éléments Wikidata

Livre:Hauvette - Littérature italienne.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hauvette - Littérature italienne.djvu
TitreLittérature italienne
AuteurHenri Hauvette Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionArmand Colin
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1932 (Nouvelle édition (8e), revue et augmentée)
BibliothèqueGallica
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

C at  4=T 004  i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv  xv  xvi 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606

Il manque les pages 313 et 314



TABLE


――


Avant-propos…………………… i
Avant-propos de la huitième édition………… vii


INTRODUCTION


Coup d’œil général sur les grandes périodes de la littérature italienne : le Moyen Age, 2. — La Renaissance, 6. — L’époque classique et la décadence, 11. — Le réveil de l’Italie et sa littérature nationale, 12. — Plan de ce livre, 14.


PREMIÈRE PARTIE

LES ORIGINES DE LA LITTÉRATURE ITALIENNE

JUSQU’À LA MORT DE DANTE


Chapitre Ier. — Le latin, le provençal et le français en Italie au xiiie siècle ; premiers monuments de la langue italienne ………… 17
I. Le latin, 18. — II. Le provençal, Sordel de Mantoue, 22. — III. Le français : matière de France et matière de Bretagne ; Rusticien de Pise ; Brunetto Latini, 26. — Premiers monuments de la langue italienne, 30.
Chapitre II. — L’inspiration populaire dans la poésie italienne du xiiie siècle ………… 33
I. Poésie populaire proprement dite : Contrasto de Cielo dal Camo, 34. — II. Poésie religieuse : saint François ; la laude ; Jacopone da Todi, 36. — III. Poésie narrative, didactique et moralisante dans la Haute Italie, 40. — IV. Observations sur la langue de ces premiers essais poétiques, 43.
Chapitre III. — Les origines de la poésie et de la prose savantes………… 47
I. L’école sicilienne, 47. — Élargissement de l’inspiration lyrique dans l'Italie centrale : Guittone d’Arezzo, Chiaro Davanzati
Guido Guinizelli de Bologna, 51. — III. Premiers essais de prose savante : Guido Fava de Bologne ; traductions et chroniques ; les lettres de Guittone d’Arezzo, 57.
Chapitre IV.Florence et la Toscane à la fin du xiiie siècle et au début du xive………… 60
I. Situation politique, économique et artistique de Florence à la fin du xiiie siècle ; le dialecte florentin, 61. — II. La prose : romans, traductions, contes : le Novellino ; chroniques : Dino Compagni, 66. — III. Poésie didactique et allégorique : il Tesoretto ; l’Intelligenza ; il Fiore ; Francesco da Barberino, 72. — IV L’allégorie dans la poésie lyrique : l’école du Dolce stil nuovo, G. Cavalcanti, Cino da Pistoia, Dante et la Vita Nuova, 77. — V. Vie de Dante, ses œuvres diverses, Béatrice, 83.
Chapitre V.La « Divine Comédie »………… 91
I. Genèse du poème, 91. — II. Structure générale de l’Enfer, du Purgatoire et du Paradis, 96. — III. L’allégorie dans la Divine Comédie, les personnages symboliques et surnaturels, 102. — IV. La personnalité de Dante dans son poème ; l’exil, la passion politique, l’impartialité, 108. — V. L’art dans la Divine Comédie ; les principaux épisodes ; conclusion, 114.


