éléments Wikidata

Livre:Montaigne - Essais, Didot, 1907, tome 1.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Montaigne - Essais, Didot, 1907, tome 1.djvu
TitreEssais
VolumeLivre I
AuteurMichel de Montaigne Voir et modifier les données sur Wikidata
TraducteurMichaud
Maison d’éditionFirmin Didot
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1907
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
SérieTome I - Tome II - Tome III - Tome IV

Pages

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696

CONTENUES DANS LE PREMIER VOLUME.
Pages.
ESSAIS.
Au lecteur. — L’auteur au lecteur 
 14
LIVRE PREMIER.
Chapitre I.Par divers moyens l’on arrive à pareille fin 
 16
Chapitre II.De la tristesse 
 22
Chapitre III.Nos affections s’emportent au delà de nous. — Nous prolongeons nos affections et nos haines au delà de notre propre durée 
 28
Chapitre IV.Comme l’âme descharge les passions sur les objets faux, quand les vrais lui défaillent. — L’âme exerce ses passions sur des objets auxquels elle s’attaque sans raison, quand ceux, cause de son délire, échappent à son action 
 40
Chapitre V.Si le chef d’une place assiégée doit sortir pour parlementer. — Le Commandant d’une place assiégée doit-il sortir de sa place pour parlementer 
 44
Chapitre VI.L’heure des Parlements dangereuse. — Le temps durant lequel on parlemente est un moment dangereux 
 50
Chapitre VII.Que l’intention juge nos actions. — Nos actions sont à apprécier d’après nos intentions 
 54
Chapitre VIII.De l’oisiveté 
 56
Chapitre IX.Des menteurs 
 58
Chapitre X.Du parler prompt ou tardif. — De ceux aptes à parler de prime-saut, et de ceux auxquels un certain temps est nécessaire pour s’y préparer 
 68
Chapitre XI.Des prognostications. — Des pronostics 
 72
Chapitre XII.De la constance 
 78
Chapitre XIII.Cérémonie de l’entrevue des Rois. — Cérémonial dans les entrevues des rois 
 84
Chapitre XIV.On est puny pour s’opiniastrer à une place sans raison. — On est punissable quand on s’opiniâtre à défendre une place au delà de ce qui est raisonnable 
 86
Chapitre XV.De la punition de la couardise. — Punition à infliger aux lâches 
 88
Chapitre XVI.Un traict de quelques Ambassadeurs. — Façon de faire de quelques ambassadeurs 
 92
Chapitre XVII.De la peur 
 98
Chapitre XVIII.Qu’il ne faut juger de nostre heur qu’après la mort. — Ce n’est qu’après notre mort qu’on peut apprécier si nous avons été heureux ou malheureux 
 102
Chapitre XIX.Que philosopher c’est apprendre à mourir. 
 106
Chapitre XX.De la force de l’imagination 
 132
Chapitre XXI.Le profit de l’un est dommage de l’autre. — Ce qui est profit pour l’un, est dommage pour l’autre 
 154
Chapitre XXII.De la coustume, et de ne changer aisément vne loy receue. — Des coutumes et de la circonspection à apporter dans les modifications à faire subir aux lois en vigueur 
 154
Chapitre XXIII.Diuers euenemens de mesme conseil. — Une même ligne de conduite peut aboutir à des résultats dissemblables 
 186
Chapitre XXIV.Du pedantisme 
 202
Chapitre XXV.De l’institution des enfans 
 226
Chapitre XXVI.C’est folie de rapporter le vray et le faux à nostre suffisance. — C’est folie de juger du vrai et du faux avec notre seule raison 
 288
Chapitre XXVII. - De l’amitié 
 296
Chapitre XXVIII.Vint neuf sonnets d’Estienne de la Boetie 
 318
Chapitre XXIX.De la modération 
 344
Chapitre XXX.Des Cannibales 
 352
Chapitre XXXI.Qu’il faut sobrement se mesler de iuger des ordonnances diuines. — Il faut apporter beaucoup de circonspection quand on se mêle de porter un jugement sur les décrets de la Providence 
 376
Chapitre XXXII.De fuir les voluptez au prix de la vie. — Les voluptés sont à fuir, même au prix de la vie 
 380
Chapitre XXXIII.La fortune se rencontre souuent au train de la raison. — La fortune marche souvent de pair avec la raison 
 384
Chapitre XXXIV.D’un défaut de nos polices. — Une lacune de notre administration 
 388
Chapitre XXXV.De l’usage de se vestir 
 392
Chapitre XXXVI.Du jeune Caton. — Sur Caton le jeune ou d’Utique 
 398
Chapitre XXXVII.Comme nous pleurons et rions d’une mesme chose 
 404
Chapitre XXXVIII.De la solitude 
 410
Chapitre XXXIX.Considération sur Ciceron 
 430
Chapitre XL.Que le goust des biens et des maux despend en bonne partie de l’opinion que nous en avons.— Le bien et le mal qui nous arrivent, ne sont souvent tels que par l’idée que nous nous en faisons 
 440
Chapitre XLI.De ne communiquer sa gloire. — L’homme n’est pas porté à abandonner à d’autres la gloire qu’il a acquise 
 476
Chapitre XLII.De l’inégalité qui est entre nous 
 480
Chapitre XLIII.Des loix somptuaires 
 496
Chapitre XLIV.Du dormir 
 500
Chapitre XLV.De la battaille de Dreux 
 504
Chapitre XLVI.Des noms 
 508
Chapitre XLVII.De l’incertitude de nostre jugement 
 518
Chapitre XLVIII.Des destriers. — Des chevaux d’armes 
 528
Chapitre XLIX.Des coustumes anciennes. — Des coutumes des anciens 
 544
Chapitre L.De Democritus et Heraclitus 
 552
Chapitre LI.De la vanité des paroles 
 558
Chapitre LII.De la parsimonie des anciens 
 564
Chapitre LIII.D’vn mot de Caesar 
 564
Chapitre LIV.Des vaines subtilitez. — Inanité de certaines subtilités 
 566
Chapitre LV.Des senteurs. — Des odeurs 
 574
Chapitre LVI.Des prières 
 578
Chapitre LVII.De l’aage 
 594
LIVRE SECOND.
Chapitre I.De l’inconstance de nos actions 
 600
Chapitre II.De l’yurongnerie 
 612
Chapitre III.Coustume de l’Isle de Cea 
 628
Chapitre IV.A demain les affaires 
 654
Chapitre V.De la Conscience 
 658
Chapitre VI.De l’exercitation. — De l’exercice 
 664