver ce
+à élever ce
-petit na¬ vire, après
+petit navire, après
-de l’alos aux acclama¬ tions de
+de Palos aux acclamations de
-la na¬ tion, se
+la nation, se
-entre les¬ quels il
+entre lesquels il
-et im¬ posant, et
+et imposant, et
-fini, fisse jetèrent
+fini, ils se jetèrent
-leur en¬ treprise d’un
+leur entreprise d’un
-et so¬ lennel s’empara
+et solennel s’empara
-Les savans capables
+Les {{sic2|savans}} capables
-se féli¬ citèrent de
+se félicitèrent de
-le Nou¬ veau-Monde, ? dans
+le Nouveau Monde, dans
-découvrit pres¬ que toutes
+découvrit presque toutes
-continent méridio¬ nal, depuis
+continent méridional, depuis
-Honduras j usqu’au golfe dé Darien- Il -aborda également
+Honduras jusqu’au golfe de Darien. Il aborda également
-de laTerrer Ferme et explora; le goffe de Earjk. C’est
+de la Terre-Ferme et explora le golfe de Paria. C’est
-de ces-expéditions-qué François de Sovadilla, gouverneur de Sh-Bomingue, et énnemide Ckdomb, le ht arr êter et
+de ces expéditions que François de Bovadilla, gouverneur de St.-Domingue, et ennemi de Colomb, le fit arrêter et
-sa mort.\t; (Colomb était
+sa mort. Colomb était
-nez aqmlin, les
+nez aquilin, les
-rouge en¬ flammé. Il
+rouge enflammé. Il
-sa i Jlobentson. Herrera. * tL’un de 1498 à
+sa Robertson. Herrera. L’un de 1493 à
-le dorijier de
+le dernier de
-blancs. II avait
+blancs. Il avait
-d’autres voya¬ geurs, émules
+d’autres voyageurs, émules
-en 1600,1c lleuve des
+en 1600, le fleuve des
-Brésil. Cabrai en
+Brésil. Cabral en
-comme l’ob¬ serve Robertson,
+comme l’observe Robertson,
-l’aurait probaleinent indiquée
+l’aurait probablement indiquée
-Portugais èt des
+Portugais et des
-leur ima¬ gination ne
+leur imagination ne
-encore qu’a¬ vec eflroi. Sébastien
+encore qu’avec effroi. Sébastien
-Vénitien, ’• au ’ quelques auteurs prétendent «ju’il est né A Bristol
+Vénitien, au Quelques auteurs prétendent qu’il est né à Bristol
-la écrivit au m-uee d’Espagne,
+la lettre qu’il écrivit au nonce d’Espagne,
-qui dériileut la\t“ Quand m-m pere partit de Vénise pour
+qui décident la question : « Quand mon père partit de Venise pour
-Henri VU, roi
+Henri VII, roi
-et Labra¬ dor. 11 lut le
+et Labrador. Il fut le
-des Indra que l’on cherchait On
+des Indes que l’on cherchait. On
-pas en¬ core qu’elles
+pas encore qu’elles
-à part c’est
+à part, c’est
-nom à’Indes occidentales.
+nom d’Indes occidentales.
-une t’établir en Angleterre . . . il
+une s’établir en Angleterre... il
-fort jeun» alor».” Quant
+fort jeune alors. » Quant
-la date, de ton voyage
+la date de son voyage
-nombre d’ancien» écrivain» disent
+nombre d’anciens écrivains disent
-de 1507â 1516,
+de 1507 à 1516,
-Herrera, Lope/ de
+Herrera, Lope de
-Corneille Wylfliet, Antoine
+Corneille Wytfliet, Antoine
-R, Thome, &c. 1 Hackluil.\t.
+R, Thorne, &c. Hackluit.
-Brésil, te nom d’Amérique, qu» s’é¬ tendit petit
+Brésil, le nom d’Amérique, qui s’étendit petit
-le conti¬ nent Voici
+le continent. Voici
-cette appel¬ lation. Améric Vclpucc, de Florence, accom¬ pagna Alonzo de Ojcda dans
+cette appellation. Améric Velpuce, de Florence, accompagna Alonzo de Ojeda dans
-1499. Ilfitdeux ans
+1499. Il fit deux ans
-un antre voyage Bur le» côteê du Brésil, ét ensuite
+un autre voyage sur les côtes du Brésil, et ensuite
-tous tes Saints
+tous les Saints
-de Portugal, il publia A Strasbourg,
+de Portugal. Il publia à Strasbourg,
-et A St.-Diozen Lorraine doux ans
+et à St.-Diez en Lorraine deux ans
-la TcrrePernie en MUT, l’année même oïl Colomb-y aborda
+la Terre-Ferme en 1497, l’année même où Colomb y aborda
-première ibis. Presque tous tes autour», s’appuyant
+première fois. Presque tous les auteurs, s’appuyant
-des docrmiens contem¬ porains, regardent
+des documens contemporains, regardent
-lettre nu Prince
+lettre au Prince
-de aventures particulièrement dams le voya¬ ge qu’il
+de ses aventures particulièrement dans le voyage qu’il
-avec Ojnda. ’ Néanmoins
+avec Ojeda. Néanmoins
-ses doux relations
+ses deux relations
-seules ren¬ dues publiques sur te Nouveau-Monde,
+seules rendues publiques sur le Nouveau-Monde,
-ensuite con¬ sacré par
+ensuite consacré par
-après te voyage
+après le voyage
-paraît * Trnutisnatîrs Lu 9 h- protv-H Li tiîs <ïo Cntomb avec îe roi 150$.\tAl,\tNandwx de Carvi’jal, Hcrrftra,
+paraît Témoignages dans le procès du fils de Colomb avec le roi, 1508. Las Cases, Al Sanchez de Carvajal, Herrera.
-1HJ CANADA. 53 <jue te* côtes de Terrcneuvc ci de Labrador forent visitées
+DU CANADA. 53 que les côtes de Terreneuve et de Labrador furent visitées
-les Nor¬ mands faisant
+les Normands faisant
-la pèche de
+la pêche de
-de Terrcneuvc et
+de Terreneuve et
-dans dos mémoires, qu’un habi¬ tant de Moniteur, nommé
+dans des mémoires, qu’un habitant de Honfleur, nommé
-avait tra¬ cé une
+avait tracé une
-du golle St.-Laurent en 15tK>. L’on
+du golfe St.-Laurent en 1506. L’on
-se deman¬ der comment
+se demander comment
-en possession» sirairftanément cé si
+en possession simultanément et si
-d’industrie. II semble
+d’industrie. Il semble
-cette pèche plus
+cette pêche plus
-pour acqué¬ rir l’étendue
+pour acquérir l’étendue
-déjà. L’est ce
+déjà. C’est ce
-que tes navigateurs
+que les navigateurs
-connaissaient tes parages
+connaissaient les parages
-ouvrage estimé.—,{ V. appendice A,). Il
+ouvrage estimé. — (V. appendice A). Il
-Sébastien Cahot visita Terreneuve, tes naturels
+Sébastien Cabot visita Terreneuve, les naturels
-vit suç le rivage ten dirent
+vit sur le rivage lui dirent
-cette Ile se nommait Mafûlkos du
+cette île se nommait Baccalleos du
-mais bas¬ que, est
+mais basque, est
-cette tangue. Nous
+cette langue. Nous
-raisonnables. Cejwindant, malgré
+raisonnables. Cependant, malgré
-la F rance avait
+la France avait
-secret. Néan¬ moins, en
+secret. Néanmoins, en
-le NouveauMonde afin
+le Nouveau-Monde afin
-IHS CANADA. ■V) charges
+DU CANADA. 55 charges
-peuples, l’empê¬ chèrent d’envoyer
+peuples, l’empêchèrent d’envoyer
-le Nou¬ veau-Monde, soit
+le Nouveau-Monde, soit
-homme «l’état «pie guerrier, avait néan¬ moins des
+homme d’état que guerrier, avait néanmoins des
-celles «pii distinguent
+celles qui distinguent
-sa couronne; et
+sa couronne ; et
-soutenait, contreCharlesQuint, dont
+soutenait, contre Charles-Quint, dont
-vastes Etats menaçaient l’indépemlance de
+vastes États menaçaient l’indépendance de
-vue l’Amérique, Il
+vue l’Amérique. Il
-navigation, comme** il
+navigation, comme il
-des établissemeus si
+des établissemens si
-quatre vais¬ seaux, en
+quatre vaisseaux, en
-un, k Normande,
+un, la Normande,
-et cnntinua seul sa roule avec
+et continua seul sa route avec
-Dauphine, a vau t. à Ixml m Hommes «l’équipage. Après 60 jour» dki traversée, il atteigtiit une
+Dauphine, ayant à bord 50 Hommes d’équipage. Après 60 jours de traversée, il atteignit une
-élevée t{UTil côtoya
+élevée qu’il côtoya
-en «« dirigeant
+en se dirigeant
-point d** havre,
+point de havre,
-de l»rd, et
+de bord, et
-l’ancre exa pleine
+l’ancre en pleine
-par les34 degré» de latitude nord,ouàpeu prés¬ ides Indigènes,
+par les 34 degrés de latitude nord, ou à peu près. Les Indigènes,
-San Salvador » accoururent
+San Salvador, accoururent
-manifestèrent, À la
+manifestèrent, à la
-des Eurojiéens et
+des Européens et
-vaisseau, autaa£ le surprise
+vaisseau, autant de surprise
-Il croissaitdarae» leur
+Il croissait dans leur
-d’une grand o hauteur,
+d’une grande hauteur,
-sortes d’ar* brea inconnus
+sortes d’arbres inconnus
-Europe, <jui répandaient nu doux
+Europe, qui répandaient un doux
-mer. J>êploynnt «le nouveau
+mer. Déployant de nouveau
-le naviga¬ teur frattçu» s’éleva
+le navigateur français s’éleva
-jusqu’aux terre*» découvertes, dit-i, au
+jusqu’aux terres découvertes, dit-il, au
-les Bro tans, mus io 60e degré
+les Bretons, sous le 50e degré
-latitude. * Le
+latitude. Le
-en Franue, qu’il
+en France, qu’il
-ordre des préparer
+ordre de préparer
-Ce célèbrsa et
+Ce célèbre et
-suivant Perdras 1 Ciiiiuievoix ci l’Kicarbnt »e j’ftccordcot pus «ur i’utandu o ii<‘ p.n« cùloyéo pu Vetaxxuai ; mm»»» relation
+suivant l’ordre Charlevoix et l’Escarbot ne s’accordent pas sur l’étendue de pays côtoyée par Verrazani ; mais sa relation
-ce sembler> Mitez riait* : la Kloridc «U Tem-ucuve «ont les Jeux points exttémeâ Je su i i iiiic.\t.\t,
+ce semble, assez claire : la Floride et Terreneuve sont les deux points extrêmes de sa course.
-entendu parier de
+entendu parler de
-expédition inter¬ rompit le
+expédition interrompit le
-d’aller profi¬ ter des
+d’aller profiter des
-que com¬ merçante, l’on
+que commerçante, l’on
-: “ Des
+: « Des
-Indes. M L’autorité
+Indes. « L’autorité
-pas formelle¬ ment contestée.
+pas formellement contestée.
-on l’éiuidait. Le
+on l’éludait. Le
-la mo¬ narchie, se
+la monarchie, se
-du gouverneH
+du gouverne-
-se Craignait, on
+se craignait, on
-non d» bien
+non du bien
-de l’a#* Süjettir.” François
+de l’assujettir. » François
-eurent lô moins
+eurent le moins
-dissensions intérieur€» à
+dissensions intérieures à
-émeutes popu*laires au
+émeutes populaires au
-sans se» guerres
+sans ses guerres
-Charles-Quint, dan» lesquelles
+Charles-Quint, dans lesquelles
-profondément engagfe A l’époque
+profondément engagé. À l’époque
-de Yerazzani pour sOn troisième
+de Verazzani pour son troisième
-le fort, de
+le fort de
-cette «a&ipédition, jusqu’au
+cette expédition, jusqu’au
-CANADA. wjyyyi^»<y»»wvywwsywi^ywvwwvvwww.vvvvvw> CHAPITRE II. DÉCOUVERTE
+CANADA. 59 {{brn}} CHAPITRE II. {{brn}} {{brn}} DÉCOUVERTE
-CANADA. 1534-1543, Pxii i)Ë Cambrai.— Projet d’établisséirieht éh Ataêfîque.— Jâcquus (Cartier esjtmomtn.é pour
+CANADA. {{brn}} 1534–1543. {{brn}} {{brn}} {{bloc smaller|Paix de Cambrai. — Projet d’établissement en Amérique. — Jacques Cartier est nommé pour
-la Ire, eKpéftifjpnî il qxplpre le
+la 1{{re}} expédition ; il explore le
-en France.— Second Wyage de Jacques Cartiér ;
+en France. — Second voyage de Jacques Cartier ;
-fleuve St.-Laurent.— tyadacow (Québec)-— Beautés
+fleuve St.-Laurent. — Stadaconé (Québec). — Beautés
-du pays.-— HocJielqgn (Montréal).— Cartier
+du pays. — Hochelaga (Montréal). — Cartier
-St. Charles.— Le’ ëoAut parmi
+St. Charles. — Le scorbut parmi
-meurt 36.—Départ de (CSswttéà ppu,r la Françe.— La
+meurt 26. — Départ de Cartier pour la France. — La
-les expéditiqns en Atilériqüe.— Rdberval estnommé gbuveméttf du Canàîdÿ àprév tol^sspiaealt de langix.— Troisième
+les expéditions en Amérique. — Roberval est nommé gouverneur du Canada au rétablissement de la paix. — Troisième
-Jacques Cartier^ ü rèmonte le
+Jacques Cartier ; il remonte le
-au Cap-Rouge.— Il
+au Cap-Rouge. — Il
-à Terreneuvé Jtpb,ereal qui .allait au
+à Terreneuve Roberval qui allait au
-de suivre,— RoberVàl Âù Câp-Rèugë ;
+de suivre. — Roberval au Cap-Rouge ;
-passe l’hiver.—Maladie qui qmpqirte’ 60 personnes,— Cartier
+passe l’hiver. — Maladie qui emporte 50 personnes. — Cartier
-pour Je, rgiaenfli en
+pour le ramener en
-avec l’empereur.— Tç ttWté dè €ambrai avait
+avec l’empereur. —}} {{erratum|La traité|Le traité}} de Cambrai avait
-paix ùla Ifcaaèe* Philippe
+paix à la France. Philippe
-du feÿf sumçy Voyant le succès dos Portugais ,et. des pfepagiftols dans
+du royaume, voyant le succès des Portugais et des Espagnols dans
-et méri? dioriale* où
+et méridionale, où
-d’immenses paysA leur domination, aveç autant
+d’immenses pays à leur domination, avec autant
-facilité peu
+facilité qu’à peu
-de reprend?# jes desseins su? le Nouveau-Monde, d’oti d ppjprah tirer
+de reprendre ses desseins sur le Nouveau-Monde, d’où il pourrait tirer
-grandes riches^.
+grandes richesses.
-avait sûr les
+avait sur les
-des entre¬ prises lointaines,
+des entreprises lointaines,
-habile navi¬ gateur de St-Malo, pour
+habile navigateur de St.-Malo, pour
-à exécu¬ tion. Lorsque
+à exécution. Lorsque
-François I, quand
+François {{rom-maj|I|1}}, quand
-prétentions, iis partagent tranquil¬ lement entre, eux toute VAmérique sans
+prétentions, ils partagent tranquillement entre eux toute l’Amérique sans
-que fy prenne
+que j’y prenne
-Je vou¬ drais bien
+Je voudrais bien
-de St-Malo dans
+de St.-Malo dans
-de 1 .*534, avec deux bàtimens de
+de 1534, avec deux bâtimens de
-golfe St.Laurent. Il
+golfe St.-Laurent. Il
-côtes dé cette
+côtes de cette
-exploration. • Dans
+exploration. Dans
-aucune dé¬ couverte importante,
+aucune découverte importante,
-terre si¬ tuée probablement
+terre située probablement
-sans fVüit, puisqu’elle
+sans fruit, puisqu’elle
-qu’il èmmèna en
+qu’il emmena en
-de ce. fleuve
+de ce fleuve
-son se¬ cond voyage
+son second voyage
-la Vérification de
+la vérification de
-les con’ Comme
+les con- Comme
-cap do Mqntmorenci, etc.
+cap de Montmorenci, etc.
-au Ca¬ nada entre
+au Canada entre
-Cartier, im¬ primés ù Québec,
+Cartier, imprimés à Québec,
-Société litté¬ raire et
+Société littéraire et
-mer. j Cependant
+mer. Cependant
-d’utiles dé¬ fenseurs. A Philippe
+d’utiles défenseurs. À Philippe
-Mailleraie, viceamiral, qui
+Mailleraie, vice-amiral, qui
-actifs par¬ tisans, et
+actifs partisans, et
-bons équi¬ pages. Suivant
+bons équipages. Suivant
-grande en¬ treprise, Cartier
+grande entreprise, Cartier
-rendirent m corps à rJa; cathédrale de St,rMa!p, où^uprès i “ Il
+rendirent en corps à la cathédrale de St.-Malo, où, après « Il
-30 lieue», et
+30 lieues, et
-à Canada; et
+à Canada ; et
-par batéaüx. Et voyant leüf dire,
+par bateaux. Et voyant leur dire,
-avoir vtt le reste ” des
+avoir vu le reste » des
-Second -voyage de Car* tier.
+Second voyage de Cartier.
-et com¬ munié très-dévotement,
+et communié très-dévotement,
-des provi¬ sions pour
+des provisions pour
-vent fa¬ vorable dans
+vent favorable dans
-se com¬ posait de
+se composait de
-120 ton¬ neaux, sur
+120 tonneaux, sur
-de l’Emérillon, commandés,
+de l’Émérillon, commandés,
-par Guil¬ laume Le
+par Guillaume Le
-fut tengüe^fe petite
+fut longue, la petite
-par tes vente. Cartier
+par les vents. Cartier
-autres bâtiraens que lit jours après. ï Le -capitaine français
+autres bâtimens que 19 jours après. Le capitaine français
-par te nord
+par le nord
-Il ■s’arrêta quelque
+Il s’arrêta quelque
-suppose êifre l’embouchure
+suppose être l’embouchure
-Jean, età laquelle
+Jean, et à laquelle
-St.-Laurent, apeltetion qui
+St.-Laurent, apellation qui
-et ma golfe
+et au golfe
-avait ra¬ menés avec
+avait ramenés avec
-île agré¬ ablement située
+île agréablement située
-trois provinces.: Le
+trois provinces. Le
-Stadaconé (Qué¬ bec), commençait
+Stadaconé (Québec), commençait
-les Indi¬ gènes à
+les Indigènes à
-origine européenne L’on
+origine européenne. L’on
-vit bien¬ tôt s’approcher
+vit bientôt s’approcher
-de nom¬ breux canots
+de nombreux canots
-lendemain, VAgouhanna, ou
+lendemain, l’Agouhanna, ou
-des autres; Avant dé partir
+des autres ; Avant de partir
-la per¬ mission de
+la permission de
-marques dè respect
+marques de respect
-ces peuples.\t•. Cependant,
+ces peuples. Cependant,
-monter ■ses vaisseaux
+monter ses vaisseaux
-rivière Sti-Charles, nom¬ mée par lui, Ste.-Croixjsous la bourgade-dfe Siadacotté qui
+rivière St.-Charles, nommée par lui, Ste.-Croix, sous la bourgade de Stadaconé qui
-endroit dü St.-Laurent
+endroit du St.-Laurent
-à s.on f embouchure, quatre îvingt dix millesj^es uangers de ses nom¬ breux écueils
+à son embouchure, quatre vingt dix milles, les dangers de ses nombreux écueils
-cette tris¬ tesse. Les
+cette tristesse. Les
-escarpées qui. le
+escarpées qui le
-cent lieües ;
+cent lieues ;
-montagnes côdvertesdé sapin noir* qui ressèr-
+montagnes couvertes de sapin noir, qui resser-
-renta& nord
+66 HISTOIRE rent au nord
-sud la; vallée qu’il deseend ef, dont
+sud la vallée qu’il descend et dont
-tout 1# fond; les, îles ausri nombreuses
+tout le fond ; les îles aussi nombreuses
-aux marins.,; et
+aux marins, et
-augmente à, mesure
+augmente à mesure
-des obstar des qu’il a rpmpus et
+des obstacles qu’il a rompus et
-la n^er* saisissent l’imagina? tien du
+la mer saisissent l’imagination du
-pour la, pre¬ mière fois
+pour la première fois
-par k sqlitude profonde
+par la solitude profonde
-Québec lascèneebnnge. Autant la nar turc est
+Québec la scène change. Autant la nature est
-et pittoresque,, sans cesser dé conserver
+et pittoresque, sans cesser de conserver
-de grandeur,. A peine
+de grandeur. À peine
-écrit suy; l’Amérique, britannique, auf jourd’lmi.que,|%in^ndeda?éï^§8fen avépam-’ dfepartout sur,c#té sçènel’arfe Je .mouvement et
+écrit sur l’Amérique britannique, aujourd’hui que la main de la civilisation a répandu partout sur cette scène l’art, le mouvement et
-vie. •\t.\t.\t•\t’\t.\t;\t.\t“ Kn remoatautfle fleuve,
+vie. « En remontant le fleuve,
-M. McGrog©r, le
+M. McGregor, le
-moment Où4 éSt presqu’en
+moment où il est presqu’en
-avec l’extrémité, supéjriéure ded’île d’Qrléan^et la
+avec l’extrémité supérieure de l’île d’Orléans et la
-de Léyy. Alors
+de Lévy. Alors
-qui l’en¬ vironnent lui
+qui l’environnent lui
-à coup Le
+à coup. Le
-et vas.te tableau qui s’ofire à
+et vaste tableau qui s’offre à
-d’une mamère siirrésistiblequ^est *m
+d’une manière si irrésistible qu’il est rare
-que eeûx qui
+que ceux qui
-oublient là majesté le cette seènè et
+oublient la majesté de cette scène et
-qu’ils èn ont
+qu’ils en ont
-hauteur, côuronné d’une citadelle imprena¬ ble (le
+hauteur, couronné d’une citadelle imprenable (le
-du Nouveau-Mondé) et éntouré de
+du Nouveau-Monde) et entouré de
-lesquelles flotté tous
+lesquelles flotte tous
-les clo¬ chers des
+les clochers des
-couverture eii fer
+couverture en fer
-soleil la
+soleil ; la
-de soli¬ des contreforts
+de solides contreforts
-du préci¬ pice ;
+du précipice ;
-se près-: sent dans
+se pressent dans
-le nombré de
+le nombre de
-couvrent M éade,. ou gisent lfe long dei quàis tes bateauX-à-vapeuf qui sillonnent les peirt dans
+couvrent la rade, ou gisent le long des quais ; les bateaux-à-vapeur qui sillonnent le port dans
-; dès multitudes d’embàtcatiofls de
+; des multitudes d’embarcations de
-vaisseaux eft construction,
+vaisseaux en construction,
-ondes ;; la
+ondes ; la
-se pré¬ cipité écumante
+se précipite écumante
-de . 220 pieds dms te Sl^Murent ; les églisës* les maisons, lès; champs
+de 220 pieds dans le St.-Laurent ; les églises, les maisons, les champs
-de Beaüport et de Charles-’ bbtftgdetrièfe lesquéls s’élèvent
+de Beauport et de Charles-bourg derrière lesquels s’élèvent
-montagnes qtd‘blfdefitl’horison ;
+montagnes qui bordent l’horison ;
-escarpée etlès clb*-; chëi«e: dé vilMge de St.^Josèphv et
+escarpée et les clochers du village de St.-Joseph, et
-pied leès tèhtêsi ët les canots d’êcorce éparpillés sur leb rivage’; d’immenses radeaux dé bois descendante sUV lé rïoble fleuve
+pied les tentes et les canots d’écorce éparpillés sur le rivage ; d’immenses radeaux de bois descendant sur le noble fleuve
-forêts des:®uteotîais;: tout cdè péutdénner une
+forêts des Outaouais ; tout cela peut donner une
-du pano¬
+du pano-
-68 RlfrOIBK rama
+68 HISTOIRE rama
-le SL-Laurent, lorsqu’il
+le St.-Laurent, lorsqu’il
-pour fo première
+pour la première
-l’empire britan¬ nique dans
+l’empire britannique dans
-du nord,” S’il
+du nord, » S’il
-de .sortir du tom¬ beau et
+de sortir du tombeau et
-hordes bar¬ bares et
+hordes barbares et
-la civi¬ lisation européenne,
+la civilisation européenne,
-dangereuses naviga¬ tions. Impatient
+dangereuses navigations. Impatient
-29 septem¬ bre avec
+29 septembre avec
-aujourd’hui Mont¬ réal.\t-\t.\t:\t’\t’\tV;\t: À
+aujourd’hui Montréal. À
-de en suite,
+de sa suite,
-dans k bourgade
+dans la bourgade
-d’une citiquantaine de
+d’une cinquantaine de
-se te¬ nait habituellement,
+se tenait habituellement,
-aussi l’or¬ dinaire. La
+aussi l’ordinaire. La
-circulaire tic palissades,
+circulaire de palissades,
-et au dessus de
+et au-dessus de
-étaient dépo¬ sés pour
+étaient déposés pour
-la bour¬ gade se
+la bourgade se
-Sauvages s’ac¬ croupirent autour
+Sauvages s’accroupirent autour
-étrangers. L’ogouhanna arriva
+étrangers. L’agouhanna arriva
-de cert fut
+de cerf fut
-dessus. 11 paraissait Agé d’environ
+dessus. Il paraissait âgé d’environ
-de four¬ rure ceignait
+de fourrure ceignait
-il ex¬ prima par
+il exprima par
-alors lé bandeau
+alors le bandeau
-de bV. Du
+de là. Du
-découvrit uft vaste
+découvrit un vaste
-côtés juSqU’OÙ l’teil peut
+côtés jusqu’où l’œil peut
-où ritorison est !>orn6 dans
+où l’horison est borné dans
-St.-Laurent, ** grand,
+St.-Laurent, « grand,
-et spacieux,” s’élèvent
+et spacieux, » s’élèvent
-la di¬ rection que
+la direction que
-le tleuve qui
+le fleuve qui
-est inter¬ rompue par
+est interrompue par
-pays lu» parut
+pays lui parut
-cuivre. ! Enchanté
+cuivre. Enchanté
-qu’on # du
+qu’on a du
-cette montagnes Cartiêt la nottma Mont-Royal.\t.
+cette montagne, Cartier la nomma Mont-Royal.
-des Sau¬ vages, il
+des Sauvages, il
-Il s’oc¬ cupa ensuite
+Il s’occupa ensuite
-à puiser dans
+à passer dans
-pour ar¬ rêter cette
+pour arrêter cette
-peu con¬ nue. La
+peu connue. La
-devint déplo¬ rable. Dans
+devint déplorable. Dans
-le coura¬ ge de
+le courage de
-plus hautç que
+plus haute que
-six peffconnes succombèrent jusqu’au mois, d’a¬ vril î et
+six personnes succombèrent jusqu’au mois d’avril ; et
-lui indîqua un
+lui indiqua un
-guérit complètement non
+guérit complétement non
-simples scor¬ butiques, mais
+simples scorbutiques, mais
-peut-être au¬ tant que
+peut-être autant que
-naturels faute, d’hommes
+naturels faute d’hommes
-la manœuvre, 1 commença à
+la manœuvre,commença à
-les présen¬ ter au
+les présenter au
-nombre des¬ * En
+nombre des- En
-ruisseau St.Michel qui
+ruisseau St.-Michel qui
-St.-Charles jà l’endroit, ou ; à
+St.-Charles à l’endroit, ou à
-Plusieurs per¬ sonnes instruites
+Plusieurs personnes instruites
-débris sont’ ceux
+débris sont ceux
-la Petites Hermine, d’autant
+la Petite-Hermine, d’autant
-de ce» restes.
+de ces restes.
-littéraire ethistorique dé cette
+littéraire et historique de cette
-croire, d’après’l’opinion de construçteurs de
+croire, d’après l’opinion de constructeurs de
-qui ont. fait
+qui ont fait
-lieux, qup le vaisseau en, question
+lieux, que le vaisseau en question
-d’une dpiniôn contraire.
+d’une opinion contraire.
-mois 1844,qui contient
+mois 1844, qui contient
-lue parM. A.
+lue par M. A.
-mérite toutePattention de» archéologues.
+mérite toute l’attention des archéologues.
-ses Etats, que
+ses États, que
-une trêve qui
+une trève qui
-1540 qu’on plus de
+1540 qu’on<ref follow =p73>plus de
-dit “ sur
+dit « sur
-de bronze”, l’on
+de bronze », l’on
-son pom à
+son nom à
-la ri¬ vière St.-Chailes. ’\t’\t■\t’\t•-\t-\t’
+la rivière St.-Charles.</ref>
-74 HISTOtRK s’occupa
+74 HISTOIRE s’occupa
-du cé¬ lèbre navigateur
+du célèbre navigateur
-a des ennemis acharnés
+a {{erratum|des ennemis|ses ennemis}} acharnés
-dernière expédi¬ tion réveilla
+dernière expédition réveilla
-par Cartier; son
+par Cartier ; son
-et «l’argent. Ces
+et d’argent. Ces
-bien d’au¬ tres encore
+bien d’autres encore
-impression défavora¬ ble dans
+impression défavorable dans
-des co¬ lonies repoussèrent
+des colonies repoussèrent
-progrès l’emjjorta pour le mo¬ ment. Dan» ce
+progrès l’emporta pour le moment. Dans ce
-de RobervaJ, que
+de Roberval, que
-de Vitncu. Ce
+de Vimcu. Ce
-de l’éscadre qui
+de l’escadre qui
-un établisse¬ ment, La
+un établissement. La
-cependant lé départ
+cependant le départ
-vainement àTerreneuve le
+vainement à Terreneuve le
-dans l’embouehure de
+dans l’embouchure de
-le tieuve très
+le fleuve très
-de Beau¬ pré, de
+de Beaupré, de
-du SaultSL-Louis. L’hiver
+du Sault-St.-Louis. L’hiver
-ne pa¬ rurent point
+ne parurent point
-et phi-
+et plu-
-de Terrcneuve ;
+de Terreneuve ;
-point retour¬ ner sur
+point retourner sur
-au Cap-Kouge que
+au Cap-Rouge que
-lieu CharlesbourgRoyal, celui-ci
+lieu Charlesbourg-Royal, celui-ci
-Indigènes. ‘ Dans l’au¬ tomne, il
+Indigènes. Dans l’automne, il
-son débarque¬ ment et
+son débarquement et
-suivante. ’ — “ Le
+suivante. — « Le
-(Québec tans doute),
+(Québec sans doute),
-à Voir, et
+à voir, et
-sur uné haute montagne, dan* lequel
+sur une haute montagne, dans lequel
-tour, «t une
+tour, et une
-chambres d’offlee, de* celliers
+chambres d’office, de celliers
-proche d’iceuv il
+proche d’iceux il
-un poèle pour
+un poêle pour
-situé surit grande
+situé sur la grande
-appelée Franre-Priinc par M. da Roberval. 11 y
+appelée France-Prime par M. de Roberval. Il y
-rivière. Dan* ces
+rivière. Dans ces
-logés le* gens du commun.” Voyage
+logés les gens du commun. » Voyage
-UU CANADA.
+DU CANADA.
-Le prin¬ temps seul
+Le printemps seul
-effrayante mor¬ talité. Dans
+effrayante mortalité. Dans
-découverte, ü nous
+découverte, il nous
-au mo¬ ment où
+au moment où
-qu’il deman¬ dait, chargea,
+qu’il demandait, chargea,
-France, < où
+France, où
-la Picar¬ * On
+la Picar- On
-doute ee quatrième voyaga du
+doute ce quatrième voyage du
-de St** Maîn, auquel
+de St.-Malo, auquel
-de vue, Mais
+de vue. Mais
-lutte, pour¬ raient lui
+lutte, pourraient lui
-essai décolonisation fait
+essai de colonisation fait
-l’Amérique septentrio¬ nale il
+l’Amérique septentrionale il
-l’on ex¬ cepte toutefois
+l’on excepte toutefois
-amena l’a¬ bandon du
+amena l’abandon du
-leurs posssessions d’outre-mer.
+leurs possessions d’outre-mer.
-Rien ’n’indique néanmoins
+Rien n’indique néanmoins
-moment d’a¬ voir des rapports avèc l’Amérique.
+moment d’avoir des rapports avec l’Amérique.
-ses nement:“Le roi
+ses ne- ment : « Le roi
-moyen d’envoyer, nouveau-.raffaichissement de
+moyen d’envoyer nouveau rafraîchissement de
-pays capiblede les nourrir. . . et
+pays capable de les nourrir... et
-pour servi;- le Çoi par
+pour servir le Roi par
-: caryé ■trovm&jmh compte
+: car je trouve par le compte
-avoir fRoverval) demeuré
+avoir (Roverval) demeuré
-sept mois.” Histoire
+sept mois.» Histoire
-par Lescârbot (1618).
+par Lescarbot (1618).
-qui concerne; la
+qui concerne ; la
-vivres :—« Roberval ren¬ voya en
+vivres : — « Roberval renvoya en
-deux navires.. .afin de
+deux navires... afin de
-autres fourni¬ tures ainsi
+autres fournitures ainsi
-au roi”.
+au roi » .
-encore long¬ temps la
+encore longtemps la
-son cou¬ rage. Aucun
+son courage. Aucun
-du NouveauMonde. ,En s’aventurant
+du Nouveau-Monde. En s’aventurant
-climat rigou¬ reux du
+climat rigoureux du
-fluviales inter¬ rompues durant
+fluviales interrompues durant
-; eh hiver¬ nant deux
+; en hivernant deux
-de voya¬ geurs qui
+de voyageurs qui
-de l’Amé¬ rique du
+de l’Amérique du
-Le St.’-Laurent qu’il
+Le St.-Laurent qu’il
-conduisit suc¬ cessivement dans
+conduisit successivement dans
-mer Paci¬ fique. Pour
+mer Pacifique. Pour
-France. » Mais
+France. Mais
-déposée dan» les
+déposée dans les
-81 CHAPITRE III. ABANDON
+81 {{brn}} CHAPITRE III. {{brn}} {{brn}} ABANDON
-CANADA. 1543-1603. Roberval part
+CANADA. {{brn}} 1543–1603. {{brn}} {{brn}} {{bloc smaller|Roberval part
-qui Raccompagnent.—M. Villegagnon
+qui l’accompagnent. — M. Villegagnon
-Brésil la
+Brésil ; la
-leur ruine.—Fondation de là Caroline
+leur ruine. — Fondation de la Caroline
-la Floride.—Massacre des
+la Floride. — Massacre des
-demander satisfac¬ tion.—De Gourgues les venge.—Pendant longtemps
+demander satisfaction. — De Gourgues les venge. — Pendant longtemps
-aux colonies.—Observations à cet égard.—Les troubles
+aux colonies. — Observations à cet égard. — Les troubles
-la colonisation.’—■ Progrès
+la colonisation. — Progrès
-des pelleteries.—Le marquis d’e la
+des pelleteries. — Le marquis de la
-; iléehoue.—40 colons
+; il échoue. — 40 colons
-cinq ans.—De la
+cinq ans. — De la
-de chagrin.—Obstacles qu’éprouvait
+de chagrin. — Obstacles qu’éprouvait
-la colonisation. La
+la colonisation.}} La
-entre Fran¬ çois I
+entre François I
-dont là réputation
+dont la réputation
-en Amé¬ rique. Il
+en Amérique. Il
-fit K
+fit
-d’autres cli¬ mats. En
+d’autres climats. En
-des gé¬ nies les
+des génies les
-jamais il¬ lustré ce
+jamais illustré ce
-politique, ci¬ toyen jusque
+politique, citoyen jusque
-proposa ù Henri
+proposa à Henri
-une colo¬ nie dans
+une colonie dans
-de hai¬ neuses passions,
+de haineuses passions,
-sa tempé¬ rature faisait
+sa température faisait
-Cet éta¬ blissement échoua
+Cet établissement échoua
-France. L’cffroyablê boucherie
+France. L’effroyable boucherie
-les protestan9 d’une
+les protestans d’une
-de trêve, en
+de trève, en
-fit envisa¬ ger son
+fit envisager son
-entreprise avan¬ tageuse à la France; mais
+entreprise avantageuse à la France ; mais
-Coligny n’em¬ ployait à
+Coligny n’employait à
-il pur¬
+il pur-
-geait l’Etat. Les
+geait l’État. Les
-bientôt né¬ anmoins changer
+bientôt néanmoins changer
-prudente po¬ litique. L’amiral
+prudente politique. L’amiral
-toute l’entre¬ prise. Il
+toute l’entreprise. Il
-de l’expé¬ dition à
+de l’expédition à
-de llibaut, de
+de Ribaut, de
-Port-Royal (Caro¬ line du
+Port-Royal (Caroline du
-écus, ar¬ rivant avec
+écus, arrivant avec
-eût .été suffisamment protégée, 1 a
+eût été suffisamment protégée, a
-un évé¬ nement tragique
+un événement tragique
-sa cou¬ ronne, avait
+sa couronne, avait
-BU CANADA.
+DU CANADA.
-pour e’xécuter la
+pour exécuter la
-les Es¬ pagnols. Les
+les Espagnols. Les
-une ins¬ cription portant
+une inscription portant
-: “ Ceux-ci
+: Ceux-ci
-de Dieu”. Presque
+de Dieu. Presque
-cette ca¬ tastrophe :
+cette catastrophe :
-chef, Laudbnnière. Les
+chef, Laudonnière. Les
-s’y for¬ tifièrent avec
+s’y fortifièrent avec
-insulte à, la
+insulte à la
-des Hu¬ guenots, Charles
+des Huguenots, Charles
-gouvernait l’Etat, Je roi
+gouvernait l’État, le roi
-Le mo¬ narque oubliant
+Le monarque oubliant
-simple pdi
+simple in-
-HISTOIRE ndu prit
+86 HISTOIRE dividu prit
-de l’hon’*.! ir national
+de l’honneur national
-France. < * homme
+France. Cet homme
-de f». targues d’une
+de Gourgues d’une
-la Gasri iii » ri outre
+la Gascogne, et en outre
-un .if» ï.’î de ia plus
+un officier de la plus
-avait etc* éprouvé
+avait été éprouvé
-les Hiorts d’une
+les efforts d’une
-l’armée espagnole; tous scs soldats
+l’armée espagnole ; tous ses soldats
-fait prisonnicr et
+fait prisonnier et
-dans jelk: il
+dans laquelle il
-et uite reprise
+et ensuite reprise
-Malte. G* dernier événement, l’ayant
+Malte. Ce dernier événement l’ayant
-liberté, d mit
+liberté, il se mit
-du ..dohe. 11 devint
+du globe. Il devint
-plus ou.des et
+plus habiles et
-siècle. Vivcm-nt ému
+siècle. Vivement ému
-Il vendit\tj pour
+Il vendit pour
-trois navires\ti montés
+trois navires montés
-la pht-\tj par* gentilshommes.
+la plupart gentilshommes.
-ses gen<, et
+ses gens, et
-vives cou¬ leurs le
+vives couleurs le
-Français ^ ia Floride. “ Voilà,
+Français de la Floride. « Voilà,
-mes eama* !< s le
+mes camarades le
-la na¬ tion française 1 C’est
+la nation française ? C’est
-jusqu’à vo|;re vie
+jusqu’à votre vie
-deux co¬ lonnes pour
+deux colonnes pour
-des Sau¬ vages, contre
+des Sauvages, contre
-l’ayant aban¬ donné, tomba
+l’ayant abandonné, tomba
-de l’es¬ calader, avait
+de l’escalader, avait
-leurs mu¬ railles, et
+leurs murailles, et
-Les sol¬ dats qui
+Les soldats qui
-dans ies bois i mais
+dans les bois ; mais
-plus ignomi¬ nieuse. On
+plus ignominieuse. On
-les Fran¬ çais avait subi
+les Français {{erratum|avait|avaient}} subi
-: “ Je
+: « Je
-des Luthériens.” De
+des Luthériens. » De
-des re¬ proches sanglans
+des reproches sanglans
-de l’an¬ cienne inscription,
+de l’ancienne inscription,
-: “ Je
+: « Je
-à Es¬ pagnols ;
+à Espagnols ;
-et meur¬ triers.’’7
+et meurtriers. »
-les Fran¬ çais rasèrent
+les Français rasèrent
-avec satisfac¬ tion la
+avec satisfaction la
-justes re¬ présailles. Mais
+justes représailles. Mais
-à Rou¬ en. Sa
+à Rouen. Sa
-hautement l’approba¬ tion des
+hautement l’approbation des
-alla jüsqu’à lui
+alla jusqu’à lui
-poste avan¬ tageux dans
+poste avantageux dans
-cette prin¬ cesse de
+cette princesse de
-le comman¬ dement de
+le commandement de
-qui dispu¬ tait à
+qui disputait à
-Portugal, lors¬ qu’il mourut
+Portugal, lorsqu’il mourut
-de Médieis dans
+de Médicis dans
-atténuer l’o¬ dieux de
+atténuer l’odieux de
-les Hu¬ guenots établis
+les Huguenots établis
-Floride. Quoiqiufit se
+Floride. Quoiqu’il se
-90 HISTOIRKsoit refusé
+90 HISTOIRE soit refusé
-des té¬ moignages clairs
+des témoignages clairs
-rendent in¬ dubitables. En
+rendent indubitables. En
-Coligny exé¬ cutait un
+Coligny exécutait un
-dont l’An¬ gleterre sut
+dont l’Angleterre sut
-pourraient jouir des avan¬ tages que
+pourraient jouïr des avantages que
-eut tou¬ jours la
+eut toujours la
-longue pé¬ riode qui
+longue période qui
-de Ro¬ be r val jusqu’à
+de Roberval jusqu’à
-religion ren¬ dues si
+religion rendues si
-de Ver vins. Durant
+de Vervins. Durant
-de l’Etat fut
+de l’État fut
-France jus¬ qu’en ses
+France jusqu’en ses
-par fan¬ taisie, que
+par fantaisie, que
-Français tra¬ vaillait à
+Français travaillait à
-mêmes prou¬ vaient que
+mêmes prouvaient que
-les Nor¬ mands, les
+les Normands, les
-Bretons continu¬ aient de
+Bretons continuaient de
-ils agran¬
+ils agran-
-l’industrie fran¬ çaise. Ils
+l’industrie française. Ils
-de l’Amé¬ rique du
+de l’Amérique du
-fleuve St.Laurent jusqu’au-dessus
+fleuve St.-Laurent jusqu’au-dessus
-premiers établissemenar que
+premiers établissemens que
-Noël etChâton, neveux
+Noël et Châton, neveux
-excitèrent à--tel point
+excitèrent à tel point
-DIT CANADA.
+DU CANADA.
-le re¬ nouvellement des privilèges qui
+le renouvellement des priviléges qui
-été ac¬ cordés à
+été accordés à
-les Sau¬ vages durant
+les Sauvages durant
-1588. Ce¬ pendant, dès
+1588. Cependant, dès
-du privilège qui
+du privilége qui
-d’un né¬ goce lucratif,
+d’un négoce lucratif,
-sans beau¬ coup de
+sans beaucoup de
-du Ca¬ nada, de
+du Canada, de
-les troublé» du
+les troubles du
-de Robervab II était
+de Roberval. Il était
-94 UISTOIRB France,
+94 HISTOIRE France,
-les li¬ mites de
+les limites de
-despotique qng vainc et
+despotique que vaine et
-le Nou¬ veau-Monde avec
+le Nouveau-Monde avec
-Aucun mar¬ chand n’osa
+Aucun marchand n’osa
-leur im¬ posa silence.
+leur imposa silence.
-ferme tin territoire
+ferme un territoire
-dans l’Ile de
+dans l’île de
-ses colops sur
+ses colons sur
-DU CANADA» 95
+DU CANADA. 95
-France. 11 n’eut pus plutôt mis pietl à
+France. Il n’eut pas plutôt mis pied à
-de Mercceur, qui com¬ mandait en
+de Mercœur, qui commandait en
-dans file de
+dans l’île de
-au pi¬ lote qui
+au pilote qui
-leur carac¬ tère farouche,
+leur caractère farouche,
-les dé¬ bris d’un
+les débris d’un
-temps dé la
+temps de la
-de JLéry y
+de Léry y
-96 histoire étaient propagés (Laét.—Histoire de VAmêriqué). Ils
+96 HISTOIRE étaient propagés (Laët. — Histoire de l’Amérique). Ils
-quelques Uns qm leur fournissaient (les laitages
+quelques uns qui leur fournissaient des laitages
-à cha¬ cun cinquante
+à chacun cinquante
-être recher¬ chés de
+être recherchés de
-la Hoche qui
+la Roche qui
-la per¬ dit toute
+la perdit toute
-sans espé¬ rance de
+sans espérance de
-et «les colons
+et des colons
-l’île do Sable,
+l’île de Sable,
-Dü CANADA. fautes.
+DU CANADA. 97 fautes.
-cette é¬ poque à
+cette époque à
-à l’incons¬ tance et
+à l’inconstance et
-aux di¬ visions et
+aux divisions et
-des indi¬ vidus. Au
+des individus. Au
-les dé¬ sordres étaient
+les désordres étaient
-qui bou¬ leversaient l’Europe
+qui bouleversaient l’Europe
-des Etats-Unis nous
+des États-Unis nous
-et forM
+et for-
-98 BISTOIIUC ceruni à
+98 HISTOIRE cèrent à
-chemin ( Uldys. -,Jlmciican Jlnnah), l’on
+chemin (Oldys. — American Annals), l’on
-chevalier llumphrcy Gilbert
+chevalier Humphrey Gilbert
-dans l’ile de
+dans l’île de
-voulant con¬ tinuer les
+voulant continuer les
-succès ù Roenoke dans
+succès à Rœnoke dans
-débarqués ’ ;
+débarqués ;
-autre plantai ion lut commencée
+autre plantation fut commencée
-qu’en 1002 encore
+qu’en 1602 encore
-les côtes, de
+les côtes de
-du môme genre
+du même genre
-plusieurs cepen¬ dant ont
+plusieurs cependant ont
-expéditions commer¬ ciales que
+expéditions commerciales que
-sérieuses d’établisse¬ ment. * R. lieverlcy The Hislory of
+sérieuses d’établissement. R. Beverley : — The History of
-histoire DU CANADA. livre premier. ETABLISSEMENT PERMANENT
+HISTOIRE DU CANADA. {{brn}} {{brn}} LIVRE PREMIER. {{brn}} ÉTABLISSEMENT PERMANENT
-LA NOETELIE-FBAKCE. CHÂPITKE I. ACADIE^—(NoüvELtE-EcossE.) 1603-16X3. Observations sur
+LA NOUVELLE-FRANCE {{brn}} CHAPITRE I. {{brn}} ACADIE. — (Nouvelle Écosse). {{brn}} 1603–1613. {{brn}} {{brn}} {{bloc smaller|Observations sur
-civilisation île l’Europe
+civilisation de l’Europe
-cette époque.— Importance
+cette époque. — Importance
-la France.— M.