DEUXIEME PARTIE
LA RENAISSANCE


Chapitre Ier.Les grands Précurseurs de la Renaissance.………… 121
I. Pétrarque, sa vie et son caractère ; ses œuvres latines, 124. — II. Les Rime de Pétrarque et les Triomphes, 133. — III. Boccace, ses œuvres de jeunesse et le Décaméron, 141. — IV. Retour à la tradition médiévale : vieillesse de Boccace ; Sacchetti ; les chroniqueurs : Villani ; l’imitation de Dante ; la poésie populaire : Antonio Pucci, 151.
Chapitre II.L’humanisme………… 157
I. Origines de l’humanisme : Pétrarque et Boccace ; Coluccio Salutati ; les découvertes, la critique, la pédagogie, l’arcbéologie ; l’hellénisme ; l’Académie platonicienne et Marsile Ficin ; les Académies à Rome et à Naples, 159. — II. La Littérature latine au xve siècle : l’histoire, la poésie épique et lyrique ; le Politien, G. Pontano ; limites du rôle de l’humanisme, 165.
Chapitre III.La littérature italienne au xve siècle………… 173
I. Les deux premiers tiers du xve siècle : influence des Trecentistes ; les romans chevalaresques; la laude et la Sacra Rappresentazione ; Burchiello ; la prose savante : M. Palmieri et
L. B. Alberti; L. Giustiniani, 173. – II. Florence au temps de Laurent de Médicis : le milieu florentin ; les poésies de Laurent ; L. Pulci et le Morgante ; Ange Politien : l’Orfeo et les Stanze per la Gioatra ; J. Savonarole, 178. — III. Léonard de Vinci à Milan ; les mécènes dans l’Italie du Nord : les cours de Mantoue et de Ferrare ; M. M. Boiardo et l’Orlando innamorato, 187. – IV. Naples sous la dynastie d’Aragon : Masuccio de Salerne et J. Sannazar, 195.
Chapitre IV.La prose pendant la premiere moitié du xvie siècle 202
I. Machiavel ; son activité politique ; le Prince, les Discours sur Tite-Live ; l’Art de la Guerre ; les Histoires florentines, la méthode et le style, 203. – II. Guichardin ; progrès du sens critique et de la démoralisation, 211. – III. Les dialogues : B. Castiglione et le Courtisan ; P. Bembo, les Asolani, les Prose et les théories sur la langue italienne, 217. – IV. Les conteurs : A. Firenzuola, L. da Porto; M. Bandello, sa vie et ses nouvelles, 222.
Chapitre IV.Le « Roland furieux »…… 227
I. Vie de l’Arioste, son caractère ; ses Satires ; son éducation classique, 227. — II. La matière du Roland furieux ; le sujet et les épisodes principaux, 231. — III. La personnalité de l’Arioste dans son poème : la flatterie ; la morale et la satire ; attitude du poète en face de ses personnages, 237. — IV. L’art dans le Roland furieux ; l’élément classique, le style et la langue ; conclusion, 241.


TROISIÈME PARTIE
LE CLASSICISME ET LA DÉCADENCE
Chapitre Ier.La poétique classique………… 247
I. La tragédie : la Sofonisba du Trissin ; G. Rucellai ; G. B. Giraldi ; l’Orazia de P. Aretino, 249. — II. La comédie : l’Arioste, B. Dovizi ; la Mandragore de Machiavel ; les comédies de l’Arétin ; les farces populaires, 253. — III. La poésie lyrique : le pétrarquisme et les innovations classiques ; l'élégie, la satire, l’églogue, le poème didactique ; F. Berni et la poésie badine, 259. — IV. La poésie narrative après l’Arioste : l’influence du Roland furieux, et les tentatives épiques du Trissin, d’Alamanni, de B. Tasso, 265. — V. La prose : l’éloquence et les recueils de lettres ; l’histoire ; la biographie : B. Gellini ; les dialogues, 270.
Chapitre II.Torquato Tasso………… 275
I. Enfance et jeunesse du Tasse : le Rirnaldo ; ses débuts à la cour de Ferrare, 275. — II. L’Aminta et le drame pastoral ; le Partor fido de B. Guarini, 279. – III. La folie du Tasse : l’hôpital
de Sant’Anna ; les dialogues philosophiques et la publication de la Jérusalem, 284. — IV. La Jérusalem délivrée, 289. — V. Dernières années et dernières œuvres de Tasse, 295.
Chapitre III.Le xviie siècle………… 299
I. La poésie mythologique et lyrique : G. B. Marino ; l’opposition au marinisme : G. Chiabrera, F. Testi, F. Redi, 300. — II. La poésie héroï-comique : A. Tassoni ; la satire : S. Rosa, 306. — III. La prose : T. Boccalini ; Galilée ; l’histoire, 310. — IV. Le théâtre : l’opéra et la Commedia dell’arte, 316.
Chapitre IV.L’Arcadie et Métastase………… 322
I. Fondation de l’Arcadie ; la poésie lyrique : Rolli, Métastase

et Frugoni; le Ricciardetto de M. Forteguerri, 322. — II. Le théâtre dans la première moitie du xviiie siècle : la Mérope de S. Maffei ; la comédie ; la reforme du mélodrame, et A. Zeno, 326. — III. Métastase ; sa vie ; ses mélodrames, 331.

QUATRIÈME PARTIE
LA LITTÉRATURE DE LA NOUVELLE ITALIE
Chapitre Ier.Le mouvement scientifique au xviiie siècle.………… 339
I. Les successeurs de Galilée et la littérature scientifique ; les sciences historiques : L. A. Muratori et G. B. Vico, 340. — II. L’histoire littéraire : Mazzuchelli, Tiraboschi ; la critique : Bettinelli ; Algarotti et l’influence étrangère ; le journalisme : Baretti et G. Gozzi, 346. — III. Les juristes et les économistes : P. Giannone, Genovesi, Galiani, Filangeri, etc., P. Verri, C. Beccaria et la revue il Caffè; les discussions sur la langue italienne, 352.
Chapitre II.La littérature morale et nationale………… 358
I. C. Goldoni : sa carrière et sa réforme de la comédie ; caractère de son talent, 358. — II. G. Parini poète lyrique et satirique : les Odes et le Giorno, 368. — III. V. Alfieri et la tragédie ; personnalité du poète et portée de son œuvre, 376.
Chapitre III.L’Italie napoléonienne………… 386
I. Le mouvement Littéraire à l’époque de la Révolution et de