+la France. — M.
-suggestion île IVmtirravé, se
+suggestion de Pontgravé, se
-et ohtient le
+et obtient le
-des pelleteries.—Il meurt.—l.e commandeur
+des pelleteries. — Il meurt. — Le commandeur
-pour fa¬ ciliter la colonisation.—Pontgravé et
+pour faciliter la colonisation. — Pontgravé et
-Monts, calvi¬ niste, est
+Monts, calviniste, est
-l’on per¬ met aux protestai!» de s’étatilir.—Expédition de
+l’on permet aux protestans de s’établir. — Expédition de
-en Aeadie, province découverte parles Français.—De Mouts-rt" Champlain
+en Acadie, province découverte par les Français. — De Monts et Champlain
-de Fundy,et les rivières Sfr-ïi5ah, Venobscot et
+de Fundy, et les rivières St.-Jean, Penobscot et
-à J’-Ué^SSe* ’ Croix.— Champlain
+à l’île Ste-Croix. — Champlain
-20 lieués, ÉÙp’sud du cap Cod.— D» Monts,
+20 lieues au sud du cap Cod. — De Monts,
-de Pqufrincourt fond* Port-Royal
+de Poutrincourt fonde Port-Royal
-en France.— Port-RctyaTconcédé -
+en France. — Port-Royal concédé|d}}
-100 HISTOIRE ,u baron de Poutrineourt— Lcicarbol.- Progrès de port_ floml — Resiaîidu pririlège accorde a de Monts.— Dissolution UÎai«ié!è des pelleteries.—Abandon temporaire de port Sort I.—Pou ! t in cou r l J retourne en 1C10.- Il
+{{Bloc smaller|au baron de Poutrincourt. — Lescarbot. — Progrès de Port-Royal — Retrait du privilège accordé à de Monts — Dissolution de la société des pelleteries — Abandon temporaire de Port-Royal. — Poutrincourt y retourne en 1610. — Il
-mener de» JMttit**.--A»M**inat de lient, IV.— La
+mener des Jésuites. — Assassinat de Henri IV. — La
-de Guercbcrjiic Mbete le* droits des associes de
+de Guercheville achète les droits des associés de
-envoyer de» Jèiûit’-t en Aradio.— Diilieiiitès entre
+envoyer des Jésuites en Acadie. — Difficultés entre
-les jTéluil«t™Mde. dé Gii«rrh*ville le» envoie
+les Jésuites. — Mde. de Guercheville les envoie
-rivière î’énnwnt.— i’es Anglais
+rivière Penobscot. — Les Anglais
-St.-Sauveur ét Port-Royal,
+St.-Sauveur et Port-Royal,
-pleine paix.— Le gouvernement froncis n- s’intéresse
+pleine paix. — Le gouvernement français ne s’intéresse
-qui n’é¬ taient que de* entreprises particulières. Nous
+qui n’étaient que des entreprises particulières.|f}} Nous
-succès permanent de 3a colonisation
+succès permanens de la colonisation
-en ar¬ rêteront encore
+en arrêteront encore
-quelquefois t’éteindre. Cette
+quelquefois s’éteindre. Cette
-l’un de» plus
+l’un des plus
-guerre étran¬ gère ;
+guerre étrangère ;
-sanglantes disputes; son
+sanglantes disputes ; son
-Dû CANADA. 101 là paix,
+DU CANADA. 101 la paix,
-les ProvincesUnies avaient
+les Provinces-Unies avaient
-grandeur. Ilenri IV
+grandeur. Henri IV
-fait lleurir son
+fait fleurir son
-et d’ar¬ gent, de
+et d’argent, de
-des communica¬ tions entre
+des communications entre
-les connais¬ sances, appelait
+les connaissances, appelait
-102 HISTOIRE liberté
+liberté
-s’était distin¬ guée que
+s’était distinguée que
-et Pelïusion du
+et l’effusion du
-dans l’Etat des
+dans l’État des
-peuples. “ Tout
+peuples. « Tout
-plus comnlct des
+plus complet des
-Or, -\ti\tI\t».\tX\t’ dans
+Or, dans
-toute dépendance.” La
+toute dépendance. » La
-activé co grand
+activé ce grand
-nations sՎ taient mises
+nations s’étaient mises
-peut ex¬ pliquer l’estime
+peut expliquer l’estime
-pernicieuse in¬ fluence qu’elle
+pernicieuse influence qu’elle
-de scanda¬ liser les
+de scandaliser les
-gouvernement inté¬ rieur adopté
+gouvernement intérieur adopté
-Les ten¬ dances libérales
+Les tendances libérales
-d’ailleurs redou¬ tables à
+d’ailleurs redoutables à
-pouvoir royal’ aux
+pouvoir royal aux
-et particulière ment celui
+et particulièrement celui
-lorsque s’ouvrüt.lç dix-septième
+lorsque s’ouvrit le dix-septième
-104 HISTOIRE Le
+Le
-de déve¬ loppement, il
+de développement, il
-grande im¬ portance pour
+grande importance pour
-marine. D’ail¬ leurs le
+marine. D’ailleurs le
-l’Espagne s’agran¬ dissait rapidement
+l’Espagne s’agrandissait rapidement
-en Eu¬ rope, pendant
+en Europe, pendant
-un capi¬ taine de
+un capitaine de
-se recomman¬ dait en
+se recommandait en
-été ac¬ cordés à
+été accordés à
-leurs ca¬ banes. Le
+leurs cabanes. Le
-ses privilèges. Il
+ses priviléges. Il
-lui démon¬ tra la
+lui démontra la
-laquelle en¬ trèrent plusieurs
+laquelle entrèrent plusieurs
-distingué, nouvel¬ lement arrivé
+distingué, nouvellement arrivé
-se trou¬ va à
+se trouva à
-et dé retour
+et de retour
-si Content qu’il
+si content qu’il
-de tdut son
+de tout son
-J06 HISTOIRE pendant
+pendant
-en Ter reneuve, jusqu’au
+en Terreneuve, jusqu’au
-Les Hu¬ guenots eurent
+Les Huguenots eurent
-leur reli¬ gion dans
+leur religion dans
-devaient • être
+devaient être
-de l’ex¬ périence de
+de l’expérience de
-un <rrand zèle nour la udoire de son Davs. \t - O\t-\t-\tcj>\t-\t1 a " La
+un grand zèle pour la gloire de son pays. La
-et d’au¬ tres villes
+et d’autres villes
-en contra¬ vention à
+en contravention à
-deux der¬ niers pour
+deux derniers pour
-métier s’em¬ barquèrent sur
+métier s’embarquèrent sur
-quelques sol¬ dats.
+quelques soldats.
-W CANADA.
+DU CANADA.
-du Havre-deGrâce, les
+du Havre-de-Grâce, les
-leurs minis¬ tres, se
+leurs ministres, se
-qu’il trou¬ vait trop
+qu’il trouvait trop
-|08\tHISTOIRE de la Nouvellc-France du
+de la Nouvelle-France du
-a dé¬ couvert des
+a découvert des
-de char¬ bon et
+de charbon et
-le sau¬ mon, le
+le saumon, le
-ils accueil¬ lirent les
+ils accueillirent les
-de bienveil¬ lance. Outre
+de bienveillance. Outre
-à jus¬ tifier le
+à justifier le
-contrée. Oa fit
+contrée. On fit
-de Fund v, appelée
+de Fundy, appelée
-coulaient plu¬ sieurs rivières.
+coulaient plusieurs rivières.
-Poutrincourt, en¬ chanté de
+Poutrincourt, enchanté de
-nomma Port-ltoyal. 11 devint
+nomma Port-Royal. Il devint
-en lon¬ geant les
+en longeant les
-Ste.-Croix (mainte¬ nant Boon
+Ste.-Croix (maintenant Boon
-se sou¬ mettaient volontiers
+se soumettaient volontiers
-les iaconvéniens du
+les inconvéniens du
-110 HI8TOIR* n’était
+n’était
-(dans l’Etat du
+(dans l’État du
-qu’il dési¬ rait, songea
+qu’il désirait, songea
-arriva d’Eu¬ rope avec
+arriva d’Europe avec
-de l’Equillc, où
+de l’Equille, où
-son privilège avait
+son privilége avait
-craignit an moment
+craignit un moment
-DO CANADA.
+DU CANADA.
-du gou¬ vernement de
+du gouvernement de
-croyant délais¬ sés, s’étaient
+croyant délaissés, s’étaient
-attacher particulière¬ ment,et donna
+attacher particulièrement, et donna
-ne s’épar¬ gnait lui-même
+ne s’épargnait lui-même
-de l’Etat engage
+de l’État engage
-et judi¬ cieux, un
+et judicieux, un
-112 HISTOIRE aussi
+aussi
-de mou¬ dre leur
+de moudre leur
-tant d’inven¬ tions qui
+tant d’inventions qui
-admiration, “ Que les Nor¬ mands savent
+admiration, « Que les Normands savent
-! ” C’est
+! » C’est
-les Hollan¬ dais conduits
+les Hollandais conduits
-du privilège exclusif
+du privilége exclusif
-elles cau¬ sèrent un
+elles causèrent un
-était lëur rèspect pour
+était leur respect pour
-avaient aban¬ données ;
+avaient abandonnées ;
-les meu¬ bles étant
+les meubles étant
-la résolu¬ tion de
+la résolution de
-son entre¬ prise, de
+son entreprise, de
-promesses. Yoyant que
+promesses. Voyant que
-114 HISTOIRE enfin
+enfin
-riches négociais de
+riches négocians de
-et Duquene. Le
+et Duquêne. Le
-pour l’A¬ cadie (1610)
+pour l’Acadie (1610)
-plus res¬ pectables. Dans
+plus respectables. Dans
-la haie Française,
+la baie Française,
-firent [dat e, sous
+firent place, sous
-son mi¬ nistre Concini,
+son ministre Concini,
-la con¬ fusion, et
+la confusion, et
-pour for¬ cer le
+pour forcer le
-de mission¬ naires. Ses
+de missionnaires. Ses
-La mar¬ quise acheta
+La marquise acheta
-toute l’Acadic, et
+toute l’Acadie, et
-se promet¬ tait de
+se promettait de
-trouva complètement à
+trouva complétement à
-le pro¬ duit de
+le produit de
-des pellete¬ ries.\t• Cette
+des pelleteries. Cette
-volonté d’ai¬ der à
+volonté d’aider à
-part. “ S’il
+part. « S’il
-laquelle l’Eglise ne
+laquelle l’Église ne
-évêque, l’Eglise est
+évêque, l’Église est
-la répüblique, et non 1% république en l’Eglise.” Les
+la république, et non la république en l’Église. » Les
-le sou¬ tien des
+le soutien des
-116 hibtoirx tîons que
+tions que
-auxquels Qg dûrent
+auxquels ils dûrent
-aux ailaires. L’intérêt
+aux affaires. L’intérêt
-pays lut ainsi saerilié a la
+pays fut ainsi sacrifié à la
-des emprisonncruens et
+des emprisonnemens et
-les liabitans de
+les habitans de
-de buercheville se
+de Guercheville se
-; ma», elle
+; mais elle
-le Pa¬ raguay, et
+le Paraguay, et
-leur con¬ trôle ;
+leur contrôle ;
-à llarfleur, dépense
+à Harfleur, dépense
-le MontDésert, où
+le Mont-Désert, où
-Penobscot (Pontagoét), que
+Penobscot (Pentagoët), que
-jusqu’au 4üe. degré.
+jusqu’au 40e. degré.
-comme empié¬ tant sur
+comme empiétant sur
-son appari¬ tion sur
+son apparition sur
-résolût d’al¬ ler le
+résolût d’aller le
-118 HISTOIRE Il
+Il
-un vais¬ seau de
+un vaisseau de
-il dé¬ roba la
+il déroba la
-il set radoucit
+il se radoucit
-frêle em¬ barcation pour
+frêle embarcation pour
-ils trou¬ vèrent un
+ils trouvèrent un
-parole d’Ar¬ gall, furent
+parole d’Argall, furent
-à James¬ town de
+à Jamestown de
-aussi tra¬ gique, et
+aussi tragique, et
-la . remit
+la remit
-avoua tout, Ce
+avoua tout. Ce
-de l’afFaire, engagèrent le gou¬ vernement de
+de l’affaire, engagèrent le gouvernement de
-les Fran¬ çais de
+les Français de
-cette ré¬ solution. Les
+cette résolution. Les
-pilote ’ aux
+pilote aux
-des diffi¬ cultés en
+des difficultés en
-qui res¬ tait de
+qui restait de
-Ste.-Croix, ven¬ geance inutile
+Ste.-Croix, vengeance inutile
-deux lieues*de là.
+deux lieues de là.
-vainement per¬
+vainement per-
-m HISTOIRE suader
+suader
-se reti¬ rer avec
+se retirer avec
-ils repous¬ sèrent cet
+ils repoussèrent cet
-n’ayant plusaucune espérance,
+n’ayant plus aucune espérance,
-le vé¬ ritable fondateur
+le véritable fondateur
-de l’établisse¬ ment de i’Acadie ;
+de l’établissement de l’Acadie ;
-de PortRoyal n’amena
+de Port-Royal n’amena
-l’Acadie. Poutrineourt n’avait
+l’Acadie. Poutrincourt n’avait
-contenta d’a¬ dresser des
+contenta d’adresser des
-de Gucrchcville envoya
+de Guercheville envoya
-demander répara¬ tion des
+demander réparation des
-avait laits contre
+avait faits contre
-la tante qu’elle
+la faute qu’elle
-Cotton, 1 “ f.’ambassadour d’Espagne
+Cotton, « L’ambassadeur d’Espagne
-déchaînement pres¬ que général
+déchaînement presque général
-roi do profiter
+roi de profiter
-France, an lieu
+France, au lieu
-le ma¬ riage de
+le mariage de
-pourrait souffrir.”— Anquetil.
+pourrait souffrir ». — Anquetil.
-122 HISTOIRE confesseur
+confesseur
-foi catho¬ lique parmi
+foi catholique parmi
-été iden¬ tiques. Malgré
+été identiques. Malgré
-la por¬ tait à
+la portait à
-un dévoue¬ ment qui
+un dévouement qui
-l’expérience n’a¬ vait pas
+l’expérience n’avait pas
-123 CHAPITRE II. CANADA. 1603-1628. M. de
+123 {{brn}} CHAPITRE II. {{brn}} {{brn}} CANADA. {{brn}} {{brn}} 1608–1628. {{brn}} {{bloc smaller|M. de
-le Canada.— Fondation de Québec.— Conspiration
+le Canada. — Fondation de Québec. — Conspiration
-Champlain punie.— Alliance
+Champlain punie. — Alliance
-leurs alliés.’— 1ère expédition
+leurs alliés. — 1{{ère}} expédition
-les Irqquois.— 2de
+les Iroquois. — 2de
-les mêmes.— De
+les mêmes. — De
-se re¬ tire des
+se retire des
-du Canada.— Le
+du Canada. — Le
-le remplacecomme lieutenant-général.— Il meurt.— Le
+le remplace comme lieutenant-général. — Il meurt. — Le
-lui succède.— Champlain
+lui succède. — Champlain
-le privi¬ lège exclusif
+le privilège exclusif
-des pelleteries.—Opposition que ee pri¬ vilège fait naître.— Le
+des pelleteries. — Opposition que ce privilège fait naître. — Le
-de Montmorenci.— Traité
+de Montmorenci. — Traité
-les HuronS.— Il
+les Hurons. — Il
-lac Nipissing.— 3me
+lac Nipissing. — 3me
-les Iroquois.— Paix
+les Iroquois. — Paix
-cinq can¬ tons.— Le
+cinq cantons. — Le
-la NouvelleFrance.— Arrivée
+la Nouvelle-France. — Arrivée
-en Canada.— Champlain
+en Canada. — Champlain
-en France.— Richelieu
+en France. — Richelieu
-du Cana¬ da, et
+du Canada, et
-cent associés. Nous
+cent associés.}} Nous
-traite pn 1607.
+traite en 1607.
-: l’augmen¬ tation des
+: l’augmentation des
-St.-Laurent jus¬ qu’à la
+St.-Laurent jusqu’à la
-124 HISTOIRE passage
+passage
-un problème dont
+un problême dont
-son lieu¬ tenant ;
+son lieutenant ;
-et dé¬ barqua sur
+et débarqua sur
-fleuve. II y
+fleuve. Il y
-ou em¬ ployé à
+ou employé à
-et so’litaire, et
+et solitaire, et
-du Nou¬ veau-Monde.
+du Nouveau-Monde.
-ou singu¬ lières, nous
+ou singulières, nous
-transportant soi¬ gneusement avec
+transportant soigneusement avec
-de so» pays
+de son pays
-(au Cap-Kouge) il
+(au Cap-Rouge) il
-purement sauvage. M.
+purement sauvage.<p> M.
-d’origine indienne.
+d’origine indienne.</p>
-126 HISTOIRE À
+À
-Jean Duvai, pour
+Jean Duval, pour
-les Saui âges de
+les Sauvages de
-plusieurs per¬ sonnes dans
+plusieurs personnes dans
-le gouverneu r, soit
+le gouverneur, soit
-coup d’arque¬ buse si
+coup d’arquebuse si
-pas, de¬ vaient piller
+pas, devaient piller
-en Espa¬ gne avec
+en Espagne avec
-à Tadoussae afin
+à Tadoussac afin
-trame, ctd’otcr à
+trame, et d’ôter à
-associés Tern ie même
+associés l’envie même
-plus trou¬ blée. 1 Le
+plus troublée. Le
-plus am¬ ples, qui
+plus amples, qui
-fait presqu’aucunc modification.
+fait presqu’aucune modification.
-limitèrent l’a¬ bus. Ces
+limitèrent l’abus. Ces
-la com¬ mission que
+la commission que
-première consti¬ tution qu’il
+première constitution qu’il
-textuellement. “ En
+textuellement. « En
-jugerez sc devoir
+jugerez se devoir
-Champlain, Lcsearbot.
+Champlain, Lescarbot.
-12H msroiRR tant ês affaires
+tant ès affaires
-première Ibis, et
+première fois, et
-nous disposé*, et
+nous disposé, et
-capables, pres¬ crire sous
+capables, prescrire sous
-qu’il sc pourra
+qu’il se pourra
-notamment ès choses
+notamment des choses
-par icclles.” Les
+par icelles. » Les
-bien v ague et
+bien vague et
-peu d’ineonvéniens dans les comtncnccniens, parce
+peu d’inconvéniens dans les commencemens, parce
-les colo¬ nies prenaient
+les colonies prenaient
-des révolu¬ tions. Stadaconé
+des révolutions. Stadaconé
-n’existaient pins ;
+n’existaient plus ;
-Ces bon rendes avaient-elles
+Ces bourgades avaient-elles
-des vi¬ cissitudes de
+des vicissitudes de
-de Mont¬ réal, et
+de Montréal, et
-ni monu¬ ment de
+ni monument de
-leur pas¬ sage.\tD’après les
+leur passage. D’après les
-Canada nՎ tait pas
+Canada n’était pas
-Alleghanys * Histvry qfthe Jive Indian ■nations of
+Alleghanys History of the five Indian nations of
-130 HISTOIRE pour
+pour
-plus bar¬ bares que
+plus barbares que
-désespérés s’empres¬ sèrent d’accourir
+désespérés s’empressèrent d’accourir
-les forets situées
+les forêts situées
-des Murons, for¬ maient cinq
+des Hurons, formaient cinq
-Colden.) ignorant la
+Colden.) Ignorant la
-pour alTiés toutes
+pour alliés toutes
-les pfcuplades qui
+les peuplades qui
-Jusqu’alors lus autres
+Jusqu’alors les autres
-n’avaient trou¬ vé que
+n’avaient trouvé que
-parmi les¬ quels elles
+parmi lesquels elles
-venues s’établir; il
+venues s’établir ; il
-ces Saur ages et
+ces Sauvages et
-les .1 lurons et
+les Hurons et
-Montagnais. “ Une
+Montagnais. « Une
-parti d’Àlgon(juins, peu
+parti d’Algonquins, peu
-s’ils se¬ raient plus
+s’ils seraient plus
-leur lut refusée.
+leur fut refusée.
-extrême. Four en
+extrême. Pour en
-les chas¬ seurs iroquois
+les chasseurs iroquois
-leur cas¬ sèrent à
+leur cassèrent à
-satisfaction. “ Les
+satisfaction. « Les
-mépris, ju¬ rèrent de
+mépris, jurèrent de
-132 HISTOIRE offenseur,
+offenseur,
-à s’a¬ guerrir contre
+à s’aguerrir contre
-se me¬ surer avec l’Algonquin. Us firent
+se mesurer avec l’Algonquin. Ils firent
-ressentiment (Raynal) 5 Gonflés
+ressentiment (Raynal). Gonflés
-se considé¬ rèrent comme
+se considérèrent comme
-Et sai¬ sies d’épouvante,
+Et saisies d’épouvante,
-invincibles. ’ Charlevoi.’t :— Journal
+invincibles. Charlevoix : — Journal
-de l’Amé¬ rique. Colden.
+de l’Amérique. Colden.
-Champlain re¬ partit aussitôt
+Champlain repartit aussitôt
-Juillet (1609) et se
+Juillet (1609)et se
-deux com¬ pagnons se
+deux compagnons se
-une dé¬
+une dé-
-134 HISTOIRE charge
+charge
-temps tom¬ bèrent raides
+temps tombèrent raides
-qui fu¬ rent tués
+qui furent tués
-n’obtint Ja permission
+n’obtint la permission
-la situa¬ tion de
+la situation de
-faire re¬ nouveler son
+faire renouveler son
-des inté¬
+des inté-
-ne l’abandon¬ nèrent pas
+ne l’abandonnèrent pas
-échec, es¬ pérant pouvoir
+échec, espérant pouvoir
-les dé¬ penses de
+les dépenses de
-leur ap¬ pui, expédier
+leur appui, expédier
-les disposi¬ tions les
+les dispositions les
-à ré¬ pondre aux
+à répondre aux
-ne crai¬ gnaient plus
+ne craignaient plus
-de Tanné*?’ précédente,
+de l’année précédente,
-leurs assaillant
+leurs assaillans
-136 HISTOIRE dans
+dans
-attaque. A la seconde ce¬ pendant, le
+attaque. À la seconde cependant, le
-vu d’Euro¬ péens regardaient
+vu d’Européens regardaient
-leurs fhabits, leurs
+leurs habits, leurs
-du iwirsmrr«» nlncimira nnvirAü vinrpnf p>r> rînnndn X \JJ UlllIIV/}\tM\tliV* » vu T\tV*AV\tV*J,\tV.UIAUU, pour
+du royaume, plusieurs navires vinrent en Canada pour
-tragique événe¬ ment y
+tragique évènement y
-presque immé¬ diatement pour
+presque immédiatement pour
-qui pourraient se trouver
+qui {{erratum|pourraient se|auraient pu se}} trouver
-la li¬ berté entière
+la liberté entière
-la colo¬ nie dans
+la colonie dans
-nouvelle com¬ pagnie et
+nouvelle compagnie et
-la protec¬ tion de
+la protection de
-cour. L’ex¬ emple de
+cour. L’exemple de
-lui sem¬ blait prouver
+lui semblait prouver
-pareille pro¬ tection, à
+pareille protection, à
-montrait beau¬ coup d’égards,
+montrait beaucoup d’égards,
-avec la¬ quelle elle
+avec laquelle elle
-régente lieutenantgénéral à
+régente lieutenant-général à
-1612. A peine cette com¬ mission était-elle
+1612. À peine cette commission était-elle
-mort R
+mort
-138 HISTOIRE du
+du
-de SoissonS, et
+de Soissons, et
-dans Ses fonctions.
+dans ses fonctions.
-Henri IV, Lorsque
+Henri IV. Lorsque
-une • . «\tf*\t.111\t/NI\t1\t•\t_\tI , opposition lormiüaoie. unampiam montra
+une opposition formidable. Champlain montra
-le com¬ merce des
+le commerce des
-tous lès marchands
+tous les marchands
-certaines con¬ ditions. Ce
+certaines conditions. Ce
-; cens de
+; ceux de
-de St.-Maio seulement s’y rendi¬ rent. Malgré
+de St.-Malo seulement s’y rendirent. Malgré
-mais nè s’étant
+mais ne s’étant
-proposés x\t.\t.\ti " i\t dans
+proposés dans
-pour raoitié. Fait
+pour moitié. Fait
-leur obs¬ tination, parceque
+leur obstination, parceque
-mer OÙ il
+mer où il
-la décou¬ verte de
+la découverte de
-d’années .euparavant (1602)
+d’années auparavant (1602)
-très probable, Il
+très probable. Il
-140 HISTOIRE la
+la
-dans lè voisi¬ nage de
+dans le voisinage de
-les Sau¬ vages Payant convaincu
+les Sauvages l’ayant convaincu
-un ca¬ not léger
+un canot léger
-des TroisRivières par
+des Trois-Rivières par
-les an¬ nales de
+les annales de
-l’Amérique septen¬ trionale. Champlain
+l’Amérique septentrionale. Champlain
-au Sault-St.Louis, les
+au Sault-St.-Louis, les
-de décou¬ verte, il
+de découverte, il
-à Ruer se
+à aller se
-sa per¬ sonne à
+sa personne à
-lac Æpissing, à en¬ viron 60
+lac Nipissing, à environ 60
-le pre¬ mier Européen
+le premier Européen
-mer rJniirp rnmmp il l’nnnpllA pp lnp nr’énnimi<r miA WVWVVJ WV/1A4HAV iJt A\tWliV/J\tV J.U.V ne
+mer douce, comme il l’appelle, ce lac océanique que ne
-la tribu.\t. Cependant
+la tribu. Cependant
-étrange, mal¬ gré les
+étrange, malgré les
-avec régu¬ larité et
+avec régularité et
-perte. Champlainqui avait
+perte. Champlain qui avait
-142 histoire des
+des
-les fo¬ rêts à
+les forêts à
-il éten¬ dit ses
+il étendit ses
-au SaultSt-Louis que
+au Sault-St-Louis que
-ses compa¬ triotes le
+ses compatriotes le
-qui de¬ vaient ajouter
+qui devaient ajouter
-à ton nom.
+à son nom.
-les Etats du
+les États du
-étant assem¬ blés, les
+étant assemblés, les
-France. Cham¬ plain qui
+France. Champlain qui
-les trou¬ bles qui
+les troubles qui
-lors do la
+lors de la
-fit reveni r sur cette mesure,qui sappait
+fit revenir sur cette mesure, qui sappait
-avait eq tant
+avait eu tant
-nombre assainissaient de
+nombre assaillissaient de
-cette com¬ pagnie, qui,
+cette compagnie, qui,
-à con¬ server ce
+à conserver ce
-assuré l’exis¬ tence de
+assuré l’existence de
-des pro¬ messes qu’elle
+des promesses qu’elle
-garde d’exécu¬ ter. Au
+garde d’exécuter. Au
-se con¬ vaincre de
+se convaincre de
-entendait ac¬ quitter ses
+entendait acquitter ses
-de lâ province
+de la province
-cet arrangement, là dessus
+cet arrangement. Là dessus
-144\thistoire rendu
+rendu
-fut rend u à la li¬ berté et
+fut rendu à la liberté et
-quelques an¬ nées, au
+quelques années, au
-M. I>olu, grand
+M. Dolu, grand
-son prédéces¬ seur. Les
+son prédécesseur. Les
-; niais les
+; mais les
-leur com¬ merce seul,
+leur commerce seul,
-sous l’ad¬ ministration exclusive
+sous l’administration exclusive
-C’est à. son
+C’est à son
-fit corn-\t? mencer la
+fit commencer la
-château S t.-Louis, .\tî sur
+château St.-Louis, sur
-devenu célèbre\t; pour
+devenu célèbre pour
-aux gouverneurs\tj du
+aux gouverneurs du
-fut entièrement\t1 détruit
+fut entièrement détruit
-leurs actes\tI
+leurs actes
-I)U CANADA.
+DU CANADA.
-se cons¬ truire cette
+se construire cette
-que différons ordres
+que différens ordres
-les li¬ béralités des
+les libéralités des
-les pre¬ miers qui
+les premiers qui
-frappait da¬ vantage autrefois
+frappait davantage autrefois
-des monas¬ tères, le
+des monastères, le
-nations. ? On
+nations. On
-du der¬ nier siècle
+du dernier siècle
-que lo feu
+que le feu
-épargné. S
+épargné.
-{46\tHISTOIRE L’année
+L’année
-l’ordre. C’e petit
+l’ordre. Ce petit
-été conser¬ vé. Ce
+été conservé. Ce
-pour l’his¬ toire des
+pour l’histoire des
-de men¬ tionner que
+de mentionner que
-qu’il com¬ mence à
+qu’il commence à
-du pro¬ duit de ieurs terres
+du produit de leurs terres
-anciennes annales: c’est
+anciennes annales : c’est
-principaux comp¬ toirs. Cependant
+principaux comptoirs. Cependant
-soupiraient de¬ puis longtemps
+soupiraient depuis longtemps
-deux par¬ tis fatigués
+deux partis fatigués
-selon letrr rapport,
+selon leur rapport,
-une es¬ pèce de
+une espèce de
-en 1622, D’un
+en 1622. D’un
-un CANADA.
+DU CANADA.
-le gou vernement. La
+le gouvernement. La
-et St,-Malo en
+et St.-Malo en
-du pays; et
+du pays ; et
-paraît, or¬ ganisée avec
+paraît, organisée avec
-de Caén à
+de Caën à
-la complica¬ tion des
+la complication des
-hommes, por¬ tassent tels
+hommes, portassent tels
-il suf¬ fit de
+il suffit de
-traite. ‘ \ Voir
+traite. Voir
-la conduUe de
+la conduite de
-148 HISTOIRE Le
+Le
-comme viceroi de
+comme vice-roi de
-de Vëntadour. Le
+de Ventadour. Le
-conséquence expé¬ dier en
+conséquence expédier en
-à l’é¬ tablissement de
+à l’établissement de
-en re¬ vanche il
+en revanche il
-les P. P. Lallemant, Brébœuf, 1 Masse
+les P.P. Lallemant, Brébœuf, Masse
-ce des¬ sein, cela
+ce dessein, cela
-qui dési¬ raient voir
+qui désiraient voir
-Champlain veil¬ lait sur
+Champlain veillait sur
-de Yentadour, et
+de Ventadour, et
-Dict. Historique,
+Dict. Historique.
-sa dé¬ cision et
+sa décision et
-à regar¬ der comme
+à regarder comme
-d’état mo¬ derne, était
+d’état moderne, était
-monarchie fran¬ çaise, maîtrisant
+monarchie française, maîtrisant
-monarque, sub¬ juguant l’audace
+monarque, subjuguant l’audace
-par lՎ clat de
+par l’éclat de
-150 histoire C’est
+C’est
-le préoc¬ cupaient, c’était
+le préoccupaient, c’était
-aussi en¬ trevoir, pour
+aussi entrevoir, pour
-ne tra¬ vailla pas
+ne travailla pas
-qui prit augmenter
+qui pût augmenter
-le gouver¬ nement du
+le gouvernement du
-en pra¬ tique pour
+en pratique pour
-les co¬ lonies retombaient
+les colonies retombaient
-D’ailleurs “ c’était
+D’ailleurs « c’était
-la na¬ vigation et
+la navigation et
-la li¬ berté des particuliers.” Instruit
+la liberté des particuliers. » Instruit
-lui four¬ niraient de
+lui fourniraient de
-qui sՎ levaient tous
+qui s’élevaient tous
-deux inconvéniens, il
+deux {{sic2|inconvéniens}}, il
-compagnie, lors¬ qu’elle jugerait
+compagnie, lorsqu’elle jugerait
-Asie.
+Asie. {{-|7}}
-153 CHAPITRE III. NOUVELLE-FRANCE JUSQU’A LA
+153 {{brn}} CHAPITRE III. {{brn}} {{brn}} NOUVELLE-FRANCE JUSQU’À LA
-DE ST.-GERMA1N-EN-LAYE. 1613-1632. Les persécutions
+DE ST.-GERMAIN-EN-LAYE. {{brn}} {{brn}} 1613–1632. {{brn}} {{bloc smaller|Les persécutions
-conquête étran¬ gère déterminent
+conquête étrangère déterminent
-les Ecossais.— Les
+les Écossais. — Les
-la N.France.— Grandes espérances qu» donne
+la N.-France. — Grandes espérances que donne
-cent associés—Elle envoie
+cent associés — Elle envoie
-considérable a Qué¬ bec, sous
+considérable à Québec, sous
-de Roquemont.—Acadie :
+de Roquemont. — Acadie :
-peupler d’Ecossais ;
+peupler d’Écossais ;
-de Nouvelle. Ecosse.— Une
+de Nouvelle-Écosse. — Une
-avoir débarqué.— Création
+avoir débarqué. — Création
-cette contrée.— Guerre
+cette contrée. — Guerre
-Kirtk s’a¬ vance contre
+Kirtk s’avance contre
-son entreprise.— Il ren¬ contre en
+son entreprise. — Il rencontre en
-s’en empare.— Québec
+s’en empare. — Québec
-de faim.— Le
+de faim. — Le
-capitaine Daniel.— Le
+capitaine Daniel. — Le
-est repoussé.— Le chevalier Aler&nder lui
+est repoussé. — Le chevalier Alexander lui
-la N.-Ecosse, excepté Port-Royal.— La
+la N.-Écosse, excepté Port-Royal. — La
-temps l’Acadie.— Traité de St.-Germain-en-Laye. “ Si
+temps l’Acadie. — Traité de St.-Germain-en-Laye.}} « Si
-en par¬ lant de
+en parlant de
-vie. ” L’on
+vie. » L’on
-pas T
+pas
-16,1\thistoire un
+154 HISTOIRE un
-; «pic leur
+; que leur
-les charnus «le la
+les charmes de la
-pour ci’l.i ‘.aurifier une
+pour cela sacrifier une
-si douer* ; (pic leur
+si douce ; que leur
-leur pnvs natal a forme un
+leur pays natal a formé un
-ce senti¬ ment est
+ce sentiment est
-répondait te chef
+répondait le chef
-pères, ferez-vous et
+pères, levez-vous et
-dans cette’ parole
+dans cette parole
-la plug vraie
+la plus vraie
-d’une ma¬ nière imperceptible
+d’une manière imperceptible
-au #ûl qui
+au sol qui
-et brisée tout d’un coup, 11 n’y
+et brisés tout d’un coup. Il n’y
-à rom¬ pre ainsi
+à rompre ainsi
-craintes, scs illusions
+craintes, ses illusions
-examine attentive¬ ment l’histoire
+examine attentivement l’histoire
-dire -^i’ilc chaque
+dire signalé chaque
-motifs une. nécessité absolue;
+motifs une nécessité absolue ;
-OU CANADA. 165 tantôt
+DU CANADA. 155 tantôt
-autre lois c’est
+autre fois c’est
-que l’aban¬ don de
+que l’abandon de
-léger sacrilice. Lorsque
+léger sacrifice. Lorsque
-chose (pii reste
+chose qui reste
-le Ilot de
+le flot de
-que l’Etat non
+que l’État non
-n’en soulfre point,
+n’en souffre point,
-des avan¬ tages. Le
+des avantages. Le
-leur (aire désirer
+leur faire désirer
-! Mal¬ heureusement l’on
+! Malheureusement l’on
-politique con¬ traire ;
+politique contraire ;
-se trou¬ vant bien
+se trouvant bien
-en Angle¬
+en Angle-
-la per¬ mission de
+la permission de
-ces tnécontens si
+ces mécontens si
-depuis long¬ temps les
+depuis longtemps les
-les Ecossais de leur pa¬ trie. Dès
+les Écossais de leur patrie. Dès
-la Po¬ logne, dans
+la Pologne, dans
-la pesan¬ teur du
+la pesanteur du
-n’ont proba¬ blement pas
+n’ont probablement pas
-influence attiédis¬ sante, lorsqu’ils
+influence attiédissante, lorsqu’ils
-aux per¬ sécutions religieuses
+aux persécutions religieuses
-DU <ANADA. 157 delà Nouvelle-France
+DU CANADA. 157 de la Nouvelle-France
-la com¬ pagnie des
+la compagnie des
-et systématique,1 tout
+et systématique, tout
-la con¬ quête on
+la conquête on
-plus obli¬ gé de
+plus obligé de
-conquête dû Canada,
+conquête du Canada,
-conclu (1616).. .qu’à Pavenir le» Huguenots
+conclu (1616)... qu’à l’avenir les Huguenots
-fussent exclus.,. Premier
+fussent exclus... Premier
-N.-F. parle P. Lcclerc
+N.-F. par le P. Leclerc.
-HlSTOfEE mêmes
+158 HISTOIRE mêmes
-ses posses¬ sions d’oulre-mer. Nous
+ses possessions d’outre-mer. Nous
-les motils de la for¬ ma lion de
+les motifs de la formation de
-l’Amérique. lille obtint
+l’Amérique. Elle obtint
-de taire la
+de faire la
-qui pou¬ vait se
+qui pouvait se
-pelleteries, lut fut
+pelleteries, lui fut
-gros vais¬ seaux à
+gros vaisseaux à
-pouvait rece¬ voir toutes
+pouvait recevoir toutes
-dernière Sa¬ veur, fut
+dernière faveur, fut
-Nouvelle-France, unavantage incomparable
+Nouvelle-France, un avantage incomparable
-l’ancienne, envelop¬ pés de
+l’ancienne, enveloppés de
-que l’igno¬ rance et
+que l’ignorance et
-y avaient, multipliées
+y avaient multipliées
-l’infini. Four répondre
+l’infini. Pour répondre
-de prédi¬ lection, la
+de prédilection, la
-son pri¬ vilège, deux
+son privilège, deux
-des pro¬ fessions les
+des professions les
-entretenir pen¬ dant trois
+entretenir pendant trois
-première fois, (liaynal) Les
+première fois. (Raynal) Les
-Maréchal Defîat, le
+Maréchal Defiat, le
-des prin¬ cipales villes
+des principales villes
-royaume. 1 Charlcvoix et
+royaume. Charlevoix et
-de l’éta¬ blissement de
+de l’établissement de
-Voyez Edite et ordon¬ nances p.
+Voyez Édits et ordonnances p.
-grands privi¬ lèges, et
+grands {{sic2|priviléges}}, et
-premier minis¬ tre du
+premier ministre du
-des me¬ sures pour
+des mesures pour
-en 1628; mais
+en 1628 ; mais
-le che¬ valier Guillaume
+le chevalier Guillaume
-des Ecossais. Cette
+des Écossais. Cette
-de Nouvelle-Ecosse. C’est
+de Nouvelle-Écosse. C’est
-la Nouvelle-Ecosse et
+la Nouvelle-Écosse et
-distincts, parceque les
+distincts, {{sic2|parceque}} les
-qu’ils fu¬ rent obligés
+qu’ils furent obligés
-au CapBreton ;
+au Cap-Breton ;
-ils arri¬ vèrent après
+ils arrivèrent après
-les Français, qui
+les Français qui
-quantité d’aventufiers qui
+quantité d’aventuriers qui
-chevalier Alexanderse hâta
+chevalier Alexander se hâta
-des che¬ valiers baronnets
+des chevaliers baronnets
-la Nouvelle-Ecosse, dont Je nombre
+la Nouvelle-Écosse, dont le nombre
-cent cin¬ quante. Cette
+cent cinquante. Cette
-qui là ridiculisèrent
+qui la ridiculisèrent
-être confir¬ mées par
+être confirmées par
-les hu¬ guenots se
+les huguenots se
-ces derniers,reculés dans
+ces derniers, reculés dans
-le siège de
+le siége de
-et enva¬ hir la
+et envahir la
-d’être obli¬ gé de
+d’être obligé de
-reconquérir l’Acadie. avec
+reconquérir l’Acadie, avec
-calviniste français.
+calviniste français,
-les établissemens de
+les {{sic2|établissemens}} de
-autres bâtimens qui
+autres {{sic2|bâtimens}} qui
-pêche. Ren¬ du à
+pêche. Rendu à
-plus favo¬ rables. Il
+plus favorables. Il
-à craindre; et
+à craindre ; et
-effet l’a¬ miral anglais
+effet l’amiral anglais
-il lit faire
+il fit faire
-pas 60 livres tic poudre
+pas 50 livres de poudre
-avait ù Tadoussac,
+avait à Tadoussac,
-rencontrer d’en¬ nemis, entrait
+rencontrer d’ennemis, entrait
-les bâtimensplos petits,
+les bâtimens plus petits,
-et ma¬ nœuvrant difficilement,
+et manœuvrant difficilement,
-tous Ici colons
+tous les colons
-capitaine oubli¬ ant qu’il
+capitaine oubliant qu’il
-dît canada. 165
+DU CANADA. 165
-Son impru¬ dente ardeur
+Son imprudente ardeur
-durant l’hi¬ ver qui
+durant l’hiver qui
-ces arrangemens, l’on
+ces {{sic2|arrangemens}}, l’on
-pouvaient suf¬ fire à
+pouvaient suffire à
-166 histoire patience
+166 HISTOIRE patience
-à suppor¬ ter avec
+à supporter avec
-port, s’at¬ tendait donc
+port, s’attendait donc
-de juil¬ let, en
+de juillet, en
-chercher jusqü’à plusieurs
+chercher jusqu’à plusieurs
-répandit im¬ médiatement avec
+répandit immédiatement avec
-un dra¬ peau ennemi
+un drapeau ennemi
-ne son¬ gea à
+ne songea à
-des enne¬ mis. Les
+des ennemis. Les
-capitulation rie furentpas longs.
+capitulation ne furent pas longs.
-juillet 1629; et
+juillet 1629 ; et
-y abon¬ dèrent. Les
+y abondèrent. Les
-habitans éprou¬
+habitans éprou-
-les déter¬ minèrent à
+les déterminèrent à
-La popu¬ lation de
+La population de
-était com¬ posée réunie,
+était composée réunie,
-tonneaux, montés^ cha¬ cun de
+tonneaux, montés chacun de
-du comman¬ dement de
+du commandement de
-Champlain déharqua, afin
+Champlain débarqua, afin
-à l’ambassa¬ deur de
+à l’ambassadeur de
-réclamer Qué¬ bec, dont
+réclamer Québec, dont
-à Plymôuth, apprit
+à Plymouth, apprit
-d’habitans épui¬ sés par
+d’habitans épuisés par
-qu’il servait, * Cependant
+qu’il servait. Cependant
-La com¬ pagnie avait
+La compagnie avait
-à Roqueraont avant
+à Roquemont avant
-avait *ét6 envoyé
+avait été envoyé
-les bâti mens de
+les bâtimens de
-capitaine DanieH en
+capitaine Daniel, en
-été ra¬ vitaillé et
+été ravitaillé et
-de Terre» neuve, les
+de Terreneuve, les
-de l’atta¬ quer ;
+de l’attaquer ;
-il vou¬ lut vainement
+il voulut vainement
-d’un capi¬ taine de
+d’un capitaine de
-ayant sousses ordres
+ayant sous ses ordres
-s’était em¬ paré deux
+s’était emparé deux
-bâtiment pê¬ cheur de
+bâtiment pêcheur de
-l’avait en¬ voyé avec
+l’avait envoyé avec
-avait cons¬ truit un
+avait construit un
-la GrandeBretagne. A cette
+la Grande-Bretagne. À cette
-le capi¬ taine Stuart
+le capitaine Stuart
-rempart. v
+rempart.
-170 HISTOIRE Daniel
+Daniel
-et Yieuxpont, Jésuites.
+et Vieuxpont, Jésuites.
-Cap-Breton, l’ex¬ trémité sud
+Cap-Breton, l’extrémité sud
-français récem¬ ment passé
+français récemment passé
-fait pri¬ sonnier sur
+fait prisonnier sur
-bien ac¬ cueilli à
+bien accueilli à
-de l Champlain
+de Champlain
-la Nouvelle-Ecosse. Tant
+la Nouvelle-Écosse. Tant
-marques dé bien¬ veillance achevèrent
+marques de bienveillance achevèrent
-reste d’atta¬ chement qu’il
+reste d’attachement qu’il
-qui com¬ mandait un
+qui commandait un
-ses ordres* et
+ses ordres, et
-une entre¬ vue avec
+une entrevue avec
-en An¬ gleterre, les
+en Angleterre, les
-l’attendaient luimême, s’il
+l’attendaient lui-même, s’il
-cas, ajoutat-il, je
+cas, ajouta-t-il, je
-conserver lé commandement,
+conserver le commandement,
-chevalerie. A cette proposi¬ tion inattendue,
+chevalerie. À cette proposition inattendue,
-m’a cru> dit-il,
+m’a cru, dit-il,
-jours, fiôn s’est
+jours, l’on s’est
-pas lès honneurs
+pas les honneurs
-m HISTOIRE Je
+Je
-mon der¬ nier soupir.
+mon dernier soupir.
-pas, retour¬ na à
+pas, retourna à
-il em¬ ploya alors
+il employa alors
-ouvertures paci¬ fiques, il
+ouvertures pacifiques, il
-il re¬ nouvela ses
+il renouvela ses
-s’exposer da¬ vantage. Force
+s’exposer davantage. Force
-en An¬ gleterre, il
+en Angleterre, il
-ses mal¬ heurs. Son
+ses malheurs. Son
-couronne d’Ecosse (1631). A peu
+couronne d’Écosse (1631). À peu
-la compa¬ gnie des
+la compagnie des
-pour la cap
+pour le cap
-et l’Angle¬ terre travaillaient,
+et l’Angleterre travaillaient,
-à l’éta¬ blissement de
+à l’établissement de
-Français, parceque l’on
+Français, parce que l’on
-174 HISTOIRE y
+y
-pourrait peu¬ pler un
+pourrait peupler un
-le Por¬ tugal ;
+le Portugal ;
-ses pro¬ vinces presque
+ses provinces presque
-premiers Césars? cherchons
+premiers Césars ? cherchons
-de ta vie
+de la vie
-ne fal¬ lait faire
+ne fallait faire
-la N.* France ;
+la N.-France ;
-était ca¬ pable d’enrichir
+était capable d’enrichir
-se il Chirlevoix.
+se Charlevoix.
-DU CANADA, 175
+DU CANADA. 175
-valoir plu¬ sieurs du
+valoir plusieurs du
-ne per¬ suadèrent pas
+ne persuadèrent pas
-qui déter¬ minèrent Louis
+qui déterminèrent Louis
-la compa¬ gnie, fit-il
+la compagnie, fit-il
-restitution -, mais
+restitution ; mais
-de Rasilln Cette
+de Rasilli. Cette
-la GrandeBretagne et
+la Grande-Bretagne et
-j-jg\tHISTOIRE quelque
+quelque
-révolution améridiînê* li reste
+révolution américaine. Il reste
-la con¬ duite des protestons français
+la conduite des protestans français
-être répouvées, ils
+être {{erratum|répouvées|réprouvées}}, ils
-moins condam¬ nables eux-mêmes,
+moins condamnables eux-mêmes,
-à Penvi les
+à l’envi les
-ne l’autorisaitelle pas,
+ne l’autorisait-elle pas,
-des catho¬ liques qui
+des catholiques qui
-le voi¬ sinage des
+le voisinage des
-anglaises, par¬ ce qu’à
+anglaises, parce qu’à
-le gouverne¬ ment, ils
+le gouvernement, ils
-exemple.
+exemple. {{-|7}}
-DU CANADA.\t177 LIVRE II. DESCRIPTION
+DU CANADA. 177 {{brn}} LIVRE II. {{brn}} DESCRIPTION
-INDIGÈNES. Nom donné
+INDIGÈNES. {{brn}} {{brn}} {{bloc smaller|Nom donné
-l’Amérique septentrionale.— ! routières des
+l’Amérique septentrionale. — Frontières des
-mal définies; sujet
+mal définies ; sujet
-de contestations.— Description du Canada.— Ta¬ bleau des
+de contestations. — Description du Canada. — Tableau des
-du Canada.— Leur nombre.— Description
+du Canada. — Leur nombre. — Description
-leurs armes.— Leur ma¬ nière de
+leurs armes. — Leur manière de
-la chasse.— Gouvernement des Sauvages.— Ils
+la chasse. — Gouvernement des Sauvages. — Ils
-de religion.— Leurs devins.— Leur
+de religion. — Leurs devins. — Leur
-leurs funérailles.— Leurs fêtes.— Ils
+leurs funérailles. — Leurs fêtes. — Ils
-; mUs très
+; mais très
-leurs enfans.— Eloquence figurée
+leurs enfans. — Éloquence figurée
-langues indiennes.— Facultés
+langues indiennes. — Facultés
-ces peuples.— Leur origine.— Desccndent-ils de
+ces peuples. — Leur origine. — Descendent-ils de
-? Lorsque
+? }} Lorsque
-donnèrent l’appella¬ tion générale
+donnèrent l’appellation générale
-D’ailleurs x
+D’ailleurs
-178 HISTOIRE les
+les
-les portaient,étaient incertaines
+les portaient, étaient incertaines
-là naquit la confu¬ sion qui,
+là nâquit la confusion qui,
-le Nouveau-llrunswick, la Nouvelle-Ecosse et
+le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et
-des Etats-Unis. 1 A cette
+des États-Unis. À cette
-péninsule delà Nouvelle-Ecosse commença
+péninsule de la Nouvelle-Écosse commença
-du St.Laurent et
+du St.-Laurent et
-lieues * Leicarbot lui
+lieues Lescarbot lui
-bien plu» grande étendue. “ Notre
+bien plus grande étendue. « Notre
-d’ouest le» terre* jtwqu’ù la
+d’ouest les terres jusqu’à la
-au-deça dn tropique
+au-deça du tropique
-dite inconnu», vers
+dite inconnue, vers
-pôle Arctique.” Mais ce* limite» étaient plu» imaginaires que réelle», puisque
+pôle Arctique. » Mais ces limites étaient plus imaginaires que réelles, puisque
-° 30’ de latitude
+° 30’de latitude
-93e °. de longi¬ tude ouest, 1 sur
+93e ° de longitude ouest, sur
-baie d’Iludson. Le
+baie d’Hudson. Le
-lac Erié, s’é¬ lève par
+lac Érié, s’élève par
-des ré¬ gions septentrionales
+des régions septentrionales
-de ni¬ veau avec
+de niveau avec
-cent vingtsept pieds
+cent vingt-sept pieds
-l’Océan. ’■» L’inclinai¬ son longitudinale
+l’Océan. L’inclinaison longitudinale
-mer. il est
+mer. Il est
-celles l Bouehette :—Possessions britanniques dans PAmérique sep¬ tentrional». ’l Bayficld :—Géologie du
+celles Bouchette : — Possessions britanniques dans l’Amérique septentrional. Bayfield : — Géologie du
-Transactions delà Société
+Transactions de la Société
-auteur on évalue
+auteur en évalue
-n’a pu pu
+n’a pas pu
-une onde de
+une sonde de
-180 HISTOIRE qui
+qui
-d’Hudson. * Cette
+d’Hudson. Cette
-ses ra¬ meaux couvrent
+ses rameaux couvrent
-2000 nicds de
+2000 pieds de
-des Ou* r \t------\t,\t-taouais au-dessus
+des Outaouais au-dessus
-Les Allé* ghanys dont
+Les Alléghanys dont
-d’après üoucliette Longueur,\tLargeur. Lac Supérieur, 627 pieds, 360 milles géogra.\t140 m. g. Lac Huron,\t590\t“\t210\t«\t220 Lac Erié,\t665\t«\t265\t«\t63 Lac Ontario,\t231\t«\t172\t«\t59 1 Celte chaîne
+d’après Bouchette : — {| |- | || || || Longueur, || Largeur. |- |Lac Supérieur, || 627 || pieds, || 360 milles géogra. || 140 m. g. |- |Lac Huron, || 590 || " || 210 || 220 |- |Lac Erié, || 665 || " || 265 || 63 |- |Lac Ontario, || 231 || " || 172 || 59 |} Cette chaîne
-celui do Laurentidea, qui
+celui de Laurentides, qui
-adapté ri la
+adapté à la
-ces montagne» qui
+ces montagnes » qui
-direction paral¬ lèle au
+direction parallèle au
-espérons qrie le
+espérons que le
-satisfera Pareille la
+satisfera l’oreille la
-PU CANADA.
+DU CANADA.
-de mon¬ tagnes, dont
+de montagnes, dont
-golfe St.-Lau¬ rent, longe
+golfe St.-Laurent, longe
-cette li¬ mite est
+cette limite est
-à Kings¬ ton et
+à Kingston et
-du HautCanada ;
+du Haut-Canada ;
-des Trois1 Québec
+des Trois- Québec
-auquel s’a¬ dosse vers
+auquel s’adosse vers
-p. 9,41,73, et
+p. 9, 41, 73, et
-le Haut-Ca¬ nada. Le
+le Haut-Canada. Le
-plus d’atten¬ tion à
+plus d’attention à
-mentionnées aujour¬ d’hui par
+mentionnées aujourd’hui par
-utilisées. * Voici
+utilisées. Voici
-métaux trou¬ vées jusqu’à
+métaux trouvées jusqu’à
-; Fbr. Le
+; Fer. Le
-St.-Paul, Batiecan, (St.-Maurice,
+St.-Paul, Batiscan, (St.-Maurice,
-fer hydroxidê (ocre
+fer hydroxidé (ocre
-Baie St.—Paul, Champlain,
+Baie St.-Paul, Champlain,
-fer carbonate. Cap-Rouge,
+fer carbonaté. Cap-Rouge,
-nombre d’endroit* du
+nombre d’endroits du
-Haut-Canada. L’oxîde de
+Haut-Canada. L’oxide de
-DU CANADA, Le
+DU CANADA. 183 Le
-leurs nom¬ breux rameaux
+leurs nombreux rameaux
-quelque ré¬ volution physique,
+quelque révolution physique,
-sud. , Le
+sud. Le
-de aplomb, (galène)
+de plomb. (galène)
-voir 1 ’ Essai sur
+voir l’Essai sur
-minéraux métal¬ liques des
+minéraux métalliques des
-lieutenant Bjddeley. I. R: Transac¬ tion de
+lieutenant Baddeley. I. R : Transaction de
-elles n’ac¬ quièrent ce
+elles n’acquièrent ce
-vertu fertilisante; C’est
+vertu fertilisante ; C’est
-des ramauxi de uette chaîne,
+des ramaux de cette chaîne,
-en remontante le long?du ’ fleuve
+en remontant le long du fleuve
-beaucoup aü-dessus du sol, . que
+beaucoup au-dessus du sol, que
-qui contribuant puissamment
+qui contribuent puissamment
-zéro rj i,a! i-t.-..4- /l.i /.Um. J J\tfV ^ . l’UO et ^UCl(|UCiUlS\tCL UU ClltlUU UO\tÎX 1UO au-dessus,
+zéro et quelquefois plus, et du chaud de 97 à 103 au-dessus,
-jusqu’à l’ex¬ trémité supérieure
+jusqu’à l’extrémité supérieure
-le 42’.
+le 42°.
-la cha¬ leur de
+la chaleur de
-L’on voifque quant
+L’on voit que quant
-le Bas-Ca¬ nada que
+le Bas-Canada que
-en com¬ parant leurs
+en comparant leurs
-dit Bouehette, sont
+dit Bouchette, sont
-leur tem¬ pérature, elles
+leur température, elles
-climat ana¬ logue à
+climat analogue à
-et méridio¬ nale, tandis
+et méridionale, tandis
-A Qué¬ bec, (latitude
+A Québec, (latitude
-(latitude 45e °. 30’)
+(latitude 45e°. 30’)
-leur matu¬ rité. Mais
+leur maturité. Mais
-Québec èn pleine
+Québec en pleine
-du HautCanada l’hiver
+du Haut-Canada l’hiver
-les fjords plus
+les bords plus
-les ré¬ gions de
+les régions de
-qu’humide, pareeque, dit
+qu’humide, parceque, dit
-en Nor¬ vège, n’arrive
+en Norvège, n’arrive
-un rem¬ part de
+un rempart de
-gorgé. » Ces
+gorgé. Ces
-célèbre, l’em¬ preinte du
+célèbre, l’empreinte du
-qui vi¬ vaient de
+qui vivaient de
-formaient par¬ tie de
+formaient partie de
-les Catawbas» les
+les Catawbas, les
-ce * Le
+ce Le
-dans l’Etat de
+dans l’État de
-de Killmgton dans l’Etat de
+de Killington dans l’État de
-des mon¬ tagnes Blanches
+des montagnes Blanches
-le New-Hampshirc, est
+le New-Hampshire, est
-7800 pieds. Les Laurcntides sont
+7800 pieds.<p> Les Laurentides sont
-Le Cap-Tour¬ mente n’a
+Le Cap-Tourmente n’a
-capitaine Bayficld dit
+capitaine Bayfield dit
-du ni▼eau de la mer.
+du niveau de la mer.</p>
-jgg\tHISTOIRE qu’elles
+188 HISTOIRE qu’elles
-mots irrntatils qui
+mots imitatifs qui
-qui par¬ laient des
+qui parlaient des
-leurs pa¬ tries respectives.
+leurs patries respectives.
-Algonquine oc¬ cupait près
+Algonquine occupait près
-la lar¬ geur qu’il
+la largeur qu’il
-à l’Océan, i.... La
+à l’Océan. La
-de latitude.\tf Les
+de latitude. Les
-se trou¬ vaient au
+se trouvaient au
-lac On¬ tario, du
+lac Ontario, du
-autres dia¬ lectes, portèrent
+autres dialectes, portèrent
-diverses par¬ ties du Canada.\tî Les
+diverses parties du Canada. Les
-langue Algon■* A.
+langue Algon- A.
-Synopsis ofthe Indian TribeSi *’ •••’•
+Synopsis of the Indian Tribes.
-190 histoire qnine qui
+190 HISTOIRE quine qui
-: •Les Micmacs,
+: Les Micmacs,
-la Nouvelle-Ecosse, Gaspé
+la Nouvelle-Écosse, Gaspé
-les Iles adja¬ centes. Ils
+les Îles adjacentes. Ils
-la NouvelleAngleterre, et
+la Nouvelle-Angleterre, et
-les Papiadhois, le® Bersiamites,
+les Papinachois, les Bersiamites,
-nation ,du PorcEpic, et
+nation du Porc-Epic, et
-Lenni-Jenappes propre*ment dits,
+Lenni-Jenappes proprement dits,
-peu plu® bas
+peu plus bas
-rivière S t.-Maurice. Une
+rivière St.-Maurice. Une
-de Pile de
+de l’île de
-la con¬ trée qu’arrose
+la contrée qu’arrose
-au Sault-Ste.-Mariej à Michilimaefcinac et
+au Sault-Ste.-Marie, à Michilimackinac et
-du Détroit.\t> La
+du Détroit. La
-les Iro¬ quois ses
+les Iroquois ses
-autres tri¬ bus devaient
+autres tribus devaient
-Huron puf sang
+Huron pur sang
-est consêquemment chef
+est conséquemment chef
-nation. sud
+nation. Au sud
-fleuve Sl.-Laurent jusqu’à
+fleuve St.-Laurent jusqu’à
-la fa¬ meuse confédération Iroquoise» Leuom propre
+la fameuse confédération Iroquoise. Le nom propre
-était .Ægmnomionni : faiseurs :de cabanes,
+était Agonnonsionni : faiseurs de cabanes,
-les autres; Le
+les autres. Le
-nom kac &ét£
+nom leur a été
-celui deKoué, cri
+celui de Koué, cri
-était pro¬ noncé long
+était prononcé long
-Agniers ouMohawks, des
+Agniers ou Mohawks, des
-des Goy’ogouins, des
+des Goyogouins, des
-des Tsoimonthouans. -m, cyVv 2 ; Les
+des Tsonnonthouans. Les
-dominaient autre¬ fois entre
+dominaient autrefois entre
-après impitoya¬ blement détruits.
+après impitoyablement détruits.
-Supérieur, lè lac
+Supérieur, le lac
-fréquentées "par les
+fréquentées par les
-nord lés Pouteouatamis
+nord les Pouteouatamis
-ou Re¬ nards, peuple
+ou Renards, peuple
-Kikapous, lés Mascontins,
+Kikapous, les Mascontins,
-les Osâmes, les
+les Osages, les
-des con¬
+des con-
-BU CANADA.
+DU CANADA.
-venaient quel» quefois se
+venaient quelquefois se
-territoire. * Il
+territoire. Il
-établir aujou» d’bui quelle
+établir aujourd’hui quelle
-ville con¬ sidérable, et
+ville considérable, et
-indiquer pe nombre
+indiquer ce nombre
-Gallatin, intitulées: Â synopsis ofthe Indian
+Gallatin, intitulées : A synopsis of the Indian
-; elle? se
+; elle se
-191 histoike ainsi que lonsrfemps encore
+194 HISTOIRE ainsi que lontemps encore
-des forets ;
+des forêts ;
-quelques cen¬ taines d’hommes.
+quelques centaines d’hommes.
-contrées si¬ tuées entre le St.-fauront et
+contrées situées entre le St.-Laurent et
-chiffre delà population
+chiffre de la population
-famille Algonquino, qui
+famille Algonquine, qui
-plus consi¬ dérable, à 00,000 Ornes ;
+plus considérable, à 90,000 âmes ;
-Sioux orien¬ taux A moins de 3000; celte des Murons, y com¬ pris les
+Sioux orientaux à moins de 3000 ; celle des Hurons, y compris les
-des (’ntaw 1ms à 3000; celle
+des Catawbas à 3000 ; celle
-à 12,000; celle
+à 12,000 ; celle
-des Natehés à 4000. Cë qui
+des Natchés à 4000. Ce qui
-dispersée. ’ En
+dispersée. En
-de sub¬ sistance, faute
+de subsistance, faute
-dense, com’ Volm’v. TtiMain </<•.« fifate-ITni.t.
+dense, com- Volney. Tableau des Etats-Unis.
-guerriers e» 1660 >, auraient-ils
+guerriers en 1660, auraient-ils
-se prome¬ ner en
+se promener en
-jusqu’au tond de
+jusqu’au fond de
-baie d’ÏIudson, et
+baie d’Hudson, et
-que quel¬ ques rares
+que quelques rares
-traces d’habita¬ tion. Joliet
+traces d’habitation. Joliet
-Jésuite, par¬ coururent une
+Jésuite, parcoururent une
-des difï’érens dialectes
+des différens dialectes
-l’Amérique septen¬ trionale, à
+l’Amérique septentrionale, à
-avait l’ait découvrir
+avait fait découvrir
-le nord*- Les
+le nord- Les
-pour lt>59~60 n’en
+pour 1659-60 n’en
-nombre qu’ti 1900.
+nombre qu’à 1900.
-de l’Amériquo, ou
+de l’Amérique, ou
-immigration quel, conque, on
+immigration quelconque, on
-à t rouver aussi des diffé¬ rences entre
+à trouver aussi des différences entre
-peine sen¬ sible. 1 Leurs personnes,
+peine sensible.Leurs personnes,
-même physionomie, l in t raçant le
+même physionomie. En traçant le
-stature. Elevés et
+stature. Élevés et
-périls de, la guerre. 1 Les
+périls de la guerre. Les
-ronde qu’o¬ Vale, le
+ronde qu’ovale, le
-et saillantes; leurs
+et saillantes ; leurs
-noirs * Charlevoix.
+noirs Charlevoix.
-différence no¬ table dan» le* traits do chaque
+différence notable dans les traits de chaque
-sauvage do l’Amérique
+sauvage de l’Amérique
-pas a*ser. grand* pour
+pas assez grande pour
-d’une rac* dis. tincte :
+d’une race distincte :
-est peut-utreplu* légère
+est peut-être plus légère
-que de* nuance* du
+que des nuances du
-et lonjrs. Les
+et longs. Les
-Amérique. « Les
+Amérique. Les
-sensibilité ex¬ quise. La
+sensibilité exquise. La
-pouvait appor¬ ter celle
+pouvait apporter celle
-de di¬ verses couleurs,
+de diverses couleurs,
-ils représen¬ taient souvent
+ils représentaient souvent
-peaux repas¬ sées, et
+peaux repassées, et
-de porcépic, couvraient
+de porc-épic, couvraient
-chevreuil, garan¬ * Cela
+chevreuil, garan- Cela
-été mi« en doute; mais
+été mis en doute ; mais
-témoignage det meilleurs voyagpurs, j’ai
+témoignage des meilleurs voyageurs, j’ai
-Vassal, quaj’ai déjà
+Vassal, que j’ai déjà
-HISTOIRE tissait leurs
+HISTOIRE tissait| leurs
-froid. Ce¬ pendant beaucoup
+froid. Cependant beaucoup
-se cou¬ vaient à
+se {{erratum|couvaient|couvraient}} à
-vêtemens res¬ plendissant de
+vêtemens resplendissant de
-se dis¬ tinguaient les
+se distinguaient les
-peignaient “ le
+peignaient « le
-poisson, Usage familier
+poisson, usage familier
-moucherons èt des in¬ sectes qui
+moucherons et des insectes qui
-en friche.1 ” Ils
+en friche. » Ils
-Ils ai¬ maient beaucoup
+Ils aimaient beaucoup
-se pei¬ gnaient le
+se peignaient le
-des I Raynil.
+des Raynal.
-plumes d’oi¬ seaux de
+plumes d’oiseaux de
-étrange. Us portaient des pen¬ dans aux
+étrange. Ils portaient des pendans aux
-aux oreilles* des
+aux oreilles, des
-une es¬ pèce de
+une espèce de
-Jésuites (1633)
+Jésuites (1633).
-guerrier assom¬ mait d’un
+guerrier assommait d’un
-profond enthou¬ siasme. Le
+profond enthousiasme. Le
-être autre¬ ment ?
+être autrement ?
-qu’on a.AI- nv/td/iA\trjnSlci Afoi /in f nn RI Ad ri a CUL CAUICC UC|J Uia c|u U£> ClttlC-lU;\tUC sentir.
+qu’on eût excitée depuis qu’ils étaient capables de sentir.
-là. L’imagina¬ tion excitée
+là. L’imagination excitée
-parfaitement indépen¬ dant, il
+parfaitement indépendant, il
-guerre mor¬
+guerre mor-
-là là cause
+là la cause
-en Amérique^ et
+en Amérique, et
-droit d’asSiëtèr aux
+droit d’assister aux
-d’exprimer léür opinion
+d’exprimer leur opinion
-nation réu¬ nie :
+nation réunie :
-avec ma¬ turité. Si
+avec maturité. Si
-anciens s’a¬ dressaient à
+anciens s’adressaient à
-combattre. “ Les os
+combattre. « Les os
-contre fidus ;
+contre nous ;
-et nfis cris
+et nos cris
-ombres dë riôs morts,
+ombres de nos morts,
-les enne¬ mis défit lè sang
+les ennemis dont le sang
-terre. Allofis faire
+terre. Allons faire
-combattre tarit que
+combattre tant que
-la ltuie resteront
+la lune resteront
-au firmament.” ; Aussitôt le ’ chafit de
+au firmament. » Aussitôt le chant de
-entonné pà^tôiïs lés cofiibàttans, qui
+entonné par tous les combattans, qui
-sur ce¬ lui que
+sur celui que
-il étu¬ diait ses
+il étudiait ses
-grande circonspec¬ tion pour
+grande circonspection pour
-fumée. Us décou¬
+fumée. Ils décou-
-DIT CANADA.
+DU CANADA.
-plus ten¬ dre comme
+plus tendre comme
-été for¬ mée. 1 Ils
+été formée. Ils
-leur enne¬ mi. Et
+leur ennemi. Et
-divers strata¬ gèmes. Ils
+divers stratagèmes. Ils
-Sauvages, parcequ’ils sont
+Sauvages, parce qu’ils sont
-leurs expéditions Ce sont générale¬ ment des
+leurs expéditions. Ce sont généralement des
-s’attaquent 1 Mclntoih. Manners
+s’attaquent McIntosh. Manners
-the Inàiarts.
+the Indians.
-ne peu¬ vent emmener,
+ne peuvent emmener,
-lieu d’appréhen¬ der une
+lieu d’appréhender une
-de trop, près,
+de trop près,
-sont cardCs avec.soin et
+sont gardés avec soin et
-des ni» .. . . . r_. quets de
+des piquets de
-triste, ré¬ sonne dans
+triste, résonne dans
-ses bour¬ reaux. “de vais
+ses bourreaux. « Je vais
-j’irai re¬ joindre dans
+j’irai rejoindre dans
-ombres le& eh#fe: qui
+ombres les chefs qui
-avant moi.’’\t:\t; La
+avant moi.»   La
-vainqueurs, Aiii nnnonnûnf clâ lmn lûnn n l’ciirAo nor* /liûoi nnici i^ui auuvuuc/ui/ uv AVAU* ivui ttiiiiui/ pm u^f3 ©n fait
+vainqueurs, qui annoncent de loin leur arrivée par des cris. On fait
-sont livrés, au au
+sont livrés au
-la tri¬ bu. Les
+la tribu. Les
-jours. Mai§ si
+jours. Mais si
-DU CANADA.\t205 reaux
+DU CANADA. 205 reaux
-loin, , que. ceux-ci
+loin, que ceux-ci
-la mort.-\t:\t< Il
+la mort. Il
-brûlait les; antres ;
+brûlait les autres ;
-tout çe qu’ils
+tout ce qu’ils
-mort. . Ceux
+mort. Ceux
-la na¬ tion, étaient
+la nation, étaient
-étaient adop¬ tés par
+étaient adoptés par
-leur por¬ taient toute
+leur portaient toute
-égards qu’ehesj avaient
+égards qu’elles avaient
-prisonniers aipsi adoptés» en réduits
+prisonniers ainsi adoptés, ou réduits
-plus malhenremx qne
+plus malheureux qne
-leur nou¬ velle famille
+leur nouvelle famille
-Ils ou¬ bliaient tous
+Ils oubliaient tous
-patrie qni sont
+patrie qui sont
-caractère par¬ ticulier qui
+caractère particulier qui
-un mur¬ mure. Les
+un murmure. Les
-devenait néces¬ saire. La
+devenait nécessaire. La
-la ré¬ pugnance d’un
+la répugnance d’un
-chefs, accom¬ pagnés de
+chefs, accompagnés de
-de média¬ teurs, se
+de médiateurs, se
-de long,dont la
+de long, dont la
-paix. 1 Lorsque la-, députation
+paix. Lorsque la députation
-inférieurs rem¬ plit le
+inférieurs remplit le
-de rhorison, en
+de l’horison, en
-être présens; au
+être présens au
-le tou¬ 1 De
+le tou- De
-est immédiate¬ ment tenu ou le
+est immédiatement tenu où le
-de IV nimositê qui
+de l’animosité qui
-l’expression pa¬ tente du
+l’expression patente du
-à là transaction.
+à la transaction.
-alors réciproque¬ ment des
+alors réciproquement des
-se CoiVa îsitioi rtae nrPcpna nnp de relies fini snnf Ûiil V U111VJ1 V4VM iyi vwvitw vwv V»V\tV/ ■— ■>* — M ^ VI* uvuv répandues
+se faire ainsi des présens est une de celles qui sont répandues
-la terre’. ■ La
+la terre. La
-chez lés tribus
+chez les tribus
-était Une occupation désho¬ norante qù’ils abandonnaient
+était une occupation déshonorante qu’ils abandonnaient
-femmes, *1 comme indigne
+femmes, « comme indigne
-un ennèjéi mortel,
+un ennemi mortel,
-labourer Un champ
+labourer un champ
-premier homme. ” Mais bientôt là faim venait le-troubler dans
+premier homme. » Mais bientôt la faim venait le troubler dans
-faisait dé nouveau
+faisait de nouveau
-les "bras croisés,
+les bras croisés,
-attitude immo¬ bile et
+attitude immobile et
-journées entières* sortait
+journées entières, sortait
-froide. “ Toute
+froide. « Toute
-n’y mar¬ cher qu’après
+n’y marcher qu’après
-la décrépi¬ tude tous
+la décrépitude tous
-légers, lui¬ saient rarement
+légers, faisaient rarement
-chasse malheureuse, b 2
+chasse malheureuse.
-de gland.; Au
+de gland. Au
-bouleau. ” (Raynal).
+bouleau. » (Raynal).
-des buttes à la bâte. Du Un clin d’oeil une
+des huttes à la hâte. En un clin d’œil une
-les t ville® changeaient
+les villes changeaient
-au soi, devait
+au sol, devait
-en eft fet, chacun
+en effet, chacun
-société lai plus libre.\t.. La
+société la plus libre. La
-était lé gouvernement
+était le gouvernement
-les usages; traditionnels
+les usages traditionnels
-de Péquité. D’ailleurs
+de l’équité. D’ailleurs
-le gou¬ vernement, n’était
+le gouvernement, n’était
-que très. rare, ment, comme
+que très rarement, comme
-avec une:
+avec une
-; eu bien
+; ou bien
-d’une cérémo¬ nie publique, &.c. ;
+d’une cérémonie publique, &c. ;
-presque ja¬ mais, ne
+presque jamais, ne
-; on pouvoir
+; son pouvoir
-La volon¬ té’ générale,
+La volonté générale,
-qui n’obli¬ geaient personne,
+qui n’obligeaient personne,
-moindre peine. ’ Si
+moindre peine.. Si
-on or¬ donnait la
+on ordonnait la
-espèce de, guerre
+espèce de guerre
-sur tin sujet ou Utt citoyen.
+sur un sujet ou un citoyen.
-parens, mainte¬ naient en
+parens, maintenaient en
-sans Mens. On
+sans biens. On
-assemblées, cha¬ cun avait
+assemblées, chacun avait
-les alfaires publiques
+les affaires publiques
-âge ôu ses Services. Dans une Société où
+âge ou ses services. Dans une société où
-faire dé¬ vier les
+faire dévier les
-comme 1 -Relation des
+comme Relation des
-212\tHISTOIRE jamais
+212 HISTOIRE jamais
-héréditaires, téressement comme
+héréditaires, désintéressement comme
-cupidité n innnaien point
+cupidité n’influaient point
-les so¬ ciétés indiennes
+les sociétés indiennes
-les obser¬ vaient entre
+les observaient entre
-les en¬ voyés et
+les envoyés et
-étaient re^us avec
+étaient reçus avec
-ils ve¬ naient pour
+ils venaient pour
-la pertur¬ bation dans
+la perturbation dans
-si patri¬ arcales. Comme
+si patriarcales. Comme
-que “ les
+que « les
-point sanc¬ tionnées par l’usage,” l’homme
+point sanctionnées par l’usage, » l’homme
-faisait Généralement iusticelni O \t:\to .vv*w* u*v»«v* JUW H 1UU II m* tervenait que
+faisait généralement justice lui-même. La tribu n’intervenait que
-vindicte publique,* périssait
+vindicte publique, périssait
-inconvéniens sé¬ rieux. Il
+inconvéniens sérieux. Il
-point d’offi¬ ciers civils
+point d’officiers civils
-qui carac¬ térisent les
+qui caractérisent les
-les que¬ relles particulières
+les querelles particulières
-aucun pou¬ voir sur
+aucun pouvoir sur
-réussissait ordinaire¬ ment à
+réussissait ordinairement à
-sa ven¬ geance privée
+sa vengeance privée
-ce de¬ voir sacré.
+ce devoir sacré.
-des con¬ trées entières,
+des contrées entières,
-soif, endu¬ rait avec
+soif, endurait avec
-pour satis¬ faire l’ombre
+pour satisfaire l’ombre
-d’un ami.’ La
+d’un ami. La
-autre ven¬ geance, et
+autre vengeance, et
-de na¬ tion en
+de nation en
-présens apai¬ saient l’ombre
+présens apaisaient l’ombre
-sous lés coups
+sous les coups
-sa vengeancê pomme si
+sa vengeance comme si
-tribu recueil¬ lait les
+tribu recueillait les
-droit d’hérédité,’ ce
+droit d’hérédité, ce
-la descen¬ dance féminine,
+la descendance féminine,
-généralement ré¬ pandue.
+généralement répandue.
-DU CANAPA. 215
+DU CANADA. 215
-un privilège nominal
+un privilége nominal
-ses qua¬ lités, à
+ses qualités, à
-son pou¬ voir n’était
+son pouvoir n’était
-Il nՎ tait en
+Il n’était en
-n’en j avait pas
+n’en n’avait pas
-pour com¬ mander, et
+pour commander, et
-la reli¬ gion devait
+la religion devait
-ayant se»; formes
+ayant ses formes
-Sauvages s’accor¬ dent presque
+Sauvages s’accordent presque
-professaient aucun, culte.
+professaient aucun culte.
-voisins n’a¬ vaient ni
+voisins n’avaient ni
-cérémonies religieuses.; » A l’égard
+cérémonies religieuses. À l’égard
-dit 1 Relation des Jésuites.\t....... * Champlain.\t\t\t
+dit Relation des Jésuites. Champlain.
-Joutel, “ il
+Joutel, « il
-paru (pie les
+paru que les
-avons trouvé* des
+avons trouvé des
-de relevé* qui
+de relevé qui
-prend au¬ cun soin
+prend aucun soin
-qui mar¬ quent un
+qui marquent un
-aucune religion.” J On
+aucune religion. » On
-ou obli¬ gatoires chez
+ou obligatoires chez
-yeux. L’exis¬ tence d’un
+yeux. L’existence d’un
-Mais l’indépen¬ dance du
+Mais l’indépendance du
-restrictions im¬ posées par
+restrictions imposées par
-il repous¬ sait celles du pouv oir civil
+il repoussait celles du pouvoir civil
-comme Ica Natché», forment
+comme les Natchés, forment
-ils re¬ connaissaient néanmoins
+ils reconnaissaient néanmoins
-ils adres¬ saient leurs
+ils adressaient leurs
-acquérir «n bien.
+acquérir un bien.
-en sou cœur
+en son cœur
-la mo¬ ralité. Le suceès, les
+la moralité. Le succès, les
-actions, indépen¬ damment du
+actions, indépendamment du
-de jouiss ces. Une
+de jouissances. Une
-gloire. Etonné de
+gloire. Étonné de
-à l’exis¬ tence d’une
+à l’existence d’une
-et mainc 2
+et main-
-les monta¬ gnes, et
+les montagnes, et
-le re¬ présente le
+le représente le
-le souille du
+le souffle du
-Il per¬ sonnifie tout
+Il personnifie tout
-sommeil ( Bancroft). Quoi¬ qu’il n’ait
+sommeil (Bancroft). Quoiqu’il n’ait
-été frap¬ pante ;
+été frappante ;
-la civilisation; pareeque l’on
+la civilisation ; parceque l’on
-1)U CANADA. Le
+DU CANADA. 219 Le
-avaient été* créés
+avaient été créés
-; l’ou peut inférer tic lù qu’il
+; l’on peut inférer de là qu’il
-une idée, d’une
+une idée d’une
-plus définie» après
+plus définie, après
-peine, parccqu’il ne faisait «pic préciser
+peine, {{sic2|parcequ’il}} ne faisait que préciser
-avec rapidité; ce
+avec rapidité ; ce
-foi primi¬ tive. Tous
+foi primitive. Tous
-leurs divini¬ tés» l’Indien
+leurs divinités, l’Indien
-en rece¬ voir. Le
+en recevoir. Le
-Dieu, parcequ’il est
+Dieu, {{sic2|parcequ’il}} est
-lui fait; il
+lui fait ; il
-sacrifices, «pic «juclques au¬ teurs ont
+sacrifices, que quelques auteurs ont
-le Mamtou. Si
+le Manitou. Si
-dieu. “ O Manitou î s’écriait
+dieu. « O Manitou ! s’écriait
-reste dé mes enfans.” Lorsque
+reste de mes enfans.» Lorsque
-esprits tutéiaires des
+esprits tutélaires des
-dans lecmcl ils nrenaient erarde de " • ■\t\t t\t*\tu profaner
+dans lequel ils prenaient garde de profaner
-espèce d’ani¬ maux ;
+espèce d’animaux ;
-été s’ex¬ poser à
+été s’exposer à
-vu déjà» la faveur d’Àreskoui, si
+vu déjà, la faveur d’Areskoui, si
-les lie¬ rons, dieu
+les Hurons, dieu
-sacrifices èt des
+sacrifices et des
-fleuve, ta hauteur
+fleuve, la hauteur
-montagne, ta profondeur d’ube ’ Leclere. “ I!» tes jeiient au
+montagne, la profondeur d’une Leclerc. « Ils les jettent au
-les esterri-ti! . . . Pocr les hôtes qui
+les enterrent. Pour les bêtes qui
-se i;;.f.«f r;t prendre aisèmeni, iis " "r-risent leurs
+se laissent prendre aisément, ils méprisent leurs
-jettent eux chiens.’* Relation àts Jisuitrs.
+jettent aux chiens. » ’’Relation des Jésuites.
-Dû CANADA. 821 crétasse dans
+DU CANADA. 221 crevasse dans
-bruit {l’une chûte
+bruit d’une chûte
-de ceslleuvcs et
+de ces fleuves et
-mal • et
+mal et
-femme algonquinc en hon¬ neur d’Agreskoué,
+femme algonquine en honneur d’Agreskoué,
-guerre. “ Agreskoué s’écrièrent-ils,
+guerre. « Agreskoué s’écrièrent-ils,
-honneur *, repais-toi
+honneur ; repais-toi
-et accorde nous de nouvelles victoires.” Le
+et accorde-nous de nouvelles victoires. » Le
-domaine invi¬ sible, le
+domaine invisible, le
-qui l’accom¬ pagnât partout
+qui l’accompagnât partout
-et * Atahentic était
+et Atahensic était
-et Jo\u~ keka le
+et Jouskeka le
-223 IHSTOIBK renfermé
+222 HISTOIRE renfermé
-songe. C’e dieu
+songe. Ce dieu
-pied d’ani¬ mal, etc.,
+pied d’animal, etc.,
-sacrifice. Lors¬ que c’était
+sacrifice. Lorsque c’était
-êtres supé¬ rieurs profitaient
+êtres supérieurs profitaient
-leur coû¬ tait pour
+leur coûtait pour
-libre d’inter¬ préter ses
+libre d’interpréter ses
-raison, l’In¬ dien rejetait
+raison, l’Indien rejetait
-I)U CANADA.
+DU CANADA.
-ses désirs; jamais
+ses désirs ; jamais
-de i’édit de
+de l’édit de
-ordonnerait d’embras¬ ser (Lingard).
+ordonnerait d’embrasser (Lingard).
-doué quel¬ ques hommes
+doué quelques hommes
-de mé¬ decins. Ils
+de médecins. Ils
-HISTOIRE tucaüon plus
+224 HISTOIRE nication plus
-empire s étendait sur
+empire s’étendait sur
-en relusait à
+en refusait à
-l’avenir. Ih avaient
+l’avenir. Ils avaient
-les chas¬ seurs en
+les chasseurs en
-flèches heu¬ reuses un
+flèches heureuses un
-soupirs d’ut» amant
+soupirs d’un amant
-et ac¬ compagnaient l’administration
+et accompagnaient l’administration
-malade. Iis interrogeaient
+malade. Ils interrogeaient
-qu’à s’enfer¬ mer dans
+qu’à s’enfermer dans
-lui atta¬ chait une
+lui attachait une
-(Lescarbot). JNous a vous vu
+(Lescarbot). Nous avons vu
-autre vfe* Le
+autre vie. Le
-de J’âme était
+de l’âme était
-du matéria¬ liste civilisé,
+du matérialiste civilisé,
-lui, com¬ ment il
+lui, comment il
-amis procé¬ daient à
+amis procédaient à
-de four¬ rures. Ils
+de fourrures. Ils
-le toucher; On
+le toucher. On
-toutes Sortes d’objets
+toutes sortes d’objets
-signes indica¬ tifs de
+signes indicatifs de
-ramassées soi¬ gneusement pour
+ramassées soigneusement pour
-(1646) * Relation
+(1646) Relation
-un cercueiljusqu’àlafête des
+un cercueil jusqu’à la fête des
-célèbre chez; les
+célèbre chez les
-villages voi¬ sins. Au
+villages voisins. Au
-en proces¬ sion au
+en procession au
-la lu¬ mière du
+la lumière du
-morne si¬ lence ce
+morne silence ce
-avoir enle¬ vé âvec de
+avoir enlevé avec de
-en mé¬ moire des
+en mémoire des
-l’on appe¬ lait le
+l’on appelait le
-les In¬ diens ;
+les Indiens ;
-en don¬ naient à
+en donnaient à
-devoirs im¬ posés dans
+devoirs imposés dans
-aux pa¬ rois. Un
+aux parois. Un
-des fu¬ nérailles : “ Os
+des funérailles : « Os
-êtes sus¬ pendus au-dessus
+êtes suspendus au-dessus
-monde. “La vie
+monde. « La vie
-passe. “ Os
+passe. « Os
-la ven¬ geance,”
+la vengeance. »
-en pro¬ cession de
+en procession de
-la solenni¬ té finie,
+la solennité finie,
-la gran¬ deur semble
+la grandeur semble
-des son¬
+des son-
-230 HISTOIRE ges
+ges
-faisaient SRiiiGr dans
+faisaient sauter dans
-était rem¬ placé par
+était remplacé par
-des sa¬ crifices, leur
+des sacrifices, leur
-rêves, m* dices certains,
+rêves, indices certains,
-duraient plu¬ sieurs jours,
+duraient plusieurs jours,
-des anolaudissev\t’\t’\tJ.\tX mens, ou
+des applaudissemens, ou
-la foulé immobile
+la foule immobile
-troublée jus¬ qu’en ses
+troublée jusqu’en ses
-jeu, lՎ taient faiblement
+jeu, l’étaient faiblement
-parvenus seu¬ lement à
+parvenus seulement à
-des obstacles; Chez
+des obstacles. Chez
-Sauvages, “ les
+Sauvages, « les
-les désirs.” Dès
+les désirs. » Dès
-reçus. “ Ils
+reçus. « Ils
-mal faire” (Lescarbot).
+mal faire » (Lescarbot).
-de fécon¬ dité des
+de fécondité des
-institution recon¬ nue. Celui
+institution reconnue. Celui
-enfans res¬ serraient généralement
+enfans resserraient généralement
-de mar/.lior no laîccmont nninf. Ipnrs mèrp.s mil np Ipo VUUi ) XIV IUIWt»IVUV\tK» «**v* ww ’JV»* «V perdaient
+de marcher, ne laissaient point leurs mères qui ne les perdaient
-ignoraient l’u¬ sage de
+ignoraient l’usage de
-nations ci¬ vilisées. Elles
+nations civilisées. Elles
-elles-mêmes jus¬ qu’à trois
+elles-mêmes jusqu’à trois
-de mail¬ lots fortifiés
+de maillots fortifiés
-brise. “ S’ils
+brise. « S’ils
-pleuraient } Relation
+pleuraient Relation
-T)ü CANADA.
+DU CANADA.
-mamelles Dès
+mamelles ». Dès
-les aban¬ donnait à
+les abandonnait à
-capricieuse volonté ’. Us contractaient
+capricieuse volonté. Ils contractaient
-en bri¬ sant un
+en brisant un
-des répu¬ gnances des
+des répugnances des
-qu’un jeuhe Sauvage
+qu’un jeune Sauvage
-à l’u¬ sage des
+à l’usage des
-afin 3 Relation des Jéiuitê*, (1633).
+afin Relation des Jésuites, (1633).
-234 HISTOIRE de
+de
-rare, parceque le
+rare, {{sic2|parceque}} le
-raconter. Eangés en
+raconter. Rangés en
-venaient l’in¬ terrompre. C’est
+venaient l’interrompre. C’est
-journées qni në se
+journées qui ne se
-la com¬
+la com-
-VU CANADA.
+DU CANADA.
-le possé¬ dait chez
+le possédait chez
-organisation com¬ plète et
+organisation complète et
-règles exactes \ Nulle
+règles exactes. Nulle
-dialectes * “ Qu’on le» appelle barbare# tant
+dialectes « Qu’on les appelle barbares tant
-(les Sau¬ vages) leur
+(les Sauvages) leur
-fort réglée —Pelation des
+fort réglée. » — Relation des
-236 HISTOIRE des
+des
-passions. “ Tous
+passions. « Tous
-en for¬ mules comme
+en formules comme
-perception et.sans mémoire ”. (Bancroft).
+perception et sans mémoire. » (Bancroft).
-essentiellement sem¬ blables. Cela
+essentiellement semblables. Cela
-avec quel¬ ques légères
+avec quelques légères
-changent IV en /. Ils
+changent l’r en l. Ils
-lettre /, et
+lettre l, et
-f>U CANADA.
+DU CANADA.
-de 1 ’m, et
+de l’m, et
-ni eonséquemment l’écriture,
+ni conséquemment l’écriture,
-de laparole,ou dé figures
+de la parole, ou de figures
-pourrions con¬ clure que
+pourrions conclure que
-dans l’o¬ rigine d’une
+dans l’origine d’une
-un mes¬ sage de
+un message de
-de l’Amé¬ rique. Ce
+de l’Amérique. Ce
-pour communi¬ quer laconiquement
+pour communiquer laconiquement
-HISTOIKK La Sauvage
+238 HISTOIRE Le Sauvage
-Son intei. ligence n’était
+Son intelligence n’était
-avait puu d’idées
+avait peu d’idées
-conceptions pure¬ ment mentales. 11 pouvait
+conceptions purement mentales. Il pouvait
-gratitude. Ce¬ pendant les
+gratitude. Cependant les
-métaphysiques, d’expressiens com¬ plexes, elle
+métaphysiques, {{sic2|d’expressiens}} complexes, elle
-de Kiibens* dont
+de Rubens, dont
-et habi¬ lement ménagées
+et habilement ménagées
-tableau. Se» expressions
+tableau. Ses expressions
-son al¬ lure libre
+son allure libre
-fois. geste,
+fois. Le geste,
-leurs pen¬ sées- Ils
+leurs pensées. Ils
-OU CANADA. 2‘jl# ladies o» les
+DU CANADA. 239 belles ou les
-mot (prils disaient
+mot qu’ils disaient
-le se¬ cret de
+le secret de
-des idiomes sauvages Toutes
+des idiômes sauvages. Toutes
-être définies» et
+être définies, et
-les Troquois, ne
+les Iroquois, ne
-termes géné¬ riques. Chaque
+termes génériques. Chaque
-et “ ce
+et « ce
-les forums du
+les formes du
-les ’ Hancroft.
+les Bancroft.
-HISTOIRE changetnens et
+HISTOIRE changemens et
-peuvent exprimer. ’ Cette
+peuvent exprimer.. Cette
-transpositions sin¬ gulières de
+transpositions singulières de
-et Cawaunm, grand
+et Cawaunna, grand
-dit Co-gila-tcaunna. Il
+dit {{sic2|Co-gila-Cawaunna}}. Il
-grande res¬ semblance dans
+grande ressemblance dans
-ce phéno¬ mène embrasse
+ce phénomène embrasse
-réduplications, ■* Nj>rncer. Smilh’s Hitlory nf rftw-York.
+réduplications, Spencer. Smith’s History of New-York
-trouver chez: une
+trouver chez une
-si considé¬ rable de
+si considérable de
-tendance uni¬ forme dans
+tendance uniforme dans
-du langage.” ( Voyage de
+du langage. » (Voyage de
-origine com¬ mune à
+origine commune à
-qui cons¬ tituent l’ordre,
+qui constituent l’ordre,
-la na¬ ture *, et
+la nature ; et
-plus cer¬ taine, c’est
+plus certaine, c’est
-ne des¬ cendent pas
+ne descendent pas
-état d’a¬ brutissement, que
+état d’abrutissement, que
-nombre d’idiomes, et
+nombre d’idiômes, et
-facultés in¬ tellectuelles aussi
+facultés intellectuelles aussi
-qui en¬ vahissaient leur
+qui envahissaient leur
-auraient probable¬ ment répondu
+auraient probablement répondu
-faisons aujour¬ d’hui à
+faisons aujourd’hui à
-système, ré¬ pudié avec
+système, répudié avec
-solution t- On
+solution On
-civilisé. (e Par
+civilisé. « Par
-les parlent.” C’est
+les parlent. » C’est
-cet écri¬ vain plein
+cet écrivain plein
-de St.-petersbourg.
+de St.-Petersbourg.