l’empire : poésie lyrique ; Casti et les fabulistes ; influence de la poésie anglaise : Cesarotti, les frères Pindemonte ; la poésie dialectale : Meli et Porta, 386. — II. Vincenzo Monti, sa vie, ses principaux poèmes : le néo-classicisme, 390. — III. Ugo Foscolo : le Ultima lettere di J. Ortis ; i Sepoleri, le Grazie, 398. — IV. La critique littéraire ; les polémiques sur la langue italienne, et l’histoire, 406.

Chapitre IV.Le romantisme et A. Manzoni 410
I. Les origines du romantisme italien : Berchet, Pellico et le Conciliatore ; caractère politique du mouvement ; la poétique romantique, 411. – II. A. Manzoni poète : ses débuts ; les Hymnes sacrés, les poésies politiques, les tragédies, 415. – III. Le romantisme de Manzoni : les Fiancés et le roman historique, 424. — IV. La vie et les œuvres de Manzoni après 1840 : traités historiques et philosophiques ; la question de la langue italienne, 431.
Chapitre V.Giacomo Leopardi………… 437
I. Vie de G. Leopardi jusqu'à 1822 : sa famille, Recanati, ses études et ses infirmités ; travaux d'érudition ; origine de son pessimisme ; premières relations avec Giordani, 437. – II. Les poésies composées entre 1816 et 1823 : pièces patriotiques, idylles, poésies de désespoir, 443. – III. Vie de Leopardi après 1823 : voyages et séjours à Rome, Milan, Florence ; les Operette morali ; Pise et le Risorgimento ; autres poésies de 1828 à 1830 ; dernier séjour à Recanati, 447. — IV. Les sept dernières années : la dernière passion de Leopardi ; Naples et la Ginestra ; les Paralipomeni della Batracomiomachia ; la mort, 452.
Chapitre V.La littérature de la révolution italienne (1830-1870)………… 458
I. La prose ; la critique littéraire et les études dantesques : N. Tommaseo ; l’histoire et les mémoires ; les écrivains politiques : M. d'Azeglio, Gioberti, Balbo, Cattaneo, Mazzini ; le roman : D. Guerrazzi, I. Nievo, 459. – II. La poésie : T. Mamiani, L. Carrer ; G. B. Niccolini, G. Giusti ; les poètes de la patrie, de 1830 à 1848 ; G. Prati, A. Aleardi, etc. ; G. Zanella, 468.


CINQUIÈME PARTIE
L’ITALIE RÉGÉNÉRÉE
Chapitre Ier.Le mouvement littéraire de 1870 à 1914.………… 477
I. L’œuvre de G. Carducci, p. 479. — II. Autres poètes, p. 488. – III. Giovanni Pascoli et Gabriele d’Annunzio, p. 493. – IV. Le roman ; le vérisme, Verga ; A. Oriani ; A. Fogazzaro ; G. d'Annunzio ; Grazia Deledda, p. 503. – V. Le théâtre : G. d’Annunzio ; la comédie et le drame, p. 515. – VI. La critique : F. de Sanctis ; B. Croce, p. 520.
Chapitre II.Le mouvement littéraire de 1915 à 1930.………… 528
I. Les principaux courants ; réaction contre l’académisme ; le futurisme ; le criticisme ; la tendance autobiographique. La
Voce de G. Prezzolini ; Lacerba de Papini ; la Ronda, p. 528. – II. La poésie. Réaction contre l’influence de d’Annunzio ; Guido Gozzano, les crépusculaires et les fragmentistes : C. Govoni, A. Palazzeschi ; quelques femmes; les jeunes. Retour à la tradition : V. Gerace, p. 535. – III. La prose. F. Tozzi, Itaio Svevo, A. Panzini, U. Ojetti, V. Brocchi ; Giovanni Papini ; A. Soffici ; G. A. Borgese ; A. Beltramelli, M. Moretti, G. da Verona ; F. M. Martini ; M. Bontempelli. Réaction contre le modernisme outrancier : « Strapaese », p. 547. – IV. Le théâtre. Le drame traditionnel. Sem Benelli et le drame historique. Théâtre crépusculaire : F. M. Martini. « Il grottesco ». Luigi Pirandello. Rosso di San Secondo. Quelques jeunes. La crise du théâtre, p. 569. – V. En guise de conclusion, p. 592.
Index des noms propres 594