-Combien n’a-til pas
+Combien n’a-t-il pas
-les bar¬ bares qui
+les barbares qui
-les pre¬ miers siècles
+les premiers siècles
-l’ère chrétienne? Et
+l’ère chrétienne ? Et
-comme mal¬ gré eux,
+comme malgré eux,
-trouvé que forêts et
+trouvé {{erratum|que forêts|que des forêts}} et
-les facul¬ tés intellectuelles
+les facultés intellectuelles
-renversé l’em¬ pire Romain.
+renversé l’empire Romain.
-la ci¬ vilisation, c’est
+la civilisation, c’est
-en quel¬ ques années,
+en quelques années,
-les for¬ mer graduellement,
+les former graduellement,
-feux étincellans du génie mo¬ derne.
+feux {{sic2|étincellans}} du génie moderne.
-autre na¬ tion plus
+autre nation plus
-Doit-on in¬ férer de
+Doit-on inférer de
-pas émi¬ gré de
+pas émigré de
-sont con¬ 1 «
+sont con- «
-les ArabesBedouins d’Afrique
+les Arabes-Bedouins d’Afrique
-le Bédouin vivant
+le Bedouin vivant
-et patien», de
+et patiens, de
-de cap¬ tiver des
+de captiver des
-sa po¬ sition à
+sa position à
-de chair.” Vplney :—Tableau dts Etats-Unis.
+de chair. » Volney : — Tableau des États-Unis.
-les pro¬ pres enfans
+les propres enfans
-diverses cir¬ constances réunies
+diverses circonstances réunies
-semblent ap¬ puyer et
+semblent appuyer et
-diverses hypo¬ thèses de
+diverses hypothèses de
-a dé¬ couvert dans
+a découvert dans
-d’un cou¬ rant d’émigration
+d’un courant d’émigration
-du nordest de
+du nord-est de
-regardaient néan¬ moins comme
+regardaient néanmoins comme
-race qu’eux \ Les
+race qu’eux. Les
-parcourons ». G.
+parcourons G.
-adopte l’hy¬ pothèse de rémigration asiatique,3 il faut sup¬ poser que
+adopte l’hypothèse de l’émigration asiatique, il faut supposer que
-de l’Amé¬ rique, et
+de l’Amérique, et
-de qua¬ rante quatre
+de quarante quatre
-du nord, a On
+du nord.. On
-Magellan. a Les
+Magellan. Les
-la Californie. Serrera, fyc. f Arias
+la Californie.Herrera, &c. Arias
-d’autres jusqU’àîAdair, &c.
+d’autres jusqu’à Adair, &c.
-y ren¬ contre, n’en
+y rencontre, n’en
-débris 1 Suivant la tra¬ dition des
+débris ? Suivant la tradition des
-une ré¬ gion nommée
+une région nommée
-la mer 8. Mais,
+la mer. Mais,
-; qué l’archéologie
+; que l’archéologie
-ancienne his¬ toire, il
+ancienne histoire, il
-à l’opi¬ nion qui
+à l’opinion qui
-35. s Recherches
+35. Recherches
-DU CANADA.\t249 LIVRE III. CHAPITRE I. DISPERSION
+DU CANADA. 249 LIVRE III. {{brn}} CHAPITRE I. {{brn}} {{brn}} DISPERSION
-HURONS. 1632-1663. Louis Kirtk
+HURONS. {{brn}} {{brn}} 1632–1663. {{brn}} {{bloc smaller|Louis Kirtk
-en 1632.—Champlain revient
+en 1632. — Champlain revient
-que jamais.—Collège des
+que jamais. — Collége des
-à Québec.—Mort de Champlain, (1635).—M. de
+à Québec. — Mort de Champlain, (1635). — M. de
-le remplace.—Guerre entre
+le remplace. — Guerre entre
-sont partagés.—Le P.
+sont partagés. — Le P.
-de Sillery.—Fondation de Mont-, réal (1641),
+de Sillery. — Fondation de Montréal (1641),
-de Maisonneuve.—Fondation de l’HôtelDieu et
+de Maisonneuve. — Fondation de l’Hôtel-Dieu et
-des Ursulines.—Paix entre
+des Ursulines. — Paix entre
-les na¬ tions indiennes
+les nations indiennes
-les Agniers.—M. d’Aillebout
+les Agniers. — M. d’Aillebout
-Montmagny eomme gouverneur
+Montmagny comme gouverneur
-la NouvelleFrance.—La guerre
+la Nouvelle-France. — La guerre
-les Iro¬ quois et
+les Iroquois et
-les Hu¬ rons ne
+les Hurons ne
-St.-Laurent (1649-50).—La Nouvolle-Angleterre fait pro¬ poser au
+St.-Laurent (1649–50). — La Nouvelle-Angleterre fait proposer au
-perpétuelle. —M. de
+perpétuelle. — M. de
-M. d’Ailltbout.—Les Iroquois
+M. d’Aillebout. — Les Iroquois
-établissemens français.—-M. d’Argenson
+établissemens français. — M. d’Argenson
-de Lauson.—Le dévouement
+de Lauson. — Le dévouement
-le Canada.—Les Iro¬ quois demandent
+le Canada. — Les Iroquois demandent
-la paix.—Le baron d’Avaùgour arrive
+la paix. — Le baron d’Avaugour arrive
-remontrances éner¬ giques qu’il
+remontrances énergiques qu’il
-de troupes.—Dissentions entre le gouver¬ neur et
+de troupes. — Dissentions entre le gouverneur et
-de Pétrée.—Célèbre tremblement
+de Pétrée. — Célèbre tremblement
-terre do 1663.—Rappel de
+terre de 1663. — Rappel de
-de Mésy.—La compagnie
+de Mésy. — La compagnie
-dissout (1663). Le
+dissout (1663).}} Le
-250 histoire cette
+cette
-en 1622. La compa¬ gnie des
+en 1632. La compagnie des
-en posses¬ sion cependant
+en possession cependant
-suivante. Cham¬ plain, nommé
+suivante. Champlain, nommé
-et débar¬ qua en
+et débarqua en
-il l’a¬ vait laissé
+il l’avait laissé
-Plessis Boehard. Voyant
+Plessis Bochard. Voyant
-plus étroite¬ ment que
+plus étroitement que
-Hurons. Il; leur
+Hurons. Il leur
-des mis¬ sionnaires pour
+des missionnaires pour
-porter l’Evangile. Ces
+porter l’Évangile. Ces
-moines inendians sont
+moines mendians sont
-des ofdres ’très stricts
+des ordres très stricts
-l’exercice detoùt autre
+l’exercice de tout autre
-elle n’énvoyait que
+elle n’envoyait que
-251 g’y transportaient
+251 s’y transportaient
-du royau¬ me où
+du royaume où
-Le gouverne¬ ment y
+Le gouvernement y
-et l’or¬ dre lui-même
+et l’ordre lui-même
-cette com¬ munauté, en
+cette communauté, en
-du gouverne¬ ment britannique,
+du gouvernement britannique,
-en vio¬ lation des
+en violation des
-propriété pri¬ vée J, Cependant,
+propriété privée. Cependant,
-Bas-Canada, Guil¬ laume IV
+Bas-Canada, Guillaume IV
-cette fon¬ dation, et
+cette fondation, et
-HISTOIRE une caserne* qu’à
+une caserne, qu’à
-ce pays* que
+ce pays, que
-Saintonge, (CharenteInférieure,) il
+Saintonge, (Charente-Inférieure,) il
-se dis,’, tingua au
+se distingua au
-Sa conduite; ayant
+Sa conduite ayant
-l’occasion d’en¬ trer dans
+l’occasion d’entrer dans
-qualités néces¬ saires pour
+qualités nécessaires pour
-fut char¬ gé. A un
+fut chargé. À un
-vaste pro¬ vince, sont
+vaste province, sont
-que hti ne
+que lui ne
-plan compliqué.. Il as¬ sura ainsi
+plan compliqué. Il assura ainsi
-Dû CANADA. 253 es contrées
+DU CANADA. 253 ses contrées
-les Hé¬ rons, qui
+les Hurons, qui
-la destruc¬ tion qui
+la destruction qui
-s’être im¬ posé de
+s’être imposé de
-les par¬ ties belligérantes.
+les parties belligérantes.
-était im¬ possible alors
+était impossible alors
-Indigènes a recon¬ naître une
+Indigènes à reconnaître une
-établissement. I Comme écrivain, fi ne
+établissement. Comme écrivain, il ne
-un auteurfidèle et
+un auteur fidèle et
-Sauvages efc la
+Sauvages et la
-bon géo¬ mètre, L’esprit
+bon géomètre. L’esprit
-254 HISTOIRE touché
+touché
-point d’abandon¬ ner la
+point d’abandonner la
-empêchés principale¬ ment par
+empêchés principalement par
-la fonda¬ tion de
+la fondation de
-de mar¬ cher sur
+de marcher sur
-DU CANADA.\t255 $ Loin
+DU CANADA. 255 Loin
-la confédé¬ ration iroquoise,
+la confédération iroquoise,
-dans l’at¬ tente de
+dans l’attente de
-une présomp¬ tion fatale
+une présomption fatale
-bourgades éloignées L’on
+bourgades éloignées. L’on
-pas prépa¬ rée à
+pas préparée à
-ennemi im¬ placable, qui
+ennemi implacable, qui
-leur es¬ prit :
+leur esprit :
-les foibles restes
+les faibles restes
-néant, ■* Relation
+néant, Relation
-256 HISTOIRE et
+et
-ses pro* messes. C’est
+ses promesses. C’est
-que jamais; mais
+que jamais ; mais
-des avan¬ tages signalés,
+des avantages signalés,
-grande pré¬ somption. Voyant
+grande présomption. Voyant
-s’y attentait le
+s’y {{erratum|attentait|attendait}} le
-au gouverneurgénéral, et
+au gouverneur-général, et
-prisonniers français* Mais
+prisonniers français. Mais
-plus pénibles,, se
+plus pénibles, se
-leurs in¬ sultes, sans
+leurs insultes, sans
-venaient bra¬ ver jusque
+venaient braver jusque
-la con¬ duite de
+la conduite de
-cent asso¬ ciés, qui
+cent associés, qui
-dû en¬ tièrement à
+dû entièrement à
-individuels. L’établis¬ sement de
+individuels. L’établissement de
-colonie com¬ posée exclusivement
+colonie composée exclusivement
-en 16S7, le
+en 1637, le
-cette en¬ treprise ;
+cette entreprise ;
-à St.-Âmbroise de
+à St.-Ambroise de
-des Laurentides, L’établissement
+des Laurentides. L’établissement
-fut com¬ mencé quatre
+fut commencé quatre
-Les pre¬ miers missionnaires
+Les premiers missionnaires
-pour con¬ tenir lès Iroquois
+pour contenir les Iroquois
-des missions; mais
+des missions ; mais
-il s?était formé,
+il s’était formé,
-ses auspiees, une
+ses auspices, une
-258 HISTOIRE faire
+faire
-la con¬ cession de
+la concession de
-Paul <le Chomedey, sieiir de Maisonneuve, gentil¬ homme de
+Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, gentilhomme de
-devaient oc¬ cuper le
+devaient occuper le
-l’année sui¬ vante. La
+l’année suivante. La
-la mon¬ tagne de
+la montagne de
-dirent, “ qu’ils
+dirent, « qu’ils
-nos vainqueurs.” Ce
+nos vainqueurs. » Ce
-ans auparavant? Les
+ans auparavant ? Les
-de l’A¬ mérique sans
+de l’Amérique sans
-260 HISTOIRE selon
+selon
-cette bour¬ gade par
+cette bourgade par
-non seu¬ lement sur
+non seulement sur
-Un cou¬ vent pour
+Un couvent pour
-cette iné¬ puisable générosité.
+cette inépuisable générosité.
-1639 PHôtel-Dieu de
+1639 l’Hôtel-Dieu de
-Montmagny lut¬ tait de
+Montmagny luttait de
-et * Gallatin.
+et Gallatin.
-existait Une tradition
+existait une tradition
-habité lés environs
+habité les environs
-BD CANADA» les
+DU CANADA. 261 les
-toute tranquil¬ lité avait
+toute tranquillité avait
-qu’il pro¬ tégeât les
+qu’il protégeât les
-tribus hos¬ tiles, qu’il
+tribus hostiles, qu’il
-le labou¬ reur ne
+le laboureur ne
-P. Yimont, 1642-3.)
+P. Vimont, 1642-3.)
-semaient l’alar¬ me sur
+semaient l’alarme sur
-rivière Ri¬ chelieu, par
+rivière Richelieu, par
-cela, réu¬ nirent leurs
+cela, réunirent leurs
-la cons¬ truction de
+la construction de
-quoiqu’attaqués àl’improviste, ceux-ci
+quoiqu’attaqués à l’improviste, ceux-ci
-encore ac¬ croître. Les
+encore accroître. Les
-premiers fonda¬ teurs de l’Etat delà Nouvelle-York, alors Nou¬
+premiers fondateurs de l’État de la Nouvelle-York, alors Nou-
-263 HISTOIRB velle-Belgique,
+262 HISTOIRE velle-Belgique,
-aux ïroquois Le
+aux Iroquois. Le
-fit de# représentations
+fit des représentations
-les Ïroquois à
+les Iroquois à
-Les Hui ons, qui ne parais¬ saient plus
+Les Hurons, qui ne paraissaient plus
-d’eux-mêmes, s’aveu¬ glaient sur
+d’eux-mêmes, s’aveuglaient sur
-ils n’o¬ saient remuer
+ils n’osaient remuer
-qui “ voulait, disait-il,
+qui « voulait, disait-il,
-seule terre.” Le
+seule terre.» Le
-la supé¬ riorité du
+la supériorité du
-des ïroquois.
+des Iroquois.
-263 du repos. U renvoya
+263 de repos. Il renvoya
-prisonniers iro¬ quois, et
+prisonniers iroquois, et
-l’assemblée, “ Ononthio,
+l’assemblée, « Ononthio,
-les Al¬ gonquins nous
+les Algonquins nous
-la pous¬ sière. Ce
+la poussière. Ce
-ne pente plus
+ne pense plus
-les fers.” Il
+les fers. » Il
-le sqjei de
+le sujet de
-sa per¬ sonne et
+sa personne et
-ratifia, parceque c’était
+ratifia, {{Sic2|parceque}} c’était
-les Iro¬ quois après
+les Iroquois après
-y détrui¬ saient aussi
+y détruisaient aussi
-l’accompagnait sqbit le
+l’accompagnait subit le
-campagne, égor¬ geant tout
+campagne, égorgeant tout
-leur pas¬ sage. Des
+leur passage. Des
-M. d’Ai liebout. Ce
+M. d’Aillebout. Ce
-son süecêsseur, et
+son successeur, et
-de rébel¬ lion avait
+de rebellion avait
-décidé, qùe désormais
+décidé, que désormais
-HlflTOtRK SéqaeiKre (ks cette
+266 HISTOIRE séquence de cette
-chevalier ém Montmagny
+chevalier de Montmagny
-événemens importuns ont
+événemens importans ont
-parmi les¬ quels l’on
+parmi lesquels l’on
-la des¬ truction des
+la destruction des
-Jésuites étçntftrènt aussi
+Jésuites étendirent aussi
-P. Raimlmut avait
+P. Raimbaut avait
-de pé¬ nétrer jusqu’à
+de pénétrer jusqu’à
-les na¬ tions, et
+les nations, et
-cercle dés courses
+cercle des courses
-monde. Qfüoique les
+monde. Quoique les
-pas mokii de
+pas moins de
-lui. Co gouverneur
+lui. Ce gouverneur
-la politkjue de Champlain 5 et
+la politique de Champlain ; et
-il tra¬ vailla constamment
+il travailla constamment
-Sauvages ea paix.
+Sauvages en paix.
-faut m attribuer
+faut en attribuer
-de coociliatioa et tle dignité, se fiuro respecter d’eui, et sus*
+de conciliation et de dignité, se faire respecter d’eux, et sus-
-nu CAKMu. pondre longtemps
+DU CANADA. 267 pendre longtemps
-Hurons. l>’AiUebout,8on successeur, était renu en Ca¬ nada avec
+Hurons. D’Aillebout, son successeur, était venu en Canada avec
-au com¬ mandement des Trois-Rivièree, poste alors pins important
+au commandement des Trois-Rivières, poste alors plus important
-il pre¬ nait les
+il prenait les
-à «ne époque
+à une époque
-conjurer dorage qui
+conjurer l’orage qui
-une 6me dont en «tarait pas eaouws es d’exemple.
+une furie dont en n’avait pas encore eu d’exemple.
-1648, le* Iroquois
+1648, les Iroquois
-avec losûnnontaguôs qui
+avec les Onnontagués qui
-peuple infor¬ tuné avaitmême refusé
+peuple infortuné avait même refusé
-sa pre¬ mière sécurité.
+sa première sécurité.
-lui è P improviste. I j& bourgade
+lui à l’improviste. La bourgade
-lac M«ron, fut
+lac Huron, fut
-cents per¬ sonnes, la
+cents personnes, la
-enfans, tes guerriersétant absens, furent impitoyable¬ ment égorgées.
+enfans, les guerriers étant absens, furent impitoyablement égorgées.
-qui fêtait de¬
+qui y était de-
-268 histoire puis
+268 HISTOIRE puis
-milieu do ses
+milieu de ses
-au de¬ vant des
+au devant des
-en procla¬ mant la
+en proclamant la
-autre bour¬ gade, celle
+autre bourgade, celle
-pour k défendre
+pour la défendre
-à k troisième,
+à la troisième,
-grande va¬ leur. C’est
+grande valeur. C’est
-deux mission¬ naires moururent,
+deux missionnaires moururent,
-les tour* mens les
+les tourmens les
-la cru¬ auté rafinée
+la cruauté rafinée
-plusieurs eomhntc né 1a «uaaÀq fnf r1,nVu-»i>rl no vtoirA • mom à 1a v“*v wwvvv.» *mv v* uuviu par vagc j main a i» fin
+plusieurs combats où le succès fut d’abord partagé ; mais à la fin
-DO CAflADA. 269
+DU CANADA. 269
-les bour¬ gades furent
+les bourgades furent
-de Ste.Marie, la
+de Ste.-Marie, la
-des fo¬ rêts, ou
+des forêts, ou
-Les géné¬ reux missionnaires
+Les généreux missionnaires
-à s’expa¬ trier si
+à s’expatrier si
-les autrefs de
+les autres de
-grand nom¬ bre de
+grand nombre de
-les en¬ virons et
+les environs et
-m hhstoihk tuèrent peu
+mèrent peu
-mais ia chasse fut bien, tût épuisée
+mais la chasse fut bientôt épuisée
-commençaient t manquer. Quelle perspectîve pour
+commençaient à manquer. Quelle perspective pour
-les hor¬ reurs de
+les horreurs de
-morts paor ^ nourrir de tors chairs
+morts pour se nourrir de leurs chairs
-propres enlans ex¬ pirés sur leursein faute
+propres enfans expirés sur leur sein faute
-Les hem du
+Les liens du
-pour conserv er des
+pour conserver des
-énergie do cadavre
+énergie du cadavre
-Les suite! ordinaires
+Les suites ordinaires
-et em¬ portèrent une
+et emportèrent une
-la lahn avait
+la faim avait
-ces seènes de
+ces scènes de
-vue dams ©e lugubre tableauu f» Dans leur désespoir,plusieurs des malheureux Hmrotts attribuaient
+vue dans ce lugubre tableau. Dans leur désespoir, plusieurs des malheureux Hurons attribuaient
-dévoués. Lea lroquois nos
+dévoués. Les Iroquois nos
-prières, tors mé¬ chancetés sont
+prières, leurs méchancetés sont
-que neus abandon-
+que nous abandon-
-CANADA. noos les
+CANADA. 271 nons les
-à l’JBvangile, puisque
+à l’Évangile, puisque
-de têies-blattches, ajou¬ taient-ils dans
+de têtes-blanches, ajoutaient-ils dans
-des Jésmies 1643-4).
+des Jésuites 1643-4).
-trente j il ne rettait que
+trente ; il ne restait que
-les Iro¬ quois, au
+les Iroquois, au
-côté ÜS por¬ teraient leurs
+côté ils porteraient leurs
-de St.- Jean était k plus
+de St.-Jean était la plus
-les évitèrént par
+les évitèrent par
-de St.-deas^ Ut firent
+de St.-Jean. Ils firent
-sur k popula¬ tion éperdue
+sur la population éperdue
-la mais. Tout fiat massacré
+la main. Tout fut massacré
-P. Garnkr périt, comme ta P.
+P. Garnier périt, comme le P.
-273 HISTOIRH ses
+ses
-le coursge de
+le courage de
-de St.*Joseph étaient
+de St.-Joseph étaient
-chassé cens qu’elles
+chassé ceux qu’elles
-en roulant gagner
+en voulant gagner
-autres, divi¬ sés par
+autres, divisés par
-loups alté¬ rés de
+loups altérés de
-à StJoseph ne
+à St-Joseph ne
-et s’atten¬ dant à
+et s’attendant à
-P. Râgueneau et
+P. Ragueneau et
-autres mis¬ sionnaires de
+autres missionnaires de
-de rassem¬ bler leurs
+de rassembler leurs
-d’aller sol¬ liciter du
+d’aller solliciter du
-sous m protection.
+sous sa protection.
-lac Ni* pissiftg et
+lac Nipissing et
-afin d’évi¬ ter les
+afin d’éviter les
-ces barbares; et
+ces barbares ; et
-mi CANADA.
+DU CANADA.
-avec beau¬ coup de
+avec beaucoup de
-les nus se
+les uns se
-la Imine des ïroquois ;
+la haine des Iroquois ;
-la Pensylvanie ;
+la {{sic2|Pensylvanie}} ;
-les incor¬ porèrent avec
+les incorporèrent avec
-la ri¬ vière des
+la rivière des
-Les ïroquois avaient
+Les Iroquois avaient
-des Ilurons, et
+des Hurons, et
-et d’allianee perpétuelle
+et d’alliance perpétuelle
-celui (pii venait
+celui qui venait
-gouvernemens coloni¬
+gouvernemens coloni-
-274\tHISTOIRE aux.
+aux.
-confédération in¬ dienne. Cette
+confédération indienne. Cette
-la négo¬ ciation. Les
+la négociation. Les
-Sauvages. ( Voyez dans
+Sauvages. (Voyez dans
-incapable dan» son
+incapable dans son
-succès inouis dans
+succès {{Sic2|inouis}} dans
-DIT CANADA. 275 lii.Mjtie dans Je voisinage
+DU CANADA. 275 jusque dans le voisinage
-M. I>uplcssis Uochart, gouverneur des TroisKtvières et
+M. Duplessis Bochart, gouverneur des Trois-Rivières et
-sortie qti’il faisait
+sortie qu’il faisait
-s’aperçurent bien¬ tôt cependant
+s’aperçurent bientôt cependant
-Français. Us prirent en consé¬ quence le
+Français. Ils prirent en conséquence le
-en 1053 et
+en 1653 et
-des mis¬ sionnaires Cette
+des missionnaires. Cette
-les com¬ munications, dévoila
+les communications, dévoila
-et lit naître
+et fit naître
-quatre can¬ tons supérieurs,
+quatre cantons supérieurs,
-un né¬ goce qu’ils
+un négoce qu’ils
-étant pré¬ judiciable. Pour
+étant préjudiciable. Pour
-contraires ceuxlà ne
+contraires ceux-là ne
-bientôt. 1 Le* Pi’ l.emoine, Chaumouot, Dablon, Lemercier, Mçeiiard, Fremin jr èvaugéiiaèrent.
+bientôt. Les PP. Lemoine, Chaumonot, Dablon, Lemercier, Mesnard, Fremin y évangélisèrent.
-276 HISTOIRE Vers
+Vers
-la confétlération acheva de dé¬ truire les
+la confédération acheva de détruire les
-bords méri¬ dionaux du
+bords méridionaux du
-Gannentaha (Sait Lake),
+Gannentaha (Salt Lake),
-le village:de Saline
+le village de Saline
-était pos¬ sible; mais
+était possible ; mais
-Ce guetapens fit
+Ce guet-apens fit
-guerre re¬ commencée mit
+guerre recommencée mit
-Onnontagués sq réfroidirent
+Onnontagués se réfroidirent
-leurs hôtes.\t*
+leurs hôtes.
-la fai¬ blesse de
+la faiblesse de
-avec inso¬ lence à
+avec insolence à
-au mo¬
+au mo-
-278 HISTOIRE ment
+ment
-aux ïroquois ;
+aux Iroquois ;
-des Sau¬ vages. On
+des Sauvages. On
-600 ïroquois dans
+600 Iroquois dans
-du LongSault ;
+du Long-Sault ;
-d’une cinquan¬ taine de
+d’une cinquantaine de
-BU CANADA.
+DU CANADA.
-du vainqueur, i Le
+du vainqueur. Le
-ses in¬ trépides compagnons,
+ses intrépides compagnons,
-qu’ils abandon¬ nèrent une
+qu’ils abandonnèrent une
-leur ap¬ proche avait
+leur approche avait
-et ar¬ més. Une
+et armés. Une
-290\tHISTOIRE les
+les
-les habi¬ tons de
+les habitans de
-monde. Us commen¬ cèrent par
+monde. Ils commencèrent par
-pour de¬ mander la
+pour demander la
-de con¬ fiance dans
+de confiance dans
-le gou¬ verneur pensa
+le gouverneur pensa
-leur en¬ voyait. La
+leur envoyait. La
-nu CANADA. 281 d’A vaugour arriva en 1G61, pour
+DU CANADA. 281 d’Avaugour arriva en 1661, pour
-vicomte d’Argcnson que
+vicomte d’Argenson que
-les diffi¬ cultés et
+les difficultés et
-côté jus¬ qu’au de
+côté jusqu’au de
-la baicd’Hudson. Le
+la baie d’Hudson. Le
-le laisse¬ rait pas
+le laisserait pas
-le trou¬ vait. 11 écrivit
+le trouvait. Il écrivit
-P. LeMoinc. Dans
+P. LeMoine. Dans
-ils l’infor¬ mèrent qu’ils
+ils l’informèrent qu’ils
-282 HISTOIRE Sauvage
+Sauvage
-les Fran¬ çais. C’était
+les Français. C’était
-grand ta¬ lent naturel,
+grand talent naturel,
-les proposi¬ tions. Le
+les propositions. Le
-les re¬ montrances les
+les remontrances les
-sur lՎ tat du
+sur l’état du
-aller exa¬ miner l’état
+aller examiner l’état
-de po-r litique ;
+de politique ;
-qui commen¬ cèrent enfin
+qui commencèrent enfin
-allait s’intéres¬ ser tout
+allait s’intéresser tout
-qui trou¬ blèrent toute
+qui troublèrent toute
-le gouver¬ nement ne
+le gouvernement ne
-par consen¬ tement tacite,
+par consentement tacite,
-ecclésiastiques acqui¬ rent, par
+ecclésiastiques acquirent, par
-bonne con¬ duite, une
+bonne conduite, une
-des gouver¬ neurs et
+des gouverneurs et
-284 HISTOIRE faveur àl’évêque, et
+faveur à l’évêque, et
-même évêque J. On
+même évêque. On
-l’autorité ecclésias¬ tique qui
+l’autorité ecclésiastique qui
-les représenta¬ tions des
+les représentations des
-des or¬ donnances très-sévères
+des ordonnances très-sévères
-souvent renouve¬ lées, ainsi
+souvent renouvelées, ainsi
-zèle reli¬ gieux, avait
+zèle religieux, avait
-à *• Journal
+à Journal
-divers ma¬ tériaux propres
+divers matériaux propres
-DU CANADA,. 285
+DU CANADA. 285
-être indépendans \ D’abord
+être indépendans. D’abord
-la Nouvelle-Angle¬ terre, où
+la Nouvelle-Angleterre, où
-défenses, n’é¬ prouvait aucune
+défenses, n’éprouvait aucune
-l’on décou¬ vrit la
+l’on découvrit la
-de quel¬ ques uns
+de quelques uns
-les In¬ digènes adopté
+les Indigènes adopté
-sortir d’embar¬ ras voulurent
+sortir d’embarras voulurent
-les désor¬ 1 Vide Etat présent de l’Eglise et
+les désor- Vide État présent de l’Église et
-Québec, (St. Vallier) “ Ils (les hàbitans de
+Québec, (St.Vallier) « Ils (les habitans de
-parurent sin¬ cèrement disposés
+parurent sincèrement disposés
-le com¬ merce de
+le commerce de
-jugeait né¬ cessaire, me
+jugeait nécessaire, me
-que ee seul
+que ce seul
-pour devenir.des parfaits chrétiens.”
+pour devenir des parfaits chrétiens. »
-886 histoire dres • mais
+dres ; mais
-transige rare¬ ment avec
+transige rarement avec
-sans ré¬ serve l’accomplissement
+sans réserve l’accomplissement
-d’un _I ! A \t,.•«) nnncQinnf min PîU’flAn ri n ft»Anuroîl > CCUA Cjut Jïvuacxiwin, v|uv> a «.vwvn v*w ^UU’ yernemcnt doit
+d’un droit ; ceux qui pensaient que l’action du gouvernement doit
-une pré¬ tention dangereuse.
+une prétention dangereuse.
-Ainsi îa question
+Ainsi la question
-vue poli¬ tique. Mais
+vue politique. Mais
-la ■eule logique,
+la seule logique,
-prétexte nour v * * 4 ^\t empiéter
+prétexte pour empiéter
-était étran¬ gère. Nul
+était étrangère. Nul
-; c’est-àflirA. /111A la\tAtII.\t\t«ï fc.’t ’**• vi’*v ***\t«va\tuQucuig wiies u tiunui
+; c’est-à-dire, que la traite des liqueurs fortes n’aurait
-moins stric¬ tement selon
+moins strictement selon
-difficultés commen¬ cèrent entre
+difficultés commencèrent entre
-la jus¬ tifier. Le
+la justifier. Le
-faire fu¬ siller trois
+faire fusiller trois
-ces con¬ tradictions. L’évêque
+ces contradictions. L’évêque
-refusèrent l’absolution;
+refusèrent l’absolution ;
-288 HISTOIRE de
+de
-cause da gouverneur,
+cause du gouverneur,
-qui fai¬ saient tomber
+qui faisaient tomber
-discours pathéImun il fitltviinr» Inc *’’vr’,nmmiinir,nf.lOÏÏS r.OnfTP JVJ UV) 4»\tIVO v.,^v\t v tous
+discours pathétique, il fulmine les excommunications contre tous
-de l’eau-dc-vie. Cet
+de l’eau-de-vie. Cet
-qui en¬ veloppait indirectement
+qui enveloppait indirectement
-l’évêque luimême au
+l’évêque lui-même au
-au com¬ merce de
+au commerce de
-exagéra ninirnlièrement les
+exagéra singulièrement les
-causés nar ce O\t —\t\t
+causés par ce
-UU CANADA.
+DU CANADA.
-de Pélréc revint
+de Pétrée revint
-Canada. Per¬ sonne ne
+Canada. Personne ne
-que tondaient alors
+que fondaient alors
-industrieux an¬ cêtres sur
+industrieux ancêtres sur
-auraient rap¬ pelé les
+auraient rappelé les
-d’habitans “ dans cha¬ cun desquels,
+d’habitans « dans chacun desquels,
-et véné¬ rable missionnaire
+et vénérable missionnaire
-étude particu¬ lière de la vertu.” (Relation
+étude particulière de la vertu. » (Relation
-1642-3.) C*est pendant
+1642-3.) C’est pendant
-février ( 1663) une
+février (1663) une
-la Nouvclle-Yortc et
+la Nouvelle-York et
-la NouvclleAngleterre laquelle
+la Nouvelle-Angleterre, laquelle
-la pre¬ mière province,
+la première province,
-intervalles [ lus ou
+intervalles plus ou
-ou septem¬ bre. ■* Le
+ou septembre.. Le
-causèrent lut moins * Morton
+causèrent fut moins Morton
-Josselyn. * “ Les
+Josselyn. « Les
-le trem¬ blement de
+le tremblement de
-290 HISTOIRE grand
+grand
-du CapTourmente, dont
+du Cap-Tourmente, dont
-cette lo¬ calité en 1749 \ Les
+cette localité en 1749. Les
-qui vou¬ laient revenir
+qui voulaient revenir
-h. £ et
+h. ½ et
-autres lé¬ gères pertes
+autres légères pertes
-les âmes\t cela
+les âmes... cela
-assez sensiblement.’^ Journal des Jésuites.\t. 1 Voyages dans VAmérique du Nord. tft.
+assez sensiblement. » Journal des Jésuites. Voyages dans l’Amérique du Nord. &c.
-et lors¬ qu’on était
+et lorsqu’on était
-le gouver¬ neur avait
+le gouverneur avait
-son con¬ seil, que
+son conseil, que
-en Canada J. Mais
+en Canada. Mais
-l’empereur d’Al¬ * Ce moys icy. il
+l’empereur d’Al- « Ce moys icy il
-choses nou¬ velles établies.” Journal
+choses nouvelles établies. » Journal
-Jésuites, avrü 1662.
+Jésuites, avril 1662.
-292 HISTOIRE lemagne,
+lemagne,
-en défen¬ dant glorieusement
+en défendant glorieusement
-la fa¬ meuse bataille
+la fameuse bataille
-est re¬ marquable par
+est remarquable par
-qu’elle déter¬ mina dans
+qu’elle détermina dans
-travailler sérieuse¬ ment à
+travailler sérieusement à
-les obs¬ tacles qu’opposait
+les obstacles qu’opposait
-de l’ab¬ sence d’une
+de l’absence d’une
-judiciaire, inconvé¬ niens que
+judiciaire, inconvéniens que
-le pre¬ mier, et
+le premier, et
-suggérant, ïe projet
+suggérant, le projet
-gouverneur n’aVait point
+gouverneur n’avait point
-de cqtte compagnie
+de cette compagnie
-ne eomp-
+ne comp-
-de démission que
+de émission que
-d’un change¬ ment radical
+d’un changement radical
-291\tHISTOIRE CHAPITRE II. GUEERE CIVILE
+294 HISTOIRE {{brn}} CHAPITRE II. {{brn}} {{brn}} GUERRE CIVILE
-ACADIE. îeaa-iee?L» France
+ACADIE. {{brn}} {{brn}} 1632–1667. {{brn}} {{bloc smaller|La France
-toute i’Acadic par
+toute l’Acadie par
-de St.-ücrmain, la
+de St.-Germain, la
-Charles Etienne de
+Charles Étienne de
-M. Déni*.—Ces concessionnaires
+M. Denis. — Ces concessionnaires
-les Anglais.— Us se
+les Anglais. — Ils se
-pour savoirs’il peut
+pour savoir s’il peut
-réponse favorable.— Traité do paix
+réponse favorable. — Traité de paix
-la NouvelleAngleterrc, et
+la Nouvelle-Angleterre, et
-est abandonné.—Héroïsme de
+est abandonné. — Héroïsme de
-de Chamisé, successeur de Rasilli.—Trahie par
+de Charnisé, successeur de Rasilli. — Trahie par
-ses suivam. elle
+ses suivans, elle
-fort qu’slle défend
+fort qu’elle défend
-l’oblige elle-meme d’assister à l’exé¬ cution une
+l’oblige elle-même d’assister à l’exécution une
-au cou.—Elle meurt de chagrin.—La guerre
+au cou. — Elle meurt de chagrin. — La guerre
-en Acadie.—Cromwell y
+en Acadie. — Cromwell y
-qui s’empara de
+qui s’empare de
-plusieurs autre* postes)[1654]; et
+plusieurs autres postes [1654] ; et
-concède â la
+concède à la
-de l’An¬ gleterre, au
+de l’Angleterre, au
-en 1667. Richelieu
+en 1667.}} Richelieu
-de St.(îermain-en-Laye les
+de St.-Germain-en-Laye les
-de PAcadie dont
+de l’Acadie dont
-déserts loin¬ tains où
+déserts lointains où
-âge. Heureu¬ sement ils
+âge. Heureusement ils
-Charles Etienne de
+Charles Étienne de
-le se¬ cond eut
+le second eut
-ces pro¬ vinces. La
+ces provinces. La
-père eu 1627,
+père en 1627,
-prendre pos¬ session de
+prendre possession de
-les co¬ lons anglais
+les colons anglais
-garnison, em¬ portant les
+garnison, emportant les
-ses pos¬ sessions l’Acadie à
+ses possessions d’Acadie à
-de gou¬ verneur général
+de gouverneur général
-établissement floris¬ sant et
+établissement florissant et
-soit mal-entendu au
+soit {{sic2|mal-entendu}} au
-la mésintel¬ ligence se
+la mésintelligence se
-bientôt entr e Charnisé
+bientôt entre Charnisé
-DIT CANADA.
+DU CANADA.
-mutuellement au¬ près du
+mutuellement auprès du
-à noir¬ cir son
+à noircir son
-l’envoyer pri¬ sonnier en
+l’envoyer prisonnier en
-le siège devant
+le siége devant
-Tant, écri¬ vait Endicott
+Tant, écrivait Endicott
-ces Fran¬ çais idolâtres n Cependant
+ces Français idolâtres. Cependant
-propre res¬ ponsabilité. Celui-ci
+propre responsabilité. Celui-ci
-le Masaehusetts, lesquels,
+le {{Sic2|Masachusetts}}, lesquels,
-le siège à
+le siége à
-de l’op¬ position. De
+de l’opposition. De
-pour prou¬ ver qu’on
+pour prouver qu’on
-démontrer seu¬ lement qu’il
+démontrer seulement qu’il
-laisser l’applica¬ tion de
+laisser l’application de
-sont inté¬ ressés à
+sont intéressés à
-mal interpréter. Le
+mal interprêter. Le
-malgré scs beaux
+malgré ses beaux
-sa pro¬ vince, et
+sa province, et
-longtemps. “ Le
+longtemps. « Le
-qui blâr 1 l,i 11m- de .)m>. Kmlii-otl au
+qui blâ- Lettre de Juo. Endicott au
-avril 1M3. (‘olleeitvn oj (Myinulpupcrs relative
+avril 1643. Collection of Original papers relative
-of Ihe colon if u/’ Maisachusclts Uay.
+of the colony of Massachusetts Bay.
-plus sitr ou
+plus sûr ou
-honorable d’ar¬ rêter le
+honorable d’arrêter le
-dernière alternative.” Tout
+dernière alternative. » Tout
-Les Etats-Unis doivent
+Les États-Unis doivent
-au privilège qu’a
+au privilége qu’a
-de fana¬ tiser, pour
+de fanatiser, pour
-richesses. Doiton attribuer
+richesses. Doit-on attribuer
-en gé¬ néral sur
+en général sur
-progrès maté¬ riels? La
+progrès matériels ? La
-assez frap¬ pante pour
+assez frappante pour
-Le gou¬ verneur de
+Le gouverneur de
-entre l’Acaàie et
+entre l’Acadie et
-le siège et
+le siége et
-en atten¬ dait ;
+en attendait ;
-le siège devant
+le siége devant
-avait ap¬ pris que
+avait appris que
-la T,our se
+la Tour se
-se fiat-
+se flat-
-il com¬ mençait à
+il commençait à
-une capitu¬ lation si
+une capitulation si
-au cou K Tant d’elforts et
+au cou. Tant d’efforts et
-fortune ache¬ vèrent de
+fortune achevèrent de
-en diffé¬ rentes parties
+en différentes parties
-Québec 1 Description deVAmérique septentrionale,
+Québec Description de l’Amérique septentrionale,
-302 histoir R en
+302 HISTOIRE en
-il t’it salué
+il fut salué
-château St.’Louis. H passa
+château St.-Louis. Il passa
-couple d’annees en
+couple d’années en
-Aidé do cpielques amis
+Aidé de quelques amis
-il reconnue nça la
+il recommença la
-pelleteries et. visita
+pelleteries et visita
-baie d’Minhon. I-,a nouvelio de
+baie d’Hudson. La nouvelle de
-de (’li.oa.s. l’ayant
+de Charnisé l’ayant
-eu Aeadie en
+eu Acadie en
-en pos¬ session de i ’iis ses
+en possession de tous ses
-Anglais l’a¬ valent rendu
+Anglais l’avalent rendu
-nommé h. Borgne,
+nommé le Borgne,
-de Chamise, r am obtenu
+de Charnisé, ayant obtenu
-fit au¬ toriser . se
+fit autoriser à se
-Il com¬ mença par
+Il commença par
-la Hèvc, où
+la Hève, où
-la chap; le. 11 faisait
+la chapelle. Il faisait
-pour altaouer la
+pour attaquer la
-DÜ CANADA.
+DU CANADA.
-dans scs desseins.
+dans ses desseins.
-reprendre laNouvellc-Ecosse, chargea
+reprendre la Nouvelle-Écosse, chargea
-le raajor Ledgemack,
+le major Ledgemack,
-ses marchan¬ dises, la
+ses marchandises, la
-nouveau préten¬ dant commença
+nouveau prétendant commença
-la suspen¬
+la suspen-
-son éta¬ blissement peu
+son établissement peu
-ruiner. H s’éloigna
+ruiner. Il s’éloigna
-des chan¬ tiers de
+des chantiers de
-et éta¬ bli des
+et établi des
-livres ster¬ ling pour
+livres sterling pour
-mère-patrie. Maî¬ tresse de
+mère-patrie. Maîtresse de
-et beau¬ coup plus
+et beaucoup plus
-de l’en¬
+de l’en-
-de quel¬ que prix
+de quelque prix
-derniers appe¬ laient l’ennemi
+derniers appelaient l’ennemi
-les Fnnçais. Les
+les Français. Les
-et dé¬ courager les
+et décourager les
-fit pas¬ ser personne
+fit passer personne
-les habi¬ tans de
+les habitans de
-favoriser rétablissement du
+favoriser l’établissement du
-ainsi aban¬ donnée à
+ainsi abandonnée à
-CANADA. 807 CHAPITRE III. gouvernement civil du canada. 1663. Le chevalier
+CANADA. 307 {{brn}} CHAPITRE III. {{brn}} {{brn}} GOUVERNEMENT CIVIL DU CANADA. {{brn}} {{brn}} 1663. {{brn}} {{bloc smaller|Le chevalier
-sa nomi¬ nation comme gouverneur général.— Il
+sa nomination comme gouverneur général. — Il
-réponse mena¬ çante aux
+réponse menaçante aux
-leur pays.— Efforts
+leur pays. — Efforts
-la colonie.— Sa
+la colonie. — Sa
-en frane-aleu et
+en franc-aleu et
-mêmes privilèges et
+mêmes priviléges et
-s’en préva¬ lent point.— Pouvoir
+s’en prévalent point. — Pouvoir
-des gouverneurs.— Administration
+des gouverneurs. — Administration
-jusqu’en 1663.— Arrivée
+jusqu’en 1663. — Arrivée
-Gaudais, com¬ missaire royal,— Nouvelle
+Gaudais, commissaire royal. — Nouvelle
-du gouvernement.— Erection du
+du gouvernement. — Érection du
-les êdits, ordonnances
+les édits, ordonnances
-de loi.— Sépara¬ tion des
+de loi. — Séparation des
-et judiciaire.— Intro¬ duction de
+et judiciaire. — Introduction de
-de Paris.— Création
+de Paris. — Création
-tribunaux infé¬ rieurs pour
+tribunaux inférieurs pour
-juridictions royales.— Nomina¬ tion d’un
+juridictions royales. — Nomination d’un
-la marine.— Cour de l’intendant.— Juge-consul.— Justices seigneuriales.— Commissaires
+la marine. — Cour de l’intendant. — Juge-consul. — Justices seigneuriales. — Commissaires
-petites causes.— Election d’un
+petites causes. — Élection d’un
-des habitations.— Cours
+des habitations. — Cours
-en Canada.— Mesures
+en Canada. — Mesures
-pour empê¬ cher les
+pour empêcher les
-les colonies. Le
+les colonies.}} Le
-pour rem placer le
+pour remplacer le
-de gou¬ vernement auquel
+de gouvernement auquel
-le der¬ nier chapitre.
+le dernier chapitre.
-sentimens s’accor¬ dassent avec
+sentimens s’accordassent avec
-de VHôtel-Dieu). Ces qua¬ lités étaient,
+de l’Hôtel-Dieu). Ces qualités étaient,
-au gouverne¬ ment d’une
+au gouvernement d’une
-gratifications con¬ sidérables pour
+gratifications considérables pour
-tout tran¬ quille en
+tout tranquille en
-causée parla question
+causée par la question
-vie s’é¬ tant apaisée
+vie s’étant apaisée
-des pre¬
+des pre-
-les rênes du
+les rènes du
-lui connais¬ sait pas,
+lui connaissait pas,
-qui comp¬ taient sur
+qui comptaient sur
-lui faisait une loi
+lui faisaitune loi
-des pré¬ paratifs que
+des préparatifs que
-non seule¬ ment avec
+non seulement avec
-quantité d’offi¬ ciers militaires
+quantité d’officiers militaires
-ces nouTelles arrivaient
+ces nouvelles arrivaient
-occupait l’at* tention du
+occupait l’attention du
-les ans} et
+les ans ; et
-de nAn |1a Isa 1 * ** jrilHA cnflMd ««M nuu uv iuui mut. BLim uii ftpprentissage de
+de l’agriculture, afin de leur faire servir un apprentissage de
-les sei¬ gneuries. Dès
+les seigneuries. Dès
-cents A\tT)\tL ^ 11.. .\t• COion» iurcui* saluai\ta\tia\txvuLiitrntî\t;\tmais 75
+cents colons furent embarqués à la Rochelle ; mais 75
-une soi¬ xantaine étant
+une soixantaine étant
-avait plasieurs filles.
+avait plusieurs filles.
-étaient “ des
+étaient « des
-cette clam dont
+cette classe dont
-jamais travaillé”. Il
+jamais travaillé ». Il
-à h vie
+à la vie
-laborieuse qu’iis avaient
+laborieuse qu’ils avaient
-à Col¬ bert par
+à Colbert par
-311 tic# hommes
+311 des hommes
-plus résistables dans ce climat L’on
+plus {{sic2|résistables}} dans ce climat. L’on
-au com¬ merce, surtout
+au commerce, surtout
-du cas¬ tor causée
+du castor causée
-ailleurs, oit elles
+ailleurs, où elles
-La papulation du
+La population du
-cette éfioque de
+cette époque de
-sur différent points,
+sur différens points,
-Montréal, * dont
+Montréal, dont
-prenait * Boucher - Histoire
+prenait Boucher : — Histoire
-naturelle Ifc. de ta HouveUeFrance. Journal
+naturelle &c. de la Nouvelle-France. Journal
-âmes. JLa mission
+âmes. La mission
-jusqu’au Cap-Tourraente en
+jusqu’au Cap-Tourmente en
-comprenant 1% d’Ortèan* comptait
+comprenant l’île d’Orléans comptait
-dont I# aduUu. Le PLeeterc ; 2600 âmes.
+dont 140 adultes. Le P. Leclerc ; 2500 âmes.
-ces con¬ cessions peuvent
+ces concessions peuvent
-juger approximative¬ ment de
+juger approximativement de
-des habita¬ tions. Pendant
+des habitations. Pendant
-voisinage * ; ensuite iis s’éloignèrent
+voisinage ; ensuite ils s’éloignèrent
-celui dès Trois-Rivières,
+celui des Trois-Rivières,
-1617. “ Ce fut
+1617. « Ce fut
-laquelle quel¬ ques descendans
+laquelle quelques descendans
-par dés services considérables.” Le P. Lederc. * 1626 St.-Joseph\tDistrict ou département de Québec. t{ N.
+par des services considérables. » Le P. Leclerc. {| |- |1626 || |St.-Joseph || Dist. ou dépt. de || Québec. |- | " || N.
-des Anges\t“\t“ 1633 Rivière
+des Anges || " || " |- |1633 || Rivière
-haut) “ Trois-Rivières. 1634 Trois-Rivières
+haut) || " || Trois-Rivières. |- |1634 || Trois-Rivières
-aux Jésuites)\t«\t«
+aux Jésuites) || " || " |}
-monarque “ faisait
+monarque « faisait
-ou mili¬ taires, et
+ou militaires, et
-en va¬ leur de
+en valeur de
-comme 1635 Beauport il Québec. 1636 Lauson il ii (i Beaupré U <i 1637 Ste.-Croix ci n 1638 Grondines
+comme {| |- |1635 || Beauport || {{cach|Dist. ou dépt. de}} || Québec. |- |1636 || Lauson || " || " |- | " || Beaupré || " || " |- |1637 || Ste.-Croix || " || " |- |1638 || Grondines
-ouest) tt n “ Dautré
+ouest) || " || " |- | " || Dautré
-) Montréal. 1638 Godefroi ■ Trois-Rivières. “ Ile aux Beaux Québec. 1639 Batiscan u a 1640 St.-Sulpice 1646 Rivière
+) " || || Montréal. |- |1638 || Godefroi || " || Trois-Rivières. |- | " || Île aux Reaux || " || Québec. |- |1639 || Batiscan || " || " |- |1640 || St.-Sulpice || " || Montreal |- |1646 || Rivière
-les Montréal. îles
+les îles
-Oies a Québec. 1647 St.-Gabriel u u 6i Portneufj Baronie de a ii Laprairie u Montréal. (C Lachenaie a Dautré
+Oies || " || Québec. |- |1647 || St.-Gabriel || " || " |- | " || Portneuf, Baronie de || " || " |- | " || Laprairie || " || Montréal. |- | " || Lachenaie || " || " |- | " || Dautré
-est) a tt “ Bécancour il Trois-Rivièics. 1651 Cap
+est) || " || " |- | " || Bécancour || " || Trois-Rivières. |- |1651 || Cap
-Magdelaine a ii 1652 Desthambault a Québec. Lachevrotière n ii 1653 Mille-Vaches ’ Ci u “ Pointe
+Magdelaine || " || " |- |1652 || Deschambault || " || Québec. |- | " || Lachevrotière || " || " |- |1653 || Mille-Vaches || " || " |- | " || Pointe
-Trembles a ii 1656 St.-Roch il ii 1859 Jacques* Cartier Ci u 1661 Montarville <1 Montréal. o 2
+Trembles || " || " |- |1656 || St.-Roch || " || " |- |1859 || Jacques Cartier || " || " |- |1661 || Montarville || " || Montréal. |}
-redevance per* pétuellc. “ Chacun
+redevance perpétuelle. « Chacun
-recevait ordinaire¬ ment 90
+recevait ordinairement 90
-s’engageait è donner
+s’engageait à donner
-de mou¬ ture la 14c. partie
+de mouture la 14e. partie
-de retrait” (Raynal).
+de retrait » (Raynal).
-héritages re¬ cueillis par
+héritages recueillis par
-fermier dli gouver¬ nement, chargé
+fermier du gouvernement, chargé
-pouvait con¬ céder la
+pouvait concéder la
-plus libé¬ rales, ces
+plus libérales, ces
-du concessionnairequ’êlles
+du concessionnaire qu’elles
-nu CANADA. m ont
+DU CANADA. 315 ont
-protection ù la
+protection à la
-des sei¬ gneurs. Dans
+des seigneurs. Dans
-de tenurc emprunté
+de tenure emprunté
-seigneurie. U n’y
+seigneurie. Il n’y
-Canada, Oharlesbourg et
+Canada, Charlesbourg et
-Trois-Rivières. A chaque muta¬ tion à
+Trois-Rivières. À chaque mutation à
-au qidnt, qui
+au quint, qui
-mais l’ac¬ quéreur jouit
+mais l’acquéreur jouit
-et Vaveu et
+et l’aveu et
-basse jus¬ tice, mais
+basse justice, mais
-de commu¬ nication ;
+de communication ;
-transporter scs denrées
+transporter ses denrées
-disséminèrent naturelle¬ ment le
+disséminèrent naturellement le
-rapides, pareequ’une fois
+rapides, {{Sic2|parcequ’une}} fois
-ensuite simul¬ tanément et
+ensuite simultanément et
-les Etats-Unis où
+les États-Unis où
-été fon¬ dées à
+été fondées à
-DU CANADA817 XIV
+DU CANADA. 317 XIV
-les gouver¬ neurs réunissaient,
+les gouverneurs réunissaient,
-non seule¬ ment l’administration
+non seulement l’administration
-ils em¬ ployèrent des
+ils employèrent des
-Mais “ si
+Mais « si
-ombre «le délit,
+ombre de délit,
-caprice ” ;
+caprice » ;
-la généra¬ lité des cas, Injustice s’exerçait
+la généralité des cas, la justice s’exerçait
-voie d’a¬ miables compositeurs
+voie d’amiables compositeurs
-au gouver¬ neur et
+au gouverneur et
-histoire grande
+318 HISTOIRE grande
-genre, qui
+genre, fait qui
-son admi¬ nistration nous
+son administration nous
-race nor¬ mande pour
+race normande pour
-pour l’ordi¬ naire céder
+pour l’ordinaire céder
-sénéchal ’pour la
+sénéchal pour la
-la juri¬ diction des
+la juridiction des
-de “ cens nrudens et canables Dans les der7\t*\tt\t ‘\t— \t\t\t \t niera temps,
+de « gens prudens et capables ». Dans les derniers temps,
-ne rlnrnit nii’nntont DUO lev\tÏa vtAitlaïf *jv» «uvwuv «|UC JU gUUYCUlCUt *«5 VUUMMV bien
+ne durait qu’autant que le gouverneur le voulait bien
-la ma¬ nière dont
+la manière dont
-au parle¬ ment de
+au parlement de
-plus diffi¬ ciles. Les
+plus difficiles. Les
-plus artifi¬ cieux et
+plus artificieux et
-traitables, 1® recours au parle¬ ment de
+traitables, les recours au parlement de
-de IMued). On
+de Laval). On
-devenu insuffi¬ sant, un
+devenu insuffisant, un
-Les inconvémens de
+Les inconvéniens de
-leur disgrâce et
+leur disgrâce, et
-cette juri¬ diction antique de l’Eglise qui
+cette juridiction antique de l’Église qui
-et doitjuger de
+et doit juger de
-pouvoirs redou¬ tables qui
+pouvoirs redoutables qui
-juste etfroi aux habitans J. Pourraiton concevoir,
+juste effroi aux habitans. Pourrait-on concevoir,
-aussi essen¬ tiellement absolus
+aussi essentiellement absolus
-le gouverment politique
+le gouvernement politique
-exécution. t Talon
+exécution. Talon
-pü CANADA.
+DU CANADA.
-pour exami¬ ner letat du
+pour examiner l’état du
-situation géo¬ graphique, son
+situation géographique, son
-sa popula¬ tion, scs moyens
+sa population, ses moyens
-les Jroquois, son
+les Iroquois, son
-ministre taisait chercher
+ministre faisait chercher
-cour supé¬ rieure sous
+cour supérieure, sous
-de “ Conseil
+de « Conseil
-de Québec,” pour
+de Québec, » pour
-place qu’y tenaille Parlement à Paris,et auquel
+place {{erratum|qu’y |que}} tenait le Parlement à Paris, et auquel
-le règlement suprême
+le réglement suprême
-les allait es de
+les affaires de
-devait urégistrer, sur
+devait {{sic2|enrégistrer}}, sur
-patentes &,c., pour
+patentes &c., pour
-d’abord compo» Orisautnee du moi* d’avril 1663. P 2
+d’abord compo- Ordonnance du mois d’avril 1663.
-cinq con¬ seillers nommés
+cinq conseillers nommés
-et an¬ nuellement, et
+et annuellement, et
-les cau¬ ses civiles
+les causes civiles
-juger souve¬ rainement et
+juger souverainement et
-cette pre¬ mière liste, parceque M.
+cette première liste, {{sic2|parceque}} M.
-embrassaient l’admi¬ nistration civile,
+embrassaient l’administration civile,
-si consi¬ dérable sur
+si considérable sur
-et l’inten¬ dant à
+et l’intendant à
-ses con¬ clusions assis.
+ses conclusions assis.
-de réception. Il
+de reception. Il
-parties plai¬ daient leurs
+parties plaidaient leurs
-les chaisses des
+les {{Sic2|chaisses}} des
-rendait gratuite¬ ment. Les
+rendait gratuitement. Les
-causes ci¬ viles. Ge tribunal
+causes civiles. Ce tribunal
-le règlement du com merce intérieur
+le {{sic2|réglement}} du commerce intérieur
-pour re¬ prendre sa
+pour reprendre sa
-compagnie. , Il
+compagnie. Il
-aux Trois-Kivières et
+aux Trois-Rivières et
-justices particu¬ lières et
+justices particulières et
-petites causes; et
+petites causes ; et
-Ces com¬ missaires étaient
+Ces commissaires étaient
-devoirs consis¬ tait ù tenir
+devoirs consistait à tenir
-une es¬ pèce d’officiers
+une espèce d’officiers
-la con¬ servation des droits “ de
+la conservation des droits « de
-publics ”, Ces
+publics ». Ces
-la réqui¬ sition du
+la réquisition du
-conseil convo¬ qua deux
+conseil convoqua deux
-de V étendue du
+de l’étendue du
-DO CÀÎÏÀtU. 325
+DU CANADA. 325
-des voix \ Cependant
+des voix. Cependant
-le con¬ seil sous
+le conseil sous
-Une nou¬ velle assemblée
+Une nouvelle assemblée
-fut convoquée; mais
+fut convoquée ; mais
-en convo¬ qua une
+en convoqua une
-aux per¬ sonnes non
+aux personnes non
-prêtre % delaFerté son
+prêtre de la Ferté son
-protestèrent. * * Personnes présentes il l’assemblée
+protestèrent. Personnes présentes à l’assemblée
-MM. tfe Repentigny,
+MM. de Repentigny,
-Chartier, Mailry, de la Cheimye, Aubert,Leniire, Levasscur, Thierry
+Chartier, Madry, de la Chenaye, Aubert, Lemire, Levasseur, Thierry
-Chesnay, Kamberl, Jacques Rattè, Charles Ainiot de
+Chesnay, Kambert, Jacques Ratté, Charles Amiot de
-Louis Sediilot, G. Fourmer, G.
+Louis Sedillot, G. Fournier, G.
-J. Marettf, Sr.
+J. Marette, Sr.
-P. Pellertn. Registre
+P. Pelletin. Registre
-le siege pouvait être en
+le siége pouvait en
-autre eseièsiss tique envoyé
+autre ecclésiastique envoyé
-séminaire. • Les
+séminaire. Les
-du rêgislre d’où
+du registre d’où
-été bétonnés par
+été bâtonnés par
-de Traoy, Courcelles
+de Tracy, Courcelles
-Talon *n 1666.
+Talon en 1666.
-son con¬ seil, le
+son conseil, le
-l’on n’en¬ tend plus
+l’on n’entend plus
-en Canada; mais
+en Canada ; mais
-de subsis¬ ter encore.
+de subsister encore.
-métropole futelle arrêtée
+métropole fut-elle arrêtée
-peut exis¬ ter à
+peut exister à
-disant, l’Etat c’est
+disant, l’État c’est
-délégua ja¬ mais le
+délégua jamais le
-DU CANADA.\t327 \ une
+DU CANADA. 327 une
-religieuses . et pdr les
+religieuses et par les
-le Ca¬ nada ne
+le Canada ne
-manière géné¬ rale et
+manière générale et
-gouvernement fran¬ çais. Ce
+gouvernement français. Ce
-fût. Les
+fût. « Les
-Louis XY de 1742 J, de
+Louis XV de 1742, de
-de sou¬ veraineté que
+de souveraineté que
-à per-, sonne ;
+à personne ;
-autorisés ”. D’un
+autorisés ». D’un
-seigneuriales res¬ sortiraient des
+seigneuriales ressortiraient des
-peu d’ex¬ ceptions près
+peu d’exceptions près
-haute, moycnnè et
+haute, moyenne et
-du roi, (Cugnet) et
+du roi,(Cugnet) et
-juges seigneu¬ riaux et
+juges seigneuriaux et
-remplir fidè¬ lement leur
+remplir fidèlement leur
-pas cepen¬ dant, parcequ’ils ne
+pas cependant, {{sic2|parcequ’ils}} ne
-ne pou¬ vaient pas,
+ne pouvaient pas,
-un arrê t du
+un arrêt du
-de pren¬ dre aucun
+de prendre aucun
-sur peinue d’être
+sur peine d’être
-sauf à. eux
+sauf à eux
-charges. A. ces
+charges. À ces
-la connais¬ sance de
+la connaissance de
-de îèse-majesté divine
+de lèse-majesté divine
-humaine, finisse
+humaine, fausse
-OU CAN’AD.t. .120 monnaie,
+DU CANADA. 329 monnaie,
-et assassinats: exception
+et assassinats : exception
-laissait certesencore une
+laissait certes encore une
-ne parait avoir
+ne paraît avoir
-par l’auto¬ rité royale,
+par l’autorité royale,
-la suppres¬ sion de
+la suppression de
-le siège de
+le siége de
-et cri¬ minel, d’un
+et criminel, d’un
-d’un procu¬ reur du
+d’un procureur du
-militaire fran¬ çais. Les
+militaire français. Les
-aux Trois-Rivières., Toutes
+aux Trois-Rivières. Toutes
-fois «par semaine,
+fois par semaine,
-les au¬ diences extraordinaires.
+les audiences extraordinaires.
-qui concer¬ naient le
+qui concernaient le
-au con¬ seil d’état
+au conseil d’état
-manière impar¬ tiale et
+manière impartiale et
-depuis l’ad¬ ministration de
+depuis l’administration de
-codes d’au¬ tant plus
+codes d’autant plus
-est fondé \ L’administration
+est fondé. L’administration
-légale an¬ glaise le
+légale anglaise le
-avons énu¬ méré plus
+avons énuméré plus
-qui em¬ brassaient même
+qui embrassaient même
-les gouver¬ neurs, leur
+les gouverneurs, leur
-d’autres circons¬ tances, et
+d’autres circonstances, et
-à au¬ cun des
+à aucun des
-publics quelqu’inférieurs qu’ils
+publics {{sic2|quelqu’inférieurs}} qu’ils
-puissance delà métropole,
+puissance de la métropole,
-tribunal subal¬ terne, j’ajouterai
+tribunal subalterne, j’ajouterai
-comme l’en¬ tretien des
+comme l’entretien des
-ses fonc¬ tions ;
+ses fonctions ;
-les recomman¬ dations de
+les recommandations de
-le peu¬ ple n’eut
+le peuple n’eut
-leur per¬ mettant d’élire
+leur permettant d’élire
-conseil sou¬ verain ;
+conseil souverain ;
-le gouverne¬ ment résidait
+le gouvernement résidait
-bonne con¬ duite, que
+bonne conduite, que
-était ins¬ titué, c’est-à-dire,
+était institué, c’est-à-dire,
-Le gouverne¬ ment politique
+Le gouvernement politique
-rouage compli¬ qué n’en
+rouage compliqué n’en
-pour satisfairè leurs
+pour satisfaire leurs
-qu’ils dési¬ rassent en
+qu’ils désirassent en
-à l’avance¬ ment du
+à l’avancement du
-Louis XÏV, du
+Louis XIV, du
-qu’il arra¬ chait à
+qu’il arrachait à
-les fa¬ milles fussent
+les familles fussent
-avaient l’ap¬ titude. Le
+avaient l’aptitude. Le
-ans parle gouverneur
+ans par le gouverneur
-influence à. la
+influence à la
-caste privi¬ légiée qui
+caste privilégiée qui
-sur les¬
+sur les-
-un mur¬ mure désaffectionné ou révolutionnaire,quoiqu’il comptât
+un murmure désaffectionné ou révolutionnaire, quoiqu’il comptât
-d’existence colo¬ niale. Alors
+d’existence coloniale. Alors
-circonvenu, para¬ lysé par
+circonvenu, paralysé par
-ce eas il
+ce cas il
-d’une ma¬ nière absolue
+d’une manière absolue
-337 CHAPITRE IV. GOUVERNEMENT
+337 {{brn}} CHAPITRE IV. {{brn}} {{brn}} GOUVERNEMENT
-CANADA. 1663. Missions établies
+CANADA. {{brn}} {{brn}} 1663. {{brn}} {{bloc smaller|Missions établies
-Jésuites, èt relèvent
+Jésuites, et relèvent
-de Rouen.—La Nouvelle. France est
+de Rouen. — La Nouvelle-France est
-évêché (1670) M.
+évêché (1670). — M.
-ce prélat.— Opposition
+ce prélat. — Opposition
-sa nomination.— M.
+sa nomination. — M.
-le reconnaître.— Etablissement du
+le reconnaître. — Établissement du
-sont affec¬ tées à
+sont affectées à
-des curés.— Ces
+des curés. — Ces
-au 13ème par
+au 13{{ème}} par
-au 26ème par
+au 26{{ème}} par
-conseil souverain.— Les Récollets s’offrent de desservir
+conseil souverain. — Les Récollets {{erratum|s’offrent de|s’offrent à}} desservir
-paroisses gratis.— Les cüfés d’abord
+paroisses gratis. — Les curés d’abord
-rendus ina movibles par
+rendus inamovibles par
-des dîmes.— Depuis la con¬ quête les
+des dîmes. — Depuis la conquête les
-à révocation.— Opinions
+à révocation. — Opinions
-ce système.— Fa¬ briques paroissiales.—Contributions pour
+ce système. — Fabriques paroissiales. — Contributions pour
-des églises.— Institutions
+des églises. — Institutions
-et d’éducation.— L’éducation popu¬ laire extrêmement négligée.—Caractère du
+et d’éducation. — L’éducation populaire extrêmement négligée. — Caractère du
-régime français.— Les
+régime français. — Les
-de l’E¬ glise gallicane
+de l’Église gallicane
-en Canada.— Jansénisme.— Quiétisme.— Us font
+en Canada. — Jansénisme. — Quiétisme. — Ils font
-en Canada.— Le
+en Canada. —}} Le
-de mis¬ sions, desservi
+de missions, desservi
-du roide 1629
+du roi de 1629
-de vi¬ caires de
+de vicaires de
-Jésuites rece¬ vaient les
+Jésuites recevaient les
-se nom¬ maient missions
+se nommaient missions
-la popula¬ tion y
+la population y
-afin d’ea mettre
+afin d’en mettre
-de Mau* bec; et
+de Maubec ; et
-de $t.Vallier, second
+de St.-Vallier, second
-attribuer principa- ’ lement à
+attribuer principalement à
-qu’il conce¬ vait être
+qu’il concevait être
-son siège, quoique
+son siége, quoique
-colonie. II était
+colonie. Il était
-et domi¬ nateur ;
+et dominateur ;
-ses volontésLe zèle
+ses volontés. Le zèle
-ne pou¬ vait errer
+ne pouvait errer
-de l’Eglise. Cette
+de l’Église. Cette
-fit entre¬ prendre les
+fit entreprendre les
-son siège épiscopal,
+son siége épiscopal,
-général. U voulut
+général. Il voulut
-HISTOIRK prise
+340 HISTOIRE prise
-diocèse. H fut
+diocèse. Il fut
-de Pétréeinpartibminfidelium ;
+de Pétrée in partibus infidelium ;
-évêque suft’ragant de
+évêque suffragant de
-de difficul¬ tés. Le
+de difficultés. Le
-le St.-Siège consentit à aban¬ donner une
+le St.-Siége consentit à abandonner une
-en ad¬ mettant le
+en admettant le
-persista obstinémon! dans
+persista obstinément dans
-dépendre l’Eglise
+dépendre l’Église
-des Parleinens de
+des Parlemens de
-le prin¬ cipe que
+le principe que
-ses Etats, et
+ses États, et
-ses co¬ lonies. En
+ses colonies. En
-sur lés colons, et mon¬ trait du
+sur les colons, et montrait du
-genre. Cepen¬ dant cela
+genre. Cependant cela
-à l’Eglise. A cet
+à l’Église. À cet
-l’Angleterre mo¬ narchique, toute
+l’Angleterre monarchique, toute
-ce con¬
+ce con-
-342 histoire tinent
+342 HISTOIRE tinent
-pape géra prince
+pape sera prince
-quoique d’ail¬ leurs les
+quoique d’ailleurs les
-de l’Eglise soient
+de l’Église soient
-que l’E¬ glise canadienne
+que l’Église canadienne
-les changemens de
+les {{sic2|changemens}} de
-sont ex¬ posées ces
+sont exposées ces
-affaires ecclésias¬ tiques ;
+affaires ecclésiastiques ;
-église mé¬ tropolitaine de
+église métropolitaine de
-de l’op¬ position de
+de l’opposition de
-leurs pou¬ voirs de
+leurs pouvoirs de
-contrée s’adres¬ saient à
+contrée s’adressaient à
-qui s’accou¬ tuma à
+qui s’accoutuma à
-de Rouen» par
+de Rouen, par
-la compa¬ gnie des
+la compagnie des
-pouvoirs qu’assu¬ mait ainsi
+pouvoirs qu’assumait ainsi
-pas néan¬ moins toujours
+pas néanmoins toujours
-Il parait que
+Il paraît que
-mêmes préten¬ tions que
+mêmes prétentions que
-côté com¬ mençait à
+côté commençait à
-juridiction tempo¬ relle, et
+juridiction temporelle, et
-nouveau vi¬ caire apostolique
+nouveau vicaire apostolique
-et com¬ mença à
+et commença à
-le reconnaître \ il croyait
+le reconnaître. Il croyait
-droit aju nouvel
+droit au nouvel
-de 6t.-Sulpice de
+de St.-Sulpice de
-à Pajis par
+à Paris par
-relevait. i Journal des Jésuites.— Ecrits de M, uoistux. Notice his¬ torique numuscritc de M. Â Vïger.
+relevait. Journal des Jésuites. — Écrits de M. Noiseux. Notice historique manuscrite de M. J Viger.
-de ca» chet fut
+de cachet fut
-de l’Eglise passa
+de l’Église passa
-cela tran¬ quillement des
+cela tranquillement des
-L’évêque sc mit
+L’évêque se mit
-la subsiste nce des
+la subsistance des
-sa Ma¬ jesté, afin
+sa Majesté, afin
-demandes crois¬ sante® de
+demandes croissantes de
-jeune Eglise, la
+jeune Église, la
-des ec¬ clésiastiques, et
+des ecclésiastiques, et
-produit d’elle-mémet dans
+produit d’elle-même, dans
-la subven¬ tion des
+la subvention des
-et révo¬ cables au
+et révocables au
-évêques Tet du
+évêques et du
-treizième, propor¬ tion exorbitante
+treizième, proportion exorbitante
-au vingtsixième, et
+au vingt-sixième, et
-terres nouvelle¬ ment défrichées
+terres nouvellement défrichées
-que des*motifs lou¬ ables pour
+que des motifs louables pour
-s’était mé¬ pris sur
+s’était mépris sur
-qui ab¬ sorberait d’un
+qui absorberait d’un
-du cultivateur, Les
+du cultivateur. Les
-espèce d’in■urrection, offrirent
+espèce d’insurrection, offrirent
-en fa¬ veur auprès
+en faveur auprès
-qu’augmenter Péloignement que
+qu’augmenter l’éloignement que
-les En
+les laïques. En
-ou révo¬ quait à
+ou révoquait à
-on i’a déjà
+on l’a déjà
-Il vou¬ lait que
+Il voulait que
-du tempo¬ rel comme
+du temporel comme
-de l’Eglise. En
+de l’Église. En
-palais épiseo* pal, ce
+palais épiscopal, ce
-grande éten¬ due ;
+grande étendue ;
-l’autorité poli¬ tique et des habitans; et
+l’autorité politique et des habitans ; et
-était confrairp an èlmil nnmmnn /Lo lu ï?i»cmAû\tAAffo. Vimi V UU UI Ult WJ.1ÜJHU11 uv AU X AUAAUV VM wvvy matière.
+était contraire au droit commun de la France en cette matière.
-curés,
+curés, sujets
-BU CANADA. $47 français,
+DU CANADA. 347 français,
-principe re¬ connu de toutesles nations J. Us pouvaient
+principe reconnu de toutes les nations. Ils pouvaient
-et cértes le
+et certes le
-arrivaient aü moment
+arrivaient au moment
-prétentions exa¬ gérées de
+prétentions exagérées de
-de l’Eglise de Franeé : “ Que lé pape
+de l’Église de France : « Que le pape
-dans lés choses
+dans les choses
-que l’Eglise les
+que l’Église les
-acceptées Sûr leurs re¬ présentations on
+acceptées ». Sur leurs représentations on
-fixes ett les
+fixes en les
-Louis XÏV régla
+Louis XIV régla
-manière défini¬ tive, par
+manière définitive, par
-qui êst tou1 Commeniaries on
+qui est tou- Commentaries on
-constitution ofthe U. Statet) par M. Storyÿ vol.
+constitution of the U. States, par M. Story, vol.
-des cures ’. “ Nous
+des cures. « Nous
-et habitansde notre
+et habitans de notre
-et paroisses nous
+et paroisses... nous
-de l’Eglise, appartiendront
+de l’Église, appartiendront
-auparavant ”, L’article
+auparavant ». L’article
-le règlement >du conseil
+le réglement du conseil
-dîmes. ’■ Quelques
+dîmes. Quelques
-du pou¬ voir civilj maintiennent
+du pouvoir civil, maintiennent
-entre le* hommes
+entre les hommes
-l’inamovibilité de» curés,
+l’inamovibilité des curés,
-Duval, Morn et
+Duval, Morin et
-ce pays.\t.
+ce pays.
-le sei¬ gneur et
+le seigneur et
-y man¬ quera. L’article
+y manquera. L’article
-la por¬ tion distraite
+la portion distraite
-de dédom¬ magement. Les
+de dédommagement. Les
-fut main¬ tenue au 26ème des
+fut maintenue au 26{{ème}} des
-le règlement de
+le réglement de
-de l’Eglise gallicane
+de l’Église gallicane
-faits constants J, surtout
+faits constants, surtout
-effet y ers le
+effet vers le
-850 HISTOIRE du roide 1692,
+350 HISTOIRE du roi de 1692,
-de l’arche¬ vêque de
+de l’archevêque de
-pour toutle royaume,
+pour tout le royaume,
-de l’amovi¬ bilité est
+de l’amovibilité est
-Louis X1Y, l’évêque
+Louis XIV, l’évêque
-semble ei effet
+semble en effet
-de l’aevenues entre
+de l’ac- venues entre
-dans sai requête
+dans sa requête
-article ISème que.... “ C’est
+article 15ème que... « C’est
-curés amovifilétf”...A quoi
+curés amovibles » ... À quoi
-: “ Cela
+: « Cela
-à l’édlt du
+à l’édit du
-de 1679,- particulier pour éetté Colonie. La
+de 1679, particulier pour cette colonie. La
-est évidente’ i la
+est évidente : la
-de l’Ile-Jésus, qui
+de l’Île-Jésus, qui
-encore aujour¬ d’hui pourvue
+encore aujourd’hui pourvue
-dit Vulgairement fixe..».. ” Mmuscrit déposé dam les ürchivesdelafabrique de notre Daine de Quéèec.
+dit vulgairement fixe... » Manuscrit déposé dans les archives de la fabrique de notre Dame de Québec.
-les paroissiéns s’ils
+les paroissiens s’ils
-s’en prévaloir \ L’extinction
+s’en prévaloir. L’extinction
-français. Etabli lors
+français. Établi lors
-d’un archi¬ diacre, d’un
+d’un archidiacre, d’un
-roi nom¬ mait aux
+roi nommait aux
-primitive Eglise ;
+primitive Église ;
-laquelle Vévêque de
+laquelle l’évêque de
-prêtre. Monsieur, Par la
+prêtre. <p>Monsieur,</p> <p>Par la
-de mapart, on de
+de ma part, ou de
-des curé* de
+des curés de
-paroisse de Vous
+paroisse de... Vous
-dés fidèles.
+dés fidèles.</p>
-de l’Eglise en
+de l’Église en
-été par¬ tout regardées
+été partout regardées
-pouvoir. “ L’expérience
+pouvoir. « L’expérience
-à l’Eglise, et
+à l’Église, et
-amovibilité pure¬ ment arbitraire
+amovibilité purement arbitraire
-même immé¬ moriale, les
+même immémoriale, les
-qu’à perpétuité.” En
+qu’à perpétuité. » En
-d’une Eglise placée
+d’une Église placée
-un gou¬ vernement protestant,
+un gouvernement protestant,
-de l’E¬ glise de
+de l’Église de
-les cir¬ constances qui
+les circonstances qui
-à dénationa¬ liser et
+à dénationaliser et
-à con¬ server. D’autres
+à conserver. D’autres
-situation parti¬ culière même
+situation particulière même
-dépendance com¬ plète de
+dépendance complète de
-la subordina¬ tion serait
+la subordination serait
-scandale peut-ê tre ;
+scandale peut-être ;
-l’occasion un© liberté
+l’occasion une liberté
-qu’elles au¬ raient d’autant
+qu’elles auraient d’autant
-protestans, &,c. Dans
+protestans, &c. Dans
-avec promp¬ titude et
+avec promptitude et
-354 HISTOIHE auront
+354 HISTOIRE auront
-leurs ins¬ titutions politiques
+leurs institutions politiques
-de l’inti¬ midation. D’aprés l’alliance
+de l’intimidation. D’après l’alliance
-leur nationa¬ lité ils
+leur nationalité, ils
-les institu¬ tions nationales
+les institutions nationales
-faire sxnoi* un errant! rAl** rlane arm nînn\tontitrAVs» jvwv» MU ^ » *» »* V* » V»»V V4MIO0 WWM î"1"* Vfw\tVI\t~ uement ecclésiastique.
+faire jouer un grand rôle dans son plan de gouvernement ecclésiastique.
-dans te pays,
+dans le pays,
-qu’il atfranchit des dtmei, faveur qu’il i„;\t\t\t —\t i pnv sur iui, uima iiuun ne savons aroc quci droit,
+qu’il affranchit des dîmes, faveur qu’il prit sur lui, mais nous ne savons avec quel droit,
-des comt On
+des com- On
-le courent des
+le couvent des
-peut dite à
+peut dire à
-institutions conven¬ tuelles, qui
+institutions conventuelles, qui
-françaises, so renferme¬ ront dans ta nationalité
+françaises, se renfermeront dans la nationalité
-de « conserver
+de se conserver
-le sort,Mu collège du
+le sort du collége du
-n’y aqu* le
+n’y a que le
-Df) CANADA. 366 munautés
+DU CANADA. 355 munautés
-l’établissement d« ce sémi¬ naire, qui
+l’établissement de ce séminaire, qui
-les élémena de
+les élémens de
-la thé¬ ologie. Cette
+la théologie. Cette
-excita In jalousie du collège des
+excita la jalousie du collége des
-rendu, sur¬ tout depuis
+rendu, surtout depuis
-derniers, dc§ services
+derniers, des services
-affectés an culte
+affectés au culte
-service reli¬ gieux, nous
+service religieux, nous
-de gottvernenaens autrement
+de gouvernemens autrement
-paroisse. L’Eglise catholique
+paroisse. L’Église catholique
-des prin¬ cipe» de
+des principes de
-; mai» aussi
+; mais aussi
-époque off elle
+époque où elle
-vieille organisa¬ tion catholique
+vieille organisation catholique
-seulement marquer un
+seulement montrer un
-choses proviënnent souvent
+choses proviennent souvent
-y sub¬ siste encore
+y subsiste encore
-aux catho¬ liques de
+aux catholiques de
-l’évêque dio¬ césain. L’une,
+l’évêque diocésain. L’une,
-L’autre, per¬ manente et
+L’autre, permanente et
-et far brique. • Les
+et fabrique. Les
-et siègent au
+et siégent au
-la gé¬ néralité des
+la généralité des
-les an¬ ciens et
+les anciens et
-par lesfabriciens et
+par les fabriciens et
-pareille ordon¬ nance, elle
+pareille ordonnance, elle
-conseil souverain,1675) ;
+conseil souverain, 1675) ;
-visites l’évêquédiocésain, ou
+visites l’évêque diocésain, ou
-à 6a placera droit
+à sa place, a droit
-358 histoire de
+358 HISTOIRE de
-aucune fonda* tion sans
+aucune fondation sans
-avoir ac¬ compli les
+avoir accompli les
-de vé¬ ritables corporations
+de véritables corporations
-de Févêque. Lorsqu’il
+de l’évêque. Lorsqu’il
-majorité delà paroisse
+majorité de la paroisse
-en obser¬ vant certaines
+en observant certaines
-la confec¬ tion des
+la confection des
-de marguiliiers se
+de marguilliers se
-marguilliers géné¬ rales. Cette
+marguilliers générales. Cette
-une agita¬ tion profonde
+une agitation profonde
-au pre¬ mier bruit
+au premier bruit
-vingt-trois cu¬ rés répondirent
+vingt-trois curés répondirent
-de mécon¬ tentement dans
+de mécontentement dans
-ce tempslà, l’ancien
+ce temps-là, l’ancien
-fut inspi¬ rée plus
+fut inspirée plus
-plus respec¬ table des
+plus respectable des
-parfaite hon¬ nêteté. L’histoire
+parfaite honnêteté. L’histoire
-sa surveil¬ lance, et
+sa surveillance, et
-à l’ins¬ truction de
+à l’instruction de
-le collège de
+le collége de
-et Mile- Manse
+et Mlle Manse
-le cou¬ vent des
+le couvent des
-de St.Vallier, pour
+de St.-Vallier, pour
-leur ori¬ gine à
+leur origine à
-la congréga¬ tion de
+la congrégation de
-cet avan¬ tage ;
+cet avantage ;
-religieuse incon¬ nue, sans
+religieuse inconnue, sans
-les fondernens de
+les fondemens de
-son dé¬ vouement et
+son dévouement et
-méritèrent l’en¬ couragement des
+méritèrent l’encouragement des
-plusieurs voyages 1 . La
+plusieurs voyages. La
-pu en-attendre de
+pu en attendre de
-pour lՎ 1 Vie
+pour l’é- Vie
-dont sœurs
+dont les sœurs
-longue vieillesse; elle
+longue vieillesse ; elle
-fut aban¬ donnée entièrement
+fut abandonnée entièrement
-peu d’excep¬ tion près
+peu d’exception près
-le re¬ connaître, les
+le reconnaître, les
-plan géné¬ ral d’éducation; il
+plan général d’éducation ; il
-d’écoles pu¬ bliques dans
+d’écoles publiques dans
-restèrent plon¬ gées dans
+restèrent plongées dans
-inouïe, l’im¬ primerie ne
+inouïe, l’imprimerie ne
-de Mont¬ réal ouvrirent
+de Montréal ouvrirent
-de l’ensei¬ gnement et
+de l’enseignement et
-courant desiemplois, ils
+courant des emplois, ils
-peu dՎ mulation . Le
+peu d’émulation. Le
-état ,de choses
+état de choses
-l’esclavage ex¬ istent toujours
+l’esclavage existent toujours
-en Ca¬ nada durant
+en Canada durant
-les perni¬ cieux effets.
+les pernicieux effets.
-la pre¬ mière de
+la première de
-une résistànce non
+une résistance non
-ses ennemis.\t’ Le
+ses ennemis. Le
-a conser¬ vé jusqu’après
+a conservé jusqu’après
-de l’érec¬ tion de
+de l’érection de
-prélats cana¬ diens furent
+prélats canadiens furent
-en Amé¬ rique les
+en Amérique les
-France, cons¬ - titué en
+France, constitué en
-de l’Etat. Chacun
+de l’État. Chacun
-cette posi¬ tion, ce
+cette position, ce
-DIT CANADA. 865 ancien
+DU CANADA. 365 ancien
-de ia reli¬ gion. Une
+de la religion. Une
-se pro¬ longer au-delà
+se prolonger au-delà
-insensiblement cana¬ diens, cet
+insensiblement canadiens, cet
-des populations’protestantes dans
+des populations protestantes dans
-zélés catho¬ liques, lui
+zélés catholiques, lui
-Le mar¬ tyre obtenu
+Le martyre obtenu
-autel «sur l’autre,
+autel sur l’autre,
-360\thistoire France
+366 HISTOIRE France
-de l’Eglise gal|j. cane, n’ont
+de l’Église gallicane, n’ont
-Le St.-Siégc en
+Le St.-Siége en
-lui l’Eglise canadienne,
+lui l’Église canadienne,
-aux avan¬ tages que
+aux avantages que
-et Pavait désinlércssée dans
+et l’avait désintéressée dans
-arriva. D’a¬ bord quelques
+arriva. D’abord quelques
-glissèrent clandestine¬ ment, et
+glissèrent clandestinement, et
-de Babylonc et archevc que déposé
+de Babylone et archevêque déposé
-se ren¬ dre dans
+se rendre dans
-M. Thibaut, curé
+M. Thibout, curé
-M. Glandelet* doyen
+M. Glandelet, doyen
-de pen¬ ser comme
+de penser comme
-nU CANADA. 867 à
+DU CANADA. 367 à
-observa qnc quel¬ que chose
+observa que quelque chose
-gêné enve¬ loppait la
+gêné enveloppait la
-se re¬ tira durant
+se retira durant
-Cachant soigneuse¬ ment scs principes
+Cachant soigneusement ses principes
-pris l’eu, l’inconnu
+pris feu, l’inconnu
-les couvons, qu’il
+les couvens, qu’il
-lettre <1’Europe arrive
+lettre d’Europe arrive
-pour Doin (leorge Fran¬ çois Paulet,
+pour Dom George François Paulet,
-les per¬ nicieuses maximes
+les pernicieuses maximes
-redemandé parle supérieur
+redemandé par le supérieur
-s’était secrètement échappé.
+s’était secrétement échappé.
-368 histoire De
+368 HISTOIRE De
-constitution nmgmitua, ferme
+constitution unigenitus, ferme
-disciple, Ü s’y
+disciple, il s’y
-comme hérétique ’. “ Au
+comme hérétique. « Au
-l’on s’effor¬ çât de
+l’on s’efforçât de
-bornes pres¬ crites à
+bornes prescrites à
-progrès. ” Cette
+progrès. » Cette
-avait néan¬ moins du
+avait néanmoins du
-Il parait que plusieurs I Histoire
+Il paraît que plusieurs Histoire
-la rie de M. d« Laval.
+la vie de M. de Laval.
-avril 17jL9.
+avril 1719.
-Dü CANADA.
+DU CANADA.
-en Ca¬ nada. On
+en Canada. On
-madame d’Aiüebout, la
+madame d’Aillebout, la
-à JésusChrist dès
+à Jésus-Christ dès
-virginale. De¬ venue veuve,
+virginale. Devenue veuve,
-de Courceîies,et par
+de Courcelles, et par
-; m iis à
+; mais à
-la fon¬ datrice du
+la fondatrice du
-elle mou¬ rut. “ Dieu
+elle mourut. « Dieu
-et plu¬ sieurs autres
+et plusieurs autres
-gratuites ”. Le
+gratuites ». Le
-de 1 CCS fut
+de 1663 fut
-en mouvement! ima¬ gination ardente
+en mouvement l’imagination ardente
-si Pea en
+si l’on en
-contrées mé¬ ridionales où croissent i’aloès et
+contrées méridionales où croissent l’aloès et
-HISTOIRE dès apparitions
+HISTOIRE des apparitions
-des tem¬ pêtes. La
+des tempêtes. La
-des Ursu¬ lines, partagèrent
+des Ursulines, partagèrent
-des illu¬ sions innocentes
+des illusions innocentes
-de l’éducatidn si
+de l’éducation si
-sous l’ancién régime
+sous l’ancien régime
-été con¬ traire aux
+été contraire aux
-quelques paÿs européens,
+quelques pays européens,
-de l’Eglise de
+de l’Église de
-le bon¬ heur et
+le bonheur et
-de l’homme; et
+de l’homme ; et
-France, l’Es¬ pagne, le
+France, l’Espagne, le
-de sacri¬ fices. L’on
+de sacrifices. L’on
-le gouverne¬ ment et
+le gouvernement et
-LIVRE IV. CHAPITRE I. LUTTES DE L’ETAT ET DE L’EGLISE. 1263*1602. _ Le conseil
+{{brn}} LIVRE IV. {{brn}} CHAPITRE I. {{brn}} {{brn}} LUTTES DE L’ÉTAT ET DE L’ÉGLISE. {{brn}} 1663–1682. {{brn}} {{bloc smaller|Le conseil
-des habita¬ tions.— M.
+des habitations. — M.
-de l’opposition.-— Moyen
+de l’opposition. — Moyen
-remplacer. Nou¬ veaux membres nommés.— M. de Viileray passe
+remplacer. Nouveaux membres nommés. — M. de Villeray passe
-contre lui,— U est
+contre lui. — Il est
-sa mort.—- M.
+sa mort. — M.
-lui succède.—Arrivée deM.de Tracy,
+lui succède. — Arrivée de M. de Tracy,
-M. de^ Courcelles
+M. de Courcelles
-Talon 1er. intendant,
+Talon {{1er}}. intendant,
-de Carignan.—La liberté
+de Carignan. — La liberté
-certaines réserves.— Guerre
+certaines réserves. — Guerre
-les Iroquois.— Deux
+les Iroquois. — Deux
-forcent ù demander la paix.— M.
+forcent à demander la paix. — M.
-en France.— Le
+en France. — Le
-Indiens échoue.— L’intendant
+Indiens échoue. — L’intendant
-temporelles. •— Travaux
+temporelles. — Travaux
-au commerce.— Licenciement du régi¬ ment de
+au commerce. — Licenciement du régiment de
-le pays.— Talon
+le pays. — Talon
-en France.— Le
+en France. — Le
-la guerre.— Mortalité
+la guerre. — Mortalité
-parmi eux.— Talon,
+parmi eux. — Talon,
-de l’Amérique.— Traité
+de l’Amérique. — Traité
-suprématie française.-—Fon¬ dation de Catarocoui (Kingston).— Le
+suprématie française. — Fondation de Catarocoui (Kingston). — Le
-ses talons, son caractère.— Dis¬ cours qu’il
+ses talens, son caractère. — Discours qu’il
-conseil souverain.— Lois nombreuses décré¬ tées touchant
+conseil souverain. — Lois nombreuses décrétées touchant
-d’utilité publique.— Suppression
+d’utilité publique. — Suppression
-Indes occidentales.— Division
+Indes occidentales. — Division
-château Sf.-Louis.— Le
+château St.-Louis. — Le
-conseil souve¬ rain est
+conseil souverain est
-au roi.—: M.
+au roi. — M.
-M. Talon.—Querelles avec
+M. Talon. — Querelles avec
-de l’eau-de-vie.— Dissensions
+de l’eau-de-vie. — Dissensions
-le gou¬ verneur et M. Duchesneau: ils
+le gouverneur et M. Duchesneau : ils
-tous deux.—*
+tous deux. —|d}}
-HISTOIRE Rivalité de l’Eglise et du gouvernement.— Arrivée
+HISTOIRE {{bloc smaller|Rivalité de l’Église et du gouvernement. — Arrivée
-de Frontenac. Nous
+de Frontenac.|f}} Nous
-au commence¬ ment de
+au commencement de
-voyant “ l’opiniâtreté de la faction ”, c’est
+voyant « l’opiniâtreté de la faction », c’est
-subséquente d, procéda
+subséquente il procéda
-du con¬ seil. Cette
+du conseil. Cette
-membres déjà, nommés,
+membres déjà nommés,
-Î>U CANADA.
+DU CANADA.
-son adver¬ saire. ou
+son adversaire, ou
-avait dési¬ gnés à
+avait désignés à
-et “ qu’ils
+et « qu’ils
-des par¬ ticuliers”. Le
+des particuliers ». Le
-de l’Etat conjointement
+de l’État conjointement
-et ic peuple,
+et le peuple,
-gouverneurs k chef
+gouverneurs le chef
-dans l’arêno politique,, en
+dans l’arêne politique, en
-du cïiefdu gou¬ vernement de
+du chef du gouvernement de
-les .plus importantes
+les plus importantes
-la cou¬
+la cou-
-376 histoire ronne.
+376 HISTOIRE ronne.
-la nnjoiité des
+la majorité des
-du con¬ seil, avait violé l’é lit constitutif
+du conseil, avait violé l’édit constitutif
-nous pa¬ raître assez
+nous paraître assez
-du gouver¬ nement d’alors,
+du gouvernement d’alors,
-Il pro¬ posa de
+Il proposa de
-il mo¬ tiva cet
+il motiva cet
-consentement * ; et l’as¬ semblée n’eut
+consentement ; et l’assemblée n’eut
-jusqu’à l’é¬ poque où
+jusqu’à l’époque où
-et Pôronne Demazé. 11 révoqua
+et Péronne Demazé. Il révoqua
-le procu¬ reur-général Bourdon,
+le procureur-général Bourdon,
-décrétant k nomination
+décrétant la nomination
-M. Pcuvret, subit
+M. Peuvret, subit
-Fillion, no¬ taire. Ces
+Fillion, notaire. Ces
-violence * ts M.
+violence « M.
-d’un procureur* général et de* conseillers
+d’un procureur-général et des conseillers
-le gou¬ verneur prétend
+le gouverneur prétend
-son hon¬ neur, ni sa JUaiti au
+son honneur, ni sa fidélité au
-dits officiera du
+dits officiers du
-d’interdiction le* accuse ”• Registre
+d’interdiction les accuse ». Registre
-S78 histoire de
+378 HISTOIRE de
-l’entraînait m delà
+l’entraînait au delà
-la queg. tion des
+la question des
-conseillers sus¬ pendus et
+conseillers suspendus et
-le gou¬ verneur. Elles
+le gouverneur. Elles
-la métro¬ pole comme
+la métropole comme
-Mésy, seé appels
+Mésy, ses appels
-dut voir» et
+dut voir, et
-cette con¬ duite de
+cette conduite de
-sacrifia sané hésitation
+sacrifia sans hésitation
-d’Avaugour. Colbcrt tira
+d’Avaugour. Colbert tira
-se sou¬ mettraient jamais
+se soumettraient jamais
-Dü CANADA.
+DU CANADA.
-des borne» à
+des bornes à
-des mis¬ sionnaires supposé
+des missionnaires supposé
-cette vue» il
+cette vue, il
-de carac¬ tère à
+de caractère à
-leur con¬ duite, et
+leur conduite, et
-seuls revêtus Cependant
+seuls revêtus. Cependant
-occidentales “ en
+occidentales « en
-justice " par
+justice » par
-gouverneurs provin¬ ciaux et
+gouverneurs provinciaux et
-Tracy, lieutenantgénéral dans
+Tracy, lieutenant-général dans
-pour rem¬ plir ce
+pour remplir ce
-à eonV Charlevoix
+à con- Charlevoix
-garde te silence
+garde le silence
-sur tons les dètailsjque nous
+sur tous les détails que nous
-ignorait probablement» et qae nous
+ignorait probablement, et que nous
-les registres du
+les régistres du
-souverain dépotés aux
+souverain déposés aux
-des pro¬ vinces circonvoisines,
+des provinces circonvoisines,
-le mar¬ quis de
+le marquis de
-Québec, ter¬ mina tout
+Québec, termina tout
-ses enne¬ mis ont
+ses ennemis ont
-les pro¬ cès-verbaux du
+les procès-verbaux du
-l’intérêt de-sa majesté,
+l’intérêt de sa majesté,
-légèrement persua¬ der par
+légèrement persuader par
-affaire. ( Voir la
+affaire. (Voir la
-Mésy, Ap¬ pendice C.)
+Mésy, Appendice C.)
-de Gourcelles à
+de Courcelles à
-d’une interprétation fort
+d’une interprêtation fort
-les Turcs# reçut
+les Turcs, reçut
-; Févêque de
+; l’évêque de
-vint processionnellcment le
+vint processionnellement le
-Te Deurn, le
+Te Deum, le
-les ame¬ naient, portaient
+les amenaient, portaient
-les preiniers chevaux
+les premiers chevaux
-pays. Çe noble
+pays. Ce noble
-particulièrement l’ad¬ miration des
+particulièrement l’admiration des
-de levoir si traitabje et
+de le voir si traitable et
-déprédations qqç continuaient
+déprédations que continuaient
-l’autre n Chambly,
+l’autre à Chambly,
-pour < ommandans des
+pour commandans des
-put s’aper¬ cevoir qu’un
+put s’apercevoir qu’un
-leurs mouvetnens. Néan¬ moins cette
+leurs mouvemens. Néanmoins cette
-Québec, s’occu¬ pait de
+Québec, s’occupait de
-et débar¬ rassé la
+et débarrassé la
-le caractère: il
+le caractère : il
-importance le.Canada était
+importance le Canada était
-la métro¬ pole, et
+la métropole, et
-des représenta¬ tions à
+des représentations à
-seuls étrangers ’. Si au con¬ traire elle
+seuls étrangers. Si au contraire elle
-; ear sur
+; car sur
-faite d’abo1 Une
+faite d’abo- Une
-même recommandation.\t•
+même recommandation.
-mais rui¬ nerait les
+mais ruinerait les
-les Sau¬ vages telle
+les Sauvages telle
-réforme cqpmerciale s’effectuât.
+réforme commerciale s’effectuât.
-conseil sou¬ verain avait
+conseil souverain avait
-d’une or¬ donnance à
+d’une ordonnance à
-ggfl\tHISTOIRE prix
+386 HISTOIRE prix
-formait partie; c’était,
+formait partie ; c’était,
-prit immé¬ diatement les
+prit immédiatement les
-troupes com¬ mandés, l’un
+troupes commandés, l’un
-DU CANADA.\t397 Effrayés,
+DU CANADA. 387 Effrayés,
-dit-on, char¬ gés des
+dit-on, chargés des
-trois olliciers qu’ils
+trois officiers qu’ils
-du viceroi. Malgré
+du vice-roi. Malgré
-aurait proba¬ blement réussi,
+aurait probablement réussi,
-bras endisant que
+bras en disant que
-excita l’indi¬ gnation de
+excita l’indignation de
-être jus¬ tifiée que
+être justifiée que
-d’en im¬ poser à
+d’en imposer à
-bon elfet. Cependant
+bon effet. Cependant
-et por¬ tant ses
+et portant ses
-30g\tHI8T0IRB g’cst tant
+388 HISTOIRE s’est tant
-les fatigues et
+les fatigues, et
-ses expédi¬ tions, commence
+ses expéditions, commence
-plupart ucs guerriers
+plupart des guerriers
-des Fran¬ çais. De
+des Français. De
-attaque, laite au
+attaque, faite au
-commander luimême en
+commander lui-même en
-de 600\tsoldats de Caricman, de nresnue ^\t■ i\t1\t tous
+de 600 soldats de Carignan, de presque tous
-Sauvages. I/arméc, retardée
+Sauvages. L’armée, retardée
-le nassaire dos\triviArpn ot I*>a\tnmhnvpoo\tAa\tfrw&ia l\tO\t- -\t. • . « vs * vu x^v iV.j\tVI1IUU1 X UJ\tXX\J\t4UiC/Vi) épaisses
+le passage des rivières et les embarras de forêts épaisses
-les Fran¬ çais, qui
+les Français, qui
-tambour bat tant,drapeaux déployés,
+tambour battant, drapeaux déployés,
-le com¬ bat, le
+le combat, le
-en cnqiorta ce
+en emporta ce
-ces bar¬ bares accoutumés
+ces barbares accoutumés
-la Nouvelle-Bclgique, commencèrent
+la Nouvelle-Belgique, commencèrent
-une con¬ currence active
+une concurrence active
-leur déta¬ cher les
+leur détacher les
-avoir rnis la
+avoir mis la
-la conclu¬ sion de
+la conclusion de
-de franci¬ ser les
+de franciser les
-à en¬ treprendre cette
+à entreprendre cette
-instruisant lés enfans
+instruisant les enfans
-marquis ’ de
+marquis de
-l’on aban¬ donna un
+l’on abandonna un
-conseil souve¬ rain auquel
+conseil souverain auquel
-le Earrois, agent
+le Barrois, agent
-prudence éclairée J. La
+prudence éclairée. La
-dans l’éta¬ blissement du
+dans l’établissement du
-et cc serait
+et ce serait
-et aventu1 On
+et aventu- On
-a pu¬ blié en
+a publié en
-nisToina reuses
+392 HISTOIRE reuses
-des bar¬ bares qui
+des barbares qui
-à scs doctrines
+à ses doctrines
-est néces¬ saire aux
+est nécessaire aux
-de dé¬ sintéressement et
+de désintéressement et
-les ecclé¬ siastiques. Mais
+les ecclésiastiques. Mais
-dans l’E¬ tat depuis
+dans l’État depuis
-; * il ne eessait pas
+; il ne cessait pas
-ses produc¬ tions à
+ses productions à
-leur deve¬ nir un
+leur devenir un
-des aceroissemens, elle
+des accroissemens, elle
-l’Amérique méri¬ dionale, si l’ancienne F rance se
+l’Amérique méridionale, si l’ancienne France se
-HISTOIRE dit revenu’ du
+394 HISTOIRE du revenu du
-les produc¬ teurs français
+les producteurs français
-si peu. considérable
+si peu considérable
-seul décou¬ vrir, l’on
+seul découvrir, l’on
-nous ré¬ vèlent unihomme à
+nous révèlent un homme à
-à connaissances! positives,
+à connaissances ! positives,
-à tout,, embrassait tout, don: naît de
+à tout, embrassait tout, donnait de
-autres soins,, il 8 faisait feire des
+autres soins, il faisait faire des
-métallurgiques, Èh venant
+métallurgiques, Eh venant
-débarquer fenmême à Gaspé, otë il découvrit du? fer.
+débarquer lui-même à Gaspé, où il découvrit du fer.
-envoyé tin ingénieur,
+envoyé un ingénieur,
-de luTèsserie, à la baie- üJb-Pauf, lequel
+de la Tesserie, à la baie St.-Paul, lequel
-même ÿ trouver
+même y trouver
-Lorsque Mi
+Lorsque M.
-ces explora¬ tions. M.
+ces explorations. M.
-deux «mines que
+deux mines que
-de poissoïfs dans
+de poissons dans
-fut encouragée,et bientôt
+fut encouragée, et bientôt
-en F rance et
+en France et
-et pù il
+et où il
-des plan¬ ches, le
+des planches, le
-396 histoire Mais
+396 HISTOIRE Mais
-profits consi¬ dérables. La
+profits considérables. La
-blanc, exi¬ geant peu
+blanc, exigeant peu
-et eut%n plein
+et eut un plein
-temps. U entrait
+temps. Il entrait
-leur com¬ merce et
+leur commerce et
-grande rela¬ tivement à
+grande relativement à
-ports au¬ jourd’hui ;
+ports aujourd’hui ;
-de l’im¬ pulsion éclairée
+de l’impulsion éclairée
-d’être accor¬ dée à
+d’être accordée à
-qui nՎ tait pas
+qui n’était pas
-la pro¬ vince, dès
+la province, dès
-des brasse¬ ries, l’entrée
+des brasseries, l’entrée
-nouvelle ma¬ nière de
+nouvelle manière de
-; ma¬ nière tyrannique
+; manière tyrannique
-soldats pren¬ draient des
+soldats prendraient des
-rapport mi¬ litaire surtout, pareeque l’on
+rapport militaire surtout, parceque l’on
-en Amé¬ rique. Les
+en Amérique. Les
-3ü8 histoire gentilshommes,
+398 HISTOIRE gentilshommes,
-avaient eouru les
+avaient couru les
-sentiment d’attache* ment réciproque
+sentiment d’attachement réciproque
-été trou¬ blée, depuis
+été troublée, depuis
-certains spécula¬ teurs étrangers
+certains spéculateurs étrangers
-les rentesde leurs concessions au-de sus des
+les rentes de leurs concessions au-dessus des
-aux ancien«j. Le
+aux anciennes. Le
-de Cari g van faisait parhe des
+de Carignan faisait partie des
-Feuillade. A la journée déci¬ sive de St.*Gothard, où
+Feuillade. À la journée décisive de St.-Gothard, où
-défit com¬ plètement le
+défit complètement le
-du Baab, et
+du Raab, et
-qu’ils occu¬ paient, ils
+qu’ils occupaient, ils
-DU CAÎfAUA. obèrent une
+DU CANADA. 399 chèrent une
-que Monlécueuli nous a lamé de
+que Montécuculi nous a laissé de
-en liane sur les ailes, et
+en flanc sur les aîles, et
-noyés (Ânquetil) ». Ce
+noyés (Anquetil). Ce
-combats d’Etampes et
+combats d’Étampes et
-faubourg St.-àntoine à Paris (1662), pour
+faubourg St.-Antoine à Paris (1652), pour
-colons qu?on tirerait
+colons qu’on tirerait
-cet événe¬ ment. “ 0a y
+cet évènement. « On y
-de fleur* <fe Lys,
+de fleurs de Lys,
-l’exergue, TSercit mlaraioHM Costa.— Bwsen de la Mutinière.
+l’exergue, Turcis ad arabonam Casis ». — Brusen de la Martinière.
-dOÜ histoire C’est
+400 HISTOIRE C’est
-de M* de
+de M. de
-son his¬ toire, manquait
+son histoire, manquait
-d’activité. L’in¬ tendant au
+d’activité. L’intendant au
-dans l’inaction, il décidait
+dans l’inaction. Il décidait
-au ser¬ vice du
+au service du
-L’on con¬ çoit facilement
+L’on conçoit facilement
-la poli¬ tique de
+la politique de
-VU CAilADA. 101 tranquillité du. pays
+DU CANADA. 401 tranquillité du pays
-l’exécution desprq}ets dont
+l’exécution des projets dont
-déjà. M, de
+déjà. M. de
-c’était m homme
+c’était un homme
-il hu était
+il lui était
-son pré¬ décesseur. 11 avait
+son prédécesseur. Il avait
-les ecclésias¬ tiques du
+les ecclésiastiques du
-été ins¬ pirées par
+été inspirées par
-mémoire qae Talon avait adres¬ sé à
+mémoire que Talon avait adressé à
-leurs pelle¬ teries chez
+leurs pelleteries chez
-les re¬ vendre aux
+les revendre aux
-par «Jean Hudson,
+par Jean Hudson,
-de l’Amériquè du
+de l’Amérique du
-tandis què tes Suédois «^établissaient dans
+tandis que tes Suédois s’établissaient dans
-partie jüêridiomde de
+partie méridionale de
-à présènt A 3
+à présent
-402 ÏIISTOIRE la
+402 HISTOIRE la
-des com¬ missaires et
+des commissaires et
-Plus amou¬ reux de
+Plus amoureux de
-à l’hon¬ neur national,
+à l’honneur national,
-voisine immé¬ diate dans
+voisine immédiate dans
-de Cour celles, qui
+de Courcelles, qui
-des Sau¬ vages d’un
+des Sauvages d’un
-s’il permet¬ tait aux
+s’il permettait aux
-leurs pelle¬ teries ailleurs,
+leurs pelleteries ailleurs,
-alors ^principalement de
+alors principalement de
-gravement comprotmise. Il
+gravement compromise. Il
-qu’ils né pussent
+qu’ils ne pussent
-endurées, alté¬ rèrent tellement
+endurées, altérèrent tellement
-occupa active¬ ment des
+occupa activement des
-qui mar-’ chait beaucoup
+qui marchait beaucoup
-sa pré¬ sence pour
+sa présence pour
-eu l’a¬ dresse de
+eu l’adresse de
-de faci¬ lité qu’ils
+de facilité qu’ils
-404 histoire emmenant
+404 HISTOIRE emmenant
-de farrrillet et
+de familles et
-après troismois de
+après trois mois de
-Lisbonne, d’ou ayant-fait
+Lisbonne, d’où ayant-fait
-pour retour¬ ner A la
+pour retourner à la
-l’année suivante; il
+l’année suivante ; il
-revenaient pours’établir dans
+revenaient pour- s’établir dans
-pays. ( Voir Appendice
+pays. (Voir Appendice
-expulsion. L?édit de leur rétablis¬ sement est
+expulsion. L’édit de leur rétablissement est
-l’année 1660. Jusque
+l’année 1669. Jusque
-scrupuleux sur, le
+scrupuleux sur le
-cette con¬ trée, regardée
+cette contrée, regardée
-était certaine¬ ment des
+était certainement des
-émigrés s’épu¬ rent à
+émigrés s’épurent à
-mœurs dansles classes
+mœurs dans- les classes
-alimentent T’émigration, dispa¬ raissant, leurs
+alimentent l’émigration, disparaissant, leurs
-Dû CANADA, 405
+DU CANADA. 405
-chef Iro¬ quois et
+chef Iroquois et
-leurs pelle¬ teries. Lorsque
+leurs pelleteries. Lorsque
-éclatante. U n’y
+éclatante. Il n’y
-les assem¬ bla aussitôt,
+les assembla aussitôt,
-il lit venir
+il fit venir
-du ci ime subiraient le. même
+du crime subiraient le même
-parvenait n s’en
+parvenait à s’en
-ensuite offert» pour- les
+ensuite offerts pour les
-paix ensem¬ ble, Il
+paix ensemble. Il
-pacifia éga¬ lement (1671)
+pacifia également (1671)
-premiers n’ad¬ hérèrent à
+premiers n’adhérèrent à
-Les Iro¬ quois chrétiens,
+Les Iroquois chrétiens,
-idolâtres, deman¬ dèrent la
+idolâtres, demandèrent la
-au Saul-St.Louis, où
+au Saul-St.-Louis, où
-des tribus, entières,
+des tribus entières,
-Attikamègues dispa¬ rurent comme
+Attikamègues disparurent comme
-qui con¬ sistait à
+qui consistait à
-toute l’éten¬ due, sous
+toute l’étendue, sous
-qui ambi¬ tionnait l’honneur
+qui ambitionnait l’honneur
-avec beau¬ coup de
+avec beaucoup de
-du ’continent à
+du continent à
-Les mission¬ naires et
+Les missionnaires et
-leurs prédications J. Mais
+leurs prédications. Mais
-la négocia¬ tion qui
+la négociation qui
-voyageur re¬ nommé, Nicolas
+voyageur renommé, Nicolas
-assez ins¬ truit, de
+assez instruit, de
-ses décou¬ vertes ;
+ses découvertes ;
-reçu /comme l’envoyé
+reçu comme l’envoyé
-mettre * Relation des JéroJtee (P. EaWon 1670^1).
+mettre Relation des Jésuites (P. Dablon 1670-1).
-à en¬ voyer des députés poür rencontrer
+à envoyer des députés pour rencontrer
-de St.Lusson y
+de St.-Lusson y
-l’objet dè l’assemblée,
+l’objet de l’assemblée,
-leur acquies¬ cement aux
+leur acquiescement aux
-armes • de
+armes de
-pour scéle r par
+pour scéler par
-’■410 HISTOIRE
+410 HISTOIRE
-aux accla¬ mations de
+aux acclamations de
-fit conti¬ nuer les
+fit continuer les
-Indiens occi¬ dentaux rapportaient
+Indiens occidentaux rapportaient
-à l’jsst du
+à l’est du
-de re¬ mettre aussi
+de remettre aussi
-se com¬ mettre avec
+se commettre avec
-des oc¬ cupations séparées
+des occupations séparées
-qui nՎ taient pas
+qui n’étaient pas
-ce con¬ cert qui
+ce concert qui
-concessions réciproques1. Il
+concessions réciproques. Il
-DU CANADA, 411
+DU CANADA. 411
-une , guerre
+une guerre
-Il convo¬ qua dans
+Il convoqua dans
-plus commodé¬ ment avec
+plus commodément avec
-ne com¬ prissent pas
+ne comprissent pas
-ils trou¬ vèrent ce
+ils trouvèrent ce
-de Fron¬ tenac qui
+de Frontenac qui
-de l’en¬ treprise. Il
+de l’entreprise. Il
-la cons¬ truction du
+la construction du
-HISTOIRE roçoui avec
+HISTOIRE rocoui avec
-ce gou¬ verneur n’étaient
+ce gouverneur n’étaient
-beaucoup d’ex¬ périence et
+beaucoup d’expérience et
-cette sa¬ gesse si
+cette sagesse si
-est regret¬ table que
+est regrettable que
-son admi¬ nistration. Le
+son administration. Le
-hommes, l’aetivité de
+hommes, l’activité de
-pu mar¬ cher ensemble
+pu marcher ensemble
-la réputa¬ tion de
+la réputation de
-à l’avance¬ ment de
+à l’avancement de
-même atten¬ tion de
+même attention de
-Henri IY dans
+Henri IV dans
-guerre dé la
+guerre de la
-de lieutënant-général dans les,armées ;
+de lieutenant-général dans les armées ;
-puissans. Ex¬ trêmement jaloux
+puissans. Extrêmement jaloux
-usa despo¬ tiquement. Il
+usa despotiquement. Il
-prince d’O¬ range ;
+prince d’Orange ;
-414 histoire France,
+414 HISTOIRE France,
-les se¬ cours qu’il
+les secours qu’il
-les Turcs\t’ En
+les Turcs. En
-nous reprodui¬ rons ici,
+nous reproduirons ici,
-français. “ Après
+français. « Après
-mes * Oraison
+mes Oraison
-(Manuscrit, Jliblwthiijut du
+(Manuscrit, Bibliothèque du
-Québec. Ce panégyrique
+Québec. <p>Ce panégyrique
-les panégyrique», peint
+les panégyriques, peint
-l’objet sou» les couleur» le» plus favorables, e*t ac¬ compagné de note» qui
+l’objet sous les couleurs les plus favorables, est accompagné de notes qui
-contraire, mai» dans
+contraire, mais dans
-sa critique.
+sa critique.</p>
-PU CAMADA. 415
+DU CANADA. 415
-vous annon¬ cer ses victoires. “ Elle
+vous annoncer ses victoires. « Elle
-la décla¬ ration de
+la déclaration de
-ses sqjets, et
+ses sujets, et
-s’est assu¬ jetti des
+s’est assujetti des
-élévation. “ Tous
+élévation. « Tous
-fidélité. “ Quoique
+fidélité. « Quoique
-commandé néan¬ moins qu’à
+commandé néanmoins qu’à
-d’intégrité. “ C’est
+d’intégrité. « C’est
-les Etats les
+les États les
-célérité. “ C’est
+célérité. « C’est
-messieurs, ap¬ pliquer tous
+messieurs, appliquer tous
-l’accroissement. “ Pour
+l’accroissement. « Pour
-pauvre etle faible
+pauvre et le faible
-de pro¬ curer l’avantage
+de procurer l’avantage
-Majesté ” J. Après
+Majesté ». Après
-du con¬ seil levèrent
+du conseil levèrent
-profonde * Registre du Conseil Souwratn, séance
+profonde Régistre du Conseil Souverain, séance
-septembre 167a.
+septembre 1673.
-Dli CANADA.
+DU CANADA.
-déclaration do guerre
+déclaration de guerre
-de scs jeunes
+de ses jeunes
-de iteaucoup d’améliorations.
+de beaucoup d’améliorations.
-de Injustice fut
+de la justice fut
-du gou¬ vernement de Louis XÏV pour
+du gouvernement de Louis XIV pour
-France ellemême. En
+France elle-même. En
-de cen¬ tralisation à
+de centralisation à
-avait écrnsé la
+avait écrasé la
-nos jour» Napoléon,
+nos jours Napoléon,
-avoir renversé- la
+avoir renversé la
-qui mena¬ çait ruine,
+qui menaçait ruine,
-sur le# traces
+sur les traces
-tout cc qu’en disent se» contemporain», c 3
+tout ce qu’en disent ses contemporains,
-de viru¬ lence qu’elle
+de virulence qu’elle
-cet administra¬ teur par
+cet administrateur par
-Comme l’inten¬ dant, le
+Comme l’intendant, le
-la pros¬ périté de
+la prospérité de
-en im¬ posait auxl barbares
+en imposait aux barbares
-Le pre¬ mier portait
+Le premier portait
-de -Québec, pour
+de Québec, pour
-uns em¬ brassant même
+uns embrassant même
-firent tom¬ ber sous
+firent tomber sous
-fut pa¬ reillement faite
+fut pareillement faite
-la conapagnie des
+la compagnie des
-colonies fran¬ çaises en
+colonies françaises en
-étaient enga¬ gés dans
+étaient engagés dans
-plus consi¬ dérable. L’absence
+plus considérable. L’absence
-instance pôur connaître
+instance pour connaître
-et crimi¬ nelles entraînant
+et criminelles entraînant
-le siège de
+le siége de
-fameuse ordon¬ nance de
+fameuse ordonnance de
-une ordon¬ nance non
+une ordonnance non
-BU CANADA 421
+DU CANADA. 421
-d’emprisonner per¬ sonne. Ce
+d’emprisonner personne. Ce
-pas impro¬ bable que
+pas improbable que
-de Mont¬ réal, et
+de Montréal, et
-les améliora¬ tions qu’on
+les améliorations qu’on
-le sati¬ rique La
+le satirique La
-lui l Nous
+lui Nous
-du registre du
+du régistre du
-sécrétariat provin¬ cial. Aucun
+sécrétariat provincial. Aucun
-le con¬ seil souverain
+le conseil souverain
-acte d’insubordina? tion qu’il
+acte d’insubordination qu’il
-du procureurgénéral fut
+du procureur-général fut
-cette atfaire de
+cette affaire de
-l’affaire pre¬ nait une
+l’affaire prenait une
-de recon¬ naître l’autorité
+de reconnaître l’autorité
-supposer, qu’aug¬ menter le
+supposer, qu’augmenter le
-la que¬ relle. L’abbé
+la querelle. L’abbé
-qu’il ’ qualifia de tyran¬ nique et
+qu’il qualifia de tyrannique et
-ses col¬ lègues à
+ses collègues à
-que possé¬ daient les
+que possédaient les
-conseils sou¬ verains, et
+conseils souverains, et
-il s’a¬ vança vers
+il s’avança vers
-qu’il com¬ paraissait comme
+qu’il comparaissait comme
-le recon¬ naître comme
+le reconnaître comme
-à refu¬ ser de
+à refuser de
-ne recon¬ naître pour
+ne reconnaître pour
-le gou¬ verneur et
+le gouverneur et
-point d’en¬ traîner des
+point d’entraîner des
-quelle jus¬ tice, quelle
+quelle justice, quelle
-deux pou¬ voirs en
+deux pouvoirs en
-dans l’Etat, et
+dans l’État, et
-les oftences de
+les offences de
-en cu¬ mulant avec
+en cumulant avec
-en commen¬ çant par
+en commençant par
-ses séances ’. Cependant
+ses séances. Cependant
-la compé¬ tence du
+la compétence du
-influèrent puis¬ samment sur
+influèrent puissamment sur
-le gouver¬ neur général
+le gouverneur général
-sa 1 Registre du
+sa Régistre du
-: Le
+: « Le
-etc. L a commission
+etc. La commission
-sieur dt Frontenac Les
+sieur de Frontenac ». Les
-jusqu’en sep¬ tembre, 1675. D 3
+jusqu’en septembre, 1675.
-le gouverne¬ ment de
+le gouvernement de
-dans l’es¬ pèce de
+dans l’espèce de
-gouverneur luimême. Les
+gouverneur lui-même. Les
-voulurent s’abs¬ tenir, de
+voulurent s’abstenir de
-emporté par. le
+emporté par le
-justifier sa- présence
+justifier sa présence
-le roi,luimême dont
+le roi lui-même dont
-; ce-qui était
+; ce qui était
-DU canada. 4217 membres
+DU CANADA. 427 membres
-non pré¬ sidé à
+non présidé à
-des pré¬ séances au
+des préséances au
-l’évêque, èt la
+l’évêque, et la
-depuis long¬ temps au
+depuis longtemps au
-le gou¬ verneur, il
+le gouverneur, il
-s’absenter pôuvait-on prédire
+s’absenter pouvait-on prédire
-tout ~e fracas,
+tout ce fracas,
-La pro¬ cédure qui
+La procédure qui
-ne fini¬ rent, celles-là,
+ne finirent, celles-là,
-esprit que¬ relleur, rancuneux,
+esprit querelleur, rancuneux,
-de l’eau-devie n’avait
+de l’eau-de-vie n’avait
-l’intendant, M, Talon,
+l’intendant, M. Talon,
-la pré¬
+la pré-
-Dü CANADA 429
+DU CANADA. 429
-questions d’ad¬ ministration locale,
+questions d’administration locale,
-les Indigènes,: et ■ qu’au
+les Indigènes, et qu’au
-égard “ ne
+égard « ne
-révocation Il
+révocation ». Il
-plus vio¬ lente encore
+plus violente encore
-plus haut.\tr Pour
+plus haut. Pour
-430 histoire à
+430 HISTOIRE à
-une assem¬ blée de
+une assemblée de
-délibérations, favo¬ rable à
+délibérations, favorable à
-Selon Char le voix, le
+Selon Charlevoix, le
-que l’archcvêquc de
+que l’archevêque de
-DU CANADA.\t431 l’ordonnance dont parie Charlevoix
+DU CANADA. 431 l’ordonnance dont parle Charlevoix
-était regar¬ dé par
+était regardé par
-jusque Jà accoutumés
+jusque là accoutumés
-succès com¬ plets, et
+succès complets, et
-rencontrait l’Eglise dans
+rencontrait l’Église dans
-mésintelligence, s’ac¬ crut tous
+mésintelligence, s’accrut tous
-en 1682 * Charlevoix
+en 1682. Charlevoix
-suite do la
+suite de la
-de l’or¬ donnance de 1875 relative
+de l’ordonnance de 1675 relative
-le ointe de
+le comte de
-prétentions, exil» tous différens
+prétentions, exila sous différens
-le procureur géné¬ ral et
+le procureur-général et
-Dans le» acte» qui
+Dans les actes qui
-des Edite et
+des Édits et
-M. Ructte d’Auteuil,
+M. Ruette d’Auteuil,
-1674 pu M. «le Fronten*c lui-mème. Cet
+1674 par M. de Frontenac lui-même. Cet
-trouvant constam¬ ment inscrit,
+trouvant constamment inscrit,
-époques, rt’a donc
+époques, n’a donc
-le gouverneur.\t‘
+le gouverneur.
-(1682) qyj a>,ajj. réduit
+(1682) qui avait réduit
-et l’ait subir
+et fait subir
-au pays J, l’on
+au pays, l’on
-Anglais, com¬ mençait à
+Anglais, commençait à
-la confé¬ dération, qui,
+la confédération, qui,
-avait plu¬ sieurs moyens
+avait plusieurs moyens
-M. Aubertdc Lachenaye, qui “ avait l’ârnc noble
+M. Aubert de Lachenaye, qui « avait l’âme noble
-généreuse ” dit un contempo¬ rain, et,
+généreuse » dit un contemporain, et,
-à sc rebâtir.
+à se rebâtir.
-grands incendie»: celui
+grands incendies : celui
-du bom¬ bardement de
+du bombardement de
-de nombreuse» tannerie», brasseries,
+de nombreuses tanneries, brasseries,
-savonneries, de» chantiers
+savonneries, des chantiers
-de na¬ vires, des
+de navires, des
-trouvèrent san» gite-
+trouvèrent sans gite.
-pris lé commerce
+pris le commerce
-vendre es marchandises
+vendre ses marchandises
-la disso lution de
+la dissolution de
-que, puis¬ que ces
+que, puisque ces
-leurs mar¬ chandises aux
+leurs marchandises aux
-ils de¬ vaient s’emparer
+ils devaient s’emparer
-et pé¬ cuniaires que
+et pécuniaires que
-à l’occa¬ sion de
+à l’occasion de
-en démon¬ trait la
+en démontrait la
-en elfet, qui
+en effet, qui
-les diffi¬ cultés fâcheuses
+les difficultés fâcheuses
-entre notre, com¬ mandant à
+entre notre commandant à
-les indigènes,» l’occasion
+les indigènes, à l’occasion
-ses compak 3
+ses compa-
-symptômes d’agi¬ tation chez
+symptômes d’agitation chez
-obsédaient constam¬ ment, ces
+obsédaient constamment, ces
-et ambi¬ tieux, augmentaient
+et ambitieux, augmentaient
-la Nou¬ velle-York s’était
+la Nouvelle-York s’était
-les am¬ bassadeurs des
+les ambassadeurs des
-était im¬ minente, non
+était imminente, non
-iroquoise seule¬ ment, mais
+iroquoise seulement, mais
-de l’édu¬ cation des
+de l’éducation des
-par s on influence
+par son influence
-nouveau gouver¬ neur de la Nouvelle-F rance en
+nouveau gouverneur de la Nouvelle-France en
-des adminis¬ trateurs médiocres,
+des administrateurs médiocres,
-ses dé-, mélés avec
+ses démélés avec
-cause immé¬ diate et
+cause immédiate et
-en deuxgrands partis
+en deux grands partis
-des ecclésiasti¬ ques. La
+des ecclésiastiques. La
-en oeuvre contre
+en œuvre contre
-colonial, l’a¬ mélioration politique
+colonial, l’amélioration politique
-bon coeur, comme Canadien, -à ceux qui l’encou¬ rageaient ;
+bon cœur, comme Canadien, à ceux qui l’encourageaient ;
-ne fit, que
+ne fit que
-plus essen¬ tiels à
+plus essentiels à
-d’armes glo¬ rieux contre
+d’armes glorieux contre
-qui élüde les
+qui élude les
-était com¬ mencée entre
+était commencée entre
-son prédé¬ cesseur, parmi
+son prédécesseur, parmi
-438 histoire plus
+438 HISTOIRE plus
-M. delà Salle
+M. de la Salle
-découverte duMississipi. Et
+découverte du Mississipi. Et
-pour MAnldi, )n riUnino <io Une llAPHllVfirfpfi riat’IQ P«n_ * c|}i ctiui u ia cuamo uo\t»\t»»\t«-«w\t&\tur térieur de
+pour reprendre la chaîne de nos découvertes dans l’intérieur de
-gloire fran¬ çaise, et
+gloire française, et
-l’administration deM.de Frontenac qui ies avait
+l’administration de M.de Frontenac qui les avait
-Ces décou¬ vertes en
+Ces découvertes en
-des Fran¬ çais, les
+des Français, les
-I>u CANADA. 439 CHAPITRE II. DÉCOUVERTE
+DU CANADA. 439 {{brn}} CHAPITRE II. {{brn}} {{brn}} DÉCOUVERTE
-MISSISSIPI. 17 Juin. 1073. De» découvertes de* François dans l’intérieur do l’Amérique teptentrionale.— Voyageurs et missionnaires.— Les Jésuite*: activité
+MISSISSIPI. {{brn}} {{brn}} 17 juin, 1673. {{brn}} {{bloc smaller|Des découvertes des Français dans l’intérieur de l’Amérique septentrionale. — Voyageurs et missionnaires. — Les Jésuites : activité
-cet ordre,— Voyages
+cet ordre. — Voyages
-St.-Jean (Saguenuv), 1647; et Despres Coutuie pénétré par
+St.-Jean (Saguenay), 1647 ; et Després Couture pénètre par
-route a la baie il’lludson (1663).— Voyages
+route à la baie d’Hudson (1663). — Voyages
-P. Druillettcs va
+P. Druillettes va
-par le» rivière» Chaudière et Kénébec.— Les lacs Eriô, Iluron et
+par les rivières Chaudière et Kénébec. — Les lacs Érié, Huron et
-successivement visités.— Deux jeune* truitan» *e rendent
+successivement visités. — Deux jeunes traitans se rendent
-1659 il la tète du
+1659 à la tête du
-; nombreusta tribus de ce» contrées.—Excursion* apostoliques
+; nombreuses tribus de ces contrées. — Excursions apostoliques
-PP. Raimtmult, Jouîtes et Mesnard;le»PP. Allouez
+PP. Raimbault, Jogues et Mesnard ; les PP. Allouez
-jusqu’aux limito* de
+jusqu’aux limites de
-Indigènes 3u’ellc est
+Indigènes qu’elle est
-grand fleuve.— Le
+grand fleuve. — Le
-et oliet, de
+et Joliet, de
-reconnaître lu vérité
+reconnaître la vérité
-le 17juin 1673,
+le 17 juin 1673,
-des Arkansiw.— Sensation
+des Arkansas. — Sensation
-cette découverte.— La
+cette découverte. — La
-fleuve jusqu’il la nier.— Il
+fleuve jusqu’à la mer. — Il
-lacs J’.rié, (luron et
+lacs Érié, Huron et
-des Miûniis, et
+des Miamis, et
-rivière de* Illinois.— Le P. Hcnnepin remonte
+rivière des Illinois. — Le P. Hennepin remonte
-les main* des Sioux —
+les mains des Sioux. —
-tous genre» de la Sa Ile,qui triomphe
+tous genres de la Salle, qui triomphe
-tous le» obstacles
+tous les obstacles
-enfin tt reconnaître
+enfin à reconnaître
-Mississipi jusqu’ii lu mer ou HiH’J, et donne, le
+Mississipi jusqu’à la mer en 1682, et donne le
-de Louisiane, aux immenses contrée* que
+de Louisiane aux immenses contrées que
-ce fleuve.— H va
+ce fleuve. — Il va
-fait procéder n Paris
+fait précéder à Paris
-P. Membre ;
+P. Mambré ;
-du roi. Si
+du roi.}} Si
-Leurs mis¬ sionnaires, ayant
+Leurs missionnaires, ayant
-toutes lès tribus
+toutes les tribus
-cet emblème religieux
+cet emblême religieux
-et silen¬ cieuses du
+et silencieuses du
-le mission¬ naire français fondait l’amitié* qui
+le missionnaire français fondait l’amitié qui
-Les doc¬ trines douces
+Les doctrines douces
-n’était ja¬ mais plus
+n’était jamais plus
-aux in¬ fidèles. Ses
+aux infidèles. Ses
-permettaient d’ad¬ mettre que
+permettaient d’admettre que
-à ’ la
+à la
-cette obé¬ issance aveugle
+cette obéissance aveugle
-des Etats catholiques,
+des États catholiques,
-son organisa¬ tion, acquérir
+son organisation, acquérir
-morale prodigi¬ euse. Faisant
+morale prodigieuse. Faisant
-livrant exclusi¬ vement à
+livrant exclusivement à
-■1-1-2 HISÏ’OIRK dessus
+442 HISTOIRE dessus
-séculier qu ils devaient
+séculier qu’ils devaient
-main liabilc de
+main habile de
-seule mai. tresse, avec
+seule maîtresse, avec
-république intellectuelle,- soumise
+république intellectuelle, soumise
-la disci¬ pline la
+la discipline la
-Son in¬ fluence s’étendit
+Son influence s’étendit
-d’une ambi¬ tion et
+d’une ambition et
-les infi¬ dèles à
+les infidèles à
-du NordOuest do l’Amérique,
+du Nord-Ouest de l’Amérique,
-DU^iÇAÎÎ^DA. dont
+DU CANADA. 443 dont
-les talen» devaient dissiper tput fanatisme
+les talens devaient dissiper tout fanatisme
-sentiment d’obéisasyice aveugle
+sentiment d’obéissance aveugle
-sans but- Ces
+sans but. Ces
-donc feit unejmage bien
+donc fait un image bien
-et ««duraient tant
+et enduraient tant
-des avan¬ tages équivalons pour
+des avantages équivalens pour
-et con¬ quis l’admiration
+et conquis l’admiration
-l’éloquent histo¬ rien îles colonies qui farinent maintenant les Etats-Unis, à
+l’éloquent historien des colonies qui forment maintenant les États-Unis, à
-des seutimcns, et
+des sentimens, et
-le Cana¬ da, je
+le Canada, je
-hommage. Ecou¬ tons ce
+hommage. Écoutons ce
-des -missionnaires infatigables
+des missionnaires infatigables
-Nouvelle-France :— “ Trois
+Nouvelle-France : — « Trois
-rendent témoi¬ gnage à
+rendent témoignage à
-vie cana¬ dienne dans
+vie canadienne dans
-d’âme. Privé* 4cs choses
+d’âme. Privé des choses
-444 histoire éloignés
+444 HISTOIRE éloignés
-une vaino gloire,
+une vaine gloire,
-leur Ame jouissait
+leur âme jouissait
-tout aposto¬ lique. L’histoire
+tout apostolique. L’histoire
-été décou¬ verte, sans
+été découverte, sans
-le che¬ min ”. De
+le chemin ». De
-par l’a¬ mour des
+par l’amour des
-de l’indé¬ pendance, ont
+de l’indépendance, ont
-sont, Cham¬ plain lui-même,
+sont, Champlain lui-même,
-lac Cham¬ plain, le
+lac Champlain, le
-qu’il agran¬ dissait ainsi
+qu’il agrandissait ainsi
-la géogra¬ phie américaine,
+la géographie américaine,
-pittoresques qu’arro¬
+pittoresques qu’arro-
-les Betsiamitcs et
+les Betsiamites et
-les con¬ trées situées
+les contrées situées
-golfe St.-Lau¬ rent ;
+golfe St.-Laurent ;
-que tra¬ versait cette
+que traversait cette
-PP. Druillcttes et Dablon s’élevè¬ rent jusqu’à ta source
+PP. Druillettes et Dablon s’élevèrent jusqu’à la source
-avait accom¬ pagné Boberval en
+avait accompagné Roberval en
-le sui¬ vit ;
+le suivit ;
-baie d’IIudson, pénétra
+baie d’Hudson, pénétra
-446 HISTOIRJB arides.
+446 HISTOIRE arides.
-s’avancer jus¬ qu’au fond
+s’avancer jusqu’au fond
-cérémonie. A cet etfet Desprès
+cérémonie. À cet effet Desprès
-avait ac¬ compagné Druillettes
+avait accompagné Druillettes
-il par¬ vint enfin
+il parvint enfin
-les peu¬ ples qui
+les peuples qui
-cette ri¬ vière prend
+cette rivière prend
-baie d’IIudson :
+baie d’Hudson :
-éprouvèrent bLeJ&fot après de h
+éprouvèrent bientôt après de la
-nr CANADA.
+DU CANADA.
-à PAtlantique en
+à l’Atlantique en
-dans l’Etat du
+dans l’État du
-rendit do grands
+rendit de grands
-colonie en- cimentant l’a¬ mitié qui
+colonie en cimentant l’amitié qui
-l’intérieur dé l’Amérique
+l’intérieur de l’Amérique
-du tleuve St.-Laurent,
+du fleuve St.-Laurent,
-jusqu’à l’extré¬ mité supérieure
+jusqu’à l’extrémité supérieure
-PP. I>rébfleüf, Daniel,
+PP. Brébœuüf, Daniel,
-entre aütres, de
+entre autres, de
-4.J.M\tHISTOIRE contrées
+448 HISTOIRE contrées
-à Maehilimaokinac au
+à Machilimackinac au
-la con¬ duite du P. Marquette ’ C’est
+la conduite du P. Marquette. C’est
-dans l’Etat du
+dans l’État du
-de “ Sauteurs ” à
+de « Sauteurs » à
-pays lurent visités
+pays furent visités
-dix-huit mis¬ sionnaires .Jésuites outre
+dix-huit missionnaires Jésuites outre
-exagère beau¬ coup la
+exagère beaucoup la
-Ontario dange¬ reuse, obligeait
+Ontario dangereuse, obligeait
-de 1 I,o nom de oclto localité
+de Le nom de cette localité
-mais fa¬ meuse autrefois
+mais fameuse autrefois
-distance do 12
+distance de 12
-se trouT» au
+se trouve au
-au SaultSte.-Marie un
+au Sault-Ste.-Marie un
-accueillis. A me¬ sure que
+accueillis. À mesure que
-qui n’a¬ vaient jamais
+qui n’avaient jamais
-inconnues. “ Ainsi,
+inconnues. « Ainsi,
-la Nouvelle-Angle¬ terre, eût
+la Nouvelle-Angleterre, eût
-Boston ”. L’on
+Boston ». L’on
-complètement dam les g 3
+complètement dans les
-les Iro¬ quois. La
+les Iroquois. La
-son com¬ merce était
+son commerce était
-les Fran¬ çais au
+les Français au
-les côtesdu golfe
+les côtes du golfe
-qu’ils visi¬ taient une
+qu’ils visitaient une
-forêts, i la
+forêts, à la
-s’enfoncer ■courageusement vers
+s’enfoncer courageusement vers
-dont l’ignoraace aime
+dont l’ignorance aime
-ne connût pas,
+ne connait pas,
-des Fran¬ çais par
+des Français par
-étaient supposésavoir vu
+étaient supposés avoir vu
-crainte de* Iroquois
+crainte des Iroquois
-les missions» était
+les missions, était
-du kc Supérieur où ik passèrent
+du lac Supérieur où ils passèrent
-l’Ouest, ik recueil¬ lirent avec
+l’Ouest, ils recueillirent avec
-l’extrémité supé¬ rieure du
+l’extrémité supérieure du
-la confé¬ dération iroquoise,
+la confédération iroquoise,
-les moeurs étaient
+les mœurs étaient
-allé * Relation dei Jésuites (1659-1660),
+allé Relation des Jésuites (1659-1660).
-une con¬ naissance assez
+une connaissance assez
-canots algon¬ quins remplis
+canots algonquins remplis
-prêcher l’Evangile aux
+prêcher l’Évangile aux
-lac Supé¬ rieur 3 .11 s’arrêta
+lac Supérieur Il s’arrêta
-de Pécorce d’arbres
+de l’écorce d’arbres
-de Cha-gouïa-migong, ou
+de Cha-gouïa-mi-gong, ou
-l’extrémité occiden¬ tale du
+l’extrémité occidentale du
-et l’éloignernent mettaient
+et l’éloignement mettaient
-des at¬ teintes des
+des atteintes des
-son com¬ pagnon de
+son compagnon de
-des reli¬ ques et
+des reliques et
-du ’ P.
+du P.
-conservaient soi¬ gneusement un
+conservaient soigneusement un
-les mission¬ naires savaient
+les missionnaires savaient
-l’Amérique septentrio¬ nale était
+l’Amérique septentrionale était
-paroles :— “ Au
+paroles : — « Au
-au cou¬ chant et
+au couchant et
-il ne: tient
+il ne tient
-Japon C’est
+Japon ». C’est
-du spec¬ tacle que
+du spectacle que
-que lesvents et
+que les vents et
-du ri¬ vage, et
+du rivage, et
-des Laurentides» de
+des Laurentides, de
-des co¬ lonnes, etc.,
+des colonnes, etc.,
-différentes nations- se
+différentes nations se
-les les (Magmm et
+les Pouteouatamis des profondeurs du lac Michigan, les Outagamis et
-si abon¬ dantes moissons,
+si abondantes moissons,
-tous ad¬ mirèrent l’éloquence
+tous admirèrent l’éloquence
-nommèrent “ Mississipi C’est
+nommèrent « Mississipi ». C’est
-compagnon. Pen¬ dant son
+compagnon. Pendant son
-des ïroquois avait
+des Iroquois avait
-plus déplo¬ rable. Allouez
+plus déplorable. Allouez
-forêts, “ souffrant
+forêts, « souffrant
-Idolâtres A cette
+Idolâtres ». À cette
-leurs courses^ et
+leurs courses, et
-lac Michi¬ gan. Allouez,
+lac Michigan. Allouez,
-Dablon s’illus¬ trèrent, moins
+Dablon s’illustrèrent, moins
-la ma¬ gnificence de
+la magnificence de
-excité puissam¬ ment sa
+excité puissamment sa
-1669 ’ ;
+1669 ;
-par scs travaux
+par ses travaux
-quoiqu’il s’ap¬ procha assez
+quoiqu’il s’approcha assez
-de l’Etat de
+de l’État de
-les Outagarais sur
+les Outagamis sur
-du Japon 3. Le
+du Japon. Le
-au Cana¬ da par
+au Canada par
-Talon, com* 1 Relation d«» missions aux Outadoüaka des
+Talon, com- Relation des missions aux Outadoüaks des
-1669 «t 1670. ,J Ibid.
+1669 et 1670. Ibid.
-commerce ,se ravivait,
+commerce se ravivait,
-plus cqpsldérable, etles Indigènes
+plus considérable, et les Indigènes
-et respec¬ taient partout
+et respectaient partout
-le gouver¬ nement canadien
+le gouvernement canadien
-chez jes nations
+chez mes nations
-voyageur mh premier
+voyageur fut premier
-rendu jus¬ qu’au fond
+rendu jusqu’au fond
-lac Michigan» chez
+lac Michigan, chez
-nations 4:?? sources du M^i^pj, de lf rivière
+nations des sources du Mississipi, de la rivière
-appel ap Sault-Ste.-Marie.
+appel au Sault-Ste.-Marie.
-en décou¬ verte, l’on
+en découverte, l’on
-arrivé od l’on
+arrivé où l’on
-le problème de
+le problême de
-faisaient jes naturels,
+faisaient les naturels,
-du Mexi¬ que ou
+du Mexique ou
-ce problème allait
+ce problême allait
-la trouve¬ rait à
+la trouverait à
-l’intérieur j|jece continent.
+l’intérieur de ce continent.
-458 ursToiitt: le son
+458 HISTOIRE de son
-homme douéd’es. prit et
+homme doué d’esprit et
-les Outaotiais dans
+les Outaouais dans
-lac Su¬ périeur, et
+lac Supérieur, et
-Les Poutcouirtamis que
+Les Pouteouatarais que
-avait visi¬ tés comme
+avait visités comme
-avaient beau¬ coup d’attachement
+avaient beaucoup d’attachement
-ces na¬ tions éloignées
+ces nations éloignées
-la GrandeRivière abonde
+la Grande-Rivière abonde
-dévorent lé* hommes
+dévorent les hommes
-chaleurs exces¬ sives y
+chaleurs excessives y
-mort ”. Reudu
+mort ». Reudu
-par Allôtféz sur
+par Allouez sur
-lequel Kifcapous, Mascontins
+lequel Kikapous, Mascontins
-ensemble eomfnc des
+ensemble comme des
-les ’pre¬ mières semences de l’Evangile, les deux vôyageurs furent
+les premières semences de l’Évangile, les deux voyageurs furent
-CANADA. 450 qui leur lurent accordés. Nui Européen n’a¬ vait encore
+CANADA. 459 qui leur furent accordés. Nul Européen n’avait encore
-Ils eu partirent
+Ils en partirent
-leur ser¬ vaient de
+leur servaient de
-aux Itenards de
+aux Renards de
-qui, “ se
+qui, « se
-inconnue ”, s’abandonnèrent
+inconnue », s’abandonnèrent
-les environ¬ naient Ils
+les environnaient. Ils
-longtemps. Us saluèrent ce lleuve magnifique
+longtemps. Ils saluèrent ce fleuve magnifique
-la réa¬ lité de
+la réalité de
-Indigènes. * Les deux canote ouvrant
+Indigènes. « Les deux canots ouvrant
-refuge d’innom¬ brables oiseaux
+refuge d’innombrables oiseaux
-HISTOIRE rotrtiaieM d’épais
+460 HISTOIRE ronnaient d’épais
-de l’Illinoi* ét de l’IoWa, couvertes
+de l’Illinois et de l’Iowa, couvertes
-bornes ”, comme
+bornes », comme
-se rafraî¬ chir contre
+se rafraîchir contre
-la pré-* Sence d’un
+la présence d’un
-ils âfièrçurent sur
+ils aperçurent sur
-du fiéUre h trace
+du fleuve la trace
-Les voya* geurs allaient-ils
+Les voyageurs allaient-ils
-milieu dè la
+milieu de la
-pays 1 Jolie! ét Marquette
+pays ? Joliet et Marquette
-cette entretué, Prenant
+cette entrevue. Prenant
-milles ét sè trouvèrent
+milles et se trouvèrent
-située SUT là ritièré Moïngona,
+située sur la rivière Moïngona,
-ils rëçürent les
+ils reçurent les
-distinction. Notai Sommes des
+distinction. Nous sommes des
-nous sotâniei dél hommes
+nous sommes des hommes
-bienvenus dàtti noa ’ Le chanoine Comsille de
+bienvenus dans nos Le chanoine Corneille de
-rapporte dana se* recher, ches philosophiques
+rapporte dans ses recherches philosophiques
-des homme* véritable*. Il
+des hommes véritables. Il
-malin qu’iMMédilej d’une
+malin qu’incrédule, d’une
-est Habité par ètt hommes
+est habité par des hommes
-CANADA. 46! é#benes. C’éhiit la
+CANADA. 461 cabanes. C’était la
-de Plowa était
+de l’Iowa était
-car ifs les
+car ils les
-des ïroquois qui
+des Iroquois qui
-su inspi¬ rer une
+su inspirer une
-leur rap¬ porta. Les
+leur rapporta. Les
-qui leurdonna un
+qui leur donna un
-et pouf dernière
+et pour dernière
-assuré ehea les
+assuré chez les
-nommé stttr les
+nommé sur les
-une navi¬ gation de
+une navigation de
-rivière dés Moines,
+rivière des Moines,
-de POhio, qui
+de l’Ohio, qui
-des Cftouanons Oü Chaûnis.
+des Chouanons ou Chaûnis.
-462 HISTOinü Heu de
+462 HISTOIRE lieu de
-Les D&hcotas, ou
+Les Dahcotas, ou
-besoin d’interprètes pour
+besoin d’interprêtes pour
-des Algon¬ quins, dont
+des Algonquins, dont
-33me. dégré de
+33me. degré de
-voyageur espa¬ gnol, Soto,
+voyageur espagnol, Soto,
-avec bienveil¬ lance ;
+avec bienveillance ;
-à l’emboucliure de
+à l’embouchure de
-et leu® offrit
+et leur offrit
-et il® avaient
+et ils avaient
-preuve qu’ils, com¬ merçaient avec
+preuve qu’ils commerçaient avec
-nr CANADA. 4m raient donc
+DU CANADA. 463 vaient donc
-du clinm*. en
+du climat en
-y régnent dans
+y règnent dans
-ne sc déchargeât
+ne se déchargeât
-jusqu’alors n’etnpêclmit de
+jusqu’alors n’empêchait de
-dans up pays
+dans un pays
-ce problème résolu,
+ce problême résolu,
-rivières j des
+rivières ; des
-des prai¬ ries superbes
+des prairies superbes
-de per¬ roquets d’une
+de perroquets d’une
-Cette con¬ trée d’une
+Cette contrée d’une
-exporte aqjotfrd’hui une
+exporte aujourd’hui une
-depuis l’onverturc des
+depuis l’ouverture des
-4M HISTOIRK Laurent,
+464 HISTOIRE Laurent,
-marchés (le l’Europe.
+marchés de l’Europe.
-Joliet prévoyaientils alors
+Joliet prévoyaient-ils alors
-même bâtiment1? Toute
+même bâtiment ? Toute
-les Mascoatjos, ou
+les Mascontins, ou
-les JKikapous. Allouez
+les Kikapous. Allouez
-Marquette ue retour au Mijssissipi resta
+Marquette de retour du Mississipi resta
-descendit immé¬ diatement à
+descendit immédiatement à
-nouvelle & leur
+nouvelle de leur
-qu’il trpBVU parti
+qu’il trouva parti
-la ‘France. L’encouragement
+la France. L’encouragement
-partager la’ gloire : op ne
+partager la gloire : on ne
-pour l’avan¬ tage de
+pour l’avantage de
-que .te fortune
+que la fortune
-dans l’Etat. Marquette
+dans l’État. Marquette
-du tec Miçhigan. Dans
+du lac Michigan. Dans
-ses compa¬ gnons de
+ses compagnons de
-de je laisser quelques linsteh» seul,
+de le laisser quelques instans seul,
-se retirèrent, à nnelrme distance. .et quand
+se retirèrent à quelque distance, et quand
-OI! CANADA. Le
+DU CANADA. 465 Le
-venons (te parler» et
+venons de parler, et
-son mm Les
+son nom. Les
-de 1’Ouest doivent,
+de l’Ouest doivent,
-des alHuens de
+des affluens de
-à quel¬ ques milles
+à quelques milles
-découverte da Mississipi* fit
+découverte du Mississipi fit
-colonie, quoi¬ que l’on
+colonie, quoique l’on
-passait pa» d’années
+passait pas d’années
-nouvelles nationsv Chacun
+nouvelles nations. Chacun
-les avantages» que
+les avantages que
-de l’im¬ mense territoire
+de l’immense territoire
-illustres voya¬ geurs avaient
+illustres voyageurs avaient
-France. IL’on for¬ mait déjà
+France. L’on formait déjà
-possessions fran¬ çaises allaient
+possessions françaises allaient
-466 HISTOIKE Néanmoins
+466 HISTOIRE Néanmoins
-il reste¬ rait toujours
+il resterait toujours
-ou Pacifique*, il se jetait; car
+ou Pacifique, il se jetait ; car
-cette lati¬ tude, du
+cette latitude, du
-qui sc chargerait
+qui se chargerait
-compagnon. Nou* allons voir com¬ ment cela s’ijfïèctua. “ La
+compagnon. Nous allons voir comment cela s’effectua. « La
-jeunesse, l’acti¬ vité, l’enthousiasme,
+jeunesse, l’activité, l’enthousiasme,
-bien ins¬ pirer aux
+bien inspirer aux
-entreprenant ”, voyageur
+entreprenant », voyageur
-OU CANADA.
+DU CANADA.
-Québec (16$7), lorsque
+Québec (1667), lorsque
-l’esprit eultiv^é et
+l’esprit cultivé et
-de lumière, il forma
+de lumière. Il forma
-plan qu’iî sui¬ vit jusqu’à
+plan qu’il suivit jusqu’à
-son entre¬ prise exigeait
+son entreprise exigeait
-de Frontenac,qui aimait
+de Frontenac, qui aimait
-ce carac¬ tère ferme
+ce caractère ferme
-distinguait luimême. Favorisé
+distinguait lui-même. Favorisé
-en arri¬ vant dans
+en arrivant dans
-de I^lontréal, à
+de Montréal, à
-par allu¬ sion satirique
+par allusion satirique
-Il visite pour
+Il visita pour
-Québec. Saisis¬ sant avec
+Québec. Saisissant avec
-cet événement, il
+cet {{sic2|évènement}}, il
-vues an comte
+vues au comte
-nouvellement dé¬ couvert, il
+nouvellement découvert, il
-son am¬ bition ;
+son ambition ;
-était néces¬ saire pour
+était nécessaire pour
-lui dênna enfin
+lui donna enfin
-Cette conces¬ sion équivalait
+Cette concession équivalait
-En ar¬ rivant à
+En arrivant à
-les marchan¬ dises qu’il
+les marchandises qu’il
-de l’acti¬ vité à
+de l’activité à
-et d’ob¬ jets nécessaires
+et d’objets nécessaires
-à l’as¬ pect de
+à l’aspect de
-et transpor¬ ter la
+et transporter la
-point s’atti¬
+point s’atti-
-se con¬ tenta de
+se contenta de
-Ces tra¬ vaux se
+Ces travaux se
-de gre¬ nade, dans
+de grenade, dans
-couverte ordinaire¬ ment d’un
+couverte ordinairement d’un
-et l’ap¬ pelaient bras
+et l’appelaient bras
-un ou¬ vrage sur
+un ouvrage sur
-en am¬ bassade chez
+en ambassade chez
-des cbants du Te Deurn et
+des chants du Te Deum et
-son entre¬ prise, salua
+son entreprise, salua
-campagnes. “ Ceux,
+campagnes. « Ceux,
-de l’obli¬ gation aux
+de l’obligation aux
-inconnue C’est
+inconnue ». C’est
-arriva cinqjours après à Miçhilimackinac après
+arriva cinq jours après à Michilimackinac après
-vaisseau cou-’ vert de
+vaisseau couvert de
-tout iu ter dits, et
+tout interdits, et
-de tes jeter
+de les jeter
-à la. chapelle
+à la chapelle
-avec beau¬ coup de
+avec beaucoup de
-sur tes> lacs
+sur les lacs
-Salle en¬ tretenait dans
+Salle entretenait dans
-la traite^ lui
+la traite, lui
-de pelleteries^, ifrenvoya son
+de pelleteries, il renvoya son
-18 septembre,et l’on
+18 septembre, et l’on
-perte con¬ sidérable ne
+perte considérable ne
-l’avoir atten¬ du longtemps,
+l’avoir attendu longtemps,
-retard, Phiver approchant
+retard, l’hiver approchant
-de Heu k 3
+de Hen-
-474 H1ST0IKK nepin
+474 HISTOIRE nepin
-des Miômis, et
+des Miâmis, et
-qui jwrtc aujourd’hui
+qui porte aujourd’hui
-à ia chasse
+à la chasse
-désert. IjCS Français
+désert. Les Français
-Peoria, qu’llennepin appelle Pimilemi, où
+Peoria, qu’Hennepin appelle Pimiteoni, où
-les dis¬ positions bienveillantes
+les dispositions bienveillantes
-et coïisues ensemble. Us sont
+et cousues ensemble. Ils sont
-comme errarts, paresseux,
+comme errants, paresseux,
-Salle commen¬ çaient à
+Salle commençaient à
-de nouvellesdu Griffon,
+de nouvelles du Griffon,
-hommes déser¬ tèrent dans
+hommes désertèrent dans
-semblait main¬ tenant tendre
+semblait maintenant tendre
-des obstacles. naissaient
+des obstacles naissaient
-de pro¬ mettre la
+de promettre la
-les es¬ prits, et
+les esprits, et
-se déter¬ mina à
+se détermina à
-qu’il trou¬ va à
+qu’il trouva à
-qui déchi¬ raient alors
+qui déchiraient alors
-les difficul¬ tés augmentaient
+les difficultés augmentaient
-était éloi¬ gné de
+était éloigné de
-aussi haut.que possible
+aussi haut que possible
-et exa¬ miner les
+et examiner les
-le comman¬ dement du
+le commandement du
-en • marche
+en marche
-pour Catarocoui J. 1 Charlevoix,
+pour Catarocoui. Charlevoix,
-relation supposé* de
+relation supposée de
-autorité, corroborée- qu’elle
+autorité, corroborée qu’elle
-la No-uvelle-France.
+la Nouvelle-France.
-Sauvages per¬ mirent aux
+Sauvages permirent aux
-Ils parvin¬ rent, par
+Ils parvinrent, par
-du V. Hennepin,
+du P. Hennepin,
-depuis l’embou¬ chure de
+depuis l’embouchure de
-entra proba¬ blement dans
+entra probablement dans
-grands atfluens de
+grands affluens de
-à éva¬ cuer finalement
+à évacuer finalement
-est néces¬ saire de
+est nécessaire de
-des recom¬ mandations qui
+des recommandations qui
-mi CANADA.
+DU CANADA.
-si injudicieusemcnt donné,
+si injudicieusement donné,
-leur por¬ tée ;
+leur portée ;
-leur chef Us 1 Leclerc
+leur chef. Ils Leclerc
-Mambré :—« L’entreprise qui de¬ vait être
+Mambré : — « L’entreprise qui devait être
-des eilets bien
+des effets bien
-de l’Ile, et
+de l’Île, et
-ses marchandise» dissi¬
+ses marchandises dissi¬
-loin d’atoir poussé
+loin d’avoir poussé
-fidélité
+fidélité ».
-480 HISTOIKJC excitèrent
+480 HISTOIRE excitèrent
-et ies Miâmis
+et les Miâmis
-entretenaient che2 ces
+entretenaient chez ces
-; ils’*siiivaient la
+; ils suivaient la
-son privilège chez
+son privilége chez
-que l’in¬ térêt peut
+que l’intérêt peut
-à l’aecondplissement de
+à l’accomplissement de
-voyaient naturelle¬ ment d’un
+voyaient naturellement d’un
-et l’es¬ prit d’agrandissement
+et l’esprit d’agrandissement
-aussi formi¬ dable, la
+aussi formidable, la
-avait été. chargé
+avait été chargé
-garde dœfort de
+garde du fort de
-à s’at¬ tacher les
+à s’attacher les
-leurs bour¬ gades. Ayant
+leurs bourgades. Ayant
-des Fran¬ çais l’usage
+des Français l’usage
-de hau¬ teur, baigné
+de hauteur, baigné
-ces tra¬ vaux lorsque
+ces travaux lorsque
-par quel¬ ques mécontens
+par quelques mécontens
-résolut d’abandon¬ ner la
+résolut d’abandonner la
-482 HISTOIRF. colonie
+482 HISTOIRE colonie
-un m⬠chant canot d’écorse, sc reposant
+un méchant canot d’écorse, se reposant
-brigantin. U ne
+brigantin. Il ne
-en consé¬ quence personne
+en conséquence personne
-: i) visita
+: il visita
-autres lesOutagamis et
+autres les Outagamis et
-à Ca ta rocou i et
+à Catarocoui et
-pertes considérables ’. Il réussit cepen> “ Un
+pertes considérables. Il réussit cepen- « Un
-de mar¬ chandise» pour
+de marchandises pour
-le golf* St.Laurent ;
+le golfe St.-Laurent ;
-Frontenac, chargé» pareillement
+Frontenac, chargés pareillement
-perdus dan» le» rapidts. Il disait qu’ù l’exception
+perdus dans les rapides. Il disait qu’à l’exception
-avait déhanche ses
+avait débauché ses
-dont nue partie s’élail échappée
+dont une partie s’était échappée
-et qu’a l’égard
+et qu’à l’égard
-intérêts ”. Dans tous scs malheurs,
+intérêts ». Dans tous ses malheurs,
-IHT CANADA. m dant
+DU CANADA. 483 dant
-ses créanciers .auxquels il
+ses créanciers, auxquels il
-les im¬ menses pays
+les immenses pays
-des colo¬ nies sur
+des colonies sur
-Loups qu’Abénaquis» les
+Loups qu’Abénaquis, les
-fleuve. |>a douceur
+fleuve. La douceur
-une lbule de
+une foule de
-je u’at jamai» remarqué pii lui
+je n’ai jamais remarqué en lui
-le ris plu» résolu
+le vis plus résolu
-de contimicrjgp ouvrage
+de continuer son ouvrage
-de pousier sa découverte
+de pousser sa découverte ».
-devant ■ lui
+devant lui
-chaud dés régions
+chaud des régions
-de tri¬ omphe s’échappa
+de triomphe s’échappa
-Louis XIY, nom
+Louis XIV, nom
-riche Etat situé
+riche État situé
-nos com¬ patriotes, est
+nos compatriotes, est
-du Mis¬ sissipi, qui
+du Mississipi, qui
-mer, c’est-àdire pendant
+mer, c’est-à-dire pendant
-BU CANADA.
+DU CANADA.
-c’était l’im¬ prudence de
+c’était l’imprudence de
-de l’embou¬ chure du
+de l’embouchure du
-lac Michi¬ gan, où
+lac Michigan, où
-la permis¬ sion qu’il
+la permission qu’il
-le corn
+le com-
-de l’Eu¬ rope coalisée,
+de l’Europe coalisée,
-de terri¬ toire. Quoique
+de territoire. Quoique
-possessions fran¬
+possessions fran-
-notre voya¬ geur qu’il
+notre voyageur qu’il
-fut sensible’à ces
+fut sensible à ces
-488 HISTOIRE CHAPITRE III. LE
+{{brn}} CHAPITRE III. {{brn}} {{brn}} LE
-LACHINE. 1682-1689. Administration de
+LACHINE. {{brn}} {{brn}} 1682–1689. {{brn}} {{bloc smaller|Administration de
-ce gouver¬ neur ;
+ce gouverneur ;
-M. do Fron¬ tenac, et
+M. de Frontenac, et
-au roi.— Louis
+au roi. — Louis
-au Canada.— Dongan,
+au Canada. — Dongan,
-la guerre.— La
+la guerre. — La
-le trompent,’ et
+le trompent, et
-de Crèveeœur aux Illinois.— Mal¬ adresse de
+de Crèvecœur aux Illinois. — Maladresse de
-les Français.— Le
+les Français. — Le
-avec l’ennemi.— M.
+avec l’ennemi. — M.
-dont l’admi¬ nistration est
+dont l’administration est
-son prédé¬ cesseur.— Il
+son prédécesseur. — Il
-des lacs.— Dongan
+des lacs. — Dongan
-les chefs’des cantons
+les chefs des cantons
-à re¬ prendre les armes.— M.
+à reprendre les armes. — M.
-les prévenir.—• Sous
+les prévenir. — Sous
-les envoyé chargés
+les envoye chargés
-en France.— Noble
+en France. — Noble
-Lamberville, ins¬ trument innocent
+Lamberville, instrument innocent
-cette trahison.— On
+cette trahison. — On
-en cendres.— On
+en cendres. — On
-la victoire.— Fondation de Niagara.— Pourparlers
+la victoire. — Fondation de Niagara. — Pourparlers
-guerre continue.— Le cheva¬ lier de
+guerre continue. — Le chevalier de
-la Nouvelle-York.— Calme
+la Nouvelle-York. — Calme
-est révoqué.— Guerre
+est révoqué. — Guerre
-et l’Angleterre.— M.
+et l’Angleterre. — M.
-ses ennemis.
+ses ennemis.}} {{brn}}
-CANADA. ’489 Cependant,
+CANADA. 489 Cependant,
-Barre écri¬ vait à
+Barre écrivait à
-qu’il s’em¬ parait des
+qu’il s’emparait des
-le te mps, les
+le temps, les
-Ce gou¬ verneur avait
+Ce gouverneur avait
-en ma¬ tières d’administration,
+en matières d’administration,
-quelques chroni¬ queurs, comme
+quelques chroniqueurs, comme
-que l’inté¬ rêt privé
+que l’intérêt privé
-des con¬ gés de
+des congés de
-dans l’exé¬ cution qu’il
+dans l’exécution qu’il
-M. delà Barre
+M. de la Barre
-heureuses, la. nature
+heureuses, la nature
-par l’ûge. Les
+par l’âge. Les
-jour i\ l’autre,
+jour à l’autre,
-passé lesaflaires du
+passé les affaires du
-en revue,sentit toutes
+en revue, sentit toutes
-pas. Suivnnt un
+pas. Suivant un
-une assem¬ blée des
+une assemblée des
-des trou¬ pes; Il
+des troupes. Il
-au gou¬ verneur la
+au gouverneur la
-un rap¬ port qui
+un rapport qui
-la Nouvclle-York voulant
+la Nouvelle-York voulant
-Sauvages, ex ci¬ tait les
+Sauvages, excitait les
-notre pre¬ mière ennemie
+notre première ennemie
-de succom¬ ber, mais (pie la
+de succomber, mais que la
-était ditlicile, pareeque la
+était difficile, parceque la
-des viv res et des mu¬ nitions de
+des vivres et des munitions de
-l’ennemi, pareequ’il ne
+l’ennemi, parcequ’il ne
-de l’etfrayer, comme
+de l’effrayer, comme
-la lin de
+la fin de
-hommes «n état
+hommes en état
-492 HIST01RK coup
+492 HISTOIRE coup
-pareille entre¬ prise, il
+pareille entreprise, il
-pouvait mainte¬ nant disposer,
+pouvait maintenant disposer,
-des tonds pour
+des fonds pour
-son insuffi¬ sance pour
+son insuffisance pour
-lui repré¬ senter surtout
+lui représenter surtout
-l)U CANADA. 498 Le
+DU CANADA. 493 Le
-les habi¬ tons partis
+les habitans partis
-Mais Colbcrt avait
+Mais Colbert avait
-sou influ¬ ence à
+sou influence à
-des affaires», il
+des affairess, il
-au chan¬ celier Le Tellior et
+au chancelier Le Tellier et
-sa puis¬ sance en
+sa puissance en
-de l’Eglise et
+de l’Église et
-494 HISTOIKK Madame de Maintcnon, calviniste
+494 HISTOIRE Madame de Maintenon, calviniste
-moyen crue!, celui
+moyen cruel, celui
-loi catho¬ lique ;
+loi catholique ;
-jamais recom¬ mandé sans
+jamais recommandé sans
-vexations, leseonliscations, les
+vexations, les confiscations, les
-tout lut em¬ ployé inutilement
+tout fut employé inutilement
-qui s’appesantissaient sur
+qui s’appésantissaient sur
-qui trem¬ paient dans
+qui trempaient dans
-mille s’en¬ fuirent en
+mille s’enfuirent en
-en An¬ gleterre, et
+en Angleterre, et
-séparation, desressentimens et
+séparation, des ressentimens et
-qui coulèrent cher
+qui coutèrent cher
-patrie. (Guillaume III
+patrie. Guillaume III
-bataille, s’élan¬ cer les
+bataille, s’élancer les
-ne mon¬ trent point
+ne montrent point
-nations diffé¬ rentes. De
+nations différentes. De
-VU CANADA.
+DU CANADA.
-étaient ac¬ coutumées d’aller
+étaient accoutumées d’aller
-d’un gou¬ vernement armé,
+d’un gouvernement armé,
-pouvoir spi¬ rituel et
+pouvoir spirituel et
-ni l’in¬ telligence. Si
+ni l’intelligence. Si
-chargera dé vous
+chargera de vous
-de dra¬ gons pour
+de dragons pour
-HISTOIRE dail par
+HISTOIRE dait par
-qui em¬ brassait la
+qui embrassait la
-du Verrnont et
+du Vermont et
-la GrandeBretagne, à
+la Grande-Bretagne, à
-la NouvelleYork, le
+la Nouvelle-York, le
-sa cour- Il
+sa cour. Il
-leurs pro¬ messes, consentirent
+leurs promesses, consentirent
-juin suivant; mais
+juin suivant ; mais
-de Coyogouin et
+de Goyogouin et
-les Mi Amis et
+les Miâmis et
-habitations ca¬ nadiennes mêmes.
+habitations canadiennes mêmes.
-transfuges fran¬ çais pour
+transfuges français pour
-il mé¬ connaissait entièrement
+il méconnaissait entièrement
-tant (pie la
+tant que la
-armes. II ignorait qu’en recher¬ chant avec
+armes. Il ignorait qu’en recherchant avec
-498 HISTOIKK en
+498 HISTOIRE en
-les lit inviter de¬ venir
+les fit inviter de venir
-leur commu¬ niquer, l’on
+leur communiquer, l’on
-plus étroite¬ ment, la
+plus étroitement, la
-marchandises ù perte
+marchandises à perte
-les traitnns français,
+les traitans français,
-faisions , quelque
+faisions quelque
-Quelle facifité, n’y
+Quelle facilité n’y
-l’ignorance ?, Que
+l’ignorance ? Que
-leur barbarie? Au
+leur barbarie ? Au
-pour con; , trebalancer l’influence
+pour contrebalancer l’influence
-DIT CANADA. ’autrè chosè à
+DU CANADA. 499 autre chose à
-en état* d’acheter
+en état d’acheter
-aussi Bas prix,
+aussi bas prix,
-pas. ’ Quoique
+pas. Quoique
-les me¬ naces mêmes
+les menaces mêmes
-la Nouvelle-York,lesIroqûois braignaient beaucoup
+la Nouvelle-York, les Iroquois craignaient beaucoup
-qui leùr étaient
+qui leur étaient
-respect èt de
+respect et de
-de mo¬ dération, conserver
+de modération, conserver
-qui connais¬ sent ces
+qui connaissent ces
-tenir ‘itir ses
+tenir sur ses
-qu’ils s’étàiént même
+qu’ils s’étaient même
-le isurprendre si
+le surprendre si
-fut présenté; mais
+fut présenté ; mais
-la Barrede Ses illusions
+la Barre de ses illusions
-députés iroquoîs le !mieux qu’il
+députés iroquois le mieux qu’il
-les Renvoya comblés
+les renvoya comblés
-les ïroquois levèrent
+les Iroquois levèrent
-le ren¬ dait crédule
+le rendait crédule
-les cir¬ constances où
+les circonstances où
-se trouvait,frapper fort
+se trouvait, frapper fort
-de laj Virginie
+de la Virginie
-rien ’ à
+rien à
-la colonie; mais
+la colonie ; mais
-à déci¬ der les
+à décider les
-leur pré¬ sentait, La
+leur présentait. La
-cents guer¬ riers, Hurons,
+cents guerriers, Hurons,
-de Québee et
+de Québec et
-s’en retour¬ nèrent le
+s’en retournèrent le
-qu’elles n® cachaient
+qu’elles ne cachaient
-de s’as¬ sembler à
+de s’assembler à
-le voisi¬ nage du
+le voisinage du
-à -envoyer un
+à envoyer un
-de sc joindre
+de se joindre
-sans s’oc¬ cuper beaucoup
+sans s’occuper beaucoup
-York. U avait,
+York. Il avait,
-offrir aux1 Iroquois
+offrir aux Iroquois
-des condi¬ tions qui
+des conditions qui
-la Nou¬ vel le-York, ils
+la Nouvelle-York, ils
-ambassadeurs .vers M.
+ambassadeurs vers M.
-l’armée fran¬ çaise était
+l’armée française était
-pays hè fût
+pays ne fût
-la politique* du
+la politique du
-de îgon armée,
+de son armée,
-l’ordre •du départ.
+l’ordre du départ.
-200 Sau¬ vages, divisés (en trois
+200 Sauvages, divisés en trois
-pour atten¬ dre le
+pour attendre le
-disgrâce man¬ quèrent bientôt
+disgrâce manquèrent bientôt
-des can¬ tons à
+des cantons à
-nations arri¬ vèrent, malgré
+nations arrivèrent, malgré
-de Dongnn qui
+de Dongan qui
-paix. Usf rencontrèrent
+paix. Ils rencontrèrent
-la , rivière
+la rivière
-dans une,anse à
+dans une anse à
-pour comméw’ mor«er les
+pour commémorer les
-avait endurée»; Le
+avait endurées. Le
-qui comprirent’ à
+qui comprirent à
-des Français’que les rôles tétaient»
+des Français que les rôles étaient
-504 H1STOIKK changés,
+504 HISTOIRE changés,
-solliciter humble¬ ment la
+solliciter humblement la
-excita l’indi¬ gnation dans
+excita l’indignation dans
-qui demeu¬ raient avec
+qui demeuraient avec
-: “ Non,
+: « Non,
-pores ”. La
+pores ». La
-les traitons français
+les traitans français
-la pu¬ sillanimité du
+la pusillanimité du
-bien différons ;
+bien différens ;
-OC CANADA» 505 gloire tic repousser
+DU CANADA. 505 gloire de repousser
-les proposi¬ tions avilissantes
+les propositions avilissantes
-Canada, Iqrsque son
+Canada, lorsque son
-traité déshono¬ rant pour
+traité déshonorant pour
-qu’un renlort de
+qu’un renfort de
-inutile, pareeque l’on
+inutile, parceque l’on
-un ’ traité défini¬ tif. Tout
+un traité définitif. Tout
-ce lût les
+ce fût les
-la con¬ servation de
+la conservation de
-reçues l’an¬ née suivante
+reçues l’année suivante
-missionnaire che2 les
+missionnaire chez les
-mandait (pie les
+mandait que les
-de l’hi¬ ver pour
+de l’hiver pour
-nous o .‘3
+nous
-HISTOIHK ne
+506 HISTOIRE ne
-et qu’il» se
+et qu’ils se
-les Miàmis, fiers
+les Miâmis, fiers
-notre pro¬ tection ;
+notre protection ;
-l’appréhension l’une rupture,
+l’appréhension d’une rupture,
-de mu¬ nitions ;
+de munitions ;
-le gou¬ verneur avait
+le gouverneur avait
-si irréfra¬ gable la
+si irréfragable la
-avait don¬ née au
+avait donnée au
-La nou¬ velle de
+La nouvelle de
-les rentorts dont
+les renforts dont
-les con¬
+les con-
-DU CANADA, 507
+DU CANADA. 507
-été laite, lors¬ qu’elles lurent connues,
+été faite, lorsqu’elles furent connues,
-la uation qui
+la nation qui
-l’Europe en¬ tière, c’était
+l’Europe entière, c’était
-et distin¬ gué par
+et distingué par
-connaissance im¬ parfaite du
+connaissance imparfaite du
-les can¬ tons iroquois,
+les cantons iroquois,
-cela, com¬ mettre des
+cela, commettre des
-très ora¬ geuse, et
+très orageuse, et
-où comman¬ dait M. d’ürviliers. Il
+où commandait M. d’Orviliers. Il
-508 histoike ses
+508 HISTOIRE ses
-ne con¬ naissaient plus
+ne connaissaient plus
-les humi¬ lier pour
+les humilier pour
-plus traitablcs. Il
+plus traitables. Il
-Paris rpic les
+Paris que les
-était impos¬ sible d’espérer
+était impossible d’espérer
-plusieurs lois au
+plusieurs fois au
-les trou¬ bles qui
+les troubles qui
-pour paralisor son
+pour paraliser son
-en Amériqne et
+en Amérique et
-attirés ù Niagara
+attirés à Niagara
-de Dcnonvillc, pour
+de Denonville, pour
-qu’ils fai¬ saient au
+qu’ils faisaient au
-catarocoui, etjcontre la
+catarocoui, et contre la
-à N iagara qu’il
+à Niagara qu’il
-la N ouvelleYork. Le
+la Nouvelle-York. Le
-HISTOIltK dans
+510 HISTOIRE dans
-les Fran¬ çais en
+les Français en
-il con¬ voqua une
+il convoqua une
-dit (pic les
+dit que les
-se pré¬ paraient à
+se préparaient à
-le cliamp et à l’iniproviste, eux
+le champ et à l’improviste, eux
-les sugges¬ tions de
+les suggestions de
-hostilité pen¬ dant son
+hostilité pendant son
-DIT CANADA.
+DU CANADA.
-mais ii ne
+mais il ne
-de Sangimam, sur
+de Sanguinam, sur
-présentés au. poste môme de Michilinuickinac pendant
+présentés au poste même de Michilimackinac pendant
-y com¬ mandait, avaient
+y commandait, avaient
-les prépa¬ ratifs que
+les préparatifs que
-La pré¬ sence de
+La présence de
-IIISrolHK français s’eflbrçaicnt do reconquérir
+512 HISTOIRE français s’efforçaient de reconquérir
-tranquilles recommen¬ cèrent leurs
+tranquilles recommencèrent leurs
-les démar¬ ches que
+les démarches que
-de Denonviile dans
+de Denonville dans
-de Scignelay, “ que
+de Seignelay, « que
-Le co¬ lonel Dongan
+Le colonel Dongan
-suis moimême obligé
+suis moi-même obligé
-les Mi⬠mis, et
+les Miâmis, et
-trouvent Les commandons des forts Micliilimackinac et
+trouvent ». Les commandans des forts Miciilimackinac et
-faire des* amas
+faire des amas
-de 1687: c’était
+de 1687 : c’était
-le che¬ valier de
+le chevalier de
-de Valeneiennes (1677),
+de Valenciennes (1677),
-qui sc rassemblait dans l’Ile de
+qui se rassemblait dans l’île de
-Sauvages. “ Avec
+Sauvages. « Avec
-de com¬ mencer les
+de commencer les
-respecté. ” Peutêtre crut-il
+respecté. » Peut-être crut-il
-les ïroquois de
+les Iroquois de
-P. Laini* 3
+P. Lam-
-rendre tu printemps
+rendre au printemps
-le rencon¬ trer pour
+le rencontrer pour
-qu’ils lurent saisis,
+qu’ils furent saisis,
-envoyés ’en France
+envoyés en France
-les ga¬ lères. La
+les galères. La
-ne son¬ gèrent plus
+ne songèrent plus
-firent appeler.—“ Tout
+firent appeler. — « Tout
-te con¬ naissons trop,
+te connaissons trop,
-te sous¬ traire. ” Après
+te soustraire. » Après
-la simpli. cité n’est
+la simplicité n’est
-ces Sau¬ vages donnèrent
+ces Sauvages donnèrent
-des conduc¬ teurs qui
+des conducteurs qui
-la con¬ duite du
+la conduite du
-prisonniers iro* quois aux
+prisonniers iroquois aux
-s’était em paré des
+s’était emparé des
-un guet-àpens odieux
+un guet-à-pens odieux
-leurs per sonnes le
+leurs personnes le
-inviolable d’am¬ bassadeurs. L’on
+inviolable d’ambassadeurs. L’on
-les ren¬ voyer en
+les renvoyer en
-armes. L’année campée
+armes. L’armée campée
-M. Denonrille en
+M. Denonville en
-Tonti etde Luth,
+Tonti et de Luth,
-de pri¬ sonniers anglais
+de prisonniers anglais
-en contra¬ vention au
+en contravention au
-deux cou¬ ronnes » Smith
+deux couronnes. Smith
-cette attaqua
+cette attaque
-s’ébranla le, 12
+s’ébranla le 12
-à souf¬ frir beaucoup
+à souffrir beaucoup
-Les Ïroquois furent
+Les Iroquois furent
-l’alarme auxTsonnonthouans,qui, sur
+l’alarme aux Tsonnonthouans, qui, sur
-Whitehall (le 1686,
+Whitehall de 1686,
-Nous no trouvons
+Nous ne trouvons
-expresse :\t«\tV. Et
+expresse : « V. Et
-les sujet» et
+les sujets et
-dans lotis les
+dans tous les
-ne sc mêleront
+ne se mêleront
-ne pécheront point
+ne pêcheront point
-etc. ”. Mémoires
+etc. ». Mémoires
-p. 186.
+p. 126.
-un ma¬ rais couvert
+un marais couvert
-cette posi¬ tion ils
+cette position ils
-le sur¬ prendre tranquille
+le surprendre tranquille
-de ba¬ taille, arriva
+de bataille, arriva
-ces bar¬ bares prirent
+ces barbares prirent
-composée d’indiens, ils
+composée d’Indiens, ils
-se communi¬ qua, dans
+se communiqua, dans
-à com¬ battre dans
+à combattre dans
-Sauvages chré¬ tiens et
+Sauvages chrétiens et
-bataillons de. milice
+bataillons de milice
-panique, dis¬ parurent en
+panique, disparurent en
-bourgade incen¬ diée sur
+bourgade incendiée sur
-que l’on, ravagea
+que l’on ravagea
-520 HISTOIIU: mais, et
+520 HISTOIRE maïs, et
-prodigieux d’ani¬ maux. On
+prodigieux d’animaux. On
-les (lovogouins, ou
+les Goyogouins, ou
-la Vir¬ ginie. l’a grand nombre tic personnes pé¬ rirent de
+la Virginie. Un grand nombre de personnes périrent de
-s’y atten¬ dait, surtout
+s’y attendait, surtout
-T>U CANADA. à
+DU CANADA. 521 à
-mais ii s’arrêta
+mais il s’arrêta
-propres â faire
+propres à faire
-n’eût {ras pressé
+n’eût pas pressé
-de sugges¬ tions que
+de suggestions que
-le Cana¬ da, ét peu
+le Canada, et peu
-aussi déplo¬ rable lorsqu’on
+aussi déplorable lorsqu’on
-moyens possi¬ bles et
+moyens possibles et
-mais ii y
+mais il y
-porter média¬ teur entre
+porter médiateur entre
-qu’on oblige¬ rait les
+qu’on obligerait les
-; “ Je
+; « Je
-nouvelle tra¬ hison de
+nouvelle trahison de
-faites secrète¬ ment vos
+faites secrètement vos
-guerre ”. Les
+guerre ». Les
-surtout entrete¬ naient des
+surtout entretenaient des
-au gou¬ verneur le
+au gouverneur le
-les habitans étaient
+les {{sic2|habitans}} étaient
-des ter¬ ribles irruptions
+des terribles irruptions
-lutte indienne J, peint
+lutte indienne, peint
-HISTOIRE te courage
+HISTOIRE le courage
-« Sauvages,
+« Les Sauvages,
-bêtes farou¬ ches répandues
+bêtes farouches répandues
-On s’as¬ semble pour
+On s’assemble pour
-à l’aifut, et
+à l’affut, et
-ont tes seuls lévriers dont
+ont les seuls levriers dont
-; mate ils
+; mais ils
-et tes bestiaux
+et les bestiaux
-terres labou¬ rables sont
+terres labourables sont
-pour sou¬ tenir tes travailleurs L’hiver
+pour soutenir les travailleurs ». L’hiver
-cantons en¬ voyèrent des
+cantons envoyèrent des
-lac St,-François par
+lac St.-François par
-dans l’Ile de
+dans l’île de
-la hau¬
+la hau-
-BU CANADA. 595 teur
+DU CANADA. 525 teur
-au gouverneur» Cependant,
+au gouverneur. Cependant,
-leur proposa: 1°.
+leur proposa : 1°.
-des dépu¬ tés pour
+des députés pour
-de C’atarocoui. Une
+de Catarocoui. Une
-ces confé¬ rences avaient
+ces conférences avaient
-de bar¬ bares erraient
+de barbares erraient
-des brigan¬ dages ;
+des brigandages ;
-520 histoire Pendant
+526 HISTOIRE Pendant
-l’histoire philo¬ sophique des
+l’histoire philosophique des
-la répu¬ tation qu’il
+la réputation qu’il
-le gou¬ verneur français
+le gouverneur français
-faits pri¬ sonniers. Il
+faits prisonniers. Il
-ÜV CANADA. m c’était
+DU CANADA. 527 c’était
-pour rem¬ placer un
+pour remplacer un
-grande dili¬ gence à
+grande diligence à
-la Duron» taye, qui
+la Durantaye, qui
-avait dé¬ rangé l’esprit.
+avait dérangé l’esprit.
-depuis long¬ temps captif
+depuis longtemps captif
-négociations, iis continuaient
+négociations, ils continuaient
-pour recom¬ mencer la
+pour recommencer la
-à foire envoyer
+à faire envoyer
-la NouvelleYork, arriva
+la Nouvelle-York, arriva
-Indiens dépen¬ daient de
+Indiens dépendaient de
-qu’aux condi¬ tions proposées
+qu’aux conditions proposées
-cantons. , Tandis
+cantons. Tandis
-la France; mais
+la France ; mais
-avait com¬ muniqué les
+avait communiqué les
-de l’Evangile ;
+de l’Évangile ;
-qui ûè put
+qui ne put
-des ïroquois, secours
+des Iroquois, secours
-en sep¬ tembre 1689
+en septembre 1689
-des ïroquois, tout
+des Iroquois, tout
-colonie d’ap¬ préhensions sinistres
+colonie d’appréhensions sinistres
-à ces. der¬ niers, dont
+à ces derniers, dont
-les bri¬ gandages et
+les brigandages et
-la con¬ quête de
+la conquête de
-des can¬ tons, et
+des cantons, et
-par consé¬ quent jamais
+par conséquent jamais
-de s’em¬
+de s’em-
-donne, disait^!, treize
+donne, disait-il, treize
-cents Cana¬ diens, j’y
+cents Canadiens, j’y
-a (jue 150 soldats; cette
+a que 150 soldats ; cette
-habitans. Manhattc (New-York)
+habitans. Manhatte (New-York)
-chez lesTsonnonthouans avait
+chez les Tsonnonthouans avait
-la con¬ duite depuis
+la conduite depuis
-gouvernement cana¬ dien abandonnées
+gouvernement canadien abandonnées
-administrateurs dé¬ crépits et
+administrateurs décrépits et
-de feontenae :
+de Frontenac :
-dans lapolitique des
+dans la politique des
-gouverneurs pou¬ vait compromettre
+gouverneurs pouvait compromettre
-l’administration dé M. Denonviile furent
+l’administration de M. Denonville furent
-des dé¬ sastres inouïs,
+des désastres inouïs,
-1)U CANADA. agi des
+DU CANADA. 531 des
-temps .du Canada.
+temps du Canada.
-plusieurs raoisle pays
+plusieurs mois le pays
-purent trou¬ bler, quoiqu’on
+purent troubler, quoiqu’on
-lassitude géné¬ rale, l’on
+lassitude générale, l’on
-la •paix ne
+la paix ne
-péril. D’ail¬ leurs Pesprit s’était
+péril. D’ailleurs l’esprit s’était
-y pen¬ seraient le
+y penseraient le
-rien n’annon¬ çait qu’il
+rien n’annonçait qu’il
-d’événement extraor¬ dinaire, quand
+d’événement extraordinaire, quand
-Iroquois tra¬ versent le
+Iroquois traversent le
-qui favo¬ rise leur
+qui favorise leur
-silence «sur la
+silence sur la
-sont dé placés
+sont déjà placés
-portent â sept
+portent à sept
-Tous te habitans
+Tous les habitans
-sont dé¬ foncées et
+sont défoncées et
-et enlans ;
+et enfans ;
-entre te mains
+entre les mains
-Ils déchi¬ rent le
+Ils déchirent le
-mettent de* en tans tout vivons à
+mettent des enfans tout vivans à
-le bûcher dans
+le bucher dans
-de Mont¬ réal. La
+de Montréal. La
-à fuit donner i\ 1689
+à fait donner à 1689
-DU CANADA533 de
+DU CANADA. 533 de
-hommes com¬ mandés par Laltoheyre, lieutenant
+hommes commandés par La Robeyre, lieutenant
-aux rnains de
+aux mains de
-en con battant avec le counge du
+en combattant avec le courage du
-tomba vivant,mais blessé,au pouvoir
+tomba vivant, mais blessé, au pouvoir
-ensuite connue un
+ensuite comme un
-Ils res¬ tèrent maîtres
+Ils restèrent maîtres
-première dé¬ charge. L’on
+première décharge. L’on
-HIS TOII!»: partie
+534 HISTOIRE partie
-dit auss» que
+dit aussi que
-ne pou¬ vait être
+ne pouvait être
-moyens eflicaces pour
+moyens efficaces pour
-a ou lieu.
+a eu lieu.
-général l’in¬ succès en
+général l’insuccès en
-et gouvernemen¬ tales est
+et gouvernementales est
-une loue présomption d’incapa¬ cité ;
+une forte présomption d’incapacité ;
-la colo¬ nie pendant deuv mois,
+la colonie pendant deux mois,
-de Fronte¬ nac arriva
+de Frontenac arriva
-Denonville. JLes Canadiens
+Denonville. Les Canadiens
-alors seu¬ lement, se
+alors seulement, se
-joie extra¬ ordinaires. 11 débarqua à 6 heures
+joie extraordinaires. Il débarqua à 8 heures
-les habitang qui
+les habitans qui
-CANADA. .035 accompagnés
+CANADA. 535 accompagnés
-les fe¬ nêtres des
+les fenêtres des
-fut compli¬ menté le
+fut complimenté le
-quelques aimées auparavant
+quelques années auparavant
-les mar¬ chands, les
+les marchands, les
-M. Pévêque de
+M. l’évêque de
-ses aêtes ;
+ses actes ;
-des tri¬ bus indiennes,
+des tribus indiennes,
-leur contiancc ;
+leur confiance ;
-du danger, 11 man¬ quait de
+du danger. Il manquait de
-de vi¬ gueur, et
+de vigueur, et
-sa cohfiance à
+sa confiance à
-la colo¬ nie aux
+la colonie aux
-ne soit’due en
+ne soit due en
-M. Denon¬ ville pour
+M. Denonville pour
-du Ca¬ nada. La
+du Canada. La
-ses adver¬ saires, qui
+ses adversaires, qui
-reculés. VIN DU PREMIER VOLUME.
+reculés.
-539 APPENDICE. (A)
+APPENDICE. {{brn}} (A)
-a peur titre
+a pour titre
-Terreneuve a-til été
+Terreneuve a-t-il été
-Basques, lès Bretons
+Basques, les Bretons
-les Nor¬ mands 1 Jlrlicle 44
+les Normands ? Article 44
-d’Olêron, no. 30
+d’Olêron, n{{o}}. 30
-rapporte que les
+rapporte « que les
-que, .suivant cette
+que, suivant cette
-(Historia général delà India
+(Historia general de la India
-Basques Terreneuviers ”. (B) P. 274j. Réponse
+Basques Terreneuviers ». (B) P. 274. Réponse
-la Nouvella-Angleterre à
+la Nouvelle-Angleterre à
-colonies (165G*-1). Copy
+colonies (1650–1). Copy
-illustrious sir.and much
+illustrious sir and much
-We liave received
+We have received
-your com¬ missions, présonted by
+your commissions, presented by
-seriously coneidered what
+seriously considered what
-or con¬ férence, propounded,
+or conference, propounded,
-hostile atternpts made
+hostile attempts made
-the Christian faith,
+the christian faith,
-willing tobe taught
+willing to be taught
-not hovv we
+not how we
-profess chriétianity) to
+profess christianity) to
-due crédit to
+due credit to
-can con¬ çoive you may havc just
+can conceive you may have just
-we bave yet
+we have yet
-have hneans satisfyingly
+have means satisfyingly
-any confédération with us ; we
+any confederation with us; we
-away ail convenience
+away all convenience
-freedom front the
+freedom from the
-our présent closing,
+our present closing,
-to con tri bute to
+to contribute to
-mean timo we
+mean time we
-commissaires an¬ glais firent
+commissaires anglais firent
-p. 24*0, et
+p. 240, et
-the proposais, returned
+the proposals, returned
-follows, viz :— “
+follows, viz:— “
-might hav-e justgrounds to
+might have just grounds to
-own satisfac¬ tion, for
+own satisfaction, for
-upon ail such
+upon all such
-as receivedthe Yoke
+as received the Yoke
-by ail just
+by all just
-with ail mon, even
+with all men, even
-the Pcquods, 14
+the Pequods, 14
-just, ncr before peacc, upon just ternis, had
+just, nor before peace, upon just terms, had
-offered andrefused. That
+offered and refused. That
-being subjectto them,
+being subject to them,
-information wliat they
+information what they
-English, soine of
+English, some of
-to perforai ail neighbourly offices ofrighteousness and
+to perform all neighbourly offices of righteousness and
-to ail the
+to all the
-insolent, etc, That if ail other
+insolent, etc. That if all other
-a trade ; but
+a trade; but
-to ■ limit
+to limit
-it presented ”. (C)
+it presented”. (C)
-de Trac.y par
+de Tracy par
-542\tAPPENDICE. A Québec
+542 APPENDICE. À Québec
-La connais¬ sance que
+La connaissance que
-de mou¬ rir des
+de mourir des
-pour m’ap¬ peler à
+pour m’appeler à
-passé en¬ suite entre
+passé ensuite entre
-dans Jes affaires
+dans les affaires
-cette affaire Pourquoi
+cette affaire...... Pourquoi
-servir fidèlementle roi
+servir fidèlement le roi
-maintenir l’auto¬ rité de
+maintenir l’autorité de
-pays ”. Le
+pays ». Le
-secrétairerie d’Etat à Albany 8 par
+secrétairerie d’État à Albany, par
-de sort pays,
+de son pays,
-archives publi¬ ques ;
+archives publiques ;
-et • qui
+et qui
-officiel. Etat abrégé
+officiel. État abrégé
-1667. Familles\t 749
+1667. Familles 749
-mariés \t 84
+mariés 84
-14 ans\t 55 DÉNOMBREMENT DES TERRES EN CULTURE ET DES BESTIAUX. Terres
+14 ans 55 Dénombrement des terres en culture et des bestiaux. Terres
-arpens \t\t 11,171
+arpens 11,171
-à cornes...\t\t 2,136 1668. Familles..... » 1,139
+à cornes 2,136 1668. Familles 1,139
-les composent\t\t5,870 Hommes
+les composent 5,870 Hommes
-les armes\t 2,000
+les armes 2,000
-terres découvertes\t 15,642
+terres découvertes 15,642
-à cornes\t 4,300
+à cornes 4,300
-de grainb reçus\t 130,978 Les
+de grains reçus 130,978 ⁂ Les
-au Ca¬ nada, ne
+au Canada, ne
-true extrâct from
+true extract from
-of Nêw-York.\tE.\tB.\tO’Callaguan. Document inédit. , Le
+of New-York. E. B. O’Callaghan. Document inédit. Le
-discours préléminaire àla p.
+discours {{erratum|préléminaire|préliminaire}} à la p.
-ai’I’bsük k entre lî’>3 «\tI!\tré voie une rare sagaciic dan.» l’au¬ tour, et
+544 APPENDICE. entre 1763 et 1775. Il révèle une rare sagacité dans l’auteur, et
-des doute* anrai««» d’alors
+des colonies anglaises d’alors
-peuple amène ru a. Au
+peuple américain. Au
-politique d *s Canadiens Ml": Mo IRC. quelque» tdet-s Mtr la
+politique des Canadiens. Mémoire. Quelques idées sur la
-pouvait d"un seul
+pouvait d’un seul
-rendre protestons le
+rendre protestans le
-faire ?\t_ Je
+faire ? Je
-que le# administrateurs d’un Etat doivent
+que les administrateurs d’un État doivent
-prévenir le* maux éloigné», comme
+prévenir les maux éloignés, comme
-un Etat indépendant,
+un État indépendant,
-un de* poissons empires
+un des puissans empires
-les autre’*, l’avantage d’étre nécessité à e former
+les autres, l’avantage d’être nécessité à se former
-conséquent k craindre, do la
+conséquent à craindre, de la
-qu’ils æ sont donnés *. Il
+qu’ils se sont donnés. Il
-la Nouvolle-Angleterre, abandon¬ née aujourd’hui i elle-même,
+la Nouvelle-Angleterre, abandonnée aujourd’hui à elle-même,
-au but; dénuée
+au but ; dénuée
-secours étranger* qu’on *e gardera
+secours étrangers qu’on se gardera
-toutes scs vues
+toutes ses vues
-si ■Ile se, trompe
+si elle se trompe
-aura demande ;
+aura demandé ;
-songe * lui
+songe à lui
-son 1 i.r srttiifnf du
+son Le serment du
-545 cru; et
+545 cru ; et
-et connue; elle no goûtera
+et connue ; elle ne goûtera
-à en¬ treposer à
+à entreposer à
-ce qu’ello pourra
+ce qu’elle pourra
-porter ail¬ leurs ;
+porter ailleurs ;
-seront peur elle
+seront pour elle
-le Ca¬ nada à
+le Canada à
-figurer lui-môme dans la confé¬ dération ;
+figurer lui-même dans la confédération ;
-non seu¬ lement de
+non seulement de
-les catho¬ liques romains
+les catholiques romains
-et d’Ecosse, les pro¬ testons de
+et d’Écosse, les protestans de
-pays oû ils
+pays où ils
-invités s venir rentier dans
+invités à venir rentrer dans
-citoyen î Mais
+citoyen ? Mais
-qui em¬ pêche tous
+qui empêche tous
-et paa un
+et pas un
-devenu indé¬ pendant, et
+devenu indépendant, et
-de l’A¬ mérique. Lorsque
+de l’Amérique. Lorsque
-ils igno¬ raient la
+ils ignoraient la
-crurent no pas
+crurent ne pas
-romains d’Angleterro savent qu’ils se¬ raient bien
+romains d’Angleterre savent qu’ils seraient bien
-et lapins peuplée.
+et la plus peuplée.
-la Grande-Bre¬ tagne d’anciens
+la Grande-Bretagne d’anciens
-la sépa¬ ration, proposerai! Canada
+la séparation, proposer au Canada
-la Nouvelle-Angle¬ terre. Serait-ce
+la Nouvelle-Angleterre. Serait-ce
-expédition pré¬ parée dans
+expédition préparée dans
-la pre¬ mière nouvelle
+la première nouvelle
-la Nouvelle-Angle¬ terre, d’entretenir
+la Nouvelle-Angleterre, d’entretenir
-eût poqr eux le. moindre
+eût pour eux le moindre
-APPENDICE. 54.7 Qui
+APPENDICE. 547 Qui
-ce qu’o.i vent des
+ce qu’on veut des
-qui n’entend, jamais
+qui n’entend jamais
-l’article do sa
+l’article de sa
-qui no pouvant
+qui ne pouvant
-sera fernje en
+sera ferme en
-de co qu’il s’imaginera entre¬ voir de
+de ce qu’il s’imaginera entrevoir de
-se sé¬ parer de
+se séparer de
-pour dé¬ terminer le
+pour déterminer le
-de cardi¬ naux, etc.,
+de cardinaux, etc.,
-des ex¬ clusions. Il
+des exclusions. Il
-la Grande-Bre¬ tagne de
+la Grande-Bretagne de
-le môme point
+le même point
-des calonies anglaises
+des colonies anglaises
-la loi’!,une de
+la fortune de
-que G* nouw «uners soient
+que les nouveaux sujets soient
-les priviié.i ■ de t-myens qa ii,, r clament ?
+les priviléges de moyens qu’ils réclament ?
-;’ j (!) sommaires. Avant-propos .\t.\t, Discours prei.uunaiiui. .\t.\tx 1NT IlODU CTION. CHAP. 1, Découvert, de\t~ i. % u’AMBMiiui ; a-t-elle etc connue «lt-. ancien* ?~-l,*atlantiae. L Amérique* n’élaii p;\s connu*; ü<> modernes, couvertes des
+SOMMAIRES. Avant-propos 1 Discours préliminaire 9 INTRODUCTION. CHAP. I. Découverte de l’Amérique — 1492-1531 33 {{bloc smaller|De l’amérique ; a-t-elle été connue des anciens ? — L’Atlantide. — L’Amérique n’était pas connue des modernes. — Découvertes des
-et .les\ts.\tn„i*t..phr Colomb; Sa nâiSSiincpj sa
+et des Espagnols. — Christophe Colomb ; sa naissance, sa
-il sYtuhht a Lisbonne
+il s’établit à Lisbonne
-va m lvq*,u$hr ;
+va en Espagne ;
-Isabelle a «jvii il
+Isabelle à qui il
-de soit pioiot d’allt-r aux
+de son projet d’aller aux
-trois bâtîaw».- U découvre l’Amérique.—-Son retour
+trois bâtimens. — Il découvre l’Amérique. — Son retour
-la cour.—Suite de scs découverte». Envoyé
+la cour. — Suite de ces découvertes. — Envoyé
-les fers par Bovadilla.—Caractère de Colomb.—Continua tion des
+les fer par Bovadilla. — Caractère de Colomb. — Continuation des
-des Portugais.—Sébas¬ tien Cabot,
+des Portugais. — Sébastien Cabot,
-découvre !.. Kl«n«lc, T.-n.-neiive et
+découvre la Floride, Terreneuve et
-Henri VU d’Angleterre,—V*rwt*ani, au
+Henri VII d’Angleterre. — Verazzani, au
-François 1, r.itoie d’Amérique, drpui* la
+François I, côtoie l’Amérique, depuis la
-jusqu’à Terreneuvc.—Les pêcheurs basque*, bretons et nor¬ mands faisaient
+jusqu’à Terreneuve. — Les pécheurs basques, bretons et normands faisaient
-sur le» banc* de lYiteneuve depuis longtemps.\tp.\t33. CHAP. II.—Découverte du Catuuia.~-1534-1WJ. Paix de Cambrai.—Projet d’établissement
+sur les bancs de Terreneuve depuis longtemps.}} CHAP. II. — Découverte du Canada — 1534-1543 59 {{bloc smaller|Paix de Cambrai. — Projet d’établissement
-Amérique. Jacques
+Amérique. — Jacques
-la tre expédition
+la 1{{re}} expédition
-golfe St.-Laureut ;
+golfe St.-Laurent ;
-en France,—Second voyage
+en France. — Second voyage
-le fleuve. St.-Laurcnt.\t Stadacmi (Québec)—Beautés naturelles du pays.—HocMctea (Montréal.)—Cartier hiverne dan» la rivière Bt.-Charle».—Le scorbut
+le fleuve St.-Laurent. — Stadaconé (Québec). — Beautés naturelles du pays. — Hochelaga (Montréal). — Cartier hiverne dans la rivière St. Charles. — Le scorbut
-meurt ‘Jtb—Départ de
+meurt 26. — Départ de
-la France.—La guerre fait suspendra les expédition» en Amérique.—Roberval est
+la France. — La guerre fait suspendre les expéditions en Amérique. — Roberval est
-au ré¬ tablissement de la paix.—Troisième voyage
+au rétablissement de la paix. — Troisième voyage
-Jacques Cartier; il
+Jacques Cartier ; il
-le St.-Laurent jusqu’au lac M.-Loui* et
+le St. Laurent jusqu’au lac St.-Louis et
-au Cap-Rouge.—Il part pour F Europe et
+au Cap-Rouge. — Il part pour l’Europe et
-à Terreneu vc Roberval
+à Terreneuve Roberval
-allait en Canada,
+allait au Canada,
-de «iivra.~Robenral au
+de suivre. — Roberval au
-passe l’turer.-Malaàie qui emporte 60 personnes.- Cartier vient la chercher
+passe l’hiver. — Maladie qui emporte 50 personnes. — Cartier vient le chercher
-en Frante sur
+en France sur
-le ta» mander,
+le fait mander,
-avec l’empereur. p. fi?)
+avec l’empereur.}}
-SOMMAIRES. CHAP. Ilï.—Æmulon Impnrmre duCnnndu.—1513 -1603. Robcrval pari pmir l’Amérique
+CHAP. III. — Abandon temporaire du Canada — 1543-1603 81 {{bloc smaller|Roberval part pour l’Amérique
-périt avec tou» ceux qui l’accompagnent.—M. Villegagnon
+périt arec tous ceux qui l’accompagnent. — M. Villegagnon
-la desunion des
+la désunion des
-leur ruine.- -fondation de
+leur ruine. — Fondation de
-la Floride.—Massacre des
+la Floride. — Massacre des
-de Mèdicis, régente,
+de Médicis, régente,
-demander satis¬ faction. Ile Gourgues les venge.—Fendant longtemps 011 ne
+demander satisfaction. — De Gourgues les venge. — Pendant longtemps on ne
-en Fronce aux colonies.—Observations à
+en France aux colonies. — Observations à
-égard. Les
+égard. — Les
-la colonisation.—Progrès des
+la colonisation. — Progrès des
-et iln commerce des pelleteries.—Le marquis
+et du commerce des pelleteries. — Le marquis
-en Aradie ; il échoue.— -10 colons
+en Acadie ; il échoue. — 40 colons
-cinq ans.—De la
+cinq ans. — De la
-de chagrin.---Obstacles qn’cpronvail alors la colonisation.\tp.\t81 LIVRE
+de chagrin. — Obstacles qu’éprouvait alors la colonisation.}} LIVRE
-DE l.A NOU VIÎLLE-Fit ANCE. CHAP. I.—Jtcmüe.-—(Nouvelle- Ecosse.)— 1603-1613. Observations sur
+DE LA NOUVELLE-FRANCE. CHAP. I. — Acadie. — (Nouvelle-Écosse.) — 1603-1613 99 {{bloc smaller|Observations sur
-cette époque.— Importance
+cette époque. — Importance
-la France.— M.
+la France. — M.
-Pontgravé, ic fait
+Pontgravé, se fait
-faire I* commerce des pelleteries.—11 meurt.—-Le commandeur
+faire le commerce des pelleteries. — Il meurt. — Le commandeur
-la colonisation.- Pontgravé
+la colonisation. — Pontgravé
-Le commandeur étant
+Le Commandeur étant
-de Mont», calviniste,
+de Monts, calviniste,
-cette contrée, où
+cette contrée où
-de s’établir.—Expédition de
+de s’établir. — Expédition de
-de Mont» en Acadie. province
+de Monts en Acadie, province
-les Français.—De Monts
+les Français. — De Monts
-l’île bite.-Croix.— Champlain
+l’île Ste-Croix. — Champlain
-côtes ju»qu’à 20
+côtes jusqu’à 20
-cap Cod.—De Monta, ou
+cap Cod. — De Monts, ou
-en France.—Port-Royal concédé
+en France. — Port-Royal concédé
-de Poutrincourt.—Lescarbot.— Progrès de Port-Royal. —Retrait du
+de Poutrincourt. — Lescarbot. — Progrès de Port-Royal — Retrait du
-de Monts.—Dissolution de
+de Monts — Dissolution de
-des pelleteries.—Abandon temporaire de Port-Royal.— Poutrincourt
+des pelleteries — Abandon temporaire de Port-Royal. — Poutrincourt
-en 1610.—Il refuse cl’y mener de* Jésuites.—Assassinat de Henri IV.—La marquise
+en 1610. — Il refuse d’y mener des Jésuites. — Assassinat de Henri IV. — La marquise
-droits de» associés de M. de
+droits des associés de de
-en Acadie.—Difficultés entre
+en Acadie. — Difficultés entre
-et les
+et les|d}}
-SOMMAIRES. Jésuites.—Mde. de Uuereheville les
+{{Bloc smaller|Jésuites. — Mde. de Guercheville les
-fonder St.-Sauvcur sur
+fonder St.-Sauveur sur
-rivière Penobscot.—Les Anglais
+rivière Penobscot. — Les Anglais
-et Port-Hoyal, en pleine paix.—Le gouvernement
+et Port-Royal, en pleine paix. — Le gouvernement
-sort do ces deux colonies, qui
+sort de ces deux colonies qui
-entreprises particulières.\tp.\t99, CH A P. 11.— Camé’..—1C0S - lfi’28. M. de
+entreprises particulières.|f}} CHAP. II. — Canada. — 1608-1628 123 {{bloc smaller|M. de
-le Canada.—Fonda¬ tion de Québec.—Conspiration contre Champlain punie.—A)., liance avec
+le Canada. — Fondation de Québec. — Conspiration contre Champlain punie. — Alliance avec
-leurs alliés.—1ère expédition
+leurs alliés. — 1{{ère}} expédition
-les ïroquois.- ‘Lie expédition
+les Iroquois. — 2de expédition
-mêmes. —|)<, Monts
+mêmes. — De Monts
-des alfa ires du Canada.--Le comte
+des affaires du Canada. — Le comte
-comme lieutonant-goner:il.~ Il meurt.—Le prince
+comme lieutenant-général. — Il meurt. — Le prince
-lui succède.---Cbamplain tonne une société qni ob¬ tient. le
+lui succède. — Champlain forme une société qui obtient le
-des pelleteries.—Opp,v sition que
+des pelleteries. — Opposition que
-fait naître.—Le prince
+fait naître. — Le prince
-de Montmorenci.—Traité de
+de Montmorenci. — Traité de
-les Hurons.—Il explore
+les Hurons. — Il explore
-lac Nipissing,—3me expédition
+lac Nipissing. — 3me expédition
-les ïroquois.—Paix entre
+les Iroquois. — Paix entre
-et le» cinq cantons.—Le duc de Vtntadour lieute¬ nant-général de la Nouvelle-France.—Arrivée des Jésuites eu Canada.—Champlain passe
+et les cinq cantons. — Le duc de Ventadour lieutenant-général de la Nouvelle-France. — Arrivée des Jésuites en Canada. — Champlain passe
-en France.— Richelieu
+en France. — Richelieu
-compagnie dit Canada,
+compagnie du Canada,
-cent associés.\tp.\t123 CHAP. III.—Nouvelle-France jusqu’à ta paix de SI.. Germain-en- Laye—lfi 13~.lG3vî. Le» persécutions
+cent associés.}} CHAP. III. — Nouvelle-France jusqu’à la paix de St.-Germain-en-Laye. — 1613-1632 153 {{bloc smaller|Les persécutions
-conquête étran¬ gère déterminent
+conquête étrangère déterminent
-et le» Ecosiais.—Les Huguenots
+et les Écossais. — Les Huguenots
-la M.-France. Grandes
+la N.-France. — Grandes
-cent associés.— Elle
+cent associés — Elle
-Québec, sou» le» ordres de Eoquemont.—Acadie :
+Québec, sous les ordres de Roquemont. — Acadie :
-chevalier Alexandrie obtient
+chevalier Alexander obtient
-peupler d’Ecossais, et
+peupler d’Écossais ; et
-nom do Nouvelte-Ecosse.— Une
+nom de Nouvelle-Écosse. — Une
-avoir débarqué.—Création d’nne chevalerie
+avoir débarqué. — Création d’une chevalerie
-cette contrée.—Guerres entre
+cette contrée. — Guerre entre
-son entreprise.—11 rencontre
+son entreprise. — Il rencontre
-du Heuve l’escadre de Ivoquemont et s’en empare.—Québec réduit d. la
+du fleuve l’escadre de Roquemont et s’en empare. — Québec réduit à la
-de faim.—Le CapBreton pris
+de faim. — Le Cap-Breton pris
-partie je la Hotte de K irtk, est
+partie de la flotte de Kirtk, est
-par le.
+par le|d}}
-SOMMAMES. capitaine Daniel.—Le chevalier
+{{bloc smaller|capitaine Daniel. — Le chevalier
-fort <iu cap
+fort du cap
-propre tili, et est repoussé.—Le cher ai¬ lier Alex mder lui
+propre fils, et est repoussé. — Le chevalier Alexander lui
-la N.-Ecosse, excepté Port-Royal.—La France
+la N.-Écosse, excepté Port-Royal. — La France
-temps l’Acadie.—■ Description
+temps l’Acadie. — Traité de St.-Germain-en-Laye.|f}} LIVRE II Description
-Indigènes. Noin donné
+Indigènes. 177 {{bloc smaller|Nom donné
-dans l’Amé¬ rique septentrionale.—Frontières des
+dans l’Amérique septentrionale. — Frontières des
-mal définies, sujet
+mal définies ; sujet
-de contestation».—Description du Canada.— Tableau
+de contestations. — Description du Canada. — Tableau
-du Canada.—Leur nombre.—Descrip¬ tion de
+du Canada. — Leur nombre. — Description de
-leurs vétemens, de leurs armes.— Leur
+leurs vêtemens, de leurs armes. — Leur
-la chasse.—Gouvernement les Sauvage*.—lis n’ont
+la chasse. — Gouvernement des Sauvages. — Ils n’ont
-de religion.—Leurs devin».—Leur respect
+de religion. — Leurs devins. — Leur respect
-leurs funérailles.—Leurs fêtes.—U» sont
+leurs funérailles. — Leurs fêtes. — Ils sont
-les femmes; mais
+les femmes ; mais
-attachés tl leurs enfans.—Eloquence figurée des Sauvages, —Formation de
+attachés à leurs enfans. — Éloquence figurée des Sauvages. — Formation de
-langues ; ils
+langues : ils
-langues indiennes.—Facultés intellectuelles
+langues indiennes. — Facultés intellectuelles
-ces peuples.—-Leur origine.—Descendent-ils OHAP. I.—Dispersion des Hurons.—1632-1663. Louis Kirtk
+ces peuples. — Leur origine. — Descendent-ils de nations qui ont été civilisées ? }} LIVRE III CHAP. I. — Dispersion des Hurons. — 1632-1663. 249 {{bloc smaller|Louis Kirtk
-en 1632.—Champlain revient
+en 1632. — Champlain revient
-que jamais.—Collège des
+que jamais. — Collége des
-à Québec.—Mort de Champlain, (lè35).—M. de
+à Québec. — Mort de Champlain, (1635). — M. de
-le remplace.—Guerre entre
+le remplace. — Guerre entre
-confédération irofnoise et
+confédération iroquoise et
-; le* succès sont partagés.—Le P. Le eune établit
+; les succès sont partagés. — Le P. Le Jeune établit
-de Sillery.—Fondation de Mont¬ réal (Ifidl), par
+de Sillery. — Fondation de Montréal (1641), par
-de Maisonneuve.—Fondation de l’HôtelDicttp et
+de Maisonneuve. — Fondation de l’Hôtel-Dieu et
-des Ursulines.—Paix entre
+des Ursulines. — Paix entre
-les na¬ tions indienne*: elle
+les nations indiennes ; elle
-les Agniers.—M. d’Aillebout
+les Agniers. — M. d’Aillebout
-la NouvelleFrance.—La guerre
+la Nouvelle-France. — La guerre
-les Iro¬ quois et
+les Iroquois et
-les Hu¬ rons ne
+les Hurons ne
-tenir téte sont
+tenir tête sont
-St.-Laurent (1649-50).— La
+St.-Laurent (1649–50). — La
-fait pro¬ p. 153 de nations qui ont été civilisées ? p. 177 LIVRE III.
+fait pro-|d}}
-SOMMAIRES.\t5.’i3 poser au
+{{bloc smaller|poser au
-d’alliance i>eïp6tuoHc. —M. de
+d’alliance perpétuelle. — M. de
-succède a M. d’Aillebout.—Les Itoqnms après
+succède à M. d’Aillebout. — Les Iroquois après
-les durons, lâchent
+les Hurons, lâchent
-sur U>s f,ta_ (disse mens français.— -M. d’Argcnson vient remplacer M, jc Lauson.—Le dévouement de Daulae sauve le Cainnin.— 1,<-S fro, quois, demandent
+sur les établissemens français. — M. d’Argenson vient remplacer M. de Lauson. — Le dévouement de Daulac sauve le Canada. — Les Iroquois demandent
-la paix.—Le baron d’Avau;>olM. arrive
+la paix. — Le baron d’Avaugour arrive
-remontrances éut-r. giques qu’il
+remontrances énergiques qu’il
-; y envoie dOO hommes de troupes.—Dissentions entre le gouver¬ neur et
+; on y envoie 400 hommes de troupes. — Dissentions entre le gouverneur et
-M. do Pétrée.—Célèbre tremblement (le terre de 1663.—Rappel de
+M. de Pétrée. — Célèbre tremblement de terre de 1663. — Rappel de
-succède M, ,j(, Mésy.—La compagnie
+succède M. de Mésy. — La compagnie
-dissout (1663).\tp. 2-19. CHAI*. H.— Cmrre civile en Jlcadie.—1632-16(17. La France
+dissout (1663).|f}} CHAP. II. — Guerre civile en Acadie. — 1632-1667. 294 {{bloc smaller|La France
-toute l’Aeadïe par
+toute l’Acadie par
-Charles Etienne de 1» Tour
+Charles Étienne de la Tour
-M. Déni*.—Ces concessionnaires prennent Pemaquîd [Penobscot]
+M. Denis. — Ces concessionnaires prennent Pemaquid [Penobscot]
-les Anglais.— Ils
+les Anglais. — Ils
-entre eux; la
+entre eux ; la
-en donner; réponse favorable,— . Traité
+en donner ; réponse favorable. — Traité
-entre l’Acadio et la NouvelleAngL lerre, et
+entre l’Acadie et la Nouvelle-Angleterre, et
-est abandonné.—Héroïsme de
+est abandonné. — Héroïsme de
-troupes do Charnisé, .successeur de Rasilli.—Trahie p.ar un
+troupes de Charnisé, successeur de Rasilli. — Trahie par un
-ses sui vans elle
+ses suivans, elle
-avec lo fort
+avec le fort
-pouvoir do l’ennemi
+pouvoir de l’ennemi
-à l’exé. cution une
+à l’exécution une
-au cou.—Elle meurt de chagrin.—La guerre
+au cou. — Elle meurt de chagrin. — La guerre
-en Acadie.—Cromwell y
+en Acadie. — Cromwell y
-expédition .qui s’empare
+expédition qui s’empare
-autres postesql6fl l] ;
+autres postes [1654] ;
-de l’An¬ gleterre, au chevaliar Temple
+de l’Angleterre, au chevalier Temple
-à Broxvn, cette
+à Brown, cette
-qui lut ensuite
+qui fut ensuite
-en 1667. p. 2!11. CHAP. III.— G mvernement Civil du Canada..— Le chevalier
+en 1667.}} CHAP. III. — Gouvernement Civil du Canada. — 1663. 307 {{bloc smaller|Le chevalier
-sa nomi¬ nation comme gouverneur général.—Il fait
+sa nomination comme gouverneur général. — Il fait
-réponse .mena¬ çante aux
+réponse menaçante aux
-leur pays.—Efforts et
+leur pays. — Efforts et
-de Colhert pour
+de Colbert pour
-la colonie.— .Sa population
+la colonie. — Sa population
-les établissenu’iis ;
+les établissemens ;
-système féodal; ten ures c n franc-aleu cl à fin • de
+système féodal ; tenures en franc-aleu et à titre de
-emportant le* mémos privilèges et mêmes
+emportant les mêmes priviléges et les mêmes
-; lo roi
+; le roi
-réserve b suzeraineté
+réserve la suzeraineté
-haute, moyenne; >■>. u 3
+haute, moyenne et basse|d}}
-55 4 SOMMAIRES. justice à
+{{bloc smaller|justice à
-s’en pré¬ Valent point.—Pouvoir absolu des gouverneurs,—Administration de
+s’en prévalent point. — Pouvoir absolu des gouverneurs. — Administration de
-jusqu’en 1663,—Arrivée de
+jusqu’en 1663. — Arrivée de
-Gaudais, com¬ missaire royal—Nouvelle organisation du gouvernement.— —Erection du
+Gaudais, commissaire royal. — Nouvelle organisation du gouvernement. — Érection du
-être enregis¬ trés les édits, ordonnances, &c., pour
+être enrégistrés les édits, ordonnances &c, pour
-de loi—Sépa¬ ration des
+de loi. — Séparation des
-et judiciaire.—Intro¬ duction de
+et judiciaire. — Introduction de
-de Paris.—Création de tribunaux infé¬ rieurs pour
+de Paris. — Création de tribunaux inférieurs pour
-juridictions royales.—Nomina¬ tion d’un
+juridictions royales. — Nomination d’un
-la marine.—Cour de l’intendant.—Juge-consul.—Justices sei¬ gneuriales.—Commissaires des petites causes.—Election d’un
+la marine. — Cour de l’intendant. — Juge-consul. — Justices seigneuriales. — Commissaires des petites causes. — Élection d’un
-syndic des habitations.— Cours prévotales établies en Canada,—Me¬ sures de
+syndic dit des habitations. — Cours prévôtales établies en Canada. — Mesures de
-pour empê¬ cher les
+pour empêcher les
-les colonies.\t’\tp. 307. CHAP. W. —Gouvernement Ecclésiastique
+les colonies.|f}} CHAP. IV. — Gouvernement Ecclésiastique
-Canada, \ V 1663.\t.\tV\ty Missions établies
+Canada, 1663. 337 {{bloc smaller|Missions établies
-Canada : elles
+Canada ; elles
-Franciscains [Récollets], et
+Franciscains (Récollets), et
-de Rouen.—La Nouvelle-France
+de Rouen. — La Nouvelle-France
-érigée èn vicariat-apostolique [1657], puis
+érigée en vicariat apostolique (1657), puis
-évêché [1670].—M- dé Laval
+évêché (1670). — M. de Laval
-; ca¬ ractère de ce prélat.—Opposition et
+; caractère de ce prélat. — Opposition et
-sa nomination.—M. de Quoylus refuse
+sa nomination. — M. de Queylus refuse
-le reconnaître.—Eta¬ blissement du Séminaire dë! Québec, auquel toutës les dîmes du. pays
+le reconnaître. — Établissement du séminaire de Québec, auquel toutes les dîmes du pays
-condition qu’il’pourvoira à
+condition qu’il pourvoira à
-des curés.—Ces dîmes,’ fixées au 13ème par l’évêqueysont réduites au 26ème par
+des curés. — Ces dîmes, fixées au 13{{ème}} par l’évêque, sont réduites au 26{{ème}} par
-conseil souverain,—Les Récollets s’olirent à desservir
+conseil souverain. — Les Récollets s’offrent de desservir
-paroisses gratis.—Les curés ’d’abord amovibles
+paroisses gratis. — Les curés d’abord amovibles
-qui con¬ firma içm outre
+qui confirme en outre
-des dîmes,—Depuis la
+des dîmes. — Depuis la
-sont nommes sujets à révocations—Opinions diverses surlesavafitShg’ës et
+sont nommés sujets à révocation. — Opinions diverses sur les avantages et
-ce systèmec-^-Fabriqueaparoissiales.—Contributions pour
+ce système. — Fabriques paroissiales. — Contributions pour
-bâtisse dos églises.—Institutions de-bienfaisance et d’éducation.— L’éducation
+bâtisse des églises. — Institutions de bienfaisance et d’éducation. — L’éducation
-extrêmement négligée.—Caractère du
+extrêmement négligée. — Caractère du
-régime française—Les débats
+régime français. — Les débats
-de l’Eglise gallicane
+de l’Église gallicane
-en Canada.— Jansénisme,—Quiétisme.—Ils font
+en Canada. — Jansénisme. — Quiétisme. — Ils font
-en Canada.
+en Canada.}}
-SOMMAIRES. 555 ■\tLIVRE IV, ■\t■■\t■: CHAP. I.—Luttes de l’Etat et de l’Eglise.— IC63-16S2. Le conseil
+LIVRE IV. CHAP. I. Luttes de l’État et de l’Église. — 1663-1682 373 {{bloc smaller|Le conseil
-division an sujet
+division au sujet
-syndic <Ps habita¬ tions.—M. de
+syndic des habitations. — M. de
-conseillers J ,, iîi-,p, Moyen
+conseillers de l’opposition. — Moyen
-les n-;"p;.i(vi.- ■ y.ni¬ veaux membres nommés.—M. de Vilieray pusae en irui-r pont porter
+les remplacer. Nouveaux membres nommés. — M. de Villeray passe en France pour porter
-contre lui.—Il est
+contre lui. — Il est
-sa mort.-—1V1. de
+sa mort. — M. de
-lui succède.—Arrivée de
+lui succède. — Arrivée de
-Talon 1er intendant,
+Talon {{1er}} intendant,
-grand npmbre d’émigrans
+grand nombre d’émigrans
-de Carignan,—La liberté
+de Carignan. — La liberté
-certaines réserves.— Guerre
+certaines réserves. — Guerre
-les Iroquois.—Beux invasions
+les Iroquois. — Deux invasions
-la paix.— M.
+la paix. — M.
-Tracy renasse en France.— Le
+Tracy repasse en France. — Le
-Indiens échoue.—L’intendant sum-ere de
+Indiens échoue. — L’intendant suggère de
-du clergé.dans les
+du clergé dans les
-temporelles. —Travaux-et activité prodigieuse do Talon : impulsion qu’il dqSKd’àil’âgjticultufe et au commerce.—Licenciement du régi¬ ment de
+temporelles. — Travaux et activité prodigieuse de Talon ; impulsion qu’il donne à l’agriculture et au commerce. — Licenciement du régiment de
-soldats s’établiront; dans le pays.—Talon passe en France.—Le gouverneur
+soldats s’établiront dans le pays. — Talon passe en France. — Le gouverneur
-la NowrelieYork ;
+la Nouvelle-York ;
-prêts à se
+prêts â se
-la guerre.--Morta¬ lité effrayante parmi eux.—Talon, revenu
+la guerre. — Mortalité effrayante parmi eux. — Talon, revenu
-de l’Amérique.—Traité du
+de l’Amérique. — Traité du
-suprématie française.—Fonda¬ tion de Catarocoui (Kingston).—Le comte
+suprématie française. — Fondation de Catarocoui (Kingston). — Le comte
-Frontenac rem¬ place M.
+Frontenac remplace M.
-ses talons, son caractère.—Discours qu’il
+ses talens, son caractère. — Discours qu’il
-conseil souverain.—Lois nombreuses
+conseil souverain. — Lois nombreuses
-d’utilité publique,—Suppression ’de la
+d’utilité publique. — Suppression de la
-Indes occid* lit ’les. —Division entre
+Indes occidentales. — Division entre
-château St.-Louis.—Le clergé
+château St.-Louis. — Le clergé
-souverain o.r ,< M de
+souverain est saisi de
-au roi.—M. l»u.L . irau relève M. Talon.—Querelles avec
+au roi. — M. Duchesneau relève M. Talon. — Querelles avec
-la "trÉffté de l’eau-de-vie.—Dissensions entre
+la traite de l’eau-de-vie. — Dissensions entre
-tous ’deux.—Rivalité de l’Eglise et du gouvernement.—Arrivée de
+tous deux. — Rivalité de l’Église et du gouvernement. — Arrivée de
-M. do Frontenac.\tp. 373. CHAP. II.—Découverte du Missïssipi.—-17 ‘juin, 167.3. Des découvertes
+M. de Frontenac.}} CHAP. II. Découverte du Mississipi. — 17 juin, 1673 439 {{bloc smaller|Des découvertes
-l’Amérique septentrionale.—Voyageurs et -missionnaires.—Les Jésuites : :activité et
+l’Amérique septentrionale. — Voyageurs et missionnaires. — Les Jésuites : activité et
-cet ordre.—Voyages au
+cet ordre. — Voyages au
-le lac, St.-Jean (Sagucray)
+le lac St.-Jean (Saguenay)|d}}
-550\t/ SOMMAIRES. ■ i 1647 ; et Desprès Couture
+{{bloc smaller|1647 ; et Després Couture
-d’Hudson (1663).—Voyages dans
+d’Hudson (1663). — Voyages dans
-dans l’Ouest: le
+dans l’Ouest : le
-rivières Chau¬ dière et Kénébec.—Les lacs Erié, Huron
+rivières Chaudière et Kénébec. — Les lacs Érié, Huron
-sont suc¬ cessivement visités.—Deux jeunes
+sont successivement visités. — Deux jeunes
-en 1689 à
+en 1659 à
-jusqu’aux Sioux; nombreuses
+jusqu’aux Sioux ; nombreuses
-ces contrées.—Excursions apostoliques
+ces contrées. — Excursions apostoliques
-PP. Itaiinbault, Jogues
+PP. Raimbault, Jogues
-Dablon s’avan¬ cent jusqu’aux
+Dablon s’avancent jusqu’aux
-grand fleuve.—Le P.
+grand fleuve. — Le P.
-juin 1673,, et
+juin 1673, et
-descendent jusqu’à la
+descendent jusqu’il la
-des Arkansas.—Sensation que
+des Arkansas. — Sensation que
-cette découverte: —La Salle
+cette découverte. — La Salle
-descendre lë ~ nouveau- itéicve jusqu’à la mer.—11 bâtit à Nia .••ara le
+descendre le nouveau fleuve jusqu’à la mer. — Il bâtit à Niagara le
-(le Griffon)’quL,ait navigué
+(le Griffon) qui ait navigué
-lacs Erié, Huron
+lacs Érié, Huron
-construit rie’ fort des Miùims, et
+construit le fort des Miamis, et
-de Crèvccœur sur
+de Crèvecœur sur
-des Illinois.—Le P. Honnepin remonte
+des Illinois. — Le P. Hennepin remonte
-jusqu’au SaultSt.-Anloino, et
+jusqu’au Sault-St.-Antoine, et
-des Sioux.—Difficultés et
+des Sioux. — Difficultés et
-de toits genres
+de tous genres
-ce fleuve.—Il va
+ce fleuve. — Il va
-P. M’ambré ;
+P. Mambré ;
-du roi. p. 439: CIIAP. III.—Le massacre de LacMne.—-1682-1689. ! Administration de
+du roi.|f}} CHAP. III. Le massacre de Lachine. — 1682-1689 488 {{bloc smaller|Administration de
-ce gouver¬ neur ;
+ce gouverneur ;
-de Fron¬ tenac, et
+de Frontenac, et
-leurs cahiers; l’on
+leurs cahiers ; l’on
-au roi.—Louis XIV,
+au roi. — Louis XIV,
-au Canada,— Dongan,
+au Canada. — Dongan,
-la guerre.—La Barre
+la guerre. — La Barre
-laisse imjoser. par ces barbares
+laisse imposer par les barbares
-de Cxèvecœur aux Illinois.—Mal¬ adresse- de
+de Crèvecœur aux Illinois. — Maladresse de
-les Français.—Le gouverneur
+les Français. — Le gouverneur
-avec l’ennemi.—M. de
+avec l’ennemi. — M. de
-par le, marquis de Dcnonville, dont l’admi¬ nistration est
+par le marquis de Denonville dont l’administration est
-son prédé¬ cesseur.—11 veut
+son prédécesseur. — Il veut
-les chasseurs
+les chasseurs|d}}
-SOMMAIRES. 557 Iroquois de
+{{bloc smaller|iroquois de
-des lacs.—Dongan rassemble
+des lacs. — Dongan rassemble
-et le* engage à re¬ prendre les armes.—M. Denonville,
+et les engage à reprendre les armes. — M. Denonville,
-les prévenir.—Sous prétexte
+les prévenir. — Sous prétexte
-les envoyé chargés
+les envoye chargés
-en France.— Noble ,conduite, des
+en France. — Noble conduite des
-Lamberville, ins¬ trument innocent
+Lamberville, instrument innocent
-cette trahison.—On attaque
+cette trahison. — On attaque
-en cendres.—On ne
+en cendres. — On ne
-victoire. Fondation de Niagara.—Pourparlers inutiles
+victoire. — Fondation de Niagara. — Pourparlers inutiles
-guerre continué.—Le cheva¬ lier de
+guerre continue. — Le chevalier de
-la Nouvelle-York.— Calme
+la Nouvelle-York. — Calme
-août (1689).—Ineptie du
+août (1689). Ineptie du
-; ,il est révoqué.—Guerre entre
+; il est révoqué. — Guerre entre
-et l’Angleterre.—M. ’dé Frontenac
+et l’Angleterre. — M. de Frontenac
-; .il tire’lé*pays de l’abîme, ’étle fend par
+; il tire le pays de l’abime, et le rend par
-et parsa’Wgueür bientôt
+et par sa vigueur bientôt
-tous se* ennemi*, p. 488. PIN DES SOMMAIRES. ’V.\t■■\t:\t:\t!
+tous ses ennemis.|f}} Appendice 539 FIN DES SOMMAIRES. {{-|5}}
-\ p. Il P. 47 P. 69 P. 74 P. ,88 "P. 186 P. 176 P. iPS P. 243 P. 256 P. 821 P. 887 P. 856 P. 366 P. 458 P. 467 P. 487 P. 492 P. 536 P. 513 liqno 18, “ 16, “ ai, “ 3j ’ 20 , ■\t23, \t(i, \t3, \t13, U, 18, H, 8, 26, 2% 25, % 8, 24, 36, u <e K tl II il (t errata. leur porta, prêterait secours ffe,traü6gti^.<.> _ tterénftemts, avait subi,’ ’ pourraient se, répou véos, se couvaient, que forêts, attentait, la place uu’v, Coffrent d marquer, Thibaut, Rendu an, avoir donné, Seignelai, maintedant, ses défauts, préléminairc, lisez lui porta. , « lui
+ERRATA. {| |P.||{{ts|ar}}| 11 ||{{ts|ac}}| ligne ||{{ts|ar}}| 18, || leur porta, ||{{ts|ac}}| lisez || lui porta. |- |P.||{{ts|ar}}| 47 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 16, || prêterait secours, ||{{ts|ac}}| “ || lui
-secours. Le traité. “ «, «es ennemis. “ aurai eTrPfnBlïè.*’: f a réprouvées. : ■■■■■•’ . “ se couvraient. “ que
+secours. |- |P.||{{ts|ar}}| 59 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 21, || La traité, ||{{ts|ac}}| “ || Le traité. |- |P.||{{ts|ar}}| 74 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 3, || des ennemis, ||{{ts|ac}}| “ || ses ennemis. |- |P.||{{ts|ar}}| 88 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 20, || avait subi, ||{{ts|ac}}| “ || avaient subi. |- |P.||{{ts|ar}}| 136 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 23, || pourraient se, ||{{ts|ac}}| “ || auraient pu se. |- |P.||{{ts|ar}}| 176 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 6, || répouvées, ||{{ts|ac}}| “ || réprouvées. |- |P.||{{ts|ar}}| 198 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 3, || se couvaient, ||{{ts|ac}}| “ || se couvraient. |- |P.||{{ts|ar}}| 243 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 13, || que forêts, ||{{ts|ac}}| “ || que
-forêts. attendait. la
+forêts. |- |P.||{{ts|ar}}| 256 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 17, || attentait, ||{{ts|ac}}| “ || attendait. |- |P.||{{ts|ar}}| 321 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 18, || la place qu’y, ||{{ts|ac}}| “ || la
-que. “ s’offrent à. montrer. Thibout. Rendu au. ^ ci avoir
+que. |- |P.||{{ts|ar}}| 337 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 14, || s’offrent de, ||{{ts|ac}}| “ || s’offrent à. |- |P.||{{ts|ar}}| 356 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 8, || marquer, ||{{ts|ac}}| “ || montrer. |- |P.||{{ts|ar}}| 366 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 26, || Thibaut, ||{{ts|ac}}| “ || Thibout. |- |P.||{{ts|ar}}| 458 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 22, || Rendu an, ||{{ts|ac}}| “ || Rendu au. |- |P.||{{ts|ar}}| 467 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 25, || avoir donné, ||{{ts|ac}}| “ || avoir
-donné. Seignelay. maintenant. S6js fautes. préliminaire. m sp
+donné. |- |P.||{{ts|ar}}| 487 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 2, || Seignelai, ||{{ts|ac}}| “ || Seignelay. |- |P.||{{ts|ar}}| 492 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 8, || maintedant, ||{{ts|ac}}| “ || maintenant. |- |P.||{{ts|ar}}| 536 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 24, || ses défauts, ||{{ts|ac}}| “ || ses fautes. |- |P.||{{ts|ar}}| 543 ||{{ts|ac}}| “ ||{{ts|ar}}| 36, || préléminaire, ||{{ts|ac}}| “ || préliminaire. |}